VOTE | 820 fans

#109 : Hansel et Gretel

Centré sur : Hansel & Gretel

Captures

A Storybrooke deux enfants volent de la nourriture et lorsqu’ils se font prendre le shérif Emma doit retrouver leurs parents. Dans le monde des contes de fées, Hansel et Gretel sont perdus dans une forêt et rencontrent la méchante reine qui décide de se servir d’eux pour récupérer un objet chez la sorcière aveugle.

Popularité


4 - 12 votes

Titre VO
Hansel & Gretel

Titre VF
Hansel et Gretel

Première diffusion
15.01.2012

Première diffusion en France
15.12.2012

Vidéos

Promo VO

Promo VO

  

4 extraits VO

4 extraits VO

  

Emma révèle à Mary qu'elle est sa fille VO

Emma révèle à Mary qu'elle est sa fille VO

  

Diffusions

Logo de la chaîne addikTV

Québec (inédit)
Lundi 03.03.2014 à 00:00

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Samedi 15.12.2012 à 00:00
2.65m

Logo de la chaîne RTS Deux

Suisse (inédit)
Vendredi 14.09.2012 à 00:00

Logo de la chaîne BeTV

Belgique (inédit)
Lundi 03.09.2012 à 00:00

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 15.01.2012 à 00:00
9.83m

Logo de la chaîne CTV

Canada (inédit)
Dimanche 15.01.2012 à 00:00
1.51m

Plus de détails

Scénario : David H. Goodman et Liz Tigelaar
Réalisation : Dean White

Guests :

Karley Scott Collins Gretel / Ava Zimmer
Quinn Lord Hansel / Nicolas Zimmer
Emma Caulfield Sorcière aveugle
Nicholas Lea Le père d’Hansel et Gretel / Michael Tillman
David Bloom Mr. Krzyszkowski
Osmond Llord Bramble Garde de la reine
Lee Arenberg Grincheux
Gabe Khouth Atchoum / Mr. Clark
Mike Coleman Joyeux
Faustino Di Bauda Dormeur
David-Paul Grove Prof
Jeffrey Kaiser Simplet
Mig Macario Timide

 True North

 

 

Henry est en train de lire une BD dans un magasin. Pendant qu’il lit, une fille (Ava) un peu plus grande que lui vient lui parler et lui demande s’il veut venir jouer avec elle et son frère Nicholas. Henry accepte et attrape son sac posé sur le sol. Ils se dirigent vers la sortie mais le propriétaire de la boutique leur bloque la porte. Il demande à Henry d’ouvrir son sac prétextant qu’il l’a volé. Voyant qu’Henry ne veux pas donner son sac, le propriétaire l’attrape et en sort des friandises. Henry comprend qu’Ava est venue lui parler uniquement pour que son frère puisse mettre les friandises dans son sac.

Dans le monde magique, un bûcheron coupe du bois dans la forêt. Ses enfants, une fille et un garçon, arrivent. L’homme leur demande de prendre la charrette et d’aller ramasser du bois dans la forêt. Avant de partir il donne à la fille une boussole magique en lui expliquant qu’avec cet objet elle pourra toujours retrouver son père. Lorsque les enfants reviennent à l’endroit où se trouvait leur père quelques heures plus tôt, celui-ci a disparu. Les enfants entendent un cri et se précipitent sur la route où le carrosse de la reine se trouve. La reine en sort et leur demande ce qu’ils font dans sa forêt.

A la boutique, Regina défend son fils au sujet du vol et accuse les deux enfants. Emma arrive et demande au propriétaire s’il a appelé les parents des enfants. Ce dernier lui répond que le numéro est hors service. Ava dit à Emma que ses parents n’ont pas assez d’argent pour payer la facture de téléphone et la supplie de ne pas les arrêter.

La fille, Gretel, dit à la reine qu’elle vient de perdre son père dans la forêt. La reine demande alors à ses gardes de s’emparer des enfants mais Gretel les frappe avec sa boussole ce qui permet aux enfants de s’enfuir dans la forêt. La reine se téléporte juste devant eux et, à l’aide de sa magie, envoie des lianes ligoter les enfants sur le sol. La reine leur dit qu’elle va retrouver leur père mais en échange d’un service.

Emma et les enfants sont dans la voiture du shérif. Ava indique une maison à Emma qui s’arrête devant. Ava l’a supplie de ne pas dire à ses parents qu’ils ont volé et quitte la voiture avec son frère. Une fois qu’Emma est partie les enfants s’enfuient dans la rue. Ils rentrent dans la cave d’une maison et commence à déballer les produits qu’Emma leur a acheté. Emma, les ayant suivis, rentre dans la maison et demande aux enfants où sont leurs parents. Ava lui répond qu’ils n’en ont pas.  Emma décide de les amener à son appartement. Ava surprend une conversation entre Emma et Mary et supplie le shérif de ne pas la séparer de son frère. Emma ne sait pas quoi faire : elle ne veut pas signaler les enfants aux services sociaux pour ne pas qu’ils soient séparés mais ne veux pas non plus les adopter. Elle se rend alors aux archives de la ville et demande le dossier des Zimmer mais le fonctionnaire lui indique que les documents ont été récemment déplacés par Regina qui veut les envoyer dans deux foyers à Boston : un pour les filles et un pour les garçons. Regina charge Emma d’emmener les enfants à Boston le soir même.

Dans la forêt enchantée, la reine conduit Hansel et Gretel à la maison de la sorcière aveugle. Elle leur demande d’attendre que la nuit tombe et que la sorcière soit endormie pour rentrer à l’intérieur de la maison et voler une sacoche en cuir. Elle leur conseille également de ne rien manger quelle que soit la tentation. La reine écarte une branche et révèle une maison construite en pain d’épice et en sucreries.

Henry entre dans le bureau du shérif et annonce à Emma qu’il sait qui les enfants sont : Hansel et Gretel. Il lui dit également que si leur père existe il est dans la ville car personne ne peut entrer ou sortir de Storybrooke. Henry profite de l’occasion pour demander à Emma de lui parler de son père. Emma lui apprend que quand elle est tombée enceinte elle sortait juste de l’ADASS et venait de trouver un boulot en tant que serveuse dans un restaurant d’autoroute. Son père était pompier et venait prendre un café et une part de tarte au restaurant et se plaignait constamment que le restaurant ne fasse pas de tartes au potiron. Henry lui demande s’ils se sont mariés. Elle lui répond qu’ils trainaient juste ensemble de temps en temps et que la vie de son père s’est améliorée alors que la sienne a empiré et elle a eu quelques problèmes avec la justice. Lorsqu’elle a remarqué qu’elle était enceinte, Emma a essayé de recontacter l’homme et a appris qu’il était mort en sauvant une famille d’un immeuble en feu. Henry lui demande alors si elle a un souvenir de lui qu’il pourrait voir. Emma lui dit qu’elle n’en a pas. Elle se rend à l’appartement et montre aux enfants sa couverture de bébé, le seul souvenir de ses parents. Elle leur demande alors s’ils ont un souvenir de leur père. Ava lui montre une boussole.

Gretel et Hansel pénètrent dans la maison de la sorcière aveugle par une fenêtre. Devant eux se dresse une table couverte de gâteaux et sucreries en tout genre. La sorcière est endormie devant un feu de cheminée. Gretel repère la sacoche accrochée au mur près de la cheminée et s’en approche pour s’en emparer. Pendant ce temps, Hansel saisit un cupcake et croque dedans. La sorcière se réveille immédiatement et renifle l’air. Elle se tourne vers les enfants qui aperçoivent un énorme tas d’os humain devant la cheminé. Ils essayent de s’enfuir mais, grâce à sa magie, la sorcière  bloque toutes les issues. Les enfants sont piégés, la sorcière s’approche et déclare qu’elle sent le dîner.

Emma se rend à la boutique de M. Gold et lui demande ce qu’il sait au sujet de la boussole. L’homme lui répond que c’est une pièce très rare et qu’elle a été achetée dans sa boutique. Elle lui demande s’il se souvient de qui l’a acheté. M. Gold se dirige alors vers une boîte et en sort une petite carte en papier mais ne lui dit pas de nom. Emma lui demande quel est son prix et Gold lui répond le pardon. Emma lui dit qu’elle va commencer par la tolérance. M. Gold lui annonce que la boussole a été achetée par Michael Tillman. Emma quitte le magasin. Lorsque M. Gold re-range la carte dans la boîte on s’aperçoit qu’il s’agit juste d’une feuille vierge : aucun nom n’est écrit dessus. Quelques temps après, Emma montre les photos de ses enfants à M. Tillman qui ne les reconnaît pas. L’homme lui dit qu’il a du mal à gérer son garage et qu’il ne peut pas nourrir deux enfants. Emma lui montre alors la boussole d’Ava et le garagiste dit qu’elle lui appartenait mais qu’il l’avait perdu. Elle lui dit également que tôt ou tard ses enfants le retrouveront et lui demanderons des explications. Michael s’en va en lui disant que chez lui n’est pas un bon foyer. Emma téléphone à Mary et lui demande de la rejoindre dans la rue. Une fois Mary arrivée, Emma lui dit que le père des enfants ne les veut pas et elle lui révèle également qu’elle a menti à Henry au sujet de son père. A ce moment là Regina arrive et demande au shérif de conduire les enfants à Boston.

Hansel et Gretel sont enfermés dans une cage en fer. Pendant ce temps, la sorcière aveugle entretient son feu afin de faire rôtir les enfants et de les manger. Elle se dirige vers la cage, l’ouvre et en sort Gretel. La fille attrape la clé dans la poche de la sorcière et la donne à son frère qui se libère. Hansel attrape une canne en bois pour frapper la sorcière mais tombe. La sorcière, alertée par le bruit, se retourne et d’un coup de main fait s’envoler le bâton. La sorcière traine le garçon jusqu’au four et s’apprête à jeter à l’intérieur mais Gretel la pousse dans le four et ferme la porte. Hansel s’empare de la sacoche et les enfants sortent en courant de la maison. De son côté la reine observe la scène depuis son miroir magique. Elle fait apparaître une boule de feu dans sa main et la lance sur le miroir. La boule de feu traverse le miroir et enflamme la sorcière. Quelques temps après, les enfants arrivent au château et donnent la sacoche à la reine qui l’ouvre et en sort une pomme rouge. Gretel demande alors à la reine de tenir sa promesse et de trouver son père. La reine lui dit qu’ils ne méritent pas un père qui les a abandonné dans les bois. Elle leur propose de venir vivre avec elle dans le château mais Ava refuse croyant dur comme fer que son père ne l’aurait jamais abandonné. La reine, vexée, utilise sa magie et une fumée violette tourbillonne autour des deux enfants.

A Storybrooke, Emma fait monter Ava et Nicholas dans sa voiture de service afin de les amener à Boston. Elle rend la boussole à Ava et commence à rouler. Une fois à la sortie de la ville, la voiture commence à caler et Emma la gare la sur le bord de la route. Elle appelle le garage de la ville pour la dépanner.

La reine observe Blanche Neige et les nains qui marchent dans la forêt grâce à son miroir. A ce moment là, les gardes amènent le père d’Hansel et Gretel qui est prisonnier. Elle lui demande pourquoi ses enfants le préfèrent à elle. L’homme lui répons qu’ils sont une famille et qu’une famille est faite pour vivre ensemble. La reine ordonne à ses gardes de le relâcher et défie l’homme de retrouver ses enfants. Pendant ce temps, Hansel et Gretel se réveillent en plein milieu d’une forêt et en pleine nuit. Gretel regarde sa boussole et les enfants commencent à marcher.

Dans la voiture de police, Ava regarde sa boussole qui s’agite seule. L’aiguille finit par s’arrêter sur un point derrière eux. Un camion de dépannage arrive et se gare. M Tillman en sort et demande à Emma s’il s’agit de ses enfants. Emma lui avoue que sa voiture n’a pas de problème et qu’elle voulait juste qu’il voit ses enfants avant qu’elle ne les emmène à l’orphelinat. Elle lui dévoile qu’elle a abandonné Henry pour qu’il ait une meilleure vie mais il n’en a pas eu et maintenant elle ne peut plus le quitter. Tillman décide de garder les enfants. Lorsqu’Emma rentre à son appartement elle raconte toute l’histoire à Mary et se demande ce que ça fait de retrouver ses parents.  Elle lui raconte qu’Henry croit que ses parents l’ont mise dans une armoire magique pour l’envoyer dans ce monde et sauver les habitants et qu’il croit que Mary, Blanche Neige, est sa mère. Emma décide de sortir prendre l’air et, en passant devant la couverture d’Emma, Mary déclare que c’est une très jolie couverture. Mary sent la couverture et l’odeur lui semble familière. Elle la repose et part. Quelques minutes plus tard, Emma lit un dossier dans sa voiture. Henry toque à la fenêtre. Il tient dans ses mains une part de tarte à la citrouille. Emma lui dit qu’elle est fière de lui avoir parlé de son père. A ce moment là, un homme sur une  moto  arrive et se gare devant eux. Une grosse boîte est attachée à sa moto. Il demande à Emma si elle connaît un endroit où il peut passer la nuit. Elle lui indique la direction de l’auberge de Granny. L’homme repart et Emma demande à Henry pourquoi cet étranger est à Storybrooke si personne ne peux y rentrer.

-[Storybrooke]-

Henry est à l’épicerie de Storybrooke. Il lit une bande dessinée.

Ava : Qu’est ce que tu lis ?

Henry : Hulk… Contre Wolverine.

Ava : Je m’appelle Ava. On s’est déjà vu à l’école. T’es avec Mlle Blanchard, c’est ça ?

Henry acquiesce.

Nicolas : Bon, on y va ?

Ava : Lui, c’est mon frère, Nicolas.

Nicolas : Salut.

Henry : Salut.

Nicolas : Tu viens, on s’en va.

Ava : Tu veux venir avec nous ?

Henry : Euh… Ouais, d’accord.

Henry prend ses affaires. Les trois enfants se dirigent vers la sortie.

Clark : Vous croyez que vous allez comme ça ?

Clark éternue.

Clark : Ouvre-moi ton sac !

Henry : Quoi ?

Clark : Tu crois que je t’ai pas vu ? Tu essaies de me voler. Ouvre-moi ton sac.

Henry : J’ai rien pris du tout.

Clark prend le sac d’Henry et le fouille, il trouve des sucreries à l’intérieur.

Clark : Et ça. Tu oses mentir en plus.

Henry : C’est pour ça que t’es venue me parler ? Pour que ton frère mette des trucs dans mon sac.

Clark : Henry, je suis très déçu ! Quant à vous deux, vous vous prenez pour qui, hein ?

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Un bûcheron abat un arbre dans la forêt.

Le bûcheron : Voilà un bel arbre.

Gretel s’approche du bûcheron.

Le bûcheron : Avec son bois, on pourra faire du feu dans notre cheminée pendant tout l’hiver.

Gretel : Je peux avoir une hache ?

Le bûcheron : Hein ?

Gretel : Tu as dit que tu voulais que je vienne pour t’aider.

Le bûcheron : C’est ce que j’ai dit… Bon… Voilà ce que tu vas faire. Tu vas prendre la brouette et tu la remplis de petit bois, le plus sec possible.

Gretel : D’accord.

Le bûcheron : Et emmène ton frère avec toi, s’il te plait.

Gretel : D’accord.

Gretel prend la brouette et part.

Gretel : Tu viens ?

Le bûcheron : Attends !

Le bûcheron donne sa boussole à Gretel.

Le bûcheron : Tiens, prends-la.

Gretel : Mais c’est ta boussole.

Le bûcheron : Pour ne pas vous perdre… Et pour qu’on puisse se retrouver quoiqu’il arrive.

Gretel : oui.

Le bûcheron : Ca ira ?

Gretel : oui.

Le bûcheron : Aller ! Faîtes attention.

Les enfants partent.

-----------------------------

Gretel ramasse du bois pendant qu’Hansel joue.

Gretel : Il commence à être tard… On devrait y aller.

Gretel prend le jeu de son frère.

Hansel : Hé ! Rends-la-moi ! S’il te plait, Gretel, rends-la moi.

Gretel : Non, Hansel, il faut qu’on retrouve papa maintenant.

Hansel : D’accord.

Gretel : Aller, suis-moi.

Les enfants retournent à l’endroit où ils ont laissé leur père.

Gretel : C’est ici qu’on s’est séparé.

Hansel : Pourquoi il est plus là ?

Gretel : Papa ?

Hansel : Papa ?

Ils entendent un bruit et courent vers lui.

Gretel : Papa ? Papa ?

Hansel : Papa ?

Hansel et Gretel manquent de se faire percuter par un chevalier noir. Gretel tombe par terre et casse la boussole.

Le Chevalier : Debout !

Le chevalier attrape les enfants pour les présenter à la Reine.

Régina : Qu’est ce que vous faîte dans ma forêt ?

-[Storybrooke]-

Régina est venue chercher Henry au magasin de Clark.

Clark : Je suis désolé Mme le Maire, mais j’ai pris votre fils en train de me voler.

Régina : Tu volais ?

Henry nie.

Clark : Je vous assure, regardez-vous-même.

Régina regarde le butin d’Ava et Nicolas.

Régina : Mon fils ne mange pas de friandises. Il n’est pas assez bête pour voler. Se sont eux les voleurs c’est évident. Aller, on s’en va.

Emma entre dans le magasin.

Emma : Henry ? Qu’est ce qui s’est passé ?

Régina : Mlle Swan… Tout n’est pas question de génétique. Vous n’êtes pas sa mère et l’affaire à déjà été réglée.

Emma : Je suis là en tant que Shérif.

Régina : Ah ! C’est vrai ! Faîtes votre travail. Occupez-vous de ces petits voyous !

Régina et Henry sortent du magasin.

Emma : Vous avez appelé leurs parents ?

Clark : Euh… Le numéro qu’ils m’ont donné est hors service.

Emma : Vous avez donné un numéro bidon à Mr Clark ?

Les enfants nient.

Emma : Alors pourquoi est-il hors service ?

Ava : Nos parents n’avaient pas de quoi payer la facture.

Emma : Vous vouliez leur donner un coup de main c’est ça ?

Ava : S’il vous plait… S’il vous plait ne nous arrêtez pas. Ca arrangerait pas les affaires de nos parents.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Gretel s’explique auprès de la Reine.

Gretel : Nous vous demandons pardon. On voulait pas faire de mal, on cherche notre père. On l’a perdu, on ne sait pas où il est.

Régina : Deux enfants sans défense… Perdus dans la grande forêt... Une famille déchirée… Quelle histoire triste et émouvante… Gardes… Attrapez-les !

Gretel : Va-t-en, Hansel !

Gretel utilise le jouet de son frère comme une arme. Hansel s’enfuit. Gretel atteint un des gardes et rejoint Hansel. Régina retient ses chevaliers. Hansel et Gretel courent dans la forêt, Régina apparaît devant eux.

Régina : Ha ! Ha ! Essayez de m’échapper, voilà qui est idiot !

Régina utilise ses pouvoirs pour emprisonner les enfants avec des racines.

Régina : Idiot ! Mais aussi très courageux. Et ce courage vient peut-être de vous sauvez, vous et votre famille.

Régina libère les enfants.

Gretel : Oh ! Vous allez nous laisser partir ?

Régina : Oh ! Je vais faire encore bien d’avantage, je vais retrouver votre père.

Hansel : C’est vrai ?

Gretel : Pourquoi ?

Régina : Parce que tous les deux… Vous allez faire quelque chose pour moi.

Gretel : Et ensuite… On rentrera à la maison ?

-[Storybrooke]-

Emma reconduit Ava et Nicolas chez eux.

Emma : C’est là ?

Ava acquiesce. Emma est en train de sortir de la voiture.

Ava : S’il vous plait… Attendez… Si nos parents vous voient, ils vont avoir tellement honte.

Emma : Henry vous a parlé de mon super pouvoir ?

Ava : Non, on vient de le rencontrer.

Emma : J’ai un don qui me permet de savoir quand les gens mentent. Alors dites-moi la vérité… Mis à part les problèmes d’argent, est-ce que ça va chez vous ?

Ava : Oui, ça va bien. On peut s’en aller.

Emma : Oui, filez.

Ava et Nicolas sortent de la voiture qu’Emma démarre.

Ava : Elle est assez loin, tu viens ?

Les enfants courent jusqu’à une autre maison délabrée. Après être rentrée dedans, Ava sort les courses. Ils entendent un bruit.

------------------------------

Ava et Nicolas partent en exploration. Emma les attend.

Emma : Pourquoi vous m’avez menti ? Où sont vos parents ?

Ava : On n’en a pas.

------------------------------

Emma a ramené Ava et Nicolas chez elle.

Emma : Ils sont à ton école ? Est-ce que tu les connais ?

Mary Margaret : Oui, je les ai vus… Mais… J’en savais rien, personne ne le savait.

Emma : Ava et Nicolas Zimmer et leur mère s’appelait Dori Zimmer. Elle est morte il y a quelques années. Seulement personne ne se souvient d’elle.

Mary Margaret : Et le père ?

Emma : Il n’y en a pas… Ou en tout cas ils ne savent pas qui c’est.

Mary Margaret : Oh ! Et… Et… Qu’est ce que les services sociaux ont dit ? Tu les as pas avertis.

Emma : Si je donne leur signalement, ils entreront pas le système et je ne pourrais plus les aider.

Mary Margaret : Ce système est supposé les aider.

Emma : Sauf qu’on en pense autre chose quand on a vécu seize ans dedans. Tu sais comment ça se passe ? Les enfants ne représentent qu’une allocation, ballotés de maisons en foyers, rien de plus. Les familles touchent de l’argent, mais dès que les enfants demandent trop de boulot, ils les renvoient et ils retournent dans le circuit.

Mary Margaret : Toutes les familles ne sont pas comme ça.

Emma : Toutes celles que j’ai connues, si.

Mary Margaret : Mais alors quoi ? Tu veux qu’on les adopte, peut-être ?

Emma : Je veux rechercher leur père. Ils ne le connaissent pas et peut-être qu’il ne sait pas qu’ils existent.

Mary Margaret : Tu crois que s’il le sait, il voudra s’occuper d’eux.

Emma : J’en sais rien… Mais ce qui est sûr, c’est que c’est déjà difficile de trouver une famille pour un enfant alors imagine quand ils sont deux… Si on tente pas notre chance alors ils seront…

Ava : On va nous séparer ?

Emma : Non ! Ca n’arrivera pas !

Ava : S’il vous plait, il faut pas que ça arrive.

------------------------------

Emma est à l’Etat civil de Storybrooke.

Emma : Excusez-moi. Mr Krzyszowski ?

Mr Krzyszkowski : Krzyszkowski ! Mais tout le monde m’appelle K.

Emma : Mr K, je suis le Shérif Swan, j’aimerai vous les actes de naissance de Nicolas et Ava Zimmer.

K : D’accord alors, remplissez ce formulaire en triple exemplaire.

Emma : Bien.

K : Oh ! Je suis désolé, ces documents ont été récemment empruntés.

Emma : Par qui ?

------------------------------

Dans le bureau de Régina.

Régina : Mlle Swan, vous n’avez pas à vous inquiéter. J’ai déjà contacté les services sociaux, ces enfants sont livrés à eux-mêmes. Il faut s’en occuper.

Emma : C’est ce que je fais justement. J’essaie de retrouver leur père.

Régina : Oui… Il n’y en a pas, regardez.

Régina tend des documents à Emma.

Emma : Si forcément !

Régina : Bien sûr, d’un point de vue biologique, il existe mais on n’a aucune trace de lui… Par conséquent on n’a pas le choix, ces enfants ont besoin d’un foyer. Nous allons donc les confier aux services sociaux.

Emma : Storybrooke a un orphelinat ?

Régina : Non mais j’ai contacté les services au niveau de l’état. Les foyers d’accueil du Maine sont malheureusement complets mais j’ai été mis en contact avec deux foyers de Boston, un pour la fille et un pour le garçon.

Emma : Ils seront séparés ?

Régina : Ca ne me plait pas non plus… Mais c’est la seule solution… Vous devez les emmener à Boston ce soir.

Emma : Moi ?

Régina : Oui, vous vouliez bien être Shérif ? Ce genre de choses ça fait parti du boulot… Alors vous les emmènerez.

Emma : Non ! Je leur ai promis qu’ils ne seraient pas séparés.

Régina : Peut-être que vous devriez arrêter de faire des promesses que vous ne tiendrez pas… Ces enfants doivent avoir un foyer. Je ne fais que chercher la meilleure solution.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Régina, Hansel et Gretel marchent dans la forêt.

Régina : Qu’est-ce-que c’est ?

Gretel : La boussole de mon père… Il me l’a donné pour qu’on puisse le trouver… Mais elle est cassée…. Quand est-ce que vous allez nous dire où on va ?

Régina : Voilà, on est tout près.

Gretel : Tout près de quoi ?

Régina : De la maison de la vilaine sorcière.

Hansel : Tu entends ? J’aime pas trop ça.

Régina : Elle a quelque chose qui m’appartient… Et vous allez le récupérer.

Gretel : C’est quoi ?

Régina : Un objet dont j’ai besoin pour vaincre un ennemi très malin et très puissant… Il est rangé dans un petit sac en cuir noir qu’elle garde à côté d’elle.

Gretel : Pourquoi avez-vous besoin de nous ? Vous pourriez y aller.

Régina : Non, un sortilège puissant protège la maison… Et je ne peux pas entrer… Par chance ce sortilège ne marche pas du tout sur les enfants… Vous allez attendre ici que la nuit tombe… Ensuite… Quand la sorcière se sera endormie… Vous entrerez comme des souris.

Gretel : Si nous le faisons… Vous nous promettez de retrouver notre père.

Régina : Oh ! Oui, je le retrouverai… J’ai une dernière chose à vous dire… La maison de la sorcière est… Spéciale… Et pour cela vous devrez prendre certaines précautions quand vous serez à l’intérieur.

Gretel : Lesquelles ?

Régina : Peu importe les circonstances… Même si vous êtes très tentés… Ne manger rien du tout.

Régina montre la maison de la sorcière aux enfants.

-[Storybrooke]-

Emma est dans son bureau, elle fait des recherches. Henry entre avec son livre.

Henry : T’as trouvé quelque chose ?

Emma : Non.

Henry : Je sais qui ils sont… Un frère et une sœur… Seuls et perdus… Pas de parents… Hansel et Gretel.

Emma : Est-ce-que ton livre parle de leur père ?

Henry : On sait juste qu’il les a abandonnés.

Emma : Tiens ! Ca ma rappelle quelque chose… Quoi qu’il en soit ce gars est peut-être loin maintenant.

Henry : Non, il est ici.

Emma : Et comment tu sais ?

Henry : Parce que personne ne peut quitter Storybrooke… Personne ne vient jamais et personne ne part… Voilà, c’est comme ça !

Emma : Je suis là, moi.

Henry : Parce que t’es spéciale… Personne n’était venu avant toi… Tu es la seule

Emma : Ouais. J’avais oublié. En tout cas, s’il est dans le secteur, je le trouverais.

Henry : Dis, tu peux m’en parler ?

Emma : J’ai encore rien trouvé.

Henry : Non… Je voulais dire… Mon père… Moi, je t’ai raconté qui était tes parents, et aujourd’hui tu vis même avec ta mère.

Emma : Mais Mary Margaret est pas… Laisse tomber !

Henry : S’te plait.

Emma : J’étais très jeune… Je venais de quitter ma dernière famille et pour gagner le seul boulot que j’ai trouvé, c’était dans un restau ouvert 24h/24 à côté d’une autoroute et… Ton père était en formation pour devenir pompier… Il était de service aux horaires des plus durs. Il venait, prenait des gâteaux, toujours assit au comptoir et il se plaignait à chaque fois qu’on faisait de la tarte à la citrouille… Mais il revenait qu’en même la nuit suivante.

Henry : Et vous vous êtes mariés ?

Emma : Oh ! On n’en était pas là, non… En faite c’était… On s’est vu juste quelques fois en dehors du restaurant… Et puis tu sais, la situation à évoluer… La sienne s’est améliorée et… La mienne ne s’est pas arrangée… J’ai eu des petits ennuis.

Henry : T’es allée en prison, c’est ça ?

Emma : Ouais… C’est juste avant d’y aller que j’ai découvert que j’étais enceinte de toi… Alors, j’ai essayé de le contacter… C’est comme ça malheureusement que j’ai su qu’il s’était tué. Il est mort en sortant une famille d’un appartement en feu… Tu sais… Tu me prends pour une sorte de sauveur… Lui, c’en était un… Ton père était un vrai héros.

Henry : Tu as quelque chose qui lui appartenait ? Tu n’as pas un souvenir de lui, un objet ? Que tu pourrais me faire voir ?

Emma : Non, j’ai rien… Henry… Il faut que je te laisse… Excuse-moi…. Euh, je sais peut-être comment trouver notre gars.

------------------------------

Ava et Nicolas sont chez Emma. Ils mangent des cookies. Emma descend les escaliers avec une boîte.

Emma : J’ai quelque chose à vous montrer.

Emma sort une couverture de la boîte.

Nicolas : Qu’est-ce-que c’est ?

Emma : Ma couverture de bébé. Je m’en suis jamais séparée, je l’ai toujours gardée. C’est la seule chose qui me vient… De mes parents… J’ai passé beaucoup de temps avec des enfants dans votre situation, ils avaient tous… Nous avions tous quelque chose dont on se séparait jamais. Je veux retrouver votre père et j’ai besoin de votre aide… Avez-vous gardé quelque chose qui était à lui ?

Ava : J’ai peut-être ce que vous voulez… Mais si là, je vous le donne… Vous vous arrangerez pour qu’on soit pas séparé ?

Emma : Bien sûr.

Ava donne une boussole à Emma.

Emma : Une boussole ?

Ava : Maman l’a toujours eu… Elle était à notre papa.

Emma : Merci.

Ava : Vous les avez trouvés ?

Emma : Qui dont ?

Ava : Vos parents.

Emma : Pas encore… Mais votre père, je vais le trouver.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Hansel et Gretel s’apprêtent à entrer dans la maison de la sorcière. Hansel prend de la crème sur un mur. Gretel l’empêche de manger.

Gretel : Non !

Ils entrent pas une fenêtre.

Gretel : Chut.

Hansel : Comment tu sais si elle est endormie.

Gretel : Je ne sais pas… Et n’oublie pas ce que la Reine a dit, tu ne goûtes à rien !

Hansel : T’as de la chance, regarde.

La sorcière dort.

Gretel : Et voilà le sac en cuir.

Hansel : Qu’est-ce-qui peut y avoir dedans ?

Gretel : On s’en moque ! Le plus important, c’est qu’on doit le rapporter à la Reine pour qu’elle retrouve papa.

Gretel va chercher le sac pendant qu’Hansel prend un cupcake sur la table. Gretel prend le sac. Hansel mort dans le gâteau, la sorcière se réveille.

Gretel : Non ! Non !

La sorcière : Hum…

Hansel et Gretel essaient de s’enfuir mais la porte et la fenêtre se ferment.

La sorcière : Ca sent bon le dîner.

-[Storybrooke]-

Emma entre dans la boutique de Mr Gold.

Mr Gold : Oh ! Emma, ça me fait plaisir de vous voir. Je suis flatté que vous ayez pensé à moi alors que vous êtes si occupée. Que puis-je pour vous, chérie ?

Emma : Je cherche des informations sur cette vieille boussole. Vous pourriez me dire d’où elle vient ?

Mr Gold : Voyons ça. Elle est très travaillée… Vous savez c’est du cristal… Ca… Le verre qui l’a protège… Et en dépits du mauvais état dans lequel elle se trouve c’est une pièce très particulière. Son propriétaire avait apparemment très bon goût.

Emma : Et où est-ce qu’une personne si raffinée aurait pu l’acheter ?

Mr Gold : Mais ici, évidemment.

Emma : Vous l’aviez déjà vue ?

Mr Gold : Oui. Elle est unique, on ne peut pas l’oublier.

Emma : Vous pouvez me dire à qui vous l’avez vendue ?

Mr Gold : Hem… Voyons… Je retiens facilement les noms, mademoiselle, mais pas à ce point-là. Toutefois, et là vous avez de la chance… J’ai pris l’habitude de garder tous mes registres.

Mr Gold cherche dans ses fiches.

Mr Gold : Ha… Ha, oui, j’ai trouvé.

Emma : Quel est votre prix ?

Mr Gold : Le pardon.

Emma : Disons plutôt la tolérance.

Mr Gold : C’est un bon début. Cette boussole a été vendue à un certain monsieur Tilman.

Emma : Et, c’est tout ?

Mr Gold : Je n’ai rien de plus… On n’a besoin de rien d’autre d’un nom.

Emma prend le chemin de la sortie.

Mr Gold : Bonne chance pour votre enquête.

La fiche ne comporte aucun nom.

------------------------------

Emma est au garage pour rencontrer Mr Tilman.

Michael : C’est pas possible !

Emma : Si justement, ça l’est.

Michael : Non, non excusez-moi. Dori n’était pas ma… Ma… Ma… Ca n’est arrivé qu’une fois.

Emma : C’est parfois largement suffisant.

Michael : Je l’ai rencontré en faisant du camping et on a… On a… Euh… Non… Non, ça n’est pas possible, je n’ai pas de jumeaux.

Emma : Si vous en avez… Vous avez des enfants… Vous avez des jumeaux qui ont vécus tous seuls depuis que leur mère est morte et qui habitaient dans une maison abandonnée parce qu’ils ne voulaient pas être séparés… Vos enfants vont être envoyés à Boston sauf si vous intervenez et que vous prenez vos responsabilités.

Michael : Ecoutez. Je suis déjà débordé avec le garage, je m’en sortirai pas avec deux enfants… Et puis vous êtes sûre que se sont les miens ?

Emma : L’année correspond.

Emma sort la boussole de sa poche.

Emma : Vous avez déjà vu ça ?

Michael : Ouais… Je l’avais perdue.

Emma : Ce n’était pas il y a douze ans et neuf mois environ… Je sais que ça fait longtemps… Croyez-moi, je sais… Il y a un mois un garçon que j’avais abandonné s’est pointé chez moi et il voulait que je l’aide… Peu importe… Finalement, je suis venue ici rien que pour lui.

Michael : Je suis au courant, c’est le fils du maire… Venir s’installer ici, pour vivre avec lui, c’est pas pareil.

Emma : Je suis pas avec lui parce que j’ai pas le choix, alors que vous oui… Ces enfants n’ont pas demandé à naître, c’est vous qui les avez amenés dans ce monde. Vous et leur mère. Ils ont besoin de vous et si vous refusez de vous en occuper, ça ou hantera chaque jour de votre vie… Et tôt ou tard quand ils vous retrouveront, parce que vous pouvez être sûr qu’ils vous retrouveront… Vous aurez à leur répondre.

Michael : Sincèrement, je suis vraiment désolé… Mais… Mais être père, je saurais pas faire. Si vous voulez qu’ils aient un bon foyer, c’est pas avec moi.

------------------------------

Mary Margaret s’occupe des jumeaux et d’Henry chez elle. Le téléphone sonne, elle décroche.

Mary Margaret : Allo ?

Emma : Ouais, c’est moi. ? Je voudrais que tu me retrouves dehors.

Mary Margaret : Quelque chose va pas ?

Emma : Dis rien devant les enfants, mais non, ça craint !

------------------------------

Emma et Mary Margaret sont dans la rue, elles discutent.

Emma : Il ne veut pas prendre les enfants.

Mary Margaret : Et tu veux pas le leur dire ?

Emma : Mais non… Je peux pas, ça reviendrait à dire que je leur ai donné de faux espoirs même si je l’ai trouvé.

Mary Margaret : Tu sais la vérité peut blesser mais ça peut-être une libération.

Emma : Une libération ? Je suis pas convaincue.

Mary Margaret : Tu as dit la vérité à Henry… Tu lui as dit que son père était mort et il s’en sort très bien.

Emma : Je lui ai pas dit la vérité.

Mary Margaret : Quoi ?

Emma : Le père d’Henry n’était pas un héros et crois-moi autant qu’il ne sache pas la véritable histoire… On peut peut-être cacher les enfants, juste le temps de leur trouver une famille, des personnes qui s’en occuperont ?

Mary Margaret : C’est ça cacher des enfants de douze ans, c’est une bonne idée.

Emma : Si t’as mieux dis-le.

Mary Margaret : Y a peut-être d’autres solutions. Il faut peut-être que tu acceptes de…

Régina : Shérif ! Vous ne devriez pas être sur la route ?

Emma : Qu’est-ce-que vous faîtes là ?

Régina : Je veille à ce que vous fassiez votre boulot.

Emma : c’est inutile de me surveiller, je sais ce que j’ai à faire.

Régina : Oh oui ! Ces enfants doivent vraiment être à Boston ce soir.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

La sorcière enferment Hansel et Gretel dans une cage.

La sorcière : Où es-tu ?

Elle attrape Hansel.

La sorcière : Oh… Oh oui. Très tendre, tu feras un bon rôti petit.

La sorcière va vérifier le feu dans le four.

Hansel : Gretel, elle va me manger, il faut faire quelque chose, vite !

Gretel : Reste calme ! Quand elle viendra te chercher, ne te débat pas. Une fois qu’elle te tiendra, prends la clé dans sa poche et lance-la à travers les barreaux.

Hansel : Elle approche, ça y est. Elle approche, je veux pas mourir.

Gretel prend la place de son frère. Elle gonfle ses joues pour paraître plus appétissante.

La sorcière : Aux oignons ou bien grillé ? J’hésite encore.

La sorcière tâte la joue de Gretel. Gretel écrase le pied de son frère.

Hansel : Aie !

La sorcière ouvre la porte de la cage et emmène Gretel.

La sorcière : Viens avec moi mon beau petit garçon.

La sorcière referme la porte. Gretel prend la clé dans la poche de la sorcière et la lance à Hansel. Il ouvre la porte de la cage et se libère.

La sorcière : Aller !

La sorcière attache Gretel. Hansel va cherche un bâton mais il trébuche. La sorcière l’entend.

La sorcière : Aux oignons ou bien grillé ? Aux oignons ou bien grillé ! A quelle sauce vais-je te manger.

Hansel prend son bâton pour attaquer la sorcière mais elle envoie le bâton dans les escaliers avec ses pouvoirs.

La sorcière : Et bien, se sera grillé ! Viens tant que le four est chaud !

La sorcière empoigne Hansel et l’amène jusqu’au four. Gretel de lève et elle pousse la sorcière sur le plat et les deux enfants l’enfournent.

Hansel : Vas-y ferme vite !

Hansel prend le sac.

La sorcière : Faîte-moi sortir ! Faîte-moi sortir ! Revenez ici tout de suite !

Les enfants s’échappent.

La sorcière : Faîte-moi sortir ! Vous le paierez très cher ! Faîte-moi sortir !

------------------------------

Régina regardait la scène depuis son miroir. Elle envoie une boule de feu dans le four et tue la sorcière.

La sorcière : Ahhhhh !

Régina : Moi, je l’aurais cuisinée aux oignons.

------------------------------

Régina est dans es appartement, Hansel et Gretel arrivent.

Régina : Mes chers enfants… Avez-vous réussi votre mission ?

Gretel : Oui, votre majesté… Même si on a failli passer au four.

Régina : Oh. Quelle barbarie !

Régina congédie le garde qui accompagnait les enfants.

Régina : Maintenant soyez gentils et donnez-moi mon sac.

Gretel donne le sac à Régina.

Régina : Ca faisait très longtemps que j’attendais de le récupérer. Je ne vais pas être déçue, j’espère ?

Elle ouvre le sac et en sort une pomme.

Régina : Oh ! Vous avez réussi.

Gretel : Oui, on a réussi.

Régina : Tu as beaucoup de caractère petite… J’étais exactement comme toi à ton âge.

Hansel : On a fait tout ça… Pour une pomme ?

Régina : Oh ! Tu peux me croire petit, ce n’est pas une simple pomme… C’est une arme… Une arme que je destine à une ennemie à la sournoiserie sans pareille… Une ennemie qui a encore l’illusion…

Régina range la pomme dans une boîte.

Régina : D’être en sécurité.

Gretel : Quel que soit votre projet, on a fait ce que vous vouliez alors vous devez tenir votre promesse et retrouver notre père.

Régina : Bien entendu. Il faut réunir votre famille… Pour que vous puissiez éternellement vivre heureux… Il vous a laissé tous seuls dans la forêt, vous méritez mieux qu’un père qui vous a abandonné.

Gretel : Mais nous n’avons que lui.

Régina : Et s’il en était autrement ?

Gretel : Comment ça ?

Régina : Ton frère et toi, vous m’avez fortement impressionnée. Vous n’êtes pas les premiers enfants que j’ai envoyés dans cette maison dégoulinante de sucre… Mais… Vous êtes les premiers à en ressortir. Et en récompense… J’ai décidé de vous inviter tous les deux à vivre avec moi… Chers enfants.

Hansel : Vous voulez dire que… Tous les deux… On vivrait… Ici… Dans ce château ?

Régina : Oui… Vous aurez chacun votre chambre bien sûr… Vous aurez votre carrosse et vos valets aussi… Tous vos rêves, tous pourront enfin s’accomplir.

Gretel : Non ! On veut retourner avec notre père, il ne vous aurait jamais abandonné ! Et même si c’est la vérité, on ne voudra jamais vivre avec quelqu’un s’aussi horrible que vous !

Régina : Tu es sûre de ton choix ?

Gretel : Sûre et certaine ! Nous allons retrouver notre père même si vous ne nous aidez pas ! Et ensuite on vous prouvera que vous aviez tord !

Régina : J’aimerais bien voir ça !

Régina envoie de la fumée tourbillonnante sur les enfants.

Hansel : Gretel ! Qu’est-ce qui se passe ?

-[Storybrooke]-

Emma fait monter Ava et Nicolas dans la voiture du Shérif. Régina et Henry regardent la scène.

Emma : Montez ! Allez ! Montez ! Tiens.

Emma rend la boussole à Ava.

Emma : Je suis désolée… Mais on doit y aller.

Les enfants montent dans la voiture.

Régina : Aller, Henry on rentre !

Henry court vers la voiture.

Henry : Non ! Tu peux pas partir avec eux ! Emma ! Ils ne peuvent pas quitter Storybrooke. C’est pas possible, il va leur arriver malheur.

Emma : Je pense qu’il leur ait déjà arrivé malheur.

Emma démarre la voiture et part.

------------------------------

Emma conduit la voiture, elle tombe en panne.

Emma : Oh ! C’est une blague ?

Ava : Pourquoi on s’arrête ? Qu’est-ce qu’il y a ?

Emma : C’est le moteur qui a calé.

Ava : Vous téléphonez à qui ?

Emma : A un dépanneur.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Régina est dans ses appartements, elle regarde Blanche-Neige et les sept nains dans son miroir magique.

Régina : Maintenant, elle complote avec les nains. Hum ! Depuis quand est-elle avec eux ?

Un soldat : Votre majesté, j’ai le prisonnier que vous vouliez voir.

Régina : Amenez-le !

Le bûcheron : Je demande à être relâché ! Mes enfants sont dans la forêt où vous m’avez enlevé… Ils sont tous seuls et ils sont peut-être en danger.

Régina : Oui, je sais très bien que tu as des enfants… Tu as donné une boussole à ta gentille et jolie Gretel. Elle ne lui aura pas été d’une grande aide pour te retrouver on dirait.

Le bûcheron : Qu’est ce que vous leur avez fait ? Dîtes-moi où ils sont !

Régina : Très loin ! Je leur ai dit que tu les avais abandonnés… Ne leur laissant qu’une boussole pour retrouver leur route… Mais je ne t’ai pas fait venir pour répondre à tes questions… Tu es là pour répondre aux miennes… J’ai tout offert à tes enfants, tout ce que leurs cœurs pouvaient désirer et ils ont qu’en même choisi l’insécurité parce qu’ils ont une fois aveugle en toi… Dis-moi pourquoi... Hum… Dis-moi pourquoi ils ont refusé mon offre.

Le bûcheron : Parce qu’on est une famille… Et qu’une famille restera toujours unie.

Régina : Relâchez-le !

Le bûcheron : Vous me laissez partir !

Régina : Oui, vous pourrez être tous ensemble… Vous la jolie famille… Dès que vous vous serez enfin retrouvé !

------------------------------

Gretel se réveille dans la forêt aux côtés de son frère.

Gretel : Hansel. Allez réveille-toi.

Hansel : Hum…

Gretel : Réveille-toi !

Hansel : Hum… Hum…

Gretel : Elle nous a laissé partir.

Hansel : J’ai peur.

Gretel : Il ne faut pas, tu vas voir, tout va s’arranger !

Ils partent dans la forêt.

-[Storybrooke]-

Emma est appuyée sur sa voiture sur le bord de la route. Ava et Nicolas sont dans la voiture.

Ava : Nicolas, regarde.

L’aiguille de la boussole bouge.

Le camion de dépannage arrive. C’est le père des deux enfants.

Michael : Se sont eux ?

Emma : Oui, se sont bien eux.

Michael : Et votre voiture… Elle n’a rien ?

Emma : Je voulais que vous les voyiez… Au moins une fois… Je pensais aussi que j’y arriverais pas. En fait j’ai abandonné Henry pour qu’il ait toutes ses chances… Mais quand j’ai vu que c’était pas le cas… J’ai pas pu m’en aller… J’avais aussi peur que vous, peut-être même plus… Une fois que je l’ai vu, j’ai eu envie de le connaître… J’ai plus voulu repartir.

Michael s’approche de la voiture.

Michael : Vous les emmenez… A Boston ?

Emma : Je suis pas obligée.

Michael : Non, vous n’êtes pas obligée.

Michael va voir ses enfants.

------------------------------

Mary Margaret plie ses vêtements sur son lit. Emma arrive.

Mary Margaret : Tiens, alors qu’est-ce qui s’est passé ?

Emma : Finalement… Leur père s’est monté… Il a changé d’avis.

Mary Margaret : Il a changé d’avis ? Tout d’un coup, comme ça ?

Emma : On l’a peut-être encouragé.

Mary Margaret : Ils ont retrouvé leur père… C’est génial !

Emma : Je me demande quel effet ça fait.

Mary Margaret : Tu finiras peut-être par le savoir. Tu dois pas abandonner.

Emma : Je sais pas… Je… Je crois que se serait peut-être mieux pour moi… Je devrais lâcher l’affaire.

Mary Margaret : T’aurais tord.

Emma : T’es sûre ? S’ils voulaient que je les retrouve, ils rendraient pas les choses aussi dures.

Mary Margaret : Mouais, peut-être… Mais, peut-être aussi qu’ils ont leur raison, peut-être qu’il y a une explication.

Emma : Si c’est ça, c’est sûrement un truc de dingue. Encore plus dingue que la théorie d’Henry.

Mary Margaret : C’est quoi sa théorie ?

Emma : Et bien… D’après lui, mes parents m’ont mises dans une espèce d’armoire magique et ils m’ont envoyée dans ce monde pour les sauver.

Mary Margaret : Oh ! Oh ! Oh ! S’ils ont fait ça, ils sont qui alors ?

Emma : Ben… Ma mère… C’est toi.

Mary Margaret : Moi ?

Emma : Enfin… Blanche Neige.

Mary Margaret : Quoi ? Blanche Neige a un enfant ?

Emma : D’après ce que j’ai compris, les contes ne sont pas racontés de façon très traditionnelle dans le livre que tu lui as donné.

Mary Margaret : Hum ! J’ai un enfant ! Je devrais me le rappeler.

Emma : Ouais… C’est pas anodin, ça !

Mary Margaret : C’est vrai que t’as mon menton.

Emma : J’ai besoin d’air, il faut que je réfléchisse.

Emma prend le dossier dans son carton.

Mary Margaret : Je t’attends pour manger si tu veux.

Emma : Non, t’occupes pas de moi.

Mary Margaret : Je te laisserai quelque chose.

Mary Margaret voit la couverture de bébé d’Emma.

Mary Margaret : Quelle belle couverture !

Emma : Merci… Bonne soirée.

Mary Margaret : Ouais.

Emma sort. Mary Margaret prend la couverture et la sent. Elle la remet en place.

------------------------------

Emma est dans la voiture du Shérif, elle regarde son dossier de recherche sur ses parents.

Emma : Un garçon de sept ans trouve un bébé sur le bord de la route.

Henry arrive avec une boîte.

Henry : Hé ! Qu’est-ce-que c’est ?

Emma : C’est un vieux dossier. C’est quoi ?

Henry : Un petit morceau de tarte… A la citrouille. Je voulais te faire plaisir… C’était bien à la citrouille ?

Emma : Oui.

Emma sort de la voiture.

Emma : Henry… Ce que j’ai dit sur ton père.

Henry : Ouais.

Emma : Je suis contente de te l’avoir dit.

Henry : Je suis content aussi.

Henry sert Emma dans ses bras.

Emma : Donne-moi ça !

Henry : Je trouve que c’est bien… Pour Ava et Nicolas… Tu vois que t’arrive à changer les choses.

Un motard arrive et se gare devant Emma et Henry. Il va à leur rencontre.

Le motard : Salut.

Emma : Salut.

Le motard : Je suis à Storybrooke ?

Emma : Ouais.

Le motard : Où je peux trouver une chambre dans le coin ?

Henry : Euh… Vous voulez rester ?

Le motard : J’aimerais bien si je trouve ù me loger.

Emma : Oui… Il y a chez Granny qui est un petit peu plus loin… A deux rues d’ici.

Le motard : Merci.

Emma : Hé… C’est quoi votre nom déjà ?

Le motard : Mais, je ne vous l’ai pas dit !

L’homme remonte sur sa moto et part.

Emma : Je croyais qu’il venait jamais d’étranger à Storybrooke ?

Henry : Non… Jamais.

–[Real World]–

(Henry is in a convenience store by the comic books. He’s flipping through one when a girl, who is roughly Henry’s age, approaches him.)

Ava: Whatcha reading?

Henry: The Hulk versus Wolverine.

Ava: I’m Ava. I think I’ve seen you around school. You’re in Miss Blanchard’s class, right?

(Henry nods. Another boy close to their age walks up to Ava.)

Nicholas: Almost ready, Ava?

Ava: This is my brother, Nicholas.

Nicholas: Hi. Come on – let’s go.

Ava: You want to come hang out?

Henry: Sure!

(The three go to leave the store, but are stopped by the owner.)

Mr. Clark: Where the hell do you think you’re going? Open up your bag.

Henry: What?

Mr. Clark: Don’t think I didn’t see you rob me. Open your bag.

Henry: I didn’t take anything.

(Mr. Clark takes Henry’s bag and looks through it. He pulls out a fistful of candy.)

Mr. Clark: And a liar, too.

Henry: That’s why you were talking to me. So your brother could put that stuff in there.

Mr. Clark: Henry… I’m shocked. And you two – just who do you think you are?

–[Fairy Tale World]–

(In the forest, a man is hacking at a tree with an axe until he manages to topple it. Gretel and Hansel appear from behind another tree.)

Father: Ah! A fine specimen. The wood it provides will keep our family’s hearth warm this winter.

Gretel: Can’t I have an axe?

Father: Huh?

Gretel: You did say you wanted me here so I could help.

Father: That I did. So, here’s your task – take the cart, go fill it with kindling. The drier the better.

Gretel: Okay.

Father: And have your brother accompany you.

Gretel: Okay.

(Gretel picks up the end of the cart and goes to leave.)

Father: Wait!

(The Father removes the compass from around his neck and places it over Gretel’s head.)

Father: Take this.

Gretel: Your compass?

Father: So you don’t get lost. A family always needs to be able to find one another.

Gretel: Yeah.

Father: Okay. Go. Be safe.

(Hansel and Gretel take the cart and go deeper into the woods.)

———–

(Hansel and Gretel are still collecting kindling for their father. Hansel has a slingshot and is shooting rocks into the forest.)

Gretel: It’s getting late. We should go.

(She takes his slingshot.)

Hansel: Hey! Give it back. Come on, Gretel! Give it back.

Gretel: No, Hansel. We need to get back to Father.

Hansel: Fine.

Gretel: Follow me.

(Gretel leads them to the area where their father was cutting down trees. However, there is no one there.)

Gretel: This is where we left him.

Hansel: So why isn’t he here?

Gretel: Father!

Hansel: Father!

(They hear a noise in the distance and start running in that direction.)

Gretel: Father! Father! Father!

(They end up coming to a road that cuts through the woods. When they turn to head down it, they encounter several of the Evil Queen’s guards on horseback, as well as the Evil Queen’s carriage. Two of the guards drag Hansel and Gretel to the carriage. The Evil Queen steps out.)

Evil Queen: What are you doing in my forest?

–[Real World]–

(Mr. Clark, Regina, Henry, Ava and Nicholas are at the convenience store.)

Mr. Clark: Well, I’m sorry, Madam Mayor, but your son was shoplifting.

Regina: Were you?

(Henry shakes his head.)

Mr. Clark: Look for yourself.

Regina: My son doesn’t eat candy. And he knows better than to steal. It was obviously those two. We’re going.

(Regina and Henry head for the door. Emma walks in just before they get a chance to leave.)

Emma: Henry. What happened?

Regina: Miss Swan, must I remind you that genetics mean nothing. You’re not his mother and it’s all taken care of.

Emma: I’m here because I’m the Sheriff.

Regina: Oh, that’s right. Go on – do your job. Take care of those miscreants.

(Regina and Henry leave the store.)

Emma: Did you call their parents?

Mr. Clark: Uh, the number they gave me was disconnected.

Emma: Did you guys give Mr. Clark a fake number?

(Ava and Nicholas shake their heads.)

Emma: Then why’s it disconnected?

Ava: Cause our parents couldn’t pay the bill.

Emma: And you guys are just trying to help out, huh?

Ava: Please – please don’t arrest us. It will just make things worse for our parents.

–[Fairy Tale World]–

(Hansel, Gretel, and the Evil Queen are still on the road in the forest.)

Gretel: Please forgive us. We didn’t mean to bother you, we just… We just lost our father.

Evil Queen: Two helpless children. Lost and alone. A family torn asunder. Such a sad and moving story. Guards – seize them!

(Gretel takes out Hansel’s slingshot.)

Gretel: Hansel, run!

(Hansel runs into the forest. Gretel flings a rock at the approaching guard, which disorientates him enough for her to get away. Gretel follows Hansel into the forest. The guard starts to chase after them, but the Evil Queen stops him. Hansel and Gretel are running up a hill, when the Evil Queen dissipates and appears in front of them.)

Evil Queen: Running from me is foolish.

(Hansel and Gretel attempt to get away, but the Evil Queen summons a group of vines to catch them. The vines wrap around them, leaving them immobilized on the ground.)

Evil Queen: Foolish, but also brave. And that bravery may just have saved you and your family’s lives.

(The Evil Queen vanquishes the vines.)

Gretel: You… You’re letting us go?

Evil Queen: Oh, I’m doing so much more than that. I’m going to find your father.

Hansel: You are?

Gretel: Why?

Evil Queen: Because you two are going to do something for me.

Gretel: And then, you’ll take us home?

–[Real World]–

(Emma pulls up to Nicholas and Ava’s house.)

Emma: This it?

(Ava nods. Emma takes off her seatbelt and goes to get out of the car, but Ava stops her.)

Ava: Please, no. If our parents see you, they’ll be so embarrassed.

Emma: Did Henry tell you about my superpower?

Ava: We just met him.

Emma: I have the ability to tell when anyone is lying. Tell me the truth – money problems aside, is everything okay at home?

Ava: Yeah, we’re great. Can we go?

Emma: Alright.

(Ava and Nicholas get out of the car with a bag of stuff and go up the stairs of the house. They stop at the front door, turn around, and wave at Emma. Emma drives off.)

Ava: She’s gone. We’re good.

(They don’t go inside the house, and instead go back down the stairs. They go around back, where they jump a fence. They end up behind an abandoned house, which they enter through the basement. Inside, Ava unpacks the things they picked up from store and Nicholas sits on the bed. Suddenly, they hear a noise coming from upstairs. When they go to investigate, they end up finding Emma.)

Emma: Why’d you guys lie to me? Where are your parents?

Ava: We don’t have any.

———–

(At Mary Margaret’s apartment, Ava and Nicholas are eating at the table, while Emma and Mary Margaret talk off to the side. Emma is holding a file about the kids.)

Emma: Do you know them? Do they go to your school?

MMB: I’ve seen them, but… I had no idea. None of us did.

(Emma opens the file she’s holding.)

Emma: Ava and Nicholas Zimmer. They said their mother was a woman named Dory Zimmer. She died a few years ago. No one seems to know her or remember her.

MMB: And the father?

Emma: There isn’t one. At least not one that they know.

MMB: What does, uh… What does Social Services say?

(Emma gives Mary Margaret a look.)

MMB: You didn’t report them.

Emma: I report them, I can’t help them. They go into the system.

MMB: The system that’s supposed to help.

Emma: Yeah, the system I knew and was in for sixteen years. Do you know what happens? They get thrown into homes where they are a meal ticket – nothing more. These families get paid for these kids and as soon as they’re too much work, they get tossed out and it all starts over again.

MMB: But they’re not all like that.

Emma: All the ones I was in.

MMB: What? We’re just going to adopt them?

Emma: I want to look for their father. They don’t know him. He may not know they exist.

MMB: And you think if he knows, he’ll want them?

Emma: I don’t know. But what I do know, is it’s hard enough finding foster families to take one kid that isn’t theirs, let alone two. It’s their best shot, or-

(Ava, who was eavesdropping, interrupts. She is in tears.)

Ava: We’re going to be separated?

Emma: No. That’s not going to happen.

Ava: Please – please don’t let it.

———–

(Emma enters the office of Mr. Krzyszkowski.)

Emma: Excuse me. Mr…Krzyszkowski?

Mr. Krzyszkowski: Yeah, it’s Krzyszkowski. Everyone calls me K.

Emma: Mr. K. I am Sheriff Swan. I’m hoping to look at the birth certificates of Ava and Nicholas Zimmer.

Mr. Krzyszkowski: Alright, just, uh, fill out this form – in triplicate.

(He pulls out three identical forms.)

Emma: Okay.

(Emma starts to fill out the forms, while Mr. Krzyszkowski looks through a filing cabinet.)

Mr. Krzyszkowski: I’m so sorry. Those documents have been recently removed.

Emma: By who?

———–

(Emma confronts Regina in Regina’s office.)

Regina: Don’t worry, Miss Swan. You can relax. I’ve contacted Social Services. Turns out these kids are on their own. They need help.

Emma: Which is exactly what I’m trying to do. I’m trying to find their father.

Regina: Well, he doesn’t exist.

(Regina hands Emma a file.)

Emma: He has to.

(Emma opens the file. The Father section of the birth certificate only has ‘Unknown’ written in it.)

Regina: Well, of course, biologically, he exists. But there’s no record of him. Which means we have no choice – these children need a home, so they will be put into the foster system.

Emma: Storybrooke has a foster system?

Regina: No, but I’ve contacted the state. Maine’s group homes, unfortunately, are filled. But they put us in touch with two homes in Boston – a boy’s home and a girl’s.

Emma: They’re separating them?

Regina: I don’t like it, either. But we’ve got no choice. You need to have them in Boston tonight.

Emma: Me?

Regina: Well, you wanted to be Sheriff. This is what sheriffs do. Yes, you’re taking them.

Emma: No. I promised them they wouldn’t be separated.

Regina Well then, perhaps you should stop making promises you can’t keep. These children need a home. I’m just trying to find the best one.

–[Fairy Tale World]–

(The Evil Queen, Hansel, and Gretel are walking through the woods. Gretel is fiddling with her compass.)

Evil Queen: What is that?

Gretel: My father’s compass. He gave it to me so I could find him, but now it’s broken. When are you going to tell us where we’re going?

Evil Queen: This is close enough.

Gretel: Close enough to what?

Evil Queen: The home of the Blind Witch.

Hansel: That doesn’t sound good.

Evil Queen: She has something of mine. And I need you to get it back.

Gretel: What is it?

Evil Queen: Something I need to defeat a very wicked and powerful enemy. It’s kept in a black leather satchel inside her house.

Gretel: Well, why don’t you get it yourself? How come you need us?

Evil Queen: Because the house is protected by magic. I can’t enter. But, luckily, the spell doesn’t work on children. You’ll have to wait here until nightfall. And then, once the witch is asleep, you can sneak in.

Gretel: And if we do this, you promise you’ll find our father?

Evil Queen: Oh, indeed, I will. But there’s one more thing – the witch’s house is…unique. And because of this, you have to take special precaution once you’re inside.

Gretel: Like what?

Evil Queen: No matter what you do, no matter how you’re tempted – don’t eat anything.

(The Evil Queen pulls back a branch, revealing the Blind Witch’s gingerbread house.)

–[Real World]–

(Emma is in her office at the station. She has a pile of files and papers on her desk, which she’s sorting through. Henry, who has his book with him, enters the room.)

Henry: Any luck?

Emma: No.

(He puts the book on the desk and flips through it.)

Henry: I know who they are. They’re brother and sister, lost, no parents – Hansel and Gretel.

Emma: Anything in there about the dad?

Henry: Just that he abandoned them.

Emma: Great. Sounds like a familiar story. Whoever this guy is, he could be in Laos by now.

Henry: No, he’s here.

Emma: Just how do you know that?

Henry: Cause no one leaves Storybrooke. No one comes here, no one goes. It’s just the way it is.

Emma: I came here.

Henry: Because you’re special. You’re the first stranger here – ever.

Emma: Right – I forgot. Well, if he’s around here anywhere, I’m going to find him.

Henry: Can you tell me about him?

Emma: I don’t know anything yet.

Henry: Not their father – mine. I told you about your parents and now, you’re even living with your mom.

Emma: Mary Margaret isn’t… She’s… Never mind.

Henry: Please?

Emma: I was pretty young. I’d just gotten out of the foster system and the only job I could get was at this twenty four hour diner just off the interstate. And, um… Your dad was training to be a fireman. He always got the worst shifts, so he’d come in and order coffee and pie and sit at the counter and always complain that we didn’t sell pumpkin pie. But he always came back the next night anyway.

Henry: Did you get married?

Emma: Oh, no. Nothing like that. We just… We hung out a few times outside of work and…life happened. His got better and mine got worse and… I got into some trouble.

Henry: And you went to jail.

Emma: Yeah. Before I went, I… I found out I was pregnant with you. And I tried to contact him, and I found out that he died saving a family from a burning apartment building. So, you think I’m a saviour, Henry – he was. Your father was a real hero.

Henry: Do you have anything of his? Something you can remember him by. Something I could see.

Emma: I… I don’t. Henry, I’m sorry. I got to go. I may know how to find this guy.

———–

(Ava and Nicholas are eating cookies at Mary Margaret’s. Emma comes downstairs with a box.)

Emma: I want to show you guys something.

(Emma pulls a blanket out of the box.)

Nicholas: What’s that?

Emma: It’s my baby blanket. It’s something I’ve held onto my whole life. That’s the only thing that I have from… From my parents. I’ve spent a lot of time with a lot of kids in your situation, and all of them – all of us – we held onto stuff. I want to find your father, but I need your help. Is there anything of his you’ve held onto?

Ava: I might have something. But if I give it to you, you’ll make sure we stay together, right?

Emma: Right.

(Ava pulls a compass on a chain out of her pocket and hands it to Emma.)

Emma: A compass.

Ava: Our mom kept it. She said it was our dad’s.

Emma: Thank you.

Ava: Did you find them?

Emma: Who?

Ava: Your parents.

Emma: Not yet. But I’m going to find yours.

–[Fairy Tale World]–

(Hansel and Gretel are outside the gingerbread house. Hansel goes to eat icing off the side of the house, but Gretel stops him. Gretel opens one of the windows, and the two enter. Inside, there is a table full of sweets. The two whisper to each other.)

Hansel: How can you be sure she’s sleeping?

Gretel: I can’t. And remember what the Queen said – not even a lick.

(They see the Blind Witch asleep by the fireplace, along with the leather satchel hanging on the wall.)

Hansel: You’re right. Look.

Gretel: And there’s the satchel.

Hansel: What do you think’s inside it?

Gretel: Does it matter? All that matters, is getting it to the Queen so she can find Father.

(Gretel goes to grab the bag. Hansel, who stays behind by the table of sweets, picks up a cupcake. Gretel removes the bag from its hook, but when she turns around, she sees Hansel take a bite of the cupcake. The Blind Witch awakens. There’s a pile of bones at her feet. Hansel and Gretel run for the exit, but the Blind Witch magically locks the door. They try the window, but they are locked, as well.)

Blind Witch: I smell dinner.

–[Real World]–

(Emma enters Mr. Gold’s pawn shop. Mr. Gold is at the counter polishing a lamp.)

Mr. Gold: Emma. How lovely to see you. I’m flattered you’d take time off your busy schedule for me. What could I do for you, Sheriff?

Emma: I’m looking for information on this old compass. Any idea where it could have come from?

Mr. Gold: Well, well. Look at the detail. You know, this is crystal. This jeweled setting… In despite the rather unfortunate shape it’s in, this is actually a very unusual piece. The person who owned this obviously had great taste.

Emma: And where would someone like that buy it?

Mr. Gold: Right here, of course.

Emma: You know him?

Mr. Gold: Indeed. A piece like this is difficult to forget.

Emma: Do you happen to remember who bought it?

Mr. Gold: Well, I’m good with names, Miss Swan, but maybe not that good. However, as luck would have it, I do keep quite extensive records.

(He walks over to a small filing cabinet on the counter and looks through it.)

Mr. Gold: And… Yes, here we are.

(Mr. Gold pulls out an index card. However, he doesn’t read it to Emma.)

Emma: What’s your price?

Mr. Gold: Forgiveness.

Emma: How about tolerance?

Mr. Gold: Well, that’s a start. The compass was purchased by a Mr. Michael Tillman.

Emma: Anything else?

Mr. Gold: Just a name. But I generally find that’s all that one needs.

(Emma goes to leave the shop.)

Mr. Gold: Good luck with your investigation.

(Emma leaves. The camera pans to the index card, which turns out to be blank.)

———–

(Emma has found Michael at a garage, where he works as a mechanic. He reads the kids’ file and looks at their pictures.)

Michael: Not possible.

Emma: Actually, it is.

Michael: Well, I’m sorry, but Dory – she wasn’t my, um… It was just once.

Emma: Sometimes, that’s all it takes.

Michael: I met her when I was camping and we, um… No. It’s not possible. I don’t have twins.

Emma: Yes, you do. You have twins that have been homeless ever since their mother passed away. You have twins who have been living in an abandoned house because they don’t want to be separated from each other. You have twins who are about to be shipped off to Boston, unless you step up and take responsibility for them.

Michael: Look – I can barely manage this garage. I can’t manage two kids. And why are you so sure they’re mine?

Emma: Besides the timing…

(Emma pulls out the compass.)

Emma: Have you ever seen this?

Michael: I lost this.

Emma: Let me guess – twelve years and nine months ago? I know it’s a lot – believe me, I know. A month ago, a kid showed up on my doorstep – I gave up for adoption – asking for help with…something. And I ended up moving here for him.

Michael: I heard about that – it’s the Mayor’s son. But staying in town is… It’s a lot different than taking him in.

Emma: I don’t have my kid because I don’t have a choice. You do. Those kids did not ask to be brought into this world. You brought them into this world – you and their mother. And they need you. And if you choose not to take them, you are going to have to answer for that every day of your life. And sooner or later, when they find you – because believe me, they will find you – you’re going to have to answer to them.

Michael: I’m really sorry. I am. I don’t know anything about being a dad. If it’s a good home you’re looking for, it’s not with me.

———–

(Henry, Ava and Nicholas are baking at Mary Margaret’s. The phone rings and Mary Margaret answers it.)

MMB: Hello?

Emma: Hey, it’s me. I need you to come outside right away.

MMB: Is everything okay?

Emma: Don’t say anything in front of the kids, but no, it’s not.

———–

(Emma and Mary Margaret meet outside.)

Emma: He doesn’t want the kids.

MMB: And you don’t want to tell them.

Emma: I can’t. Because all I’ll be telling them is that the false hope I gave them is exactly that.

MMB: The truth can be painful, Emma, but it can also be cathartic.

Emma: I agree with the painful part.

MMB: Well, hey, look – you told Henry the truth that his father’s dead and he’s handling it great.

Emma: I didn’t tell him the truth.

MMB: What?

Emma: Henry’s father was no hero and trust me – he does not need to know the real story. Maybe we can hide the kids. Just until we can find a family for them. Someone to take care of them.

MMB: Yes, hiding the twelve year olds is a good plan.

Emma: You have a better idea?

MMB: Emma, maybe there isn’t an idea. Maybe you just have to-

(Regina approaches the two on the sidewalk.)

Regina: Sheriff. Shouldn’t you be on the interstate?

Emma: What are you doing here?

Regina: Seeing to it that you do your job.

Emma: You know, you don’t have to check up on me. I know what I have to do.

Regina: Really? Because those kids are supposed to be in Boston tonight.

–[Fairy Tale World]–

(The Blind Witch locks Hansel and Gretel in a cage. She sticks her arms through the bars and feels around for them.)

Blind Witch: Where are you?

(The Blind Witch grabs Hansel’s arm.)

Blind Witch: Oh, yes. Nice and tender. A succulent roast, you’ll make.

(The Blind Witch walks away from the cage and walks over to the oven. She opens the oven’s door and sticks her hand inside to test the temperature. In the cage, Hansel and Gretel whisper to each other.)

Hansel: Gretel, she’s going to cook me! We’ve got to do something – quick!

Gretel: Stay calm. When she opens the cage to get you, don’t try to fight. And while she’s carrying you to the oven, grab the key that’s in her pocket and toss it to me through the bars.

Hansel: She’s coming. She’s coming – I can’t do it! I’m going to die!

(She approaches the cage.)

Blind Witch: Gravy or butter? Which shall it be?

(The Blind Witch sticks her hand through the bar and feels Gretel’s face. Gretel kicks Hansel and he yells out in pain, causing the Blind Witch to think Gretel is Hansel. The Blind Witch unlocks the cage door and pulls Gretel out.)

Blind Witch: Come with me, little boy.

(Gretel steals the key to the cage from the Blind Witch’s pocket and throws it to Hansel. Hansel unlocks the cage and frees himself. He runs up a short set of stairs and grabs a pole for a weapon. He ends up tripping on the stairs, which alerts the Blind Witch.)

Blind Witch: Gravy or butter? Gravy or butter? How shall I baste you?

(Hansel raises the pole in his hands, but the Blind Witch magically whisks it away. She approaches Hansel.)

Blind Witch: Butter it is. Time to cook.

(The Blind Witch grabs Hansel and drags him towards the oven. However, Gretel manages to undo the rope on her wrists and pushes the Blind Witch onto the cooking tray. Hansel and Gretel slide the Blind Witch into the oven and shut the door.)

Hansel: Quick, Gretel! Lock her in!

(Hansel grabs the leather satchel from its hook and the two run towards the exit.)

Blind Witch: Let me out!

(Hansel and Gretel escape the gingerbread house. The Blind Witch continues to yell at them.)

Blind Witch: Let me out! You come back right now! Let me out! Let me out!

(The Evil Queen sees the Blind witch in the oven through her magic mirror. She casts a fireball through the mirror, burning the Blind Witch.)

Evil Queen: I would’ve gone gravy.

———–

(A guard escorts Hansel and Gretel to the Evil Queen at her castle.)

Evil Queen: My dear children. Were you successful in your task?

Gretel: Yes, Your Majesty. Though, we were almost made into dinner.

Evil Queen: Oh. How barbaric.

(The Evil Queen summons the guard away.)

Evil Queen: Now, if I could have my satchel.

(Gretel hands her the bag.)

Evil Queen: I’ve waited a very long time for this. Let’s hope you didn’t let me down.

(The Evil Queen opens the bag and pulls out an apple.)

Evil Queen: You did it.

Gretel: Yeah, we did.

Evil Queen: You’ve got a strong heart, girl. You remind me of myself at your age.

Hansel: We did all that for an apple?

Evil Queen: Oh, trust me, dear boy. This is not just an apple. It’s a weapon. A weapon for a very particular and devious enemy. One who’s still under the illusion that she’s safe.

(The Evil Queen walks over to the vanity, where she puts the apple in a box.)

Gretel: Whatever your plan is, we did what you asked. Now you have to keep your promise and find our father.

Evil Queen: Of course. To reunite your family, so you can live happily ever after. You were left alone in the woods. You deserve better than a father who would abandon you.

Gretel: But he’s all we have.

Evil Queen: Perhaps, he doesn’t have to be.

Gretel: What do you mean?

Evil Queen: You and your brother have impressed me. You aren’t the first boy or girl that I’ve sent into that…sticky sweet house. But, you are the first to emerge. And as a reward, I’ve decided to invite the two of you to live with me. Here.

Hansel: You mean that we get to live in a castle?

Evil Queen: Yes. You would have your own rooms, of course. Personal carriages – valets, too. All of your dreams could come true.

Gretel: No. We want our father back. He would never abandon us. And even if he did, we would never want to live with someone as terrible as you.

Evil Queen: Is that so?

Gretel: Yes. We’re going to find him, with or without your help. And when we do, we’re going to prove you wrong.

Evil Queen: We’ll see about that.

(The Evil Queen casts a spell, which creates a purple tornado around Hansel and Gretel.)

Hansel: Gretel? What’s happening?

–[Real World]–

(Emma, Ava, and Nicholas are next to Emma’s squad car, while Regina and Henry watch from a distance. Emma opens the door to the car and gestures for them to get in.)

Emma: Come on. It’s going to be… Here.

(Emma gives Ava back her compass.)

Emma: I’m sorry, but we got to go.

(Ava and Nicholas get in the car.)

Regina: Let’s go, Henry.

(Regina puts her hand on Henry’s shoulder, but he shrugs her off and runs over to Emma’s window.)

Henry: No, you can’t take them! They can’t leave Storybrooke, Emma! They can’t. Something bad will happen.

Emma: Something bad has already happened.

(Emma and the kids drive off.)

———–

(Emma, Ava, and Nicholas are driving along the road that leads out of Storybrooke. Suddenly, the car starts slowing and the engine starts malfunctioning. They pull off on the side of the road.)

Emma: You’ve got to be kidding me.

Ava: What happened? What’s wrong?

Emma: Engine’s stalled.

Ava: Who are you calling?

Emma: Help.

–[Fairy Tale World]–

(The Evil Queen watches Snow White through her magic mirror. She appears to be in the forest with several dwarves.)

Evil Queen: Now she’s cavorting with dwarves? When did that happen?

(A guard enters the room.)

Guard: Your Majesty. The prisoner you requested is here.

Evil Queen: Bring him in.

(Two other guards drag in Hansel and Gretel’s father. He is shackled.)

Father: I demand to be released. My children are in that forest that you took me from – alone. They could be in great danger.

Evil Queen: Yes, I know all about your children. That compass you gave sweet, little Gretel… Well, I’m afraid it didn’t help her find you now, though, did it?

Father: What have you done with them? You tell me where they are!

Evil Queen: Gone. I told them you abandoned them, leaving nothing but a compass to find their way. But I didn’t bring you here to answer your questions. You’re here to answer mine. I offered your children everything – whatever their hearts desired – and they still chose uncertainty because of their blind faith in you. Tell me why. Hm? Why did your children refuse me?

Father: Because we’re a family. And family always finds one another.

Evil Queen: Release him.

Father: You’re letting me go?

Evil Queen: You can all be together, as a family, as soon as you all find one another.

———–

(Hansel and Gretel are laying next to each other, unconscious, in the woods. Gretel wakes up first and shakes Hansel awake.)

Gretel: Hansel, wake up! Hansel!

(The two stand up and look around.)

Gretel: She let us go.

Hansel: I’m scared.

Gretel: Don’t be. Everything will be fine.

(Gretel takes Hansel’s hand and the two start walking. The camera zooms out, revealing that they are in the middle of nowhere in a huge forest.)

–[Real World]–

(Emma is waiting for help outside of the squad car, while Ava and Nicholas sit in the back seat.)

Ava: Nicholas, look!

(The compass moves and appears to be working again. A tow truck pulls over to assist them. The driver, who ends up being Michael, gets out of the truck. He sees Ava and Nicholas, who are looking out the back window of the car.)

Michael: Those are them.

Emma: Those are them.

Michael: And your car – it’s fine?

Emma: I just wanted you to see ‘em. Just once. I didn’t think I could do it, either. I gave up Henry because I wanted to give him his best shot. When I saw that he didn’t have it, I couldn’t leave. I was just as scared – more, probably. But once I saw him, got to know him, I couldn’t go back.

Michael: You’re taking them? To Boston.

Emma: I don’t have to.

Michael: No, you don’t.

(Michael walks up to the side of the car, where they roll down the window.)

———–

(Mary Margaret is folding clothes in her room when Emma enters.)

MMB: Hey. What happened?

Emma: Their dad – he showed up. Changed his mind.

MMB: Changed his mind? Just like that?

Emma: He might have had a little nudge.

MMB: They found their father. That’s great.

Emma: I wonder what that would be like?

MMB: Maybe you’ll find out. You can’t give up.

Emma: I don’t know. I kind of think giving up might be the best plan. I think I need to let go.

MMB: No, you don’t.

Emma: Really? If they wanted to know me, they wouldn’t make it so hard to look.

MMB: Maybe. But maybe there’s other reasons. Maybe there is an explanation.

Emma: If there is, it’s something crazy. Something even crazier than Henry’s theory.

MMB: Yeah? What’s Henry’s theory?

Emma: Well, that my parents put me in a magical wardrobe and sent me to this world to save them.

MMB: Aw. And who does he think they are?

Emma: Well, for one, you.

MMB: Me?

Emma: Well, Snow White.

MMB: Snow White has a kid?

Emma: Apparently that book you gave him? Not exactly the stories in the most traditional sense.

MMB: I have a kid. You’d think I’d remember that.

Emma: Yeah, you’d think.

MMB: You do kind of have my chin.

Emma: I think I need to go get some air.

(Emma gets up and leaves the room. Mary Margaret follows her.)

Emma: I’m going to go think.

MMB: If you’re going to be back later, I can wait to eat with you?

Emma: No, don’t do that.

MMB: I’ll leave you leftovers.

(Emma heads for the door and Mary Margaret notices Emma’s baby blanket in a box.)

MMB: What a pretty blanket.

Emma: Thanks. Goodnight.

(Emma leaves. Mary Margaret picks up the blanket and smells it. She pauses, but puts it down.)

———–

(Emma is reading her file in the car. One article reads ‘Still no leads on deadbeat parents – baby Emma remanded to foster system’ and another reads ’7 year old boy finds baby on side of road’. Henry walks up to the car with a box in hand.)

Henry: Uh, what’s that?

Emma: Just an old file. What’s up?

Henry: Pumpkin pie. I… I thought you’d like some. It was pumpkin, right?

Emma: Right.

(Emma gets out of the car to meet with Henry.)

Emma: Henry, about your father…

Henry: Yeah?

Emma: I’m glad I told you.

Henry: Me too.

(Henry hugs Emma.)

Emma: Give me that.

(She takes the box from Henry.)

Henry: What you did – with Ava and Nicholas – you really are changing things.

(The sound of an engine is heard in the distance. A man on a motorcycle turns the corner and parks across from Emma and Henry. There is a large wooden box on the back of his motorcycle. He takes off his helmet and approaches Emma and Henry.)

August: Hi.

Emma: Hey.

August: Is this Storybrooke?

Emma: Yeah.

August: Any place to get a room around here?

Henry: Uh, you’re staying?

August: That’s the plan. Just looking for a bed.

Emma: Granny’s Bed and Breakfast is just up the road – another two blocks.

August: Thank you.

(He turns around and walks back to his motorcycle.)

Emma: Hey, I didn’t catch your name.

August: Well, that’s because I didn’t give it.

(He drives off, leaving Emma and Henry alone.)

Emma: I thought you said strangers don’t come to Storybrooke?

Henry: They don’t.

–[End]–

Kikavu ?

Au total, 233 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Mathry02 
15.08.2019 vers 15h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
28.11.2018 vers 23h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 20:41

Suite de Mots
Aujourd'hui à 09:01

Survivor
02.09.2019

Les Sondages
31.08.2019

Les Designs
04.08.2019

S02E05 Le Docteur
Aujourd'hui à 09:49

S02E04 Le Crocodile
Aujourd'hui à 09:46

S02E03 Lancelot
Aujourd'hui à 09:40

S02E02 Prisonniers
Aujourd'hui à 09:36

Actualités
Nouveau rôle pour Michael Raymond James

Nouveau rôle pour Michael Raymond James
L'acteur Michael Raymond James (Baelfire) vient d'obtenir un nouveau rôle récurent à la...

Première de

Première de "Mayans M.C."
Sarah Bolger a assisté à la première de la saison 2 de la série "Mayans M.C." qui avait lieu le 28...

Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 26 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Locksley, Aujourd'hui à 11:26

Dernier jour pour vous inscrire au tirage au sort permettant de gagner une HypnoCard Collector Roswell Bonne chance !

serieserie, Aujourd'hui à 15:31

Sortez votre plus belle Plume! L'HypnoPlume vous attend

pretty31, Aujourd'hui à 20:37

Plus que huit chapeaux disponibles pour Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site