VOTE | 818 fans

#303 : La fée clochette

Centré sur :  Régina et la Fée Clochette
Titre VO : Quite a Common Fairy
Titre VF : La fée clochette
Diffusion USA :  13/10/2013
Diffusion FR : 02/12/2014
Captures

Résumé court : Poursuivant toujours leur quête pour trouver la cachette de Peter Pan et sauver Henry, Crochet suggère de capturer la Fée Clochette dans l'espoir qu'elle les mène directement à son chef, qui révèle à Henry pourquoi il a été amené au Pays Imaginaire. 

Au Royaume enchanté, Neal a une idée qui pourrait le conduire à Emma, mais il faudrait utiliser l'un des biens les plus précieux de Robin des Bois. Dans le passé, la Fée Clochette propose son aide à Regina pour améliorer sa vie.

Popularité


4.43 - 7 votes

Vidéos

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (inédit)
Mardi 02.12.2014 à 20:50
0.36m / 1.3% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 13.10.2013 à 20:00
7.53m / 2.4% (18-49)

Plus de détails

Audiences USA :  7.36 M

Audiences FR : 

Ecrit par : Jane Espenson

Réalisé par : Alex Zakrzewksi

Guest Stars : Parker Croft - Felix, K. Connor Tracy - Fée Bleue / Mère, Sean Maguire - Robin des Bois, Rose McIver - Fée Clochette, Sarah Bolger - Aurore, Jamie Chung - Mulan, Julian Morris - Prince Phillip, Jason Burkart - Petit Jean, Raphael Alejandro - Roland, Dominic Downer - Chevalier

Emma et les autres marchent à travers la jungle. David suggère à Mary Margaret prendre une pause, elle lui fait remarquer que c’est lui qui est fatigué. Emma vérifie la carte, le groupe se rende compte que le camp est maintenant derrière eux. Crochet leur explique que Pan bouge son camp. Ils se demandent comment ils vont trouver Henry.

Au camp, Pan lance à Henry une pomme et explique qu’ils vont jouer.

Neal est à la recherche, dans le château de son père, d'un moyen pour créer un portail. Il explique à Robin des Bois et Mulan qu’il a vu Emma au Pays Imaginaire, ce qui signifie qu'elle doit aussi être à la recherche d’Henry, et que c’est Pan qui l’a fait enlever. Neal frappe un objet de rage et Petit Jean et un autre homme entrent dans la pièce pour comprendre d’où vient le bruit. Parmi eux se trouve un petit garçon qui court vers Robin. En voyant Roland, Neal pense à un moyen pour gagner le Pays Imaginaire.

Regina se plaints et pense qu'ils devraient utiliser la magie pour se téléporter au camp de Pan. Mais Crochet les avertit que Pan ne les laissera pas faire .Il suggère d’entrer en contact avec une fée qui, s’est jadis associé à Pan et qui a sa confiance, pour se rendre au camp. Le pirate leur explique qu'elle pourrait aussi avoir de la poussière de lutin, qui est bien plus puissante que la poussière de fée. Emma réalise qu’il parle de Clochette. Regina pense que c’est une mauvaise idée et que Clochette ne les aidera pas.

Regina est en train de dîner quand Rumplestiltskin téléporte et lui demande pourquoi elle n'a pas assisté à sa leçon. La reine lui raconte qu'elle a des doutes quant à son avenir. Elle lui explique qu'elle est prisonnière d'un mariage sans amour et de sa fille insipide. Regina espère plus de la vie. Elle lui ordonne de partir, mais Rumplestiltskin lui dit qu’on ne peut simplement pas abandonner les ténèbres une fois qu’on y a goûté. Alors il s’en va, Rumplestiltskin lui dit d'apporter sa rage la prochaine fois... Parce que c’est tout ce qu'elle possède.

Une fois que le Ténébreux parti, Regina se rend sur le balcon de et s’en prend à la balustrade. Elle cède et elle tombe... Puis s’arrête. Une fée, Clochette, apparaît et lui dit qu'elle lui donner une seconde chance. Clochette la fait léviter jusqu’au balcon. Elle prend une taille humaine et se présente à Régina.

Le lendemain, Regina prend un verre avec Clochette. Elle lui raconte ce que Blanche-Neige a fait. Elle lui explique que son mariage est une farce et qu’elle se sent seule au palais. Clochette pense que Régina a sauté, consciemment ou non. Elle propose à Régina de l’aider à trouver ce dont elle a besoin. Lorsque Regina la questionne, Clochette lui dit qu'elle peut utiliser la poussière de lutin pour la mener à son véritable amour.

Regina se retrouve en derrière tout le monde et laisse tomber son mouchoir par accident après avoir essuyé son front. La main de Clochette émerge de la jungle et le ramasse. Regina rattrape ensuite les autres et suggère à Emma qu'elles combinent leur magie pour prendre le dessus sur Pan. Emma refuse de mettre Henry en danger et pense qu’obtenir l'aide de Clochette est la meilleure solution. Regina proteste une fois de plus, ce n’est pas parce que ce plan a été proposé par son petit ami que c’est un bon plan. Mary Margaret souligne qu’Emma vient juste de perdre.

Au camp, Pan plonge une flèche dans du poison et la met dans une arbalète, puis appelle Félix. Pan tend l'arbalète à Henry et lui dit de tirer. Les enfants perdus applaudissent Henry. Pan lui assure qu'il ne manquera pas sa cible. Henry vise à contrecœur, puis se tourne et tire sur Pan... Qui attrape alors la flèche. Satisfait qu’Henry ait fait ce qu'il voulait, Pan le conduit hors du camp pour lui montrer quelque chose.

Alors qu’ils continuent de marcher, Crochet demande à David s’il va parler à Mary Margaret. Il sait que David a été frappé par une flèche empoisonnée. David lui montre sa blessure et Crochet lui dit qu'il en a pour quelques jours, des semaines au plus. Crochet suggère de dire la vérité à Mary Margaret, mais David lui réplique qu'il espère que la poussière de lutin pourra le guérir.

Les cloches sonnent et Clochette explique à Régina qu’elle doit partir et qu’elles se reverront plus tard. Elle s’envole vers le champ de fées. La Fée Bleue se plaint qu'elle a enfreint les règles. Clochette lui assure qu'elle aidait Regina, et la Fée Bleu lui explique que Regina est l’élève de Rumpelstiltskin. Elle l’avertit que Regina est entourée par les ténèbres et que personne ne peut l’aider. Mais Clochette pense qu’elle est exactement le type de personne qui a besoin d’aide et elle lui demande un peu de poussière de lutin. La Fée Bleue refuse de discuter davantage et les ordonne à Clochette de rester chez les fées et de continuer sa formation. Une fois Bleue partie, Clochette vole vers la Forêt Enchantée.

Robin refuse que Roland serve d’appât pour attirer l’ombre de Pan. Neal lui assure que l'ombre ne touchera jamais à Roland et qu'il va laisser se prendre à sa place. Robin n’est pas rassuré et explique qu'il a déjà perdu sa femme et qu’il ne veut pas perdre son fils non plus. Neal lui dit qu'il sait ce qu’il ressent parce qu'il a perdu Emma et Henry. Neal lui rappelle qu’il a une dette envers Rumplestiltskin qui a sauvé Marian et Roland, et Robin accepte à contrecœur.

Le groupe poursuit sa route à travers la jungle vers la maison de Clochette. Regina s’assoit. Emma se rend compte qu'elle l’a fait délibérément. Elle lui demande ce qu’elle a fait à Clochette. Régina admet qu'elles ont une histoire compliquée et l’avertit que si Clochette la voit alors la fée ne les aidera pas. Lorsque Regina mentionne l’Opération Henry, Emma le note et Regina lui explique qu’elle appelle leur mission comme cela car Henry aurait fait la même chose. Elle demande à Emma de continuer et de trouver Henry qu’elle qu’en soit le prix.

Clochette retourne à la chambre de Regina avec la poussière de lutin et dit qu'en aidant Regina, par procuration elle s’aide elle-même. Regina se rend compte qu'elle a volé la poussière de lutin mais Clochette la répands sur elle et elles s’envolent. Clochette verse ensuite plus de la poussière, un chemin vert apparaît qui les mène jusqu’au village voisin. Elles volent vers une taverne et repèrent un homme avec un tatouage de lion par la fenêtre. Clochette raconte à Regina qu'elle peut se libérer de toute sa colère et avoir une nouvelle vie. Regina s’apprête à rencontrer l’homme qui lui ai destiné mais s’arrête brusquement, se retourne et s’enfuit.

Alors qu’elle attend les autres, Regina entend quelqu'un se déplaçant dans les arbres. Elle appelle Clochette, lui disant qu'il est temps d'en finir. La fée émerge de la jungle et dit à Regina qu'ils vont à l'échec, et souffle de la poussière rouge au visage de Régina pour l’endormir.

Le groupe trouve la cabane de Clochette, vide. Ils cherchent la poussière de lutin, sans succès. La Cabane rappelle à Emma les endroits où elle a habité : juste pour dormir, rien de personnel. Mary Margaret lui explique qu'elle comprend, et souligne qu'elle a passé beaucoup de temps à fuir elle aussi. David retrouve le mouchoir de Regina. Ils réalisent que Clochette en a après Régina.

Regina se réveille et découvre que ses mains sont attachées. Clochette lui dit qu'elle sait pourquoi elle est là et refuse de l’aider après qu’elle l’a trahie. Regina souligne que c’est Clochette qui s’est imposé, elle lui demande si elle a l’intention de la tuer. Elle prévient Clochette que tuer est plus difficile qu'il n'y paraît. Regina se rend compte que Clochette a utilisé de la poussière de pavot pour l’endormir et qu’elle n’a donc plus de pouvoirs magiques. Elle se libère, mais Clochette la menace avec une flèche empoisonnée. Lorsque Regina lui demande pourquoi elle est devenue comme ça, Clochette lui répond que c’est parce qu’elle l’a rencontrée.

Clochette vole à la rencontre de Regina. Elle lui demande comment s’est passé sa rencontre avec son âme sœur et pourquoi elle n’est pas heureuse. Regina lui dit que l’homme qu’elle a rencontré était horrible. Régina s’en prend à Clochette et lui dit qu’elle est une très mauvaise fée. Clochette se rend compte que Régina n’a pas rencontré l’homme par peur. Regina lui réplique qu’elle n’a peur de rien et lui dit qu'elle était amoureuse et qu’elle a souffert quand elle a perdu Daniel. Clochette se demande ce qui lui arrivera parce qu'elle a volé pour Regina et s’est mis en difficulté. Elle lui dit qu'elle pensait qu’elles étaient amies. Regina lui répond qu'elle n'a pas d'amis et lui ordonne de sortir.

Regina arrache son cœur. Elle défie l'ancienne fée de l’écraser pour montrer qui elle est en réalité. Clochette lui répond qu’elle le fera avec plaisir.

La Fée Bleue retrouve Clochette et lui dit qu’elle aurait pu prouver qu’elle était une bonne fée en se comportant comme tel. Elle lui explique que c’était sa deuxième chance et qu’elle a échoué. Bleue lui dit qu’elle ne croit plus en elle et lui ôte ses ailes.

Clochette prend le cœur. L'ancienne fée lui demande pourquoi elle a menti et pourquoi n’est jamais allée voir son âme sœur. Regina lui dit qu’elle ne voulait pas être heureuse et qu'elle avait peur de laisser partir sa colère parce que c’était tout ce qu'elle avait. Sans colère, elle aurait été faible. Clochette lui dit qu’elle n’entend aucun argument qui pourrait lui donner envie de l’épargner. Regina lui dit qu’elle doit faire le même choix qu'elle a fait : la vengeance ou l'espoir. Si Clochette écrase son cœur, elle aura le même avenir que Regina. Lorsque Clochette rappelle à Regina qu'elle était une fée horrible, Regina lui dit qu’aider Henry fera d’elle une bonne fée. Clochette répond qu’il est trop tard et refuse de la tuer ou de l'aider. Clochette replace le cœur de Régina.

Peter dit à Henry qu’au Pays Imaginaire, personne ne lui dira jamais non. Henry ne pense pas qu'il y a sa place, Peter lui dit que le Pays Imaginaire se nourrit de l'imagination et de la croyance. Le monde réel a cessé de croire et la magie est en train de mourir. Selon Pan, le destin d’Henry est de ramener la magie d’en être le sauveur. Lorsque Henry souligne qu’Emma est la sauveuse. Pan lui explique que c’est le faite d’être la mère d’Henry qui fait d’elle la sauveuse. Il propose à Henry de l’aider à accomplir son destin. Pan montre un ancien parchemin à Henry, lequel montre qui est le sauveur de la magie. Henry le jette en disant qu'il ne le croit pas. Pan lui dit qu’il lui rappelle son père.

Mulan, Robin, et Neal préparent une embuscade. Neal remercie Robin à nouveau pour son aide et lui explique que, même s’il sauve Emma et Henry, ils ne pourront jamais être une famille. Il leur dit qu'il a brisé le cœur d’Emma et espère qu'elle lui pardonnera. Petit Jean arrive avec Roland et Robin lui assure qu'il lui arrivera rien. Tout le monde prend position et Roland se rend à la fenêtre et dit : je crois. Rien ne se passe puis les fenêtres s’ouvrent violemment et l'ombre entre dans la pièce. Robin saisit son fils alors que l'ombre attrape Roland et Mulan attaque. L’ombre s’envole, Neal s’accroche à elle et ils partent vers le Pays Imaginaire.

Plus tard, Mulan demande à Robin comment va son ils. Robin la remercie pour son aide et lui confirme que Roland n'a pas été blessé. Il lui demande ce qu'elle prévoit de faire et lui offre de rejoindre ses Joyeux Compagnons. Mulan dit qu'elle est honorée par sa proposition mais qu’il ya un être cher à qui elle doit parler.

Aurore s’occupe des fleurs de son château lorsque Mulan arrive. Aurore lui dit que Philip n’est pas là. Mulan est sur le point de révéler ses sentiments à Aurore lorsqu’elle lui apprend qu’elle attend un enfant. La princesse demande alors des nouvelles de Mulan, et elle lui répond qu'elle va rejoindre la bande de Robin des Bois. Elles s’étreignent puis Mulan s’éloigne, en pleurs.

Emma et les autres tendent une embuscade à Clochette et exigent de savoir où est Régina. Régina sort de la grotte et leur assure qu'elle va bien. Elle leur explique que Clochette ne les aidera pas. Clochette salue Crochet qui lui demande une fois de plus de l’aide. Regina explique que Clochette n'a plus de magie. Clochette prévient que même si elle avait encore sa magie, Pan est trop puissant. Ils lui demandent de les aider à gagner le camp de Peter. La fée leur demande pourquoi elle devrait les aider. Mary Margaret lui répond qu'elle croit en elle et lui offre de l’emmener avec eux lorsqu’ils quitteront le Pays Imaginaire, pour trouver une vraie maison. Après un moment de réflexion, Clochette leur assure que Pan confiance et qu’elle va les entrer, mais leur explique qu’ils n’ont qu’une seule chance pour mener à bien leur plan. Ils se remettent en marche mais David reste en arrière et Mary Margaret remarque qu'il semble bouleversé. Il lui demande comment elle a su convaincre Clochette des les aider. Elle lui dit qu’elle ressentait la même chose quand elle était hors-la-loi. Ils partagent un baiser et vont retrouver les autres.

Au camp de Peter, Henry ramasse le parchemin et l'ouvre. Il a un dessin de lui tracé bien avant sa naissance.

L'ombre dépose Neal dans la jungle et Félix l’accueille. Il lui dit que Peter se sera ravi de le voir.

Le groupe établit un camp pour la nuit. Clochette demande Regina si elle a essayé de retrouver l'homme au tatouage de lion. Regina lui répond que non. Clochette souligne qu’elle a été égoïste. La reine ne comprend pas et Clochette lui explique que, non seulement, elle a ruiné sa vie mais qu’elle a aussi ruiné la vie de son âme-sœur.

Mulan rejoint la bande de Robin. Robin et Mulan se serrent la main. On remarque que l’homme au tatouage de lion est Robin des Bois.

Précédemment dans Once upon a time

 

Au pays imaginaire – Dans un campement

Emma : (Voyant quelqu’un de dos.) Henry.

Peter Pan : (Se retournant.) Salut Emma.

Emma : Dis-moi où est Henry ?

Sur le parchemin apparaît la carte de l’île.

Peter Pan : Ce parchemin te mènera tout droit à ton fils.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Kilian : Attention, il a peut-être l’air d’un garçonnet mais c’est un vrai démon.

Peter Pan : (À Henry.) Le cœur du plus pur des croyants. C’est toi l’heureux propriétaire de ce cœur exceptionnel.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Neal : Robin des Bois.

Robin des Bois : De quel droit violez-vous ma propriété ?

Neal : (Touchant la boule de cristal, faisant apparaître Emma au pays imaginaire.) Oh non, Emma est au pays imaginaire.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Des enfants perdus se mettent à envoyer des flèches vers le groupe.

Kilian : Méfiez-vous de leurs flèches, elles sont couvertes d’ombre-rêve. (David est touché sur le côté par une de ses flèches et regarde sa blessure.) Qui êtes-vous donc, Swan.

Emma : Vous aimeriez le savoir.

Kilian : Ça dépend, peut-être.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Le groupe continue sa progression vers le camp de Peter Pan.

David : Tu as besoin de faire une pause ?

Mary Margaret : Non, ça va.

David : Par cette chaleur, il vaut mieux se ménager, tu ne crois pas.

Mary Margaret : Alors c’est toi qui a besoin d’une pause.

David : Moi ça va.

Mary Margaret : Est-ce que David Nolan se laisserait un peu aller ?

David : Tu trouves que j’ai l’air de me laisser aller.

Regina : Bon, c’est encore loin ?

Emma : Non, on n’est plus très loin du repaire de Peter et de tous ses copains. (Ils s’arrêtent.) Si on continue tout droit, on devrait tomber dessus. (Voyant la croix rouge disparaître sur le parchemin.) Oh, le sale petit… (La croix rouge apparaît de l’autre côté de l’île.) Il est derrière nous maintenant.

Mary Margaret : Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Regina : Vous vous êtes trompée de direction.

Kilian : Non, elle n’y est pour rien. C’est le campement, Peter l’a déplacé.

David : Il s’amuse à nous jouer des tours.

Emma : Si le campement n’arrête pas de bouger, comment on va retrouver Henry ?

 

Au pays imaginaire – Dans un autre endroit de l’île

Henry est endormi près d’un gros arbre. Peter fait du bruit pour le réveiller.

Peter Pan : Allez, debout et attrape ça. (Il lui lance une pomme.)

Henry : J’aime pas les pommes.

Peter Pan : Tout le monde aime les pommes.

Henry : C’est une histoire de famille.

Peter Pan : (En souriant.) Oh rassure-toi, tu ne vas pas la manger. (Il s’accroupit en face d’Henry.) On s’en sert pour jouer à un jeu très amusant. (Il montre un arc avec une flèche.) J’appelle ça le tir sur cible vivante.

 

OUVERTURE

 

La fée Clochette apparaît et fait apparaître un feu d’artifice et disparaît.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Neal et Robin sont toujours à la recherche d’un moyen pour retrouver Emma. Mulan est avec eux. Neal prend une chaise et s’approche d’une armoire pour tenter de prendre quelque chose.

Mulan : Vous avez trouvé la boule de cristal, que cherchez-vous d’autre ?

Neal : La boule m’a montré où était Emma, maintenant il faut que je la rejoigne.

Robin des Bois : Ce n’est pas là-dedans que vous trouverez un cheval.

Neal : Je n’ai pas besoin d’un cheval mais d’une porte, un moyen d’accéder à un autre monde.

Robin des Bois : Là, je ne vous suis plus, calmez-vous et dites-moi ce qui vous préoccupe, je peux peut-être vous aider.

Neal : Henry est au pays imaginaire avec Peter Pan et c’est de loin l’être le plus maléfique que je connaisse.

Mulan : J’ai vu Emma dans cette boule mais pas Henry.

Neal : (Se retournant.) Je suis allé au pays imaginaire. Peter Pan voulait enlever un jeune garçon en particulier. D’ailleurs, il avait un portrait de lui sur un parchemin et il l’appelait le plus pur des croyants.

Mulan : Et vous croyez qu’il s’agit d’Henry ?

Neal : C’est forcément lui. C’est la seule raison qui pousserait Emma à aller là-bas. Aidez-moi à chercher, on peut faire des portes avec énormément de choses. Des miroirs magiques, des souliers de rubis, certains types de cendres. (Il cherche dans l’armoire et fait tomber quelque chose alors un homme entre dans la pièce.)

Petit Jean : D’où vient ce bruit ?

Robin des Bois : Ce n’est rien, tout va bien Petit Jean. (D’autres hommes arrivent et un petit garçon apparaît. Il passe entre les jambes de Petit Jean et va vers son père. Il se met à rigoler.) Allez viens dans mes bras. (Il le prend dans les bras, ce qui intrigue Neal.)

Neal : C’est qui lui ?

Robin des Bois : Il n’y a pas d’âge pour rejoindre les joyeux compagnons. C’est mon fils, Roland.

Neal : Je sais comment aller au pays imaginaire. (Il descend.) Je sais comment retrouver Henry.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Emma : (Regardant la carte.) Alors cette marche interminable n’a servi à rien.

Regina : Je vous avais dit qu’y aller à pied était idiot, si vous me laissiez recourir à la magie, on pourrait apparaître dans le campement et sauver Henry.

Mary Margaret : Mais on ne sait pas où le campement, vous n’avez pas écouté ce qu’on dit ?

Kilian : Peter peut contrer n’importe quelle magie, en le provoquant de la sorte, tu signerais ton arrêt de mort et par la même occasion le mien. C’est pour cela que nous marchons.

Regina : Dans ce cas, qu’est-ce que tu suggères ? Comment on va le retrouver ?

Kilian : Grâce à une personne qui a toute sa confiance,

David : Qui ? Parce que je doute fort qu’il ait confiance en toi.

Kilian : Une fée qui vivait ici la première fois que je suis venu, elle est peut-être encore sur l’île. Elle pourrait nous apprendre ce que nous avons besoin de savoir, où se trouve le campement, comment y entrer. Et s’il lui reste un peu de poudre de fée, on pourra arriver par les airs.

Emma : Vous voulez dire de la poussière de fée ?

David : Non, de la poudre. C’est encore plus puissant, une sorte de concentré de poussière de fée.

Emma : Une minute, une fée qui vit ici ? C’est la fée Clochette ?

Kilian : Vous la connaissez ?

Emma : Tous les enfants du monde connaissent cette fée.

Regina : Ce n’est pas une bonne idée. Je dirais même que c’est une perte de temps. Croyez-moi sur parole, cette fée Clochette ne voudra pas nous aider.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Regina – Passé

Regina est dans son château et est en train de manger. Rumplestiltskin apparaît.

Rumplestiltskin : Je te croyais morte. (Elle sursaute.)

Regina : Sors de chez moi. (Elle boit son verre.)

Rumplestiltskin : Tu as manqué ta leçon, j’en ai déduit que tu étais passée de vie à trépas. Et pourtant, te voilà. C’est un signe que tu manges. (Il se lève et s’approche d’elle. Il ricane) Un signe blanc comme la neige, je ne vois que cela ne te fais pas rire.

Regina : Je ne suis plus sûre de vouloir suivre ton enseignement. Je ne veux pas que mon avenir ressemble à…

Rumplestiltskin : … À quoi ?

Regina : À toi pour commencer.

Rumplestiltskin : Oh, vous n’êtes pas satisfaite de votre vie, majesté ?

Regina : Comment pourrais-je l’être ? Je suis la reine mais en réalité je ne suis qu’une prisonnière liée pour toujours à un homme dont le cœur ne bat que pour sa défunte épouse et sa fille aussi insignifiante que niaise. C’est insupportable. Je ne peux rien faire, je n’ai nulle part où aller. (En se levant.) Je veux être libre. Je veux avoir le choix.

Rumplestiltskin : C’est impossible. Laisse-moi t’expliquer pourquoi. Tu t’imagines que tu es invitée à un festin où tu goûtes à tous les plats, un peu de ténèbres, un peu d’affection. Ce que tu n’as pas encore compris c’est qu’en réalité, c’est toi le festin et que les ténèbres t’ont déjà goûté.

Regina : Ah, tu es répugnant. Je ne veux plus te voir chez moi.

Rumplestiltskin : Les ténèbres aiment le goût que tu leur laisses, très chère. L’amertume ne leur déplait pas. Et maintenant qu’elles ont commencé, elles veulent finir leur dîner. Tu ne peux pas plus échapper à ton destin que ce misérable volatile. (Il montre une oie inanimée posé sur la table.) Alors, à demain, ne sois pas en retard. Oh, et apporte cette terrible colère qui te ronge. C’est tout ce qu’il te reste. (Il disparaît, la laissant seule. Elle quitte la pièce et rejoint sa chambre. Elle va au balcon.

Regina : (Tapant sur la barrière.) Assez… Je veux… Seulement… (En frappant sur la barrière elle provoque la chute de cette dernière et elle tombe.) Ahhh ! (Elle est sur le point de s’écraser sur le sol lorsqu’une fée la rattrape in extremis avec de la poudre.) Pose-moi sur le sol. Qu’est-ce que tu fais ?

Fée Clochette : Je t’offre une seconde chance. (Elle la remonte jusqu’au balcon et la fée la rejoint, se transformant en taille humaine.)

Regina : Qui es-tu ?

Fée Clochette : La fée Clochette.

 

Dans la forêt enchantée – Dans un village

Un cavalier traverse un village alors que Clochette et Regina sont assises en train de manger.

Fée Clochette : Blanche-Neige, c’est son vrai nom ? Même moi je trouve niais mais pourtant le mien c’est Clochette. (Elle boit.)

Regina : C’est un monstre. Elle est vénérée et bien trop gâtée. Elle passe son temps à trahir les secrets les plus intimes de ceux qui l’entourent. Elle a fait tuer mon fiancé de cette façon.

Fée Clochette : Non.

Regina : Les seuls moments où cette vie est tolérable, ce sont ceux où le roi et sa fille adorée sont loin.

Fée Clochette : Tu es contente quand ton époux s’en va ?

Regina : (En rigolant.) Ce n’est pas un mariage. C’est une mascarade. (À voix basse.) Je suis peut-être la reine mais seule dans ce palais j’ai l’impression que cette couronne n’est qu’un mirage.

Fée Clochette : Je comprends que tu aies voulu sauter.

Regina : Je suis tombée de ce balcon.

Fée Clochette : Bien sûr, tu es tombée.

Regina : C’est la vérité. Mais si j’avais sauté, eh bien trinquons aux bonnes raisons que j’ai eues de le faire. (Elles choquent leurs tasses et Regina boit.)

Fée Clochette : Je viens d’avoir une idée. Je peux aider les gens à trouver ce dont ils ont réellement besoin.

Regina : Et de quoi ai-je besoin ?

Fée Clochette : Tu n’en as même pas conscience ? Oh Regina que c’est triste. D’amour. Tu as besoin d’amour.

Regina : Tu voudrais trouver un remplaçant à l’amour de ma vie ?

Fée Clochette : On peut aimer une deuxième fois. Je n’ai jamais vu la poudre de fée échouer. Elle trouvera la personne qui est faite pour toi, si tu la laisses te guider, tu auras droit à une fin heureuse.

Regina : Ma seule fin heureuse est la tête de Blanche-Neige sur un plateau.

Fée Clochette : Non, n’as-tu pas envie de savoir si je peux vraiment le faire ?

Regina : Si c’est le cas, tu es une vraie magicienne.

Fée Clochette : Non, une fée. Et c’est pour cela que tu devrais croire en moi.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle – Présent

Regina s’est isolée du reste du groupe et s’essuie le visage et le cou avec un mouchoir qu’elle met dans la poche mais elle le laisse tomber. Elle continue son chemin et Clochette, qui se trouve derrière elle, prend le mouchoir et la suit. Pendant ce temps, Kilian, Emma, Mary Margaret et David continuent leur route. Regina arrive derrière eux.

Regina : Emma. (Cette dernière se retourne.) Il y a un autre moyen.

Emma : Lequel ?

Regina : La magie.

Emma : Je croyais que la discussion était close.

Regina : Non, je ne parle pas de mes pouvoirs, de nous deux.

Emma : C’est hors de question.

Regina : Nos pouvoirs réunis.

Emma : Quand on fait appel à la magie, il y a toujours un prix à payer.

Regina : Oui mais ne pas avoir recours à la magie, coûte parfois plus cher encore. (David et Mary Margaret se retournent pour voir ce qui se passe.) Je suis persuadée qu’en unissant nos pouvoirs, nous serions assez puissantes pour vaincre Peter.

Emma : Et si on ne l’est pas ? (Mary Margaret arrive vers elles.) Je ne peux pas prendre ce risque, vous comprenez. C’est la vie d’Henry qui est en jeu.

Regina : J’en suis bien consciente.

Emma : Écoutez, je sais que vous désapprouvez notre plan d’attaque mais laissez-nous au moins essayer voir si on peut trouver cette fée Clochette.

Regina : Vous trouvez que c’est une bonne idée parce qu’elle vient de votre petit copain.

Emma : Mon petit copain ? Crochet ? Qu’est-ce que vous insinuez ?

Mary Margaret : Elle vient juste de perdre Neal.

Regina : Je vous demande pardon. Mais j’avoue que je suis inquiète pour Henry.

 

Au pays imaginaire – Dans le camp de Peter

Henry reste dans le camp de Peter et le voit en train de prendre une flèche et de la mettre dans un pot.

Henry : Qu’est-ce que c’est ?

Peter Pan : De l’ombre-rêve. Un poison mortel. (Il souffle sur la pointe. Il la met sur l’arc.) Selon une vieille légende, un homme aurait transpercé d’une flèche une pomme posée sur la tête de son propre fils. Nous allons voir si c’est possible.

Henry : Si tu vises la pomme, pourquoi tu trempes la flèche dans du poison ?

Peter Pan : C’est une motivation pour bien viser. (À Felix.) Felix, viens par ici. (Il rejoint Peter qui se met à viser.)

Henry : Heu, attends, t’es sûr que c’est un bon tireur ?

Peter Pan : Aucune importance. (Felix se met à rigoler.) Puisque c’est toi qui va tirer. (Il lui donne l’arc.)

Henry : Mais je n’ai pas du tout envie de tirer. (Un enfant perdu donne la pomme à Felix.)

Enfants perdus : Tire, tire, tire, tire, tire, tire…

Peter Pan : Tu ne le toucheras pas.

Enfants perdus : …Tire, tire, tire, tire, tire, tire…

Peter Pan : Fais-toi confiance, tu vas y arriver. (Felix met la pomme sur sa tête.) C’est grisant tu vas voir.

Enfants perdus : …Tire, tire, tire, tire, tire…

Felix avec les autres enfants : Tire, tire, tire, tire, tire, tire, tire.

Peter Pan : Tire, tire, tire, tire. (Henry vise Felix mais préfère se tourner pour envoyer la flèche vers Peter qui la rattrape in extremis. Tout le monde applaudit et rigole.) Je t’avais dit que c’était grisant. (Il prend l’arc.) Suis-moi, (il prend l’arc) j’ai quelque chose à te montrer. (Ils s’en vont.)

 

Au pays imaginaire – Dans une autre partie de l’île

Le groupe continue sa marche en avant. Kilian s’arrête pour attendre David qui souffre de son côté où se trouve sa blessure.

Kilian : Tu comptes lui dire ?

David : Lui dire quoi ?

Kilian : J’ai vu que tu as été touché. Laisse-moi regarder. (David le regarde et tourne la tête vers le groupe pour voir s’il est seul puis lui montre sa blessure.)

David : La flèche m’a à peine égratigné. (La blessure se propage.)

Kilian : Je suis navré.

David : (Remettant son sweat.) Combien de temps il me reste tu crois ?

Kilian : Quelques jours, quelques semaines peut-être. Tu ne tiendras pas jusqu’à l’été. C’est un sacré coup du sort, tu devrais peut-être lui en parler.

David : Non.

Kilian : (Ils se remettent à marcher.) Tu ne peux pas faire autrement. (Ils s’arrêtent.)

David : Il y a peut-être une solution.

Kilian : Quelle solution ?

David : La poudre de fée. Tu crois vraiment que cette fée Clochette peut nous aider et nous donner de la poudre de fée.

Kilian : Oui, je le crois.

David : Dans ce cas, il faut la retrouver.

 

Dans la forêt enchantée – Passé

Regina et la fée Clochette sont sorties de table et quittent le village.

Regina : Tu crois sincèrement que cela pourrait faire mon bonheur ?

Fée Clochette : J’en suis convaincue. (Entendant la cloche.) Je suis en retard. Je dois m’en aller. (Elle déploie ses ailes.) À bientôt. (Elle reprend sa taille normale et s’envole dans le ciel. Regina la regarde. Elle arrive au royaume des fées et est accueillie par la fée bleue qui ne semble pas contente.)

Fée bleue : Bonsoir Fée Verte.

Fée Clochette : Bonsoir Fée Bleue. Tu es ravissante, tu n’aurais pas…

Fée bleue : Tu es en retard. Tu as déjà enfreinte toutes les règles des fées concernant le couvre-feu, l’utilisation de la poudre de fée et tu as pris la taille humaine sans raison.

Fée Clochette : (En soupirant.) Oh si, j’avais une très bonne raison, au contraire. J’ai fait tout cela pour aider quelqu’un. Une reine de la forêt enchantée, Regina.

Fée bleue : Sais-tu seulement qui elle est ? C’est la fille de Cora, (montrant qu’elle prend quelque chose) celle qui arrache à mains nues le cœur des gens. Et elle suit les enseignements du Ténébreux.

Fée Clochette : Et alors ?

Fée bleue : Alors, tu devrais t’estimer heureuse d’être encore vivante. Fée verte, tu ne peux pas aider une femme comme elle. Elle est entourée par les ténèbres.

Fée Clochette : Il me semble que c’est une excellente raison de lui venir en aide. Si tu m’autorisais à prendre de la poudre de fée…

Fée bleue : Tu sais que c’est hors de question. Ne cherche pas à revoir cette femme, Fée Verte.

Fée Clochette : Je ne m’appelle pas Fée Verte, c’est Clochette mon nom et je ne peux pas croire que tu me demandes d’abandonner une personne dans le besoin. Ce n’est pas digne d’une fée.

Fée bleue : C’est à moi que revient le soin de juger ce qui est digne d’une fée.

Fée Clochette : Mais je…

Fée bleue : Assez discuter. Je veux que tu restes ici jusqu’à nouvel ordre, je me chargerai personnellement d’achever ta formation. C’est compris ?

Fée Clochette : Oui, Fée Bleue. (La fée reprend sa taille et s’envole. Clochette reste toute seule mais en profite pour repartir vers le monde des humains en passant par une fleur.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin – Présent

Robin des Bois et Neal ont une conversation privée.

Robin des Bois : (Rentrant dans une pièce du château avec Neal.) Avez-vous perdu l’esprit ? Ce n’est qu’un enfant, un enfant de quatre ans. (Neal ferme la porte.)

Neal : L’ombre ne lui fera aucun mal, je vous le promets.

Robin des Bois : Comment pouvez-vous en être sûr ?

Neal : Parce que c’est elle qui m’a emmené au pays imaginaire quand j’étais enfant. Tout ce que Roland aura à faire c’est l’appeler, ensuite je me débrouillerai, c’est moi qui irai au pays imaginaire pas votre fils.

Robin des Bois : Si je comprends bien, dans le meilleur des cas, mon fils servira simplement d’appât (il pose la lanterne sur la table) et dans le pire des cas, une ombre démoniaque le conduira dans un autre monde pour le livrer à l’être le plus maléfique que vous connaissez.

Neal : S’il vous plaît, il faut que j’y retourne.

Robin des Bois : J’ai perdu ma femme il y a quelques temps et avant cela, nous avons failli ne jamais avoir Roland tellement elle était malade. Maintenant qu’elle nous a quittés, il est tout ce qu’il me reste. Je ne peux pas risquer de perdre mon fils.

Neal : Alors, vous savez ce que je ressens. J’ai besoin de mon fils et d’Emma, ils sont tout ce que j’ai dans la vie.

Robin des Bois : Eh parce que je sais ce que c’est d’aimer ma famille, je dois sacrifier la mienne ?

Neal : À l’époque où elle était malade, votre femme, comment elle a pu survivre et mettre au monde votre enfant ?

Robin des Bois : Vous le savez très bien.

Neal : Oui, c’est grâce à mon père, il les a sauvés, elle et votre fils.

Robin des Bois : Ah. (Il se retourne et regarde vers la fenêtre, il se tourne à nouveau vers Neal.) D’accord, une seule fois. Il se met à la fenêtre et il l’appelle une fois, s’il ne se passe rien, c’est fini. Pas de seconde chance.

Neal : Vous devez comprendre que c’est déjà ma seconde chance.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Le groupe continue son chemin à travers la jungle. Regina s’arrête.

Emma : Eh.

Regina : Quoi ?

Emma : Vous êtes un peu à la traîne. Crochet pense qu’elle vit tout près d’ici. Venez.

Regina : Oui, enfin, si elle est toujours sur l’île. Allez perdre votre temps à la chercher, je vous attends là.

Emma : (S’approchant d’elle.) Vous lui avez fait quoi ?

Regina : Pardon ? Qu’est-ce qui vous fait penser que je lui ai fait quelque chose ?

Emma : Vous l’avez déjà rencontrée, c’était dans la forêt enchantée ? Vous avez tué son petit frère, volé son auréole ?

Regina : C’est une fée, pas un ange. Très bien, en fait c’est un peu compliqué entre elle et moi.

Emma : J’en étais sûre.

Regina : Je ne vais pas entrer dans les détails mais je sais que si elle me voit, elle ne vous aidera pas. (Emma se retourne.) Alors si elle est réellement notre seul moyen de localiser le campement, croyez-moi, nous mettre face-à-face elle et moi n’est pas dans l’intérêt de l’opération Henry. (Elle s’assoit.)

Emma : L’opération Henry ?

Regina : Oui, c’est le nom que je lui donne dans ma tête parce que…

Emma : C’est comme ça qu’il l’aurait appelée.

Regina : Hmm. Il aurait trouvé un meilleur nom mais c’est ce qui m’est venue alors.

Emma : D’accord. On la retrouve et on revient vous chercher.

Regina : Non, ce n’est pas la peine. Il vaut sûrement mieux qu’on ne se revoit jamais. Et si vous n’arrivez pas à la localiser, continuez quand même jusqu’à ce que vous retrouviez Henry. Ne vous en faites pas pour cette fée Clochette.

Emma : Qu’est-ce que vous lui avez fait ?

Regina : Ce que je fais toujours. (Emma s’en va la laissant seule.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans la château de Regina – Passé

La fée Clochette apparaît dans la chambre de Regina qui écrit.

Fée Clochette : Tu as envie de t’envoler ? (Regina se retourne vers elle.)

Regina : Tu l’as, ça y est ?

Fée Clochette : Je n’en ai même plus qu’il n’en faut. (Regina se lève et s’approche de Clochette.) Alors, en route. C’est en t’aidant à trouver le bonheur, en te sauvant que je trouverai le salut.

Regina : En réalité, cette poudre de fée n’est pas à toi.

Fée Clochette : Quand on y réfléchit, la poudre de fée n’appartient à personne.

Regina : Pourtant les fées sont peu disposées à partager cette précieuse substance. Si elles apprennent que tu l’as volée…

Fée Clochette : Ne t’inquiète pas pour moi, c’est de toi qu’il s’agit aujourd’hui. (Elle lui couvre le corps de la poudre de fée et elle se met à s’envoler avec Clochette. Elle est contente. Clochette rajoute encore de la poudre de fée pour montrer le chemin.) Regarde.

Regina : Qu’est-ce que c’est ?

Fée Clochette : Le chemin qui te guidera au bonheur et à celui que tu attends. (Elles volent vers l’endroit où la poudre de fée les conduit. Elles arrivent devant un bar dans une ruelle.) C’est ici dans cette taverne que commence ton bonheur. Toutes tes souffrances passées ne seront plus que celles-là, du passé. (Elles arrivent devant la porte.)

Regina : (En reculant.) Laisse-moi du temps avant d’entrer.

Fée Clochette : Tu es nerveuse, c’est compréhensible. Mais regarde, c’est lui juste là. (Elle s’avance et regarde l’homme.) L’homme qui a un lion tatoué sur l’avant-bras.

Regina : C’est lui l’homme de ma vie ?

Fée Clochette : La poudre de fée ne ment jamais. Qu’attends-tu ? C’est ta seule chance d’aimer et d’être enfin heureuse. Ce sera un nouveau départ, une nouvelle vie loin de cette colère qui te rend misérable. Vas-le voir.

Regina : Entendu. Oui, je peux le faire. Cet homme va me rendre heureuse ?

Fée Clochette : J’en suis sûre et certaine. Entre. (Elle s’en va pendant que Regina attend, ne sachant pas quoi faire et elle se décide à ouvrir la porte en souriant. Elle regarde l’homme mais prenant peur, se met à s’enfuir.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle – Présent

Regina est toujours assise sur un tronc d’arbre, attendant la venue de Clochette. Elle se lève.

Regina : Montre-toi qu’on en finisse. Je sais que tu es là. (Clochette arrive derrière elle.)

Clochette : « C’est un peu compliqué entre elle et moi » ? Tu as une manière très diplomate de présenter les choses.

Regina : Tu  n’es plus que l’ombre de toi-même.

Clochette : Tu essaies de me provoquer ?

Regina : Vas-y, viens me chercher Clochette.

Clochette : Tes amis et toi vous vous croyez très malin mais vous allez échouer tous autant que vous êtes. (Elle lui souffle de la poudre de fée au visage et Regina se met à tomber. Clochette sourit.)

 

Au pays imaginaire – Dans une cabane

Kilian entre dans une cabane avec une lampe et regarde autour de lui.

Kilian : Il n’y a personne. Vous pouvez monter.

David : (Montant à son tour.) Où est la poudre de fée ?

Kilian : Inutile de chercher, elle ne l’aurait jamais laissé dans un endroit aussi facile d’accès. (David enlève une couverture d’un hamac pour voir s’il y a quelque chose, ce qui n’est pas le cas.) Je peux vous assurer que vous n’en trouverez pas ici. (Emma monte à son tour.) Je regrette.

Emma : C’est minimaliste ici. Ça me rappelle vaguement quelque chose.

Mary Margaret : (Montant également.) Une cabane dans un arbre, ça devrait être chaleureux.

Emma : Ça y est, ça me rappelle l’endroit où je vivais avant.

Mary Margaret : (Alors que David ouvre un cocon et qu’il n’y a rien dedans.) Parce que c’est uniquement un abri pour dormir.

Emma : Toi, tu ne risques pas de savoir ce que c’est.

Mary Margaret : Je n’ai pas toujours dormi dans un lit à baldaquin. Moi aussi j’ai vécu dans un endroit de ce genre à une époque.

Emma : C’est vrai ?

Mary Margaret : Je vivais dans une souche d’arbre quand j’essayais d’échapper à la reine. Crois-le ou non, je la comprends cette fée Clochette. La vraie question c’est pourquoi il y a une échelle ? Je veux dire, les fées ont des ailes.

David : (Montrant un tissu.) Ah, j’ai trouvé quelque chose d’intéressant. Je crois que c’est un mouchoir.

Mary Margaret : (Le prenant pendant que Kilian se lève.) C’est celui de Regina. Qu’est-ce qu’il fait ici ?

Emma : Elle sait qu’on est là, elle surveillait Regina.

Mary Margaret : Mais si c’est Regina qu’elle surveillait…

Kilian : Nous ne sommes pas au bon endroit.

David : Où est Regina ? (Ils se mettent tous à descendre.)

 

Au pays imaginaire – Dans une grotte

Regina est dans un autre endroit de la jungle allongée et les mains attachées. Elle se réveille.

Clochette : Enfin, tu retrouves tes esprits. Ce n’est pas trop tôt, cela fait longtemps que j’attends d’avoir cette conversation avec toi.

Regina : Attends, tu ne sais pas pourquoi je suis là.

Clochette : Oh si, je sais exactement pourquoi tu es là. Tu veux retrouver ton fils.

Regina : (Tentant de se lever.) Et vu que tu m’as ligotée, j’en déduis que tu ne vas pas nous aider.

Clochette : Bien sûr que non. Tu es la dernière personne que j’aiderai après la déchéance que tu m’as fait subir.

Regina : Que je t’ai fait subir ? C’est toi qui es venue t’immiscer dans ma vie.

Clochette : Et tu en as profité pour briser la mienne.

Regina : Qu’est-ce que tu comptes me faire ? Tu veux me tuer ? Tu crois que c’est si facile. Je ne sais pas ce que tu as fait pour m’endormir mais ce n’était pas de la magie. Peut-être de la fleur de pavot. Mais son effet commence à s’estomper. (Elle se lève.) Et si aujourd’hui tu en es réduite à ça, ça ne peut signifier qu’une chose : tu n’as plus tes pouvoirs. Mais moi je les ai toujours. (Elle arrive à enlever la corde de ses mains. Clochette met une flèche près du cou de Regina.)

Clochette : Oui, je m’en suis aperçue. Mais tes pouvoirs ne peuvent rien contre ce poison. Tu as déjà entendu parler de l’ombre-rêve ?

Regina : Oui.

Clochette : Tant mieux. (Elle met la pointe la pointe de la flèche sur le cou de Regina.)

Regina : Comment as-tu pu changer à ce point-là ?

Clochette : J’ai fait ta rencontre.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Regina – Passé

La fée Clochette s’approche de la chambre de Regina.

Fée Clochette : Alors, comment était-ce ?

Regina : Euh, eh bien, je… (Clochette se transforme en taille humaine.)

Fée Clochette : (S’asseyant sur le lit.) Que s’est-il passé ? Je ne comprends pas ce nouvel amour devrait être te rendre rayonnante alors pourquoi ne l’aies-tu pas ?

Regina : Parce que cela n’a pas fonctionné. La poudre de fée s’est trompée visiblement. Je suis entrée, j’ai parlé à cet homme, il était odieux, il était absolument ignoble.

Fée Clochette : Es-tu sûre d’être allé voir la bonne personne ?

Regina : Oui, l’homme qui avait un lion tatoué sur l’avant-bras. Ce n’est pas de là que vient le problème.

Fée Clochette : Alors d’où vient-il ?

Regina : Il vient de toi.

Fée Clochette : De moi ?

Regina : Oui. De toi, il est clair que tu n’es pas faite pour être fée.

Fée Clochette : Tu n’es même pas entrée, avoue-le.

Regina : Comment oses-tu mettre ma parole en doute ?

Fée Clochette : Cela ne fait rien, je comprends que tu aies eu peur.

Regina : Je n’ai peur de rien ni de personne, tu entends. Comment ai-je pu me laisser distraire par ces sornettes ?

Fée Clochette : Non. Tu ne peux pas renoncer, ce qui peut te sauver, c’est l’amour.

Regina : (Sur un ton de colère.) J’ai déjà connu l’amour, il est mort et j’ai souffert. L’homme auquel tu me destinais ne peut pas changer cela alors au revoir.

Fée Clochette : Et que fais-tu de moi ? J’ai volé pour toi et maintenant tu me dis que cela n’a servi à rien. Je vais avoir de gros problèmes.

Regina : Je te l’ai dit, tu n’es pas faite pour être fée.

Fée Clochette : Je croyais que nous étions amies.

Regina : Je n’ai pas d’amis. Va-t-en vilain papillon de nuit. (En souriant.) Prends garde de ne pas coincer tes ailes dans une fenêtre en sortant.

 

Au pays imaginaire – Dans une grotte – Présent

Regina : (Toujours avec la pointe de la flèche sur son cou.) Bon d’accord, tu as l’intention de me tuer dans ce cas je vais te faciliter la tâche. (Elle arrache son cœur de sa poitrine.)

Clochette : Qu’est-ce que tu fais ?

Regina : Tu veux vraiment me tuer, alors ne laisse pas le poison s’en charger. Fais-le de tes propres mains. Vas-y, aller, écrase-le.

Clochette : Tu crois que je n’oserai pas le faire.

Regina : Ah, j’espère bien que si. Montre-moi qui tu es, fée Clochette.

Clochette : Avec joie.

 

Dans la forêt enchantée – Passé

La fée Clochette s’en va de la chambre de Regina et vole vers le bas du château. La fée bleue arrive derrière elle.

Fée bleue : Reste où tu es. Tu as volé cette poudre de fée.

Fée Clochette : Oui, je le reconnais. Je croyais en avoir besoin pour te prouver que je peux être une bonne fée.

Fée bleue : Tu aurais pu me le prouver en te comportant comme une bonne fée et en m’écoutant.

Fée Clochette : Je n’ai fait que suivre mon intuition.

Fée bleue : Malheureusement ton intuition n’était pas la bonne. Ce que tu as fait est impardonnable.

Fée Clochette : Non attends, tout le monde mérite une seconde chance, c’est ce que nous disons toujours à ceux qui nous demandent notre aide.

Fée bleue : C’est vrai mais, c’était déjà ta seconde chance.

Fée Clochette : (En pleurant.) Juste une chance. Je promets de ne plus recommencer, je regrette.

Fée bleue : Cette fois, tu as trahi ma confiance.

Fée Clochette : Je saurais la regagner. Accorde-moi une dernière chance.

Fée bleue : Je ne peux pas pour une raison à la fois simple et tragique. Je ne crois plus en toi. (Elle lui enlève ses ailes et Clochette tombe au sol. Fée Bleue s’envole et laisse toute seule Clochette toute triste.)

 

Au pays imaginaire – Dans une grotte – Présent

Clochette a le cœur de Regina dans la main et le serre, ce qui lui fait mal.

Clochette : Sais-tu ce que ça m’a coûté ta trahison ?

Regina : Tu as perdu tes ailes.

Clochette : (Qui a toujours le cœur dans la main.) Pourquoi ?

Regina : Que veux-tu savoir ? Pourquoi je me suis même arrachée le cœur ?

Clochette : (Se retournant, en colère.) Non, pourquoi tu as menti ? J’ai repensé à cette maudite nuit des milliers de fois, le sortilège fonctionnait. Tu n’es pas entrée dans la taverne, c’est la seule explication. Qu’est-ce qui t’as empêché de franchir cette porte et de rencontrer l’amour de ta vie ? Connaître enfin le bonheur te paraissait si insupportable ?

Regina : Oui, c’était insupportable. Tu as raison, je ne suis pas entrée, j’étais terrifiée. C’était si… L’instant d’avant, tu avais dit que l’amour ferait disparaître toute ma colère et tout à coup, j’ai eu l’impression que sans elle, je serais perdue. La colère était tout ce que j’avais. Qu’allais-je bien pouvoir être sans elle ?

Clochette : Une femme heureuse.

Regina : (Faisant non de la tête.) Vulnérable.

Clochette : Et en fin de compte, qu’est-ce qu’elle t’a apportée ? Toute cette puissance que tu as acquise. Tu as beau être redoutable, j’ai ton cœur dans ma main et je n’ai pas trouvé une seule bonne raison de renoncer à le réduire en cendres.

Regina : Très bien, tu veux une bonne raison, je vais t’en donner une. Tu penses que j’ai été lâche. Tu penses que j’ai fait le mauvais choix. Et bien, tu es sur le point de commettre exactement la même erreur. J’ai préféré la vengeance à l’espoir et tu tiens le résultat dans ta main. (Prenant la main de Clochette pour mettre le cœur en face du visage de celle-ci.) Un cœur froid, desséché, noir et endurci. Si tu fais le même choix que moi aujourd’hui, ce que tu as dans la main est ton propre destin. (Clochette enlève sa main et la met près du corps.) Ce n’est pas à moi de te dire ce que tu devrais faire. Le choix te revient Clochette. Soit tu me tues, soit… tu agis comme la fée que tu es.

Clochette : Ce jour-là tu as dit que je n’étais pas faite pour être fée.

Regina : Prouve-moi que j’avais tord en préférant l’espoir à la vengeance. Choisis l’amour et aide-moi à retrouver mon fils.

Clochette : Tu aimes ton fils ?

Regina : Plus que tu ne peux l’imaginer, en devenant sa mère, j’ai enfin fait une chose dont je peux être fière. Tu n’as pas envie de pouvoir dire la même chose ?

Clochette : Il est trop tard pour moi.

Regina : Seulement si tu choisis de me tuer.

Clochette : Je ne vais pas te tuer rassure-toi mais je ne vais pas non plus t’aider. De toute manière, il est sûrement déjà trop tard. Il est resté avec lui trop longtemps. (Regina reprend son cœur et le met contre sa poitrine.)

 

Au pays imaginaire – Dans le campement de Peter Pan

Les enfants perdus s’amusent avec des couteaux qu’ils jettent au sol.

Peter Pan : (À Henry qui se trouve à côté de lui.) Tu as vu comme ils s’amusent. Le plus gros intérêt de cet endroit c’est qu’il n’y a personne pour te dire non. Tu peux faire tout ce que tu veux. (Ils s’assoient.)

Henry : Ça leur arrive pas de se blesser ?

Peter Pan : Si, tout le temps. (Ils continuent à planter des couteaux au sol.) À un moment, j’en avais quatre qui avaient des doigts en moins. Ça ne les dérangeaient pas, ça fait partie du jeu.

Henry : Je ne suis pas à ma place ici.

Peter Pan : Tu as tord de dire ça. Ça faisait longtemps qu’on t’attendait les enfants perdus et moi. On t’attendait avant ta venue au monde.

Henry : Laisse tomber, je ne te crois pas.

Peter Pan : Tu devrais. C’est l’imagination qui fait vivre cette île, la foi. Mais votre monde a cessé de croire, la magie se meurt et c’est toi Henry qui doit la sauver.

Henry : Dans le monde d’où je viens tu veux dire.

Peter Pan : Dans tous les mondes. Tu dois ramener la magie, c’est ta destinée. Tu es là pour faire renaître la magie, pour être le Sauveur.

Henry : C’est ma mère, Emma, la Sauveuse, c’est pas moi.

Peter Pan : Elle a rompu une malédiction c’est vrai j’en sais plus que j’en ai l’air. Mais je crois que ce n’est pas le fait d’avoir rompu la malédiction qui fait d’elle la Sauveuse, mais plutôt le fait de t’avoir mis au monde. Quand on y pense, tu descends de l’incarnation de la lumière et de celles des ténèbres. Tu crois que c’est une coïncidence si le fils du Ténébreux a rencontré la fille de Blanche-Neige. Tu as été conçu pour une bonne raison et je t’aiderai à découvrir laquelle.

Henry : Alors tu penses que c’est moi qui vais sauver la magie ?

Peter Pan : Je ne pense pas, je crois. Tu te rappelles tout à l’heure je t’ai dit que j’avais quelque chose à te montrer. (Montrant un bout de papier.) Tiens, j’ai ceci depuis très longtemps. Je l’avais avant que tes parents se rencontrent. Regarde et tu comprendras pourquoi je suis convaincu que tu es le héros dont la magie a tellement besoin. (Henry le prend puis profite que Peter soit parti pour le jeter au sol.)

Henry : Je ne te crois pas de toute façon.

Peter Pan : Tu me rappelles vraiment ton père. (Il s’éloigne.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Neal est toujours dans la pièce avec Robin et Mulan.

Mulan : Je vais me mettre là près de la fenêtre. Robin, vous vous cacherez derrière la table. Neal, vous vous accroupirez sur le rebord de la fenêtre, ainsi vous serez pile en dessous de l’ombre.

Robin des Bois : Excellent plan de bataille. (Elle prend une table ronde.)

Mulan : Oui je sais.

Neal : Robin, je vous remercie encore.

Robin des Bois : Vous me remercierez quand votre famille sera réunie. (Voyant la tête de Neal.) Vous n’avez pas l’air convaincu ?

Neal : Ben, ce qui est sûr, c’est que je vais tenter de les sauver. (Il s’assoit.) Ça ne veut pas dire qu’on sera tous réunis.

Robin des Bois : Je croyais que vous les aimiez ?

Neal : C’est le cas. Mais je ne sais pas s’ils voudront encore de moi.

Mulan : (Ramassant des affaires.) Pourquoi ne voudraient-ils pas de vous ?

Neal : (Pendant que Mulan prend un oreiller.) Je n’ai pas vraiment assuré la première fois. Mais j’aurais peut-être droit à une seconde chance. Quand Emma m’a dit qu’elle m’aimait, j’ai… j’ai attendu bien trop longtemps pour lui dire que c’était réciproque. Je ne referais pas deux fois cette erreur.

Mulan : Je suis sûre qu’elle vous pardonnera.

Neal : Espérons-le. Enfin, j’aurais au moins appris une chose : quand on aime quelqu’un, il faut pas le cacher. Faut toujours lui dire. (Petit Jean entre avec Roland dans la pièce.)

Petit Jean : Tu es prêt ?

Robin des Bois : Autant que je peux l’être. (Il prend son fils dans ses bras.) Viens mon petit gars. (Il le pose au sol et lui parle.) Voilà. Bon écoute, (montrant la table) je vais me mettre là, juste derrière toi. Cela risque d’être un peu impressionnant mais il ne t’arrivera rien, tu as compris ? (Roland fait oui de la tête.) Tu te rappelles ce que tu dois dire ?

Roland : Oui, je dois dire… (Tout le monde l’interrompt.)

Neal : Non, non, attends.

Mulan : Pas tout de suite. Attends un instant. En place messieurs.

Robin des Bois : Bien. (Il l’embrasse et se cache derrière la table, Neal derrière le fauteuil et Mulan derrière un bureau où elle garde son épée près d’elle.) Mets-toi ici face à la fenêtre. Tout va bien se passer. (Roland reste debout près de la fenêtre et Robin des Bois attend puis se lance.)

Robin des Bois : Maintenant, vas-y Roland, dis-le.

Roland : Viens me chercher, j’y crois. (Ils sont prêts à contre attaquer mais rien ne se passe.)

Neal : Il pourrait peut-être le dire une deuxième fois.

Robin des Bois : (Se mettant debout.) Non, je regrette mon ami, c’est terminé. (Neal baisse la tête de dépit mais la fenêtre se met à ouvrir. L’ombre arrive dans la pièce et Robin des Bois porte Roland dans ses bras mais l’ombre le veut alors le petit crie.)

Neal : (S’approchant de l’ombre.) Lâche-le.

Mulan : Laissez-la-moi. (Elle prend l’épée et frappe sur le bras de l’ombre qui s’échappe.) Vite Neal, elle se sauve. (Neal court après l’ombre et l’attrape de justesse. Il s’envole et Mulan semble contente de voir que ça a fonctionné.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Mulan rouvre la porte de la pièce où se trouve Robin et Roland qui dort.) Il va bien ?

Robin des Bois : Oui, merci Mulan, je vous suis redevable. Il n’a pas une seule égratignure.

Mulan : C’est ce qui était prévu.

Robin des Bois : Et maintenant, quelle est la suite pour vous ? Que comptez-vous faire ? Si vous souhaitez faire bon usage de vos remarquables talents, vous pourriez prêter main forte à mes joyeux compagnons.  Vous seriez la première femme à nous rejoindre, j’espère que cela n’a rien de dissuasif.

Mulan : Ce ne serait pas la première fois.

Robin des Bois : Alors vous acceptez ?

Mulan : Je suis très honorée, mais il y a une personne à qui je dois parler avant qu’il ne soit trop tard.

Robin des Bois : Le grand amour.

Mulan : L’avenir le dira.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château d’Aurore

Mulan a rejoint Aurore et elles se mettent à discuter.

Aurore : Mulan. Tu es là depuis longtemps, que faisais-tu ? (Elle la rejoint.)

Mulan : Ah, je rassemblais mon courage.

Aurore : Ton courage, mais pourquoi ? Je suis tellement heureuse que tu sois de retour.

Mulan : Philippe est là ?

Aurore : Non, mais veux-tu que je l’appelle ?

Mulan : Non, non, ce n’est pas utile, c’est, c’est à toi que je veux parler. À vrai dire j’ai… (Aurore sourit.) Qu’y a-t-il, pourquoi tu souris comme ça ?

Aurore : Je sens que tu as une nouvelle importante à m’annoncer et il se trouve que moi aussi.

Mulan : Toi aussi ?

Aurore : Eh bien, Philippe et moi allons bientôt avoir un bébé.

Mulan : C’est une excellente nouvelle. (Elles se congratulent.)

Aurore : C’est un rêve qui devient réalité. (Elle recule.) À toi à présent, de quoi voulais-tu me parler ?

Mulan : Je… Je vais rejoindre Robin des Bois.

Aurore : Comment ? Tu vas nous quitter ?

Mulan : Oui, j’en ai bien peur. Au revoir. (Elles se remettent dans les bras. Mulan la quitte, semblant triste.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle - Devant la grotte

Clochette sort de la grotte lorsqu’Emma, David, Mary Margaret et Kilian arrivent devant elle. Mary Margaret pointe sa flèche vers elle et Emma son épée, elle les arrête. David sort son épée.

Emma : Où est Regina ?

Clochette : (Ne comprenant pas ce qu’il se passe.) Qui es-tu ?

Emma : Une mère hyper remontée alors où elle est ? (Clochette est toujours sous la menace du groupe.)

Regina : (Sortant de la grotte.) Je suis là, je vais bien.

Clochette : Si vous baissiez vos armes pour commencer, si vous essayez de me tuer, je vous entraîne avec moi dans la mort.

Regina : Elle ne vous fera aucun mal, vous n’avez rien à craindre alors baissez vos armes.

Kilian : Mais accepte-t-elle de nous aider ? (Ils baissent leurs armes.)

Clochette : Tiens, regardez qui est là. La reine t’a mis dans ses valises. Bonjour Crochet.

Kilian : Mademoiselle.

Regina : Ne vous faites pas d’illusion, elle ne nous aidera pas.

Emma : Pourquoi ?

Kilian : Clochette, après tout ce qu’on a traversé tous les deux, tu pourrais faire un effort.

Regina : De toute façon, elle n’a plus de pouvoirs magiques.

David : Elle n’a pas non plus de poudre de fée ?

Regina : Elle a même perdu ses ailes.

Emma : Comment ça se fait ?

Clochette : C’est parce que les gens ne croyaient plus en moi et même si je voulais vous aider, il est bien trop puissant.

Mary Margaret : Mais tu sais où Peter se trouve.

Clochette : Évidemment mais cela ne vous avance pas à grand-chose.

Mary Margaret : Ça c’est à nous d’en juger. Il a confiance en toi.

Emma : Tu peux nous faire entrer dans le campement.

Clochette : Peut-être. (Elle croise ses bras.) Mais pourquoi je le ferais ?

Mary Margaret : Parce que moi je crois en toi.

Emma : Tu n’auras qu’à nous faire entrer, ensuite on se débrouillera.

Clochette : Et moi, qu’est-ce que j’y gagne ? Excepté la certitude que Peter me tuera une fois que vous vous serez enfui avec le petit.

Emma : Tu pourrais venir avec nous.

Mary Margaret : C’est ça, un foyer. C’est bien ce que tu cherches, n’est-ce pas ?

Clochette : (Faisant le tour de tout le monde avec les yeux.) Entendu, que les choses soient claires, Peter a confiance en moi, il me laissera entrer. Et alors peut-être, je dis bien peut-être que je vous laisserai accéder au camp. Mais vous n’aurez qu’une seule chance, alors votre plan devra être parfait.

Emma : Merci, il le sera.

Mary Margaret : Viens à notre campement, on va y réfléchir. (Tout le monde s’en va et David reste et Mary Margaret l’a vu. Elle le rejoint.) Hey, ça va, t’as l’air contrarié.

David : Ouais, je suis pressé de retrouver Henry, c’est tout.

Mary Margaret : On y travaille.

David : Comment t’as su que ça marcherai, de lui proposer un foyer ?

Mary Margaret : Ça aurait marché pour moi. Quand j’étais hors-la-loi, tout ce que je voulais c’était un foyer et un chez-moi et ce n’est que quand je t’ai rencontré que je l’ai vraiment trouvé. D’ailleurs, aujourd’hui encore, je n’ai besoin de rien d’autre. Du moment que tu es là, je suis bien. (Voyant son regard.) Tu es sûr que ça va ?

David : Ouais. Je t’aime.

Mary Margaret : Hmm. (Ils s’embrassent.) Allons-y. Je n’ai pas envie qu’on se perde dans cette jungle. (David semble inquiet, ne sachant pas quoi faire concernant sa blessure.)

 

Au pays imaginaire – Dans le campement de Peter

Henry est toujours assis et les enfants perdus le regardent. Il ramasse le bout de papier qu’il a jeté et le regarde, ne sachant pas quoi faire. Il le déroule et voit un dessus d’un enfant, en fait lui. Il regarde dans le ciel. Pendant ce temps, l’ombre amène Neal au pays imaginaire et le fait tomber. Il atterri dans la jungle. Felix est là pour l’accueillir.

Felix : Bienvenue à la maison, Baelfire. Peter sera très heureux de te revoir. (Neal le regarde.)

 

Au pays imaginaire – Dans le campement du groupe

Kilian ouvre une noix de coco avec son crochet.

Kilian : Voilà. (Il la donne à Emma.)

Emma : Merci. (Il en fait de même pour la sienne. Clochette se lève et rejoint Regina qui semble préoccupée.)

Clochette : As-tu au moins tenté de le retrouver ? L’homme au tatouage de lion.

Regina : Non.

Clochette : J’ai du mal à le croire. Sais-tu à quel point c’est égoïste ?

Regina : On peut dire des tas de choses sur ce que j’ai fait mais en quoi j’étais égoïste ?

Clochette : Parce que tu n’as pas seulement gâché ta vie, (elle se tourne vers Regina) tu as gâché la sienne.

 

Dans la forêt enchantée – Dans la forêt de Sherwood

Le groupe de Robin des Bois est dans la forêt et Mulan arrive vers eux. Robin des Bois se lève et la rejoint. Ils se serrent la main.

Robin des Bois : Bienvenue. (Sur son bras, se trouve un tatouage de lion, c’est lui l’homme mystérieux dont Regina devait tomber amoureuse. Ils s’assoient.)

–[Neverland]–

The rescue team is walking into the wood.

David : Hey. You need a break?

Mary Margaret : No, I'm good.

David : In this heat, you shouldn't overtax yourself.

Mary Margaret : Oh, so you need a break.

David : No. No, I'm good.

Mary Margaret : "David Nolan" let himself go ?

David : Does it look like he let himself go ?

Regina : How much further ?

Emma watches the map.

Emma : We should be getting close to Pan's lair. Going in a straight-line course...

Pan’s camp moves in an another place.

Emma : Son of a... How is it now behind us ?

Mary Margaret : How can that be ?

Regina : You got us lost.

Hook : No, she didn't. It's the camp. Pan's moving it.

David : He's playing tricks on us.

Emma If Pan's camp keeps moving, how are we gonna find Henry ?

––––––––––––

Henry is sleeping near a big tree. He is awoken by a scream.

Peter Pan : Cuckoo ! Wake up! Catch.

Peter Pan casts an apple to Henry.

Henry : I don't like apples.

Peter Pan : Who doesn't like apples ?

Henry : It's a family thing.

Peter Pan : Well, don't worry. They're not for eating. It's for a kind of game. A really fun game. I call it target practice.

–[Enchanted Forest]–

Neal, Mulan and Robin are at the Dark One’s Castle. Neal is looking for a way to get Emma.

Mulan : You found the crystal ball. What else are you looking for ?

Neal : It showed me where Emma is. How I have to get to her.

Robin : Uh, not sure you're gonna find a horse in there, mate.

Neal : I don't need a horse. I need a portal. A way to create a portal.

Robin : Why don't you calm down and tell me what the problem is ? Perhaps I can assist.

Neal : Henry is trapped in Neverland with Peter Pan, who is, hands down, the nastiest person I've ever met.

Mulan : I saw Emma in that ball, not Henry.

Neal : Listen, I was in Neverland. Pan was looking for a boy... A specific boy. I... I know he had some picture of him on a scroll. He called him "the truest believer."

Mulan : And you believe that to be Henry ?

Neal : It has to be. That's the only reason Emma would be in Neverland. Help me look. Uh, lots of things makes portals... Beans, magic mirrors, uh, ruby slippers, some kinds of ashes.

Something falls on the floor. Little John enters in the room.

Little John : What the hell was that ?

Robin : Stand down, little John. We're fine.

A little boy runs to Robin. Robin holds the boys.

Robin : Oh !

Neal : Who's this ?

Robin : Merry men come in all sizes. This is my son Roland.

Neal : I know how to get to Neverland. I know how to get to Henry.

–[Neverland]–

The rescue team is stopping into the jungle. They have a conversation.

Emma : So this whole trek has been for nothing.

Regina : I told you walking was idiotic. If I can just use some magic, we can materialize in the camp and grab Henry.

Mary Margaret : We don't know where the camp is. Have you even been listening?

Hook : Pan will have shields against magic. I fear such an attempt would end in your death, and, more importantly, mine, which is why we're walking.

Regina : Well, then what's your idea ? How are we going to find it ?

Hook : By using someone he trusts.

David : Who ? Because I guess he certainly doesn't trust you.

Hook : A fairy who lived here when I was about. She might still be on the island. She'd be an inside source. Knows all about the camp, can get us in. She might even have some pixie dust left. Perhaps we could fly in.

Emma : You mean fairy dust.

David : No, pixie dust. It's stronger. Like nuclear fairy dust.

Emma : Wait. A fairy... Tinker Bell ?

Hook : Oh, you know her ?

Emma : Every kid in the world... Knows her.

Regina : It's a bad idea. Mark my words. This Tinker Bell is not going to save us.

–[Enchanted Forest - Past]–

Regina is in her Castle, he’s having diner alone. Rumplestiltskin appears.

Rumplestiltskin : I thought you were dead.

Regina : Go away.

Rumplestiltskin : When you didn't show up for your lessons today, I assumed you'd went toes up. And yet... here you are. Roast swan. That's amusing. You'll get that later.

Regina : I'm not sure about these lessons anymore. I don't want to have a future that looks like...

Rumplestiltskin : Like what ?

Regina : Like you.

Rumplestiltskin : Feeling a little persecuted, are we, Your Majesty ?

Regina : Well, why shouldn't I ? I'm the queen, but... I'm practically a prisoner with a husband whose heart is still with his dead wife, and his insipid daughter... It's intolerable. I have nothing to do and nowhere to go. I need freedom. I need options.

Rumplestiltskin : Uh, it can't be done. You see this is how it is... You think you are the diner at the feast, tasting the offerings. A little love, a little dance. What you don't realize is, you are... The feast. And the darkness has tasted you.

Regina : Oh, you're vile. Leave my home.

Rumplestiltskin : The darkness likes how you taste, dearie. It doesn't mind the bitter. And now that it's started the meal, it's gonna finish it. You can no more fly from your fate than can that swan. See you tomorrow. Don't be late. Ooh! And bring that simmering rage. It's all you have.

Rumplestiltskin disappears.

––––––––––––

Regina is in her bedroom. She goes to her balcony. She hits the balcony.

Regina : I... Just... Need... Aah !

The handrail comes of the wall and falls down Regina falls too. She’s about to die when she’s rescued by a fairy.

Regina : Put me down ! What are you doing ?

Tinker Bell : Giving you a second chance.

Tinker Bell uses her magic to bring Regina to her bedroom.

Regina : Who are you ?

Tinker Bell : I'm Tinker Bell.

––––––––––––

Regina and Tinker Bell are having lunch outside the castle.

Tinker Bell : "Snow White" ? That's her name ? Even I think that's a bit precious, and mine's Tinker Bell.

Regina : She's a monster. Totally indulged and adored. She sort of ricochets through life, telling people's secrets. She had my fiancé killed.

Tinker Bell : "No !

Regina : The only way I can get through it is that she and the king are gone all the time.

Tinker Bell : You're glad your husband's gone ?

Regina : It's not a marriage. It's a farce. I may be the queen, but alone in that palace, I feel like the queen of nothing.

Tinker Bell : No wonder you jumped.

Regina : I didn't jump. I fell.

Tinker Bell : Right. You "fell."

Regina : I did. But if I had... Well, here's to good reasons.

Tinker Bell : You know, I've got an idea.

Regina : Hmm ?

Tinker Bell : I can help people find what they need, Regina.

Regina : And what do I need ?

Tinker Bell : You don't even know ? That's so sad. Regina, love. You need love.

Regina : You're gonna help me find another soul mate ?

Tinker Bell : It is possible to find love again. I've never seen pixie dust fail. It will find you your perfect match. If you let it, it will find your happy ending.

Regina : My happy ending looks like Snow's head on a plate.

Tinker Bell : No. Aren't you at least curious ? What if I can do what I say ?

Regina : Well, then I'd say that's real magic.

Tinker Bell : Well, I'm a fairy. You might want to try believing in me.

–[Neverland]–

Regina dries her forehead with a tissue, she lets it fall on the ground. Tinker Bell takes it and follows Regina.

––––––––––––

The rescue team is walking into the jungle. Regina calls Emma to talk.

Regina : Emma. There is another way.

Emma : Is there ?

Regina : Magic.

Emma : Didn't we just go through this ?

Regina : I'm not talking about my magic. I'm talking about our magic.

Emma : I am not interested. One thing I learned is it always comes with a price.

Regina : Well, sometimes not using it comes with a price, too. I bet you and I combined are strong enough to overpower Pan.

Emma : What if we're not ? I'm not gonna take a chance on that. We're talking about Henry's life.

Regina : I'm aware of that.

Emma : Look, I know you don't like this plan. Let's just see it through. Let's at least see if we can find... Tinker Bell.

Regina : And you think it's the best plan because your boyfriend came up with it?

Emma : My boyfriend ? Hook ?

Mary Margaret : What's your problem ? She just lost Neal.

Regina : Sorry. I'm... I'm just worried about Henry.

––––––––––––

Henry is with Peter Pan and the Lost Boys at Peter’s Camp.

Henry : What's that ?

Peter Pan dives an arrow in a bottle.

Peter Pan : Dreamshade. It's a nasty poison. We have a story here about a man who once shot an apple off his son's head with an arrow. Let's find out if it's possible.

Henry : If you're shooting at the apple, what's the poison for ?

Peter Pan : Motivation not to miss. Felix ! Get over here !

Henry : Is... Is Felix good ? Is his aim good ?

Peter Pan : Doesn't matter. You're the one doing the shooting.

Henry : But I... I don't want to shoot.

Peter Pan gives Felix the apple.

The Lost Boys : Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot !

Peter Pan : You won't hit him.

The Lost Boys : Shoot ! Shoot ! Shoot !Shoot ! Shoot ! Shoot !

Peter Pan : Trust yourself. Go on.

Felix puts the apple on his head.

Peter Pan : It's exhilarating.

The Lost Boys : Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot ! Shoot !

Henry targets Peter Pan and shoots. Peter catches the arrow before it touches his heart.

Peter Pan : Told you it was exhilarating. Come on. I have something to show you.

––––––––––––

The rescue team is walking. Hook waits for David for a talk.

Hook : So you gonna tell her ?

David : Tell her what ?

Hook : I saw what happened to you, mate. Let me see.

David : The arrow barely nicked me.

Hook : I'm sorry, mate.

David : Do you know how long ?

David shows hook his wound.

Hook : Days. Weeks at most. You won't see summer. It's a really bad break. You might want to tell her.

David : No.

Hook : Well, you have to.

David : Maybe I don't.

Hook : Well, how's that ?

David : Pixie dust. You believe in this Tinker Bell's power ? In her pixie dust ?

Hook : Indeed I do.

David : Then let's get her and that dust.

–[Enchanted Forest - Past]–

Regina and Tinker Bell are leaving the restaurant.

Regina : You really think this will make me happy ?

Tinker Bell : I know it will. I'm late. I have to go. See you soon.

Tinker Bell leaves.

Regina : What...

––––––––––––

Tinker Bell goes back to the fairy’s home. Tinker Bell is about to get back in her flower when it’s opened by Blue. She was waiting for her.

Blue : Good evening, Green.

Tinker Bell : I Hey, Blue. You look amazing. Did you do something to...

Blue : You're late. You have already broken every rule in the book... Curfew, dust discipline, you "got big" for no reason.

Tinker Bell : Listen, I have news... Amazing news. I was helping someone. A queen in the Enchanted Forest... Regina.

Blue : Do you know who she is ? Her mother was Cora, the one who ripped out hearts. Her teacher is The Dark One.

Tinker Bell : So?

Blue : So consider yourself lucky you are still alive. Green, this is not a woman you can help. She is surrounded by darkness.

Tinker Bell : Sounds to me like she's exactly someone who could use help. Well, maybe if you'd let me have some pixie dust...

Blue : Not a chance. You'll fly away from this one, Green.

Tinker Bell : My name isn't Green. It's Tinker Bell. And I can't believe you want me to ignore someone who needs help. It's not very fairylike.

Blue : I will be the judge of what is fairylike.

Tinker Bell : But I...

Blue : No discussion. Until further notice, you are to remain here and continue your training under my direct supervision. Understood ?

Tinker Bell : Yes, Blue.

Blue lives. Tinker Bell escapes from the flower.

–[Enchanted Forest]–

Neal and Robin have a private conversation.

Robin : Are you out of your mind ?! He's 4 years old.

Neal : The shadow won't touch him. I promise.

Robin : How do you know that ?

Neal : Because I've dealt with it before. It's what took me to Neverland as a kid. All Roland has to do is summon it. That's it. I'll take it from there. I'll be the one going to Neverland, not him.

Robin : Oh, so at best, my toddler is bait. At worst, something goes wrong, and a demonic shadow carries him through a portal to the nastiest person you ever met.

Neal : Look, Robin, I have to get there.

Robin : I lost my wife a while back. Before that, we almost never even had Roland. She was so sick. Now she's gone. He's all I have. I can't lose him.

Neal : So you know how I feel. I need my boy and Emma. They're all I have.

Robin : So because I know what it is to value family, I should risk mine ?

Neal : When she was sick... Your wife... How did she live so she could have your boy ?

Robin : You know how.

Neal : My father. He saved her... And your son.

Robin : Ah... I... Once. He stands at the window. He calls out once. If that doesn't take, that's it. No second chance. You gotta understand.

Neal : This is my second chance.

–[Neverland]–

Emma and Regina have a conversation in private.

Emma : Hey.

Regina : Hey.

Emma : You're falling behind. Hook thinks her place is right up ahead. Come on.

Regina : Well, if she still lives there. You go waste your time searching, and I'll wait.

Emma : What did you do to her ?

Regina : What ? Why would you assume I did something ?

Emma : You met her before, right ? In the Enchanted Forest ? What'd you do, kill her brother ? Steal her halo ?

Regina : She's not an angel. Okay. We have a complicated history.

Emma : I knew it.

Regina : You don't need to know the details, but if she sees me, she won't help. And if she is the way in, well, then trust me, my staying out of her sight is probably best for operation Henry.

Emma : Operation Henry ?

Regina : That's... What I've been calling it in my head because...

Emma : He'd call it that.

Regina : He'd have a better name. But... It's the best I could do.

Emma : Okay. We'll get her and come get you.

Regina : No, don't bother. It's better if we never see one another. And if you don't find her, keep going. Just get Henry. Don't worry about Tinker Bell.

Emma : What the hell did you do to her ?

Regina : What I always do.

–[Enchanted Forest - Past]–

Tinker Bell comes in the Queen’s bedroom.

Tinker Bell : Wanna fly ?

Regina : You got it?

Tinker Bell : And then some. Let's get started. Helping you find your happiness, saving you... That's what's gonna save me.

Regina : This isn't your pixie dust, is it ?

Tinker Bell : Well, when you think about it, does anyone really own pixie dust ?

Regina : The fairies are quite proprietary about it. They find out you stole it, they would...

Tinker Bell : Don't worry about me. This is about you.

Tinker Bell spreads the pixie dust on Regina. Regina flies.

Tinker Bell : Come on.

Tinker Bell uses some pixie dust to find Regina’s soul mate.

Tinker Bell : Now watch.

Regina : What's that?

Tinker Bell : That is your happy ending. He's down there.

They follow the way of pixie dust.

––––––––––––

Regina and Tinker Bell are walking in a small street to a pub.

Tinker Bell : Inside here lies the beginning of your happiness. All the pain in your past will be just that... The past.

Regina : I just need a moment.

Tinker Bell : You're nervous. I get it. But look. There he is. The guy with the lion tattoo.

Regina : That's him ?

Tinker Bell : Pixie dust doesn't lie. Come on. This is your chance at love and happiness. A fresh start, no baggage. You can let go of all the anger that weighs you down. Go get him.

Regina : Okay. Okay, I can do this. I can be happy.

Tinker Bell : I know you can. Go.

Tinker Bell leaves. Regina opened the door but she can’t enter then she runs away.

–[Neverland]–

Regina is sitting in the jungle alone. She waits for Tinker Bell.

Regina : Let's get this over with, shall we ?

Tinker Bell : A "complicated history"? That's quite a diplomatic way of describing it.

Regina : You look terrible.

Tinker Bell : You trying to provoke me ?

Regina : Come and get me, Tinker Bell.

Tinker Bell : You think you're so smart. But you're gonna fail.

Tinker Bell use magic to makes Regina sleeping.

––––––––––––

At Tinker Bell’s place.

Hook : No one's home. Come on up.

David : Where would it be ?

Hook : She wouldn't leave dust just lying around, mate. It's not here, I promise. Sorry.

Emma : It's pretty bare. Reminds me of someplace.

Mary Margaret : You'd think a tree house would be more cheery.

Emma : Where I used to live, that's it.

Mary Margaret : Because it's just a place to sleep.

Emma : What would you know about that ?

Mary Margaret : I didn't always have a canopy bed and a palace. I had a place like this, too, once.

Emma : You did ?

Mary Margaret : I had a tree stump when I was running from the Queen. Believe it or not, I understand this Tinker Bell. The real question is, why does she have a ladder ? Fairies have wings.

David : Hey, guys ? I found something. It's a handkerchief.

Mary Margaret : That's Regina's. How did it get here ?

Emma : She's tracking us, watching Regina.

Mary Margaret : But if she's been watching her...

Hook : Then we're in the wrong place.

David : Regina.

They leaves.

––––––––––––

Regina is ting up in a cave. She’s awaking.

Tinker Bell : About time you woke up. I've been looking forward to this chat for quite some time.

Regina : Look, you don't know why I'm here.

Tinker Bell : Oh, I know exactly why you're here. You're trying to find your son.

Regina : I take it by the restraints, you're not helping.

Tinker Bell : Hell, no. You're the last person I'd ever help, after how you burned me.

Regina : Burned you ? You're the one who interfered in my life.

Tinker Bell : And threw away my own in the process.

Regina : So what do you want from me ? To kill me ? You think it's that easy ? Whatever you knocked me out with, I can tell it's not magic. Maybe poppies. But they're wearing off. And since you had to resort to that, it only means one thing... You don't have magic. But I do.

Regina is freed herself. Tinker Bell takes an arrows covers of dreamshade and threatens Regina with it.

Tinker Bell : Yeah, I know. But even your magic can't stop this. Ever hear of dreamshade ?

Regina : Yes.

Tinker Bell : Good.

Regina : How the hell did you get like this ?

Tinker Bell : I met you.

–[Enchanted Forest - Past]–

Tinker Bell enters in Regina’s bedroom. Regina is sitting on her bed.

Tinker Bell : How'd it go ?

Regina : Uh... It was...

Tinker Bell : What happened ? I don't understand. You're not glowing with new love. You should be glowing.

Regina : Because it didn't work. The pixie dust... It was wrong. I went in and met him, and he was awful. He was just... Awful.

Tinker Bell : Are you sure you went to the right man ?

Regina : Yes, the one with the lion tattoo. That wasn't the problem.

Tinker Bell : Then what was ?

Regina : You.

Tinker Bell : Me ?

Regina : Yes. You. You're a terrible fairy.

Tinker Bell : You didn't go in, did you ?

Regina : How dare you.

Tinker Bell : It's okay. You were afraid.

Regina : I'm not afraid of anything. I can't believe I let you distract me.

Tinker Bell : No. Don't do it. What you need is love.

Regina : I had love, and he's dead, and I suffered. What you sent me toward wasn't gonna change that. Good-bye.

Tinker Bell : What about me ? I stole for you, and for nothing. I'm in big trouble.

Regina : As I said, you're a terrible fairy.

Tinker Bell : I thought we were friends.

Regina : I don't have friends. Fly away, moth. Don't let the doors catch your wings on the way out.

–[Neverland]–

Regina and Tinker Bell are still in the cave. They discuss.

Regina : Okay. You wanna kill me ? I can make it easier.

Tinker Bell : What are you...

Regina : Ahh.

Regina rips her heart of her chest.

Regina : You wanna kill me ? Oh, don't let the poison do it. You should do it. Go ahead. Crush it!

Tinker Bell : You think I won't take it ?

Regina : No, I'm counting on it. Show me who you are... Tinker Bell.

Tinker Bell : Gladly.

–[Enchanted Forest - Past]–

Tinker Bell exists from Regina’s bedroom. She flies to the garden. Blue meets her.

Blue : Stop. You stole that dust.

Tinker Bell : I know. I thought I needed it to prove to you that I was a good fairy.

Blue : You could've proven that by being a good fairy, by listening to me.

Tinker Bell : I was following my instincts.

Blue : Which are so far from being correct. This can't be forgiven.

Tinker Bell : Wait. Wait. Wait. Everyone deserves a second chance. We always tell people that.

Blue : But, Tinker Bell, this was your second chance.

Tinker Bell : Please ? I promise. I'm so sorry.

Blue : You betrayed my trust.

Tinker Bell : I can regain it. Give me a chance.

Blue : You can't, for one simple, tragic reason... I no longer believe in you.

Tinker Bell losses her wings. She falls on the floor. Blue leaves her alone.

–[Neverland]–

Tinker Bell holds Regina’s heart in her hand. She presses it to hurt Regina.

Regina : Mm !

Tinker Bell : Do you know what you cost me ?

Regina : Your wings.

Tinker Bell : Why ?

Regina : Why what ? Why did I hand over my heart ?

Tinker Bell : No ! Why did you lie ?! Because I've been over it a million times, and that spell worked ! You never went in ! It's the only explanation. Why couldn't you just go through that door and meet your soul mate ?! Was being happy such a terrible fate ?

Regina : Yes. Yes, it was. You're right. I never went in. I was afraid. I didn't... You said I could let go of the anger that was weighing me down. And suddenly it felt like without it, I would just... Float away. That anger was all I had. What would I be without it ?

Tinker Bell : Happy.

Regina : Weak.

Tinker Bell : And look what good it did you, that "strength" you gained, 'cause I'm holding your heart n my hand, and I'm not hearing one reason not to squeeze it into ash.

Regina : All right, you want a reason ? Here you go. You think I was afraid ? You think I did the wrong thing ? Well, fairy, right now you're making the same choice. I picked revenge over hope, and you're holding the result... A small, hard... Dark heart. If you make the same choice I did, then what you're looking at is your own future. I'm not gonna tell you what to do. The choice is yours. Kill me or... Act like the fairy you are.

Tinker Bell : You said I was a terrible fairy.

Regina : Well, then prove me wrong. Pick hope over anger. Choose love and help me get my son back.

Tinker Bell : You love your son ?

Regina : Very much. With Henry, I finally got something right. Don't you wanna be able to say the same thing ?

Tinker Bell : It's too late for me.

Regina : Only if you kill me.

Tinker Bell : I won't kill you, but I won't help you either. Besides, it's probably too late. He's been with him too long.

Tinker Bell gives Regina’s heart back.

––––––––––––

Peter Pan and Henry are talking in Pan’s camp.

Peter Pan : Look at the fun they're having. The thing of this place, Henry, is that no one ever tells you "no." You can do whatever you want.

Henry : They never hurt themselves ?

Peter Pan : All of the time. At one point, I had four boys with missing fingers. Cost of the game. They didn't mind.

Henry : I don't belong here.

Peter Pan : Actually, you do. We've been waiting for you a very long time, Henry... Long before you were even born.

Henry : I don't believe that.

Peter Pan : You should. This place runs on imagination, on belief. But your world stopped believing. Magic is dying, and you, Henry, need to save it.

Henry : In my world, you mean.

Peter Pan : In every world. You need to bring it back. That's your destiny, to return the magic, to be the saviour.

Henry : My mom Emma is the saviour, not me.

Peter Pan : Yeah, she broke some curse, yeah. Oh, I know more than you think. But what if breaking the curse wasn't the thing that made her the saviour ? What if having you was? Think about it. You're descended from the greatest of light and of dark. What, you think it's a coincidence that the spawn of The Dark One met your mother ? You were created for a reason, and I can help you find it.

Henry : So you think I'm supposed to save magic.

Peter Pan : I don't think. I believe. Remember I, uh, said I had something to show you. Here. I've had this for a very long time, long before you were even thought of. Take a look and you'll know why I'm so sure you're the hero magic has been waiting for.

Henry casts away the parchment that Peter Pan gave him.

Henry : I don't believe you.

Peter Pan : You remind me of your father.

–[Enchanted Forest]–

At Dark One’s Castle, Neal, Mulan and Robin are preparing for Neal’s plan.

Mulan : I'll be right here next to the window. Robin, behind the table. Neal, you need to be there, under the sill. You'll come up right under the shadow.

Robin : It's a good plan.

Mulan : I know.

Neal : Hood. Man, thanks again.

Robin : Thank me when your family's back together. What ?

Neal : I, you know, uh, I'm gonna save them. But back together ? We'll see.

Robin : I thought you said you loved them.

Neal : I do. We'll see if I can earn it back.

Mulan : Why wouldn't you ?

Neal : 'Cause I screwed up the first time. Hopefully, I get another chance. When Emma told me that she loved me, I... I waited too long before I felt the same. I won't make that mistake again.

Mulan : I'm sure she will forgive you.

Neal : I hope so. I learned that lesson the hard way. When you love someone, you don't keep it in. You say it.

Little John enters in the room with Roland.

Little John : You ready ?

Robin : I suppose. Come here, little man. Ohh ! Okay. Now... Daddy's gonna be right there. Okay. Now it might be loud, but nothing's gonna hurt you. You understand ? You remember what you have to say ?

Roland : Yeah. I say...

Robin : No !

Mulan : No ! No ! Not yet !

Neal : No ! Wait, wait, wait.

Mulan : Not yet. Positions.

They go take their position. Roland is in the middle of the room.

Robin : Okay, Roland. Say it.

Roland : I believe.

Nothing happens.

Neal : Maybe if he says it again. Just once more.

Robin : No. I'm sorry, mate. That's it.

The window opens. Pan’s shadow enters in the room.

Robin : No !

Roland : Aah !

Neal : Hey !

Mulan : I got it !

Mulan cuts Roland’s sleeve.

The shadow exits.

Mulan : Neal, go !

Neal catches the shadow and leaves for Neverland.

––––––––––––

Mulan enter in the living room. Robin tucks Roland in the wing chair.

Mulan : Is he all right ?

Robin : Yes. Thank you, Mulan. I owe you much. He doesn't have a scratch on him.

Mulan : I planned it that way.

Robin : So... What now for you ? What shall you do ? If you'd care to put your considerable skills to use, there's a place for you among my merry men. You'd be the first woman. hope that's no deterrent.

Mulan : I've been in that position before.

Robin : Is that a "yes"?

Mulan : I'm honoured, but... There's someone I need to talk to before it's too late.

Robin : A loved one.

Mulan : We shall see.

––––––––––––

Aurora waters plant in her Castle.

Aurora : Mulan ? How long have you been there ? What are you doing ?

Mulan : Just... gathering my courage.

Aurora : What's going on ? I'm so glad you're back.

Mulan : Is Phillip here ?

Aurora : No. No. Shall I get him ?

Mulan : No. That's unnecessary. It's you I wanted to talk to. You see, I... Why are you smiling at me ?

Aurora : I can tell you are bursting with news, but so am I.

Mulan : You are ?

Aurora : Phillip and I are expecting a baby.

Mulan : That's excellent news.

Aurora hugs Mulan.

Aurora : It's like a dream come true. Now please, please, tell me your news.

Mulan : I'm joining Robin Hood's band.

Aurora : What ? You're leaving us ?

Mulan : Yes. I'm afraid so. Good-bye.

Mulan is leaving, she cries.

–[Neverland]–

The rescue team arrives to the cave where Regina is prisoner. Tinker Bell gets out of it.

Emma : Where's Regina ?

Tinker Bell : Who the hell are you ?

Emma : A pissed off mother. Where is she ?

Regina gets out of the cave.

Regina : I'm fine. I'm fine.

Tinker Bell : You mind lowering those ? You may stick me, but I'll take you down with me.

Regina : She's okay. She's not gonna hurt us. Just stand down.

Hook : But is she going to help us ?

Tinker Bell : Well... Look who the Queen dragged in. Hello, Hook.

Hook : Lady Bell.

Regina : She's not gonna help us.

Emma : Why not ?

Hook : Tink... After all we've been through together... Little assistance ?

Regina : She doesn't have any magic.

David : No pixie dust ?

Regina : Not even her wings.

Emma : How ?

Tinker Bell : I guess people just stopped believing in me. And if I wanted to help you, he's too powerful.

Mary Margaret : But you know where Pan is.

Tinker Bell : Sure. But it won't do you a bit of good.

Mary Margaret : Let us be the judge of that. Does he trust you ?

Emma : Can you get us inside his compound ?

Tinker Bell : Maybe. Why should I help you ?

Mary Margaret : Because I believe in you.

Emma : Just get us inside, and we'll take care of things from there.

Tinker Bell : And what's in it for me, other than a death sentence from Pan when you're gone with your boy ?

Emma : You can come with us.

Mary Margaret : That's right. A home. That is what you want, isn't it ?

Tinker Bell : Okay. Listen closely. Pan trusts me. He'll let me in. And maybe, just maybe, I'll leave a way open for you. But you've only got one shot, so you better have a good plan.

Emma : Thank you. We will.

Mary Margaret : Come with us to our camp. We'll figure it out.
They all leave except David and Mary Margaret.

Mary Margaret : Hey. Are you all right? You look upset.

David : Yeah. I just wanna get Henry back.

Mary Margaret : We're on the way.

David : How'd you know that would work, offering her a home ?

Mary Margaret : It worked for me. When I was a bandit living alone, all I wanted was a home. And... The thing is, I never found it till you came along. Even now, when I'm with you... I mean, that's all I need. You sure you're okay ?

David : I love you.

Mary Margaret : Mmm.

They kiss.

Mary Margaret : Come on. Last thing we need is to get lost in here.

––––––––––––

Henry is still sitting on a trunk. He takes back the parchment he casts. He opens it and sees his face drawn on it.

––––––––––––

The shadow let Neal go on Neverland.

Neal : Uhh !

Felix : Welcome home... Baelfire. Pan will be so happy to see you.

––––––––––––

At the rescue team camp, hook drill a coconut with his hook. He gives that coconut to Emma. She drinks it. Mary Margaret is sleeping in David’s arms. Tinker Bell goes to speak to Regina.

Tinker Bell : Did you ever go back and find him ? The man with the lion tattoo.

Regina : No.

Tinker Bell : Unreal. Do you know how selfish that is ?

Regina : Well, it's a lot of things. But how is it selfish ?

Tinker Bell : Because you didn't just ruin your life. You ruined his.

–[Enchanted Forest]–

Mulan enters in Robin’s camp. She shakes Robin’s hand.

Robin : Welcome.

Robin is the man with the lion tattoo.

Kikavu ?

Au total, 189 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Ena15 
18.07.2018 vers 18h

seriepoi 
10.07.2018 vers 07h

magnus33 
16.06.2018 vers 15h

Maira 
12.06.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente

Le Pendu
Aujourd'hui à 01:11

Survivor
Aujourd'hui à 01:11

Suite de Mots
Aujourd'hui à 01:11

Saison 7 - ABC
Avant-hier

Les Concours
31.07.2018

Captures 722
Avant-hier

Nouveau Design
09.08.2018

Les Designs
01.08.2018

Dernières audiences
Logo de la chaîne ABC

722 : Leaving StoryBrooke (inédit)
Vendredi 18 mai à 20:00
2.27m / 0.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Concours Eté 2018 - Prolongation

Concours Eté 2018 - Prolongation
Bonsoir à tous,J'ai décidé de vous laisser plus de temps pour participer au concours de cet été.Vous...

Nouveau Design

Nouveau Design
Voici un tout nouveau design pour cet été, avec un mixte des 7 saisons.Un grand merci et bravo à...

Enceinte de son 2ème enfant

Enceinte de son 2ème enfant
Bonne nouvelle, l'actrice Emilie de Ravin est enceinte de son second enfant. C'est elle même, qui...

Concours Eté 2018

Concours Eté 2018
Bonsoir à tous,Le quartier de OUAT ouvre ses portes pour un tout nouveau concours. Je vous laisse...

Teen Choice Awards 2018 - Nomination

Teen Choice Awards 2018 - Nomination
Lana Parilla est nommée dans la catégorie "Meilleure actrice dans une série Fantastique" avec Once...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

serieserie, Hier à 11:44

Des bannières et des thèmes vous attendent dans les Préférences

noemie3, Hier à 14:26

Nouveau sondage sur Summerland, n'hésitez pas à aller voter

Luna25, Hier à 15:45

Vous pouvez encore vous inscrire pour le concours de l'été sur Once Upon a Time

Luna25, Hier à 15:46

N'hésitez pas à proposer des personnages historiques sur le quartier Legends of Tomorrow

Flora12, Hier à 17:29

Le quartier Sanctuary fête ses 8 ans et vous propose des jeux. Venez vous amuser avec nous

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site