VOTE | 821 fans

#301 : Il Suffit d'y Croire

< < C H A P I T R E  2


Centré sur : Emma
Titre VO : The Heart of the Truest Believer
Titre VF : Il Suffit d'y Croire
Diffusion USA : 29/09/2013
Diffusion FR : 25/11/2014
Captures


Résumé court : Emma, Mary Margaret, David, Regina, Mr Gold et Crochet arrivent à Neverland à la recherche de Henry. Ils sont alors accueillis de manière peu civile par des sirènes qui les menacent de mettre fin à leurs recherches avant même qu’elle n’aient commencé.

De son côté, Henry fuit les Enfants Perdus avec une autre personne qui s’est échappée du camp de Peter Pan.

Quant à Neal, il se remet de ses blessures et voyage à travers la Forêt Enchantée avec Mulan pour découvrir ce qui est arrivé à Emma et Henry.

Popularité


4.88 - 8 votes

Titre VO
The Heart of the Truest Believer

Titre VF
Il Suffit d'y Croire

Première diffusion
29.09.2013

Première diffusion en France
25.11.2014

Vidéos

Extrait #1 - Henry/Peter Pan (VF)

Extrait #1 - Henry/Peter Pan (VF)

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (inédit)
Mardi 25.11.2014 à 20:50
0.41m / 1.5% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 29.09.2013 à 20:00
8.52m / 2.6% (18-49)

Plus de détails

Première diffusion US :  29 septembre 2013 (ABC)

Première diffusion FR :  25 novembre 2014 (6ter)

Audiences USA :  8.45 M

Audiences FR : 

Ecrit par : Adam Horowitz et Edward Kitsis

Réalisé par : Ralph Hemecker

Guest Stars : Robbie Kay - Peter Pan, Sean Maguire - Robin des Bois, Sonequa, Martin-Green - Tamara, Ethan Embry - Greg Mendell, Julian Morris - Prince Phillip, Sarah Bolger - Aurore, Jamie Chung - Mulan, Parker Croft - Felix, Dave, Matthews - Docteur, Natasha Wilson - Sirène, Joy Castro - Infirmière, Alex Barima - Enfant Perdu, Jack Di Blasio - Enfant Perdu

Onze ans auparavant, à la prison de Phoenix, l’horloge indique 8h15. Les lumières clignotent lorsque qu’Emma donne naissance à Henry. Le médecin informe Emma que le bébé est un garçon. Il s’apprête à lui donner le bébé mais une infirmière l’informe de la situation. Le médecin tente de la faire changer d’avis mais Emma lui répond qu’elle ne peut pas être mère. Le médecin prend donc l’enfant laissant Emma en pleurs.

Aujourd’hui, le Jolly Roger navigue à travers le portail créé par le haricot magique. Emma, David, Mary Margaret, Regina, M. Gold et le capitaine Crochet s’accrochent au bateau. Les passagers regardent une île lointaine, Crochet leur confirme qu'ils sont arrivés au pays imaginaire.

Quelque part, Henry, Greg et Tamara arrivent à partir du portail crée par le haricot magique. Tamara exprime sa joie mais Henry informe le duo que ses mères vont venir le chercher croyant qu’il est dans la forêt enchantée. Tamara le corrige, confirmant qu'ils sont bien au pays imaginaire. Henry comprend alors qu’ils sont là pour détruire la magie du pays imaginaire. Puis Tamara tente de communiquer avec le bureau mais le communicateur n’émet aucun signal. Voulant vérifier les batteries, Greg découvre que le communicateur est rempli de sable. Le trio se met donc en route.

Sur le Jolly Roger, Crochet ralenti son navire. Regina le questionne sur son acte et il lui explique qu’il veut naviguer autour de l’île pour « le » surprendre. Ensuite, il lui raconte son ironie : Etre de retour au pays imaginaire avec Rumplestiltskin, après avoir passé des années à essayer de quitter l’île pour le tuer et que ce n’est pas le « la fin heureuse » qu’il avait imaginée. Regina lui confie que Greg lui a dit qu’elle était une méchante et que les méchants n’ont pas de fin heureuse. Elle demande alors au capitaine s’il y croit. Crochet lui répond qu’il n’espère pas sinon ils seront perdus.

Emma regarde distraitement la mer, Mary Margaret et David s'approchent d'elle. Pour consoler leur fille, Mary Margaret dit Emma que ce qui s'est passé avec Neal et Henry n'était pas sa faute, et qu’elle ne doit pas se blâmer. Emma répond que ce n’est pas le cas et que c’est sa faute. Elle se plaint que ses expériences lui ont montré que le bien ne l’emporte pas toujours. Quand Mary Margaret la supplie de laisser ses parents partager leur sagesse, Emma répond qu'ils ont le même âge, et ont des quantités égales de sagesse. Laissant échapper sa frustration, Emma regrette le fait d’avoir brisé la malédiction, disant qu'elle aurait simplement dû prendre Henry. Mary Magaret et David expriment alors l’espoir de refonder une famille. Emma ne comprend pas comment ils peuvent être aussi optimistes. Mary Margaret répond que le moment où elle a abandonné son optimisme est le moment où les choses ont mal tourné. Elle précise qu'ils trouveront Henry. Cependant, Gold n’est pas de cet avis. Il est habillé de son ancienne tenue de Rumplestiltskin. . Il informe le groupe qu'il va obtenir Henry. Regina répond qu'ils ont accepté de le faire ensemble mais il répond qu’il n’a accepté rien de tel. Emma demande pourquoi il est en train de faire ça, et il répond qu'il veut réussir. Emma lui demande pourquoi elle n’a aucune chance de réussir. Gold lui répond qu’elle ne croit pas en ses parents, ni en la magie et ni en elle-même. Il affirme que leur ennemi est trop fort pour quelqu'un comme Emma, que Neverland est un monde où «l'imagination à libre court". Laissant sa canne, Gold disparaît.

Sur l’île, Greg allume un feu pour émettre un signal ce qui préviendra le bureau. Soudain, Felix et les garçons perdus arrivent et révèlent qu’ils sont le bureau. Henry se demande pourquoi les garçons perdus voudraient détruire la magie. Felix répond que ce n'est pas leur intention puis il exige Henry. Tamara refuse de leur donner Henry tant qu’ils ne leurs plans pour qu’ils rentrent chez eux. Felix leur dit qu’ils ne rentrent pas chez eux et Greg répond qu’ils n’auront pas Henry. Soudain, une ombre arrive et enlève l’ombre du corps de Greg qui tombe sur le sol. Puis l'ombre s'enfuit en emportant l'ombre de Greg avec elle. Tamara ordonne à Henry de courir avant qu’elle soit atteinte d’une flèche tirée par un garçon perdu. Henry court à travers la forêt, il glisse et tombe. Un autre garçon l’attrape et le tire derrière un champ. Henry questionne le garçon pour savoir s’il est un garçon perdu. Il lui répond qu’il en était un mais qu’il s’est échappé. Henry tente de le questionner un peu plus mais le garçon répond qu’ils doivent bouger.

Sur le Jolly Roger, Emma s’entraîne pour le combat quand Crochet arrive. Emma se demande ce qu’il lui veut et il répond qu’il souhaite lui donner quelque chose. Il lui dit que lui et Baelfire ont passé beaucoup de temps ensemble et il lui donne une épée qui lui appartenait autrefois. Puis ils portent un toast à Neal.

Dans la forêt enchantée, Neal se réveille dans le palais d’Aurore en présence de Mulan, Aurore et du prince Phillip. Lorsque Phillip l’informe qu'il est dans la forêt enchantée, Neal exprime son choc d'être "retour". Aurore lui demande s’il vient d’ici mais Mulan pense qu’il ment en vue de ses vêtements. Elle pense qu’il vient du même monde qu’Emma et Blanche. En entendant le nom d’Emma, Neal s’exclame qu’Emma est en danger et qu’il doit la retrouver. Il s’apprête à se lever mais Phillip lui interdit en lui expliquant qu’il doit se reposer. Cependant, Neal doit savoir si Emma et Henry vont bien. Aurore comprend alors qu’il est le père d’Henry. Elle lui explique ensuite qu’elle peut arriver à communiquer avec eux. Lorsque qu’Aurore lui demande quel message elle doit faire passer, Neal répond qu’il doit dire à Emma qu’il est en vie et qu’il l’aime.

Sur le Jolly Roger, Emma et Crochet parlent quand une secousse les fait monter sur le pont. David et Mary Margaret tentent de stabiliser le bateau. Crochet dit au groupe de se préparer à l’attaque en sortant n’importe quelle arme. Le groupe regarde la mer en se demandant s’ils vont combattre des  requins, une baleine ou encore un kraken. Crochet leur dit que c’est pire que ça : Ils doivent combattre des sirènes. Crochet continue à diriger le navire en essayant de distancer les sirènes. David charge un canon et ouvre le feu sur les sirènes. Emma et Mary Margaret lancent un filet dans la mer et capture une sirène. Voyant que les sirènes sont nombreuses, Regina lance des boules de feu à la surface de l’eau ce qui fait fuir les sirènes. Regina aide alors Emma et Mary Margaret à remonter la sirène capturée sur le pont grâce à la magie.

Sur l’île, Henry et le garçon fugitif traversent la forêt pour échapper aux garçons perdus. L'autre garçon confirme qu'ils ont perdu leurs poursuivants, et les deux garçons décident de prendre une pause. Le garçon fugitif déduit qu’Henry est nouveau et se demande si l’ombre l’a pris. Henry lui explique qu’il a été kidnappé par des personnes qui travaillent pour Pan. L’autre garçon lui affirme que si Pan veut Henry, il l’aura. Henry se demande pourquoi Pan veut l’autre garçon. Celui-ci lui répond qu’il a volé de la poussière de fée à Pan afin de s’envoler pour rentrer chez lui. Cependant, le garçon affirme que cela ne marche pas. Henry lui affirme que sa famille est à sa recherche et lui propose de venir avec eux mais l’autre garçon a peur que Pan jette leurs ombres aux oubliettes. Henry rassure le garçon en lui assurant de tout ira bien et lui demande si il y a un endroit où les deux pourront se cacher des garçons perdus. Le garçon fugitif lui propose la grotte à écho qui est lointaine. Soudain, ils entendent les garçons perdus qui approchent et ils partent en direction de la grotte à écho.

Dans la forêt enchantée, la princesse Aurore dort pour tenter de communiquer. Mulan demande Neal comment il est arrivé, et Neal explique qu'il est tombé à travers un portail. Croyant qu’il allait mourir, il a pensé à l’endroit où il avait grandi. Il explique aussi que les portails mènent à l’endroit des pensées. Curieuse, Mulan demande à quoi ressemble l’autre monde. Neal explique que là-bas, les gens croient que le royaume enchanté et ses habitants ne sont que des contes de fées. Puis, Aurore se réveille et révèle qu’elle n’a pas pu prendre contact. Elle exprime sa crainte sur le fait que personne ne peut l’aider mais Neal répond que son père le peut. Il explique que son père a toujours un plan au cas où il serait de retour dans la forêt enchantée. Quand il exprime son désir d’aller au château de son père, le prince Phillip lui demande qui est son père. Neal répond que c’est Rumplestiltskin.

Sur l’île, Gold parcoure la forêt  et arrive au camp où Greg et Tamara ont été laissés. Tamara tente de ramper et tombe nez à nez avec Gold qui lui demande où est Henry. Gravement blessée, Tamara ne peut pas répondre. Gold guérit sa blessure en lui enlevant la flèche de son dos et lui redemande où il est. Elle lui répond qu’elle ignore où il se trouve et qu’elle lui a ordonné de courir dans la jungle. Elle lui explique que Pan le veut et qu’il est derrière tout ça. Elle lui dit ensuite qu’elle ignorait pour qui elle travaillait et s’excuse de ce qu’il s’est passé avec Neal. Elle lui demande s’il peut lui pardonner et celui-ci lui répond que non et lui arrache le cœur puis l’écrase. Son corps tombe au sol sans vie.

Sur le Jolly Roger, Crochet ne souhaite pas garder la sirène sur son navire. Mais Regina pense que c’est un otage et qu’ils pourraient la torturer pour la faire parler. La sirène saisit alors un coquillage et souffle dedans pour avertir les autres sirènes. Elle suggère de la laisser partir sinon ils vont mourir.

Dans la forêt enchantée, Neal et Mulan se rendent au château de Rumplestiltskin. Sur le trajet, Mulan le questionne à propos d’Emma. Elle se demande pourquoi il se bat pour elle et pourquoi Emma ne lui a jamais parlé de lui le temps où elle était dans la forêt enchantée. Neal lui répond qu’il lui a brisé le cœur en la laissant partir pour briser la malédiction et pour accomplir son destin. Il ajoute qu’il aurait pu la chercher après la malédiction brisée mais il avait peur que celle-ci ne lui pardonne pas. Il rajoute que c’est le plus grand regret de sa vie.

Sur l’île, Henry et le garçon fugitif continuent de courir vers le chemin de la grotte à écho tentant d’échapper aux garçons perdus. Soudain, un garçon perdus tirent une flèche ce qui oblige les deux garçons à prendre un autre chemin.

Sur le Jolly Roger, Charmant exige de savoir ce que la sirène a fait. Regina souhaite avoir des réponses mais Mary Margaret ne pense pas que la menacer soit utile. Crochet explique que l’on ne peut pas croire les sirènes puisque selon lui, ce sont des menteuses. La tension du groupe commence à monter. Regina pense que toutes les sirènes reviendront les tuer. La sirène lui assure qu’elle n’a pas besoin des autres puisqu’elle pense qu’ils vont se tuer eux-mêmes. Un orage se déclenche et David commence à menacer la sirène avec son épée. Regina l’encourage mais celui-ci renonce à la tuer. Crochet continue d’essayer de manœuvrer son bateau tandis que le groupe se bat sur le sort de la sirène. Regina pétrifie alors la sirène une statue de bois pensant que la tempête va s’arrêter. Cependant, le contraire se produit : Une immense vague arrive vers eux.

Dans la forêt enchantée, Neal et Mulan arrivent au château de Rumplestiltskin. Celui-ci est complètement saccagé. Mulan croit que le château est abandonné. Neal inspecte un gobelet et découvre que quelqu’un d’autre est là. Soudain, une flèche passe à quelques centimètres de Neal. Mulan sort son épée et un homme sort de derrière les rideaux. Il révèle être Robin des Bois. Robin se demande ce que Neal et Mulan font dans son château. Mulan révèle que ce château appartient au ténébreux. Neal souhaite juste jeter un coup d’œil. Robin se demande qui il est. Neal lui répond qu’il est son fils, Baelfire. Robin s’excuse et le laisse regarder autour. Robin n’a pas besoin de plus de preuves puisqu’il ne voit pas quelqu’un d’autre prétendre être le fils du Ténébreux. Neal est surpris de voir que Robin connaît son père. Robin lui explique qu’il lui a épargné la vie et qu’il lui en est redevable. Neal ajoute qu’il recherche un objet magique mais Robin lui affirme que tout ce qui était précieux a disparu. En regardant autour, Neal aperçoit un bâton de berger, celui dont se servait son père pour marquer sa croissance. En manipulant le bâton, Neal provoque l’apparition d’une armoire dissimulée par la magie. Robin est surpris puisqu’il a déjà manipulé le bâton plusieurs fois sans avoir le moindre résultat. Neal lui explique que seul son fils pouvait l’utiliser. Il appelait ça, la magie du sang.

Sur le Jolly Roger, Emma aide Crochet à maintenir son bateau de la tempête. Mary Margaret et Regina se disputent concernant le sort de la sirène. Mary Margaret veut que Regina lève le sort mais Regina refuse. Mary Margaret lui donne alors un coup de poing violent. Mary Margaret reproche à Regina de lui avoir gâché sa vie. Regina lui envoie un coup de poing à son tour. David tente d’intervenir mais Crochet lui dit qu’il a besoin de quelqu’un au mât. David et Crochet se battent à leurs tours. Emma les ordonne d’arrêter quand elle comprend que ce sont eux qui provoquent la tempête. Elle tente de les persuader d’arrêter mais sans succès. Désespérée, elle saute à la mer ce qui attire l’attention du groupe. Cependant, un des loquets du bateau cède et tombe sur Emma et l’assomme.

Sur l’île, Henry et le garçon fugitif continuent de courir afin d’échapper aux garçons perdus. Ils arrivent au bord d’une falaise. Comprenant, qu’il n’y a aucune issue, le garçon fugitif suggère de donner la poussière de fée aux garçons perdus en échange de leur vie. Henry n’est pas d’accord et prend la poussière de fée puis recule pour prendre de l’élan. Il explique à l’autre garçon que la poussière de fée fait voler et qu’il suffit d’y croire. Cependant, l’autre garçon n’y croit pas mais Henry lui y croit. Il entraîne l’autre garçon au-délà de la falaise et les deux garçons se mettent à voler au-dessus du pays imaginaire.

Sur le Jolly Roger, David et Mary Margaret paniquent. Mary Margaret demande à Regina de faire appel à la magie mais celle-ci ne peut pas ne savant pas où elle se trouve. David s’apprête à sauter mais les autres l’attache avant. David saute et retrouve Emma. Les autres les remontent et une fois sur le bateau, ils remarquent que la tempête s’est calmée.

Sur l’île, Gold s’assoit sur un rocher. Il remarque une présence et l’ordonne de se montrer. Felix se montre et le salue. Felix lui dit que Pan lui souhaite le bienvenue sur l’île et qu’il est heureux de le revoir. Il ajoute qu’il est le bienvenue au pays imaginaire et qu’il peut rester aussi longtemps qu’il le désire mais avec une mise en garde : Si il est là pour le garçon, il sera considéré comme un ennemi. Gold en a conscience. Felix ajoute que s’il est contre lui, il n’y survirera pas. Mais Gold répond que la vraie question n’est pas de savoir s’il va survivre mais combien d’entre eux il prendra avec lui. Felix accepte cette réponse  en ajoutant qu’ils se reverront dans des circonstances moins amicales. Gold commence à partir mais Felix ajoute une dernière chose que Pan voulait qu’il est. Felix jette alors une petite poupée qui provoque des pleurs de la part du Ténébreux ce qui amuse Felix qui finit par partir.

Dans la forêt enchantée, Neal ouvre l’armoire secrète de son père. Plusieurs objets magiques y sont stockés. Cependant, Neal se concentre sur une boule de cristal en mettant ses mains dessus. Il trouve cela ironique puisqu’il a évité la magie et il doit maintenant compter sur elle. Après un moment, il remarque que ça ne marche pas. Il la dépose sur la table et Mulan lui suggère de penser à Emma au lieu du lieu où elle pourrait être. Elle dit qu’il doit penser ce qu’il ressent pour elle. Neal exécute ses conseils et finit par voir Emma dans la boule de cristal. Il n’y croit pas. Emma n’est pas à Storybrooke mais au pays imaginaire.

Au pays imaginaire, Emma et les autres posent les pieds à terre. Regina suggère de réparer le navire grâce à sa magie et de suivre le plan de Crochet. Emma répond en disant que Pan sait déjà qu’ils sont sur l’île. Emma ajoute que Gold avait raison : ce pays fonctionne sur la croyance. Elle ajoute que tout le monde doit croire en eux et non à la magie. Choquée, Regina se demande si elle veut qu’ils soient tous amis. Emma lui répond qu’elle ne s’attend pas à une telle chose mais que le groupe doit rester eux-mêmes. Puis Emma annonce qu’elle est leur leader et que toutes personnes qui l’empêcheraient de retrouver son fils dégagent de son chemin. Puis elle marche en direction de la forêt en compagnie des autres qu’ils la suivent.

Quelque part sur l’île, Henry et le garçon fugitif atterrissent. Henry lui dit que si on y croit, tout est possible. Le garçon fugitif lui répond qu’il a raison en l’appelant par son prénom. Réalisant que quelque chose ne va pas, Henry lui demande comment il connaît son nom puisqu’il ne lui a jamais dit. Le garçon lui répond qu’ils vont jouer à un jeu. Henry comprend alors qu’il a été dupé et que le fugitif est un garçon perdu qui travaille pour Pan. Le garçon lui révèle alors qu’il est lui-même Peter Pan. Choqué, Henry demande à Pan pourquoi il a dit à Greg et à Tamara que la magie était mauvaise et qu’il les aiderait à la détruire. Pan lui répond qu’il avait besoin de leur aide et que c’est plus facile d’amener les personnes à haïr quelque chose plutôt d’y croire. Henry se demande pourquoi il a été amené au pays imaginaire. Pan lui explique qu’il a été à la recherche d’un objet précieux pendant plusieurs années : le cœur du plus vrai croyant. Il ajoute que lorsqu’il a sauté de la falaise avec la poussière de fée, il a prouvé qu’il avait ce cœur. Il lui annonce qu’il est le propriétaire de ce cœur spécial et qu’Henry et son cœur lui appartiennent. Puis, Pan appelle les garçons perdus qui se regroupent autour d’Henry. Pan les invites à « jouer ».

Ecrit par leila36

Dans une chambre d’hôpital – Phoenix – 11 ans plut tôt - Passé

L’horloge montre 8 heures 15 minutes.

Médecin : Allez, respirez. Soufflez, soufflez.

Infirmière : Oui, c’est très bien, parfait.

Médecin : C’est très bien, continuez.

Infirmière : C’est parfait, vous y êtes presque.

Médecin : C’est parfait. (Un agent assiste à l’accouchement alors qu’Emma est attachée au pied.) Vous vous en sortez très bien. (Emma continue de souffler.) Allez, respirez, respirez, c’est bien, super, voilà. Continuez, oui, prenez de grandes inspirations, respirez alors maintenant poussez de toutes vos forces. (Emma pousse et se met à crier.) C’est ça, poussez, poussez. (Elle continue de crier et les lumières s’éteignent dans la pièce.)

Infirmière : Ça y est, c’est bon, respirez, respirez.

Médecin : (Alors que le bébé est né.) Voilà, c’est fini. C’est un très beau bébé. Oui, tu es magnifique. C’est un garçon Emma. (Cette dernière ne veut pas le regarder.) Emma ? (Elle refuse.)

Infirmière : (À l’oreille du médecin.) Elle ne veut pas garder l’enfant. (Il continue de pleurer.)

Médecin : Il faut que vous sachiez que vous pouvez encore changer d’avis.

Emma : Non, je ne saurais pas être mère. (Le médecin s’en va avec l’enfant alors qu’Emma se met à pleurer.)

 

Sur le Jolly Roger – Sur la route du pays imaginaire – Présent

Emma tente de s’accrocher comme elle peut pendant la traversée du vortex. Tout le monde s’accroche et le navire arrive à destination sur la mer. Ils se demandent où ils sont.

Emma : C’est ça ?

Kilian : Ouais, le pays imaginaire. (Ils avancent vers l’île.)

 

OUVERTURE

Des enfants se mettent à voler dans la forêt.

 

Au pays imaginaire – Présent

Henry est tombé sur le sol, sorti du vortex. Owen et Tamara sont à côté de lui et il décide de s’enfuir. Ils sont sur la plage.

Owen : Non, non, non, non. (Il le retient.) Tu restes avec nous, petit. T’as nulle part où aller de toute façon. (Il le fait avancer alors qu’il enlève son sac de son dos.)

Tamara : Ah, on a réussi, on l’a fait Greg. Mission accomplie.

Henry : Vous êtes sûrs de ça ? (Owen fait tomber son manteau.) Parce que mes mères vont venir me chercher. Mes deux mères.

Owen : Ah oui, tu devrais peut-être jeter un coup d’œil autour de toi. (Henry regarde autour de lui.) Tu vois une grande horloge dans le coin ? Tu es très loin de Storybrooke.

Henry : Ça change pas grand-chose. Ma famille est déjà venue, ils trouveront un moyen de revenir dans la forêt enchantée.

Tamara : (Regardant autour d’elle, ils entendent du bruit.) Sauf que cet endroit n’est pas la forêt enchantée. C’est le pays imaginaire.

Henry : Le pays imaginaire ? Vous voulez détruire le pays imaginaire ? (Owen cherche quelque chose dans son sac.)

Tamara : C’est le cœur même de la magie. Où est l’émetteur ? On doit signaler notre position au bureau central.

Owen : (Donnant le talkie-walkie.) Tiens, le voilà.

Henry : Le bureau central est dans la jungle ? Il y a qui au juste là-bas ? (Owen met son sac sur son dos.)

Owen : Peu importe pour qui on travaille, toi, t’as pas besoin de le savoir. (Tamara tente d’appeler le bureau central.) Ce que je peux te dire sur eux, c’est qu’ils ne nous lâcheront pas.

Henry : Ah ouais, ils vous ont dit comment repartir une fois que vous aurez détruit la magie ?

Owen : On ne pose pas de question. On croit en notre cause, c’est tout.

Tamara : Greg.

Owen : Ouais.

Tamara : (Donnant le talkie-walkie.) Je ne vois rien qui s’allume sur ce truc.

Owen : T’as vérifié que les piles fonctionnent. (Il enlève la cache arrière et à la place des piles, se trouve du sable qu’il jette au sol.)

Tamara : Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est un jouet ?

Henry : Eh bien, heureusement que vous ne posez pas de questions.

Owen : Allez, on y va. Avance. (Ils s’avancent dans la jungle.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

Ils continuent leur traversée sur une mer calme. La barre tourne et Kilian l’arrête avec son crochet. Regina le regarde.

Regina : Pourquoi tu ralentis ? Je tiens à te rappeler que la vie de mon fils est en danger.

Kilian : (Naviguant toujours.) Oh je le sais, mon impétueuse reine. Mon objectif est de nous conduire de l’autre côté de l’île et de rejoindre l’embouchure de la rivière et, ensuite on remonte le cours d’eau et on les prend par surprise. C’est assez ironique.

Regina : Que veux-tu dire ?

Kilian : Oh, j’ai passé la plus grande partie de ma misérable vie à essayer de partir d’ici et de tuer Rumplestiltskin. Et me revoilà, mettant le cap sur cette île infernale avec mon ennemi juré à bord. Ça n’est pas exactement la fin heureuse que je m’étais imaginé.

Regina : Greg Mendell m’a dit quelque chose de troublant un jour, que j’étais la méchante et que les méchants n’ont jamais droit à une fin heureuse. Tu crois que c’est vrai ?

Kilian : J’espère que non, sinon nous avons gâché nos vies.

Emma est sur le ponton en train de regarder la mer, Mary Margaret et David arrivent vers elle.

Mary Margaret : Tu sais ce qui est arrivé à Neal et à Henry, ce n’est pas ta faute, alors, il ne faut pas t’en vouloir.

Emma : Je ne m’en veux pas. (Regardant vers eux.) Je vous en veux à vous. Tout ça c’est arrivé parce que je vous ai écouté. Vous dites que le bien finit toujours par triompher, c’est pas vrai. Moi, je n’ai pas grandi dans un monde de conte de fées, mon expérience de la vie est différente et c’est là-dessus que je me base.

Mary Margaret : Et nous, on se base sur notre propre expérience. On veut seulement partager avec toi ce que la vie nous a appris.

Emma : Je sais, vous essayez de vous comporter en parents mais on a le même âge. La vie m’a appris autant de choses qu’à vous. Et tout ce que je veux, c’est retrouver mon enfant. J’aurais jamais dû rompre la malédiction, j’aurais dû m’enfuir avec Henry tant que c’était…

Mary Margaret : Aujourd’hui, vous seriez ensemble, on est passé à côté de ton enfance, Emma et toute notre vie, on le regrettera.

David : C’est pour ça qu’on est là, on ne veut pas que tu subisses la même chose et on va faire en sorte que ça n’arrive pas. On formera à nouveau une vraie famille.

Emma : (Haussant le ton.) Comment vous faites pour être toujours aussi exaspérant d’optimisme ?

David : Ça fait partie de ce qu’on est.

Emma : Pourquoi ? Reconnais que depuis que votre mémoire est revenue, depuis que vous vous rappelez que vous êtes Blanche-Neige et le prince Charmant, votre vie est devenue franchement, votre vie craint un max.

David : Non, on t’a retrouvée.

Emma : (Toujours en haussant le ton.) Mais on nous a enlevés à Henry et Neal et des tas d’autres personnes.

Mary Margaret : Écoute, je suis persuadée que l’instant où je cesserai de croire que tout va s’arranger, sera précisément celui où tout espoir sera perdu. (David met sa main sur son épaule.) On va retrouver Henry.

Gold : (Apparaissant sur le navire.) Non, vous ne le retrouverez pas. (Ils se retournent vers lui.)

Kilian : (Voyant sa nouvelle tenue.) Oh, je vois que tu as pris le temps de te changer, c’est vrai qu’il n’y avait rien de plus urgent à faire.

Gold : C’est moi qui le retrouverai.

Regina : On avait convenu qu’on partirait ensemble à sa recherche.

Gold : Personnellement, je n’ai jamais convenu de quoi que ce soit.

Emma : Pourquoi vous iriez seul ?

Gold : Mais pour réussir.

Emma : Qu’est-ce qui vous fait croire que moi je vais échouer ?

Gold : Comment réussiriez-vous ? Vous ne croyez pas en vos parents, vous ne croyez pas à la magie, vous ne croyez même pas en vous-même.

Emma : Depuis que j’ai tué un dragon, je crois en beaucoup de choses.

Gold : Vous ne croyez qu’en ce que vous voyez. Avez-vous déjà sauté dans le vide sans savoir ce qui vous attend ? Sans avoir la moindre certitude à laquelle vous raccrocher ? Je commence à vous connaître, mademoiselle Swan et malheureusement, en dépit de tout ce que vous avez vécu, vous êtes toujours cette garante de caution méfiante et obstinément rationnelle qui exige des preuves. Mais au pays imaginaire, ça ne fonctionne pas comme ça.

Emma : Je suis prête à tout pour le sauver.

Gold : Pour cela, il faudrait d’abord que quelqu’un vous dise quoi faire. Je regrette très chère, notre adversaire est trop redoutable pour que je vous serve de guide en permanence. Pour survivre ici, il faut avoir une imagination débordante. Hélas, ce n’est pas votre cas. (Il faut tourner la canne et celle-ci tombe au sol. Emma la regarde puis lève les yeux et Gold est désormais parti. Les autres ne savent pas quoi faire alors que la canne bouge toujours.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Owen fait un feu de bois dans la jungle.

Henry : Vous allez faire cuire des brochettes ?

Owen : Non, je signale notre présence. Aidez-moi à ramasser des brindilles sèches, il faut prévenir le bureau central qu’on est là.

Tamara : Et si ça servait à rien de les prévenir ? S’ils avaient fait exprès de nous donner un faux émetteur.

Owen : Tu ne vas pas laisser ce gamin te coller ce genre d’idées dans la tête. (Ils entendent du bruit et des enfants perdus arrivent vers eux dont Felix.) Qui êtes-vous ?

Felix : Nous sommes le bureau central. Bienvenue au pays imaginaire.

Tamara : C’est ça le bureau central ? Une bande d’ados en haillons.

Henry : Ce ne sont pas des ados, ce sont les enfants perdus.

Felix : Tu es un malin, toi.

Henry : Pourquoi les enfants perdus voudraient détruire la magie ?

Felix : Qui a dit que nous voulions détruire la magie ?

Owen : C’était notre mission.

Felix : C’est ce qu’on vous a fait croire. Oui mais, ce que nous voulons, c’est ce garçon. Alors livrez-le nous.

Tamara : Avant, on veut savoir quel est le plan. Pour détruire la magie, pour retourner dans notre monde.

Felix : (En riant.) Vous ne retournerez pas dans votre monde.

Owen : (Le prenant de haut.) Dans ce cas, vous n’aurez pas le gamin.

Felix : Bien sûr que si. (Une ombre arrive et s’attaque à l’ombre d’Owen qui crie puis s’écroule au sol sous les yeux effarés de Tamara. Les ombres s’en vont.)

Tamara : Sauve-toi. (Henry s’enfuit.)

Felix : Ramenez-le-moi. (Les enfants perdus se mettent à courir vers Henry qui file à toute vitesse. Pendant ce temps, un enfant perdu lance une flèche vers Tamara qui lui transperce le dos. Elle s’écroule aussi et souffre de douleurs. Les enfants perdus s’en vont tandis qu’on voit Owen mort.)

 

Henry continue sa course dans la jungle alors que les enfants perdus le suivent toujours et tentent de le ramener. Il tombe au sol mais est rattrapé par quelqu’un.

Garçon : Lève-toi. (Il le cache derrière des feuillages.

Enfant perdu 1 : Il est parti de l’autre côté ? (Ils sont toujours à la recherche d’Henry.)

Enfant perdu 2 : Par ici, venez. (Le garçon enlève sa capuche.)

Henry : Merci.

Garçon : Peter et sa bande communique avec chaque grain de sable de cette île. Il faut que tu sois prudent.

Henry : T’es un enfant perdu ? (Le garçon enlève les liens des poignets d’Henry.)

Garçon : J’en étais un mais je me suis enfui. Ils me cherchent moi aussi.

Henry : Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Garçon : On parlera plus tard, il faut d’abord qu’on s’éloigne. Suis-moi. (Ils s’en vont.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

Emma fait des tractions grâce à une barre qui se trouve dans une pièce du navire. Elle pose ses pieds sur une banquette. Elle semble s’arrêter.

Kilian : (Entrant dans la pièce.) Oh, j’espère que vous n’arrêtez pas à cause de moi.

Emma : C’est pas trop mon genre. (Elle recommence.)

Kilian : Que faites-vous ?

Emma : Je me prépare pour la bataille.

Kilian : Ah, je suis un peu surpris que vous ayez besoin de vous préparer, je croyais qu’être prête pour la bataille était votre état naturel. Ne laissez pas Rumplestiltskin vous atteindre. (Elle descend de la banquette.)

Emma : Qu’est-ce que vous voulez ?

Kilian : Vous donner quelque chose. (Il a un objet dans la main qu’il met sur une table et semble chercher quelque chose.) Vous savez à une époque Baelfire et moi avons passé beaucoup de temps ensemble.

Emma : Il a toujours été Neal pour moi.

Kilian : Oui, bien sûr. (Il donne une canne.) C’était la sienne.

Emma : Je vous imaginais pas aussi sentimental.

Kilina : Je ne le suis pas. J’ai simplement pensé qu’elle pourrait vous être utile là où nous allons, pour la bataille. (Il donne une coupelle et il verse du rhum dedans.)

Emma : Merci.

Kilian : À Neal.

Emma : À Neal. (Ils choquent leurs coupelles et se mettent à boire.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans un château – Présent

Neal est allongé sur un lit et il se réveille. Mulan est à côté de lui.

Mulan : Qui êtes-vous ?

Neal : Neal.

Aurore : (Arrivant avec le prince Philippe.) Il va mieux ?

Mulan : Assez pour être interrogé. (Aurore verse un verre d’eau.)

Aurore : Tenez, buvez, vous devez avoir soif. (Elle lui donne à boire.)

Neal : Je suis où exactement ?

Aurore : Dans notre royaume.

Neal : Et il est où votre royaume ?

Philippe : Dans la forêt enchantée.

Neal : Je suis revenu.

Aurore : Revenu ? Vous venez de ce monde ?

Mulan : Il ment, regarde comment il est habillé, il vient du même monde qu’Emma et Blanche-Neige.

Neal : Emma ? Emma Swan, vous la connaissez ?

Mulan : Vous aussi, vous la connaissez ?

Neal : (Se sentant mal.) C’était ma… c’était ma… tout ce que je peux vous dire, c’est qu’elle est en danger, elle a besoin de mon aide, il faut que je la retrouve. (Il tente de se lever et arrive à s’assoir.)

Philippe : Vous devez vous reposer, vous avez été gravement blessé. Vous avez dû être touché par une sorte de flèche. (Neal regarde sa blessure.)

Neal : Une flèche de calibre 45. Écoutez, je vais avoir besoin de votre aide, il faut que je sache si Emma et Henry vont bien.

Aurore : Vous… vous êtes le père d’Henry ? J’ai longtemps été sous l’emprise d’un sortilège, le charme du sommeil. Blanche m’a appris à contenir mes cauchemars et je suis maintenant capable de parcourir le monde des rêves pour y trouver ceux qui ont vécu la même chose que moi. Il est bien possible que je parvienne à communiquer avec eux. (Neal se met debout.) Si j’y arrive, que voulez-vous que je leur dise ?

Neal : Dites à Emma que je suis vivant et que je l’aime.

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger – Présent

Emma et Kilian sont assis et continuent de discuter.

Emma : Il est resté combien de temps avec vous ?

Kilian : Assez longtemps pour me manquer à moi aussi. (Ils entendent un choc contre le navire.)

Emma : C’était quoi ça ?

David et Mary Margaret tentent de stabiliser le Jolly Roger.

Regina : (Arrivant près de la barre.) Dites tous les deux, à quoi vous jouer ?

Mary Margaret : On essaye de stabiliser le navire.

David : Accrochez-vous.

Kilian : (Arrivant à son tour sur le navire.) Préparez-vous à l’attaque.

Regina : Tu pourrais être un petit peu plus précis.

Kilian : (Tenant la barre.) Si vous avez une arme, je vous conseille de la sortir.

Emma : Il y a quoi là-dessous, un requin, une baleine ?

David : (Qui a rejoint Emma avec Mary Margaret.) Un kraken ?

Kilian : Pire encore. (Ils sont en train de regarder ce que c’est et ce sont des sirènes qui attaquent.) Des sirènes.

Emma : Des sirènes ?

Kilian : Oui, ce sont des créatures très déplaisantes.

Regina : Sans blague. (Elles continuent à faire le tour du navire.)

Kilian : Je vais essayer de les semer.

Emma : Ce n’est pas vrai, il y en a combien ? (Elles se mettent à les attaquer.)

David : Je ne vais pas laisser des poissons nous faire chavirer. (Il met un chiffon et des chaînes dans le canon.)

Mary Margaret : Viens.

Emma : Où tu vas ?

Mary Margaret : À la pêche. (Elles prennent le filet tandis que David vise le canon vers les sirènes. Il l’a fait brûlé, ce qui a provoqué une explosion ce qui a gêné les sirènes qui crient. Elles mettent le filet dans l’eau alors que David continue d’utiliser le canon. Elles essayent de le retenir.) On en a attrapé une. (Elles tirent pendant que les sirènes continuent de s’en prendre au navire.)

Regina : Quoi, une seule ? Elles sont des dizaines. (David utilise encore le canon.) Bon, cette fois ça suffit. (Elle utilise une boule de feu vers les sirènes alors qu’elle frappe trois fois, faisant fuir les sirènes. Tout est redevenu calme.) Voilà, elles sont parties.

Mary Margaret : Pas toutes visiblement. (Elle continue de tirer avec Emma le filet où se trouve une sirène.) On en fait quoi de celle-là ? (Regina la fait apparaître sur le navire. Elle gigote et tout le monde la regarde.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Le garçon et Henry continuent toujours de fuir les enfants perdus qui les suivent. Ils s’arrêtent.

Enfant perdu 3 : Où il est passé ?

Enfant perdu 4 : Trouvez-le.

Enfant perdu 3 : Je crois qu’il est parti par là. Par là.

Garçon : Je crois qu’on les a semés.

Henry : Alors, on peut souffler cinq minutes.

Garçon : (Faisant oui de la tête.) Hmm. (Henry s’assoit.) T’es nouveau ici ? C’est l’ombre qui t’a enlevé toi aussi.

Henry : Non, j’ai été kidnappé par des gens qui travaillent pour Peter Pan.

Garçon : Je ne veux pas t’inquiéter mais s’il les a envoyés te chercher, c’est qu’il te veut vraiment. Et si Peter te veut vraiment, il t’aura d’une façon ou d’une autre.

Henry : Pourquoi Peter te recherche toi ?

Garçon : (Montrant une petite capsule.) À cause de la poudre de fée. Je lui en ai pris parce que je pensais qu’elle me permettrait de m’envoler et de rentrer chez moi mais ça ne marche pas. Ça n’a servi à rien.

Henry : T’en fais pas, je sais que ma famille va venir me sauver, t’auras qu’à t’enfuir avec nous.

Garçon : T’y crois réellement ? T’es pas le premier petit garçon à penser que sa famille va venir pour le délivrer.

Henry : Ma famille à moi est différente, on finit toujours par se retrouver quoi qu’il arrive.

Garçon : Mais il vaut mieux qu’ils ne te retrouvent pas sinon Peter leur arrachera leur ombre à tout jamais.

Henry : (Il se lève et met sa main sur l’épaule du jeune.) Ça va finir par s’arranger, je te le promets. Ne perds pas espoir. On va essayer de se faire oublier. Tu connais un endroit où les enfants perdus iront pas nous chercher ?

Garçon : Il n’y a qu’un endroit où ils ne pourraient jamais nous retrouver, les grottes de l’Écho. Mais c’est loin. (Ils entendent du bruit.)

Henry : Alors qu’est-ce qu’on attend pour y aller ? Montre-moi le chemin.

Enfant perdu 5 : Retrouvez ce garçon.

Enfant perdu 6 : Ne les laissez pas s’échapper. (Le garçon et Henry se remettent à courir.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château d’Aurore

Aurore est allongée sur son lit et Philippe est à côté d’elle. Mulan est avec Neal.

Mulan : Vous vous sentez mieux ?

Neal : Oui.

Mulan : Comment êtes-vous arrivé ici ?

Neal : J’ai franchi une porte. J’étais blessé, je suis tombé, je croyais que j’allais mourir alors j’ai repensé à l’endroit où j’ai passé mon enfance. C’est comme ça que ça marche, les portes vous envoient là où votre esprit vous a conduit.

Mulan : Alors racontez-moi, comment est-il cet autre monde ?

Neal : Pour commencer, ils croient que ce monde-là n’est qu’un conte de fées. Une sorte de légende et qu’on est les personnages d’une histoire inventée.

Mulan : Une histoire qui parle de moi ?

Neal : Oui, il y a même un film sur vous qui est plutôt réussi.

Mulan : Qu’est-ce qu’un film ?

Neal : Euh… (Aurore se réveille et se lève.)

Aurore : C’est pire que je ne le craignais. Je n’ai pas pu dialoguer avec eux. J’aurais voulu faire davantage mais j’ai bien peur que nul ne puisse vous aider.

Neal : Mon père pourrait lui. Il ne laissait jamais rien au hasard, alors il a forcément laissé un truc derrière lui au cas où il reviendrait ici, un truc que je pourrais utiliser pour contacter Emma, la rejoindre. Il suffirait que j’aille à son château.

Philippe : Qui est votre père ?

Neal : Rumplestiltskin.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Gold continue sa marche dans la jungle et arrive au campement d’Owen et Tamara qui souffre avec la flèche dans le dos. Elle s’avance sur le sol et se trouve nez-à-nez avec lui.

Gold : Où est-il ? Où est Henry ? Attendez, ça ira mieux si je vous débarrasse de ça. (Il lui enlève la flèche avec son pouvoir et la guérit.)

Tamara : (Tentant de se relever.) Merci beaucoup.

Gold : Où est Henry ? Ils l’ont tué ?

Tamara : Non, je ne crois pas, je lui ai dit de prendre la fuite. C’est ce qu’il a fait et il s’est sauvé.

Gold : Où ça ?

Tamara : (Montrant une direction.) Dans la jungle. Peter le cherche, Peter Pan, c’est lui qui est derrière tout ça. Écoutez monsieur Gold, je vous jure que je ne savais pas pour qui je travaillais. (En pleurant.) Je suis vraiment navrée pour Neal. Je regrette sincèrement.

Gold : (S’agenouillant devant Tamara.) Je sais, vous n’étiez qu’un pion.

Tamara : Oui, vous croyez que vous pourrez me pardonner ?

Gold : Non. (Il arrache son cœur et le serre jusqu’à ce que ça soit de la poussière, elle meurt et tombe au sol. Il s’en va.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

La sirène est toujours sur le navire, agitant sa nageoire.

Kilian : Vous allez me balancer ce monstre par-dessus bord.

Regina : Non, maintenant on a un otage.

David : J’avoue que pour une fois je suis d’accord avec Crochet, ces créatures ont essayé de nous tuer.

Regina : C’est l’occasion de découvrir pourquoi.

Mary Margaret : Et comment ? En la torturant ? (La sirène prend un coquillage et le prend.)

Regina : Oui, si ça s’avère nécessaire. (Elle souffle dedans, provoquant un bruit sourd.)

Emma : C’était quoi ça ?

Sirène : Un avertissement. Laissez-moi partir sinon vous mourrez.

 

Dans la forêt enchantée – Dans le désert

Mulan est avec Neal à la recherche du château de Rumplestiltskin.

Mulan : Je peux vous poser une question ?

Neal : Je ne crois pas que j’arriverai à vous expliquer ce qu’est un film.

Mulan : Vous dites que vous voulez vous battre pour retrouver Emma mais elle n’a jamais parlé de vous quand elle était ici. Pour quelle raison ?

Neal : Je lui ai brisé le cœur. Je l’ai quittée pour qu’elle puisse accomplir son destin, pour qu’elle puisse rompre la malédiction. Par la suite, j’aurais pu partir à sa recherche, tenter de la revoir puis dire que je l’aimais. Mais je crois que j’avais peur qu’elle refuse de me pardonner alors j’ai choisi la solution de facilité, j’ai même pas essayé.

Mulan : Vous ne croyez pas suffisamment en l’amour pour dépasser votre crainte d’être rejeté.

Neal : Ouais et ça reste mon plus grand regret. Je ne souhaite à personne de connaître ça. (Ils continuent leur route.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Henry et le garçon courent toujours à travers la jungle. Les enfants perdus sont à leur recherche.

Henry : Ils sont tout près, je les vois.

Garçon : C’est bon, on est presque arrivé. Viens, suis-moi. (Ils reçoivent une flèche mais elle atterri dans l’arbre.)

Henry : (Montrant une direction.) Ils essayent de nous barrer la route, ils savent qu’on va vers les grottes, il faut partir par là. (Ils se remettent à courir.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

David : (Prenant le coquillage de la main de la sirène.) Qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce que tu as fait ?

Sirène : Laisse-moi retourner dans l’eau.

Regina : Dis-nous d’abord ce qu’on veut savoir. De toute façon, on te fera parler.

Mary Margaret : Ce n’est pas en la menaçant qu’on va la persuader de coopérer.

Regina : J’ai une soudaine envie de poisson grillé.

Kilian : La faire parler ne servira à rien, les sirènes sont des menteuses, on ne peut pas leur faire confiance.

Emma : Je suis assez d’accord.

Mary Margaret : Si ça se trouve, elles ont peur de Peter Pan. Si on la relâche, elles accepteront peut-être de nous aider.

Regina : Oui, ou alors elle reviendra avec ses copines pour tous nous tuer.

Sirène : Nous n’avons pas besoin de vous tuer, vous le ferez vous-même. Maintenant relâchez-moi. (Une tempête commence à arriver vers eux.)

David : Qu’est-ce qu’il se passe ?

Kilian : C’est une tempête, c’est elle qui l’a provoquée. Ne la laissez pas s’échapper. Si elle réussit à s’enfuir, elle nous laissera tous nous noyer. Tant qu’on la garde prisonnière, on a une monnaie d’échange.

David : (Il prend l’épée et la met sous le cou de la sirène.) Arrête cette tempête et on te laissera partir. (Elle ne veut pas alors il est prêt à lui trancher la gorge, ce que ne veut pas Emma.)

Emma : Non !

Regina : Ah, ah, j’aime mieux ça, allez-y. Découpez-la moi en filet. (Il est prêt à le faire mais renonce.)

David : Non. Nous ne sommes pas des barbares.

Regina : Ce qu’on va bientôt être, c’est mort.

Kilian : (Tentant de tenir la barre.) Attendez, je vais essayer de l’éviter. Au cours de ma carrière de pirate, j’ai échappé à bien des tempêtes.

Regina : Arrête ça tout de suite où je te tue.

Mary Margaret : On n’est pas des assassins.

Sirène : Si vous l’êtes et c’est ce qui causera votre perte.

Mary Margaret : J’en étais sûre, il faut la relâcher.

Regina : Cette dégoulinade de bons sentiments, ça marchait peut-être dans la forêt enchantée mais pas ici. Ici, c’est le pays imaginaire. (Ils sont secoués par la tempête qui approche de plus en plus.)

David : Vas-y doucement pirate.

Kilian : Ce n’est pas moi, c’est le navire. On prend l’eau. (La sirène sourit.)

Regina : Vous m’autorisez à réduire cette pimbèche en cendres.

David : Non.

Mary Margaret : Si vous la tuez, tout son peuple nous vouera une haine viscérale.

Kilian : La reine a raison, elles ont déjà essayé de nous tuer une fois.

Emma : (En criant.) Stop, ça suffit, il faut qu’on réfléchisse, qu’on en discute ensemble.

Regina : J’ai déjà bien assez réfléchi. (Elle transforme la sirène en statue de bronze.) Voilà, cette fois la tempête devrait s’arrêter.

Emma : Regina, qu’est-ce que vous avez fait ?

Regina : (Voyant la tempête arriver.) Non.

Emma : Qu’est-ce que vous avez fait ? (Ils tentent de se protéger devant la tempête dont la montée des eaux provoque un chavirement. Ils s’accrochent comme ils peuvent.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Neal et Mulan arrivent dans le château et entrent dans une pièce.

Mulan : Il semble à l’abandon.

Neal : (Regardant dans une coupe où il goûte au liquide qu’il y a dedans.) Non, quelqu’un vit ici. (Une flèche arrive sur lui, il recule.)

Robin des Bois : La première flèche était une mise en garde, gente dame. C’est la première règle de la chevalerie.

Mulan : (Après avoir sorti son épée, elle la met devant elle.) Qui êtes-vous ?

Robin des Bois : (Descendant de la fenêtre, il enlève sa capuche et vise Mulan avec son arc.) Je m’appelle Robin.

Neal : (S’approchant de Mulan.) Sérieusement, Robin des Bois.

Robin des Bois : J’aimerai m’incliner mais mon carquois m’en empêche. Alors dites-moi, de quel droit violez-vous ma propriété ?

Mulan : Ce château appartient au Ténébreux. C’est vous qui violez sa propriété.

Robin des Bois : Personne ne l’a revu depuis la malédiction, si jamais il réapparaît, je m’empresserai de quitter les lieux.

Neal : Non, ce n’est pas la peine, le château est à vous si vous le voulez. Laissez-moi seulement jeter un coup d’œil.

Robin des Bois : Qui êtes-vous pour réclamer un tel privilège ?

Neal : Dans ce monde on m’appelle Baelfire. Je suis son fils. (Robin baisse son arc.)

Robin des Bois : (En ricanant.) Je vous prie de m’excuser. Si vous voulez bien vous donner la peine.

Neal : Ma parole vous suffit ?

Robin des Bois : (En rangeant sa flèche.) Nul n’oserai se prétendre son fils sans l’être.

Neal : Oui, c’est vrai.

Robin des Bois : Votre père n’aurait pas toléré une imposture de ce genre. Il ne valait pas mieux le provoquer.

Neal : Vous connaissiez mon père ?

Robin des Bois : Nos chemins se sont croisés une fois, en effet.

Neal : La plupart des gens qui croisent son chemin finissent mal.

Robin des Bois : Il s’en est fallu de peu mais il m’a laissé la vie sauve. Je lui suis redevable.

Neal : Et je ne vous cache pas que ça m’arrange. Je cherche quelque chose qu’il pourrait avoir laissé ici. (Il regarde dans la pièce.) Un objet magique.

Robin des Bois : Navré de vous décevoir mais quand je suis arrivé, le château avait déjà été mis à sac alors que la malédiction venait à peine de s’accomplir. Il ne restait aucun objet de valeur.

Neal : Oui mais les voleurs ne prennent que ce qui attire leur regard. (Il regarde au sol et voit un bâton qu’il prend.)

Mulan : Qui a-t-il de magique dans une vieille canne en bois, elle appartenait sûrement à un des voleurs.

Neal : Non, elle était bien à lui. (Il montre la canne.) Vous voyez ces encoches ? Il se servait de cette canne pour me mesurer et voir à quel point je grandissais. (Il la fait tourner dans tous les sens et fait apparaître une porte sur le mur.)

Robin des Bois : Je me suis servi de cette canne une dizaine de fois. Elle n’a jamais révélé la moindre porte secrète.

Neal : Mon père ensorcelait les objets du quotidien, ce qui n’était qu’un bout de bois sans intérêt entre les mains d’un pillard devenait magique dans les siennes.

Mulan : Ou dans celles de son fils unique.

Neal : Ouais, il appelait ça la magie du sang. Ça paraît peut-être difficile à croire mais pour lui la famille passait avant tout le reste.

Robin des Bois : Alors, qu’y-a-t-il derrière ?

Neal : On va vite le savoir. (Ils s’approchent de la porte secrète.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

Kilian et Emma tentent de naviguer comme ils le peuvent à travers la tempête.

Emma : (En criant.) Je croyais que vous savez comment échapper à une tempête.

Kilian : (En criant ; pendant que Mary Margaret regarde la tempête.) Ce n’est pas une tempête, c’est une véritable damnation.

Mary Margaret : Pourquoi vous avez fait ça ?

Regina : Vous insinuez que ce qu’il se passe est de ma faute.

Mary Margaret : Je vous ai dit de ne pas faire de mal à cette sirène.

Regina : Moi au moins j’ai essayé de résoudre le problème, on ne peut pas en dire autant que vous.

Mary Margaret : (En criant de plus en plus.) Ramenez-la à la vie ! (Kilian et Emma tentent tant bien que mal à avancer dans cette mer déchaînée.) Rendez-lui son apparence normale.

Regina : Et ensuite ? Vous comptez la rallier à votre cause avec des bisous à la fraise et des autocollants de licorne.

Mary Margaret : Étant donné que votre plan a échoué on pourrait au moins essayé.

Regina : Vous n’êtes vraiment qu’une princesse naïve.

Mary Margaret : Et vous vous êtes une… (Elle donne un coup de poing dans le visage de Regina qui tombe.)

Regina : (Se relevant.) Quelle force.

Mary Margaret : Vous n’avez encore rien vu. (Un éclair s’abat sur les voiles. Elle continue de crier.) Je commence à en avoir assez que vous me gâchiez continuellement la vie.

Regina : C’est moi qui vous gâche la vie ?

David : (Voulant les arrêter.) Hey ! (Regina donne à son tour un coup de poing dans le visage de Mary Margaret. David veut les séparer mais Kilian l’en empêche.)

Kilian : Reste ici, laisse ces deux mégères régler ça entre elles, j’ai besoin de toi.

David : Personne ne traite ma femme de mégère. (Il s’en prend à Kilian et une bagarre commence tout comme celle entre Mary Margaret et Regina. La tempête est de plus en plus violente.)

Emma : (Tenant la barre.) Arrêtez !

David tente de retourner le crochet contre Kilian et Regina attaque toujours Mary Margaret. Emma regarde la tempête et comprend que c’est leurs confrontations qui la provoquent.

Emma : Ce n’est pas la sirène, c’est nous. Si vous n’arrêtez de vous battre, on va tous y rester. Vous ne voyez pas que c’est nous qui provoquons cette tempête. (Mary Margaret reçoit encore un coup de poing dans la figure et les hommes se battent toujours. Emma s’en va de la barre et monte sur le bord du navire en s’accrochant à la corde.) Hey ! (Ils se battent toujours autant.) Stop ! Je sais ce qu’il faut faire, écoutez-moi. (La tempête continue sur le même rythme alors qu’ils se battent toujours autant. Emma prend la décision de sauter par-dessus bord.)

David : (La voyant faire.) Emma !

Mary Margaret : (Elle s’arrête de se battre.) Emma !

David : (Arrêtant de se battre, il rejoint le bord.) Emma ! (Ils vont tous au rebord et Mary Margaret crie en étant inquiète. Une poulie tombe dans l’eau et frappe Emma dans le dos sous l’effet de la vitesse. Elle se met à couler.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Henry et le garçon continuent de courir dans la jungle mais ils arrivent près d’un précipice.

Henry : Oh fais gaffe.

Garçon : Oh.

Enfant perdu 6 : Ils sont là. On y va.

Henry : Qu’est-ce qu’on fait ? Il y a un autre chemin qui va aux grottes de l’Écho ?

Garçon : Non, on est fait comme des rats. (Il prend la fiole contenant de la poussière de fée.) Si je leur donne la poudre de fée, ils nous laisseront peut-être la vie sauve.

Henry : Alors tu abandonnes ?

Garçon : On n’a plus d’autre choix. On est coincé ici. C’est fini.

Henry : (Prenant la fiole.) Non, voilà notre porte de sortie.

Garçon : Quoi ? Qu’est-ce que tu fais ? (Henry le fait reculer.)

Henry : Je nous donne un peu d’élan.

Garçon : Pourquoi faire ?

Henry : Tout le monde sait que la poudre de fée sert à voler.

Garçon : On ne peut pas voler, j’ai essayé, ça n’a pas fonctionné.

Henry : Ça c’est parce que tu n’y croyais pas vraiment.

Garçon : Et j’y crois encore moins maintenant.

Henry : Ça fait rien. (Il ouvre la fiole.) Parce que moi j’y crois. (Il se met à courir, entraînant le garçon. Ils sautent et la poudre de fée fait le tour d’eux, leur permettant de s’envoler. Ils volent au-dessus de la jungle et les enfants perdus arrivent à leur tour, les regardant faire. Ils sourient.)

 

Au pays imaginaire – Sur le Jolly Roger

Mary Margaret : (En criant.) Emma !

Regina : (Alors qu’Emma, inconsciente, coule.) Quelle idiote !

Mary Margaret : Regina, ramenez-la à bord.

Regina : Je n’y arriverai pas avec cette tempête. Je ne vois même pas où elle est. Je ne ramènerai que de l’eau et la moitié de sa jambe. (David se met au-dessus du rebord pour sauter mais Kilian tente de l’en empêcher.)

Kilian : Non attends.

David : Elle va se noyer.

Kilian : Et toi aussi alors laisse-moi faire. (Donnant une corde.) Tenez, attachez-le. (David met de la corde autour de sa taille et Kilian tient la corde. David saute dans l’eau et cherche Emma. Tout le monde regarde s’ils ne reviennent pas, alors ils tirent sur la corde. David continue de la chercher et la voit. Il la remonte à la surface.) Il l’a attrapée, remontez-les. (Ils se mettent à tirer de toutes leurs forces. Kilian a attaché la corde sur une partie de la voile.) Vous pouvez lâcher. (Il tire sur la poulie, ce qui ramène David et Emma au bord du navire. Mary Margaret l’aide à prendre Emma et la mettre sur le pont. David remonte après. Elle est inconsciente.)

David : Emma.

Mary Margaret : Oh, non. (Emma crache de l’eau et reprend ses esprits. Mary Margaret et David sourient de voir Emma en vie alors que les nuages s’écartent pour laisser passer la lune. La tempête est passée.

Emma : Je vous l’avais dit. (Ils peuvent continuer leur chemin jusqu’à l’île.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Gold continue sa marche dans la jungle à la recherche d’Henry. Il s’assoit sur un rochet.)

Gold : Tu ne viens même pas me dire bonjour, très cher. (Felix arrive près de lui.)

Felix : Bonjour, Rumplestiltskin. (Ce dernier fait un geste de bienvenue.) Peter te souhaite la bienvenue sur l’île. Il m’a demandé de te dire qu’il était très heureux de te revoir.

Gold : Oh, j’en suis persuadé.

Felix : Il veut aussi que tu saches que tu peux rester au pays imaginaire aussi longtemps que tu le souhaites mais à une condition.

Gold : Avec lui il y en a toujours une.

Felix : Tu ne dois pas chercher à retrouver le jeune garçon. Si tu le faisais, cela ferait de toi l’ennemi de Peter Pan.

Gold : Dans ce cas, on dirait que rien n’a changé.

Felix : Si tu lui déclares la guerre, tu n’as aucune chance de survivre.

Gold : (En rigolant.) Le problème n’est pas de savoir si j’ai une chance de survivre (il se lève) puisqu’on sait tous les deux ce qui m’attend. Non en fait, la seule vraie question c’est (il s’avance vers lui et le prend par la veste) combien d’entre vous je vais emmener avec moi.

Felix : C’est la réponse que je dois lui transmettre.

Gold : C’est ma réponse.

Felix : Dans ce cas, je suppose que nous sommes amenés à très vite nous revoir dans des circonstances nettement moins amicales.

Gold : Tu peux y compter. (Il le relâche et s’en va.)

Felix : Pas si vite, je n’ai pas terminé. (Il s’arrête et se retourne vers Felix.) Il avait aussi un petit cadeau pour toi. (Il lui lance une petite poupée en chiffon qui tombe au sol. Gold le ramasse. Il se met à pleurer et Felix s’abaisse à sa hauteur.) C’est bizarre hein, comme certaines choses auxquelles on n’a pas pensé depuis toutes ces années sont encore capables de nous faire pleurer. (S’en allant avec son bâton.) À la prochaine, Ténébreux. (Gold continue de pleurer en approchant la poupée près de lui.)

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de Rumplestiltskin

Neal ouvre la porte et voit plein d’objets qui s’y trouvent dont des livres.

Neal : (Voyant une boule blanche.) J’ai passé toute ma vie à fuir la magie. Maintenant, c’est la seule chose qui puisse m’aider. (Il la touche et se concentre mais rien ne se passe.) Ça ne marche pas, comment ça se fait ? (Il l’amène et la pose sur une table.)

Mulan : Il ne faut pas que vous pensiez à un endroit, il faut que vous pensiez à elle, à Emma. Et surtout à ce que vous ressentez pour elle. (Il suit ce qu’elle a dit, la touche et ça fonctionne, il voit Emma dans un endroit.)

Neal : (Il la relâche.) Oh non. C’est pas possible.

Robin des Bois : Qu’y-a-t-il, vous ne la voyez pas ?

Neal : Si mais elle n’est pas à Storybrooke. (Il voit passer Emma.) Elle est au pays imaginaire.

 

Au pays imaginaire – Sur une île

Tout le monde a accosté sur une île et ils sont désormais sur la plage du pays imaginaire.

Regina : On n’est pas obligé de procéder de cette façon. Je peux réparer le navire, mes pouvoirs magiques sont suffisamment puissants pour ça, on pourra mettre le plan de Crochet à exécution.

Emma : Une attaque surprise ? Soyons pas naïfs, mais votre magie va vite nous servir parce que Peter Pan sait déjà qu’on est là. Alors, ça ne sert plus à rien de se précipiter. Gold avait raison, cette île ne se dévoile que si on y croit et on était tous bien trop occuper à s’étriper pour vraiment croire à quoi que ce soit. Ça vaut aussi pour moi, je ne prétends pas avoir fait mieux que les autres mais c’est le moment de commencer à croire pas en la magie mais en chacun d’entre nous.

Regina : Vous voulez qu’on devienne amis ? Après tout ce qu’on s’est infligé les uns aux autres.

Emma : Non, je n’ai pas dit ça. Je sais qu’entre nous il y a des tensions voire de la haine.

Kilian : C’est faux, il arrive même que vous me plaisiez, du moins quand vous ne me hurlez pas.

Emma : On n’a pas besoin de devenir amis, mais il n’y a qu’un seul moyen de retrouver Henry et c’est de faire l’effort de coopérer.

David : Quoi ? Avec elle et avec ce type ? Non, je ne suis pas d’accord. On doit faire les choses dans les règles.

Emma : (S’approchant de son père.) Non, pas forcément. Tout ce qui compte, c’est qu’on réussisse et c’est pour ça qu’il va falloir qu’on assume ce qu’on est. Un héros, une méchante ou bien un pirate. Il n’y pas de bien et de mal. On aura besoin des compétences de chacun, qu’on les approuve ou pas.

Regina : Et vous, c’est quoi votre compétence ? Sauveuse ?

Emma : Je suis une mère et je suis la meneuse de ce groupe alors soit vous m’aidez à récupérer mon fils soit vous vous écartez de mon chemin. (Elle s’en va en prenant son épée et tout le monde la suit. David prend son épée et s’en va à son tour. Kilian passe à côté de Regina, lui faisant comprendre qu’elle a raison. Ils la suivent dans la jungle.)

 

Au pays imaginaire – Près de la jungle

Le garçon et Henry sont toujours en train de voler au-dessus de la jungle. Il montre une direction et ils tombent dans un endroit de la jungle.

Henry : Tu vois, il suffit d’y croire et tout devient possible.

Garçon : (Prenant un ton grave.) Si tu savais à quel point c’est vrai Henry.

Henry : (Surpris.) Comment… Comment tu peux savoir que je m’appelle Henry. Je ne te l’ai jamais dit.

Garçon : Disons que c’est une devinette. Une énigme que tu dois résoudre.

Henry : Tu m’as menti. Tu es un enfant perdu, tu travailles pour Peter.

Garçon : Pas tout à fait. (Il s’approche de lui.) En fait, je suis Peter Pan.

Henry : Mais t’as dit à Greg et Tamara que la magie était maléfique et que tu leur montrerais comment la détruire. Pourquoi ?

Peter Pan : Parce que j’avais besoin de leur aide et c’est tellement plus facile d’inciter une personne à haïr la magie qu’à y croire.

Henry : Pourquoi tu m’as fait venir ici ?

Peter Pan : Ça fait longtemps maintenant que je suis à la recherche de quelque chose d’essentiel, quelque chose de plus insaisissable que le plus grand de tous les mystères.

Henry : Quoi ?

Peter Pan : Le cœur du plus pur des croyants. Quand tu t’es emparé de la poudre de fée et que tu as sauté de la falaise, (il tape trois fois sur une branche d’arbre) tu as confirmé mes soupçons. C’est toi l’heureux propriétaire de ce cœur exceptionnel. Et maintenant, ton cœur et toi vous m’appartenez. (Il prend un couteau et le lève en l’air. Il se met à crier.) Venez tous me rejoindre. (Les enfants perdus arrivent et forment un cercle autour d’Henry.) On va jouer.

–[Phoenix - Past]–

At the prison, Emma is in labour.

Doctor: Big breath. Breathe away. Breathe away.

Nurse: Okay, here we go.

Doctor: You're doing great.

Nurse: Just hang on.

Doctor: You're doing fine. That's it. Just keep breathing. There you go. Just fine. Doing fantastic. Just keep breathing. There you go. There you go. That's it. Breath, breath, breath. Doing great. Doing great. Here you go. Keep going. Yeah. Breathe. Breathe. Big breath. Big breath. Okay, now big push! Big push. Push! Push! Push! Push!

The baby is born.

Doctor: Great. Here we go. That's good. That's beautiful. I know. It's a boy, Emma. Emma?

The nurse says something to the doctor.

Doctor: Oh. Emma, just so you know, you can change your mind.

Emma: No. I can't be a mother.

The doctor takes the baby away. Emma cries.

–[Neverland]–

The Jolly Roger is in the portal then is arrives in Neverland.

Emma: Is that it?

Hook: Aye. Neverland.

———–

Henry arrives in Neverland on the beach. He tries to escape from Greg and Tamara.

Greg: No. Unh-unh. Unh-unh. Unh-unh. Slow down, pal. You got nowhere to go.

Tamara: We made it. Mission accomplished.

Henry: Are you sure about that? 'Cause my mom's coming to get me. Both of them.

Greg: You know, I'm gonna take a look around, kid. You see any clock towers? You're a long way from Storybrooke.

Henry: It doesn't matter. My family's been to the Enchanted Forest before, and they can get here again.

Tamara: Well, we're not in the Enchanted Forest. This is Neverland.

Henry: Neverland? You're here to destroy Neverland?

Greg search for something in his bag.

Tamara: It's the mother lode of magic. Oh, where's the communicator? We need to signal the home office.

Greg gives Tamara the communicator.

Greg: Here you go, T.

Henry: An office in a jungle? Huh. Who works there?

Greg: Who we work for is not your concern, kid. Just know that they take care of us.

Henry: Do they? Can they tell you how to get back home after you destroy magic?

Greg: We don't ask questions. We just believe in our cause.

Tamara: Greg?

Greg: Yeah?

Tamara: I'm not getting a status light on this thing.

Greg: Did you check the batteries?

Greg opens the communicator. There is sand instead of batteries.

Tamara: What the hell is this? A toy?

Henry: It's a good thing you guys don't ask any questions.

Greg: Let's go. Walk.

———–

On the Jolly Roger. Hook drives the ship. Regina is near him.

Regina: Why are you slowing down? In case you didn't know, my son's life is in danger.

Hook: Oh, I know, my hot-headed queen. My plan is to bring us to the far side of the island, link up with the widest part of the river, then we sail right through and take him by surprise. The irony.

Regina: What irony?

Hook: Oh. I spent more time than I care to remember trying to leave this place to kill Rumplestiltskin. And here I am, sailing right back into its heart with him as my guest of honour. It's not quite the happy ending I was hoping for.

Regina: Greg Mendell said something funny to me. He said I'm a villain, and that villains don't get happy endings. You believe that?

Hook: I hope not. Or we've wasted our lives.

———–

Emma is looking at the ocean when her parents come to her.

Mary Margaret: Hey. What happened to Neal and Henry, it's not your fault. You can't blame yourself.

Emma: I don't. I blame you. All this happened because I listened to you. You say good always wins. It doesn't. I didn't grow up in some fairytale land. My experience is different. That's all I can go on.

Mary Margaret: And all we have to go on is ours. So if you would just let us share our wisdom...

Emma: I appreciate you trying to be parents. But we're the same age. We have equal amounts of wisdom. And all I want is Henry back. I should never have broken the curse. I should've just taken Henry and...

Mary Margaret: You're right. Th... Then you'd be together. We missed you growing up, Emma, and it haunts us every day.

David: And that's why we're here now. We don't want you to have to go through the same thing, too. And you won't. We are gonna get our family back.

Emma: How can you two be so infuriatingly optimistic?

David: It's who we are.

Emma: Why?! Ever since you got your memories back, ever since you remembered that you're Snow White and Prince Charming, your lives have... they've... Well, they've sucked!

David: No. No, we found you.

Emma: And lost Henry and Neal and countless other people!

Mary Margaret: Emma, the minute I let go of the belief that things will get better is the minute I know they won't. We'll find Henry.

Mr. Gold: No, you won't

Mr. Gold appears on the board.

Hook: Oh, that's a great use of our time... A wardrobe change.

Mr. Gold: I'm gonna get Henry.

Regina: We agreed to do this together.

Mr. Gold: Actually, we made no such agreement.

Emma: Why are you doing this?

Mr. Gold: Because I wanna succeed.

Emma: What makes you think I'm gonna fail?

Mr. Gold: Well, how could you not ? You don't believe in your parents or in magic or even yourself.

Emma: I slayed a dragon. I think I believe.

Mr. Gold: Only what was shown to you. When have you ever taken a real leap of faith? You know, the kind where there's absolutely no proof ? I've known you some time, Ms. Swan. And sadly, despite everything you've been through, you're still just that... Bail bondsperson, looking for evidence. Well, dearie, that's not gonna work in Neverland.

Emma: I'll do whatever it takes.

Mr. Gold: Well, you just need someone to tell you what that is. Sorry, dearie. Our foe is too fearsome for hand-holding. Neverland is a place where imagination runs wild. nd sadly... Yours doesn't.

Mr. Gold uses his stick to create a diversion so he can disappear.

———–

Greg, Tamara and Henry are in the jungle. Greg makes a camp fire.

Henry: We making s'mores?

Greg: No. Building a signal. Help me gather some dry leaves. We need to let the home office know that we're here. And what if that's not enough?

Tamara: What if the empty communicator wasn't an accident?

Greg: Don't let the kid get in your head.

The lost boys come.

Greg: Who are you?

Felix: We're the home office. Welcome to Neverland.

Tamara: The "home office" is a bunch of teenagers?

Henry: They're not teenagers. They're the lost boys.

Felix: Look at that.

Henry: Why do the lost boys want to destroy magic?

Felix: Who said we wanna destroy magic?

Greg: That was our mission.

Felix: So you were told. Yes. Now the boy. Hand him over.

Tamara: Not until you tell us the plan... For magic, for getting home.

Felix: You're not getting home.

Greg: Then you're not getting the boy.

Felix: Of course we are.

The shadow flies to Greg and rips his shadow.

Greg: Aah!

Tamara: Run!

Felix: Get the boy.

Henry and Tamara run away. The lost boys attack them. Tamara is hit by a arrow on the back.

———–

Henry is running away from the lost boys. He falls. A boy who was hiding in the jungle catches him and hides him.

Boy: Come on.

A lost boy: Where'd he go?!

A lost boy: This way!

Henry: Thanks.

Boy: Pan and his forces are in tune with every grain of sand on the island. We must be careful.

Henry: Are... are you a lost boy?

Boy: I was.

The boy frees Henry from his handcuffs.

Boy: But I escaped and now they're after me, too.

Henry: How? What happened?

Boy: No time for questions. We must keep moving. Come on.

———–

Emma is in the Jolly Roger’s hold. She’s training. Hook enters.

Hook: Oh. Don't stop on my account.

Emma: Wouldn't think of it.

Hook: What are you doing?

Emma: Getting ready for a fight.

Hook: Well, I've never known you to need to get ready for a fight. I thought it was a natural state. Don't let Rumplestiltskin get you down, love.

Emma: What do you want?

Hook: To give you something. You know, Baelfire and I once spent a lot of time together.

Emma: He was always "Neal" to me.

Hook: Yeah. Right. This was his.

Hook gives Emma Neal’s sword.

Emma: I didn't realize you were sentimental.

Hook: I'm not. I just thought you could use it where we're going. You know... To fight.

Hook gives Emma a cup. He serves her rum.

Emma: Thanks.

Hook: To Neal.

Emma: To Neal.

They cheer and drink.

–[Enchanted Forest]–

Neal is laid on Aurora’s bed. He awake. Mulan keeps a eye on him.

Mulan: Who are you?

Neal: Neal.

Aurora and Philip arrive.

Aurora: Is he well?

Mulan: Well enough to be questioned.

Aurora: Here. Drink. Drink. You must be thirsty.

Neal: Where am I?

Aurora: You're in our kingdom.

Neal: Where's your... Where's your kingdom?

Phillip: The Enchanted Forest.

Neal: I'm back.

Aurora: Back? You mean you're from here?

Mulan: He's lying. Look at his clothes. He's from the same world Emma and Snow are from.

Neal: Emma? Emma Swan? You know her?

Mulan: How do you know her?

Neal: She's... She's my... I... I don't know. But she's in danger. I have to get back to her. Oh! I have to help her !

Phillip: You need to rest. You were gravely injured when we found you. Were you hit by some kind of arrow?

Neal: 45 caliber arrow. Look, I... I need your help. I need to know that Emma and Henry are all right.

Aurora: You're... You're Henry's father ? I was once under a sleeping curse. Snow taught me how to control the nightmare. And with practice, I'm able to walk the dream world, find others like me who have passed through. It's possible I can make contact with them. If I can, what would you like me to tell them ?

Neal: Tell Emma I'm alive, and I love her.

–[Neverland]–

Emma and Hook have a conversation in the hold.

Emma: How long was he with you?

Hook: Long enough for me to know that I miss him, too.

Something hits the ship.

Emma: What was that?

———–

On the board. Emma and David try to stabilize the ship.

Regina: What the hell are you two doing?!

Mary Margaret: Trying to keep it steady!

David: Hold on!

Hook arrives.

Hook: Prepare for attack!

Regina: Be more specific.

Hook: If you've got a weapon, then grab it!

Emma: What's out there? A shark?! A whale?!

David: A kraken?

Hook: Worse.

Emma and David see mermaids under the sea.

Hook: Mermaids.

———–

The ship is under attack.

Emma: Mermaids?!

Hook: Yes, and they're quite unpleasant.

Regina: You think?

Hook: I'll try and outrun them.

Emma: How many of them are there?!

David: I will not be capsized by fish!

David arms a cannon.

Mary Margaret: Emma!

Emma: What are you doing?!

Mary Margaret: Fishing.

David shoot the mermaids. Emma and Mary Margaret cast a fishing net.

Mary Margaret: Aah! We caught one!

Regina: One? There are dozens of them. Enough of this.

Regina casts fireballs in the sea. The mermaids leave.

Regina: There. They're gone.

Mary Margaret: Not all of them! What about that one?!

Regina transports the mermaid on the ship with her power.

Mermaid: Aah!

———–

On the island, Henry and the boys are running in the jungle. They stop.

Lost boy: Where'd he go?

Boy: I think we lost them.

Henry: Okay. Can we rest for a minute?

Boy: You're new. Did the shadow take you, too?

Henry: No. I was kidnapped by some people who work for Pan.

Boy: I'm sorry. If he sent for you, he wants you. And if Pan wants you, he will get you.

Henry: Why does Pan want you?

Boy: Pixie dust. I stole it from him 'cause I thought I could use it to fly away and go home. But it doesn't work. It's useless.

Henry: Don't worry. My family's coming to rescue me, and you could come with us.

Boy: You really think you're the first boy to believe that his family's actually coming for them?

Henry: My family's different. We always find each other.

Boy: You better hope they don't, or else Pan will rip their shadows into oblivion.

Henry: It's gonna be okay. I promise. Don't lose hope. All we need is time. Is there a place where we can hide from the lost boys ?

Boy: There's a place they can't track us. The echo caves. But it's far.

Henry: Then what are we waiting for? Lead the way.

They restart to run.

–[Enchanted Forest]–

Aurora is sleeping on her bed. Phillip is watching her.

Mulan: Feeling better?

Neal: Yeah.

Mulan: How did you get here?

Neal: I fell through a portal. I thought... I thought I was gonna die, and... And I thought about this place. I thought about growing up here. That's how portals work. They take you to wherever you think of.

Mulan: Well, what's it like, the other world?

Neal: Uh, well, for starters, they think that this place is just a fairy tale. Like a... Like a legend, like we're all just characters in a story.

Mulan: I'm in a story?

Neal: Yeah. They made a movie about you. It's actually pretty good.

Mulan: What's a movie?

Neal: Uh...

Aurora is waking up.

Aurora: It's worse than I feared. I couldn't make contact. I wish I could be more help... I fear no one can.

Neal: My father can. He always had a plan. Uh, he would've left something behind, if he ever found himself back here. Something that can be used to contact Emma, to get to her. I know it. I just need to get to his castle.

Phillip: Who's your father?

Neal: Rumplestiltskin.

–[Neverland]–

Mr. Gold is walking in the jungle. Tamara crawls on the ground. Mr. Gold stands near her.

Tamara: So where is he? Henry. Now, now. I can help you speak.

He heals Tamara.

Tamara: Thank you.

Mr. Gold: Where's Henry? They killed him?

Tamara: I don't think so. I told him to run, and he did.

Mr. Gold: Where?

Tamara: The jungle. Pan wants him. He's behind all this. Look, Mr. Gold, I didn't know who I was working for. I'm sorry about Neal. I'm so sorry.

Mr. Gold: I know. You were merely a pawn.

Tamara: Can... Can you forgive me?

Mr. Gold: No.

Mr. Gold rips Tamara’s heart. He crushes it the Tamara dies.

———–

On the Jolly Roger.

Hook: Get that thing off my ship!

Regina: No. Now we have a hostage.

David: I hate to say it, but I'm with Hook. Those things just tried to kill us.

Regina: And perhaps we should find out why.

Mary Margaret: How? By torturing her?

Regina: Well, if need be. Sure.

The mermaid blows in a conch.

Emma: What the hell is that?

Mermaid: A warning. Let me go... Or die.

–[Enchanted Forest]–

Neal and Mulan are on walk to the Dark One’s Castle.

Mulan: Can I ask you a question?

Neal: Yeah, I don't know how to explain what a movie is.

Mulan: You say that you're fighting for Emma. But she never mentioned you when she was here. Why is that?

Neal: Because I broke her heart. I let her go so that she could break the curse and fulfill her destiny. And when it was broken, I could've gone after her. I could've told her I loved her. But... I was afraid she would never forgive me, so I wound up taking the easy way out, which is not trying.

Mulan: Your belief in love wasn't strong enough to overcome your fear of rejection.

Neal: Yeah. Greatest regret of my life, not one I wish upon anyone.

–[Neverland]–

The lost boys are running in the jungle. Henry and the boy are running away from them.

Henry: They're close. I can see them.

Boy: We're almost to the caves. Come on. Follow me.

A arrow is sent.

Henry: They cut us off. They know about the caves. I have to go this way.

———–

On the Jolly Roger. David takes the conch from the mermaid’s hand.

David: What is this? What did you do ?!

Mermaid: Let me go.

Regina: Not until you tell us. Or we make you tell us.

Mary Margaret: Threatening her isn't the way to motivate her.

Regina: Well, I'm all out of fish food.

Hook: Doesn't matter if you get her to talk. You can't trust her. Mermaids are liars.

Emma: Of course they are.

Mary Margaret: Maybe they're just scared of Pan. If we let her go, maybe they'll be on our side.

Regina: Or maybe she and her friends will come right back to kill us.

Mermaid: Oh, I don't need my friends to kill you. You'll kill yourselves. Now let me go.

The thunder and lighting are happening.

David: What the hell?!

Hook: It's a storm. She called it. Don't let her go! She'll swim off and leave us all to die. At least with her, we've got leverage.

David: Stop the storm. Then we let you go.

David threatens the mermaids. He puts his sword under the mermaid’s neck.

Regina: That's more like it, Charming. Filet the bitch.

David: No. We're not barbarians.

Regina: What we're going to be is dead.

Hook: Hold on! I'm gonna turn her around. I've outrun many a storm.

Regina: Make it stop or die.

Mary Margaret: We are not killers!

Mermaid: Yes, you are. And you've brought this death upon yourselves.

Mary Margaret: This is why we should free her!

Regina: That feel-good nonsense, Snow, might play in the Enchanted Forest, but this... This is Neverland.

David: Keep your grip, pirate!

Hook: It wasn't me, mate! It was the ship ! We're taking on water!

Regina: Now may I resume killing her?!

David and Mary Margaret: No!

Mary Margaret: You kill her, and her kind have a personal vendetta against us.

Hook: Look, the queen is right. They've already tried killing us.

Emma: Stop! That's enough ! We need to think this through!

Regina: I already have.

Regina turns the mermaid into wood.

Regina: There. That should stop the storm.

Emma: Regina! What did you do?!

Regina: No.

A huge wave comes.

Emma: What have you done?!

–[Enchanted Forest]–

At the Dark One’s Castle.

Mulan: It appears abandoned.

Neal takes a cup and tastes the liquid.

Neal: No. Someone's here.

An arrow is cast, it almost hit Neal.

Neal: Whoa!

Robin Hood: The first was a warning, milady. Chivalry and all that.

Mulan: Who are you?

Robin Hood: The name's Robin.

Neal: No way. Robin Hood.

Robin Hood: I'd bow but this quiver's rather tight. Now... What are you doing trespassing in my castle?

Mulan: This castle belongs to The Dark One. It is you who trespasses.

Robin Hood: He hasn't been seen since the queen's curse. If he ever shows up, I'll be happy to vacate.

Neal: No, no need. In fact you can have it. I just... I need to look around for a bit.

Robin Hood: And who would you be to grant such title?

Neal: In this land, I'm known as Baelfire. I'm his son.

Robin Hood: My apologies. Go ahead.

Neal: You don't want to see I.D.?

Robin Hood: Who would claim to be that who wasn't?

Neal: Yeah. Good point.

Robin Hood: Your father would not stand for imposters. He had quite a temper.

Neal: You knew my father?

Robin Hood: We crossed paths once, yes.

Neal: Most crossings with my father don't end well.

Robin Hood: It was touch and go. He spared my life. I owe him a debt.

Neal: Well, I'm happy to collect. I'm looking for something he left here. A magical item.

Robin Hood: Well, I'm very sorry to disappoint, but I arrived shortly after the curse. The place was cleaned out. Nothing of any value remains.

Neal: Well, thieves and looters would only take what they could see.

Neal picks up his father’s cane.

Mulan: What's magical of a knotted old cane? It probably belonged to one of the looters.

Neal: No, it belonged to him. See these markings? He was keeping track of me growing.

Neal uses the cane as a wand, a door appears.

Robin Hood: I've handled that walking stick a dozen times. It never released cloaking spell before.

Neal: My father enchanted objects so that what might be a useless piece of wood in the hands of a looter would become magical in his.

Mulan: Or in the hands of his only son.

Neal: He called it blood magic. Might not always seem like it, but family was important to dear old dad.

Robin Hood: So... What's in there?

Neal: Let's find out.

–[Neverland]–

Emma and Hook try to hold the Jolly Roger’s helm.

Emma: I thought you said you could outrun a storm!

Hook: This isn't a storm. It's bloody damnation!

Mary Margaret and Regina have an argument.

Mary Margaret: Why would you do this?

Regina: You're going to blame me?

Mary Margaret: You turned the mermaid into wood!

Regina: I did something about it, which is more than what you can say!

Mary Margaret: Undo your spell! Bring back the mermaid!

Regina: And what, you'll win her over with your rainbow kisses and unicorn stickers?!

Mary Margaret: Considering that your plan failed, at least we could try!

Regina: You're such a naive princess!

Mary Margaret: And you are such a...

Mary Margaret punches Regina in the middle of the face.

Regina: Uhh. Is that your best?

Mary Margaret: Not even close! I am so tired of you ruining my life!

Regina: I ruined your life?

David: Hey!

Regina punches Mary Margaret in the middle of the face.

Mary Margaret: Aah!

Hook tries to prevent David to join Regina and Mary Margaret.

Hook: Hey, let the slags go. I need you at the mast.

Mary Margaret: Aah!

David: Don't call my wife a slag!

David punches Hook in the stomac.

Hook: Uhh!

Hook and David are fighting.

Emma: Stop it! It's not the mermaid. It's us ! No. If you don't stop fighting, we're all gonna die! Don't you see we're causing the storm?!

Emma lets go of the helm.

Emma: Hey! Stop! You need to listen to me !

Emma dives in the ocean. Everybody stop fighting.

David: Emma!

Mary Margaret: Emma!

David: Emma!

Mary Margaret: Oh! Uhh!

A pulley is removed from the ship a fall in the sea. It punches Emma’s head.

———–

Henry and the boy are still running into the jungle. They arrive near a cliff. Henry stops his ride.

Henry: Watch out!

A lost boy: They're over here!

Henry: What do we do? Is there any other way to the echo caves?

Boy: No. We're done for. I'll give em the pixie dust. Maybe they'll let us live.

Henry: You wanna give up?

Boy: We don't have a choice. They got us. This is the end.

Henry: No. It's our way out.

Henry takes the pixie dust.

Boy: What... what are you doing?

Henry: Getting a running start.

Boy: For what?

Henry: Everyone knows pixie dust is for flying.

Boy: Don't you remember ? The dust doesn't work.

Henry: That's because you have to believe.

Boy: I definitely do not believe.

Henry: That's okay... Because I do.

They jump and fly.

———–

On the Jolly Roger.

Mary Margaret: Emma!

Regina: Idiot!

Mary Margaret: Regina, get her up here!

Regina: I... I... I can't! Not in this storm. I... I can't even see her. I'll just bring up water and half her leg.

David is preparing to jump in the water.

Hook: Wait!

David: She'll drown!

Hook: And so will you! Let me help. Here, tie him.

David jumps over board. He finds Emma and brings her to the surface.

Hook: He has her! Pull!

Mary Margaret: Aah!

Hook: I've got it.

Hook finishes to get them on board.

Mary Margaret: Oh!

David: Oh... Emma?

Mary Margaret: No.

Emma spites out of water.

Emma: I told you.

———–

Mr. Gold is walking into the Jungle then he sits.

Mr. Gold: Come out and say hello, dearie.

Felix arrives.

Felix: Hello, Rumplestiltskin. Pan welcomes you to the island. He wanted me to tell you he is excited to see you again.

Mr. Gold: Oh, yeah. I'm sure he is.

Felix: He wanted me to let you know you're welcome in Neverland, for as long as you wish to stay… With one caveat.

Mr. Gold: There's always something with him.

Felix: If you're here for the boy... Well... That makes you Pan's enemy.

Mr. Gold: Then nothing's changed.

Felix: If you go against him, you will not survive.

Mr. Gold: Well, the question isn't, will I survive? Because we both know I won't. No, no. The real question is...

Mr Gold catches Felix.

Mr. Gold: How many of you I take with me.

Felix: So is that your answer?

Mr. Gold: That's my answer.

Felix: Well, then, I suppose that means I'll see you again, in less friendly circumstances.

Mr. Gold: Count on it.

Felix: One last thing. There's something he wanted you to have.

Felix casts a straw doll to Mr. Gold. Mr. Gold takes it and cries.

Mr. Gold: Isn't it funny... The things we haven't thought about in years still have the ability to make us cry? See you around... Dark One.

–[Enchanted Forest]–

At the Dark One’s Castle. Neal open the door. He puts his hand on a crystal ball.

Neal: I spent my entire life running from magic. Now it's the only thing that can help me.

Nothing happen.

Neal: It's not working. Why isn't it working?

Mulan: Don't think of a place. Think of her, of Emma, you feel about her.

The crystal ball works.

Neal: No. It can't be.

Robin: What's wrong? Isn't she there?

Neal: Yes, but that's not Storybrooke. Emma's in Neverland.

–[Neverland]–

Emma, Mary Margaret, Regina, David and Hook accost on Neverland.

Regina: We don't have to do it this way. I can fix the "Jolly Roger." My magic is powerful enough. We can execute the pirate's plan.

Emma: Sneak attack? Let's not be naive. Save your magic. We'll need it later, because Pan already knows we're here. It's time we stop running. Gold was right. This land is run on belief. All of us have been too busy being at each other's throats to be believers. I was as wrong as anyone else. It's time for all of us to believe... Not in magic, but in each other.

Regina: You wanna be friends? After everything that's happened between all of us?

Emma: I don't want or expect that. I know there's a lot of history here and a lot of hate.

Hook: Actually, I quite fancy you from time to time, when you're not yelling at me.

Emma: We don't need to be friends. What we need to know is the only way to get Henry back is cooperation.

David: With her? With him? No, Emma, we have to do this the right way.

Emma: No, we don't. We just need to succeed. And the way we do that is by just being who we are... A hero, a villain, a pirate. It doesn't matter which, because we're gonna need all those skills, whether we can stomach them or not.

Regina: And what's your skill, "Saviour"?

Emma: I'm a mother, and now I'm also your leader. So either help me get my son back or get out of the way.

Emma moves, they follow her one by one.

———–

Henry and the boy land on the ground.

Henry: See? If you believe, anything is possible.

Boy: You couldn't be more right, Henry.

Henry: How... How'd you know my name? I never told you.

Boy: Let's make it a game, a puzzle to solve.

Henry: You lied to me. You are a lost boy. You work for Pan.

Boy: Not exactly. I am Peter Pan.

Henry: But you told Greg and Tamara that magic was bad, that you'd help them destroy it. Why?

Peter Pan: Because I needed their help. And it is so much easier to get people to hate something than to believe.

Henry: Why did you bring me here?

Peter Pan: For quite some time, I've sought something extremely important, something more elusive than the greatest of all mysteries.

Henry: What?

Peter Pan: The heart of the truest believer. And when you took that pixie dust, Henry, and jumped off that cliff... You proved yourself. You are the lucky owner of that very special heart. And now ? You... And it... Are mine. Come on, boys!

The lost boys come.

Peter Pan: Let's play!

Kikavu ?

Au total, 213 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
14.12.2018 vers 22h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
10.11.2018 vers 15h

Sabu14 
17.08.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier Peaky Blinders est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Peaky Blinders

Activité récente
Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Avant-hier à 07:33

direction le quartier New Amsterdam. Merci !

choup37, Avant-hier à 14:25

Et du coup nouveau sondage sur Doctor Who

ophjus, Avant-hier à 16:41

Demain, le quartier The Bold Type aura 1 mois, n'hésitez pas à participer à ses aniamtions !

choup37, Avant-hier à 17:38

Plus que 3 votes pour valider la bannière de samantha who, clic clic clic!

ophjus, Hier à 13:09

Le quartier The Bold Type a un mois, n'hésitez pas à venir voir comme il a bien grandi !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site