VOTE | 820 fans

#110 : Le vol de la colombe

Centré surBlanche-Neige

Captures

 

Un mystérieux étranger arrive en moto à Storybrooke. Il transporte avec lui une valise qui suscite la curiosité des habitants. De leur côté David et Mary s’évitent. Dans le monde des contes de fées Blanche Neige est contrainte de mentir à propose de ses sentiments à James.

Popularité


4.36 - 11 votes

Titre VO
7.15 AM

Titre VF
Le vol de la colombe

Première diffusion
22.01.2012

Première diffusion en France
22.12.2012

Vidéos

Promo VO

Promo VO

  

Mary et David dans la cabane VO

Mary et David dans la cabane VO

  

Snow brise le coeur de James VO

Snow brise le coeur de James VO

  

Mary et David s'embrassent VO

Mary et David s'embrassent VO

  

Diffusions

Logo de la chaîne addikTV

Québec (inédit)
Lundi 10.03.2014 à 00:00

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Samedi 22.12.2012 à 00:00
2.96m

Logo de la chaîne BeTV

Belgique (inédit)
Lundi 03.09.2012 à 00:00

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 22.01.2012 à 00:00
9.33m

Logo de la chaîne CTV

Canada (inédit)
Dimanche 22.01.2012 à 00:00
0.74m

Plus de détails

Scénario : Edward Kitsis, Adam Horowitz et Daniel T. Thomsen
Réalisation : Ralph Hemecker

Guests :

Anastasia Griffith Kathryn Nolan
Lee Arenberg Grincheux
Geoff Gustafson Furtif
David-Paul Grove Prof
Gabe Khouth Atchoum
Faustino Di Bauda Dormeur
Jeffrey Kaiser Simplet
Michael Coleman Joyeux
Mig Macario Timide
Kwesi Ameyaw Dr. Thatcher
Jonathan Holmes Majordome
Michasha Armstrong Garde

7:15 AM

 

A Storybrooke, l’étranger arrivé dans l’épisode précédant répare sa moto devant la maison du maire. Henry sort de la maison et lui demande ce que contient la boîte posée sur sa moto. L’étranger lui répond que ce qu’elle contient va lui servir à accomplir ce qu’il a à faire dans la ville. De son côté, Mary est en retard même s’il n’est que 7h10 du matin et se prépare en vitesse. Elle quitte son appartement en quatrième vitesse prétextant un projet scientifique avec ses élèves. Elle court dans les rues de la ville pour ne pas être en retard et arrive un peu avant 7h15 au Granny’s diner. Elle s’assoie à une table et se recoiffe en se regardant dans sa cuillère. A 7h15 précise, David entre dans le diner, à ce moment là Mary ouvre son livre et fait semblant de lire, et se dirige au comptoir pour commander deux cafés. En se dirigeant vers la sortie il dit bonjour à Mary et porte les cafés à sa femme, Kathryn, qui l’attend dans la voiture. Après le départ de David, Emma arrive et s’assoie à la table de Mary en lui demandant des explications au sujet du « projet scientifique » qu’elle est censée faire avec ses élèves. Mary lui avoue qu’elle n’arrive pas à sortir David de sa tête et qu’elle aimerait trouver un remède magique. Emma lui conseille par commencer de ne pas venir attendre David au diner le lendemain matin.

Dans la forêt enchantée, Blanche Neige chasse un animal mais celui-ci s’envole lorsque le petit chaperon rouge s’approche. Rouge révèle à Mary que le prince James épouse dans deux jours la fille du roi Midas : Abigail. Mary dit à Rouge qu’elle n’arrive pas à sortir le prince de son esprit et qu’elle aimerait connaître un remède magique. Après une longue hésitation, Rouge lui apprend que des murmures disent qu’un homme pourrait réaliser tout ce qu’on lui demande. Peu après, Blanche Neige se trouve dans une barque et traverse un lac brumeux. Lorsqu’elle arrive au quai, elle descend de la barque pour l’attacher et, lorsqu’elle se retourne,  Rumplestiltskin se trouve assit dans l’embarcation. Mary lui demande alors un remède pour un cœur brisé. Rumplestiltskin sort de sa poche une fiole vide qu’il remplit d’eau du lac. Quelques secondes plus tard l’eau prend une teinte blanchâtre. Il arrache quelques cheveux de Blanche Neige et en dépose un dans la potion. Il lui explique que si elle la boit elle ne se souviendra plus de l’homme qu’elle aime. Blanche Neige lui demande alors ce qu’il souhaite en échange et Rumplestiltskin lui montre un de ses cheveux. Blanche Neige prend la fiole et l’homme disparait dans la brume.

Mary fait ses courses dans une superette et rentre par inadvertance dans Kathryn qui renverse son panier sur le sol. Mary l’aide à ramasser et tombe sur un test de grossesse. Lorsqu’elle le rend à Kathryn, Regina qui a assisté à la scène  lui demande d’être discrète et de n’en parler à personne.

Le prince James contemple la vue du Royaume depuis sa chambre au château. Son père entre et lui apporte une maison miniature en or qui est le cadeau du roi Midas pour son mariage. Son père constate que James n’aime pas Abigail mais une autre fille et lui dit de l’oublier. Lorsque le roi quitte la pièce, James se précipite à son bureau et écrit une lettre destinée à Blanche Neige. Il charge un pigeon de l’apporter à Blanche Neige.

Mary se promène dans la forêt et trouve un oiseau blessé. Elle l’amène au refuge pour animaux de la ville afin de le faire soigner. Le vétérinaire l’informe qu’il s’agit d’un oiseau très rare : une tourterelle triste qui doit rester avec sa famille pour être heureuse. Mary décide de tenter sa chance et d’essayer  de la relâcher dans le ciel pour qu’elle retrouve son groupe. David propose alors à Mary de la reconduire dans la forêt mais celle-ci refuse et quitte le foyer. Pendant ce temps Emma charge du matériel de survie dans le coffre de sa voiture de fonction. Regina se trouve sur le côté et demande à Emma d’enquêter sur l’étranger qui est arrivé en ville. Dans un premier temps Emma refuse mais elle finit par accepter lorsque le maire lui dit qu’il se trouvait devant sa maison à parler avec Henry.

Dans le monde des contes de fées, Blanche Neige est en train de fixer la potion donnée par Rumplestiltskin lorsqu’un oiseau se pose sur son bras. Elle décroche un petit bout de papier de la patte de l’oiseau. Il s’agit de la lettre écrite par James. Celui-ci lui demande de le retrouver au château et lui avoue ses sentiments.

Mary se retrouve coincée dans la forêt car la route est barrée à cause d’une tempête qui approche. Elle décide de continuer son chemin à pied.

Pour entrer dans le château, Blanche Neige fait semblant d’apporter des fleurs pour le mariage. Le garde la laisse entrer et lui conseille d’utiliser l’escalier de service si elle ne veut pas se faire repérer. Une fois dans le château, elle se cache derrière un pilier lorsqu’elle entend des bruits de pas. Il s’agit de James qui entre dans la pièce. Lorsque Blanche Neige veut le rejoindre quelqu’un l’attrape par derrière et l’enferme dans les cahots. Elle essaye de s’échapper par tous les moyens mais n’y arrive pas. Son voisin de cellule, le nain Grincheux, lui dit alors qu’il n’y a pas de sortie possible. A ce moment là le nain Furtif arrive et libère son frère. Au moment de partir, Grincheux attrape la clé et ouvre la cellule de Blanche Neige.

Mary marche dans la forêt et constate qu’à un endroit un pan de la vallée s’est effondré. Elle s’approche pour vérifier les dégâts mais glisse et se retrouve suspendue dans le vide, accrochée à une racine. David arrive et la sauve. Ils retournent à la voiture de Mary sous la pluie qui commence à tomber.

Furtif, Grincheux et Blanche Neige se séparent dans le château. Les nains décident de passer par la cour alors que Blanche Neige emprunte les escaliers. Dans la cour les nains se retrouvent encerclés par le roi et son armée. Un garde tire une flèche dans le cœur de Furtif. Le roi demande alors où se trouve la fille. Grincheux refuse de répondre et le roi ordonne de le tuer. Mais Blanche Neige surgit, une torche à la main, et menace de faire brûler le château. Le roi libère Grincheux.

A Storybrooke la pluie est de plus en plus forte. David et Mary trouvent refuge dans une maison abandonnée dans la forêt. Mary lui révèle que si elle se rend tous les matins au diner à 7h15 c’est pour voir David. Elle lui dit qu’elle a toujours des sentiments pour lui. David, quant à lui, lui dévoile qu’il ressent la même chose et qu’il va tous les matins au diner pour voir Mary. David essaye alors de l’embrasser mais Mary le repousse en lui annonçant que sa femme pense être enceinte. De son côté, Emma rentre dans le diner. L’étranger boit un café à une table. Emma se dirige vers lui et commence à lui poser des questions. L’homme lui dit que sa moto était tombée en panne devant la maison du maire et que son fils est venu lui poser des questions.     Elle lui demande alors ce que contient la mystérieuse boîte qu’il transporte avec lui et l’homme lui propose un marché : elle accepte que l’étranger lui paye un verre et qu’il lui dise ce que la boîte contient ou elle refuse et elle ne saura jamais ce qu’elle contient. Emma accepte de prendre un verre. L’homme pose sa boîte sur la table et l’ouvre. La boîte contient une machine à écrire. Après avoir montré le contenu, il se lève et quitte le diner en lui disant que le verre sera pour un autre jour. La pluie s’est arrêtée à Storybrooke. Mary quitte la maison afin de relâcher l’oiseau. Lorsqu’elle sort, la volée prend son envol juste au dessus d’elle. Elle relâche alors l’oiseau qui rejoint sa famille dans le ciel. David dit à Mary qu’il éprouve de vrais sentiments pour elle et des souvenirs de sentiments pour Kathryn. Mary lui annonce qu’il ne peut pas avoir les deux femmes et qu’ils feraient mieux de s’oublier.

Le roi George ne veut pas que son fils parte avec Blanche Neige. Il  offre deux possibilités à la jeune fille : dire à son fils qu’elle ne l’aime pas et ainsi il épousera la fille du roi Midas ou tuer son fils. Lorsqu’elle rentre dans la chambre de James celui-ci est en train de préparer ses bagages. Lorsque James la voit il la prend dans ses bras et essaye de l’embrasser. Blanche Neige lui dit qu’ils ne peuvent pas être ensembles et qu’elle ne l’aime pas. Elle a les larmes aux yeux. Elle lui conseille de remplir son cœur d’amour pour une autre personne car elle ne peut pas l’aimer. Elle lui rend sa lettre et quitte le château en pleurs.

David et Kathryn discutent dans leur chambre. Kathryn lui dit qu’elle a l’impression que David est là sans être vraiment là. Elle lui dit qu’elle aimerait fonder une famille avec lui et qu’elle pensait être enceinte mais le test était négatif. David lui révèle qu’il veut que leur histoire marche et ils décident d’aller voir le docteur Hopper. Kathryn regarde le réveil et constate qu’il est 7h10. Elle lui demande s’il veut passer au diner acheter son café et David refuse.

Blanche Neige marche dans la forêt bordant le château. Les nains, qui ne sont plus que 7, la rejoignent et la conduisent à leur maison. Blanche Neige leur apprend qu’elle a perdu son amour. Grincheux lui dit que ça va aller et qu’elle vient de se trouver une famille. Elle sort sa potion et leur dit que celle-ci va l’aider à oublier tous ses sentiments. Grincheux attrape la potion et lui dit qu’elle pourra la boire plus tard si sa peine ne passe pas mais pas aujourd’hui.

Emma constate qu’à 7h15 Mary n’est toujours pas partie au diner. Elle lui attrape la main pour la soutenir.

James parcourt la forêt à cheval pour trouver Blanche Neige. Il tombe sur le petit chaperon rouge qui lui dit que Blanche Neige n’est pas revenu après être parti au château. David lui promet alors qu’il la retrouvera toujours. De son côté, Grincheux rentre dans sa maison et court trouver Blanche Neige pour lui annoncer que James a quitté le château et que le mariage est annulé. Blanche Neige lui demande alors qui est James. Le regard de Grincheux se pose sur la fiole vide.

A 7h45, Mary commende un café au diner. A ce moment là, David entre et ressort aussitôt lorsqu’il aperçoit Mary. Celle-ci lui court après dans la rue. David lui dit que sa femme n’est pas enceinte et ils s’embrassent. De l’autre côté de la rue, Regina les observe avec un air calculateur sur le visage.

-[Storybrooke]-

Le motard répare sa moto devant chez les Mills.

Henry : Qu’est ce que vous faîtes ici ?

Le motard : Je répare ma bécane.

Henry : Non… Je veux dire à Storybrooke ?

Le motard : Je visite.

Henry : C’est quoi ça ?

Le motard : Une valise.

Henry : y a quoi dedans ?

Le motard : Un truc dont je vais avoir besoin pour faire ce que je suis venu faire.

Le motard remet son casque. Régina sort de sa maison et voit Henry en grande conversation avec un inconnu.

Henry : Je croyais que vous visitiez la ville ?

Le motard : Ca ne m’empêche pas d’avoir quelque chose à faire.

Régina : Henry !

Le motard : Tu ferais mieux d’aller à l’école.

Régina s’approche.

Le motard : On dirait qu’une tempête se prépare.

Le motard part, Régina arrive.

Régina : Henry… C’était qui ça ?

Henry hausse les épaules.

———–

Emma est chez elle, elle regarde les prévisions météo tout en déjeunant. Mary Margaret arrive avec sa brosse à dent dans la bouche. Elle met ses chaussures et crache dans l’évier.

Mary Margaret : Je me suis réveillée trop tard !

Emma : Il est 7h10, tu seras largement à l’heure à l’école.

Mary Margaret : Non ! Il faut que j’y soie à 7h15. Je dois aider les enfants à finir leur exposer pour le concours de sciences.

Emma : Je suis sûre que si t’as 5 minutes de retard, ils survivront.

Mary Margaret met son manteau et son écharpe rapidement.

Mary Margaret : On fait un volcan !

Mary Margaret sort.

Emma : Ok.

———–

Mary Margaret si dirige vers le Granny’s Diner. Elle entre dans le restaurant et s’assoit à une table. Elle sort un livre. Prend sa cuillère et recoiffe en regardant son reflet dedans. David entre dans le restaurant. Mary Margaret ouvre son livre et fait mine de lire. David va au comptoir prendre des cafés.

Ruby : Un crème sucré et un café noir.

Mary Margaret dévore David du regard.

David : Merci.

David s’approche de Mary Margaret.

David : Bonjour.

Mary Margaret : Bonjour.

David : Euh… Je vais y aller, il faut pas que j’arrive en retard au travail.

Mary Margaret : Ah oui ! Au refuge pour animaux. Ca se passe bien ?

David : Les singes n’ont pas encore pris le contrôle du refuge.

Mary Margaret : Ca viendra !

David : Pas sous ma surveillance.

Ils rient. David s’en va et rejoint sa femme à sa voiture. Emma arrive.

Emma : C’est comme ça que tu fais un volcan ?

Mary Margaret : Euh... Euh… Je voulais… Seulement…

Emma : Oui, j’ai vu.

Mary Margaret : Il vient ici tous les matins à 7h15 pour prendre deux cafés à emporter.

Emma : Un pour lui, un pour sa femme.

Mary Margaret : Oui, oui, je sais bien… Alors tous les jours… Je passe ici pour le voir.

Emma : En gros tu l’espionnes.

Mary Margaret : Non pas exactement… Enfin peut-être un petit peu… Mais c’est pas comme si je le suivais. Je sais seulement que le matin il passe un peu de temps avec Kathryn, il prend son café ensuite il va au refuge, il commence le travail à 7h30 et il fini vers 17h.

Emma : Oh ! Et c’est tout ?

Mary Margaret : Le jeudi, ils prennent à emporter chez le chinois… J’arrive pas à me le sortir de la tête.

Emma : Je sais… Tu pourrais peut-être commencer par ne pas venir demain matin ?

Mary Margaret : L’amour c’est vraiment l’horreur. Si seulement il y avait un remède magique pour en guérir.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige chasse dans la forêt. Elle entend un bruit et se prépare à lancer sa lance. C’est Scarlett.

Scarlett : Hé ! Attention ! C’est moi !

Blanche-Neige : Que fais-tu là ?

Scarlett : Veux-tu bien baisser ta lance.

Blanche-Neige : Oh ! Pardon. Je ne t’attendais que dans un mois.

Scarlett : Et bien, cela fait un mois.

Blanche-Neige : Déjà ?

Scarlett : Tu t’es bien habituée à la solitude à ce que je vois.

Blanche-Neige : Cela me convient ! C’est exactement ce que je voulais, me retirer loin du monde.

Scarlett : Dans ce cas tu es servie. Tiens c’est pour toi.

Scarlett donne un panier de provisions à Blanche-Neige.

Blanche-Neige : Merci… Alors… Quelles sont les nouvelles du royaume ?

Scarlett : Vas-y pose-la, la question qui te brûle les lèvres.

Blanche-Neige : J’ignore de quoi tu parles.

Scarlett : Hum ?

Blanche-Neige : Oh ! Très bien ! Dis-moi.

Scarlett : Le mariage aura bien lieu. Le prince James et la fille du roi Midas vont bientôt être unis l’un à l’autre… Dans deux jours exactement… Tu ne dis rien.

Blanche-Neige : Je croyais qu’en restant ici, il me serait plus facile de l’oublier… Mais… C’est tout le contraire, je ne fais que penser à lui.

Scarlett : J’en suis désolée.

Blanche-Neige : Si seulement, il y avait un moyen de me le sortir enfin de la tête… Y en aurait-il un ?

Scarlett : Bien sûr que non, on ne peut pas aller…

Blanche-Neige : Tu me caches quelque chose ? S’il te plait, à une époque, j’ai été la seule à t’aider, alors maintenant, dis-moi ce que tu sais.

Scarlett : Et bien… Il y a certains bruits qui courent… On raconte qu’il existe un homme qui exhausse même les vœux les plus inavouables… Un homme qui sait faire ce que tu demandes.

Blanche-Neige : Qui est cet homme ?

———–

Blanche-Neige rame sur une rivière embrumée. Elle arrive à un ponton. Elle descend de sa barque et l’attache.

Rumplestiltskin : Quel est ton prix ?

Blanche-Neige : Je vous demande pardon ?

Rumplestiltskin : Pour le bateau… C’est de la belle ouvrage… Absolument magnifique.

Blanche-Neige : Il n’est pas à vendre.

Rumplestiltskin : Bien sûr que si ma chère… Nul ne vient me voir sans être prêt à conclure un marcher.

Blanche-Neige : Tu es Rumplestiltskin.

Rumplestiltskin : En effet, c’est bien moi… J’étais impatient de te rencontrer… Oh ! C’est dont vrai tu es réellement le plus belle d’entre toutes. Que puis-je faire pour toi ?

Blanche-Neige : Je cherche un remède.

Rumplestiltskin : Quel mal veux-tu soigner ?

Blanche-Neige : Un cœur brisé.

Rumplestiltskin : Ah ! La plus douloureuse et profonde des afflictions. Malheureusement, je ne peux pas le contraindre à t’aimer, rien ni personne ne le peut.

Blanche-Neige : Non ! Le problème n’est pas là. Nous ne pourrons jamais être ensemble.

Rumplestiltskin : Pour cela, en revanche je peux t’aider.

Rumplestiltskin sort une fiole de sa poche et la remplie d’eau. Il utilise ses pouvoirs et l’eau devient blanche.

Blanche-Neige : C’est tout ! Il ne suffit que d’un peu d’eau.

Rumplestiltskin : Pas tout à fait. Chaque histoire d’amour est unique. Le remède doit être plus…

Rumplestiltskin arrache des cheveux de Blanche Neige.

Rumplestiltskin : Personnel.

Il met un cheveu dans la fiole.

Blanche-Neige : Si je bois le contenu de cette fiole, je ne l’aimerais plus ?

Rumplestiltskin : La prochaine fois que tu verras l’objet de tes tourments, tu ne te rappelleras même plus qui il est.

Blanche-Neige : Je n’aurais plus le moindre souvenir de lui ?

Rumplestiltskin : L’amour est une forme de magie des plus puissantes. Le remède se soit donc… D’être extrême.

Blanche-Neige : Extrême, me paraît ici être un doux euphémisme.

Rumplestiltskin : Tu ne vas pas reculer maintenant, très chère… L’amour nous détruit, il hante nos rêves, ronge nos jours… L’amour a tué plus de personne que n’importe quelle maladie… Ce remède est une chance inestimable.

Blanche-Neige : Quel est le prix à payer ?

Rumplestiltskin : Ceci me suffit.

Blanche-Neige : Que veux-tu faire de mes cheveux ?

Rumplestiltskin : Et toi, que peux-tu en faire maintenant qu’ils ne sont plus sur ta tête ? Marcher conclu ?

Blanche-Neige prend la fiole.

Rumplestiltskin : J’en étais sûr… Bois-le et tu retrouveras ta santé t’en temps, douce Blanche Neige.

Rumplestiltskin s’en va.

-[Storybrooke]-

Mary Margaret fait des courses. Elle percute Kathryn.

Kathryn : Oh ! Oh !

Mary Margaret : Pardon, j’ai pas fait exprès.

Kathryn : Ne vous en faîtes pas pour ça.

Mary Margaret : Je ne regardais pas où j’allais.

Régina : C’est le moins qu’on puisse dire.

Kathryn : C’est à vous ?

Mary Margaret : Oui merci… Et ça… Ce test de grossesse, c’est sûrement à vous ? Bonne chance.

Kathryn : Merci.

Mary Margaret et Kathryn se relève. Kathryn part et Régina va parler à Mary Margaret.

Régina : Je compte sur vous pour être discrète.

Mary Margaret ne comprend pas.

Régina : Se sont leurs affaires… Pas les vôtres.

Mary Margaret acquiesce. Régina s’en va.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Le Prince Charmant est dans sa chambre, il ne prend pas part à la fête donnée en son honneur. Le roi entre.

Roi George : James ?

Prince Charmant : La fête bat son plein on dirait.

Roi George : Votre absence se fait sentir, après tout c’est en votre honneur que ce banquais à lieu.

Le roi George a posé une boîte sur une table.

Roi George : J’ai pensé que ceci pourrait vous encourager à sortir de votre chambre.

La boîte contient une couronne en or.

Prince Charmant : Vous pourriez nourrir le royaume tout entier rien qu’avec cette couronne.

Roi George : C’est un cadeau de la part du roi Midas. Vous la porterez le jour où vous épouserez sa fille. Une fois que le mariage sera célébré, notre nouvelle prospérité nous permettra de nourrir le royaume jusqu’à la fin des temps… Vous pourriez être plus enthousiaste.

Prince Charmant : L’enthousiasme ne fait pas parti de notre accord… Le mariage a lieu dans deux jours, j’ai honoré tous mes engagements.

Roi George : Je veux plus que votre honneur, je veux votre cœur.

Prince Charmant : Mon cœur appartiendra à Abigaël.

Roi George : Vous me prenez pour un imbécile ? Votre cœur n’appartient pas à Abigaël puisqu’il bat pour une autre femme… Inutile de le nier ! Je connais ce regard. Qui est-elle ?

Prince Charmant : Je l’ai rencontré en traversant la forêt… Je ne l’ai jamais revue… Elle reste dans mon cœur.

Roi George : Oubliez-la !

James : Vous me dîtes cela comme si c’était facile.

Roi George : Nul ne prétend que la noblesse est chose facile. Les richesses, le pouvoir que nous exerçons sur nos sujets… Tout ceci n’est pas sans coût, James.

Prince Charmant : Je n’avais rien demandé !

Roi George : Vous avez été choisi pour être mon fils… Arraché à la pauvreté pour ne plus jamais manquer de rien… Vous devriez me remercier.

Prince Charmant : Vous ne l’avez pas fait par charité… C’était le seul moyen de sauver votre royaume.

Roi George : Prenez garde à ce que vous dîtes. C’est un choix que vous avez fait, un rôle que vous avez endossé, honorez-le ! L’enjeu est trop grand pour risquer de décevoir Midas ! Alors faîtes ce qu’il faut pour vous sortir cette femme de la tête au plus vite… Parce que ce mariage aura lieu que vous le vouliez où non !

Le roi George quitte la chambre de James. James va s’asseoir à son bureau et commence à écrire une lettre.

Prince Charmant : Très chère Blanche…

Il envoie la lettre à Blanche par oiseau.

Prince Charmant : Retrouve-là.

-[Storybrooke]-

Mary Margaret fait une randonnée dans la forêt. Elle entend une colombe roucouler, elle va voir. Elle trouve une colombe piégé dans un grillage.

Mary Margaret : Oh ! Attend. Comment t’as fait pour t’enrouler là-dedans ? Allez, viens, on va arranger ça.

Elle prend la colombe et part.

———–

Au refuge pour animaux. David est présent.

Le vétérinaire : La bonne nouvelle, c’est qu’elle est pas blessée. Elle était un peu déshydratée mais je lui ai donné à boire et elle devrait vite s’en remettre.

Mary Margaret : Et la mauvaise nouvelle ?

Le vétérinaire : Et bien, c’est une colombe de l’atlantique nord… Il s’agit d’une espèce migratoire unique parmi les colombes d’Amérique et elles ont la particularité de former des couples monogames, ce qui veut dire…

Mary Margaret : Si je la ramène pas à son groupe… Elle… Elle sera seule pour toujours.

Mary Margaret lance un regard à David.

Le vétérinaire : Ouais… Vous avez peu de chance d’y arriver mais ça vaut le coup d’essayer. Si elle reste ici, elle survivra mais elle sera jamais vraiment heureuse.

Autre petit regard à David.

Mary Margaret : Je vais faire mon possible… Merci docteur.

Le vétérinaire : Je vous en pris. Bonne chance.

David : Attends ! Il y a une tempête qui se prépare, tu devrais pas aller en forêt.

Mary Margaret : La tempête n’arrive que demain et… Si j’attends trop elle se retrouvera seule pour toujours… Complètement perdue… Personne ne mérite ça.

David : Alors laisse-moi au moins t’emmener.

Mary Margaret : Non, c’est pas la peine, je vais me débrouiller.

Mary Margaret s’en va. David ramasse une des plumes de la colombe sur le comptoir.

———–

Emma prépare ses affaires en vu de la tempête dans sa voiture. Régina vient lui parler.

Emma : Si vous venez me reprocher l’arrivée de cette tempête, vous abusez un peu !

Régina : J’aimerais que vous enquêtiez discrètement pour moi, shérif… Une personne vient t’arriver en ville… Une personne inconnue.

Emma : Je sais. Je lui ai expliqué comment aller chez Granny l’autre soir.

Régina : Vous lui avez parlé ? Qu’est ce qu’il vous a dit ?

Emma : Ben… Il m’a demandé son chemin. C’est quoi le problème ? Qui c’est ?

Régina : Je n’en sais rien. Je me suis renseignée mais apparemment personne n’est au courant de rien. C’est bizarre, j’ai l’impression de l’avoir déjà vu quelque part.

Emma : Il fait sûrement parti des millions de personnes que vous avez ensorcelées.

Régina : Pardon ?

Emma : Vous savez… La malédiction… Les histoires d’Henry…

Régina : Ce que je veux, c’est que vous découvriez qui est cette homme, ce qu’il veut et ce qu’il vient faire ici.

Emma : Ecoutez, je sais que vous auriez aimé qu’il y en ait une à mon arrivée, mais il n’y a aucune loi qui interdit de visiter Storybrooke.

Régina : Là il ne s’agit pas des lois Mlle Swan… Vous allez le faire parce que je vous le demande et parce que vous allez vite vous rendre compte que c’est la meilleure chose à faire.

Emma : Pour quelle raison ?

Régina : Parce que je l’ai surpris devant ma maison en train de s’intéresser d’un peu trop près à ce que vous et moi avons de plus cher, Henry.

Emma : Je vais me renseigner sur ce type.

———–

L’orage gronde. Mary Margaret conduit dans la forêt.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige regarde la fiole. Une colombe vient se poser sur la main. Elle prend la lettre à la patte de la colombe et la lit.

Prince Charmant : Très chère Blanche. Je n’ai plus de nouvelles depuis notre rencontre et je ne peux qu’espérer que tu as trouvé le bonheur auquel tu aspires mais il faut que tu saches que pas un jour ne passe sans que je pense à toi. Dans deux jours je dois me marier, viens à moi avant cette date funeste ! Viens à moi pour me dire que tu ressens la même chose à mon égard et que plus rien ne nous séparera. Si tu ne viens pas je saurais à quoi m’en tenir.

-[Storybrooke]-

Mary Margaret roule dans la forêt, elle arrive à un barrage.

Mary Margaret : oh ! La route est barrée ! On y va ! Tes copains doivent pas être loin, il faut qu’on les retrouve avant que l’a tempête arrive… Viens, ils t’attendent !

Mary Margaret prend la cage et descend de voiture.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige se trouve dans la cour du château du roi George. Elle a un panier de fleurs jaunes avec elle.

L’homme : Que faîtes-vous ici ? Vous devriez déjà être aux écuries ! Dois-je demander aux gardes de vous y conduire de force ? Et vous là-bas allez avec lui, l’attelage du roi George doit briller de milles feux pour le voyage de demain.

Blanche-Neige s’approche de l’homme.

Blanche-Neige : Des fleurs pour le prince James de la part du royaume de Midas.

L’homme : Emmenez-les au sommet de la tour nord-est mais prenez l’escalier de service, si vous ne voulez pas que les gardes vous bousculent.

Blanche-Neige entre dans le château. Elle pose le panier de fleurs dans un couloir et se débarrasse de sa cape. Elle prend la lettre de Charmant. Elle entend du bruit se cache mais elle a laissé tomber la lettre sur le sol. Elle l’a ramasse. Charmant entre dans le couloir. Il passe à côté d’elle mais elle se cache. Blanche-Neige est arrêtée par un garde.

———–

Blanche-Neige est jetée en prison.

Blanche-Neige : Attendez ! Je suis un émissaire royale !

Le soldat à pris la lettre et il la lit.

Le soldat : Oui, de toute évidence ! C’est le roi qui décidera de votre sort.

Le soldat part. Blanche-Neige essaie de sortir de la cellule. Elle grimpe sur la paroi mais tombe. Elle voit qu’il y a quelqu’un dans la cellule adjacente à la sienne.

Blanche-Neige : Qui est là ?

Grincheux : Que regardes-tu ainsi ? J’ai tout essayé ! Les barreaux paraissent de plus en plus solides à mesure que nos forces s’amenuisent.

Blanche-Neige : Peut-être… Mais quoiqu’il arrive, jamais… Je n’abandonnerai !

Grincheux : Nous verrons cela. Je suis Grincheux.

Blanche-Neige : N’exagérons rien tu es seulement un peu taciturne.

Grincheux : Non… C’est mon nom… Grincheux… Et je peux t’affirmer avec certitude qu’il n’y a pas d’issue.

Blanche-Neige : Moi c’est Blanche Neige et je compte bien en trouver une.

Grincheux : Je t’aurais prévenu.

Blanche-Neige : Il y a quelqu’un là dehors qui m’attend. Quelqu’un que j’aime plus que tout au monde et que j’ai bien l’intention de rejoindre au plus vite.

Grincheux : Ah ! L’amour… Il n’est pas de pire fléau.

Blanche-Neige : Que sais-tu de l’amour ?

Grincheux : C’est lui qui m’a mené tout droit dans ce trou.

Blanche-Neige : Moua !!

Grincheux : J’étais fou amoureux… Elle était si belle, si belle… Une vraie fée, mais je l’ai perdue… J’étais prêt à tout pour qu’elle me revienne… Alors j’ai élaboré un plan, j’ai accepté de travailler à la mine de diamants, j’ai cédé tous mes salaires au contremaitre en échange d’un diamant pour la bague de fiançailles de ma promise mais il m’a escroqué… La pierre était volée, moi j’étais le coupable idéal… Je ne suis pas un voleur même s’ils le croient… J’aurais dû me méfier… Mais j’étais aveuglé… Aveuglé par l’amour… Maintenant je suis enfermé dans ce cachot sans espoir d’en sortir un jour.

Furtif : Moi je sais comment en sortir

Un homme s’approche.

Grincheux : Furtif, c’est toi ?

Furtif : On rentre à la maison.

Furtif libère Grincheux.

Grincheux : Comment es-tu entré ?

Furtif : Prof a préparé un gaz soporifique qui a endormi tous les gardes… Les autres nous attendent avec la carriole.

Blanche Neige : Vous êtes combien au juste ?

Furtif : Qui est-ce ? Elle est belle.

Grincheux : Personne… Viens, allons-nous en.

Grincheux et Furtif s’en vont.

Blanche-Neige : Grincheux ! Bonne chance… Je te souhaite de tout cœur qu’elle revienne.

Grincheux : Non d’une… Donne-moi ces clés !

Grincheux ouvre la cage de Blanche-Neige.

Grincheux : Allez ! Viens !

-[Storybrooke]-

Mary Margaret marche dans la forêt avec la cage à oiseau. Elle entend des colombes.

Mary Margaret : Tu entends ? Ils sont plus très loin.

Elle s’arrête, il y a eu un éboulement. Elle pose la cage par terre. Un coup de tonnerre survient. Elle tombe et glisse jusqu’à une falaise. Mary Margaret s’accroche à des racine pour éviter d’être précipité dans le vide.

———–

Mary Margaret essaye de remonter mais elle a les mains qui glissent. Elle est sur le point de tomber quand David la rattrape.

David : Je te tiens !

Mary Margaret : David !

David : Attrape ma main !

Mary Margaret s’exécute.

David : Surtout lâche pas !

David aide Mary Margaret à remonter.

David : Allez ! Tu y es presque !

David prend Mary Margaret dans ses bras.

David : Tu croyais que j’allais te laissez venir ici toute seule ? Ca va ?

Mary Margaret : Ouais… Ca va merci.

Mary Margaret repart. David la suit.

David : Où tu vas ?

Mary Margaret : Je suis venue ici pour retrouver les autres colombes.

David : Et moi je suis venu pour te ramener en ville avant qu’il t’arrive quelque chose.

Il se met à pleuvoir.

David : Il faut qu’on rentre.

Mary Margaret : Non !

David : Faire ça à pied, c’est vraiment pas une bonne idée !

Mary Margaret : Il y avait une barrière au milieu de la route.

David : Oui... Je sais, j’ai vu… Ecoute, c’est trop tard, maintenant il faut qu’on rentre.

Mary Margaret : Et la colombe ?

David : Mary Margaret, c’est trop dangereux, ok ! Il faut qu’on s’en aille ! Suis-moi.

Ils courent sous la pluie.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Furtif, Grincheux et Blanche Neige sont dans les souterrains du château.

Blanche-Neige : Attendez ! Les escaliers.

Furtif : Non ! On va sortir par la cours !

Blanche-Neige : Il vaut mieux passer sur la coursive, j’ai passé ma vie à fuir les rois et les reines.

Furtif : Je suis sûr que la cours est déserte mais elle ne le sera plus très longtemps.

Grincheux : Je suis désolé, Furtif m’a mené jusqu’ici.

Grincheux et Furtif partent de leur côté.

Blanche-Neige : Grincheux ! S’il te plait revient !

———–

Grincheux et Furtif sont dans la cours. Des soldats et le roi arrivent.

Le soldat : Halte-là ! Se sont des prisonniers.

Furtif : Cours, Grincheux ! Cours.

Furtif s’enfuit.

Grincheux : Furtif ! Non !

Un soldat tue Furtif.

Grincheux : Non ! Furtif !

Roi George : Où est la jeune fille ?

Grincheux : Quelle jeune fille ?

Roi George : Tuez-le !

Un soldat dégaine son épée pour décapiter Grincheux quand Blanche-Neige l’interrompt.

Blanche-Neige : C’est moi que vous chercher ?

Elle a une torche.

Blanche-Neige : Laissez-le partir ou ce château brûlera.

Roi George : Disparaît voleur de diamant.

Grincheux : Hors de question.

Blanche-Neige : Va, Grincheux.

Grincheux s’enfuit.

Roi George : Maintenant à nous deux Blanche Neige.

Un soldat prend la torche de Blanche-Neige un autre l’empoigne.

Roi George : Nous avons des choses à nous dire.

-[Storybrooke]-

Mary Margaret et David sont pris dans la tempête.

David : Regarde.

David a vu une cabane.

David : Viens !

Ils sa dirigent vers la cabane.

———–

Mary Margaret et David sont devant la porte de la cabane.

Mary Margaret : Hé ho ? Hé ho ? Y a quelqu’un là dedans ? Y a personne.

David force l’entrée de la cabane. Ils entrent.

———–

David a allumé un feu dans la cheminée.

David : Bon… Il faut te réchauffer.

Mary Margaret : On est chez qui ici ? T’es sûr qu’on a le droit de rentrer comme ça ?

David a trouvé une couverture.

David : Ben… Le shérif de la ville est ta colloc… Je pense pas qu’elle va nous accuser d’être rentrés par effraction. Tiens.

David met la couverture sur les épaules de Mary Margaret.

Mary Margaret : Non !

David : Tu sais… Moi, je suis venu pour t’aider rien de plus. Qu’est ce qui t’arrives aujourd’hui ?

Mary Margaret : Qu’est-ce qui m’arrive ? Ce qui m’arrive c’est que j’ai des sentiments pour toi.

David : Quoi ?

Mary Margaret : Pourquoi tu crois que je vais chez Granny tous les matins à 7h15 ? C’est pour te voir… Et je sais même pas pourquoi étant donné que ça me rend horriblement malheureuse… Chaque fois que je te vois là-bas, ça me rappelle que tu as choisi Kathryn et pas moi… D’ailleurs c’est pour ça que je voulais pas que tu viennes avec moi… Parce que me retrouver seule avec toi c’est… c’est… Ca fait trop mal, désolée.

David : Hum !

Mary Margaret : Tu trouves ça drôle ?

David : Non… Non en fait, si moi je vais chez Granny tous les matins à 7h15, c’est uniquement pour te voir.

David est sur le point d’embrasser Mary Margaret quand elle l’arrête.

Mary Margaret : Comment tu peux faire ça ?

David : Attends. De quoi tu parles ?

Mary Margaret : Oh ! David, je suis au courant.

David : Au courant de quoi ?

Mary Margaret : Pour Kathryn.

David : Comment ça pour Ka…

Mary Margaret : Je sais qu’elle est peut-être enceinte.

David : Quoi ?

———–

Emma entre chez Granny. Elle voit le motard.

Emma : Il faut qu’on parle.

Le motard : Pourquoi ?

Emma : Parce que… Vous avez un comportement suspect.

Le motard : Quoi assis, là ? Dans un lieu public, en train de boire un café ? J’ose pas imaginer les réactions que j’aurais provoquées si j’avais commandé un donut.

Emma : Vous avez parlé à Henry.

Le motard : Le petit garçon qui est venu me voir et m’a posé toute sortes de questions ? Ca lui arrive jamais de se montrer curieux et plus mûr que les autres ?

Emma : Qu’est ce que vous faisiez devant chez lui ?

Le motard : Ma moto est tombée en panne… Ca arrive, non ?

Emma : Votre mystérieuse valise, y a quoi dedans ?

Le motard : C’est terriblement frustrant de ne pas savoir, hein ?

Emma : Allez, dites-le moi.

Le motard : Pourquoi ? C’est illégal de transporter une valise dans ce patelin ?

Emma : Non. Pas plus ici qu’ailleurs.

Le motard : Vous avez très envie de savoir ce qu’il y a dedans, avouez-le ?

Emma : Non ! Enfin, peut-être bien.

Emma s’assoit.

Le motard : Je vais vous faire mariner… Vous allez devoir attendre très longtemps et me regarder la trimballer partout sous votre nez dans des endroits étranges, mystérieux voire inquiétants… Chaque jour, le mystère deviendra de plus en plus fascinant. Votre imagination s’enflammera et votre frustration avec à force d’essayer de deviner sans jamais savoir ce qui peut bien être planqué dans cette valise… Où alors, vous pourriez me laisser vous offrir un verre à l’occasion comme ça je vous dirai immédiatement ce que c’est.

Emma : Vous voulez m’offrir un verre ?

Le motard : Ouais.

Emma : D’accord, je vous y autorise.

Le motard prend se valise et l’ouvre. Il s’agit d’une machine à écrire.

Emma : C’est tout ?

Le motard : Je suis écrivain.

Emma : C’est pour ça que vous êtes ici ?

Le motard : Je trouve que cette ville est propice… A l’inspiration… Pas vous ?

Il referme la valise.

Emma : Attendez, vous êtes déjà venu ici ?

Le motard : J’ai jamais dit ça.

Le motard paye sa consommation. Il prend sa valise et s’en va. Emma se retourne.

Emma : Vous deviez pas m’offrir un verre ?

Le motard : J’ai dit à l’occasion.

———–

Dans la cabane.

Mary Margaret : Attends, tu savais pas ?

David : Non… Je…

Mary Margaret : Et tous les deux… Vous essayez pas de…

David : Non ! Enfin, pas à ma connaissance. Je te promets que c’est la vérité, il faut que tu me croies.

Mary Margaret : Chut… David… Il s’est arrêté de pleuvoir… Il faut que je l’emmène !

David : Non ! Non ! Mary Margaret, attends !

Elle sort, David la suit.

———–

Mary Margaret et David marchent dans la forêt.

David : Reviens ici, s’il te plait. Dis-moi au moins…

Mary Margaret : Chuuut… Ecoute… Les colombes… Elles sont encore là.

David : Elles devaient surement attendre la fin de la tempête.

Mary Margaret sort la colombe de la cage.

Mary Margaret : Allez ! A toi de jouer ! C’est le moment de rejoindre tes amis, tu vas y arriver.

Mary Margaret relâche la colombe qui rejoint les autres. David prend la main de Mary Margaret.

Mary Margaret : Non ! Fais pas ça, c’est trop douloureux.

David : Ca pourrait ne pas l’être… Kathryn est peut-être pas enceinte.

Mary Margaret : Ca change rien, c’est elle que t’as choisie.

David : Je sais… Mais j’ai toujours des sentiments pour toi.

Mary Margaret : Tu peux pas en avoir pour les deux.

David : Pourtant, j’en ai pour vous deux… Je sais… Je sais que ça peut paraître bizarre… Mais c’est comme si je vivais deux vies incompatibles… Avec les souvenirs de mes sentiments pour elle… Et de vrais sentiments pour toi.

Mary Margaret : Qui peut dire lesquels sont vrais ?

David : J’arrive pas à te sortir de ma tête.

Mary Margaret : Je sais… Je sais, moi non plus… Mais… On n’a pas le choix, il le faut… Alors on va devoir s’oublier mutuellement.

Mary Margaret s’en va.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Le roi George inspecte Blanche-Neige.

Roi George : Alors, c’est vous l’élue de son cœur.

Blanche-Neige : Je ne vois pas de quoi vous parler…

Roi George : Assez ! Inutile de mentir, je sais tout ! Vous avez empoisonné son cœur, son mariage à venir et par conséquent notre royaume et ce parce que vous faîtes passer vos sentiments avant tout le reste.

Blanche-Neige : J’aimerais pouvoir étouffer mes sentiments mais je ne peux pas.

Roi George : Bien sûr que si, voyons ! L’amour est une maladie et comme toutes les maladies on ne peut la vaincre que de deux manières différentes : un remède ou la mort… Savez-vous où est votre bienaimé à cet instant ? Il fait ses bagages tout au bout de ce couloir, prêt à débuter une nouvelle vie.

Blanche-Neige : Il ne saura jamais que je suis venue.

Roi George : Oh ! Si, il le saura. Il le saura parce que vous allez traverser ce couloir, le rejoindre et lui dire que vous avez reçu sa lettre. Vous allez lui dire pourquoi vous êtes venue… Parce que vous ne l’aimez pas… Cela lui brisera le cœur et le guérira.

Blanche-Neige : Sinon vous me tuerez ?

Roi George : Ah, non ! C’est lui que je tuerai… Morte, il ne vous aimerait que d’avantage. Son mariage s’effondrerait entrainant notre royaume dans sa perte… Mais si c’était lui qui mourait assassiné, il deviendrait un martyr, Midas pardonnerait et célèbrerait le défunt, la réunion des royaumes serait maintenue.

Blanche-Neige : Vous feriez cela à votre propre enfant ?

Roi George : Ce n’est pas… Mon enfant !

———–

Blanche-Neige entre dans la chambre de James qui fait ses bagages. Elle le regarde avant de fermer la porte bruyamment. Charmant la voit, elle s’approche de lui.

Blanche-Neige : James.

Prince Charmant : Blanche.

Blanche-Neige : J’ai reçu ta lettre.

Prince Charmant : Tu es venue. Tu es venue ! Quel bonheur !

Charmant prend Blanche-Neige dans es bras.

Prince Charmant : Tu es venue.

Charmant tente d’embrasser Blanche Neige mais elle le repousse.

Blanche-Neige : Non. Attends ! Je sais ce que tu souhaites et… Cela n’arrivera pas.

Prince Charmant : Pourquoi dis-tu cela ? Bien sûr que si… Tu es venue, nous pouvons fuir ensemble, nous pouvons être heureux loin d’ici… Je sais que ce ne sera pas sans conséquences mais j’ai tout prévu, ils ne pourront pas nous atteindre… Je t’aime. Désormais je sais que c’est réciproque.

Blanche-Neige : Cela ne l’est pas.

Prince Charmant : Pardon ?

Blanche-Neige : Réciproque… Je suis désolée… Sincèrement. Tu dis que je serai à jamais dans ton cœur et… Et c’est un sort bien trop cruel… Reprends le court de ta vie. Vis-la sans moi parce que je ne pourrais jamais t’offrir ce que tu attends.

Charmant pleure.

Blanche-Neige : Un jour c’est à une autre que ton cœur appartiendra… Une autre qui sera t’aimer comme moi je ne t’ai jamais aimé… Comme moi, je ne t’aimerai jamais.

Elle redonne sa lettre à Charmant et s’en va en pleurant.

-[Storybrooke]-

David est dans sa chambre, il se prépare à sortir. Kathryn entre.

David : T’as pas un truc à me dire ?

Kathryn : De quoi tu parles ?

David : Fait pas semblant de pas comprendre… Qu’est-ce qui a ?

Kathryn : J’ai l’impression que… Depuis que t’es revenu vivre à la maison… Tu es là mais… Tu es… Pas… Vraiment là… Je sais que tu fais de ton mieux et que tu as vécu des choses pas évidentes… Mais….

David : Non ! Non… Tu sais pas…

Kathryn : S’il te plait ! Laisse-moi eu moins finir. Je suis consciente que pour toi, ça a été dur… Mais ça l’est aussi pour moi… Je veux fonder une famille avec toi… Je veux des enfants. Je vais être franche, il y a quelques jours, j’ai cru que j’étais enceinte et quand le test s’est révélé négatif, au début j’étais un petit peu déçu mais ensuite… J’avoue que j’étais soulagée… On n’est pas prêt… Si je tombais enceinte maintenant… Se serait vraiment une catastrophe.

David : Ouais.

Kathryn : Mais j’ai envie que ça s’arrange entre nous.

David : Moi aussi.

Kathryn : T’es sûr ? Alors il faut qu’on aille voir le docteur Hopper… Qu’on fasse une thérapie de couple… Tu veux bien faire ça pour nous donner une chance de nous en sortir ?

David : Oui… Ecoute… Toi et moi… On est sensé être… On devrait être amoureux… J’ai envie que ça fonctionne.

Kathryn : Il est 7h10. Il faut qu’on y aille si tu veux pouvoir te prendre un café avant d’aller au travail.

David : Non… Je crois que je préfère qu’on descende se préparer un bon petit déjeuner.

Kathryn : D’accord.

David : Super.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige s’éloigne du château du roi George les larmes aux yeux. Elle est rejointe par les nains.

Grincheux : Tu vas bien ?

Blanche-Neige : Non… Jamais je ne me suis sentie aussi mal.

Grincheux : Tu ne l’as pas trouvé ?

Blanche-Neige : Pire encore… Je l’ai perdu.

Grincheux prend la main de Blanche-Neige.

Grincheux : Viens avec nous.

Blanche-Neige : Où comptez-vous m’emmener ?

Grincheux : A la maison… Nous avons tous perdu quelqu’un.

Prof : Nous ne sommes plus que sept.

Grincheux : Sans toi, je ne serais plus de ce monde alors tu vas venir vivre avec nous et nous assurerons ta protection.

Blanche-Neige : La seule chose qu’il fallait protéger est désormais détruite… Mon cœur.

Grincheux : Il s’en remettra.

Blanche-Neige : Oui, c’est vrai.

Blanche Neige sort la fiole que Rumplestiltskin lui a donnée.

Blanche-Neige : Il oubliera. Cette potion prendra tous mes sentiments, toutes mes souffrances et les détruira.

Grincheux prend la potion.

Grincheux : Non !

Blanche-Neige : Pourquoi ? Tu devrais me comprendre toi aussi tu as perdu l’amour… Imagine que ta souffrance puisse disparaître.

Grincheux : Je ne veux pas que ma souffrance disparaisse… Aussi terrible qu’elle soit… Je tiens à ma souffrance, elle fait de moi celui que je suis… Sans elle, je ne suis pas grincheux… Regarde autour de toi, tu n’es plus seule, je te promets que c’est le seul remède dont tu as besoin… Garde ta potion, si la douleur est trop grande, tu pourras toujours la boire, mais ce soir… Range-la.

Blanche-Neige : D’accord.

Blanche-Neige part avec les sept nains.

-[Storybrooke]-

Emma s’attable pour prendre son petit déjeuner. Mary Margaret est assise en face d’elle, elle regarde la pendule. Emma voit qu’il est 7h15, elle prend la main de Mary Margaret.

-[Forêt Enchantée – Passé]-

Charmant chevauche jusqu’à la ferme de Blanche-Neige.

Prince Charmant : Blanche ! Blanche Neige !

Il descend de cheval. Scarlett arrive.

Prince Charmant : Blanche Neige ! Où es-tu ?

Scarlett : Elle n’est plus là. Elle est partie après avoir reçu ta lettre et elle n’est jamais revenue.

Prince Charmant : Alors je la retrouverais… Je la retrouverais toujours.

———–

Grincheux rentre tout excité dans la maison des nains.

Grincheux : Où est-elle ? Où est Blanche Neige.

Prof lui indique la direction de la chambre de Blanche-Neige.

Grincheux : Blanche-Neige ! Le mariage, il n’aura pas lieu ! Tout le royaume ne parle que de cela. Il l’a quitté ! James a quitté Abigaël !

Blanche-Neige est allongé sur son lit.

Grincheux : Tu m’entends, ton prince charmant ne va pas se marier.

Blanche-Neige : Qui ?

Grincheux voit que Blanche-Neige a bu la potion.

-[Storybrooke]-

Il est 7h45, Mary Margaret prend un café à emporter chez Granny.

Mary Margaret : Merci Ruby.

David entre dans le restaurant, il est choqué de voir Mary Margaret. Il sort rapidement. Mary Margaret le suit.

Mary Margaret : Qu’est ce que tu fais ici ?

David : Il est 7h45.

Mary Margaret : Je sais !

David : Et j’essaie d’éviter de te croiser.

Mary Margaret : Ah oui ! Moi aussi j’essaie d’éviter de te croiser.

David : Alors comment on fait pour plus se voir ?

Mary Margaret : Apparemment on peut pas !

David : Ca va poser problème.

Mary Margaret : Oui ! C’est clair !

David : Elle est pas enceinte.

Ils s’embrassent. Régina le voit depuis sa voiture.

–[Real World]–

(August, the Stranger, is tinkering with his motorcycle outside of the Mayor’s house. Henry walks up to him.)

Henry: What are you doing here?

August: Fixing my bike.

Henry: No, I mean in Storybrooke.

August: Just visiting.

Henry: What’s that?

August: A box.

Henry: What’s inside it?

August: Just something I need to do what I came here for.

(Regina opens her front door and sees the two talking.)

Henry: Well, I thought you were just visiting?

August: Doesn’t mean I don’t have something to do.

(He starts his motorcycle. Regina yells for Henry and walks towards them.)

Regina: Henry!

August: Better get to school. Looks like a storm’s coming.

(August drives off just as Regina reaches Henry.)

Regina: Henry. Who was that?

(Henry shrugs.)

———–

(At Mary Margaret’s, Emma is eating breakfast as Mary Margaret scrambles to get ready. A television airing the weather is on in the background.)

MMB: I can’t believe I overslept.

Emma: It’s only seven ten. You’ve got plenty of time to get to school.

MMB: No, I have to be there at seven fifteen – science fair. I’m helping the kids with their project before school.

Emma: I’m sure if you’re five minutes late they’ll live.

MMB: We’re making a volcano.

(Mary Margaret leaves.)

Emma: Okay.

———–

(Mary Margaret arrives at Granny’s Diner. She sits at one of the tables, takes out a book, and fixes her hair in a spoon’s reflection. At seven fifteen, David enters the diner and walks up to the counter. Ruby serves him two coffees.)

Ruby: One cream and sugar, one black.

David: Thank you.

(David takes the coffees and notices Mary Margaret sitting behind him.)

David: Good morning.

MMB: Morning!

David: I-I… I should go. I’m going to be late for work.

MMB: Oh, the animal shelter, right? How’s that going?

David: Well, the apes haven’t taken over.

MMB: Yet.

David: Not on my watch.

(David leaves. She sees him meet Kathryn at their car, where he gives her the coffee and a kiss on the cheek. Emma comes out of the back room.)

Emma: This is making a volcano?

MMB: I was-

Emma: I get it.

MMB: He comes here every morning at seven fifteen a.m. to get coffee.

Emma: For him and his wife.

MMB: I know, I know, I know. I just like to…come here to see him.

Emma: So you’re a stalker?

MMB: No, not really… Maybe a little bit. I mean, it’s not like I’m following him. I just know that he spends his mornings with Kathryn, gets coffee, then drives to the animal shelter to start work at seven thirty and then he’s home around five.

Emma: Oh, is that all?

MMB: Thursdays they pick up Chinese for dinner. I can’t get him out of my head.

Emma: I know. Maybe the first step is not showing up here tomorrow.

MMB: Love’s the worst. I wish there was a magic cure.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White is hunting a wild turkey in the forest with a spear. She goes to take aim, but the turkey flies away. Red

Riding Hood comes into view.)

Red: Hey! It’s me.

Snow White: Red!

Red: The spear, Snow.

Snow White: Oh, sorry.

(She lowers her spear and walks over to Red Riding Hood.)

Snow White: Wasn’t expecting you for a month.

Red: It’s been a month.

Snow White: Has it?

Red: You’re really taking well to the solitude, aren’t ya?

Snow White: It’s fine. It’s exactly what I wanted – to be out here…away.

Red: And that you are. Here you go.

(She hands Snow White the basket of food.)

Snow White: Thank you. So, how are things back in the world?

Red: Come on – ask what you really want.

Snow White: I don’t know what you mean.

(Red Riding Hood gives Snow White a look.)

Snow White: Okay, fine. Tell me.

Red: The wedding’s happening. Prince James is marrying Midas’ daughter. In two days time. You okay?

Snow White: I just thought the longer I was out here, the easier it would be to forget him, but… Instead, all I do is think about him.

Red: I’m sorry.

Snow White: I wish there was a way to get him out of my head. …What, is there?

Red: Of course not. That would be-

Snow White: Red, what do you know? Come on – I helped you when no one else would. What do you know?

Red: Well, there are whispers. Whispers of a man who can achieve even the most unholy of requests. A man who can do what you ask.

Snow White: Who is this man?

———–

(Snow White paddles a rowboat through the fog. She reaches a pier, where she gets out and ties down her boat.

Rumpelstiltskin appears behind her in the boat.)

Rumpelstiltskin: How much for this?

Snow White: Excuse me?

Rumpelstiltskin: Your boat. Exquisite craftsmanship.

Snow White: It’s not for sale.

Rumpelstiltskin: Of course it is, dearie. No one comes to see me without a deal in mind.

Snow White: So you’re Rumpelstiltskin?

Rumpelstiltskin: Indeed, I am. I’ve been looking forward to meeting you. Wow. You really are the fairest of them all, aren’t you? What can I do for you?

Snow White: I need a cure.

Rumpelstiltskin: What ails you, child?

Snow White: A broken heart.

Rumpelstiltskin: Ah. The most painful of afflictions. Well, I’m afraid if you want me to make him love you, no can do. And nothing can.

Snow White: Oh, no. That’s not the problem. We can’t be together.

Rumpelstiltskin: Well that, I can help you with.

(He pulls out an empty vial and dips it in the water. When he takes it out, the water in the vial turns a cloudy white.)

Snow White: That’ll do it?

Rumpelstiltskin: Not yet. No two loves are exactly alike. We must make this personal.

(Rumpelstiltskin pulls out a strand of Snow White’s hair and adds it to the solution.)

Snow White: So, if I drink that, I’ll no longer love him.

Rumpelstiltskin: The next time you see the object of your grief, you won’t even remember who he is.

Snow White: Won’t remember him?

Rumpelstiltskin: Love is the most powerful magic. The cure must be extreme.

Snow White: ‘Extreme’ sounds like an understatement.

Rumpelstiltskin: Don’t doubt yourself now, dearie. Love makes us sick, haunts our dreams, destroys our days. Love has killed more than any disease. This cure is a gift.

Snow White: What’s your price?

Rumpelstiltskin: These’ll do.

(He holds up a leftover strand of her hair.)

Snow White: What do you need of my hair?

Rumpelstiltskin: What do you need of it now? It’s been plucked from your head. Do we have a deal?

(Snow White takes the potion from his hand.)

Rumpelstiltskin: I thought so. Drink it in good health, Snow White.

–[Real World]–

(Mary Margaret is shopping, when she bumps into Kathryn. Regina is also in the same aisle.)

MMB: I’m so sorry!

Kathryn: It’s fine. Don’t worry about it.

MMB: I wasn’t looking.

Regina: Clearly.

Kathryn: Oh, is this yours?

(Kathryn hands her a chocolate bar.)

MMB: Um, yes, thank you. Um, this must…

(Mary Margaret picks up a pregnancy test. She hands it to Kathryn.)

MMB: Good luck.

Kathryn: Thank you.

(Kathryn walks away, leaving Regina and Mary Margaret alone.)

Regina: I trust you’ll be discrete? Their lives are their business – not yours.

–[Fairy Tale World]–

(At King George’s castle, Prince Charming looks out over the balcony while music is heard in the background. King George enters the room with a box in hand.)

King George: James.

Prince Charming: How goes the feast?

King George: Your absence is felt. It is, after all, in your honour. I thought this might rouse you from your chamber.

(He pulls the lid off of the box, revealing a crown.)

Prince Charming: You could feed the kingdom for an entire winter with that crown.

King George: It’s a gift – from King Midas. For you to wear as you marry his daughter. Once that is done, our new prosperity will allow us to feed the kingdom for all eternity. Show some enthusiasm.

Prince Charming: Enthusiasm wasn’t part of the deal. The wedding’s in two days. I’ve honoured your wishes.

King George: But I want your heart – not just your honour.

Prince Charming: My heart shall belong to Abigail.

King George: You think I’m a fool, don’t you? Your heart can’t belong to Abigail when it’s held by another woman. And don’t deny it. I know that look. Who is she?

Prince Charming: I met her on a journey. We haven’t seen each other since, but… She stayed with me.

King George: Forget her.

Prince Charming: You speak as if that’s so easy.

King George: Nobility was not meant to be easy. All this wealth, the power we hold over other men’s lives – do you think that comes at no cost?

Prince Charming: I asked for none of it.

King George: You were chosen to be my son. Plucked from poverty, wanting for nothing. Be thankful for that.

Prince Charming: It wasn’t charity, Father. It was the only way to save your kingdom.

King George: Watch yourself, boy. This is a choice you made. A role you have taken – honour it. There is too much at stake. Do whatever it takes to get that woman out of your head, because nothing is going to stop this wedding.

(King George leaves. Prince Charming rushes to his desk and starts writing a letter that begins ‘Dearest Snow’. He attaches the letter to a carrier pigeon and sets it free.)

Prince Charming: Find her.

–[Real World]–

(Mary Margaret is walking along a gravel road through the forest. She hears a cooing noise coming from the slope on the edge of the road. She slides down the incline and finds a dove trapped in some plastic netting.)

MMB: Oh, hey. How did you manage to get yourself… Come on – it’s going to be okay.

(She frees the dove and takes it with her.)

———–

(At the pet shelter, Mary Margaret is talking to the vet. David is standing off to the side.)

Vet: Well, the good news is, no broken bones. She was just a little dehydrated, but I got her some fluids and she should be just fine.

MMB: And the bad news?

Vet: Well, this is a north Atlantic dove. It’s a migratory species. Very unique among American doves. They tend to form strong, monogamous bonds, meaning-

MMB: If I don’t get her back to her flock, she’ll be alone forever.

Vet: Well, it’s a long shot, but the alternative…

(He puts the dove into a cage.)

Vet: She’ll heal, but she won’t be happy here.

MMB: I’ll take my chances. Thank you, Doctor.

Vet: You’re welcome. Good luck.

(The vet leaves. Mary Margaret takes the dove’s cage and goes to leave.)

David: Mary Margaret, there’s a storm coming. You really shouldn’t go out there.

MMB: Well, the storm’s coming tomorrow. If I wait, she could be lost forever. Completely alone. No one deserves that.

David: Then let me drive you.

MMB: I don’t need your help, David. I’ll be fine.

———–

(Emma is loading storm supplies into the trunk of her squad car. Regina walks up to her.)

Emma: If you’re looking to blame me for the storm, I think you’re taking things a bit far now.

Regina: I need you to look into something, Sheriff. Someone’s in town – someone new.

Emma: Yeah, I know. I gave him directions to Granny’s the other night.

Regina: You talked to him? What’d he say?

Emma: He asked for directions. What’s the big deal? Who is he?

Regina: I don’t know. I asked around, but no one seems to know anything. There’s something about him. Something familiar.

Emma: He must be one of the untold millions you cursed.

Regina: What?

Emma: Oh, you know. The curse. Henry’s whole thing.

Regina: Sheriff, I need you to find out who he is, what he wants and what he’s doing here.

Emma: You know, as hard as you tried to find one in my case, there is no law against visiting Storybrooke.

Regina: This isn’t about the law, Miss Swan. You’re going to do this because I asked you to. And because you’ll see it’s the right thing to do.

Emma: And why is that?

Regina: Because he was in front of my house. Taking a particular interest in the one thing we both care about – Henry.

Emma: I’ll look into him.

———–

(Mary Margaret is driving along the same gravel road where she found the dove. She has the dove in its cage on the seat next to her. Thunder can be heard in the distance.)

–[Fairy Tale World]–

(Snow White is looking at the potion vial that Rumpelstiltskin gave her. The carrier pigeon from Prince Charming lands on her hand and she unties the letter.)

Letter: Dearest Snow. I have not heard from you since our meeting and can only assume you found the happiness you so desired. But I must let you know, not a day goes by that I have not thought of you. In two day’s time, I am to be married. Come to me before then. Come to me and show me you feel the same and we can be together forever. And if you don’t, I will have my answer.

–[Real World]–

(Mary Margaret continues along the gravel road, until she comes to a ‘Road Closed’ sign.)

MMB: Well, the flock can’t be much farther. We just have to beat the storm. They’re waiting for you.

(She takes the dove’s cage and gets out of the car.)

–[Fairy Tale World]–

(Snow White, wearing a cloak to conceal her identity, carries a basket of flowers through the courtyard of King George’s castle. She approaches the unarmored guard, who is acting as a gatekeeper.)

Snow White: Flowers for Prince James from the Kingdom of Midas.

Guard: Top of the northeast spire. Take the service stairwell. The guards will toss you over the walls.

(She walks past him and enters the castle. Inside, she ditches the flower basket and her cloak. She continues down a hall, when she hears the sound of a door opening. Snow White hides behind a pillar as the person walks past. She realizes it’s Prince Charming, but is suddenly grabbed from behind by a guard. The guard takes her to the dungeon and throws her in one of the cells.)

Snow White: Wait! I am a royal embassary!

Guard: Sure you are. The King will decide your fate.

(The guard leaves. Snow White unsuccessfully shakes the bars and climbs up the front of the cell. Next, she attempts to climb up the stone wall at the back of the cell, but ends up falling. While laying on the ground, she hears whistling coming from the cell next to her.)

Snow White: Who’s there?

Grumpy: What are you looking at, Sister? Tried it all. Steel gets stronger as we grow weaker.

Snow White: Well, I am not…giving…up.

(She tries to pry open the lock with a rock.)

Grumpy: Give it time. Grumpy.

Snow White: I’m not grumpy – I’m focused.

Grumpy: No. My name – Grumpy. I’m telling you there’s no way out.

Snow White: Well, I’m Snow, and I’ll find one.

Grumpy: You say so.

Snow White: There’s someone out there for me – someone I love very much. And I will not lose him.

Grumpy: Love, huh? Good luck with that.

Snow White: Yeah? What do you know about it?

Grumpy: It’s why I’m stuck in this hole. I had it bad. She was beautiful as a fairy. But I lost her. I was desperate to get her back, so I came up with a plan. I worked at the diamond mines. Traded all my wages to the foreman for a diamond to propose. But I got swindled. It was a stolen rock and I took the blame. I’m no thief, but they think I am. Should’ve known better. But I wasn’t thinking clearly – all cause of love. And now here I am – trapped – with no way out.

(A voice suddenly calls out.)

Stealthy: I know a way out.

(A figured dressed in black slinks toward the cells. It turns out to be another dwarf.)

Grumpy: Stealthy!

Stealthy: You ready to go home?

Grumpy: How’d you get in here?

Stealthy: Doc whipped up the sleeping gas – knocked all the guards out cold. The rest are waiting with transport.

Snow White: There’s more of you?

Stealthy: Who’s that? She’s pretty.

Grumpy: No one. Come on – let’s go!

(Stealthy frees Grumpy and the two go to leave.)

Snow White: Grumpy? Good luck. I hope you get your love back.

Grumpy: Son-of-a… Give me that.

(Grumpy takes the keys from Stealthy and frees Snow White.)

Grumpy: Come on.

–[Real World]–

(Mary Margaret has set out on foot along the road. The storm can still be heard in the distance.)

MMB: Do you hear that? Your flock!

(Mary Margaret looks over the edge of the road. She puts down the dove’s cage and goes closer to the slope. Thunder clashes and she ends up falling down the incline and over the side of a cliff. She grabs onto a branch and dangles over the river below. She attempts to crawl up, but ends up falling farther down. Suddenly, David appears and extends his hand to Mary Margaret.)

David: Here!

MMB: David!

David: Grab my hand!

(Mary Margaret grabs his hand.)

David: Hold tight! Come on.

(David pulls Mary Margaret to safety.)

David: You’d really think I’d let you come out here alone? You okay?

MMB: Yeah. I’m fine, thanks.

(She walks up the incline and back towards where she left the dove. David follows her.)

David: Where are you going?

MMB: I came to find the flock.

David: And I came here to get you before you got hurt. We have to go.

(A torrential rainfall starts as they find the dove’s cage.)

MMB: No.

David: Doing this on foot is not the best plan.

MMB: The gate was closed.

David: I know. I saw. It’s too late – we have to go.

MMB: No! But the fl-

David: Mary Margaret, it’s not safe. We need to get out of here. Come on!

(Mary Margaret agrees and the two of them run to find shelter.)

–[Fairy Tale World]–

(Snow White, Grumpy and Stealthy are quickly, but silently, running through the tunnels of the dungeon. Snow White stops when they pass a set of stairs.)

Snow White: Oh, hey, wait! The stairs.

Stealthy: No, we sneak out through the courtyard.

Snow White: No, it’s safer if we crawl over the curtain wall. Trust me – hiding from royals is my life.

Stealthy: No, the courtyard is clear now. It won’t be for much longer.

Grumpy: Sorry, lady. Stealthy got me this far.

(Grumpy and Stealthy leave Snow White behind and continue through the tunnel.)

Snow White: Grumpy… Grumpy, wait!

———–

(Grumpy and Stealthy make it to the courtyard. It seems to be clear, but King George and several guards appear around the corner.)

Guard: Halt! Those two are prisoners.

Stealthy: Grumpy, run! We can make it!

Grumpy: Stealthy, no!

(Stealthy starts to run, but is shot with an arrow by a guard in a tower. Stealthy falls to the ground and Grumpy kneels by his side. King George and his guards approach them.)

Grumpy: No! Stealthy…

King George: Where is the girl?

Grumpy: What girl?

King George: Kill him.

(A guard draws his sword and prepares to swing, but stops when Snow White speaks up. Behind them, Snow White holds a torch over a pile of straw.)

Snow White: Looking for me? Let him go, or this place will burn.

King George: Be gone, dwarf.

Snow White: Go, Grumpy.

(A guard kicks Grumpy over. He scrambles to his feet and flees the courtyard.)

King George: Now, Snow White. We need to talk.

–[Real World]–

(David and Mary Margaret are still caught in the storm.)

David: There!

(He points to a cabin in the woods.)

David: Come on!

(They run to the front door and look in the window.)

MMB: Hello? Hello, is anyone in there? It’s empty.

(David kicks in the door and the two of them rush into the cabin. David gets a fire going in the fireplace.)

David: Okay, let’s get you dry.

MMB: Whose cabin is this? Are you sure it’s okay for us to be in here?

David: Well, you’re roommates with the Sheriff, so I doubt she’ll arrest us for breaking and entering. Here.

(He puts a blanket over Mary Margaret’s shoulders, but she shrugs it off.)

David: Hey, I’m just… I’m just trying to help. What’s going on with you today?

MMB: What’s going on? ‘What’s going on’ is I still have feelings for you.

David: What?

MMB: Why do you think I go to Granny’s every morning at seven fifteen? It’s to see you. I don’t even know why, because it just makes me miserable. Because every time I see you, it just reminds me that you chose Kathryn instead of me. And that’s why I didn’t want you to come to the woods with me. Because being around you is too… It’s too painful.

(David laughs.)

MMB: You think this is funny.

David: No. No, it’s just… The reason I go to Granny’s every morning at seven fifteen is to see you.

(They slowly lean in for a kiss, but Mary Margaret pulls back.)

MMB: How can you do this?

David: What are you talking about?

MMB: David, I know.

David: You know what?

MMB: About Kathryn.

David: what about Kathryn?

MMB: That she thinks she’s pregnant.

David: What?

———–

(Emma walks into Granny’s Diner to get out of the storm. She sees the Stranger sitting at one of the booths by himself, with the box from the back of his motorcycle sitting under the table.)

Emma: We need to talk.

August: Why?

Emma: Because you’re suspicious.

August: Sitting here, out in the open, drinking coffee. I wonder what kind of hell I would’ve raised had I ordered a donut.

Emma: You were talking to Henry.

August: You mean the little kid who came up to me asking me questions? Is that unusual for him? Being curious and precocious?

Emma: What were you doing outside his house?

August: My bike broke down. It happens.

Emma: Your mysterious box – what’s in it?

August: It’s awfully frustrating not knowing, isn’t it?

Emma: Just tell me.

August: Why? Is it illegal to carry around a box in these parts?

Emma: No, of course it’s not.

August: You really want to know what’s inside it, don’t you?

Emma: No. Well, maybe.

August: I’m going to make you wait. You’re going to have to wait a long time and watch me carry it around. Hauling it to strange and mysterious places. And with each passing moment, the mystery will become more tantalizing. Your imagination will inflame, but so will your frustration. Never knowing – only guessing – what could possibly be inside that box? Or, you could let me buy you a drink sometime and I’ll tell you right now.

Emma: You want to buy me a drink?

August: Yes.

Emma: Okay. A drink it is.

(He takes the box from underneath the booth and puts it on the table. He unlocks it and opens it up, revealing a typewriter.)

Emma: Really?

August: I’m a writer.

Emma: That’s why you’re here?

August: I find this place provides…inspiration. Don’t you?

(August closes the box and locks it back up. He gets up from the booth.)

Emma: Wait. Have you been here before?

August: I didn’t say that.

(He goes to leave.)

Emma: What about that drink?

August: I said sometime.

———–

(Mary Margaret and David are still at the cabin.)

MMB: You didn’t know.

David: No.

MMB: And you two aren’t trying?

David: Not as far as I know. Mary Margaret, you have to believe me. I-

(The sound of birds chirping can be heard outside.)

MMB: Shh. The rain stopped. We need to get her out.

David: No, Mary Margaret-

(She picks up the dove’s cage and goes out the door. David follows her.)

David: Mary Margaret, please. Can we at least talk-

MMB: Shh. Listen.

(A cooing noise is heard in the forest. They look up and see several doves flying above them.)

MMB: The flock – it didn’t leave!

David: They must’ve been waiting for the storm to clear.

(Mary Margaret sets the dove’s cage on the ground and lifts the dove out.)

MMB: Okay. Okay, girl. Time to join your friends. You can do it.

(She releases the dove and it flies off to join its flock. David reaches for Mary Margaret’s hand.)

MMB: No, David. It’s too painful.

David: It doesn’t have to be. We don’t know if Kathryn’s pregnant.

MMB: It doesn’t matter. You chose her.

David: I know, but I still have feelings for you.

MMB: You can’t have both.

David: But I do have both. I know… I know it doesn’t make sense, but it’s like I have these two conflicting lives. Memories of feelings for her and real feelings for you.

MMB: Who’s to say which is real?

David: I can’t get you out of my head.

MMB: I know, me too. But we’re going to have to. We’re just going to have to forget each other.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White and King George are in one of the castle’s rooms alone.)

King George: So, you’re the one.

Snow White: I don’t know what-

King George: Enough. I know everything. You poisoned his heart, now his marriage. And with that, the entire kingdom. All because of your feelings.

Snow White: I wish feelings could be helped, but they can’t.

King George: Of course they can. Love is a disease. And like all diseases, it can be vanquished in one of two ways – a cure or death. Do you know where your beloved is right now? He’s right down that hallway. Packing for his new life.

Snow White: He’ll never know I’m here.

King George: Oh, yes he will. Because you are going to walk down that hallway, Snow White. You’re going to sneak in and tell him you’ve received his letter. You’re going to tell him why you’re here – because you don’t love him. It will break his heart and that will cure him.

Snow White: Or you’ll kill me.

King George: Oh, no. I’ll kill him. Killing you would just make him love you more and the marriage – and the kingdom – would ultimately crumble. But if he were to die at an assassin’s hand, he would die a martyr. Midas would forgive, even laud, the death and the merger would be complete.

Snow White: You would do that to your own son?

King George: He is not my son.

———–

(Snow White opens the door to Prince Charming’s chamber. She sees him packing. She shuts the door to get his attention.)

Snow White: James.

Prince Charming: Snow.

Snow White: I got your letter.

Prince Charming: You came. You came!

(He rushes toward Snow White and picks her up in a hug.)

Prince Charming: You came. You came.

(He leans in for a kiss, but she backs away.)

Snow White: Wait, James. Us? It can’t happen.

Prince Charming: Wh-What’s wrong? Of course it can. You’re here. We can go. We can be together. We can leave all this. I know there are costs, but I’ve planned for everything. They can’t hurt us. And now that I know that you love me too-

Snow White: I don’t.

Prince Charming: What?

Snow White: Love you. I don’t. I’m sorry. You said I would always be in your heart and… That is too cruel a fate. Go live your life. Live it without me – because there is no place for us together – and fill your heart with love for someone else. Someone who can love you the way I never have – the way I never will.

(She gives him back his letter and walks away trying to hold back tears.)

–[Real World]–

(David is getting dressed in his bedroom. Kathryn walks in and sits on the bed.)

David: Anything you want to tell me?

Kathryn: What do you mean?

David: Something’s up, isn’t it? What?

Kathryn: I feel like ever since you’ve come home, you’re here, but you’re not ‘here’. I know you say you’re trying and I know you’ve been through a lot, but-

David: No, no. Kathryn, look-

Kathryn: No, David. Please – just let me finish. I know it’s been hard on you, but it’s also been hard on me. I want a family with you someday. I want children. I’ll be honest – I thought I was pregnant. And when the test came back negative, at first I was upset. But then, I was relieved. We’re not ready. If I was pregnant now, it would be a disaster.

David: Yeah.

Kathryn: But I want to fix this. I want to fix us.

David: Me too.

Kathryn: Do you? Well then, let’s go see Dr. Hopper. Let’s get some help. Will you do that? Will you give us our best shot?

David: Yeah. Look, you and I… I know we’re sup- I know we should be in love. And I want to make that work.

Kathryn: It’s seven ten. We should get going if you want your coffee before work.

David: No. Why don’t we go downstairs and have some breakfast instead? Hm?

Kathryn: Okay.

David: Alright.

(He kisses her on the cheek.)

–[Fairy Tale World]–

(Snow White is walking through the forest outside of King George’s castle. She runs into Grumpy, along with several other dwarves.)

Grumpy: You okay, sister?

Snow White: Not even close.

Grumpy: You didn’t find him?

Snow White: Worse – I lost him.

Grumpy: Come on.

Snow White: Where are you taking me?

Grumpy: Home. We all lost someone today.

Doc: Now, we’re seven.

Grumpy: I wouldn’t be here if it wasn’t for you. So you’re coming home with us, Snow, and we’re going to protect you.

Snow White: The only thing that needed protecting is destroyed – my heart.

Grumpy: It will get better.

Snow White: Yes.

(Snow White pulls out the potion vial that Rumpelstiltskin gave her.)

Snow White: Yes, it will. This will take all of my feelings – all of my pain – and destroy them.

Grumpy: No.

Snow White: But why? You, of all people, should understand. You’ve lost love. What if your pain could be erased?

Grumpy: I don’t want my pain erased. As wretched as it is, I need my pain. It makes me who I am. It makes me Grumpy. Look around, Snow. You’re not alone anymore. I promise you that’s all the cure you need. If the pain’s too much, you can always drink it. But for today, put it away.

Snow White: Okay.

–[Real World]–

(Emma and Mary Margaret are sitting at the kitchen table at Mary Margaret’s apartment. Emma is eating breakfast and Mary Margaret is staring at the clock. The clock reads seven fifteen. Emma reaches over and squeezes Mary Margaret’s hand.)

–[Fairy Tale World]–

(Prince Charming is riding through the woods on horseback until he reaches a clearing with a cabin.)

Prince Charming: Come on, come on. Snow! Snow White! Snow! Are you there?

(Red Riding Hood emerges from the field next to the clearing.)

Red: She’s gone. She never came back after she went to find you.

Prince Charming: Then I’ll find her. I will always find her.

———–

(Grumpy runs into the dwarves’ home.)

Grumpy: Where’s Snow? Where is she?

(Doc points to the next room.)

Grumpy: Snow! Snow! The royal wedding! The kingdom’s abuzz. It’s off, Snow. He left her. James left Abigail. Did you hear me? Your Prince Charming isn’t getting married.

Snow White: Who?

(The empty potion vial is on a table next to her.)

–[Real World]–

(Mary Margaret is at Granny’s Diner, where Ruby serves her a coffee at the counter.)

MMB: Thanks, Ruby.

(David enters the diner. He’s stunned for a moment, due to seeing Mary Margaret there, and then quickly exits. Mary Margaret follows him outside.)

MMB: What are you doing here?

David: It’s seven forty-five.

MMB: I know!

David: Well, I’m trying not to see you.

MMB: Well, I am trying not to see you.

David: Well, how do we stop seeing each other?

MMB: Apparently, we can’t.

David: This is a problem.

MMB: Yes.

David: She’s not pregnant.

(They kiss. Regina, who is parked across the street, sees them.)

–[End]–

Kikavu ?

Au total, 233 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Mathry02 
22.08.2019 vers 17h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
29.11.2018 vers 21h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 20:41

Suite de Mots
Aujourd'hui à 09:01

Survivor
02.09.2019

Les Sondages
31.08.2019

Les Designs
04.08.2019

S02E05 Le Docteur
Aujourd'hui à 09:49

S02E04 Le Crocodile
Aujourd'hui à 09:46

S02E03 Lancelot
Aujourd'hui à 09:40

S02E02 Prisonniers
Aujourd'hui à 09:36

Actualités
Nouveau rôle pour Michael Raymond James

Nouveau rôle pour Michael Raymond James
L'acteur Michael Raymond James (Baelfire) vient d'obtenir un nouveau rôle récurent à la...

Première de

Première de "Mayans M.C."
Sarah Bolger a assisté à la première de la saison 2 de la série "Mayans M.C." qui avait lieu le 28...

Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 26 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Locksley, Aujourd'hui à 11:26

Dernier jour pour vous inscrire au tirage au sort permettant de gagner une HypnoCard Collector Roswell Bonne chance !

serieserie, Aujourd'hui à 15:31

Sortez votre plus belle Plume! L'HypnoPlume vous attend

pretty31, Aujourd'hui à 20:37

Plus que huit chapeaux disponibles pour Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site