VOTE | 821 fans

#307 : La Boîte de Pandore

Centré sur : Belle

Captures

Résumé court :  Depuis le Pays Imaginaire, M. Gold et Regina envoient Ariel à Storybrooke avec un objet qui permettra à Belle de localiser un artefact caché qui pourrait les aider à se débarrasser de Peter Pan.

Cependant, à leur insu, deux hommes ont fait irruption en ville avec l'intention de les arrêter.

Pendant ce temps, Emma, Neal et le Capitaine Crochet tentent de trouver l'endroit où l'Ombre de Pan demeure afin de la capturer.

Quant à Mary Margaret, elle est en colère contre David d'avoir gardé son empoisonnement, secret.

Popularité


5 - 7 votes

Titre VO
Dark Hollow

Titre VF
La Boîte de Pandore

Première diffusion
10.11.2013

Première diffusion en France
16.12.2014

Vidéos

Promo 307 (HD)

Promo 307 (HD)

  

Once Upon A Time 3x07 Sneak Peek 2

Once Upon A Time 3x07 Sneak Peek 2

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (inédit)
Mardi 16.12.2014 à 20:50
0.36m / 1.3% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 10.11.2013 à 20:00
6.71m / 2.1% (18-49)

Plus de détails

Audiences USA :  6.6 M

Audiences FR : 357 000

Ecrit par : Kalinda Vazquez & Andrew Chambliss

Réalisé par : Guy Ferland

Guest Stars : Beverly Elliott : Granny - Robbie Kay : Peter Pan - Raphael Sbarge : Archie Hopper - Joanna Garcia Swisher : Ariel - Keegan Connor Tracy : Mère Supérieure - Parker Croft : Felix - James Immekus : Michael Darling - Matt Kane : John Darling - Rose McIver : Tinker Bell - Freya Tingley : Wendy Darling - Michael Coleman : Joyeux - Faustino di Bauda : Dormeur - David Paul Grove : Prof - Jeffrey Kaiser : Simplet - Gabe Khouth : Atchoum - Mig Macario : Timide - Lee Arenberh : Grincheux 

–[Storybrooke – Il y a 5 jours]–

Devant le Jolly Roger, M. Gold demande à Belle de rester à Storybrooke pour protéger la ville des sbires de Peter Pan qui ne devraient pas tarder à arriver.

Belle regarde le Jolly Roger tomber dans le portail. Leroy, Archie et la Mère Supérieure vont à sa rencontre. Belle leur apprend que la ville est sauvée mais que d’autres personnes comme Greg et Tamara vont arriver et qu’ils doivent masquer la ville.

Pendant ce temps-là deux hommes dans une voiture rouge conduisent vers Storybrooke.

Dans les mines, Belle lance le sort mais pas assez vite pour empêcher les deux hommes de passer la frontière de la ville.

–[Le Pays Imaginaire]–

Mr. Gold explique à Ariel comment se rendre à Storybrooke. Il lui donne un coquillage qu’il enchante et lui explique qu’elle doit trouver Belle. Ariel s’interroge au sujet d’Eric. Régina lui répond qu’une fois qu’elle aura fini sa mission, elle lui dira où trouver son prince.

Alors qu’Ariel quitte le Pays Imaginaire, Peter Pan s’en rend compte. Félix s’inquiète mais Peter lui répond qu’il a des hommes à Storybrooke qui sauront quoi faire.

Neal explique au groupe qu’ils doivent capturer l’Ombre de Peter Pan pour pouvoir quitter l’île. Emma et Hook décident de l’accompagner dans sa quête. Pendant ce temps, Mary Margaret et David iront retrouver Clochette pour lui expliquer leur plan pour quitter l’île. Ils décident de se retrouver chez la fée.

–[Storybrooke]–

Les nains déjeunent lorsqu’Ariel nage jusqu’à la plage. Elle demande à rencontrer Belle.

Les deux hommes de Pan les espionnent.

Chez Granny, Belle n’a pas d’appétit. Elle explique à Archie, qu’elle souhaiterait aider Rumple, le sauver de la mort et sauver Henry. Elle dit qu’elle ne fait rien d’important et que le groupe n’avait pas besoin d’elle.

Leroy entre avec Ariel. Cette dernière raconte à Belle qu’elle vient du Pays Imaginaire et qu’elle vient de la part de Rumplestiltskin et qu’il a besoin de son aide. Belle est ravie d’apprendre que Rumple est toujours en vie.

Ariel remet l’oursin à Belle qui trouve rapidement le moyen de décrypter le message de Mr. Gold. Celui-ci lui explique qu’il a besoin d’un objet qui se trouve dans sa boutique pour vaincre Pan, se sauver lui-même et Henry.

–[Le Pays Imaginaire]–

Mary Margaret emballe ses affaires, elle est toujours en colère contre David. Emma lui explique qu’elle comprend pourquoi David a caché être blessé, il voulait que le groupe se concentre sur la mission. Mary Margaret dit à sa fille qu’elle a des œillères comme son père. Elle lui demande aussi de faire attention car Hook et Neal ont tous les deux des sentiments pour elle.

Peter Pan va parler à Henry et lui donne un parchemin qu’il doit voir. Henry lui dit qu’il ne lui fait pas confiance et qu’il sait que sa famille est sur l’île pour le sauver. Une fois de plus Pan essaie de lui embrouiller l’esprit avec ses belles paroles. Henry refuse de la croire. Felix a peur qu’Henry ne se rallie jamais à leur cause. Peter a une idée.

Neal, Hook et Emma retournent chez Neal pour prendre la noix de coco trouée. Alors qu’Emma est va la chercher, Hook parle de son baiser avec Emma à Neal. Neal lui dit qu’ils doivent se concentrer sur la manière de sauver Henry. Neal leur raconte qu’ils trouveront L’Ombre au Vallon Noir.

–[Storybrooke]–

Ariel fouille dans la boutique de Mr. Gold. Elle parle du prince Eric, qui est un humain à Belle. Elle lui raconte que son histoire n’a pas marché avec le prince car elle est une sirène. Belle se remémore les mots de Rumple. Elle prend sa tasse ébréchée et la range dans l’armoire. Une trappe s’ouvre. La Boîte de Pandore se trouve à l’intérieur. Les deux hommes font irruption dans la boutique et menacent les deux femmes.

Les deux hommes attachent Belle et Ariel, ils s’emparent de la boîte. Belle leur expliquent qu’ils ne savent pas pour qui ils travaillent. Ils lui répondent qu’ils sont en mission pour Peter Pan.

–[Le Pays Imaginaire]–

Peter Pan donne des ordres à Felix. Henry les espionnait. Il décide de suivre Félix de l’autre côté de l’île.

David essaie d’avoir une discussion avec sa femme qui refuse toujours de lui parler.

Neal, Hook et Emma ont du mal à avancer dans la jungle. Emma donne son épée à Neal qui la reconnait et lui demande comme elle l’a eu. Emma lui répond que c’est Hook qui lui a donné comme souvenir. Neal dit qu’il est là maintenant et part agacé.

Hook explique à Emma qu’il a raconté le baiser à Neal parce qu’il pensait que ça voulait dire quelque chose. Emma lui répond que ce qui signifiait quelque chose était qu’il parle du fait que Neal était en vie. Hook lui répond qu’il a fait ce qu’il fallait parce qu’il est bien élevé, il lui dit aussi qu’il va gagner son cœur, sans tricher. Il lui explique qu’elle va devoir choisir entre lui et Neal. Elle lui rétorque qu’elle fait le choix de sauver son fils. Hook lui dit qu’elle y arrivera car elle n’a jamais échouée.

Neal revient, il a trouvé le Vallon Noir.

–[Storybrooke]–

Belle et Ariel essaient de se libérer de leur lien. Belle enlève le bracelet d’Ariel qui redevient une sirène. Elles tombent sur le sol, libres.

–[Le Pays Imaginaire]–

David continue à parler à Mary Margaret même si elle ne répond pas. Elle finit par exploser et demande à son mari pourquoi il n’a rien dit sur tout ce qui se passait. Il commence par lui dire qu’il espérait trouver un remède puis il lui raconte qu’il avait peur de lui dire la vérité. Mary Margaret lui dit qu’il n’aurait pas dû avoir peur qu’elle serait restée avec lui, ce qu’il ne voulait pas.

Neal, Emma et Hook ont enfin trouvé le Vallon Noir. Neal doit allumer la bougie de sa noix de coco pour qu’elle puisse aspirer l’Ombre. Il n’arrive pas l’allumer. Hook veut l’aider mais Neal refuse, ils commencent à se battre et le briquet tombe. Les ombres se montrent et attaquent Neal et Hook. Emma, qui s’est recroquevillée dans un coin. Elle arrive à allumer la bougie avec ses pouvoirs et capture l’Ombre. Neal et Hook sont sauvés.

–[Storybrooke]–

Belle et Ariel suivent les deux hommes jusque dans les mines. Ils veulent détruire la Boîte de Pandore. Belle trouve les bons mots pour les arrêter. Ils sont en réalité les frères de Wendy, John et Michael, qui est retenue prisonnière au Pays Imaginaire. Ils espèrent la libérer après s’être acquitté de cette mission.

–[Le Pays Imaginaire]–

Peter Pan rend visite à Wendy, il veut qu’elle prenne part au jeu.

–[Storybrooke]–

Belle dit au revoir à Ariel qui retourne au Pays Imaginaire.

–[Le Pays Imaginaire]–

Henry suit toujours Felix. Il entend quelqu’un tousser dans une cabane. Il entre et trouve une jeune fille allongée sur un lit, elle semble malade. Wendy lui révèle que Pan la garde loin du camp parce qu’il a peur qu’elle contamine les autres. Elle lui dit que les pouvoirs de l’île s’affaiblissent, il s’agit de la raison de sa maladie. Elle lui raconte qu’elle connaissait son père. Henry lui propose son aide mais elle lui explique qu’il ne peut rien faire puis il s’en va.

Peter Pan revient voir Wendy et la félicite de son travail.

Ariel émerge de la mer. Elle s’excuse de son retard et pose la Boîte de Pandore devant Rumple et Régina. Cette dernière enchante le bracelet pour permettre à Ariel de marcher quand elle le désire. Avant de repartir, Ariel leur confie qu’une jeune fille est prisonnière de Peter Pan depuis longtemps et leur demande de la sauver.

Emma est en colère contre Neal et Hook après leur comportement au Vallon Noir. Elle leur dit que ce n’est pas le moment de se battre et que si elle doit choisir quelqu’un, elle choisit Henry.

Mary Margaret et David rejoignent Clochette. Ils lui annoncent qu’ils ont trouvé un moyen de quitter l’île : l’Ombre de Pan. Neal, Emma et Hook arrivent avec cette dernière. Clochette est d’accord pour les aider.

Henry retrouve Peter, il lui reproche de lui avoir caché l’existence de Wendy et qu’il sait qu’elle est mourante. Peter lui raconte qu’il ne voulait pas le blesser, que la magie est en train de disparaître et qu’Henry est le seul à pourvoir sauver la magie.

Peter emmène Henry au Rocher en Crâne et lui explique qu’ils sauveront la magie à l’intérieur. Henry est d’accord pour l’accompagner.

Précédemment dans Once upon a Time

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle - Présent

Regina : Faites sortir votre colère. Vous sentez ça ?

Emma : Quoi ?

Regina : La fumée. (Le feu de bois se remet à s’allumer comme par magie.)

David : Je suis condamné à rester sur cette île. Si je la quitte, je meurs.

 

Au pays imaginaire – Dans le campement de Gold

Regina : Peut-être qu’on n’est pas forcé de le tuer, on peut peut-être trouver une autre solution.

Gold : J’ai peut-être ce qu’il faut.

 

Au pays imaginaire – Sur la plage

Ariel est dans l’eau et Regina lui demande d’aller à Storybrooke pour demander de rapporter un objet.

Ariel : Pourquoi je vous obéirai ?

Regina : La ville où je veux t’envoyer a au moins un habitant qui t’es cher, le beau prince Eric.

 

Au pays imaginaire – Dans un campement

Peter Pan : (À Gold.) Une gentille demoiselle t’attend là-bas à Storybrooke. Belle, c’est ça ?

 

Storybrooke – Cinq jours plus tôt

Belle et Gold ont une discussion sur le port avant que ce dernier ne prenne place dans le Jolly Roger.

Gold : Tu dois rester ici.

Belle : Non, pourquoi, je, je veux vous aider à les retrouver.

Gold : Parce que Greg et Tamara n’ont pas agit seul, d’autres vont venir. (Donnant un papier à Belle.) C’est un charme de protection. La ville deviendra invisible, personne ne pourra la retrouver.

Belle : Mais alors comment tu feras pour revenir auprès de moi ? (Alors que David s’en va au-dessus du pont, Belle n’obtient pas de réponse.) Tu ne reviendras pas, c’est ça ?

Gold : La prophétie est claire, Henry est le garçon qui causera ma perte mais c’est aussi mon petit-fils. Je dois le sauver.

Belle : Écoute, je comprends mais je sais aussi que nul ne peut dire exactement de quoi l’avenir sera fait. Je suis certaine que je te reverrai. (Ils s’embrassent et le Jolly Roger continue sa route vers le portail et tombe dedans. Belle pleure. Archie et les nains arrivent vers elle en courant.)

Leroy : Ils ont réussi, ah, ils nous ont tous sauvés. Ils nous ont sauvés, hein ? Ce sont des larmes de joie ? (La mère supérieure arrive aussi.)

Archie : Belle, qu’est-ce qu’il y a, ça ne va pas ?

Mère supérieure : Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Où sont tous les autres ?

Belle : (En pleurant.) Ils ont réussi à détruire le diamant magique mais ceux qu’ils l’ont activé, Greg et Tamara ont ensuite kidnappé Henry et lui ont fait franchir une porte.

Mère supérieure : Une porte ? Où mène-t-elle ?

Belle : Ça j’en sais rien. Les autres sont tous partis à leur poursuite sur le voilier de Crochet.

Leroy : Pourquoi t’es pas avec eux ?

Belle : Parce qu’il fallait que je reste ici. (Elle montre le bout de papier. Elle sort une fiole et déplie le papier où se trouve une inscription. La mère supérieure regarde ce qu’il y a de marquer.)

Mère supérieure : C’est un charme de protection. Pour quoi faire ?

Belle : Rumple a dit que, il a dit que d’autres allaient venir. (Ils sont tous abasourdis.)

 

Près de Storybrooke – Sur la route

Une voiture rouge continue sa route vers Storybrooke. Deux hommes s’y trouvent à l’intérieur de celle-ci.

 

Storybrooke – Dans la mine

Archie, Belle, les nains et la mère supérieure sont dans la mine.

Leroy : Et qui sont ces gens qui doivent venir d’après Gold ?

Belle : Il n’a pas précisé. (Leroy prend sa pioche. Les autres nains en font autant.)

Archie : Dans ce cas, inutile de paniquer, c’est vrai, pour autant qu’on sache, ce n’est qu’une précaution, n’est-ce pas ?

Belle : Ben, il a dit qu’ils travaillaient aussi pour les personnes qui ont essayé de détruire Storybrooke.

Leroy : On peut paniquer, maintenant ?

Archie : Oui, enfin, un petit peu, peut-être.

Belle : Tout se passera bien si on arrive à mettre en place cette protection avant qu’ils arrivent.

Leroy : Attention ma petite, les mines sont des endroits très dangereux.

Belle : (Lisant le papier.) De la poussière de fée ?

Mère supérieure : Il y en a partout dans la roche. Il nous suffit de trouver un filon pour répandre la magie dans toute la ville.

Leroy : Bon, on n’a pas le temps de siffler, allez, piochez, allez. (Les nains utilisent la pioche pour détruire la roche.)

 

Sur la route de Storybrooke

Les hommes sont toujours en train de rouler dont un qui regarde le plan où est tracé une ligne avec le nom de Storybrooke marqué dessus.

 

Storybrooke – Dans la mine

Les nains piochent toujours. De la poudre de fée apparaît.

Leroy : Stop. (Belle s’approche de la roche avec la fiole mais s’arrête.) Qu’est-ce qu’il y a ?

Belle : Ben, en fait, je n’ai jamais encore jamais jeté de sort. (Se tournant vers la mère supérieure.) Il vaut peut-être mieux que vous le fassiez.

Mère supérieure : Non, monsieur Gold vous a confiée cette mission pour une bonne raison, il faut simplement croire en vous-même.

Belle : (Hochant la tête.) D’accord. (Elle met le liquide dans le trou de la roche mais rien ne se passe.)

Leroy : Faudrait peut-être y croire un peu plus fort.

Belle se concentre et une traînée orange sort de la roche et va vers l’extérieur de la mine. Elle passe par une bouche d’égout et arrive près de la bibliothèque. Elle se met à faire le tour de la ville quand les deux hommes s’approchent de la ville. Le conducteur accélère pour se dépêcher à entrer dans la ville. La barrière arrive près de la frontière et ils entrent juste à temps, la barrière fait tomber le pare-choc arrière et ils s’arrêtent au milieu de la route. Ils regardent derrière eux pour voir que c’est à terre puis se mettent à partir, laissant le pare-choc à la frontière.

 

OUVERTURE

La bibliothèque de Storybrooke apparaît.

 

Au pays imaginaire – Aujourd’hui

Gold fait un schéma de Storybrooke sur le sable.

Ariel : (Assise sur un rocher.) C’est Storybrooke ?

Gold : Tu te sens capable d’y aller ?

Ariel : C’est loin, je vais devoir passer d’un monde à l’autre mais j’y arriverai.

Gold : Si tout s’est passé comme prévu, (il prend un coquillage au sol) Storybrooke sera dissimulé par un charme de protection très puissant. Quand tu arriveras là-bas, attends d’être près du rivage pour refaire surface afin d’être dans les limites de la ville.

Ariel : Et après, que veux-tu que je te rapporte ?

Gold : Un objet qui nous aidera à vaincre Peter.

Ariel : Je vais avoir besoin d’un peu plus de détails pour le trouver.

Gold : Je regrette, (il lâche le bâton) Peter a des oreilles partout. T’en dire plus serait trop risqué. (Il utilise ses pouvoirs pour ensorceler le coquillage.)

Ariel : Alors, comment saurais-je ce que vous voulez ?

Gold : Cherche une femme prénommée Belle et donne lui ceci. (Il lui lance le coquillage.) Elle saura ce qu’il faut faire.

Ariel : (Rangeant le coquillage dans sa sacoche.) Belle, à Storybrooke, entendu. Et Eric ? Comment vais-je le retrouver dans ce monde ?

Regina : Nous en reparlerons quand tu auras accompli ta mission. Il faut que tu es une motivation. Le bracelet que tu as là ne te donnera des jambes que pour vingt-quatre heures.

Ariel : Comment puis-je être sûre que vous tiendrez votre promesse à mon retour ?

Regina : Tu vas être forcée de me faire confiance. (Elle va dans l’eau.)

 

Au pays imaginaire – Dans un campement

Peter et Felix sont assis et le premier semble sursauter.

Felix : Qu’est-ce qu’il y a ?

Peter Pan : Quelqu’un part du pays imaginaire.

Felix : Où ça ? Que doit-on faire pour l’en empêcher ?

Peter Pan : C’est trop tard. Ne t’en fais pas Felix, il nous suffit de prévenir nos amis qui se trouvent sur place.

Felix : À Storybrooke ?

Peter Pan : Ils sauront gérer la situation. Mais cela nous force à précipiter un peu nos projets. Nous allons devoir préparer Henry. (Il se lève.) Il faut aussi que je parle à notre ami qui se trouve dans l’autre cage. (Ils la regardent en souriant.)

 

Au pays imaginaire – Dans le campement du groupe

Emma : Piéger son ombre ? C’est ça ta solution pour nous faire sortir d’ici ?

Neal : Malheureusement c’est le seul moyen.

David : On croyait que tu avais appris à naviguer en suivant les étoiles ?

Neal : Je sais naviguer en suivant les étoiles mais je ne sais pas voler.

Mary Margaret : C’est pour ça qu’on a besoin de l’ombre de Peter.

Neal : Et qu’on va devoir la capturer.

Emma : La capturer ? On ne s’est jamais retrouvé à moins de cinq mètres de lui sans qu’il le veuille. Alors, le coincer pour lui piquer son ombre, ça me paraît difficilement réalisable.

Kilian : Certes, mais l’ombre de Peter est rarement avec lui, c’est une entité distincte qui peut accomplir sa volonté à des kilomètres d’ici.

David : En quoi ça peut nous être utile ?

Neal : Ça veut dire qu’on peut piéger son ombre sans être obligé de s’approcher de Peter, du moins si on sait où chercher. Et je sais où chercher.

Emma : D’accord. Toi et moi on va attraper cette ombre.

Kilian : Je viens avec vous. (Ils se lèvent.) C’est une expédition périlleuse, il vaut mieux que nous soyons deux à bien connaître l’île.

Neal : C’est vrai, merci.

David : Pendant ce temps, nous on prévient Clochette qu’on a trouvé un moyen de repartir et on s’assure qu’elle tiendra sa promesse de nous mener au campement.

Emma : OK, on se retrouve chez Clochette, ensuite on délivre Henry et on repart pour Storybrooke. (Ils s’en vont chacun de leur côté et David voit que Mary Margaret ne le regarde pas.)

 

Storybrooke – Sur une plage

Leroy et les nains sont en train de manger sur une plage.

Joyeux : Il faut que je vous avoue un truc. Vous savez que j’adore Blanche et Charmant mais en toute franchise, je dois dire que je suis soulagé qu’il ne soit pas là en ce moment.

Leroy : Dis pas de bêtise.

Joyeux : Non mais sérieusement, (Leroy boit) ça fait que cinq jours mais c’est la première fois qu’il se passe autant de temps sans que personne ne soit tué.

Clark : Pas de spectre.

Prof : Pas de géant qui piétine ma voiture.

Dormeur : C’est vrai que c’est plus reposant. (Il mange à son tour.)

Leroy : Oh la ferme, je ne veux plus vous entendre dire des trucs pareils. Blanche et Charmant vont bientôt revenir et notre vie sera plus paisible que maintenant. (Leroy voit une nageoire sortir de l’eau. C’est Ariel.)

Ariel : Bonjour. (Leroy se lève.) Je m’appelle Ariel. (Elle met son bracelet et sort de l’eau pendant que les nains s’approchent d’elle.) Savez-vous où je pourrais trouver une femme prénommée Belle ? (Un des deux hommes les regarde à travers des jumelles.)

Homme : Le bureau central avait raison, elle est venue. Qu’est-ce qu’on fait ?

Homme avec des lunettes : On obéit aux ordres et on cherche à savoir ce qu’elle vient faire ici. Ensuite, on fait en sorte qu’elle ne reparte jamais de cette ville.

 

Chez Granny – Storybrooke

Belle reçoit une assiette avec un hamburger dessus au comptoir.

Granny : Qu’est-ce qu’il ne va pas ? Qu’est-ce qu’il y a ? Trop de fromage, pas assez de fromage.

Belle : (En souriant.) Non. Je… Je crois que je n’ai pas très faim aujourd’hui.

Archie : (S’asseyant à côté d’elle.) C’est le quatrième cheeseburger que vous renvoyez en cuisine cette semaine. C’est à cause de monsieur Gold, c’est ça ?

Granny : En tout cas, ce n’est pas à cause de ma cuisine. (Elle s’en va.)

Archie : Il vous manque ?

Belle : Oui. Et surtout, il a dit que ce voyage lui serait fatal, alors, j’aimerai pouvoir, j’aimerai pouvoir faire quelque chose. L’aider à sauver Henry.

Archie : Vous avez protégé Storybrooke, ça me paraît au moins aussi important.

Belle : Oh non, tout ce que j’ai fait c’est versé une potion sur un gros rocher, ce sont les nains qui ont fait tout le travail.

Archie : Écoutez, vous aimeriez être une héroïne ? Et bien vous en êtes une, vous avez empêché les méchants de nous retrouver.

Belle : Quels méchants au juste ? Il faut se rendre à l’évidence, personne ne menace cette ville. Il n’a pas voulu que je vienne avec lui parce qu’il n’a pas besoin de moi. (Leroy entre dans le restaurant.)

Leroy : Je ne suis pas de ton avis ma petite. (Ariel est avec lui.) Parce que cette demoiselle est venue de très loin à la nage pour te parler.

Granny : (Voyant la tenue d’Ariel.) Vous n’avez pas vu la pancarte, chaussures et tenue correcte exigée sinon on reste dehors.

Leroy : Ah bon, il y a code vestimentaire pour rentrer ici ? Je me souviens de certaines tenues de Ruby qui brûlaient carrément la rétine.

Belle : Qui es-tu ? Qu’est-ce… qu’est-ce que tu fais ici ?

Ariel : Je viens du pays imaginaire, c’est Rumplestiltskin qui m’envoie.

Belle : (Surprise.) Qu’est-ce que tu dis ? Il… Il est encore vivant ?

Ariel : Oui, et il m’a demandée de te donner ceci. (Elle lui donne le coquillage.)

 

Dans la boutique de Gold – Storybrooke

Belle : Un dollar des sables ? Hmm, qu’est-ce qu’il veut que je fasse avec ça ? (Ariel met d’autres vêtements.)

Ariel : Je ne sais pas, je ne suis que la messagère. (Belle met la loupe devant le coquillage qui s’anime, Ariel le voit.) On dirait que tu as trouvé toute seule. (Le corps de Gold apparaît qui lui délivre un message.)

Gold : Belle, j’espère que tu as réussi à mettre le charme de protection au passage. Ceux qui veulent entrer dans la ville sont bien plus dangereux que je l’avais imaginé au départ. Ils sont manipulés par Peter Pan. Je t’ai dit que j’allais devoir mourir pour sauver Henry, j’ai trouvé un autre moyen. Je peux vaincre Peter Pan et rester en vie mais seulement si tu me fais parvenir un objet qui se trouve dans la boutique. L’objet en question est caché mais je sais que grâce à la force de notre amour, tu le trouveras. (Le coquillage s’arrête de briller.)

Ariel : Il aime se montrer énigmatique.

Belle : (Toute contente.) Il me demande mon aide. Il me demande de les sauver, lui, Henry et tous les autres.

 

Au pays imaginaire – Dans le campement du groupe

Mary Margaret semble énervée en rangeant les affaires qui se trouvent au sol ainsi que ses flèches. Elle prend un sac.

David : Attends, je vais le porter.

Mary Margaret : (Sur un ton énervé.) Je peux porter mon sac merci.

David : Mary Margaret. (Elle s’en va tandis que Kilian allume une lampe. Elle s’approche d’Emma et s’accroupit pour regarder dans un sac.)

Emma : Tu vas le laisser mariner encore longtemps.

Mary Margaret : Quoi ?

Emma : Combien de temps tu vas lui refuser de lui parler ? Tu ne crois pas que ça assez durer. Il t’a cachée le mal dont il souffrait pour ne pas nous détourner de notre mission, je peux comprendre.

Mary Margaret : Je vois que tu as les mêmes œillères que ton père.

Emma : Qu’est-ce que ça veut dire ?

Mary Margaret : Rien du tout.

Emma : (Se levant comme sa mère.) C’est un rien qui veut dire beaucoup de choses.

Mary Margaret : Fais attention avec Crochet et Neal.

Emma : C’est plutôt à l’ombre de Peter qu’on doit faire attention.

Mary Margaret : Le fait qu’ils aient tous les deux des sentiments pour toi est dangereux. (Kilian discute avec Neal.)

Emma : Ça n’a aucune importance. Tout ce qui compte pour moi c’est de récupérer Henry.

 

Au pays imaginaire – Dans le campement de Peter Pan.

Peter Pan : (Voyant Henry près d’un arbre.) Ah, tu es là, si nous allions faire un tour. Il y a un endroit de l’île que j’aimerais te montrer.

Henry : Laisse-moi tranquille, j’irais pas avec toi.

Peter Pan : (S’accroupissant, il soupire.) Je peux savoir pourquoi ?

Henry : Parce que je crois que tu me mens. Ma famille m’a pas abandonné, ils sont ici, au pays imaginaire, je le sais.

Peter Pan : Comment peux-tu en être si sûr ?

Henry : C’est important ?

Peter Pan : Non, pas tant que ça mais je me dois de te rappeler ce qui devrait l’être davantage. Si ta famille est vraiment ici sur l’île, pourquoi ne viennent-ils pas te chercher ?

Henry : (Se retournant.) Peut-être que tu ne les laisses pas m’approcher.

Peter Pan : Henry, tu peux me croire sur parole, personne ne retient ta famille prisonnière.

Henry : Alors, pourquoi tu n’arrêtes pas de disparaître dans la jungle ? Je sais qu’il y a un truc que tu me caches et je vais découvrir ce que c’est. (Il s’en va et Felix arrive près de Peter Pan.)

Felix : On dirait qu’on est en train de le perdre.

Peter Pan : Sa réaction n’a rien de surprenant. Il demande plus d’efforts. Vu ses origines, je n’attends pas moins de lui.

Felix : Tu veux qu’on apporte la cage ici ?

Peter Pan : Non, j’ai une meilleure idée.

 

Au pays imaginaire – Dans la cache de Neal

Kilian : (Posant la lampe sur la table.) Je doute fort qu’on puisse trouver l’ombre de Peter ici.

Neal : (Cherchant dans une malle.) Je cherche autre chose. Une noix de coco coupée en deux, il y a une bougie sur la partie inférieure, la partie supérieure sert de couvercle.

Emma : Oui, je vois très bien, on l’a cachée, je te la rapporte. (Elle s’en va la chercher.)

Kilian : Je tiens à te remercier de te montrer aussi compréhensif.

Neal : (Prenant une veste qu’il jette.) Compréhensif, à propos de quoi ?

Kilian : Emma et moi.

Neal : Emma et toi ?

Kilian : Notre batifolage, (voyant le regard de Neal) elle ne t’a rien dit ? (Gêné.) Voilà qui est embarrassant. Elle et moi nous nous sommes embrassés. Toutes mes excuses, j’ai supposé que tu le savais.

Neal : Vu les circonstances, elle a dû oublier de m’en parler. L’urgence pour nous, c’est de récupérer notre fils.

Kilian : Cela va sans dire. (Emma revient avec la noix de coco et les voit tous les deux, gênés.)

Emma : Est-ce que… tout va bien ?

Neal : Ça pourrait aller mieux.

Emma : Tiens, ta carte des étoiles. (Elle lui donne la noix de coco.)

Neal : (La rangeant dans son sac.) Ce n’est pas une carte, c’est ce qui va nous servir à emprisonner l’ombre de Peter.

Kilian : Une noix de coco, c’est une plaisanterie ?

Neal : Tu passes d’un monde à l’autre à bord d’un bateau-pirate mais tu doutes qu’une noix de coco puisse être magique.

Kilian : C’est vrai dit comme cela. Et maintenant où va mener notre mission ?

Neal : Au Vallon Noir.

Emma : Vraiment. Pourquoi on ne va jamais dans les endroits qui s’appellent le Vallon Ensoleillé ou la Crique de l’Arc-en-ciel ? C’est quoi le Vallon Noir ?

Kilian : Le nom parle de lui-même, c’est l’endroit le plus obscur de toute l’île. Le peu de lumière qui parvient à l’intérieur est aspiré par les ombres qui en ont fait leur repaire. Je  n’ai jamais osé m’y aventurer.

Emma : Ben, il ne faut jamais dire jamais. En route pour le Vallon Noir. C’est bien là que se cache l’ombre de Peter ?

Neal : C’est le seul moyen de retourner à Storybrooke. (Ils s’en vont.)

 

Dans la boutique de Gold – Storybrooke

Ariel : Tu as vu tous ces objets.

Belle : Oui, il a l’âme d’un collectionneur.

Ariel : (Tenant un tire-bouchon dans les mains.) Et ça c’est un…

Belle : Tire-bouchon. Mais ce n’est pas ce dont il a besoin.

Ariel : (Prenant un bouton.) Oh c’est un…

Belle : (Le regardant.) Un bouton. Mais ce n’est pas non plus ce qu’il cherche.

Ariel : Non, je sais mais Eric avait exactement (le bouton représente une ancre) le même sur sa veste le jour où je l’ai sauvé.

Belle : Qui est Eric ?

Ariel : C’est un prince, un qui a des jambes. (Belle rigole.) Je suis tombée amoureuse de lui il y a bien longtemps mais c’était voué à l’échec.

Belle : Parce que tu es une sirène ?

Ariel : On peut dire ça.

Belle : Et bien c’est une raison de plus pour accomplir la mission qu’on nous a confiées. (Ariel sourit.) Reprenons, Rumple a dit que je trouverai cet objet grâce à la force de notre amour. (Elle regarde autour d’elle et commence à comprendre.) Ah, excuse-moi, je viens de comprendre, c’est forcément de ça qu’il parlait.

Ariel : (Alors que Belle prend la tasse.) C’est une…

Belle : Une tasse.

Ariel : Elle est ébréchée.

Belle : Ouais, je sais mais malgré tout ce qu’elle a subie, elle est encore là, elle a survécu aux pires épreuves tout comme notre amour.

Ariel : Bon, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? On se prépare un thé ?

Belle : Je ne sais pas trop. D’habitude, il la range dans ce vaisselier. (Elle va vers une armoire. Elle l’ouvre et elle met la tasse sur une soucoupe. De la lumière commence à arriver et elle fait une traînée puis se porte sur le sol.) Oh, il l’avait ensorcelée.

Ariel : C’est la clé. (Belle ouvre la dalle au sol et elle voit une boîte, elle la prend dans ses mains.) Oh, c’est une boîte.

Belle : Certains de mes livres en parlaient mais je ne savais pas qu’elle existait vraiment et que c’était Rumple qui l’avait.

Ariel : Qu’est-ce que c’est ?

Belle : C’est la boîte de Pandore. Si on en croit la légende, elle contient le mal absolu.

Ariel : Tu devrais peut-être porter des gants, tu ne crois pas.

Belle : Oh non, non, tant qu’on ne l’ouvre pas, on ne risque rien.

Ariel : C’est rassurant mais alors qu’est-ce qu’il y a dedans à ton avis ?

Belle : Ben, peut importe ce que c’est. On va permettre à Rumple de vaincre Peter Pan. (Les deux hommes arrivent dans la pièce, les menaçant avec une arme.)

Homme avec des lunettes : Tous ces efforts pour une boîte.

Belle : Qui êtes vous ?

Homme : Ceux que vous vouliez empêcher de venir à Storybrooke. (Il les attache sur des chaises avec une grande corde.)

Homme avec des lunettes : Restez tranquille, d’accord ?

Ariel : Je ne comprends pourquoi on fait tout ce que cet homme nous demande.

Belle : Parce qu’il a un revolver.

Ariel : Qu’est-ce qu’un revolver ?

Homme avec des lunettes : M’oblige pas à te montrer comment on s’en sert. (L’homme prend la boîte et se met devant Ariel.)

Homme : Qu’est-ce que Rumplestiltskin a dit à propos de ce truc-là ?

Ariel : Je n’ai peur ni de vous ni de votre revolver et pas seulement parce que j’ignore ce que c’est.

Homme avec des lunettes : Tu veux vraiment que je m’en serve ? Cette boîte-là, qu’est-ce que c’est ?

Belle : De la magie et tout ce que vous voulez c’est la faire disparaître, alors pourquoi vous me posez toutes ces questions ?

Homme : (Se relevant.) Parce que notre chef veut savoir ce que c’est.

Belle : Votre chef, ah. Vous ne savez même pas dans quoi vous êtes impliqués et encore moins qui est à la tête de votre organisation.

Homme avec des lunettes : Peter Pan.

Belle : Quoi ?

Homme : Et oui. On sait parfaitement pour qui on travaille.

Belle : Mais Rumple a dit que vous étiez…

Homme avec des lunettes : Greg et Tamara n’étaient pas au courant, ils n’étaient que des pions en réalité alors que nous, on est tout à fait conscient de notre mission.

Belle : C’est-à-dire ?

Homme avec des lunettes : Nous assurer que ton petit copain échoue et que ce truc-là ne parvienne jamais au pays imaginaire.

 

Au pays imaginaire – Dans le campement de Peter

Peter Pan : (À Felix.) Je veux que tu ailles de l’autre côté de l’île distribuer ces provisions.

Felix : Entendu. Il y a autre chose ?

Peter Pan : Surtout veille à ce qu’Henry ne découvre pas ce que tu vas faire là-bas. (Ils s’en vont chacun de leur côté mais Henry se trouve derrière un arbre, prêt à suivre Felix. Il court vers lui.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

David se met à boire une gorgée d’eau et le donne à Mary Margaret.

David : Tiens. (Il lui donne.)

Mary Margaret : Non ça va. (Elle continue son chemin.)

David : T’en es sûr parce que tu m’as à peine dit deux mots depuis qu’on est sorti de la grotte et on en est sorti hier. Je sais que tu m’en veux de t’avoir caché que j’avais été empoisonné et mon attitude te paraît peut-être injuste mais si j’ai fait ça, c’est précisément pour être juste envers toi, je te le promets.

Mary Margaret : Je crois que… (montrant une direction) je crois que Clochette habite de ce côté-là. (Elle continue en faisant semblant de ne pas entendre ce qui fait soupirer David de dépit. Pendant ce temps, Emma, Neal et Kilian continuent leur chemin de leur côté.)

Neal : On va devoir se frayer un passage.

Emma : (Donnant son épée.) Tiens, sers-toi de ça.

Neal : C’est mon sabre, tu l’as trouvé dans la grotte ?

Emma : Non, c’est Crochet qui me l’a donné.

Neal : Tu es devenu sentimental ?

Kilian : Je me suis dit qu’Emma voudrait sans doute la garder en souvenir de toi.

Neal : Ah, c’est gentil mais maintenant elle m’a à ses côtés.

Emma : (Arrêtant Kilian.) Qu’est-ce qui lui prend ?

Kilian : J’ai supposé qu’il m’avait entendu avouer mon secret, je lui aussi supposé que tu lui avais parlé de notre baiser.

Emma : Qu’est-ce qui t’a fait croire ça ?

Kilian : J’espérais que cela signifie quelque chose pour toi.

Emma : Ce qui signifie quelque chose pour moi, c’est que tu nous aies dit que Neal était encore en vie. Je t’en remercie. Après tout, tu aurais pu garder pour toi les informations que t’a donné Peter.

Kilian : Pourquoi aurais-je fait cela ?

Emma : Je n’en sais rien. Il t’a sûrement proposé un marché, pourquoi il te l’aurait dit sinon ?

Kilian : C’était une mise à l’épreuve. Il voulait savoir si je laisserai un vieil ami mourir parce que le sort a voulu que nous convoitions la même femme lui et moi.

Emma : Et t’a choisi de le sauver ?

Kilian : Cela te surprend à ce point ?

Emma : Tu es un pirate.

Kilian : (Baissant la tête.) Ouais, c’est vrai, mais j’ai aussi des principes. Alors quand je gagnerai ton cœur, Emma, car je sais que j’y parviendrais, ce ne sera pas par une ruse quelconque mais parce que tu le voudras vraiment.

Emma : Tu sais, ce n’est pas un concours.

Kilian : Ah non. À un moment, tu vas devoir faire un choix parce qu’il est évident qu’aucun de nous deux ne voudra jamais renoncer à tout.

Emma : La seule chose que je dois choisir, c’est la bonne manière de récupérer mon fils.

Kilian : Tu y arriveras.

Emma : Tu en es sûre ? Je ne t’ai encore jamais vu échouer et quand tu l’auras retrouvé, les choses sérieuses pourront commencer. (Il sourit.)

Neal : (Haussant la voix.) Venez voir. (Il donne un couteau à Emma.) Je crois que je l’ai trouvé. (Ils continuent leur route dans la jungle et arrivent dans un endroit boisé. Un souffle commence se faire sentir.) Le Vallon Noir.

Kilian : Alors c’est ici que les victimes de l’ombre viennent se terrer.

Neal : Ouais, condamner à passer l’éternité dans les ténèbres. Venez, et faites attention à ne pas devenir l’une d’entre elles. (Ils continuent leur chemin.)

 

Dans la boutique de Gold – Storybrooke

Belle et Ariel tentent de se détacher.

Belle : C’est trop serré.

Ariel : On va trouver un moyen.

Belle : Comment tu peux en être si sûre ?

Ariel : Parce que je suis une optimiste.

Belle : J’aimerais l’être aussi mais chaque fois que j’ai voulu me comporter en héroïne, ça… ça a fini par très mal tourné alors. Je suis vraiment désolée que tu ne puisses pas retrouver Eric.

Ariel : Ne t’en fais pas pour moi, même quand le bracelet aura perdu ses pouvoirs magiques, je continuerai de le chercher sans relâche et je le retrouverai. Enfin, s’il vit près d’une plage.

Belle : Le bracelet ? C’est ça qui a transformé ta queue de sirène en jambes ?

Ariel : Oui, pourquoi ?

Belle : Je sais comment on va sortir d’ici.

Ariel : Ah oui, comment ?

Belle : Il suffit que t’étires tes nageoires, tu peux retirer le bracelet ?

Ariel : (Tentant d’attraper le bracelet.) Non, je n’arrive pas à l’attraper.

Belle : Attends.

Ariel : Oui. (Belle essaye d’attraper le bracelet à son tour.) Tu y arrives.

Belle : Ouais, ça y est. Bouge pas, je l’ai. (Elle retire le bracelet et Ariel se transforme en sirène. Elles tombent de leur chaise. Ariel a réussi à se dégager et enlève la corde pour libérer Belle.)

Ariel : Tu vois, ça a bien tourné cette fois. Voilà.

 

Près de la boutique de Gold – Storybrooke

Ariel et Belle sont désormais sorties de la boutique à la recherche des deux hommes.

Ariel : Où ont-ils bien pu aller ?

Belle : Au moins, avec le charme de protection, ils ne peuvent pas sortir de Storybrooke.

Ariel : Mais que vont-ils faire de la boîte ?

Belle : Moi si je voulais être sûre qu’elle n’arrive jamais au pays imaginaire, je la détruirais.

Ariel : Comment détruit-on un objet aussi puissant que celui-là ?

Belle : Avec quelque chose d’aussi puissant.

Ariel : Comme un charme, par exemple ?

Belle : Non, non, comme la pioche d’un nain. Les seules pioches qui puissent briser un diamant, c’est avec ça que leurs copains qui ont enlevé Henry ont tenté de détruire Storybrooke. Faut faire vite. (Elles se mettent à courir.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Mary Margaret et David sont toujours en train de marcher dans la forêt.

David : Je crois que cette fois, on est presque arrivé. (Regardant autour de la jungle.) Je comprends pourquoi elle a choisi ce coin de l’île. C’est calme, tranquille, c’est l’endroit idéal pour construire une hutte, tu ne crois pas. (N’obtenant pas de réponse.) Une cabane dans un arbre, si tu préfères. (Elle continue de ne pas lui parler.) Mary Margaret. (Elle continue sa route.) Blanche ! Quand vas-tu te décider à me parler à nouveau ? Quand on attaquera le campement, quand on délivrera Henry. Quand ça ? Dis-moi quelque chose, n’importe quoi. (Elle s’arrête puis se tourne vers lui. Elle le rejoint.)

Mary Margaret : (Sur un ton de colère.) Pourquoi tu n’as rien dit ? Pourquoi t’en as pas parlé, réponds-moi.

David : Au fait au départ, j’espérais  trouver un remède contre ce poison. Je me disais que si j’en trouvais un, c’est… c’était pas la peine de t’inquiéter pour rien.

Mary Margaret : OK, mais ensuite tu en as trouvé un et tu as continué de me cacher ce qu’il s’était passé.

David : Oui, je sais.

Mary Margaret : T’avais toujours peur de m’inquiéter ?

David : Mais non, je, je n’ai pas réfléchi.

Mary Margaret : Non, tu n’as pas réfléchi une seconde, tu ne t’aies pas dit que j’avais le droit de savoir que tu ne pourrais plus jamais quitter cette île. Pourquoi tu n’en as pas parlé ?

David : (Haussant la voix.) Parce que j’étais terrifié !

Mary Margaret : Tu as cru que je refuserais de… de rester ici avec toi après tout ce qu’on a traversé ensemble, tu as cru que je pourrais repartir sans toi.

David : Non, je savais que tu resterais et c’est ce qui me faisait si peur. Tu mérites tellement mieux, je ne voulais pas que tu sois obligée de rester sur cette île avec moi parce que j’estime que ce n’est pas à toi de payer le prix de ma guérison.

Mary Margaret : Quand on s’aime, on reste ensemble.

David : Oui mais on doit parfois se sacrifier pour protéger la personne qu’on aime et je dois reconnaître qu’une partie de moi ne supporte pas l’idée de t’infliger cette vie.

Mary Margaret : C’est avec joie que je bâtirai une cabane dans un arbre et que je passerais ma vie à éviter les flèches empoisonnées des enfants perdus, du moment qu’on n’est plus jamais séparés. Mais tu aurais dû me parler.

David : Je sais, je te demande pardon. (Ils s’enlacent.)

Mary Margaret : Tu as cessé de croire, David. Comment tu as pu cesser de croire en nous ? (Il l’embrasse.)

 

Au pays imaginaire – Dans le Vallon Noir

Neal, Emma et Kilian sont toujours sur le chemin à l’intérieur du Vallon Noir.

Emma : En résumé, on n’a plus qu’à attendre que l’ombre de Peter revienne.

Neal : Ouais, et quand elle se montrera on sera prêt. (Il sort la noix de coco.)

Emma : Tu m’expliques comment ta noix de coco fonctionne.

Neal : On allume la bougie, l’ombre est attirée à l’intérieur. (Il met les deux parties de la noix de coco sur le rebord.) Dès qu’elle s’approche, la flamme l’aspire, on referme le couvercle et là, elle ne peut plus s’échapper.

Kilian : Très ingénieux mais tu oublies un petit détail, nos lanternes se sont éteintes. Comment diable comptes-tu allumer cette bougie ?

Neal : (Montrant le briquet.) Bienvenue au vingt-et-unième siècle. (Il tente de l’allumer mais le vent éteint la flamme.)

Emma : C’est bon, tu y arrives ?

Neal : (Allumant le briquet.) Ouais, une seconde. (Il n’arrive pas à allumer la lampe.)

Kilian : Attends, laisse-moi faire.

Neal : Non, ça va, je m’en occupe.

Kilian : Je n’ai qu’une seule main et je peux faire mieux que ça.

Neal : (Se relevant.) Écoute, ce n’est pas le moment d’essayer d’impressionner Emma.

Kilian : Ah, tu crois que c’est mon intention ?

Emma : Dites, vous n’avez rien de mieux à faire.

Kilian : Elle a raison, on aura tout le temps de se disputer quand on aura allumé cette maudite bougie. (Il tente d’allumer la bougie mais n’y arrive pas.)

Neal : Ce n’est pas si facile que ça, hein mon pote. Laisse-moi faire. (Il lui reprend le briquet des mains.) Rends-le-moi, allez. (Ils se disputent et le briquet vole et tombe au loin. Il atterrit dans un trou.)

Emma : Ça suffit, on n’a pas de temps à perdre. (Elle entend du bruit et le vent se met à souffler. Elle sort son épée lorsqu’elle voit l’ombre.) On n’a pas vraiment de temps à perdre, c’est l’ombre de Peter là-haut ?

Neal : Ouais, c’est bien elle.

Kilian : Et les deux autres ? (Les ombres les attaquent.)

Neal : Elles sont à ses ordres. (Ils tentent d’échapper aux ombres en utilisant l’épée mais une ombre s’attaque à Kilian et le pousse contre le mur.)

Emma : Crochet !

Neal : (Coincé par l’ombre.) Emma ! (Elle se cache et l’ombre passe à côté d’elle. L’ombre revient sur elle, qui a la noix de coco contre elle, et l’éloigne avec son épée tandis que Kilian est toujours coincé.)

Kilian : Ah ! (Elle tente de se défendre. L’autre ombre s’en prend toujours à Neal.)

Neal : (En criant.) Ah ! (Les ombres leur prennent leur ombre respectif.) Vite sauve-toi.

Kilian : Par pitié.

Neal : Emma ! (Emma tente de se concentrer pour faire allumer la bougie et avec sa main arrive à l’allumer. L’ombre est aspirée dans la noix de coco et emprisonnée. Les deux ombres lâchent leur étreinte, Neal et Kilian tombant au sol. Elle est soulagée d’avoir réussi.) Comment tu as fait ça ?

Emma : Grâce à Regina.

Neal : Elle t’enseigne la magie.

Emma : (Regardant la noix de coco.) Ouais, on dirait bien. (Ils se relèvent.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Henry est toujours à la poursuite de Felix dans la jungle. Il marche sur une brindille en faisant du bruit et Felix se retourne mais ne voit personne. Il continue son chemin tandis qu’Henry s’est caché derrière un arbre et poursuit sa route.

 

Dans la mine – Storybrooke

Belle et Ariel poursuivent leur expédition dans la mine avec des lampes torche à la main. Elles tentent de rattraper les deux hommes.

Belle : Suis-moi, ils ne doivent plus être très loin.

Ariel : On devrait peut-être attendre les nains.

Belle : Non, on n’a pas le temps. (Elles arrivent près des deux hommes.)

Homme : Tiens, sers-toi de cette pioche.

Belle : Non, ne faites pas ça. (L’homme pointe son arme vers elle.) Si vous détruisez cette boîte, de nombreuses personnes qu’on aime vont mourir.

Homme avec des lunettes : (Tenant la pioche à la main.) Au moins, ça nous fait un point commun parce que si on la détruit pas, une personne que nous aimons va mourir.

Belle : Quoi ? De qui vous parlez ?

Homme : Ça ne te regarde pas, maintenant allez vous-en. On tient pas à vous faire de mal.

Homme avec des lunettes : Mais on le fera alors vous feriez mieux de laisser tomber.

Belle : Non, jamais. (Elle met en route le wagon tandis que l’homme avec des lunettes utilise la pioche pour tenter de briser la boîte mais ne peut pas car le wagon arrive sur eux et ils tombent au sol. Belle récupère la boîte et jette l’arme au loin pour ne pas qu’ils la rattrapent.)

Homme avec des lunettes : Non, rendez-la nous. Vous faites une terrible erreur, il y a des choses importantes en jeu.

Belle : Vous voulez détruire la magie.

Homme avec des lunettes : Non, ça n’a rien à voir. On se fiche complètement de la magie.

Belle : Alors, qu’est-ce que vous voulez au juste ?

Homme avec des lunettes : On essaye seulement de sauver notre sœur.

Ariel : Votre sœur ?

Homme avec des lunettes : Peter Pan la garde prisonnière depuis très longtemps.

Homme : Ça fait plus d’un siècle.

Belle : Quoi ? C’est impossible voyons, vous seriez…

Homme avec des lunettes : Morts. On en ait conscient. Peter nous a maintenus en vie pour qu’on exécute ses ordres. Tant qu’on lui obéira, il ne la tuera pas.

Homme : Quand il n’aura plus besoin de nous, il la libérera et nous aussi. Mais maintenant…

Belle : Maintenant, vous avez vraiment une chance de la revoir. On sait comment vaincre Peter. Votre sœur sera bientôt libre.

Homme avec des lunettes : Vous croyez que vous êtes les premiers à être convaincus de pouvoir le vaincre.

Belle : Pourquoi ? Vous aussi vous avez essayé ?

Homme avec des lunettes : Oui mais nous avons échoué. C’est comme ça que notre sœur s’est retrouvée prisonnière au pays imaginaire.

Homme : On a voulu se comporter en héros mais on a fait qu’aggraver les choses.

Homme avec des lunettes : Et le pire reste à venir. Maintenant qu’on a échoué, il va la tuer.

Belle : (Regardant la boîte.) Sauf si cette boîte parvient sur l’île parce que là Peter aura trop de problèmes pour avoir le temps de faire du mal à votre sœur.

Homme avec des lunettes : Vous croyez que vous pouvez le battre ?

Belle : Oui, j’en suis même persuadée et si tout ce que vous dites est vrai, je vous jure qu’on sauvera votre sœur.

Ariel : Comment s’appelle-t-elle ?

Les deux hommes se regardent et acquiescent pour donner la réponse.)

Homme : Elle s’appelle Wendy, Wendy Darling. Si vous la rencontrez, dites-lui que Jean ou Michel espèrent la revoir.

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Peter ouvre une cage où se trouve une fille à l’intérieur. C’est Wendy.

Wendy : Que se passe-t-il ? Tu me libères ?

Peter Pan : Pas encore, Wendy. (La sortant de la cage.) Mais cela ne t’empêche pas de venir jouer avec moi.

 

Sur la plage – Storybrooke

Ariel et Belle sont sur la plage pour qu’Ariel puisse repartir au pays imaginaire. Elle a toutes ses affaires.

Belle : Bon tu n’as pas oublié ce que tu dois lui dire.

Ariel : Ne t’inquiète pas je transmettrais ton message à Gold.

Belle : (Mettant ses mains sur les épaules d’Ariel.) Bonne chance. Ça va aller. (Ariel retire son bracelet et plonge dans la mer sous les yeux de Belle. Elle s’en va.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Felix continue son chemin toujours suivi par Henry. Il pose son sac sur le sol. Henry regarde ce qu’il y a dans le sac et entend quelqu’un tousser dans la cabane. Il prend le sac et monte à l’intérieur. Wendy est allongée dans un lit et semble malade.

Henry : Qui es-tu ?

Wendy : Tu ne devrais pas être là.

Henry : Je sais, je croyais que Peter retenait ma famille prisonnière ici.

Wendy : Ah.

Henry : Pourquoi tu vis aussi loin du campement ?

Wendy : Parce que je suis malade et il a peur que les autres attrapent ce que j’ai.

Henry : Tu ne m’as pas dit qui tu étais.

Wendy : Je m’appelle Wendy.

Henry : Wendy Darling ? (Elle acquiesce et il s’assoit sur le lit.) Moi c’est Henry. Qu’est-ce que tu as ?

Wendy : C’est l’île qui me rend malade. Son pouvoir commence à faiblir. Je suis ici depuis très longtemps mais et j’ignore pourquoi ça m’affecte beaucoup plus que les autres. Tu lui ressembles.

Henry : À… À qui ?

Wendy : À ton père.

Henry : Tu connaissais mon père ?

Wendy : On était amis, il y a bien longtemps, quand il était à peine plus vieux que toi. Il a protégé mes frères d’un terrible danger, il aurait risqué sa vie pour ma famille. (Elle tousse.)

Henry : Ça va aller ?

Wendy : Tu devrais t’en aller.

Henry : Je peux peut-être faire quelque chose pour toi.

Wendy : Je ne voudrais pas que tu attrapes ce que j’ai. Peter fait déjà tout ce qui est en son pouvoir mais la magie, je sens bien qu’elle est en train de disparaître.

Henry : Il y a sûrement un…

Wendy : S’il te plaît Henry, sors d’ici avant que toi aussi tu ne tombes malade. (Henry laisse le sac et s’apprête à partir.)

Henry : Je reviendrais te voir, je te le promets. (Il quitte la cabane et retourne dans la jungle.)

Peter Pan : (Arrivant près de Wendy.) Bravo, même moi je n’aurais pas pu être plus convaincant. (Wendy s’assoit sur son lit.) Oh et toute cette histoire à propos de son père, c’était très émouvant.

Wendy : Tu sais que je déteste le mensonge.

Peter Pan : Il ne faut pas voir cela comme un mensonge mais plutôt comme un moyen de le motiver.

Wendy : De le motiver pour quoi ?

Peter Pan : Pour qu’il fasse ce qu’il doit être fait. Pour nous tous ici. Tu vois, Henry est le plus pur des croyants et moi je vais le pousser à croire.

Wendy : Mais en quoi veux-tu le pousser à croire ?

Peter Pan : En moi. Je vais te remettre dans ta cage.

 

Au pays imaginaire – Sur la plage

Gold et Regina sont sur la plage à attendre Ariel et il regarde sa chevalière.

Regina : Tu crois réellement que Belle peut réussir ?

Gold : Oui, je le crois.

Regina : Tu es sûr que ce ne sont pas tes sentiments pour elle qui t’aveugle.

Gold : Je crois au contraire que mes sentiments m’ouvrent les yeux.

Regina : Tu aimes réellement cette fille.

Gold : (Se tournant vers elle.) Serais-tu jalouse ?

Regina : De Belle ? Je ne crois pas, non.

Gold : Non, de moi, parce que j’ai quelqu’un à aimer. (Elle le regarde et pendant ce temps, Ariel arrive dans la mer et sort de l’eau.)

Ariel : Pardon, je suis en retard. Il y a eu quelques petites complications. (Ils s’approchent d’elle.)

Gold : Tu l’as ? (Elle sort la boîte de son petit sac et l’approche à Gold. Il la prend.)

Regina : Parfait, tu as honoré ta part du marché. (Ariel sort son bracelet et Regina utilise son pouvoir pour l’ensorceler.) Désormais tu auras des jambes chaque fois que tu le souhaiteras ou des nageoires, en fonction de ce qu’Eric préfère.

Ariel : Merci.

Gold : Tu peux retourner à Storybrooke, te lancer à sa recherche, le choix te revient.

Ariel : Une dernière chose : Belle m’a demandée de vous dire que Peter Pan gardait quelqu’un de prisonnier sur l’île. Une jeune fille prénommée Wendy. Ses frères se trouvent à Storybrooke. Belle tient à les aider, elle veut que vous vous assuriez que Wendy va bien.

Regina : Ah, tout ce qui m’importe c’est de sauver Henry.

Ariel : Et si aujourd’hui vous avez une chance d’y parvenir, c’est grâce à Belle et moi. Alors, ce serait la moindre des choses que d’essayer de la délivrer.

Gold : Nous ferons notre possible. (Regina ne semble pas d’accord.) Écoute, quand tu seras à Storybrooke, dis à Belle que je l’aime et qu’elle avait raison. Nous allons nous revoir. (Elle retourne sous l’eau.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Emma, Neal et Kilian sont désormais à l’extérieur et parcourent la jungle. Neal a la noix de coco dans la main.

Neal : Et attends, je sais que je n’ai pas assuré, excuse-moi.

Emma : (Se retournant.) Ouais, ça c’est sûr. Vous avez pas assuré. On a failli laisser l’ombre s’échapper parce que vous vous battiez pour un briquet.

Kilian : Ce n’était pas pour le briquet qu’on se battait, ma jolie.

Emma : OK. Je vais être extrêmement claire, si je devais choisir quelqu’un, ce serait Henry. C’est le seul amour qui y est une place dans ma vie. (Ils s’en vont mais Neal et Kilian semblent comprendre ce que ressent Emma.)

 

Au pays imaginaire – Dans une autre partie de la jungle

David et Mary Margaret attendent alors que Clochette les rejoint.

Clochette : Je n’étais pas sûre de vous revoir mais si vous êtes venus pour me convaincre de vous aider avant que vous ayez trouvé un moyen de quitter l’île...

David : (La rejoignant.) On en a un, enfin, on en aura bientôt un.

Clochette : Je n’aime pas tellement entendre le mot « bientôt ».

Mary Margaret : L’ombre de Peter. Emma, Crochet et Neal vont la capturer et elle nous permettra de quitter l’île.

Clochette : Ils vont capturer l’ombre de Peter ? Je ne bougerai pas le petit doigt tant que je n’aurais pas une preuve qu’ils auront réussie. (Elle entend du bruit et se retourne. Emma, Neal et Kilian sont de retour.)

Neal : (Il montre la noix de coco.) Ça y est. Voilà la preuve que tu demandes Clochette. Je suis content de te revoir.

Clochette : Baelfire. C’est vraiment toi ?

Neal : Ouais. Mais tout le monde m’appelle Neal maintenant.

Kilian : Nous avons réussi. Es-tu prête à respecter tes engagements, Clochette ?

Clochette : Oui. (Tout le monde est content.) Je vais vous aider. (Ils s’en vont sans Neal qui interpelle Emma.)

Neal : Euh, Emma.

Emma : Écoute.

Neal : En fait, je voulais te dire que t’avais raison à propos d’Henry. La seule chose qui compte c’est lui et s’il est tout ce qui subsiste de notre histoire, c’est déjà formidable.

Emma : Ouais, allons chercher notre enfant. (Ils s’en vont.)

 

Au pays imaginaire – Dans la jungle

Henry marche toujours dans la jungle et Peter l’attend.

Peter Pan : (Assis.) Pourquoi tu fais cette tête d’enterrement ? (Il se lève pendant qu’Henry se retourne.)

Henry : Tu disais que tu me cachais rien du tout mais tu mentais. J’ai trouvé Wendy.

Peter Pan : Attends, je vais t’expliquer.

Henry : Elle va mourir, c’est ça ?

Peter Pan : J’ai bien peur que oui comme presque toute l’île parce que la magie est en train de disparaître. J’aurais pu te le dire mais je ne voulais pas te mettre un tel poids sur les épaules. Savoir que la vie d’une jeune fille dépend de soi, c’est dur à porter.

Henry : Alors, je suis le seul qui puisse sauver la magie ?

Peter Pan : C’est ce que je crois.

Henry : Comment je dois m’y prendre ?

Peter Pan : La vraie question ce n’est pas comment mais quand. Viens avec moi. (Il l’emmène dans la jungle. Il lui montre un bout de terre près d’une plage.) Tu vois cette île.

Henry : C’est le Rocher du Crâne.

Peter Pan : Oui, c’est à l’intérieur que nous trouverons le salut, le salut que seul le cœur du plus pur des croyants peut nous apporter.

Henry : Moi.

Peter Pan : Oui, toi Henry. Mais je te le dis tout de suite, ce ne sera pas facile. Cela te demandera de l’héroïsme et un grand sacrifice. (Henry se tourne vers lui.) La seule question c’est : t’en sens-tu capable ?

Henry : (Après avoir réfléchi.) Oui.

–[Storybrooke – Five days ago]–

Mr Gold and Belle discuss on the dock before Mr Gold leaves to Nerverland with the rescue team.

Mr Gold : You have to stay here.

Belle : No ! W... Why? I... I... I wanna help.

Mr Gold : Well, Greg and Tamara weren't working alone. Others will follow. It's a cloaking spell. It will shield the town, making it impossible for anyone to find.

Belle : Well, then how... how will you find your way back to me ? You're not coming back, are you ?

Mr Gold : The prophecy. The boy is my undoing. But he's also my grandson. I must save him.

Belle : I understand. I also know... that the future isn't always what it seems. I will see you again.

The Jolly Roger falls into a portal. Belle watches the rescue team leaves on the docks. The dwarves and Archie run to her.

Leroy : They did it ! They saved us ! They did save us, didn't they ?

Belles cries.

Leroy : Tears of joy ?

Archie : Belle, what is it ? Are you okay ?

Mother Superior : What happened ? Where is everyone ?

Belle : They stopped the self-destruct device. Those people who came... Greg and Tamara... They kidnapped Henry and they took him through a portal.

Mother Superior : A portal ? To where ?

Belle : I... I don't know. Everyone else followed them on Hook's ship.

Leroy : Why'd you stay behind ?

Belle : Because I had to.

Belle gets out of her pocket the spell that Mr Gold gave her.

Mother Superior : It's a cloaking spell. Why ?

Belle : Because Rumple said... He said others were coming.

––––––––––––

Two men in a red car drive to Storybrooke.

––––––––––––

Belle, the dwarves, Archie and the Mother Superior are into the mines.

Leroy : Who exactly does Gold think is coming ?

Belle : He didn't say specifically.

Archie : Well, let's not panic. I mean, for all we know, it's a precaution. Right ?

Belle : Well, he... He did say they're working with the people who tried to destroy the town.

Happy : Can we panic now ?

Archie : Yeah. Sure. Maybe just a little.

Belle : We'll be fine as long as we get this up in time.

Leroy : Careful, sister. Mines are a dangerous place.

Belle : Fairy dust.

Mother Superior : It runs through the walls. We just need to open up a vein, and that'll carry the magic through town.

Leroy : No time for whistlin', boys. Let's get swingin'.

The dwarves work.

––––––––––––

The car continues it way to Storybrooke.

––––––––––––

The dwarves swing when they find a vein.

Leroy : Halt !

Belle gets prepare for casting the protection spell on Storybrooke.

Leroy : What is it ?

Belle : I... I've never cast a spell before. Maybe you should do this.

Mother Superior : No. Mr. Gold entrusted this task to you for a reason. You just need to believe in yourself.

Belle : Okay.

Leroy : You might wanna believe a little harder.

The protection spell is cast.

––––––––––––

The car goes faster to enter in Storybrooke before it can’t anymore. The two men have succeeded.

–[Neverland]–

Mr Gold draws a map of Storybrooke on the sand.

Ariel : That's Storybrooke ?

Mr Gold : Can you get there ?

Ariel : It's far. I'll have to cross over realms. But yes, I can make it.

Mr Gold : If all went according to plan, Storybrooke... Will be surrounded by a cloaking spell. When you arrive, surface close to the shore. Then you're inside its bounds.

Ariel : And what would you like me to bring back ?

Mr Gold : An object to help us defeat Pan.

Ariel : Well, I'm gonna need a little more than that to go on.

Mr Gold : I'm sorry. Pan has ears everywhere. We can't risk telling you.

Ariel : Then how ?

Mr Gold takes sand dollar and enchants it.

Mr Gold : Find a woman named Belle, and then give her this. She'll know exactly what to do.

Ariel : Belle. Storybrooke. Got it. And Eric ? Where will I find him in this new world ?

Regina : , that comes after you've succeeded. Incentives are important. The bracelet will only give you legs for 24 hours.

Ariel : How do I know you'll uphold your end of the bargain when I'm back ?

Regina : Guess you'll just have to trust me.

Ariel leaves.

––––––––––––

Peter Pan and Felix are at Peter’s Camp.

Felix : What is it ?

Peter Pan : Someone's leaving Neverland.

Felix : Where ? How shall we stop them ?

Peter Pan : It's too late. Don't worry, Felix. We simply need to get word to our friends on the ground.

Felix : In Storybrooke ?

Peter Pan : They can handle this. All it does is move up our timetable a touch. We need to get Henry ready. And I need to have a chat with our friend in the other cage.

––––––––––––

At the rescue team’s camp, Neal explains to the group how he left Neverland when he was a kid.

Emma : Pan's shadow ? That's your way off the island ?

Neal : Unfortunately, it's the only way.

David : Oh. We thought you learned how to navigate the stars.

Neal : I know how to navigate the stars, but I can't fly.

Mary Margaret : I'm guessing that's where the shadow comes in.

Neal : That's why we have to capture it.

Emma : Capture it ? We've never been within 10 feet of Pan unless he wanted us to be. Sneaking up on him to steal his shadow ? That sounds insane.

Hook : Except Pan's shadow is rarely with him. It's an entity unto itself. It can carry out his will from miles away.

David : What does that mean for us ?

Neal : It means we can get his shadow without having to be anywhere near Pan... As long as we know where to look. I know where to look.

Emma : Okay. You and I are on shadow duty.

Hook : As am I. This trek won't be easy. You could use another veteran of the island.

Neal : Thanks, man.

David : Well, in the meantime, we'll give Tinker Bell a heads up, see if she can make good on her promise to get us into Pan's camp.

Emma : Okay, we meet back at Tink's. Then we get Henry and get the hell back to Storybrooke.

David : Okay.

David gives his hand to Mary Margaret to hold her stand up. She doesn’t take it. The rescue team spill in two parts.

–[Storybrooke]–

The dwarves are having lunch on the beach.

Happy : Gotta say something, boys. You know I love Snow and Charming, but... Can I be honest ? It's kinda nice not having them around.

Leroy : Happy.

Happy : No, really. It's only been five days, but it's the first five days with no killing.

Clark : No wraiths.

Doc : No giants stepping on my Miata.

Sleepy : It has been peaceful.

Leroy : Enough ! I don't want to hear any more of this. Snow and Charming are coming back, and everything will remain normal.

Ariel comes.

Ariel : Hi ! I'm Ariel.

She puts her bracelet on her wrist. She gets out of the sea.

Ariel : Do you know where I could find someone named Belle ?

––––––––––––

The two men are spying Ariel and the dwarves.

The Man : The home office was right. She's here. What now ?

The Man with glasses : We follow our orders. We find out why she came. Then we make sure she never leaves this town again.

–––––––––––-

Belle is at Granny’s diner for lunch. Granny serves her an hamburger. She doesn’t eat.

Granny : What's the matter ? Too many pickles ? Not enough pickles ?

Belle : No. I... I guess I'm just not hungry.

Archie goes talk to Belle.

Archie : All right, so that's the fourth cheeseburger you've turned down this week. It's about Gold, isn't it ?

Granny : Certainly not my cooking.

Archie : You miss him.

Belle : Yeah. And it's just... He said he was going off to his death. And I just... I wish I was... I wish I was able to help him, help save Henry.

Archie : But you protected Storybrooke. I mean, that... That's just as important.

Belle : All... All I did was pour a potion over some rocks. The dwarfs did all the hard work.

Archie : Hey, you wanted to be a hero. Sounds like you were. And you kept the bad guys out.

Belle : What bad guys ? Come on, face it. Nobody's coming here. I wasn't on that ship because he doesn't need me.

Leroy comes into the restaurant with Ariel.

Leroy : Beg to differ, sister... 'Cause this little lady just swam a real long way to find you.

Granny : Uh, maybe you didn't notice the sign ? No shirt, no shoes, no service.

Leroy : Now you got a dress code? I seem to recall some Ruby outfits that are seared into my brain.

Belle : So, uh, who are you ? W... W... Why are you here ?

Ariel : I came from Neverland. Rumplestiltskin sent me.

Belle : Wait... He's a... He's alive ?

Ariel : Yes. And he wanted me to give you this.

Ariel gives Belle the sand dollar.

––––––––––––

Belle and Ariel are at Mr Gold’s shop. Ariel is changing her clothes.

Belle : A sand dollar ? What am I supposed to do with it ?

Ariel : Don't ask me. I'm just the delivery girl.

Belle uses a magnifying lens on the sand dollar. Mr Gold’s face appears and delivers his message.

Ariel : Looks like you figured it out.

Mr Gold : Belle.

Belle : Rumple.

Mr Gold : I hope you raised the cloaking spell. The people headed for town as far more dangerous than even I first believed. They're unwitting pawns in Pan's game. I told you I was going to my death. I found another way. I can defeat Pan and live... But only if you get me something from the shop. The object I need is hidden. But I know that with the strength of our love, you'll find it.

Ariel : He's really into being cryptic, isn't he ?

Belle : He wants my help. He wants me to save him, Henry, everyone.

–[Neverland]–

Mary Margaret packs her stuff.

David : Hey, you need help ?

Mary Margaret : No, I can handle my pack.

David : Mary Margaret...

Mary Margaret goes sit near Emma.

Emma : How long is this gonna go on ?

Mary Margaret : What ?

Emma : The whole not-talking-to-each-other thing. Don't you think it's been long enough ? He didn't tell you about his illness because he wanted to keep the focus on the mission. I get that.

Mary Margaret : It's good to see you've inherited his tunnel vision.

Emma : What does that mean ?

Mary Margaret : Nothing.

Emma : You say a lot with nothing.

Mary Margaret : Be careful with Hook and Neal.

Emma : The one we need to be careful with is the shadow.

Mary Margaret : The fact that they both have feelings for you is dangerous, too.

Emma : None of that matters. All I care about is getting my son back.

––––––––––––

Henry is alone in Pan’s camp. Peter Pan comes to see him.

Peter Pan : There you are. You care to take a stroll ? There's someplace special I'd like to show you.

Henry : I'm not going anywhere with you.

Peter Pan : Why not, Henry ?

Henry : I think you're lying to me. My family... they're here, on Neverland. I know it.

Peter Pan : What makes you so sure ?

Henry : Does it matter ?

Peter Pan : No. It doesn't. But I'd remiss if I didn't point out what does. If your family's here, Henry, why haven't they come for you ?

Henry : Maybe you're keeping them from me.

Peter Pan : Henry, I promise you, I'm not holding your family prisoner.

Henry : Then why do you keep disappearing into the jungle ? You're hiding something from me, and I'm gonna find out what it is.

Henry leaves. Felix comes.

Felix : It would appear we're losing the boy.

Peter Pan : He just requires... Some effort. Given his lineage, I'd expect nothing less.

Felix : Shall I bring the cage here ?

Peter Pan : No. I have another idea.

––––––––––––

Hook, Neal and Emma are at Neal’s cave.

Hook : Something tells me we won't find Pan's shadow in here, mate.

Neal : Yeah, well, we're looking for something else. It's a... It's a coconut. It's carved in two. One part holds a candle. The other part goes on top of it.

Emma : Yeah, your star map. We hid it. I'll go grab it.

Emma goes find the coconuts.

Hook : I owe you thanks, for being so understanding.

Neal : Understanding about what ?

Hook : Emma and me.

Neal : Emma and you ?

Hook : Our dalliance. You don't know, do you ? Well, this is awkward. The two of us shared a kiss. Apologies. I assumed she told you.

Neal : Honestly, it probably... Slipped her mind. We're kinda focused on getting our son back.

Hook : Of course.

Emma comes back.

Emma : Everything all right ?

Neal : Couldn't be better.

Emma : Here it is, your star map.

Neal : It's not a star map. It's... What we're gonna use to trap Pan's shadow.

Hook : A coconut ? Are you daft ?

Neal : You came to Neverland on a pirate ship through a portal. You draw the line at a magic coconut ?

Hook : Fair enough. What's our next stop on this mission ?

Neal : Dark Hollow.

Emma : Really ? Why couldn't it be called something like Sunshine Valley or Rainbow Cove ? What exactly is it ?

Hook : Just what it sounds like... The darkest spot on the entire island. Any light that makes its way in is snuffed out by the shadows that call it home. Even I managed to avoid it.

Emma : Well, time to break tradition. Dark Hollow it is. That's where we're gonna find Pan's shadow, right ?

Neal : Yeah. It's the only way we'll ever get back to Storybrooke.

They leave Neal’s cave.

–[Storybrooke]–

Belle and Ariel looking for the item which is hidden in Mr Gold’s shop.

Ariel : Look at this stuff.

Belle : Yeah, he's a... Bit of a collector.

Ariel : This is a...

Belle : Corkscrew. But it's not what Rumple needs.

Ariel : It's a...

Belle : Uh, button. Also not what he needs.

Ariel : No, I know. But Eric, he... He had one just like it on his jacket when I rescued him.

Belle : And Eric is...

Ariel : He's a prince. The kind with legs. I fell in love with him a long time ago. But... It didn't work out.

Belle : Because you're a mermaid ?

Ariel : Something like that.

Belle : Well, that's just one more reason that we need to succeed. So Rumple said I'd find the hiding space with the strength of our love. Ah. There... there's only one thing he could've been talking about.

Ariel : That's a...

Belle : Teacup.

Ariel : It's chipped.

Belle : I know. But no matter how much this thing has been through, it's survived. Just like our love.

Ariel : So... What now? Do we make tea ?

Belle : I'm not sure. Rumple used to keep it in here.

Belle puts the teacup in the cupboard then a hidden trap door.

Belle : He enchanted it. It's... It's a key.

She opens it and finds a box.

Ariel : It's a box.

Belle : I've read about this in my books, but I... I didn't realize it was real, or that Rumple had it.

Ariel : What is it ?

Belle : Pandora's box. Legend says it contains the world's darkest evil.

Ariel : Shouldn't you be wearing gloves or something ?

Belle : No, no. As long as we don't open it, we're fine.

Ariel : Oh. Yeah. Sure. So what do you think's inside to it ?

Belle : Well, whatever it is, it's what Rumple's gonna use to defeat Pan.

The two men enter in the room they target Ariel and Bell with their guns.

The man with glasses : All that trouble for a box ?

Belle : Who are you ?

The man : The people you tried to keep out of Storybrooke.

––––––––––––

The man ties up Belle and Ariel.

The man with glasses : Stay still.

Ariel : I don't understand. Why do we kind of doing what he tells us ?

Belle : Because he has a gun.

Ariel : What's a gun ?

The man with glasses : Trust me, you don't want to find out.

The man takes the box.

The man : What did Rumplestiltskin tell you about this thing ?

Ariel : I'm not afraid of you or your gun... And not just because I don't know what it is.

The man with glasses : Shall we demonstrate ?

The man : The box... what is it?

Belle : It's magic, which you're only gonna destroy anyway. So why do you even care ?

The man : Because our boss wants to know.

Belle : Your boss ? You don't even know what this is all about, or who you're really working for.

The man with glasses : Peter Pan.

Belle : What ?

The man : Yes. We know exactly who we're working for.

Belle : But Rumple said that...

The man with glasses : Greg and Tamara didn't know. They were patsies. We, on the other hand, are aware of our real mission.

Belle : Which is what ?

The man : Seeing that your Rumple fails, and that this thing never makes it back to Neverland.

–[Neverland]–

Peter Pan is giving orders to Felix.

Peter Pan : Head to the other side of the island and deliver the supplies.

Felix : Understood. Anything else ?

Peter Pan : Just be certain Henry doesn't find out what you're up to.

Henry has spied the conversation and decides to follow Felix.

––––––––––––

David and Mary Margaret are on their way to get Tinker Bell. David drinks water and want to gives his clot to Mary Margaret.

David : Here.

Mary Margaret : I'm okay.

David : Are you ? Because you've hardly said two words to me since the caves. Hell, since yesterday. Look, I... I know you're upset I didn't tell you I was poisoned. And even though it might seem like it wasn't fair, that's all I was trying to do... Be fair.

Mary Margaret : I think Tinker Bell's is that way.

Mary Margaret continues walking.

––––––––––––

Neal, Emma and Hook are on their way to Dark Hollow.

Neal : We're gonna have to cut our way through.

Emma takes Neal’s sword. She almost hurts Hook.

Emma : Here, use this.

Neal : My cutlass. You find it in the cave ?

Emma : No. Actually, Hook gave it to me.

Neal : Since when are you sentimental ?

Hook : I thought Emma would wish to have something to remember you by.

Neal : Oh. Thanks. She's got me now.

Neal leaves.

Emma : What was that about ?

Hook : I assumed he'd heard my secret. And I also assumed that you'd told him of our shared moment.

Emma : Why would you assume that ?

Hook : Because I was hoping it meant something.

Emma : What meant something was that you told us Neal was still alive. Thank you. I realized you could've kept Pan's information to yourself.

Hook : Why would I have done that ?

Emma : I don't know. Maybe Pan offered you a deal ? Why else would he tell you ?

Hook : It was a test. He wanted to see if I'd leave an old friend to die... Even if the old friend happens to be vying for the same woman that I am.

Emma : And you chose your friend.

Hook : Does that surprise you ?

Emma : You are a pirate.

Hook : Yeah, that I am. But I also believe in good form. So when I win your heart, Emma... And I will win it... It will not be because of any trickery. It will be because you want me.

Emma : This is not a contest, Hook.

Hook : Isn't it ? You're gonna have to choose, Emma. You realize that, don't you ? Because neither one of us is gonna give up.

Emma : The only thing I have to choose is the best way to get my son back.

Hook : And you will.

Emma : You think so ?

Hook : I have yet to see you fail. And when you do succeed... Well, that's when the fun begins.

Neal : Guys !

Neal comes back. He gives back his sword to Emma.

Neal : I think I found it.

––––––––––––

Emma, Neal and Hook enter in Dark Hollow. Their lights turn off.

Neal : Dark Hollow.

Hook : So this is where the victims of Pan's shadow reside.

Neal : Yeah. Forced to spend eternity in this darkness. Come on. Let's be sure not to join them.

–[Storybrooke]–

Belle and Ariel are tying in Mr Gold’s shop.

Belle : They're too tight.

Ariel : We'll find a way out.

Belle : What makes you so sure ?

Ariel : Because... I'm an optimist.

Belle : I wish I could be, but every time I try to be a hero, it just... Feels like it backfires. I'm sorry you won't get to be with Eric.

Ariel : Don't worry about me. Even after the magic wears off this bracelet, I'll find him and I will tell him how I feel... As long as he lives near the beach.

Belle : Bracelet ? Is... is that what turned your tail into legs ?

Ariel : Yeah. Why ?

Belle : I think we can get out of here.

Ariel : How ?

Belle : By stretching your fins. Can you get that bracelet off ?

Ariel : Oh. No, I can't reach it.

Belle : Okay, hang on.

Ariel : Ugh ! You got it ?

Belle : Ah! I can! I can! Let me... Got it!

Belle takes off the bracelet. Ariel’s legs turns into a tail.

Ariel : Aah !

Ariel and Belle : Ow !

They fall on the floor. Ariel is free and she liberates Belle.

Ariel : See ? That didn't backfire.

Belle : Okay.

––––––––––––

Belle and Ariel get out of Mr Gold’s shop. They run after the two men.

Ariel : Where did they go ?

Belle : Well, the protection spell's still up, so they can't leave Storybrooke.

Ariel : Well, then what are they gonna do with the box ?

Belle : Well, if I wanted to make sure it doesn't end up in Neverland, I'd... I'd destroy it.

Ariel : How do you destroy something so powerful ?

Belle : You need something just as strong.

Ariel : Like what ? More magic ?

Belle : No. No. A dwarf's pickax. The kind that can smash a diamond. The kind that their friends who took Henry used to start all this trouble. Come on. Hurry.

–[Neverland]–

David and Mary Margaret are walking into the jungle. David speaks and Mary Margaret is quiet.

David : I think we're almost at Tink's. I see why she picked this area. Nice quiet jungle. Might make a good spot for a hut, don't you think ? Or a tree house, if you prefer. Mary Margaret. Snow ! When are you gonna start talking to me again ? When we're storming Pan's camp ? When we're grabbing Henry ? When ?! You need to say something.

Mary Margaret : Why ? You didn't. You didn't tell me anything.

David : At first, I was hoping that I could find a cure for the poison. And if I could, then I... I figured there was no reason to worry you.

Mary Margaret : Okay. But then you did find a cure, and you still didn't tell me.

David : I know.

Mary Margaret : So what, were afraid of worrying me again ?

David : No. I... I... I didn't think...

Mary Margaret : No, you didn't... You didn't think. You didn't think I had a right to know you could never leave this island ?! Why didn't you tell me ?

David : I was scared !

Mary Margaret : Did you think I wouldn't stay here with you ? After everything we've been through ? Did you think I would ever leave your side ?

David : No, I knew you wouldn't. That's what scared me. And I didn't want that for you. I didn't want you to be stuck on this island with me. The price of this cure was something I didn't want to force on you.

Mary Margaret : Love means being together.

David : I know. It also means sacrifice. And protecting the person you love. How could... A part of me not want you to leave this place ?

Mary Margaret : I would happily build a tree house and spend the rest of my days dodging poison arrows and lost boys, as long as I had you by my side. But you should have told me.

David : I know. I'm sorry.

They hug.

Mary Margaret : You didn't believe, David. You needed to believe in us.

––––––––––––

Neal, Hook and Emma explore the Dark Hollow.

Emma : So we just wait for Pan's shadow to show up ?

Neal : Yeah. And when it does, we'll be prepared.

Emma : You wanna tell me how that coconut works ?

Neal : We light the candle, and the shadow is drawn to it. It gets close enough, the flame will suck it in. Put the lid on... Then it's trapped inside this bad boy.

Hook : Sounds like a fine plan, except for one thing... Our lanterns went out. So how the devil are we gonna ignite that bloody thing ?

Neal : Welcome to the 21st century.

Neal gets out of his pocket a lighter.

Emma : How's it coming over there, guys ?

Neal : Yeah. All right, hang on.

Neal can’t light the candle.

Hook : Let me help.

Neal : No. D... I got it.

Hook : Well, I've only got one hand. I can do better than that.

Neal : You know what ? Now's not the time to try to impress Emma.

Hook : Oh, you think that's what I'm doing ?

Emma : Really ? You're doing this now ?

Hook : You heard her. Are we gonna stand here and argue... Or are we gonna get the candle lit ?

Hook takes the lighter from Neal’s hands. He tries to light the candle but he fails.

Neal : Harder than it looks, huh, pal ? Let me see it. Give it to me. Give it to me.

Neal and Hook fight for the lighter. In the fight, they cast the lighter away.

Emma : Guys, we don't have time for this.

Neal and Hook goes pick up the lighter and continue fighting. Emma takes the coconut. Pan’s shadow comes.

Emma : We really don't have time for this ! Is that Pan's shadow ?

Neal : Yeah, it's Pan's shadow !

Hook : What about the other two ?!

Neal : ????

They are under attack. Emma hides in a corner.

Hook : Aah ! Aah ! Aah !

Hook is pushed by a shadow near a tree. The shadow is ripping Hook’s shadow.

Emma : Hook !

Neal : Emma !

Neal is pushed by another shadow near a tree. The shadow is ripping Neal’s shadow.

Emma hides.

––––––––––––

Emma is hiding near a dead tree. She’s afraid, she fights with a Pan’s shadow.

Hook : Aah ! Aah !

Emma : Uhh !

Neal : Aah ! Emma, get out of here !

Hook : Just go !

Neal : Aah ! Emma !

Emma uses her powers to light the candle. Pan’s shadow is attracted by the light then it’s trapped. Hook and Neal are free.

Hook : Uhh !

Neal : How did you do that ?

Emma : Regina.

Neal : She's teaching you magic ?

Emma : Yeah. I guess she is.

––––––––––––

Henry follows Felix into the jungle.

–[Storybrooke]–

Belle and Ariel are into the mines. They are looking for the two men.

Belle : They're, uh, they're probably just ahead.

Ariel : Shouldn't we wait for the dwarfs ?

Belle : We don't have time.

Belle and Ariel find them. The two men are about to destroy the Pandora’s box.

The man : Here. Use this pickax.

Belle : You can't do that. You destroy that box, people we really care about will die.

The man with glasses : Then we have something in common. Because if we don't, someone we care about will die.

Belle : What are you talking about ?

The man : None of your concern. Now stay back. We don't want to hurt you.

The man with glasses : But we will. You should know when to walk away.

Belle : Never.

Belle pulls to a lever and a trolley speeds toward the two men. They are hit. Belle takes back the Pandora’s box.

The man with glasses : Please. You're making a terrible error. There is too much at stake.

Belle : Destroying magic ?

The man with glasses : That's not it. We don't care about magic.

Belle : Then what were you trying to do ?

The man with glasses : We're trying to save our sister.

Ariel : Your sister ?

The man with glasses : She's been Pan's prisoner for a long time.

The man : Over a century.

Belle : That's impossible. You'd be...

The man with glasses : Dead. We're well aware. Pan has kept us alive to do his bidding. And as long as we do, she lives.

The man : And then when we're done, he'll free her and us. But now...

Belle : Now is your best chance. We can defeat Pan, and your sister can finally be set free.

The man with glasses : You think you're the first person who thought they could beat him ?

Belle : Why ? Have you tried ?

The man with glasses : Yes, but we failed. It's how our sister ended up his prisoner in the first place.

The man : We tried to be heroes, but it just made things worse.

The man with glasses : And now ? Now that we've failed ? He'll kill her.

Belle : We get this back to Neverland, Pan is gonna have much bigger things to worry about.

The man with glasses : Can you really stop him ?

Belle : Yes. I believe we can. And if what you're saying is true, we will save your sister.

Ariel : Who is she ?

Michael : Her name is Wendy. Wendy Darling. If you see her, tell her John and Michael are waiting for her.

–[Neverland]–

Peter Pan opens a cage. There is a girl inside.

Wendy : Am I... Am I free ?

Peter Pan : Not yet, Wendy. But that doesn't mean you can't come out and play.

–[Storybrooke]–

Ariel and Belle are on the beach. Ariel takes the Pandora’s Box in her bag. She’s ready to go back to Neverland.

Belle : So... Remember what I told you.

Ariel : Don't worry. I'll deliver your message to Gold.

Belle : Good luck.

Ariel turns into a mermaids and leaves.

–[Neverland]–

Felix is walking into the jungle, he lets go an apples bag behind him. He’s followed by Henry. Henry hears somebody coughing. He takes the bag and goes see where the person who is coughing is. He finds a girl into a bedroom. She seems to be sick.

Henry : Who are you ?

Wendy : You're not supposed to be here.

Henry : I know. I thought Pan might be keeping my family here. Why are you so far away from the camp ?

Wendy : I'm... I'm sick, and he's afraid someone might catch it.

Henry : Who are you ?

Wendy : My name's Wendy.

Henry : Wendy Darling ? I'm Henry. W... What's wrong ?

Henry is sitting on the bed.

Wendy : It's the island, Henry. Its power is fading. I've been here a long time, but... Well... For some reason, it's affecting me more than the others. You look like him.

Henry : Like who ?

Wendy : Your father.

Henry : You knew my father ?

Wendy : We were friends. A long time ago, when he was just a little bit older than you. He saved my brothers from danger. He would do anything for my family.

Wendy coughs.

Henry : Are you gonna be okay ?

Wendy : You should go.

Henry : M... Maybe there's something I could do to help.

Wendy : Just please, I don't want you to catch what I have. Pan is already doing everything that he can. But the magic here... I fear it is not enough.

Henry : There has to be a way…

Wendy : Please go, before you, too, become ill.

Henry : I'll come back for you. I promise.

Henry lets go the food to Wendy then he leaves. He goes back to Pan’s camp..

––––––––––––

Peter Pan comes in Wendy’s bedroom.

Peter Pan : Well done. I couldn't have played the part better myself. Oh, and that bit about dear old dad. Excellent job.

Wendy : I don't like lying to him.

Peter Pan : Well, don't think of it as lying. Think of it as... Providing motivation.

Wendy : Motivation for what ?

Peter Pan : Doing what needs to be done, for all of us. See Henry has the heart of the truest believer. And I need to control that belief.

Wendy : What do you need him to believe in ?

Peter Pan : Me. Now back to your cage.

––––––––––––

Regina and Mr Gold are waiting for Ariel’s return on the beach.

Regina : You really believe Belle can succeed ?

Mr Gold : Yes, I do.

Regina : Are you sure it's not your feelings blinding you ?

Mr Gold : Or perhaps it's my feelings illuminating me.

Regina : You really love her.

Mr Gold : Is that jealousy ?

Regina : Of Belle ? I think not.

Mr Gold : No, no. Of having someone.

Ariel comes.

Ariel : Sorry I'm late. We ran into a few… Complications.

Mr Gold : Did you get it ?

Ariel puts the Pandora’s box on the rock.

Regina : Excellent. You fulfilled your end of the bargain.

Ariel shows her bracelet to Regina. Regina enchants it.

Regina : Now you can have legs whenever you want. Or a fin. Whatever Eric's into these days.

Ariel : Thank you.

Mr Gold : When you return to Storybrooke, seek him out. The rest is up to you.

Ariel : Before I go, Belle wanted me to let you know that Pan has a prisoner on this island... A girl named Wendy. Her brothers are back in Storybrooke. Belle doesn't wanna let them down. She wants you to make sure that Wendy's okay.

Regina : All that matters is Henry.

Ariel : And now you have a chance to save him, thanks to me and Belle. So rescuing that girl is the least that you can do.

Mr Gold : We'll do our best. Look, um... When you return... Tell Belle I love her, and that she was right. I will see her again.

Ariel goes back to Storybrooke.

––––––––––––

Emma is walking into the jungle. She pisses off.

Neal : Hey, hey, hey, I'm sorry. I know I screwed up.

Emma : Yes, you did. You both did. We almost lost our shot at capturing the shadow because you two were fighting over a lighter.

Hook : It wasn't the lighter that we were fighting over, love.

Emma : Okay, let me be very clear about something. If I had to choose someone... I choose Henry. He's the only love I have room for in my life.

––––––––––––

David and Mary Margaret are at Tinker Bell’s place, they are waiting for her.

Tinker Bell : I was wondering if I'd see you again. But if you've come to talk me into helping you before you've found a way off this island, I still...

David : We found one... Or we're about to.

Tinker Bell : I'm not sure I like the sound of "about to."

Mary Margaret : Pan's shadow. Emma went with Hook and Neal to capture it. That's our way off the island.

Tinker Bell : Capture Pan's shadow ? Yeah, I'm not lifting a finger until I see some proof that you've actually succeeded.

Neal, Hook and Emma comes.

Neal : Hey. Here's all the proof you need. It's been a long time, Tink.

Tinker Bell : Bae ? Is it really you?

Neal : Yeah. Most people call me Neal now.

Hook : We did it. Are you finally ready to do your part, Tink?

Tinker Bell : Yes. Yes, I am.

They leave. Neal calls Emma for a talk.

Neal : Uh, Emma ?

Emma : Neal...

Neal : I... I... listen. I just wanna say that... You're right. About Henry. He is all that matters. And if he's the only thing that came from us being together ? I'd say we did all right.

Emma : Yeah. Now let's go get our son back.

––––––––––––

Henry is walking into the jungle. Peter Pan is sitting down, waiting for him.

Peter Pan : Why so glum, chum ?

Henry : You said you weren't keeping any secrets. But you lied. I found Wendy.

Peter Pan : Henry, I can explain.

Henry : She's dying, isn't she ?

Peter Pan : I'm afraid she is. Like much of the island, because the magic here is slipping away. I would've told you, but... I didn't want you to have that weight on your shoulders, knowing that a young girl's life depends on you.

Henry : So I'm the only one who can save magic ?

Peter Pan : You are.

Henry : How do I do it ?

Peter Pan : The question isn't how, Henry. It's where. Follow me.

––––––––––––

Peter Pan brings Henry to a cliff to see the Skull Rock.

Peter Pan : See that ?

Henry : Is that skull rock ?

Peter Pan : Yes. Inside is where our salvation awaits... A salvation that only the heart of the truest believer can bring.

Henry : Me ?

Peter Pan : That's right, Henry. But I won't lie to you. It won't be easy. It will require heroism and sacrifice. The only question is, are you up to the task ?

Henry : Yes.

Kikavu ?

Au total, 211 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
17.12.2018 vers 21h

s1988 
10.11.2018 vers 22h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Sabu14 
17.08.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Survivor
Aujourd'hui à 11:25

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 11:25

Suite de Mots
Hier à 21:31

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

Steed91, Avant-hier à 08:39

Bonjour à tous, nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel titre VF pour l'épisode 10.17 ?

Steed91, Avant-hier à 08:40

Venez nombreux, vous pouvez même voter si vous ne connaissez pas la série

CastleBeck, Hier à 02:49

Les Awards de la seconde saison de Lethal Weapon se poursuivent. Une nouvelle catégorie a été mise en vote et l'action est au rendez-vous! Merci.

fairgirl, Hier à 22:08

Bonsoir tout le monde ! De nouveaux sondages vous attendant sur les quartiers "Sex and the City" et "Ce que j'aime chez toi". merci !

SeySey, Aujourd'hui à 09:48

Bonjour! Nouveau sondage sur le quartier Suits, pas besoin de connaître la série

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site