VOTE | 821 fans

#221 : Deuxième Étoile à Droite


Centré sur : Neal
Titre VO : Second Star to the Right
Titre VF : Deuxième Étoile à Droite
Diffusion USA : 05/05/2013
Diffusion FR : 14/12/2013
Captures

Résumé court : Emma suspecte fortement Tamara d'avoir de mauvaises intentions mais doit retrouver Regina qui a mystérieusement disparu. Dans le passé, Baelfire fait la découverte de sa nouvelle vie misérable à Londres et fait la rencontre de Wendy Darling.

Popularité


4.33 - 9 votes

Vidéos

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Samedi 14.12.2013 à 22:30
1.80m / 9.5% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 05.05.2013 à 20:00
7.50m / 2.2% (18-49)

Plus de détails

Audiences US : 7,5 millions

Ecrit par : Andrew Chambliss et Ian Goldberg

Réalisé par : Ralph Hemecker

 Acteurs secondaires :

David Anders.... Frankenstein/Whale

M. Raymond-James.... Neal Cassidy

Freya Tingley.... Wendy

Ethan Embry.... Greg Mendell

Chris Gauthier.... M. Mouche

Sonequa Martin.... Green - Tamara

K. Connor Tracy.... Fée Bleue / Mère

Dylan Schmid.... Baelfire

William Ainschough.... John

Benjamin Cook.... Michel

Karin Inghammer.... Mary

 

[Londres – Passé]–

Baelfire vient de franchir le portail du haricot magique que lui a offert la Fée Bleue. Malheureusement, son père Rumplestiltskin ne l'a pas suivi dans ce monde sans magie, par crainte de perdre ses pouvoirs. Désormais seul, il manque de se faire écraser par une calèche, et apprend se trouver dans les jardins de Kensington. Il entend alors les cloches de Big Ben, et découvre en se retournant une ville d'Angleterre, Londres.

Six mois plus tard, Baelfire est devenu un voleur. Ainsi, il observe un charpentier au travail, puis s'introduit discrètement dans la somptueuse demeure, où il s'empare d'un morceau de brioche. Mais un saint-bernard le surprend et se met à grogner. Une jeune fille accourt alors et est d'abord effrayée par l'intrus, puis elle lui offre sa brioche de bon cœur, voyant qu'il ne s'agit que d'un garçon affamé. Elle se présente comme étant Wendy Darling.

[Storybrooke – De nos jours]–

Au Granny's Bed and Breakfast, Neal se réveille tandis que Tamara s'apprête à sortir pour s'entraîner à la course, prétextant un marathon prévu trois semaines plus tard. Sa fiancée partie, Neal est interpellé par un bruit de verre.

Plus bas dans la rue, M. Gold s'en prend au Dr Whale, le contraignant à embrasser sa botte pour avoir mal regardé Lacey. Mais son fils l'en empêche, permettant au médecin de déguerpir, et déçu par son attitude, s'étonne même qu'il ne l'ait pas transformé en escargot. Lacey ne comprend pas la référence, et l'antiquaire préfère l'envoyer attendre dans sa boutique. Neal est alors exaspéré : à peine se sont-ils retrouvés qu'une fois en ville, son père disparaît, et n'est même pas allé se présenter à Tamara. M. Gold n'a cependant pas manqué de remarquer que son fils a toujours des sentiments pour Emma, ce qui le vexe beaucoup. Abandonnant l'idée de se rapprocher de son père, Neal quitte les lieux mais son père rétorque qu'il reste toujours en ville. Neal réplique qu'il s'agit du bien de son fils, Henry et non pour son père.

À la mairie, David et Emma prennent possession du bureau de Regina, armes à la main. Le trouvant vide, ils appellent Mary Margaret et Henry, situé dans la pièce à côté, et les rassurent sur l'absence du maire. Inquiet, Henry demande à Emma si elle ne fera pas de mal à sa mère adoptive, une fois qu'elle l'aura retrouvée mais la jeune femme dément, lui promettant qu'ils ne veulent que récupérer les haricots magiques volés. Trouvant suspect le fait que Regina ait laissé son bureau ouvert, Mary Margaret découvre tout comme son époux et Henry la disparition des haricots, placés sous verre. Analysant l'alarme du bureau, Emma découvre qu'une présence était dans la pièce vers 6h du matin et avec tous les éléments suspects, elle pense que Regina a été enlevée. Emma réitère sa promesse à Henry de retrouver sa mère et Mary Margaret pense qu'ils doivent aller se renseigner auprès de M. Gold, qu'elle décrit comme la « seule personne plus forte que Regina ». Emma réfute, estimant qu'il est trop occupé avec Lacey et réfléchit, puis insiste sur le fait qu'il s'agisse de Tamara. Sa mère, exaspérée, lui demande de laisser tomber l'affaire, mais Emma refuse, arguant des événements suspects arrivés en ville depuis la venue de Tamara. Emma demande à ses parents d'aller voir M. Gold, qui aurait peut être une magie capable de localiser Regina tandis qu'elle se rend dans la chambre de Tamara et Neal.

Sur les quais de Storybrooke, dans une fabrique de conserves, nous découvrons que Regina est retenue sur une table, Hook se penchant sur elle. Tamara les observe à travers la vitre lorsque Greg lui demande si elle s'est rendue au bureau de Regina. Le rassurant, elle lui dévoile avoir dérobé des haricots magiques et explique qu'elle sait, grâce à Neal, qu'ils permettent d'ouvrir des portails magiques. Jaloux qu'elle en sache autant sur la magie grâce à son prétendu fiancé, Greg écoute Tamara lui promettre de jeter la bague de fiançailles de Neal, une fois leur mission finie. L'homme lui montre un sachet en tissu, disant ignorer de quoi il s'agit et Tamara en sort un diamant noir. Elle dit qu'elle le renverra avec le reste de leurs informations et estime que le « Quartier Général » aura du travail, ce que Greg approuve. Cependant, ce dernier estime avoir une chose à régler et prépare un appareil puis rassure Tamara qui le presse.

Dans la pièce où est retenue Regina par des liens, celle-ci discute avec Hook et le met en garde sur le marché passé avec Greg et Tamara, arguant que cela ne vaut pas le coup. L'homme dément, disant que la mise à mort de Rumplestiltskin promise par les deux personnes l'intéresse beaucoup, ce qui ne répond pas à la question de Regina : leur fait-ils confiance. Ils sont interrompus par Greg, qui explique que ce qu'il compte faire à Regina ne fait pas partie de sa mission, mais est d'ordre personnel. Il dispose des patchs sur les poignets et les tempes de la femme puis explique que c'est à propos de son père. Regina tente de lui faire comprendre que ce dernier a quitté la ville il y a des années mais Greg affirme le contraire, puisqu'il ne l'a jamais retrouvé. Greg demande l'aide de Hook, mais le pirate refuse, estimant que torturer la Reine ne fait pas partie de ses plans. Après le départ de Killian, Greg active la machine amenée puis branche des fils aux patchs et aux doigts de Regina avant de confirmer que cela est censé l'effrayer, ce qui inquiète l'ancienne maire. Il explique que ce qu'il compte lui faire pourrait être désagréable : tout dépend de ce qu'elle va lui dire. Se positionnant près de la machine, il lui pose une question simple : « Où est mon père ? ». Mais Regina ne lui répondant pas, Greg lui envoie des décharges électriques.

[Londres – Passé]–

Pendant des semaines, Wendy le nourrit en cachette, le garçon résidant derrière une cloison de la chambre qu'elle partage avec ses deux frères, Jean et Michel. Mais un soir, ses parents les surprennent, et Baelfire craint d'être emmené en prison, ou du moins en maison de correction, prétextant que sa famille est morte. Il s'empresse donc de partir mais la maîtresse de maison, Mary Darling, l'arrête net, décidée à l'intégrer parmi eux, au grand étonnement de son mari, George. Bae, quant à lui, le regard illuminé, se réjouit d'avoir trouvé une famille.

[Storybrooke – De nos jours]–

Emma rentre dans la chambre d'auberge de Neal et Tamara, une fois que ce dernier lui ait ouvert la porte. Elle explique devoir fouiller les lieux, suspectant Tamara d'être à l'origine de la disparition de Regina. N'écoutant pas les propos de Neal, qui défend sa fiancée, Emma lui demande où elle est partie courir. Neal explique qu'elle court quotidiennement dans les bois mais Emma lui demande les raisons de la présence de sable dans leur penderie. Estimant que Tamara court parfois le long de la plage, Neal accepte de suivre Emma dans son enquête sur la culpabilité de sa fiancée, qu'elle pense être une menteuse.

[Londres – Passé]–

Plus tard dans la nuit, Wendy le réveille afin de lui montrer quelque chose à la fenêtre de la chambre. Ses frères, également réveillés, devinent qu'elle attend une ombre qu'ils ont aperçue avant leur rencontre avec Bae. Elle lui explique que cette ombre n'est rattachée à aucun corps, vole et peut changer de forme ainsi que voyager à travers les mondes, grâce à la magie. En entendant ça, il s'inquiète et lui fait promettre de ne pas ouvrir à cette ombre, de peur qu'elle ne brise leur famille, comme la magie l'a fait à la sienne.

[Storybrooke – De nos jours]–

Buvant des verres d'alcool dans sa boutique avec Lacey, M. Gold reçoit la visite de David et son épouse, venu lui parler d'une affaire urgente. Mary Margaret lui parle de la disparition de Regina et du fait qu'elle soit en danger, mais l'antiquaire ironise, arguant qu'il aime voir Regina en détresse. David lui dit alors qu'il lui doit une faveur, ce dont M. Gold ne peut démentir. Gêné, il demande à sa compagne de quitter les lieux puis se dirige vers une armoire. Il explique pouvoir improviser quelque chose pour retrouver Regina, mais demande auparavant la raison pour laquelle les « Charmants » veulent aider la Méchante Reine. Mary Margaret explique qu'elle lui doit bien ce service, après le meurtre de Cora. M. Gold lui dévoile une fiole contenant une des larmes de Regina, ce qui interloque Mary Margaret. Ne lui répondant pas sur sa provenance, il lui demande de penser à une période sombre et sans espoir de sa vie dans le but de récolter une de ses larmes. Il appose la fiole au-dessous de l’œil de la jeune femme, qui laisse tomber une larme, se mélangeant à celle de sa belle-mère. L'antiquaire lui explique qu'elle doit appliquer une goutte de la fiole à son œil, qui la mettra instantanément en contact avec Regina, visuellement et physiquement parlant. Il confie la fiole à David puis estimant qu'il a rempli sa part du contrat, les laisse partir. Lacey revient dans la boutique et demande à M. Gold s'il est vraiment possible qu'il puisse faire de la magie. Ce dernier lui propose de se resservir un autre verre, ayant des choses à lui dire.

Chez Mary Margaret, David observe le contenu transparent de la fiole et lui dit qu'elle n'est pas obligée de le faire, mais son épouse insiste, estimant que son cœur est noir suite au mal qu'elle a fait à sa belle-mère et pense que la sauver fera revenir la lumière dans son cœur. Mary Margaret se prépare alors à recevoir une goutte de la potion et lève la tête vers le plafond. David fait alors tomber une goutte des larmes puis attend une réaction de son épouse, mais rien ne se passe. Soudainement, Mary Margaret est prise de convulsions et voit des flashs de Regina, en souffrance, torturée par un homme dans une pièce sombre et froide. En panique, David hurle le nom de son épouse.

[Londres – Passé]–

Pourtant, quelques temps plus tard, après que Mary leur a souhaité une bonne nuit, Bae est réveillé par Wendy qui a finalement ouvert la fenêtre en apercevant l'ombre au loin, volant vers eux. Bae la rejoint, toujours inquiet au sujet de la magie, mais la jeune fille tente de le rassurer en lui expliquant que l'ombre vient d'un autre monde magique, différent de celui de Bae. Saisissant la main de l'ombrageuse silhouette, elle continue son exposé en présentant leur destination comme étant le Pays Imaginaire, un endroit sans adultes et où les enfants, ne grandissant pas, peuvent faire absolument tout ce qu'ils veulent, y compris voler. Sur ces mots, elle s'apprête à décoller, mais Bae la retient, pressentant un danger et la suppliant de rester avec sa famille. Mais la jeune fille réplique qu'elle a toujours rêver de se rendre là-bas, avant de de se dégager et de s'envoler vers les étoiles.

[Storybrooke – De nos jours]–

Sur la plage, Neal se moque des suspicions d'Emma, disant que Tamara cache peut-être Regina dans un château de sable. Emma défend l'idée de vouloir séparer le couple que forme Neal avec Tamara, puis révèle qu'elle a été meurtrie d'avoir été abandonnée par ce dernier, même après avoir été en prison. Elle ajoute avoir également souffert que Neal ne l'aie pas retrouvée à Tallahassee après sa peine, mais elle est interrompue par Tamara, terminant son footing. Expliquant avoir changé son parcours pour finir courir sur la plage, Tamara demande si tout se passe bien mais apprend d'Emma que Regina a disparu. Faisant mine de compatir, Tamara propose ses services à Emma puis embrasse son fiancé avant de reprendre la course. Vexée, Emma quitte les lieux mais Neal tente de la retenir. Il explique avoir voulu prendre la place de la jeune femme en prison et regrette avoir écouté les propos d'August mais avoue avoir eu trop peur qu'elle ne lui pardonne jamais. Il ajoute ne s'être lui-même pas encore pardonné et y penser chaque jour. Il s'excuse auprès d'Emma, émue, qui en fait de même puis ils quittent les lieux.

Tamara rejoint Greg à l'entrepôt et le rassure sur Emma et Neal. Elle lui demande comment se passe la torture de la « Reine » mais Greg lui explique qu'elle n'est pas coopérative mais promet que cela va changer. Il envoie une décharge électrique violente à l'otage, qui est prise de convulsions, sous le regard indifférent de Tamara. À la fin de la décharge, Regina les menace de ne pas savoir à qui ils ont affaire. Cependant, alors qu'elle les traite de fous se baladant et volant de la magie, Tamara se moque de ses propos et révèle qu'ils sont là pour détruire toute forme de magie, estimant qu'elle n'appartient pas à ce monde. Leur mission est de purifier la Terre de magie, ce qui fait rire Regina, puisqu'elle pense qu'ils ne sont que deux à vouloir mener à bien leur mission. Cependant, Greg lui explique qu'ils sont bien plus que deux puis raconte qu'après son départ de Storybrooke, enfant, il parlait sans cesse du phénomène magique qu'il a pu voir mais personne ne l'a cru, pendant très longtemps. Jusqu'au jour où, des personnes l'ont cru et l'ont pris sous leur aile afin qu'il les aide un jour. Regina explique qu'ils n'y parviendront pas, mais Greg insiste le contraire, disant qu'ils l'ont déjà fait et qu'ils le referont. Greg se dirige vers la machine puis actionne une nouvelle fois un bouton envoyant des décharges à Regina.

À l'appartement de Mary Margaret, David tente de réanimer son épouse, cette dernière étant un peu abasourdie. Elle décrit ce qu'elle a vécu comme la pire souffrance qu'elle ait jamais ressentie puis dit que là où se trouve sa belle-mère, elle est sans défense. Alors que son époux la questionne, Mary Margaret ne parvient qu'à dire qu'elle ne se rappelle que de la douleur et des cris. Peu après, elle décrit que ses mains et ses jambes étaient liées, qu'elle avait froid et qu'il planait une odeur de sardines. David appelle Emma et lui décrit les lieux. Sur le port de la ville, Emma aperçoit en face d'elle un entrepôt de conserves puis ordonne à son père de venir sur les lieux. Elle explique à Neal avoir eu raison sur la culpabilité de Tamara, puis accourt à l'entrepôt, suivi par Neal.

[Londres – Passé]–

Le lendemain matin, Baelfire, finalement endormi devant la fenêtre, est à nouveau réveillé par Wendy, de retour de son voyage. Elle lui demande la durée de sa disparition, puis se rend compte à quel point le temps est différent entre les deux mondes. Étonné qu'elle soit déjà revenue, il lui demande de lui décrire le Pays Imaginaire, qui s'avère bien moins merveilleux que ce qu'elle avait cru : y vivent des sirènes, des fées, et d'autres créatures mythiques; mais chaque nuit, chacun des Enfants Perdus pleure la perte de ses parents, sans pouvoir jamais partir les revoir, l'ombre veillant à ce qu'aucun d'eux ne quitte l'île. Pourtant, constatant que malgré cela, son amie est bel et bien revenue, Bae lui demande comment elle a pu échapper à la règle. Soudainement effrayée, Wendy avoue que l'ombre a préféré prendre un garçon, et reviendra donc le soir suivant pour emmener l'un de ses frères. Baelfire jure alors de les protéger.

[Storybrooke – De nos jours]–

Dans sa boutique, M. Gold fait une démonstration de magie à Lacey en transformant une fiole au liquide transparent en un liquide vert. Surprise, elle lui prend la fiole des main en demandant pourquoi il ne lui a pas dit ça plus tôt. Il répond que la magie vient toujours avec un prix et qu'il a tendance à repousser les gens qu'il aime le plus pour les préserver. Demandant à vouloir d'autres actes magiques, Lacey observe donc M. Gold lui offrir un collier, apparu dans sa main. L'antiquaire le met au cou de la jeune femme et dit qu'il y a des avantages à être le Dark One puis Lacey lui demande s'il s'agit de l'immortalité. Cette dernière demande à M. Gold de la rendre immortelle afin de rester ensemble pour toujours mais l'homme refuse, car immortelle ne veut pas dire « éternité » et qu'il existe toujours un risque d'être tué. Il révèle ensuite à Lacey l'existence d'une prophétie qui dit qu'une personne mènera à sa perte et confirme connaître l'identité de cette personne. Alors que la jeune femme lui dit qu'il a la possibilité d'arrêter cette personne, M. Gold réfute, estimant que quelque chose est dans son chemin. Lacey lui reproche d'être un peureux, mais l'antiquaire la rapproche de lui, estimant le contraire.

Emma et Neal arrivent dans l'entrepôt et, arme au poing, Emma avance prudemment dans les couloirs sombres. Neal prétend ne pas vouloir la laisser seule mais réfute l'idée que sa fiancée soit coupable d'enlèvement et promet de la couvrir si c'est le cas contraire. Ils entendent un bruit, mais font face à David et Mary Margaret. Ces derniers partent au sous-sol tandis qu'Emma part fouiller le premier étage avec Neal.

Les observant par une caméra de surveillance, Tamara récupère des affaires avant de frapper sur la vitre pour prévenir Greg. Épuisée par les décharges, Regina entend Tamara dire à Greg qu'Emma l'a retrouvée et qu'ils doivent partir. Greg refuse, n'en ayant pas fini avec Regina. Tamara quitte alors les lieux, lui intimant l'ordre de la retrouver à leur point de rendez-vous lorsqu'il aura fini son interrogatoire. L'homme pousse au maximum le bouton de décharge électrique, inquiétant encore plus Regina. Il lui donne une dernière chance et lui repose la question à savoir: où est son père. Se préparant à lui donner de nouvelles décharges, il est interrompu par Regina, qui lui révèle dans un sourire avoir tué son père à la minute où Greg, enfant, s'est enfui de la ville. Pensant qu'elle ment, Greg refuse de l'admettre mais reçoit en indications de la femme d'aller déterrer son corps à leur emplacement de camping, dans la forêt. Voulant lui exprimer sa joie de lire la douleur de l'homme sur son visage, Regina ne termine pas sa phrase, ce dernier ayant actionné le bouton de décharge, lui arrachant un cri de douleur.

[Londres – Passé]–

Après que la mère Darling ait souhaité la bonne nuit aux enfants, Baelfire saute de son lit, disant à ses camarades de chambre qu'ils ont quelque chose à préparer. Les enfants se préparent à piéger la chambre en allumant toutes les bougies et Baelfire vérifie si la fenêtre est bien fermée. Ce dernier, chandelier à la main, rassure les frères de Wendy, leur promettant que personne ne viendra les chercher ce soir. Il leur ordonne de retourner dans leurs lits mais les bougies se mettent à s'éteindre une après les autres. Nana, le Saint-Bernard de la famille, se met à aboyer et la fenêtre s'ouvre brutalement. Baelfire court avec Wendy et ses frères dans l'abri situé dans le mur de la chambre mais se rendent compte que seul Michel est resté dans la chambre, à portée de l'Ombre. Se portant à sa hauteur, Baelfire le protège et demande finalement à l'Ombre de le prendre à la place du garçon. Il demande à l'Ombre de tenir la promesse de ne plus s'en prendre à la famille Darling puis lui prend la main. Il est soulevé dans les airs et remercie Wendy de l'avoir accueilli dans la famille. Il quitte la chambre par la fenêtre, sous les cris de la jeune fille. Il parcourt brutalement la ville de Londres, ballotté de toutes parts par l'Ombre et manque plusieurs fois de s'écraser sur des cheminées. Il survole ensuite la ville jusqu'au Big Ben, dont l'heure indique 20h15 puis quitte la capitale anglaise vers le ciel.

[Storybrooke – De nos jours]–

Greg continue une nouvelle fois, épuisant Regina, dont les yeux sont rouges sang à présent. Il actionne l'interrupteur tout en lui faisant part de sa joie de la voir souffrir et sur le point de mourir. Regina perd connaissance et Greg, la pensant morte, argue qu'elle ne pourra plus blesser personne. Cependant, il est surpris par des déflagrations provenant de l'arme de David, qui le tient en joue. Greg parvient cependant à s'enfuir par une porte cachée mais alors que David part à sa poursuite, Mary Margaret le retient, lui demandant de penser à sauver Regina. Elle commence à la détacher lorsque David demande à Emma de bloquer les sorties, via talkie-walkie.

Cette dernière, au détour d'un couloir, reçoit les propos de David et demande si tout va bien. Elle apprend en même temps que Neal que Greg vient vers eux. Neal est rassuré que ce ne soit pas Tamara mais cette dernière surgit derrière Emma et l'assomme. Choqué, Neal lui demande ce qu'elle fait et elle lui explique devoir supprimer toute forme de magie de ce monde, ce que doit pouvoir comprendre son fiancé. Elle pointe l'arme d'Emma vers lui en rajoutant que la magie est un poison. Furieux d'avoir été dupé, Neal s'énerve et apprend que Tamara ne l'a jamais aimé et s'est mis en couple avec lui dans le but de venir à Storybrooke. Alors que la femme lui explique qu'elle a un « important travail » à faire, Neal persiste dans l'idée qu'elle ne l'aimait pas et refuse de la laisser partir. S'approchant d'elle, il reçoit une balle dans la poitrine, le faisant tomber au sol. Abasourdi, Neal se relève avec difficultés mais Tamara pointe son arme sur son front avant de lui dire adieu. Emma se relève et parvient à désarmer la criminelle puis un combat s'engage entre les deux femmes. Réussissant à la mettre au sol, Emma récupère l'arme et la menace de celle-ci mais Tamara lance le haricot magique à ses pieds, qui s'active instantanément, formant un tourbillon vert. Emma s'accroche à un tuyau tandis que le trou se fait plus large et violent.

Sur le point de tomber, elle est rattrapée par Neal mais lui dit qu'elle doit l'emmener à l'hôpital. Le sol se dérobe soudainement sous leurs pieds et Neal s'effondre dans le tourbillon magique mais est retenu de justesse par Emma. Refusant de le lâcher, Neal lui demande de penser à Henry et de ne pas le laisser grandir orphelin de parents comme eux. Emma le supplie de tenir bon puis lui avoue qu'elle l'aime toujours. Neal révèle à son ex-fiancée qu'il l'aime également mais se voit obligé de lâcher la main de la jeune femme. Le tourbillon se referme ensuite, laissant Emma en pleurs et épuisée.

Dans la forêt de Storybrooke, Greg déterre une parcelle de terre puis découvre avec effroi des ossements et des vêtements, correspondant à son père décédé. Tamara rejoint Greg et se désole pour la mort de son père. Elle lui confie le diamant noir et explique que les gens du Quartier Général lui ont révélée son fonctionnement, qui est d'après elle, étonnant. Elle explique qu'« ils » veulent qu'ils passent à la vitesse supérieure, ce qui surprend Greg. La femme récupère le diamant avant de déclarer qu'ils doivent rayer Storybrooke de la carte du monde.

Chez Mary Margaret, Mère Supérieure utilise sa baguette magique afin de rétablir au mieux l'état de santé de Regina, allongée dans le lit de sa belle-fille. Elle lui enlève son bracelet qui lui contrôle ses pouvoirs et la laisse aux petits soins de Mary Margaret et David. Au même moment, Emma arrive, désemparée et révèle à son père la mort de Neal.

[Londres – Passé]–

À l'approche d'une île que Baelfire identifie comme étant le Pays Imaginaire, il refuse de s'y rendre et tente de se soustraire aux prises de l'Ombre de Peter Pan. N'y parvenant pas, il finit par craquer une allumette trouvée dans sa poche et le tend en direction de l'Ombre. Ce dernier le laisse tomber dans la mer, le perdant de vue. Furieux, il se dirige vers l'île. Plus tard, flottant dans la mer, Baelfire est repêché par un navire. Reprenant ses esprits, il apprend que ses sauveurs sont le Capitaine Crochet et William Mouche, qui lui souhaitent la bienvenue à bord du Jolly Roger.

[Storybrooke – De nos jours]–

David tente de consoler sa fille, assis sur les escaliers de l'appartement, tandis que Mary Margaret rafraîchit le visage de sa belle-mère. Cette dernière se réveille et demande si Mary Margaret l'a sauvée. David lui explique que malgré leurs différences, ils font partie de la même famille, mais Regina demande où se trouvent Greg et Tamara. Apprenant qu'ils se sont enfuis, elle s'inquiète pour un objet en particulier. Elle révèle, sous le regard effrayé du couple, avoir placé un dangereux détonateur avec la Malédiction afin de détruire la ville si quelque chose se passerait mal, un jour. Furieuse du plan de Regina dont le but était de les détruire, Mary Margaret la questionne sur le détonateur mais Regina se défend avoir voulu raser la ville. Elle explique avoir voulu emmener Henry avec elle au Royaume enchanté à l'aide des haricots magiques, ce qui choque le couple mais rétorque qu'ils comptaient également quitter la ville sans elle. Elle affirme qu'il y a des choses plus importantes, elle leur alors ne plus pouvoir contrôler l'objet qui les mènera à leur perte.

Dans la fôret toujours devant les restes de son père, Greg est rejoint par Tamara qui lui explique avoir reçu des nouvelles du QG à propos du diamant noir, elle lui explique ce qu'il peut faire et qu'ils veulent que le couple passe à la phase suivante. Puis affirme qu'il faut qu'il détruise la ville.

Précédemment dans Once upon a time.

 

Dans l’horloge – Storybrooke – Présent

Kilian est avec Tamara et Owen.

Owen : J’ai besoin de vous pour retrouver mon père. (Montrant le crochet.) Alors, marché conclu ?

 

Devant les pousses de haricots magiques – Storybrooke

Mary Margaret, David et Leroy voient l’étendue des dégâts suite à la disparition des haricots.

David : Les haricots, ils ne sont plus là.

 

Dans le bureau de Regina – Storybrooke

Regina : (Qui a une pousse de haricots dans son bureau.) C’est de cette façon que nous échapperons à la destruction totale de la ville de Storybrooke. (Hors cadre ; pendant qu’elle récupère le diamant sous la bibliothèque.) Il y a un dispositif au cœur de la malédiction qui permet de l’annuler.

 

Dans l’appartement de Tamara – Storybrooke

Emma : Tamara est la femme dont Auguste nous a demandés de nous méfier.

 

Sous la bibliothèque – Storybrooke

Regina : Il appartenait à ma mère, je veux le récupérer. (Elle met le bracelet sur son poignet.)

 

Dans la bibliothèque – Storybrooke

Regina : C’est ce bracelet.

Kilian : Ils y ont inséré quelque chose qui inhibe tes pouvoirs.

Owen : On l’embarque. (Tamara met un sac sur la tête de Regina.)

 

Dans la forêt enchantée – Passé

Fée bleue : Il y a une part d’ombre dans ta vie.

Baelfire : C’est mon père.

Fée bleue : Je peux l’envoyer quelque part où il ne pourra pas utiliser ses pouvoirs, un lieu dépourvu de toute magie. (Baelfire reçoit un haricot magique.)

Rumplestiltskin : Dans quel monde tu veux nous conduire ?

Baelfire est prêt de tomber dans le trou pour l’emmener dans un autre royaume mais son père le retient.

Baelfire : Un monde meilleur. Nous devons sauter. Papa, je t’en prie, c’est le seul moyen que nous avons d’être ensemble.

Rumplestiltskin : Non, je ne peux pas.

Baelfire : Tu n’es qu’un lâche. Tu avais promis. Tu vas rompre notre accord.

Rumplestiltskin : J’y suis obligé.

Baelfire : Papa, non. (Il finit par tomber dans le trou qui se referme.)

 

Dans un endroit inconnu – Passé

Baelfire, qui a sauté dans le trou, se trouve désormais sur le sol mais dans un endroit inconnu.

Baelfire : Papa. Papa. (Il se met à marcher pour trouver son chemin. Il se met à crier.) Papa ! (Une calèche arrive devant lui.)

Homme : Dégagez du chemin ! (Baelfire a eu juste le temps de reculer. Il regarde sur le mur et voit « Kensington Gardens ». Il se trouve en Angleterre.)

Baelfire : Mais où est-ce que je suis ?

Fille : (Un groupe qui traverse la forêt.) Mais alors dépêche-toi. (Big Ben se met à sonner, il est en fait à Londres.)

 

OUVERTURE

Big Ben apparaît.

 

Londres – Angleterre – Six mois plus tard - Passé

Baelfire se trouve dans un quartier de Londres en train de trouver à manger. Il a des vêtements souillés. Il ne voit qu’un trognon de pomme. Il voit un peintre descendre de son lieu de travail alors qu’une fenêtre d’une maison est entrouverte. Il entre à l’intérieur et se trouve dans le salon. Il semble chercher et trouve de la brioche sur la table et se met à la manger rapidement. Il en met dans sa poche de pantalon. Un chien se trouve sous la table et il grogne. Une fille arrive dans la pièce et le voit. Le chien se met à aboyer.

Fille : (Prenant un objet.) Ne bouge plus, qui es-tu ? Qu’est-ce que tu veux ? (Elle veut utiliser la statuette contre Baelfire.)

Baelfire : Je ne te veux pas de mal, je prenais seulement…

Fille : Ah, tu, tu as faim, c’est ça ? (Elle repose la statuette sur une table et prend le plateau où se trouvent les brioches et l’apporte à Baelfire.) Tiens, prends-en autant que tu veux.

Baelfire : Tu es sûre ?

Fille : (En rigolant.) Je ne vais pas te laisser mourir de faim tout de même. Comment tu t’appelles ?

Baelfire : Baelfire.

Fille : Baelfire, ce n’est pas courant. Moi, c’est Wendy. Wendy Darling. (Il sourit.)

 

Dans la chambre de Neal – Storybrooke – Présent

Neal est couché et il se réveille, voyant Tamara se préparer pour aller faire son jogging. Il est six heures du matin.

Neal : On ne pourrait pas dormir tard pour une fois.

Tamara : Le marathon est dans trois semaines, je dois m’entraîner.

Neal : Hmm, remets-toi au lit, on fera de l’exercice.

Tamara : (En souriant.) À tout à l’heure. (Elle l’embrasse.)

Neal : OK, à plus tard. (Elle quitte la chambre. Quelqu’un semble avoir fait tomber quelque chose, ce qui réveille Neal. Il entend la voix de son père.)

 

Près du bar « The Rabbit Hole » - Storybrooke

Gold est avec Belle, ou plutôt Lacey. Il maltraite le docteur Whale.

Docteur Whale : Excusez-moi, je suis désolé.

Gold : Non, ne jouez pas les innocents. (Il a son pied proche du visage du médecin.)

Docteur Whale : Attendez, attendez.

Gold : Quoi ? Soit vous l’embrassez, soit vous y gouterez de force.

Docteur Whale : Je vous jure Gold, je n’ai rien fait.

Gold : (Montrant Belle.) Vous l’avez regardée et je sais comment vous êtes. Alors embrassez ma bottine. (Neal le prend et le fait reculer.)

Neal : Qu’est-ce que tu fais ?

Gold : (Pendant que Whale se relève.) Lâche-moi, ça ne te concerne pas.

Neal : (À Whale.) Allez-vous--en. (Il s’en va.)

Gold : Lâche-moi, je te dis.

Neal : Et pourquoi tu ne l’as pas changé en escargot ?

Belle : (N’étant pas sobre, elle ricane.) Le changer en escargot, ça veut dire quoi ? De quoi il parle ?

Gold : Lacey allez vas-y, va m’attendre dans la boutique, tiens. (Il lui donne un objet.) Je te rejoins tout de suite.

Belle : Ouais. (Elle s’en va.)

Neal : (Il se tourne et revient vers son père.) Tu sais quoi, tu es un cas, tu passes des années à me chercher et quand tu m’as trouvé, tu disparais. Tu n’as même pas rencontré Tamara.

Gold : Pourquoi veux-tu que je m’intéresse à elle ?

Neal : On va se marier.

Gold : Ça ne marchera pas. Tu le nies mais tu aimes toujours Emma.

Neal : En fait, tu n’as pas changé mais pas du tout. Pourtant, à un moment je l’ai cru. J’ai commencé à me dire que peut-être il y avait quelque chose à faire. Faut croire que j’ai eu tord.

Gold : Alors pourquoi tu es toujours là ?

Neal : (Après avoir commencé à partir, il se retourne vers son père.) Pour mon fils, pas pour toi. Et on se portera beaucoup mieux si tu ne t’approches pas de nous. (Il s’en va, laissant Gold seul.)

 

Dans le bureau de Regina – Storybrooke

David, armé, pénètre dans le bureau de Regina avec Emma, aussi armée. Ils inspectent la pièce.

Emma : (En criant.) Vous pouvez venir, elle n’est pas là. (Mary Margaret et Henry pénètrent à leur tour dans la pièce.)

Henry : Quand vous la trouverez, vous ne lui ferez pas de mal.

Emma : Non, on veut juste récupérer les haricots qu’elle nous a volés.

Mary Margaret : Ça m’étonne, pourquoi Regina a laissé son bureau ouvert ? (Emma regarde sur le cadran de l’alarme pendant qu’Henry regarde le plant de haricot.)

David : Surtout que c’est là qu’elle garde les haricots.

Mary Margaret : Ou plutôt c’est là qu’elle les faisait pousser, il n’y en a plus un seul.

Emma : Quelque chose ne va pas. Elle n’est pas du genre à laisser des indices derrière elle.

David : À moins qu’elle ait déjà quitté Storybrooke en ouvrant une porte.

Emma : Sans emmener Henry, ça m’étonnerait.

Henry : (Se tournant vers Emma.) Alors, c’est peut-être qu’elle a eu un problème. (Mary Margaret pose sa main sur son épaule.)

Emma : D’après le système de sécurité, la dernière fois que quelqu’un est entré, c’était à six heures ce matin, (elle touche un bouton) en utilisant une clé de neutralisation.

David : Pourquoi Regina aurait fait ça alors qu’elle a le code de son système d’alarme ?

Emma : C’était pas elle.

Mary Margaret : Quelqu’un serait venu pour la cambrioler ?

Emma : Ça se peut, en plus on a pas de nouvelles et on la trouve nulle part.

Henry : Alors il lui ait vraiment arrivé quelque chose de grave.

Emma : On va la retrouver, je te le promets.

Mary Margaret : Il n’y a qu’une seule personne qui soit plus forte que Regina.

David : Gold.

Emma : Il est trop occupé avec sa nouvelle ancienne copine. Non, c’est pas Gold, c’est Tamara.

Mary Margaret : Je croyais que tu avais déjà creusé de ce côté-là.

Emma : Peut-être pas assez.

Mary Margaret : Ou peut-être que t’as pas trouvé parce qu’elle ne cache rien.

Emma : Auguste a été attaqué le jour où Tamara est arrivée ici, je ne crois pas que ce soit une coïncidence.

David : Et si tu te trompais ? On va pas oublier les autres pistes sous prétexte que tu as une intuition.

Emma : Mais on va suivre les autres pistes, allez voir Gold, il doit avoir un moyen avec la magie de nous aider à localiser Regina.

Mary Margaret : Et toi, tu vas où ?

Emma : Dans la chambre de Tamara.

 

Dans un entrepôt près du port – Storybrooke

Tamara entre dans une pièce où elle voit par la fenêtre qu’il y a Kilian avec Regina allongée sur une table et attachée. Owen arrive.

Owen : Tu as pu entrer dans son bureau ?

Tamara : Tu m’as déjà vu échouer ? Regarde ce que j’ai trouvé. (Elle lui montre une gousse avec un haricot magique à l’intérieur.)

Owen : Hey, c’est bien ce que je crois ?

Tamara : (Prenant le haricot.) Des haricots magiques. Neal m’en a parlé, ils ouvrent des portes sur d’autres univers.

Owen : Eh ben, il t’en a dit des choses.

Tamara : Sois pas jaloux, (elle montre sa bague de fiançailles) Dès qu’on aura fini, je te promets de l’enlever.

Owen : Hmm, d’accord et moi à la place, je te donne ça. (Il montre le sachet qu’a eu Regina contenant le diamant.)

Tamara : (Pendant qu’Owen s’assoit.) Qu’est-ce que c’est ?

Owen : Oh, j’en sais rien, Regina l’avait sur elle.

Tamara : (Après avoir pris le diamant et le remet dans le sachet.) Je vais l’envoyer avec les autres données. (Owen semble brancher des câbles.) Je crois que le QJ aura de quoi faire avec tout ce qu’on a collecté jusqu’à maintenant.

Owen : (En souriant.) Il me reste encore une chose à régler.

Tamara : Dépêche-toi, on ne va pas tarder à recevoir nos instructions. (Il bouge un grand boîtier électrique.)

Owen : T’inquiète pas, ce ne sera pas long.

Kilian est toujours à côté de Regina, allongée sur la table.

Regina : Je ne sais pas ce qu’ils t’ont promis mais tu te fais avoir.

Kilian : Eh bien, étant donné qu’ils vont m’aider à tuer le Crocodile, je n’ai pas le sentiment d’être lésé.

Regina : Parce que tu leur fais confiance. Hmm, tu ne sais même pas pour qui tu travailles.

Owen : (Arrivant avec la grande boîte.) Bonjour Regina.

Regina : Ça fait partie de ta mission ?

Owen : (Mettant des électrodes sur les poignets de Regina.) Ce que je fais là, c’est personnel. Il s’agit de mon père, vous savez.

Regina : Je te l’ai déjà dit, il a quitté la ville. (Il met des électrodes sur sa tête.)

Owen : Et il n’aurait jamais cherché son fils unique ? (À Kilian.) Voilà, euh, vous pouvez me donner un petit coup de main. (Voyant son crochet.) Oui, un coup de main pas un coup de crochet.

Kilian : Désolé, mon vieux, je dois vous dire non. Quand vous serez prêt à coincer Rumplestiltskin au lieu de torturer la reine, faites-moi signe. (Il s’en va.)

Owen : Bien, nous voilà en tête-à-tête. (Il met en route la machine qui sert à amener de l’électricité. Regina voit qu’Owen prend des câbles.)

Regina : Tsst, je suis censée avoir peur.

Owen : Oui, vous devriez en tout cas. (Il met les câbles sur les électrodes.) Vous allez voir, c’est de cette façon que nous traitons les gens de votre espèce. Alors, oui, effectivement cela va être désagréable. Maintenant, à quel degré exactement, (il en met sur les doigts de Regina) ce sera désagréable, ça ne dépendra que de vous. (Il tourne un bouton pour faire venir l’électricité.) Allons-y. Dites-moi où se trouve mon père ? (N’obtenant pas de réponse, il fait venir l’électricité dans le corps de Regina qui souffre.)

 

Dans la maison des Darling – Londres – Passé

Wendy apporte un tissu avec de la brioche pour Baelfire. Elle frappe à la porte d’une remise et il l’ouvre.

Wendy : J’ai pris le plus gros morceau que je pouvais.

Baelfire : Merci. (Il sent la brioche.) Et tes parents ne se doutent toujours de rien ?

Wendy : (En ricanant.) Ce sont des adultes, ils ne voient que ce qui est sous leur nez. (Ils rigolent.)

Mr Darling : Tiens donc, (Wendy se retourne de peur.) tu es sûre de ça.

Wendy : Père s’il te plaît, (Baelfire sort de sa cachette) je vais t’expliquer.

Mr Darling : (À Baelfire.) Depuis combien de temps te caches-tu ici ?

Wendy : Quelques semaines, il avait faim, il était à la rue.

Mr Darling : C’est à lui que je parle. Où sont donc tes parents ?

Baelfire : Ma mère est morte, mon père est… mon père est mort aussi. Écoutez monsieur, je suis désolé. (Il donne la brioche à Wendy et prend son bonnet.) Je m’en vais tout de suite.

Mme Darling : (Lui barrant le chemin.) Non, jeune homme tu n’iras nulle part. La rue n’est pas un endroit pour un enfant.

Baelfire : Madame, ne m’envoyez pas en maison de correction.

Mme Darling : Je ne ferais rien de tel. Tu vas rester ici (Wendy est contente) avec nous.

Mr Darling : Quoi ?

Mme Darling : Soit le bienvenu. (Baelfire est aussi content et soulagé, ce qui ravit Wendy.)

 

Dans la chambre de Tamara – Storybrooke – Présent

Emma : (Entrant dans la chambre.) Je reviens fouiller votre chambre pour de bon.

Neal : Vous pouvez me dire de quoi il s’agit Sheriff ?

Emma : Où est ta fiancée ?

Neal : Elle est sortie courir. Qu’est-ce qu’elle a fait cette fois ?

Emma : Regina a disparu.

Neal : Et tu crois que… Tu suspectes toujours Tamara, tu plaisantes ? (Emma est partie fouiller une armoire.) C’est pas vrai, elle est venue pour être avec son fiancé, moi, ce n’est pas une ravisseuse professionnelle.

Emma : Où est-ce qu’elle est allée ?

Neal : Là où elle va tous les matins dans la forêt.

Emma : Et elle court combien de temps ?

Neal : Elle s’entraîne environ deux heures. (Emma regarde au sol.) Pour le marathon. Pourquoi ces questions ?

Emma : (Voyant du sable.) Si elle court dans la forêt pourquoi elle a rapporté du sable ?

Neal : Euh, peut-être qu’elle est allée courir sur la plage, histoire de changer, qu’est-ce que ça prouve ?

Emma : Qu’elle t’a menti Neal et si elle l’a fait pour ça elle a pu te mentir pour d’autres choses.

Neal : Ouais ou bien elle aime courir sur la plage.

Emma : On va vite le savoir. (Elle s’en va.)

 

Dans la maison des Darling – Londres – Passé

Wendy regarde à l’extérieur alors que Baelfire est endormi.

Wendy : Psst, psst. (Baelfire se réveille alors qu’elle parle à voix basse.) Baelfire, viens voir à la fenêtre. (Il se lève et va la rejoindre.)

Baelfire : Qu’est-ce qu’il y a ?

John : (Qui s’est levé avec son petit frère, il regarde à la fenêtre.) C’est l’ombre ? Elle va venir ce soir ?

Wendy : Oui, j’espère bien.

Baelfire : Euh… la quoi ?

Wendy : Il y a quelques semaines, à peu près quand tu es arrivé ici, cette… cette ombre est apparue à la fenêtre. C’est une ombre qui n’a pas de corps, tu comprends. Et elle fait plein de choses extraordinaires, elle peut changer de forme, voler et voyager entre les univers et tu sais pourquoi ? Parce qu’elle est magique.

Baelfire : Quoi qu’il arrive, promets-moi de ne jamais lui rouvrir la fenêtre, promets-moi de ne plus parler à cette ombre.

Wendy : Ne sois pas bête.

Baelfire : Utiliser la magie, c’est dangereux. Il y a toujours un prix à payer.

John : Tu dis ça parce que tu ne veux pas y croire.

Baelfire : (Il se tourne vers lui.) Non, j’y crois justement et j’ai vu ce qu’elle peut faire. Je viens d’un autre pays, d’un, d’un endroit où la magie est vraiment partout.

Wendy : C’est vrai ce que tu dis ? Parce que cela a l’air merveilleux.

Baelfire : Il ne faut pas s’y fier. Moi, si j’y suis parti, c’est à cause de la magie. En réalité, j’ai tout perdu à cause d’elle.

Wendy : Ton père et ta mère ?

Baelfire : La magie a détruit ma famille, je ne veux pas qu’il arrive la même chose à la tienne. Si l’ombre revient, promets-moi de ne pas l’approcher.

Wendy : (Après un peu de réflexion.) J’ai compris, je te le promets, je ferai attention.

 

Dans la boutique de Gold – Storybrooke – Présent

David et Mary Margaret entrent dans le magasin alors que Belle boit son verre.

David : Désolé d’interrompre la fête.

Gold : Je n’ai pas le souvenir vous avoir invités. La boutique est fermée.

Mary Margaret : Pas pour nous. On a besoin de toi, Regina a disparu et on pense qu’elle est peut-être en danger.

Gold : Voilà qui me réjouit. À présent, excusez-moi.

David : Non attends, pas si vite. Quoi que tu ressentes pour Regina, tu as un service à me rendre.

Gold : (Se tournant vers Belle.) Lacey, si tu veux bien m’excuser, j’ai une affaire à régler.

Belle : Alors grouille-toi. (Elle prend sa main et descend du meuble. Elle prend son verre et s’en va.)

Gold : J’aurais sûrement un moyen de retrouver Regina. (Il va dans une armoire pour prendre quelque chose.) Mais dites-moi, pourquoi madame et monsieur Charmant veulent aider la méchante reine ?

Mary Margaret : Parce que je lui dois bien ça, après ce que j’ai fait à Cora.

Gold : (Prenant une boîte dans l’armoire.) Il ne faut jamais sous-estimer un esprit qui se sent coupable. (Il prend une fiole.)

Mary Margaret : Qu’est-ce que c’est ?

Gold : Ce sont des larmes de Regina. (Il enlève le bouchon.)

Mary Margaret : Pourquoi tu as des larmes de Regina dans une fiole ?

Gold : Parce que c’est comme ça. Mais j’ai besoin des larmes de quelqu’un d’autre. (Il s’avance vers Mary Margaret avec la fiole.)

Mary Margaret : Tu me demandes de pleurer ?

Gold : Tu n’as qu’à penser à un moment pénible ma chère, un moment de peur et de désespoir. Tu vois ce que je veux dire. (Il avance la fiole vers le visage de Mary Margaret et attrape une larme qui se met dans la fiole.) Parfait. Et voilà, une goutte de ceci dans ton œil (il remet le bouchon sur la fiole) et tu seras connectée à Regina où qu’elle soit, quoi qu’elle puisse voir, tu le verras aussi, quoi qu’elle ressente, tu le ressentiras aussi.

David : Combien de temps dure le sortilège ?

Gold : Assez longtemps pour savoir où elle est. Maintenant j’ai rempli ma part du marché alors au revoir. (Ils s’en vont.)

David : C’est toujours un plaisir. (Gold range la boîte dans l’armoire.)

Belle : (Se raclant la gorge, elle revient dans la pièce.) C’est pas des histoires, alors c’est vrai. Ah ouais pardon, en fait j’ai tout entendu. T’es vraiment… tu connais la magie.

Gold : Je crois que tu devrais te resservir un verre.

Belle : Hmm.

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

David tient la fiole contenant les larmes de Mary Margaret et Regina.

David : Tu n’es pas obligée tu sais. T’en a déjà assez fait.

Mary Margaret : C’est justement pour ça que je dois continuer. Mon cœur s’assombrit à cause de ce que j’ai fait à Regina. Si j’arrive à voir où elle est, si on peut la sauver, peut-être que la lumière reviendra dans mon cœur. (Il prend le bouchon-verseur, se lève verse une goutte de larme dans l’œil de Mary Margaret. Elle montre qu’elle ne voit rien mais elle se met à avoir des douleurs. Elle arrive à voir Regina qui est attachée. Elle se met en arrière et a encore des images d’elle qui se fait torturer.

David : (Tentant de la calmer.) Mary Margaret. Mary Margaret.

 

Dans la maison des Darling – Londres – Passé

Madame Darling ferme la porte de la chambre. Les enfants semblent endormis. Baelfire entend du bruit, se réveille et voit Wendy à la fenêtre.

Wendy : Baelfire, regarde, c’est lui, c’est l’ombre. (Cette dernière arrive près de la fenêtre.)

Baelfire : (Se levant.) Non, non Wendy, écarte-toi de là.

Wendy : Il ne faut pas avoir peur, il ne nous fera rien. Il vient d’un autre pays où il y a de la magie mais c’est différent de ce qu’il se passe dans ton pays.

Baelfire : S’il te plaît Wendy, ne va pas avec lui. (L’ombre prend la main de Wendy.)

Wendy : C’est le pays imaginaire, c’est un endroit où il n’y a pas d’adultes et où les enfants de grandissent pas et on peut faire ce qu’on veut, on peut voler.

Baelfire : (Retenant Wendy par le bras.) C’est un piège, ne va pas avec lui, tu n’as pas besoin de la magie, ta famille est là, c’est la seule chose qui compte.

Wendy : Mais j’en ai toujours rêvé. (Elle retire sa main et s’envole.) C’est parce que tu n’y crois pas.

Baelfire : Wendy. Wendy. (Il la voit s’envoler au loin. Il s’assoit de dépit.)

 

Sur la plage – Storybrooke – Présent

Emma et Neal sont sur la plage.

Neal : Bon alors, où est-ce qu’elle cache Regina ? (En rigolant.) Dans un château de sable.

Emma : Elles sont forcément quelque part.

Neal : Ah Emma, tu laisses tes émotions prendre le dessus sur ton jugement.

Emma : Attends, tu crois que j’essaye peut-être de vous séparer, Tamara et toi ?

Neal : Non, écoute.

Emma : Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Oui, ça m’a fait mal que tu ne viennes même pas me voir quand j’étais en prison…

Neal : Emma.

Emma : …et que ça était dur de voir que tu irais à Tallahassee avec une autre.

Tamara : (En courant vers eux.) Neal.

Neal : Tiens.

Tamara : Ça va. Qu’est-ce que tu fais là ?

Neal : On est venu voir si… je croyais que tu allais courir dans la forêt ?

Tamara : Oui, ensuite je suis passée par la plage. Qu’est-ce qu’il y a ?

Emma : Regina a disparu.

Tamara : Oh, c’est pas vrai. C’est terrible.

Emma : J’ai pensé qu’elle était peut-être dans les parages mais c’était une mauvaise idée.

Tamara : Elle va bien réapparaître à un moment. Dites-moi si je peux vous aider. À tout à l’heure. (Elle l’embrasse et s’en va en courant.)

Neal : Ouais. (Voyant Emma partir.) Oh, Emma.

Emma : Je dois y aller.

Neal : Je voulais aller en taule à ta place. (Elle s’arrête et se retourne.)

Emma : Ah, écoute.

Neal : Je regrette tellement d’avoir cédé à Auguste.

Emma : Tu crois.

Neal : Et de t’avoir laissé tomber. (Emma revient vers lui.)

Emma : Je n’ai pas envie d’entendre.

Neal : Je sais mais je vais quand même te le dire. J’ai voulu te retrouver et en fin de compte, j’ai eu trop peur.

Emma : Peur de quoi ?

Neal : Que tu ne me pardonnes jamais. Moi, je ne me suis jamais pardonné ce que j’ai fait. Il n’y a pas un seul jour qui est passé sans que j’ai regretté de t’avoir laissé. Je suis désolé Emma pour tout ce qui s’est passé.

Emma : Moi aussi. (Ils se remettent à marcher.)

 

Dans un entrepôt près du port – Storybrooke

Tamara est revenue auprès d’Owen et avec Regina.

Tamara : (Pendant que Regina est toujours allongée et attachée.) Ça y est, c’est réglé.

Owen : Ils t’ont cru ?

Tamara : Pour Neal et Emma en tout cas, je suis en train de courir sur la plage. Tu en es où avec la reine ?

Owen : (Tournant un bouton.) Ah bien sûr, elle n’est pas coopérative du tout, mais ça va vite changer, pas vrai Regina ? (Il appuie sur un bouton qui envoie de l’électricité sur le corps de Regina qui souffre.)

Regina : Tu es loin de savoir à qui tu as à faire.

Owen : Non, je dirais le contraire, vous êtes loin de savoir à qui vous vous avez à faire.

Regina : Deux beaux idiots dépassés par les événements qui essayent de voler la magie.

Tamara : Voler la magie. (Elle rigole.) Vous croyez qu’on est là pour ça ?

Owen : On n’est pas venu pour voler la magie, on est là pour la détruire.

Tamara : La magie n’a pas sa place dans notre monde. Elle est contre nature. On est là pour en nettoyer ce territoire.

Regina : (En rigolant.) Vous croyez vraiment que vous allez détruire la magie. Rien qu’à vous deux.

Owen : Qui vous dit que nous ne sommes que deux ? Non, nous sommes nombreux et nous sommes partout. (Il se met au-dessus de la tête de Regina.) Vous savez après avoir quitté Storybrooke, quand j’étais enfant, je n’arrêtais pas de parler à tord et à travers de magie et de ce que j’avais vu, de ce qui est arrivé à mon père. La plupart des gens m’a envoyé balader mais d’autres m’ont pris au sérieux et ils sont venus me trouver.

Regina : Qui c’est « ils » ?

Owen : Des personnes qui y croient. Des personnes qui savent que la magie existe.

Tamara : Des gens qui savent qu’elle n’est pas de notre monde et qui sont prêts à tout pour s’en débarrasser.

Regina : Votre mission si ridicule, débarrasser le monde de la magie, elle est vouée à l’échec.

Owen : C’est ce que vous croyez. C’est quelque chose qu’on a déjà fait et on va le refaire. Vous pensez peut-être qu’avec Storybrooke, c’était la première fois que la magie passait de ce côté.

Tamara : La magie provoque des dommages depuis très longtemps.

Owen : (Revenant vers la boîte.) Mais les gens comme nous, on est là pour y mettre un terme. (Il rappuie sur le bouton pour activer l’électricité, ce qui fait encore souffrir Regina.)

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

David : (Tentant de réveiller Mary Margaret.) Mary Margaret. Ça va ? (Elle se réveille difficilement avec des douleurs à la tête.)

Mary Margaret : C’était horrible. C’est la pire douleur que j’ai ressenti. Regina doit l’endurer, elle ne peut rien faire, elle est sans défense.

David : Tu as vu, tu as vu où elle est. Tu as vu les gens qui la gardent prisonnière.

Mary Margaret : (En pleurant.) Non, je me rappelle… que la douleur et les cris.

David : D’accord, d’accord, euh, concentre-toi. Le moindre détail peut nous conduire jusqu’à elle.

Mary Margaret : Oui, je sais, mes mains, j’avais les mains qui étaient attachées et mes jambes aussi. Il faisait froid et ça sentait très bizarre, ça sentait la sardine, je n’en sais rien, j’aimerai me souvenir de plus de choses. (Elle continue de pleurer et met sa tête contre David.)

David : Shhh…

 

Près du port – Storybrooke

Neal et Emma sont en train de marcher alors que cette dernière est en conversation avec David.

Emma : (Au téléphone.) Et qu’est-ce qu’elle a vu ?

David : (Au téléphone.) Pas grand-chose.

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

David : (Alors que Mary Margaret a la tête entre ses mains ; au téléphone.) Elle a senti que Regina souffrait beaucoup. Il faisait froid, elle était attachée. (David tente de consoler Mary Margaret.) Ah oui, elle a aussi senti comme une odeur de sardines.

 

Près du port – Storybrooke

Emma regarde un bâtiment en face d’elle et comprend que Regina peut être là-dedans.

Emma : Venez tout de suite sur les quais. (Après avoir décroché.) J’avais raison, Tamara n’était pas en train de courir. (Montrant le bâtiment.) Elle était là-dedans avec Regina. (Ils se mettent à courir.)

 

Dans la maison des Darling – Londres - Passé

Baelfire est sur le lit en train de dormir. Il est réveillé par une ombre qui arrive sur lui. C’est Wendy.

Wendy : N’es pas peur, il n’y a que moi.

Baelfire : Je croyais ne jamais te revoir. (Elle descend de la fenêtre.)

Wendy : Combien de temps je suis partie ?

Baelfire : Juste une nuit.

Wendy : Ça m’a parue beaucoup plus long comme si le temps n’était pas le même qu’ici. (Ils s’assoient sur un lit.)

Baelfire : Alors, comment c’était ?

Wendy : C’est une île où il n’y a pas d’adultes qui te disent ce que tu dois faire. Mais il y a plein de fées, de sirènes et toutes sortes de créatures merveilleuses.

Baelfire : Alors pourquoi tu es revenue ?

Wendy : Parce que quand la nuit tombe, (en pleurant) les enfants commencent à trouver que leurs parents leur manquent et ils pleurent toute la nuit.

Baelfire : Pourquoi ils ne repartent pas ?

Wendy : L’ombre les en empêche. Ils arrivent au pays imaginaire en volant ou en rêvant mais une fois qu’ils y sont, l’ombre ne les laisse plus s’en aller.

Baelfire : Mais toi, comment tu t’es échappée ?

Wendy : Il m’a laissée partir, il ne voulait pas de moi. Il voulait un garçon. (Elle regarde ses deux frères endormis.) Il va revenir cette nuit pour prendre un de mes petits frères. En fait, la magie est néfaste, tu avais raison. C’est à cause d’elle que ma famille sera détruite.

Baelfire : Non, non, je ne la laisserai pas te faire du mal, ni à toi ni à tes frères. (Ils se prennent les mains.)

 

Dans la boutique de Gold – Storybrooke – Présent

Gold prend une fiole dans un coffret. Il la fait montrer à Belle et il transforme le liquide grâce à son pouvoir.

Belle : Mais pourquoi tu ne m’en as pas parlé plus tôt ?

Gold : Parce qu’avec la magie, il y a toujours un prix à payer. Elle m’a souvent séparé des personnes qui comptaient le plus pour moi.

Belle : Eh ben, je dirais que ceux à qui tu tenais n’étaient pas des gens pour toi, hmm. Tu sais faire autre chose ? (Il sourit et fait apparaître un collier.) Ah.

Gold : Tout ce que tu veux. (Il lui met le collier autour du cou alors qu’elle rigole.) Il y a beaucoup d’avantages à être le Ténébreux. (Il lui remet ses cheveux.)

Belle : L’immortalité est l’un de ces avantages, je crois. (Il fait oui de la tête.) Tu pourrais aussi m’empêcher de vieillir.

Gold : Oui.

Belle : (Se tournant vers lui, elle met ses mains derrière son cou.) Alors si tu fais ça, on pourrait être ensemble pour toujours. Rien ne pourrait nous séparer. Quoi ?

Gold : N’oublie pas une chose. (Il recule.)

Belle : Euh quoi ?

Gold : L’immortalité, c’est la vie éternelle, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas être tué. D’après une prophétie, il y a une personne qui pourrait provoquer (il ferme le sac) ma fin.

Belle : Comment ça ? Tu sais qui c’est, tu connais la personne en question ? (Il fait oui de la tête.) Alors tu peux l’arrêter, débarrasse-toi d’elle.

Gold : (Se tournant vers elle.) C’est compliqué. Un obstacle se dresse sur ma route.

Belle : Je ne te croyais pas du genre à laisser quoi que ce soit en travers de ta route.

Gold : (La prenant.) Ça non.

 

Dans l’entrepôt – Storybrooke

Neal et Emma font le tour du bâtiment de l’entrepôt où est censé se trouver Regina. Emma est armée et prête à tirer. Ils sont au sous-sol.

Emma : Si tu veux, tu peux partir.

Neal : Je ne vais pas te laisser ici toute seule.

Emma : Si Tamara est dans le coup, je dois être certaine que tu es avec moi.

Neal : Emma, si ma méchante fiancée séquestre Regina au milieu des sardines, alors oui, tu peux compter sur moi. (Ils entendent du bruit et s’avancent rapidement. Ils arrivent à croisement où ils aperçoivent Mary Margaret et David, ce dernier pointant son arme vers eux.)

Emma : (Soulagée.) Vous nous avez foutu la trouille.

David : (Donnant un talkie-walkie à Emma.) Tiens, comme ça, ça n’arrivera plus. (Mary Margaret regarde devant elle.)

Emma : Vous allez fouiller le sous-sol, nous on se charge du rez-de-chaussée. Regina est sûrement ici quelque part.

David et Mary Margaret vont en face d’eux tandis qu’Emma et Neal vont tout droit, tout ça sous les yeux de Tamara via une vidéosurveillance.

Tamara : Il faut partir. (Elle prend le sachet contenant le diamant. Elle frappe à la fenêtre pour prévenir Owen. Ils se rejoignent.) Ils nous ont trouvés.

Owen : Qui ça, Emma et Neal ? (Regina entend la conversation avec intérêt.) Je croyais que tu t’étais débarrassée d’eux sur la plage.

Tamara : Moi aussi, on doit absolument y aller.

Owen : Non, non, non, non, je n’ai pas fini avec elle.

Tamara : Écoute, s’ils te coincent toute l’opération tombe à l’eau.

Owen : Sans mon père, on ne connaitrait même pas l’existence de cette ville. Je ne pars pas d’ici tant qu’on ne sait pas où il est.

Tamara : (Pendant qu’il revient près de la boîte.) D’accord, alors on se retrouve au point de rendez-vous quand tu as fini.

Owen : (Touchant les boutons.) Vous allez remonter la chronologie avec moi. Je vous donne une toute dernière chance. Dites-moi où mon père se trouve. (N’obtenant pas de réponse.) Le délai est passé, tant pis pour vous.

Regina : Attends.

Owen : (Insistant.) Où est-il ?

Regina : Il est mort. Je l’ai tué à la minute où tu t’es enfui.

Owen : Non, non, c’est faux, vous mentez.

Regina : Tu ne me croies pas, va vérifier toi-même. J’ai enterré son cadavre là où vous campiez tous les deux. (Il ne croit pas ce qu’elle dit.) Je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup de visiteurs pour le déranger. Maintenant vas-y tue-moi, je voulais seulement voir ta tête en l’apprenant. (Il rappuie sur le bouton ce qui la fait hurler de douleur.)

 

Dans la maison des Darling – Londres – Passé

Mme Darling : Bonne nuit mes trésors. (Elle s’en va en éteignant la lumière et Baelfire en profite pour se lever.)

Baelfire : On a du travail. (Ils prennent un panier avec plein d’objets qu’ils sortent. Baelfire allume une lampe tandis qu’il prend un livre qu’il met dans sa poche. Il met des protections devant la fenêtre et regarde si celle-ci est bien fermée. Il parle aux deux frères de Wendy.) Très bien, surtout n’ayez pas peur. L’ombre ne prendra aucun de vous deux cette nuit.

Wendy : (Enlaçant Baelfire.) Merci pour tout.

Baelfire : Tu me remercieras demain. Allez tout le monde au lit. (Ils ont des objets dans les mains pour se protéger. Ils vont s’asseoir sur le lit. Les lampes se mettent à s’éteindre ainsi que la petite cheminée.)

Michel : Baelfire.

Baelfire : N’aies pas peur. (Le chien aboi tandis que la protection de la fenêtre se met à trembler.) C’est l’ombre, c’est elle. (Le chien continue d’aboyer tandis que Wendy commence à prendre peur. La fenêtre s’ouvre.) Cachez-vous dans le mur, dépêchez-vous. (Ils vont à l’intérieur du mur mais il manque Michael. L’ombre arrive dans la chambre.)

Wendy : Où est Michel ?

Baelfire : Michel. (Le jeune garçon est toujours debout en train de regarder l’ombre tandis que le chien aboi.)

Wendy : Reste où tu es, ne le suis pas.

Baelfire : J’y vais. (Il rejoint Michel pour l’écarter de l’ombre.) Michel éloigne-toi. (Il se tourne vers l’ombre.) Tu ne l’auras pas, tu n’as qu’à m’emmener. (Wendy les rejoint.)

Wendy : Fait pas ça.

Baelfire : Et promets-moi de ne plus jamais embêter ces enfants. (Il lève la main mais Wendy l’enlève.)

Wendy : Non, ne vas pas avec lui.

Baelfire : Je ne veux pas que la magie vous rende malheureux, c’est la seule solution. Tu dois me laisser partir.

Wendy : (Faisant non de la tête.) Non. (Il lève la main gauche pour que l’ombre puisse le prendre. Il commence à s’envoler mais Wendy lui tient la main droite.)

Baelfire : Merci Wendy, merci de m’avoir fait entrer dans ta famille. (Elle lâche la main tandis que le chien continue d’aboyer.)

Wendy : Baelfire. (Allant à la fenêtre.) Baelfire. (Les deux frères sont aussi devant la fenêtre alors que l’ombre l’emmène au loin. Ils passent à travers les habitations de Londres et même devant Big Ben. Ils continuent leur chemin en montant haut dans le ciel.)

 

Dans l’entrepôt – Storybrooke – Présent

Owen continue d’appuyer sur le bouton ce qui provoque toujours des douleurs dans le corps de Regina.

Owen : Vous souffrez, hein, hein, ce sera ça votre fin. (Il rappuie encore alors qu’elle continue de souffrir.) C’est effrayant non. (Ces chocs sont si violents qu’elle est inconsciente.) Vous ne ferez plus de mal à qui que ce soit. C’en est fini de vous. (Il veut rappuyer sur le bouton mais David arrive à temps en tirant sur la boîte, ce qui la fait disjoncter. Owen recule.)

David : Bougez pas ! (Owen met les mains en l’air. Il arrive à s’enfuir par l’arrière suivi par David. Mary Margaret arrive derrière eux.)

Mary Margaret : David. (Il s’arrête.) On ne peut pas la laisser, elle va mourir si on l’aide pas. (Elle commence à enlever les liens sur les poignets de Regina.)

David : On va l’amener à la mère supérieure. (Avec le talkie-walkie.) Emma, bloque les sorties.

Emma : (Via le talkie-walkie.) On est sur le coup et vous ça va ?

David : (Via le talkie-walkie.) Ouais, on a retrouvé Regina mais Mendell va droit sur vous.

Emma : (Apprenant le nom.) Greg Mendell ?

Neal : J’avais raison, c’était pas Tamara. (Cette dernière donne un coup de bâton derrière la tête d’Emma qui tombe au sol.)

Tamara : Comme tu vois, (elle ramasse l’arme) c’était bien moi. (Elle pointe l’arme vers Neal.) Greg me donne un coup de main.

Neal : Qu’est-ce que tu fais Tamara ?

Tamara : Je suis là pour débarrasser ce monde de la magie. Elle n’a pas sa place ici. Toi plus que quiconque devrait le savoir, c’est un poison.

Neal : En fait, tu m’as menti et ça fait longtemps que tu me mens ?

Tamara : Ce que je dois faire est plus important que tout le reste.

Neal : (En criant.) Répond !

Tamara : J’ai toujours menti dès le jour où je t’ai bousculé avec mon café.

Neal : (Baissant la tête puis la relevant.) C’était pas un hasard. T’avais tout prévu, rien n’était vrai.

Tamara : Neal, tu es un type bien, ça je le sais, alors s’il te plaît essaye de comprendre, j’avais une mission à accomplir, une mission importante avec laquelle tu devrais être d’accord.

Neal : Tu ne m’as jamais aimé.

Tamara : Non.

Neal : Désolé, je ne te laisserai pas partir. (Il s’avance vers elle.)

Tamara : Ne m’oblige pas à tirer s’il te plaît. (Elle tire quand même et blesse Neal sur le côté. Il tombe au sol. Elle est prête à lui retirer une fois à la tête.) Je suis désolée Neal.

Emma : (S’étant relevée.) T’as intérêt. (Elle donne un coup dans le bras de Tamara et une bagarre s’engage entre les deux femmes. Pendant qu’elles combattent, Neal se remet à souffrir et tombe au sol. Tamara tape avec sa jambe contre Emma alors que l’arme est toujours au sol. Emma réussit à la faire tomber puis court pour prendre l’arme.) C’est fini. (Tamara prend un haricot magique dans sa poche.)

Tamara : (Le jetant vers Emma.) Non, pas encore. (Un portail s’ouvre et Emma s’accroche à au tube sur le mur pour éviter de tomber dedans. Tamara se relève et s’en va.) Au revoir. (Neal tente de s’approcher du trou pour essayer d’aider Emma.)

Neal : Emma. (Elle tombe dans ses bras.) Vas-y, je te tiens.

Emma : Il faut te conduire à l’hôpital. (Ils sont aspirés par le trou et Neal est sur le point de tomber alors qu’Emma le retient.) Neal.

Neal : Emma, tu ne peux pas nous tenir tous les deux.

Emma : Je ne te lâcherai pas.

Neal : Tu dois me lâcher.

Emma : Non, tu es blessé. Si tu franchis cette porte, tu vas mourir peu importe où tu atterris.

Neal : Je sais écoute, Henry a besoin de toi. Il ne peut pas nous perdre tous les deux. Il ne peut pas grandir comme on a grandi.

Emma : (Sur le point de pleurer.) Je t’en prie, accroche-toi. J’ai besoin de toi. Neal, je t’aime.

Neal : Je t’aime aussi. (Il lâche sa main et tombe dans le tourbillon.)

Emma : Non ! (Le portail se referme, laissant un trou béant dans le plancher. Elle pleure et met sa tête sur le sol.)

 

Dans la forêt – Storybrooke

Owen creuse dans la forêt à l’endroit qu’a indiqué Regina pour qu’il vérifie si son père est présent ou pas. Avec sa pelle, il tape sur quelque chose de dur puis se met à creuser avec ses mains.

Owen : Non, non, non. (Il ramasse un bout de tissu.) Non. (Il arrive à trouver un crâne humain et comprend que son père est mort.) Papa.

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

La mère supérieure utilise sa baguette pour que Regina, qui se trouve dans le lit, retrouve ses pouvoirs.

Mère supérieure : Maintenant qu’elle n’a plus le bracelet, ça devrait aller. Quand elle sera bien reposée, elle retrouvera ses pouvoirs.

Emma entre dans l’appartement complètement abattue par la disparition de Neal.

David : (La voyant.) Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qu’est-ce qu’il y a ?

Mary Margaret : Où est Neal ?

Emma : Elle l’a tué. Il est plus là.

 

Au pays imaginaire – Passé

Baelfire est toujours emmené  par l’ombre vers le pays imaginaire. Ils traversent l’océan.

Baelfire : Au pays imaginaire. Non, tu ne m’emmèneras pas là-bas.

Il se débat puis, voyant que ça ne fonctionne pas, il prend une boîte d’allumette et en brûle une, ce qui fait fuir l’ombre et le fait tomber dans l’eau. L’ombre veut le récupérer mais n’y arrive pas. Elle tente de le retrouver mais ne le voyant plus, elle continue son chemin. Baelfire remonte à la surface et une lumière blanche l’atteint. C’est un navire qui l’a retrouvé.

Crochet : Doucement. (Une corde est prête à l’enrouler et il est remonté sur le navire. Il reprend ses esprits.) C’est ça mon garçon, vide l’eau de tes poumons.

Baelfire : Qui es-tu ?

Crochet : Je m’appelle Crochet. (Il est avec monsieur Mouche.) Capitaine Crochet. Soit le bienvenu sur le Jolly Roger mon petit. (Il perd connaissance.)

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke – Présent

David et Emma sont sur l’escalier en train de discuter.

David : Emma, je suis navré. (Il la console comme il peut.)

Emma : Ouais, et… mais… mais comment je vais le dire à Henry ? (Il l’embrasse à la tête. Pendant ce temps, Mary Margaret éponge le front de Regina qui est toujours dans le lit.)

Regina : (Voyant Mary Margaret.) Vous, vous m’avez sauvée.

Mary Margaret : Oui.

David : Vous croyez qu’on vous aurait laissée mourir. Malgré nos désaccords, nous sommes de la même famille.

Regina : Où sont-ils ? Où sont Greg et Tamara ?

David : Ils se sont enfuis.

Regina : Alors, ce sont eux qui l’ont.

Mary Margaret : Qu’est-ce qu’ils ont ?

 

Dans la forêt – Storybrooke

Tamara rejoint Greg dans la forêt avec le détonateur dans la main.

Tamara : Je suis désolée pour ton père.

Owen : Moi aussi. (Elle le lui fait montrer.) Nos collègues du QG ont trouvé ce que c’était ?

Tamara : Ouais, ils ont trouvé et tu ne le croiras pas quand je te le dirais.

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

David : Une sécurité ?

Regina : Qui provoque la destruction de Storybrooke.

Mary Margaret : Non.

Regina : J’ai créé la malédiction avec un système d’autodestruction.

Mary Margaret : Et pourquoi au juste vous gardiez ce diamant sur vous ?

David : T’as pas compris qu’elle voulait nous éliminer.

Regina : J’allais utiliser les haricots magiques pour retourner avec Henry dans la forêt enchantée.

Mary Margaret : Et en même temps, vous alliez tous nous tuer.

Regina : Vous voulez vraiment parler des raisons que j’avais. Je savais que vous alliez m’abandonner ou bien on s’occupe d’un problème beaucoup plus urgent, (elle relève la tête) c’est-à-dire que je n’ai plus aucun contrôle sur le dispositif de destruction.

 

Dans la forêt – Storybrooke

Owen regarde le diamant.

Owen : Qu’est-ce qu’on est censé en faire ?

Tamara : Ils veulent qu’on passe à la phase suivante.

Owen : Quoi déjà ?

Tamara : Ouais. Il n’y a qu’une façon d’obtenir ce que nous voulons tous. (Reprenant le diamant.) On doit réduire Storybrooke à un petit tas de poussière.

–[London, England - Past]–

Bealfire lands in Kensington Gardens.

Bealfire : Papa ? Papa ? Papa !

A carriage arrives.

A Man : Out of the road !

Bealfire : What is this place ?

––––––––––––

Bealfire takes an apple from a garbage. He sees a ladder against a house’s wall. Bealfire enters in this house with the ladder. He sees food and he starts to eat and hides it in his pocket. A dog barks and a girl comes in.

The Girl : Stop ! Who are you ? What do you want ?

Baelfire : Please, I... I don't mean any harm. I... I was just...

The Girl : You're hungry.

The Girl gives Baelfire the food.

The Girl : Here. Have as much as you'd like.

Baelfire : Really ?

The Girl : Well, I'm not about to let you starve to death. What's your name ?

Baelfire : Bae.

The Girl : Bae ? How unusual. I'm Wendy. Wendy Darling.

–[Storybrooke]–

Neal is sleeping then awakes. Tamara is preparing to jog.

Neal : How about we sleep in just this once ?

Tamara : The marathon's in three weeks. I have to train.

Neal : Come back to bed. I'll give you a workout.

Tamara : I'll see you later.

Neal : Okay. Bye.

Tamara leaves.

Neal hears his father voice.

Mr Gold : No, no, no, you know perfectly...

––––––––––––

Lacey and Mr Gold are in the street and they torture Dr Whales.

Dr Whales : Wait, wait, wait, wait, wait, wait. No.

Mr Gold : If you won't kiss it, you're gonna taste it anyway.

Dr Whales : Come on, Gold. I didn't do anything.

Mr Gold : You stared at her, and I know how you think. So kiss... my... boots.

Neal arrives.

Neal : What the hell are you doing ?

Mr Gold : Stand aside. This doesn't concern you.

Neal : No, go !

Mr Gold : Let go of me, sir !

Neal : Surprised you didn't turn him into a snail.

Lacey : A... a snail ? What are you... What are you talking about ?

Mr Gold : Lacey, uh, why don't you go and wait for me in the shop ? I'll be along shortly.

Neal : You're unreal, you know that ? You spent years looking for me. I come to town. You disappear. Haven't even bothered to meet Tamara.

Mr Gold : Why should I concern myself with her ?

Neal : We're getting married !

Mr Gold : That's never gonna last, not while you carry a torch for Emma.

Neal : You know, you haven't changed one bit. For a second, I thought you might have. I started to think maybe you were worth my time. I guess I was wrong.

Mr Gold : And yet you're still here.

Neal : For Henry. Not you. As far as I'm concerned, you can stay the hell away from both of us.

––––––––––––

David and Emma enter at Regina’s office armed.

Emma : It's okay! She's not here.

Henry and Mary Margaret come in.

Henry : When you find her, you're not gonna hurt her, are you ?

Emma : No. We just want the beans she stole from us.

Mary Margaret : I don't get it. Why would Regina leave her office unlocked ?

David : Especially when she's keeping the beans here.

Mary Margaret : Was keeping them here. They're gone.

Emma : Something's not right. Regina would never leave evidence like this behind.

David : Maybe she already used them to portal out of Storybrooke.

Emma : Without Henry ? I don't think so.

Henry : What if something bad happened to her ?

Emma : Security system says the last time someone was in the office was around 6:00 this morning. They used an override code to get in.

David : Why would Regina need an override code on her own alarm ?

Emma : She wouldn't.

Mary Margaret : You think someone else broke in and took the beans ?

Emma : Well, we haven't found Regina anywhere and haven't heard from her.

Henry : So something bad did happen to her.

Emma : We're gonna find her, Henry. I promise.

Mary Margaret : There's only one person who could overpower Regina.

David : Gold.

Emma : He's too busy with his new/old girlfriend. No, this wasn't Gold. This was Tamara.

Mary Margaret : Haven't you already gone down that road ?

Emma : Maybe not far enough.

Mary Margaret : Or maybe it's time for you to let it go ?

Emma : August was attacked the day Tamara came to town. I don't think that was a coincidence.

David : What if you're wrong ? If Regina's in trouble, we can't just drop everything else because of a hunch.

Emma : Which is why we're not gonna drop everything else.

Emma : Go to Gold. I'm sure he has some kind of magic that can help locate Regina.

Mary Margaret : Where are you going ?

Emma : Back to Tamara's room.

––––––––––––

At a warehouse near the port.

Greg : Did you get into her office ?

Tamara : Have I ever let you down ? Look what I found.

Greg : Are these what I think they are ?

Tamara : Magic beans. Neal told me all about them. They open portals.

Greg : I bet he told you a lot, huh ?

Tamara : Don't be jealous. As soon as we're done, this is coming off.

Greg : Yeah, well, you can have this one instead.

Greg shows Tamara a purse.

Tamara : What the hell is that ?

Greg : I don't know. Regina had it on her.

Tamara : I'll send it back with the rest of the data. I think the home office is gonna have a field day with everything we collected so far.

Greg : I still have one more thing that I have to do.

Tamara : Make it quick. We'll be getting our instructions soon.

Greg : Oh, this isn't gonna take long.

––––––––––––

At a warehouse, Regina is laid on a table. Hook is next her.

Regina : Whatever they're offering you, it's not worth it.

Hook : Well, considering they're offering to have me kill Rumplestiltskin, I'd say it is.

Regina : And you actually trust them ? You don't even know who you're working for.

Greg enters.

Greg : Good morning, Regina.

Regina : This part of your mission ?

Greg : No. No, this is... This is personal. See, this... Is about my father.

Regina : I already told you, he left town.

Greg : Yet he never came to find his only son. Look, uh, would you mind lending me a hand ? And... Preferably your good one.

Hook : Sorry, mate. Gonna have to say no. When you're interested in killing Rumplestiltskin and not torturing the Queen, find me.

Hook leaves.

Greg : Well, I guess it's just me and you.

Regina : Is that supposed to frighten me ?

Greg : Well... It should. You see, this is how we deal... With your kind. And, yes, it's going to be... Unpleasant. Now... Exactly how unpleasant... Well... That depends... On you. Now... Where is my father ?

–[London, England - Past]–

At the Darling’s house. Baelfire is hiding in the nursery.

Wendy : I brought as much as I could.

Bealfire : And your parents don't suspect anything ?

Wendy : They're grown-ups. They can't see anything that's not right in front of them.

Mr Darling : We can't, can we ?

Mr and Mrs Darling come in the nursery.

Wendy : Please, father. Let me explain.

Mr Darling : How long have you been hiding in my house ?

Wendy : Only a few weeks, father. He was hungry on the streets.

Mr Darling : I was talking to him. Where's your family ?

Bealfire : My mother died. My father... He's dead, too. Look, I'm sorry. I... I'll leave right away, sir.

Mrs Darling : You're not going anywhere. The streets are no place for a boy.

Bealfire : Please, don't send me to the workhouse.

Mrs Darling : We'll do nothing of the sort. You'll stay... Right here.

Mr Darling : What ?

Mrs Darling : Welcome to our home.

–[Storybrooke]–

At Neal and Tamara’s bedroom.

Emma : I need to search your room. For real this time.

Neal : You wanna tell me what this is about, Sheriff ?

Emma : Where's your fiancée ?

Neal : She's... on a run. What do you think she did this time ?

Emma : Regina's gone missing.

Neal : And you think she... You're... You're still on Tamara ? You gotta be kidding me. She came to town to support me, her fiancé. She's not a kidnapper.

Emma : Where'd she go running ?

Neal : The same place she goes every morning... The woods.

Emma : How long she been gone ?

Neal : Couple of hours. Does it matter ? She's training for a marathon.

Emma : Is she runs in the woods, then why did she track sand in here ?

Neal : Maybe she likes to run along the beach instead. What does that prove ?

Emma : That she lied to you. If she lied about this, then you can bet she's lied about other things, too.
Neal : Maybe she just likes to run on the beach.

Emma : One way to find out.

–[London, England - Past]–

At the nursery. Wendy looks at the window. The boys are sleeping.

Wendy : Psst ! Psst !

She wakes up Bealfire.

Wendy : Bae. Come to the window.

Bealfire : What is it ?

John : The shadow ? Is it coming tonight ?

Wendy : Oh, I hope so.

Bealfire : The... what ?

Wendy : A few weeks ago, right about the time you got here, This... Shadow... It came to the window, only it's not attached to a body. And it can do so many wonderful things like... Like change its shape and fly and travel between worlds. And do you know why ? Because it has magic.

Bealfire : Whatever you do, promise me you'll never open that window again. Promise me you won't talk to the shadow.

Wendy : Don't be silly.

Bealfire : Magic is dangerous. It always comes with a price.

John : You're just saying that 'cause you don't believe.

Bealfire : No. I do believe. That's the point. I've seen magic. I come from another land... A... A land where magic is everywhere.

Wendy : Is that really true ? Because that sounds wonderful.

Bealfire : It isn't what you think. Magic is the reason I left. I lost everything because of it.

Wendy : Your mother and father.

Bealfire : Magic destroyed my family. I don't want it to do the same to yours. If the shadow comes back, promise me you won't go anywhere near it.

Wendy : All right, Bae. I promise.

–[Storybrooke]–

At Mr Gold’s shop. Lacey drinks. David and Mary Margaret come in.

David : Sorry to interrupt the party.

Mr Gold : Well, I certainly don't remember inviting you two. We're closed.

Mary Margaret : Not to us. We need your help. Regina's missing, and we think she might be in danger.

Mr Gold : Just the way I like her. Now if you'll excuse me...

David : No, I don't think so. Whatever your feelings are about Regina, you still owe me a favour.

Mr Gold : Lacey, if you could excuse us, I have some business to attend to.

Lacey : Make it quick.

Lacey leaves with her drink.

Mr Gold : Oh. I'm sure I could whip up something to find Regina, but tell me, why do the Charmings want to help the Evil Queen ?

Mary Margaret : Because I owe her, after what I did to Cora.

Mr Gold : Never underestimate the power of a guilty conscience.

Mr Gold takes a box in the cupboard.

Mary Margaret : What is that ?

Mr Gold : This is one of Regina's tears.

Mary Margaret : Why do you have one of Regina's tears ?

Mr Gold : Because I do. This spell, however, requires two tears.

Mary Margaret : You want one from me ?

Mr Gold : Well, just think of a dark moment, dearie... Something bleak and hopeless. I know you have a few.

Mary Margaret gives Mr Gold a tear.

Mr Gold : Perfect.

Mr Gold makes the spell.

Mr Gold : Now... When you drop this into your eye, you will be connected with Regina, wherever she is. Whatever she sees, you'll see. Whatever she feels, you'll feel.

David : How long does the spell last ?

Mr Gold : Long enough to lead you to her. And with that, I've fulfilled my end of the bargain. Good-bye.

David : Always a pleasure.

Lacey comes back in the room.

Lacey : So it's, uh... So it's true? I... I... I heard everything. You, uh... You really can do magic.

Mr Gold : I think you might wanna pour yourself another drink.

Lacey : Hmm.

––––––––––––

At Mary Margaret and David’s loft.

David : You don't have to do this, you know. You've been through enough already.

Mary Margaret : That's why I do have to do it. My heart is dark because of what I did to Regina. If I can help find her, if we could save her, maybe it'll help let some of the light back in.

David puts the spell in Mary Margaret’s eye.

Mary Margaret is in pain.

Mary Margaret : Ohh ! Ohh !

David : Mary Margaret !

–[London, England - Past]–

Mrs Darling turns the light off. Baelfire is sleeping. Wendy is opening the window.

Wendy : Bae ! Look ! It's him, the shadow.

Baelfire : No. No, Wendy, get away from there.

Wendy : You don't have to be afraid. He doesn't want to hurt us. He's from another land... A land with magic, but it's different from where you came from.

Baelfire : Wendy, please, don't listen to him.

Wendy : It's called Neverland, and there are no grown-ups there, and children never grow old. And we can do anything we want, even fly !

Wendy takes the shadow’s hand. Baelfire tries to prevent her to leave with the shadow.

Baelfire : It's a trick. Don't go with him. You don't need magic. You have a family right here. That's the only thing that matters.

Wendy : This is what I've always dreamed of. You just don't believe.

Wendy leaves.

Baelfire : Wendy ! Wendy !

–[Storybrooke]–

Neal and Emma are walking on the beach.

Neal : So, uh, where do you think she's hiding Regina... A sand castle ?

Emma : They have to be somewhere.

Neal : Emma, you're letting your emotions get in the way of your judgment.

Emma : Do you really think this is all about me trying to break up you and Tamara ? What do you wanna hear, Neal ? That it killed me you never came looking for me even once I was locked up ?

Neal : Emma...

Emma : That it didn't hurt that you found Tallahassee with someone else ?

Tamara : Neal ?

Tamara is running to them.

Neal : Hey !

Tamara : Hey. What are you doing down here ?

Neal : We were... We were just... I thought you go running in the woods.

Tamara : Yeah, I start in the woods, but then I run along the beach. Everything all right ?

Emma : Regina's missing.

Tamara : Oh, my God. That's terrible.

Emma : I thought maybe she was down here, but I was wrong.

Tamara : Well, I'm sure she'll turn up somewhere. Let me know if I can help at all. I'll see you later.

Neal : Okay.

She kisses Neal and leaves.

Neal : Oh, Emma.

Emma goes away from Neal.

Emma : I think I should go.

Neal : I wanted to go to jail for you.

Emma : Neal...

Neal : It kills me that I let August talk me into letting you go.

Emma : I don't wanna hear it.

Neal : No, okay, but I have to say it. I wanted to look for you. I just... I was too afraid.

Emma : Of what ?

Neal : That you would never forgive me, 'cause I never forgave myself. There hasn't been a day that's gone by... That I don't regret having left you. I'm sorry, Emma, for everything.

Emma : Me, too.

––––––––––––

At the warehouse.

Tamara : Everything's taken care of.

Greg : They bought it ?

Tamara : As far as Emma and Neal are concerned, I'm just running on the beach. How are things going with the Queen ?

Greg : You know, she's not exactly cooperative, but that's all about to change. Right, Regina ?

Greg shocks Regina.

Regina : Ohh !

Regina : You have no... Idea who you're dealing with.

Greg : Actually, no, you have no idea who you're dealing with.

Regina : A couple of fools in over their heads who go around stealing magic.

Tamara : Stealing magic. That's what you think we're here to do ?

Greg : We're not here to steal magic. We're here to destroy it.

Tamara : Magic does not belong in this world. It's unholy. We're here to cleanse this land of it.

Regina : You think you can destroy magic ? Just the two of you ?

Greg : Well, who said there's only two of us ? Oh, we're... we're everywhere, Regina. See, after I left Storybrooke as a boy, I was babbling about magic, bout what I had seen, and what had happened to my father. You know, most folks, they... They wrote me off. But some didn't. And they found me.

Regina : "They"?

Greg : Believers. People that know that magic is real.

Tamara : And that it doesn't belong in this world and are willing to do something about it.

Regina : This little quest of yours to cleanse the world of magic... It's not gonna work.

Greg : No, of course it will. We've done it before, and we'll do it again. Do... do you think that Storybrooke is the first time that magic has crossed over ?

Tamara : Magic has been doing its damage for a long time.

Greg : And people like us... We're here to stop it.

––––––––––––

At Mary Margaret and David’s loft.

David : Mary Margaret ? Are you okay ?

Mary Margaret : It was awful. The worst pain I've ever felt. Wherever Regina is, she's powerless. She can't fight back.

David : Could you... Could you see where she was ? Could you see who was keeping her there ?

Mary Margaret : I just remember... Pain... And screaming.

David : Okay, okay. Okay. Concentrate. The smallest detail might lead us to her.

Mary Margaret : I don't know. Oh, my hands were tied down. And my legs... It was cold and... It smelled weird, like... Sardines. I don't know. I wish I could remember more.

David : Shh, shh.

––––––––––––

Emma and Neal are walking on the docks. Emma is on the phone with David.

Emma : So she didn't see anything ?

David : Uh, not much. She could sense Regina was in pain. It was cold. She was strapped down. Uh, she said she could smell sardines.

Emma sees a warehouse which can match with the description of the place describe by Mary Margaret.

Emma : Get down to the docks right now. I was right. Tamara was not down here for a run. She was in there... With Regina.

–[London, England - Past]–

It’s morning, Baelfire is sleeping near the window. He waits for Wendy’s return.

Wendy : It's all right. It's just me.

Baelfire : I thought I'd never see you again.

Wendy : How long was I gone ?

Baelfire : Just... The night.

Wendy : It felt like so much longer. As though time works differently in Neverland.

Baelfire : So... What was it like over there ?

Wendy : It's an island where there are no grown-ups to tell you what to do. But there are mermaids and fairies and all sorts of mystical creatures.

Baelfire : Then... Why did you return ?

Wendy : Because... When night fell... That's when all the children started to miss their parents, and they cried through the night.

Baelfire : Well, why don't they go home ?

Wendy : The shadow won't let them. There's a reason it's called Neverland. Because once you set foot on its soil... The shadow never lets you leave.

Baelfire : H... How did you escape ?

Wendy : He let me go. Because he didn't want me. He wanted a boy. He's coming back tonight to take one of my brothers in my place. You said magic was bad, and you were right, Bae. It's going to destroy my family.

Baelfire : No. I won't let anything bad happen to you or this family.

–[Storybrooke]–

At Mr Gold’s shop. Mr Gold shows his powers to Lacey.

Lacey : So why didn't you tell me sooner ?

Mr Gold : Because magic always comes with a price. Tends to drive away the people I care about most.

Lacey : Well, then you've been caring about the wrong people. What else can you do ?

Mr Gold makes appear a necklace.

Mr Gold : Anything. There are many perks... To being The Dark One.

Lacey : Immortality being one of them, right ? Could you, uh... Could you keep me young ?

Mr Gold : Yeah.

Lacey : 'Cause, uh... 'Cause then we can... We can be together forever. Nothing can keep us apart. What ?

Mr Gold : There is one thing.

Lacey : What is it ?

Mr Gold : Immortal means to live forever. It doesn't mean one can't be killed. There was a prophecy that... Someone... Might be my undoing.

Lacey : Well... Well, Do... Do you know who this someone is ? Then... Then get rid of them. Stop them.

Mr Gold : It's complicated. Something's standing in my way.

Lacey : I thought you were a man who... Who wouldn't let anything stand in his way.

Mr Gold : I am.

––––––––––––

Emma and Neal are inside the warehouse.

Emma : You sure you wanna be here ?

Neal : I'm not gonna leave you alone in this place.

Emma : If something does go down with Tamara, I need to know you've got my back.

Neal : Emma, if Tamara is hiding Regina here in her evil lair by the docks, yeah, I got your back.

They hear a noise. It’s David and Mary Margaret.

Emma : What the hell, guys ?

David : Here. So that doesn't happen again.

Emma : You and Mary Margaret take the basement. We'll search the main floor. Regina's gotta be here somewhere.

They spill. Tamara sees them on the video surveillance.

Tamara : Time to go. They found us.

Greg : Who, Emma and Neal ? I thought that you took care of them.

Tamara : Yeah, so did I. We need to go.

Greg : No, no. No, no, no. I... I need more time with her.

Tamara : Greg, if you get caught, this whole thing is blown.

Greg : We wouldn't even know about this town if it wasn't for my dad. I'm not leaving until I find out where he is.

Tamara : Fine. Meet me at the rendezvous point when you're done.

Greg : I'm moving up the timeline. Now I'm gonna give you one last chance. Tell me where my father is. Okay, time's up.

Regina : Wait.

Greg : Where is he ?

Regina : Dead. I killed him. The minute you ran away...

Greg : No, you're... you're lying to me.

Regina : Don't believe me ? Go see for yourself. I buried his body at your campsite. I doubt he gets many visitors there. Now go ahead and kill me. I just wanted to see the look on your face when I...

Regina : Aah !

–[London, England - Past]–

Mrs Darling says goodnight to the children then she leaves.

Mrs Darling : Good night, my treasures.

Baelfire wakes up.

Baelfire : We have work to do.

The children prepare the nursery for the battle.

Baelfire : Okay. Don't worry. The shadow's not taking anyone tonight.

Wendy : Thank you, Bae.

Baelfire : You can thank me in the morning. Okay, everyone to their beds.

The lights turns off.

Michael : Bae ?

Baelfire : Don't be frightened. The shadow... He's here. Get in the crawl space! Come on! Let's go!

The Shadow enters in the nursery.

Wendy : Where's Michael?

Baelfire : Michael ?

The Shadow wants to take Michael.

Wendy : Oh ! Don't do it! Don't go with him !

Baelfire : Michael. Michael, step back. You want him ? Take me instead.

Wendy : Bae, no !

Baelfire : But you have to promise never to bother this family again.

Wendy : No, Bae, you can't.

Baelfire : I won't let magic destroy this family. This is the only way. You have to let me go.

Baelfire takes the shadow’s hand.

Baelfire : Thank you, Wendy, for making me part of your family.

Wendy : Aah ! Bae ! Bae !

Baelfire leaves the Darling’s house.

Baelfire : Uhh ! Ohh ! Aah !

–[Storybrooke]–

At the warehouse. Greg shocks Regina again.

Greg : You feel that ?

Regina : Huh ?

Greg : That's the end of you.

Regina : Uhh !

Greg : That's scary, ain't it ?

Regina : Ohh.

Greg : Now you're never gonna hurt anyone ever again.

David comes, he shoots the electric shocker.

David : Don't move !

Greg leaves.

Mary Margaret : David ! We can't leave her. She'll die if we don't get her help.

David : We gotta get her to Mother Superior.

David contacts Emma.

David : Emma ? You gotta block the exits.

Emma : Already on it. You guys all right ?

David : Oh, we're fine. We found Regina, with Mendell. He's coming your way.

Emma : Greg Mendell.

Neal : So I was right. It wasn't Tamara.

Tamara hits Emma.

Emma : Uhh !

Tamara : Actually... It was. I just had some help.

Neal : What are you doing, Tamara ?

Tamara : I have to keep magic out of this world, Neal. It doesn't belong here. You more than anyone should understand that. It's a poison.

Neal : You've been lying to me. How long have you been lying to me ?

Tamara : This is more important than any...

Neal : How long ?!

Tamara : Since the beginning. Since I spilled coffee on you.

Neal : It wasn't an accident. You planned it all. None of it was real.

Tamara : Neal, you're a good man. I know that. So please try to understand. I had a job to do... an important one, one I think you can agree with.

Neal : You never loved me.

Tamara : No.

Neal : I can't let you leave here, Tamara.

Tamara : Neal, please don't make me.

Tamara shoots Neal.

Neal : Ohh !

Tamara : I'm sorry, Neal.

Emma : You should be.

Emma and Tamara are fighting. Emma wins. She takes the gun.

Emma : It's over.

Tamara : No. It's not.

Tamara casts a magic beans.

Emma : Aah ! Aah !

Emma climbs on the pipe to not fall in the portal.

Tamara : Bye.

Emma : Aah !

Neal : Emma !

Emma : Aah ! Aah !

Neal holds Emma.

Neal : I got you.

Emma : We gotta get you to a hospital. Aah !

They fall on the floor. Emma catches Neal before he falls in the portal.

Emma : Neal !

Neal : Emma! You can't hold both of us !

Emma : I'm not letting go of you. Uhh !

Neal : You have to.

Emma : No, you're shot ! If you fall through that portal, you'll die no matter what world you land in !

Neal : No, but, Emma, Henry needs you. He can't lose both of us. Don't make him grow up like we did.

Emma : Then don't let go. I need you. I love you.

Neal : I love you, too.

Neal lets got of Emma’s hand.

Emma : No !

Neal disappears in the portal. Emma cries.

––––––––––––

Greg is digging in the woods. He finds something

Greg : No, no, no, no, no, no.

Greg finds a skull.

Greg : No. Dad.

––––––––––––

At Mary Margaret and David’s loft. The Mother Superior heals Regina.

Mother Superior : Now that the cuff is off, she's gonna be okay, given time and rest. Her magic will return.

Emma comes in.

David : What happened ? What is it ?

Mary Margaret : Where's Neal ?

Emma : He's gone. She killed him.

–[Neverland - Past]–

Baelfire arrives in Neverland.

Baelfire : Neverland ? No! No, you're not taking me there !

Baelfire scratches a match. He puts the match on fire near the Shadow and it lets go of Bealfire.

Bealfire : Aah !

Bealfire falls in the sea. The Shadow looks for him but he sees nothing so he comes back to the island. Bealfire is floating in the sea, a ship rescues him.

Hook : Good, lad. Get the sea out of your lungs.

Bealfire : Who are you ?

Hook : The name's Hook. Captain Hook. Welcome aboard the "Jolly Roger," my boy.

–[Storybrooke]–

At Mary Margaret and David’s loft. David tries to comfort Emma.

David : Emma. I'm so sorry.

Emma : How... Am I gonna tell Henry ?

David kisses Emma.

––––––––––––

At Mary Margaret and David’s loft. Mary Margaret looks after Regina.

Regina : You... You saved me ?

Mary Margaret : Yes.

David : You really think we'd let you die ? Despite our differences, we're family.

Regina : Where are they ? Where are Greg and Tamara ?

David : They got away.

Regina : So they still have it.

Mary Margaret : Still have what ?

––––––––––––

Tamara joins Greg into the woods.

Tamara : Sorry about your father.

Greg : Me, too. Do the folks back at the home office know anything about it ?

Tamara : Yeah. They did. And you're never gonna believe what it does.

––––––––––––

At Mary Margaret and David’s loft.

David : A trigger ?

Regina : That will destroy Storybrooke.

Mary Margaret : No.

Regina : I had a fail-safe built into the curse.

Mary Margaret : Then why exactly were you carrying it around ?

David : She was gonna destroy us, Mary Margaret.

Regina : I was going to use the beans to take Henry back to the Enchanted Forest.

Mary Margaret : And in the process, kill all of us.

Regina : You wanna discuss justification ? You were going to abandon me. Or shall we discuss the more pressing issue ? Which is that I no longer control the trigger.

––––––––––––

Into the woods.

Greg : What are we supposed to do with it ?

Tamara : They want us to move to the next phase.

Greg : Already ?

Tamara : Yeah. There's only one way to get what we all want. We have to blow Storybrooke off the map.

Kikavu ?

Au total, 218 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
13.12.2018 vers 22h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
07.11.2018 vers 18h

Sabu14 
17.08.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Survivor
Hier à 23:59

Suite de Mots
Hier à 23:59

OUAT du Mois
Hier à 23:58

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

fairgirl, Avant-hier à 22:08

Bonsoir tout le monde ! De nouveaux sondages vous attendant sur les quartiers "Sex and the City" et "Ce que j'aime chez toi". merci !

SeySey, Hier à 09:48

Bonjour! Nouveau sondage sur le quartier Suits, pas besoin de connaître la série

SeySey, Hier à 16:08

Nouveau sondage spécial rentrée sur le quartier Manifest, pas besoin de connaître la série ! ;D

Luna25, Hier à 23:02

Nouveau pdm et nouveau duel sur le quartier Legends of tomorrow !

Luna25, Hier à 23:02

Venez soutenir Wyatt Halliwell ou Will Byers sur le quartier Legends of tomorrow !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site