VOTE | 821 fans

#312 : Un Pirate Dans la Ville

Centré sur : Emma
Titre VO : New York City Serenade
Titre VF : Un Pirate Dans la Ville
Diffusion USA : 09/03/2014 (Hiatus de 3 mois)
Diffusion FR : 30/12/2014
Captures

Résumé court : Tout le monde est de retour dans la Forêt Enchantée, sauf Emma et Henry qui vivent désormais à New York et qui ne se rappellent plus du tout leur temps passé à Storybrooke.

Mais Hook va tout faire pour leur rendre la mémoire et leur rappeler qui ils sont vraiment.

Dans la Forêt Enchantée, Snow, Regina et Charming vont, eux, faire face à une grande menace..

Popularité


4.75 - 8 votes

Vidéos

Sneak Peek n°2  3x12 - Emma et Hook

Sneak Peek n°2 3x12 - Emma et Hook

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (inédit)
Mardi 30.12.2014 à 21:40
0.52m / 1.9% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 09.03.2014 à 20:00
7.66m / 2.4% (18-49)

Plus de détails

Audiences USA :  7.3 M

Audiences FR : 518 000

Ecrit par : Edward Kitsis & Adam Horowitz

Réalisé par : Billy Gierhart

Guest Stars : Beverly Elliott : Granny - Sarah Bolger : Aurore - Christopher Gorham : Walsh - Rebecca Mader : Zelena - Sean Maguire : Robin des Bois - Julian Morris : Philippe - Meghan Ory : Red - Jason Burkart Petit Jean - Michael P. Northey : Frère Tuck - Michael Coleman : Joyeux - Faustino di Bauda : Dormeur - David Paul Grove : Prof - Jeffrey Kaiser : Simplet - Gabe Khouth : Atchoum - Mig Macario : Timide - Lee Arenberh : Grincheux

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Le prince Phillip rejoint Aurore pour un déjeuner en amoureux. Phillip s’excuse d’être arrivé en retard car Aurore est affamée. Il plaisante sur le fait qu’elle est toujours affamée. Alors qu’ils plaisantent, une fumée violette apparaît. Ils courent se mettre à l’abri. Un fois la fumée disparue, Aurore et Phillip remarquent qu’une partie des habitants de Storybrooke sont devant eux.

–[New York]–

Emma se rend au restaurant pour un rendez-vous avec son petit-ami.  Elle arrive en retard mais Walsh comprend qu’elle travaillait. La serveuse apporte des verres de vins. Emma remercie Walsh d’avoir aidé Henry à fabriquer un volcan.

Le dîner touche à sa fin. Walsh demande à Emma si elle est heureuse, elle répond pat l’affirmative puis il sort de table. Emma prend son téléphone pendant que la serveuse dessert la table. Hook en profite pour s’asseoir à la table. Il tente de s’expliquer mais elle pense qu’il ne fait que la harceler. Hook s’excuse de l’avoir embrassée, il pensait que ses souvenirs reviendraient. Il finit par lui expliquer que sa famille est en danger, ce qu’elle ne croit pas puisque qu’elle est orpheline et lui donne un papier avec une adresse et lui demande se s’y rendre puis il s’en va.

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Blanche-Neige, Régina, David et Hook discutent avec Phillip et Aurore. Blanche-Neige demande ce qu’il en est de la guerre contre les ogres et Aurore lui annonce qu’ils sont vaincus. Elle en profite pour félicité la future mère. Phillip propose de donner une fête pour leur retour et d’accueillir les migrants dans leur royaume. David préfère qu’ils rentrent chez eux, mais leur château a été détruit par la malédiction. Aurore leur annonce que le château de la Reine est toujours là. Blanche-Neige propose qu’ils y aillent tous s’installer.

En aparté, Aurora dit à Phillip qu’ils doivent prévenir une femme mais celui-ci ne veut pas. Aurore a peur que s’ils ne disent rien, « elle » s’en prenne à leur bébé.

–[New York]–

Emma vérifie l’adresse que Hook lui a laissée. Walsh revient. Il espère qu’Emma a encore faim. Ils se rappellent leur premier rendez-vous et comment Walsh a pu obtenir un sundae pour Emma alors qu’il n’était pas sur la carte.  La serveuse apporte un sundae à Emma qui n’a plus faim. Walsh lui demande de qu’en même regarder le dessert. Emma remarque une bague de fiançailles. Emma commence à paniquer mais Walsh fait sa demande en mariage.

Emma marche énergiquement dans la rue, Walsh la rattrape. Emma n’a pas répondu à la question de Walsh et celui-ci commence à paniquer. Emma lui explique qu’elle n’aime pas être prise pas surprise. Elle trouve qu’ils vont trop vite dans leur relation, elle ne veut pas que les choses changent. Walsh lui répond qu’il sait qui elle est et qu’il savait qu’elle aurait peur. Il veut seulement qu’elle lui dise qu’ils se marieront un jour, pas forcément tout de suite. Emma veut prendre le temps de réfléchir.

Emma rentre chez elle. Henry joue à un jeu vidéo. Emma le rejoint dans la partie. Henry demande à sa mère la réponse qu’elle a faite à Walsh. Emma s’étonne qu’il savait que Walsh allait la demander en mariage. Il lui répond que c’était plutôt évident. Henry pense que sa mère a dit non, mais elle le rassure en lui disant qu’elle a demandé du temps pour donner sa réponse. Elle se demande si Walsh devrait rejoindre leur petite famille. Henry pense que c’est un gentil garçon qui n’a rien à voir avec son père et qu’elle peut prendre des risques.

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Les voyageurs se préparent à aller au château de la Reine. Les nains se réjouissent de ressembler à des nains et plus à des humains. Jiminy prévient que les gens arrivent par petits groupes dans la forêt. David demande aux nains de prévenir tout le monde de se rendre au château de la Reine.

David va voir Hook qui lui apprend qu’il ne les suivra pas au château de la Reine. Il veut retrouver le Jolly Roger. David lui demande ce qu’il va faire si jamais il ne retrouve pas son bateau. Hook lui répond qu’il en prendra un autre. David lui dit qu’il a changé. Blanche-Neige lui dit que ce n’est pas parce qu’Emma n’est plus là qu’il doit redevenir un pirate. Hook lui dit qu’il n’a jamais cessé de l’être et il s’en va.

Neal rejoint David et Blanche-Neige, il veut passer par le château de son père pour trouver des indices pour faire revenir Rumplestiltskin. Il pense que son père pourrait l’aider à retrouver Emma. Blanche-Neige lui dit que c’est impossible, les voyages entre les mondes sont terminés. David lui dit qu’il faut tourner la page.

–[New York]–

Alors qu’ils sont dans leur appartement, Henry demande à sa mère son autorisation pour aller au musée. Emma est perturbée. Henry s’en inquiète. Elle tente de le rassurer. Il s’en va. Elle tient le papier avec l’adresse que lui a donné Hook.

Emma entre dans l’appartement de Neal. Elle fouille et trouve l’appareil photo d’Henry.

Emma retrouve Hook à Central Park. Elle lui demande pourquoi il ne lui avait pas dit que l’adresse qu’il lui avait donnée était l’adresse de l’appartement de Neal. Emma se demande ce que Neal veut, s’il veut entrer en contact avec Henry. Hook lui dit que Neal n’a rien à voir avec l’affaire qu’il occupe mais que ça concerne les parents d’Emma. Ce que raconte Hook n’a pas de sens pour Emma. Hook lui dit que l’appareil photo d’Henry est la preuve de ce qu’il raconte. Il sort une fiole de son manteau. Il lui dit de la boire et qu’elle comprendra tout. Emma se méfie. Elle le menotte au banc et appelle les officier. Elle leur dit qu’il l’a agressé.

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Sur le chemin du château de la Reine, Belle tente de remonter le moral de Neal au sujet d’Emma. David et Blanche-Neige discutent et ils apprennent par Grincheux que la Reine a disparu.

Blanche-Neige retrouve Régina dans la forêt. Elle lui dit qu’elle s’inquiétait pour elle. Régina lui demande de partir. Blanche-Neige comprend que Régina est en train d’enterrer son cœur. Elle lui dit qu’elle sait qu’elle est triste mais que si est enterre son cœur, elle ne ressentira plus rien. Régina lui dit que c’est exactement ce qu’elle veut. Blanche-Neige lui rappelle qu’elle sait ce qu’elle ressent, elle vient de dire au revoir à sa fille pour la seconde fois. Elle lui rappelle qu’elle ne pourra jamais trouver le bonheur sans son cœur. Régina replace son cœur dans sa poitrine.

Quelque chose espionnait Regina et Blanche-Neige pendant leur conversation.

Alors que Régina et Blanche-Neige, elles se font attaquer par un monstre Régina lance une boule de feu. Le monstre tente d’enlever Régina mais Blanche-Neige la sauve. Régina est blessée. Elles entendent quelqu’un leur dire de se baisser, une flèche touche le monstre. Robin des Bois les aides à se relever. Régina et Robin se chamaillent. Petit Jean s’étonne que Blanche-Neige et Régina soient ensemble. Régina se demande ce qu’était ce monstre. Personne ne le sait. Blanche-Neige veut prévenir les autres.

–[New York]–

Emma et Henry marchent dans la rue. Il demande à sa mère si elle veut parler de Walsh. Elle lui dit qu’il a peut-être raison et qu’elle doit tourner la page sur son passé. Henry demande si elle va accepter la demande en mariage de Walsh. Elle hésite encore. Il lui dit qu’elle pourra lui répondre au diné de ce soir qu’il a organisé pour eux.

Henry court vers l’appartement alors qu’Emma reste en arrière. Elle regarde les photos qu’il y avait dans l’appareil d’Henry.

Hook sort du poste de police, il retrouve Emma qui l’attend dehors pour parler. Elle lui montre les photos et lui demande ce que ça veut dire, elle ne comprend pas ce qui se passe. Hook lui demande s’elle le croit. Elle ne sait pas, il aurait pu trafiquer les photos. Hook lui dit qu’elle sait que quelque chose cloche. Elle ne comprend pas comment elle aurait pu oublier cette vie à Storybrooke. Hook lui donne la fiole et lui dit que tout aura un sens. Elle a peur, elle aime sa vie. Hook lui rappelle que cette vie est basée sur un mensonge. Elle lui dit qu’elle est amoureuse. Il lui répond qu’elle aime peut-être quelqu’un d’autre, de faire confiance à son instinct. Emma boit la fiole, elle reconnait Hook.

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Neal est heureux de revoir Robin, puis c’est au tour de Belle de se montrer. Belle et Robin s’enlacent. Robin raconte à Neal que Belle l’a aidé un voleur une fois et la traité bien mieux que ce qu’il méritait. Neal explique que ça ressemble beaucoup à Belle. Robin demande à Neal s’il a retrouvé son fils au Pays Imaginaire. Il acquiesce et explique qu’Henry est avec sa mère.

Blanche-Neige et Régina parlent de Robin et de ses compagnons. Blanche-Neige trouve de Robin est mignon. Régina n’est pas de cet avis.

Le groupe arrive au château de la Reine. Il est protégé par un champ de force. Régina est choqué parce qu’elle ne peut pas le faire disparaitre, elle va trouver ce qui s’est passé au plus vite. David n’est pas d’accord, il pense que tout le monde est fatigué et qu’il faut trouver un endroit sûr pour se reposer. Ils décident d’aller dans la Forêt de Sherwood.

–[New York]–

Hook et Emma prennent un verre dans l’appartement d’Emma. Il lui raconte ce qui s’est passé dans la Forêt Enchantée l’année précédente. Il lui dit que Régina et Blanche-Neige ont fait la paix, qu’il avait quitté la Forêt Enchantée car il n’y avait rien pour lui. Il n’y était pas retourné avant d’apprendre qu’une nouvelle malédiction allait être lancée. Emma lui demande s’il est revenu pour sauver sa famille. Il lui dit qu’il est revenu pour la sauver elle. Elle lui demande qui aurait pu faire ça. Hook ne le sait pas. Emma regrette la vie qu’elle avait hier. Hook lui rappelle qu’elle a ce qui compte le plus : son fils. Elle ne sait pas comment expliquer la situation à Henry. Quelqu’un sonne à la porte, c’est Walsh. Emma va ouvrir.

Emma et Walsh sont sur le toit. Emma lui annonce qu’elle ne peut pas l’épouser, qu’elle doit retourner chez elle. Walsh s’étonne, elle lui avait dit qu’elle était orpheline. Elle lui dit que c’est compliquer à expliquer mais que quelqu’un est arrivé et que la situation a changé. Walsh demande s’il s’agit du père d’Henry, elle répond que c’est plus un fantôme. Il essaye de la convaincre de rester, elle lui répond que c’est impossible. Walsh est déçu, il aurait préféré qu’elle ne boive pas la potion, il se change en singe volant et attaque Emma. Emma se bat et gagne, Hook arrive. Il lui demande ce que c’était. Emma répond qu’il s’agit d’un douloureux rappel qu’elle n’est pas en sécurité.

Emma prépare le petit déjeuner. Elle bat violemment les œufs, Henry lui demande d’arrêter. Elle lui demande s’il croit à la magie. Il se moque. Emma explique à Henry, qu’elle n’épousera pas Walsh. Ils vont partir en voyage, elle a une nouvelle affaire dans le Maine. Ils doivent partir tout de suite. Hook frappe à la porte. Elle présente Hook à Henry. Elle explique à Henry que Hook est un client. Emma leur dit de mettre les affaires dans la voiture, elle va dans son dressing et prend sa veste rouge.

–[Storybrooke]–

Emma conduit dans les rues de Storybrooke. Elle gare la voiture, ils sortent. Hook replace son crochet. Emma veut laisser Henry dormir dans la voiture. Elle demande à Hook de le surveiller pendant qu’elle va parler à ses parents.

Emma frappe à la porte de ses parents. David lui ouvre, elle veut se présenter mais David sait qui elle est. Il l’enlace. Il demande à sa fille ce qu’elle fait à Storybrooke. Emma lui répond que Hook la trouvé et qu’il lui a expliqué qu’il y avait une nouvelle malédiction. Emma ne comprend pas que son père sache qui il est. David lui répond qu’ils se souviennent lui avoir dit au revoir et qu’ils se sont réveillés dans leur lit. Mary Margaret descend dit bonjour à sa fille. Mary Margaret est enceinte.

–[La Forêt Enchantée – L’année passée]–

Une femme entre dans la chambre de Régina. Elle demande au singe s’il a ce qu’elle voulait. Le singe lui montre que oui. Zelena prend une fiole pour recueillir le sang de Régina. Zelena est heureuse, elle tient sa revanche sur la Reine.

Dans la forêt enchantée – Un an plus tôt

Un cavalier arpente sa route vers un endroit inconnu. Il arrive vers une place où Aurore prépare le repas.

Aurore : Tu es en retard.

Philip : J’ai pourtant fait vite.

Aurore : J’ai faim et tu me manquais. (Ils s’embrassent.)

Philip : Tu es tout le temps affamée. (Il touche son ventre.)

Aurore : Et grincheuse, je suis désolée, tu as des responsabilités en tant que roi.

Philip : Et que ne surpasse celles que j’ai envers toi et notre futur enfant. C’est moi qui suis désolé. (Ils regardent vers le ciel et voient un immense nuage violet.)

Aurore : Qu’est-ce que c’est, c’est… c’est une tempête ? (Le nuage s’approche de plus en plus et les chevaux se mettent à fuir.)

Philip : Ce n’est pas une tempête, c’est de la magie. Suis-moi, il faut se mettre à l’abri. (Ils courent vers l’endroit de la place et le nuage passe sur eux.) Tu n’as rien ?

Aurore : Non, non ça va. C’était quoi ?

Philip : Je n’en sais rien. (Ils se tournent en face d’eux et voient tous les personnages de contes de fée qui sont revenus.)

Aurore : Blanche-Neige ? Que s’est-il passé ?

Blanche-Neige : On est de retour.

 

OUVERTURE

 

La ville de New York apparaît.

 

Notre monde – New York – Un an plus tard

Emma arrive dans un restaurant et rejoint un homme à une table. Il s’agit de son petit ami, Walsh.

Walsh : Salut.

Emma : Je suis en retard, excuse-moi.

Walsh : Ça, ça veut dire que tu as coincé ton fugitif. (Ils s’embrassent.)

Emma : Toujours optimiste, j’adore ça.

Walsh : Non, si tu ne l’avais pas eu, t’aurais annulé.

Emma : Et tu me connais si bien. (Ils s’assoient l’un en face de l’autre.)

Walsh : Emma Swan rattrape toujours son client. (Une serveuse apporte un verre de vin pour Emma.)

Emma : Et je me fais rattraper par mon verre. Merci.

Walsh : Merci. Alors, Henry a eu une bonne note pour son volcan ?

Emma : C’était Pompéi en moins tragique. Merci de l’avoir aidé. (Elle trinque avec le verre de Walsh.)

Walsh : C’est rien, je lui ai seulement dit que la vraie lave ce n’était pas une bonne idée. (Il boit.)

Emma : Hmm, au grand soulagement de son prof, j’ai faim, qu’est-ce qu’on va manger ?

Walsh : On va choisir. (Ils regardent la carte des menus. Désormais, ils se mettent à manger leurs plats.)

Emma : Hmm.

Walsh : T’es heureuse ? De ce que tu as dans ton assiette je veux dire.

Emma : Plus qu’heureuse.

Walsh : (Prenant la main d’Emma.) Je reviens tout de suite.

Emma : D’accord. (Il s’en va. Pendant qu’Emma regarde son téléphone, la serveuse enlève les assiettes.) Merci. (Elle voit quelqu’un s’assoir en face d’elle, pensant que c’est Walsh mais c’est Kilian.) C’est pour le boulot, j’ai fini dans une seconde. (Elle relève la tête et le voit.) Vous.

Kilian : Je vais t’expliquer.

Emma : Ça c’est du harcèlement.

Kilian : Surtout ne cries pas. Écoute-moi s’il te plaît, je ne fais pas ça très souvent alors savoure-le bien ma jolie. Je suis venu m’excuser.

Emma : Pour m’avoir embrassé ?

Kilian : J’essayais seulement de réveiller ta mémoire.

Emma : Vous devez vous en aller, tout de suite.

Kilian : Tes parents sont en danger.

Emma : Vous racontez n’importe quoi.

Kilian : Parce que tu crois être orpheline et que ça t’as hanté toute ta vie ? Je suis justement venu te dire que tout ce que tu crois est faux.

Emma : Vous ne me connaissez pas.

Kilian : Je te connais mieux que tu ne te connais toi-même et j’ai des preuves. (Il lui donne un papier.) Tiens, regarde, c’est une adresse. Si tu veux savoir qui tu es et qui sont tes parents, alors vas-y.

Emma : Maintenant allez-vous--en.

Kilian : Tu es déjà allé là-bas. Il y a un an, tu ne t’en rappelles pas.

Emma : Il y a un an j’étais à Boston, un incendie a détruit mon appartement alors je suis venue à New York avec mon fils.

Kilian : Regina n’a pas raté son sortilège.

Emma : Vous êtes un cinglé ou un menteur ou bien les deux.

Kilian : Je préfère le terme de fieffé canaille ou de vaurien.

Emma : Je ne sais pas ce qui me retient de vous gifler.

Kilian : Tu ne me crois vraiment pas. Tu n’as qu’à utiliser ton super pouvoir. Et oui, je suis au courant, utilise-le et tu verras bien que je dis la vérité.

Emma : (Après un temps de réflexion.) Ce n’est pas parce qu’on croit en quelque chose que ça existe.

Kilian : Tu as peut-être raison mais je te connais Swan. Ton instinct te dit qu’il y a quelque chose. Alors va à cette adresse, prends le risque ensuite, je suis sûr que tu voudras me voir, tu me trouveras à Central Park, à l’entrée, près du zoo. Ne le fais pas pour moi ou pour toi, fais-le pour ta famille, ils ont besoin de toi. (Il se lève et s’en va, la laissant seule.)

 

Dans la forêt enchantée – Il y a un an

Blanche-Neige : Que s’est-il passé depuis que nous sommes partis ? Et les ogres ?

Aurore : On les a vaincus. Maintenant, on reconstruit notre royaume et nos vies.

Blanche-Neige : (En souriant.) Mes félicitations.

Aurore : Ça se voit autant.

Blanche-Neige : Tu es resplendissante.

Regina : Elle est enceinte et c’est moi qui aie la nausée.

Philip : Nous devrions faire une fête, vous et vos amis êtes les bienvenus dans notre royaume. Si vous avez besoin de quelque chose demandez-le.

Prince Charmant : Je vous remercie mais il nous faut juste des chevaux, nous avons déjà un royaume et un château.

Blanche-Neige : Non, notre château a été détruit par le sortilège.

Crochet : Bien majesté, tu as tout ravagé.

Aurore : Ce n’est pas tout à fait vrai, son château était resté intact.

Regina : Bien sûr, j’ai fait en sorte de le protéger.

Prince Charmant : Enfin, techniquement ce château ne lui appartient pas, elle l’a volé à Blanche-Neige.

Regina : Si on veut être précis, je l’ai eu lorsque je me suis mariée.

Blanche-Neige : Ça revient au même et nous allons le reprendre. Et vous allez venir avec nous Regina.

Regina : (En rigolant.) Vous n’êtes pas sérieuse.

Blanche-Neige : Les gens se sentent perdus, ils sont effrayés et ils ont besoin d’espoir, alors le meilleur moyen de leur en donner c’est d’être unis. Vous allez venir avec nous, ça vous déplaît mais vous changerez d’avis. C’est pour notre salut, et le votre.

Prince Charmant : Encore merci pour votre hospitalité, nous devons nous préparer. (Il serre la main du roi Philip.)

Philip : Bonne chance à vous tous. (Blanche-Neige, Crochet, Regina et le prince Charmant s’en vont alors qu’Aurore et Philip se tournent.)

Aurore : On ne peut pas fermer les yeux et oublier. Ils sont revenus, on doit le lui dire.

Philip : On ne peut pas, tu sais ce qui leur arrivera, ce qu’elle fera.

Aurore : Oui, mais si elle découvre qu’on lui cache quelque chose, elle se vengera sur notre enfant. Nous n’avons pas le choix, il faut la prévenir, nous ne pouvons qu’espérer qu’ils sauront se défendre. Ce n’est pas nous qui pouvons les sauver.

 

Dans un restaurant – New York – De nos jours

Emma regarde le papier où se trouve une adresse. Walsh arrive en même temps.

Walsh : Qu’est-ce que c’est ?

Emma : C’est rien. (Elle range le papier alors qu’une serveuse lui apporte son dessert.)

Walsh : J’espère que tu as encore faim.

Emma : Oh, je ne peux plus avaler une bouchée.

Walsh : Tu te rappelles notre premier rendez-vous ? Tu étais comme tu es, tu refusais que je t’invite le soir alors je t’ai amené ici au déjeuner ce qui ne t’as pas empêché de commander une glace à la vanille. Ce n’était pas sur la carte, j’ai dû soudoyer le cuisinier pour qu’il t’en fasse un.

Emma : Je m’en souviens, j’étais nerveuse. Là, j’ai plus faim.

Walsh : Tu peux au moins le regarder. (Il tourne l’assiette et dans le coin de l’assiette se trouve une bague de fiançailles.) Je ne veux surtout que ça te fasse peur, Emma. Mais je… je ne pouvais plus attendre, je t’aime. J’adore Henry, j’adore ce qu’on vit et je veux qu’on partage le même avenir. (Il se lève et s’agenouille près d’elle.) Emma Swan, veux-tu m’épouser ? (Elle ne sait pas quoi répondre.)

 

Dans la rue – New York

Emma a quitté le restaurant dans la précipitation et Walsh arrive près d’elle alors qu’elle met ses gants.

Walsh : Je pensais que le pire c’est que tu dises non. Je ne pensais pas que tu partirais sans payer.

Emma : Walsh…

Walsh : Non, non, non, non, je comptais t’inviter, c’était une blague.

Emma : Excuse-moi, c’était, j’ai…. j’ai été très surprise tu sais, et, et j’ai eu un peu trop de surprises ce soir.

Walsh : Ouais justement, la surprise c’était l’effet recherché mais je vois que ce n’était pas un bon plan alors…

Emma : Tu ne trouves pas qu’on va un peu vite, on est ensemble depuis seulement huit mois, j’ai des restes dans mon frigo que j’ai depuis plus longtemps que ça.

Walsh : (En rigolant.) Oui, je sais, je les ai jetés. Peut-être que je t’ai sauvée la vie.

Emma : (Hésitante.) Comment… Comment on sait que ce n’est pas une erreur ?

Walsh : Emma, c’est comme ça que je le ressens, j’ai su que je voulais être avec toi à la minute où tu es entrée dans ma boutique de meubles. Pourquoi que tu crois que ta commande était prête en avance ?

Emma : Ton efficacité ?

Walsh : (Il met ses mains sur les épaules d’Emma.) J’avais trop hâte de te revoir. C’était le seul moyen de t’inviter sans que ça passe pour du harcèlement.

Emma : J’adore cette table.

Walsh : Ben, c’est déjà ça.

Emma : Je suis amoureuse de toi, tu le sais, n’est-ce pas ?

Walsh : Oui, je le sais et je t’aime aussi.

Emma : Je n’arrive pas à aller vite.

Walsh : Je comprends. Je sais à qui je l’ai proposé, je savais que tu dirais que ça va trop vite, c’est pour ça qu’on n’est pas obligé de se marier tout de suite, on peut attendre un an ou plus longtemps. Emma, écoute, ça m’est égal, on peut même attendre d’avoir soixante-cinq ans et qu’Henry ait des enfants si tu veux, d’accord. Tout ce que je sais, c’est que je veux passer le reste de ma vie avec toi.

Emma : J’aimerai avoir le temps d’y réfléchir.

Walsh : T’as tout le temps qui te faudra. J’attendrai que tu sois prête.

 

Dans l’appartement d’Emma – New York – Un an plus tard

Emma est entrée chez elle et ferme le verrou de la porte. Elle enlève ses gants et rejoint Henry qui est en train de jouer à la console. Il boit son verre.

Emma : Madame Cuse m’a dit que tu avais été très calme. (Elle met son manteau et ses gants sur la table.)

Henry : Pas calme, concentré. Ça y est, j’ai enfin atteint le niveau vingt-trois.

Emma : (Enlevant ses chaussures.) Hmm. Ça ne te gêne pas qu’une magicienne du niveau cinq joues avec toi ?

Henry : Alors que je suis au niveau vingt-trois. Je te souhaite bonne chance. (Elle s’amuse à son tour.) T’as répondu quoi, à Walsh ?

Emma : Tu le savais, comment ?

Henry : Ah maman, le resto de votre première sortie, une soirée du genre spécial, c’était inscrit au menu.

Emma : En fait, c’était la cerise sur le gâteau.

Henry : Et qu’est-ce que tu lui as dit ? (Voyant le regard de sa mère.) Pauvre garçon.

Emma : Et je ne lui ai pas dit non.

Henry : Tu ne lui as pas dit oui, moi je maintiens mon « pauvre garçon ».

Emma : J’ai le droit de prendre le temps d’y réfléchir, c’est quand même un grand changement. Et puis je trouve qu’on est bien tous les deux, non ?

Henry : Ouais et ce serait toujours bien même si on était tous les trois.

Emma : Tu ne verrais pas d’inconvénient à ce qu’il entre dans notre famille ?

Henry : Non, il est cool. (Il prend du pop-corn. Il arrête son jeu et se tourne vers sa mère.) Maman, ils ne sont pas tous comme mon père. Il t’a quitté mais ils ne font pas tous ça.

Emma : Il n’a pas fait que de me quitter, il s’est arrangé pour que je sois accusé à sa place et m’a abandonnée en prison. Il ne sait même pas que t’existe et ça vaut mieux comme ça.

Henry : Mais Walsh n’est pas comme lui. Il veut vraiment être avec toi, avec nous. Il veut qu’ici ça devienne chez lui, et je suis sûr d’un truc, tu l’aimes bien.

Emma : Comment tu le sais ?

Henry : C’est le seul mec avec qui t’es sortie et que j’ai rencontré. (Ils se remettent à jouer.)

Emma : Depuis quand tu es aussi malin ?

Henry : Je ne sais pas, depuis le niveau seize, quand je suis devenu chevalier. (Dans le jeu, un chevalier se retourne.)

 

Dans la forêt enchantée – Un an plus tôt

Charmant est dans la forêt et rangeant son épée dans son étui. Tout le monde se prépare pour retourner dans le château de Regina.

Atchoum : Oui, oui, Grincheux, tu as vu ça ? On est redevenu nous-mêmes.

Joyeux : On est redevenu beau. (Ils se mettent à rigoler.)

Grincheux : (Voyant Jiminy sur son épaule.) Hey Jiminy, c’est bien toi, où étais-tu passé ?  Ah mais ça alors, tu en es certain ? (Jiminy continue de lui parler.) D’accord. (S’énervant.) J’ai compris. (Jiminy s’en va.) Hey, votre altesse, d’après Jiminy cinquante autres habitants de Storybrooke sont à trois kilomètres d’ici. Des gens réapparaissent un peu partout.

Prince Charmant : C’est très bien, à ce rythme, tout le royaume sera bientôt réuni. Vous les nains, faites passez le message, les nouveaux arrivants doivent tous aller au château de la reine.

Grincheux : Considérez que c’est fait. (Ils se serrent la main et Grincheux s’en va. Charmant sourit.)

Prince Charmant : (Voyant Crochet préparer son cheval.) Et bien Crochet, tu emportes beaucoup de choses.

Crochet : Ouais, tu sais ce qu’on dit d’un homme bien préparé, non ?

Prince Charmant : C’est inutile de surcharger ton cheval, le château de la reine n’est qu’à une journée de marche et là-bas, nous avons tous ce qu’il nous faut.

Crochet : Je sais, je suivrai ton conseil si c’était au château que j’allais.

Prince Charmant : Tu ne viens pas avec nous ?

Crochet : Ah, quelle perspicacité votre altesse.

Prince Charmant : Où est-ce que tu vas ?

Crochet : Écoute l’ami, la forêt enchantée c’est ton monde, moi c’est le Jolly Roger.

Prince Charmant : Oh Crochet, tu ne sais même pas s’il est là, ou s’il est…

Crochet : Regina m’a expliqué comment fonctionnait ce maudit sortilège. Il nous a ramené dans ce pays ainsi que les choses qu’on avait avec nous. Ça veut dire que mon navire est là quelque part, je n’ai plus qu’à le chercher.

Prince Charmant : Et si tu ne le trouves pas ?

Crochet : J’en trouverai bien un qui me plaira. C’est comme ça que font les pirates.

Prince Charmant : (Résigné.) Et dire que je croyais que tu avais changé.

Crochet : (Montant sur son cheval alors que Blanche-Neige s’approche d’eux.) J’ai essayé l’héroïsme, je n’ai pas ça dans le sang.

Blanche-Neige : C’est comme ça, Emma n’est plus là alors tu redeviens un pirate.

Crochet : Non madame, j’ai toujours été un pirate. (Il s’en va et son cheval se met à galoper vers la forêt.)

Baelfire : (S’approchant de Blanche-Neige et du prince Charmant.) Hey, ce que Crochet vient de dire, que nos affaires auraient été ramenées ici, c’est vrai ?

Prince Charmant : Pourquoi, à quoi tu penses ?

Baelfire : Je me disais qu’on pourrait s’arrêter chez mon père en allant au château de la reine.

Prince Charmant : Neal, je sais ce que tu ressens mais ton père n’est plus des nôtres.

Baelfire : Oui, peut-être ou peut-être pas. Et s’il est là, il pourra peut-être me renvoyer auprès d’Emma.

Blanche-Neige : Écoute-moi, c’est impossible. Regina a été claire, le prix de notre retour c’était de tout recommencer à zéro. Il n’y a plus de porte, on va rester ici, il n’y a plus de moyen de voyager entre les mondes à moins de lancer un autre sortilège.

Prince Charmant : On vit là maintenant, il faut l’accepter. Je sais qu’il te manque et à nous aussi mais même si on arrivait à retourner auprès d’eux, Emma et Henry ne se souviendraient pas de nous, alors le mieux qu’on puisse faire et rien d’autre n’est possible, c’est les laissés, c’est la meilleure chance qu’on puisse leur donner. (Baelfire s’en va.)

 

Dans l’appartement d’Emma – New York – De nos jours

Emma range les affaires sur la table alors qu’Henry semble chercher quelque chose.

Henry : Maman, tu l’as rempli ? Mon autorisation, il faut la rendre aujourd’hui, si je ne la donne pas, je vais louper la visite du musée de la semaine prochaine. (Emma lui donne le papier.)

Emma : Tiens, prends-la, je l’ai signée.

Henry : (Regardant sa mère.) Maman, ça va, qu’est-ce qu’il y a ?

Emma : Rien, rien, ça va.

Henry : Non, non, ça se voit, tu t’inquiètes encore.

Emma : Non, je ne m’inquiète pas, je réfléchis, c’est différent.

Henry : Tu réfléchis à ce que t’a dit Walsh ?

Emma : Non je… si, exactement. Tu ne vas pas me reprocher de prendre vingt-quatre heures de réflexion pour une décision qui va changer notre vie. Je veux simplement être sûre qu’il n’y aura aucun souci.

Henry : (Pendant qu’Emma prend les sets de table.) Tu te demandes tout le temps si les choses ne vont pas mal tournées. Il n’y a pas toujours un piège, il faut savoir accepter les bonnes choses quand elles arrivent, non ? Je dois y aller, je vais être en retard. (Emma l’embrasse sur la tête.) Je t’aime. À plus tard.

Emma : Toi aussi à plus tard. (Elle range les sets de table et attend qu’il soit parti pour regarder le papier où se trouve l’adresse au 89 Wooster Street – New York.)

 

Dans un appartement – New York

Emma entre dans l’appartement en forçant la serrure. Elle regarde autour d’elle et voit en face un attrape-rêves. Elle le prend.

Emma : Un attrape-rêves contre les cauchemars. Neal. (Elle regarde les enveloppes qu’il a reçues et les change une par une.) Neal Cassidy. (Elle les pose sur la table. Elle prend un bout de tissu et son regard se porte vers un appareil photo. Elle voit la lanière où se trouve le nom « Henry ».) Non, c’est pas possible.

 

Dans un parc – New York

Emma déambule dans un parc et semble chercher quelqu’un. Elle retrouve Kilian.

Kilian : Swan, ça a marché, c’est bon de te revoir.

Emma : Pourquoi vous m’avez pas dit que c’était chez Neal.

Kilian : Je crois que le ton de ta voix répond largement à ta question, tu n’y serais jamais allée sinon.

Emma : Pourquoi il vous a envoyé, il veut connaître Henry ? Comment il a su qu’il existait ?

Kilian : Je te l’ai déjà dit, ce n’est pas Neal qui m’envoie, je suis là parce que tes parents ont des ennuis. Leur royaume est sous l’effet d’un sortilège, tout le monde a été renvoyé à Storybrooke.

Emma : Stop, vous savez de quoi vous avez l’air à parler de mes parents, de leur royaume, d’un sortilège.

Kilian : D’un pauvre illuminé mais c’est pourtant vrai. Tes parents ont besoin de toi, tu es la seule à pouvoir les sauver. Si tu ne me crois pas, pourquoi es-tu venue ?

Emma : (Sortant la lanière de l’appareil photo.) Parce que Neal avait un appareil photo avec le nom de mon fils dessus. D’où il sort ?

Kilian : Tu vois bien, ça prouve tout ce que je te dis. Henry a dû l’oublier dans l’appartement quand vous êtes venus ici l’année dernière.

Emma : C’est dur à croire, je veux des réponses, des vraies.

Kilian : Pour les avoir, tu n’as qu’une seule solution. (Il sort une petite fiole.) Avale ça.

Emma : Que je boive la potion magique d’un cinglé, hors de question.

Kilian : Ça te permettra de te souvenir de tout ce que tu as perdu. Ose me dire qu’au fond de toi, tu n’as pas un doute et si tu entends cette petite voix, tu devrais au moins vérifier que je ne te dis pas n’importe quoi. À toi de jouer ma jolie. Vas-y bois la, tente ta chance. (Il attend qu’elle prenne la potion mais elle ne le fait pas, elle lui met des menottes au poignet et l’attache sur le banc.)

Emma : Appelle-moi encore une fois « ma jolie » et je te coupe l’autre main.

Kilian : Qu’est-ce que tu fais, Swan ?

Emma : Je m’assure que tu ne viendras plus tourner autour de moi et de mon fils. (Elle se met à siffler et deux policiers arrivent vers eux.) C’est ce type-là, c’est lui qui m’a agressé.

Kilian : Ce n’était qu’un baiser.

Emma : Vous voyez, il avoue.

Policier : (Enlevant les menottes de Kilian.) Monsieur, vous êtes en état d’arrestation pour attentat à la pudeur et harcèlement.

Kilian : Non, s’il te plaît, tu es en train de faire une erreur.

Policier : Ce que vous direz pourrait être utilisé contre vous.

Kilian : Une énorme, une terrible erreur. (Emma s’en va. Il se met à crier.) Swan, ta famille a besoin de toi. (Il tente de s’enfuir mais il est retenu.)

 

Dans la forêt enchantée – Il y a un an

Le groupe avance dans la forêt accompagné par les chevaux.

Belle : (S’adressant à Baelfire.) Tu les reverras, Emma et Henry.

Baelfire : Ouais, en espérant qu’il ne faudra pas lancer un sort sur tout le royaume pour y arriver.

Belle : David et toi, je vous ai entendu parler de Rumple. Tu sais, on n’a pas vu sa dague. Je ne crois pas qu’il soit mort.

Ils continuent leur route.

Blanche-Neige : Le château de Regina est derrière ces montagnes.

Prince Charmant : Blanche, tu voulais dire « notre château ».

Blanche-Neige : Il va falloir que je m’y habitue. J’ai dû le quitter juste après la mort de mon père et j’ai toujours rêvé d’y retourner, seulement, je n’imaginais pas que ce serait avec Regina à nos côtés. (Grincheux arrive près d’elle.)

Grincheux : Je ne compterais pas trop là-dessus. La reine, elle a filé en douce.

 

Regina semble enterrer quelque chose dans le sol. Blanche-Neige arrive près d’elle.

Blanche-Neige : Qu’est-ce que vous faites ?

Regina : Alors, vous me suivez maintenant ?

Blanche-Neige : Nous étions inquiets. Et on dirait que nous avions raison, qu’est-ce que vous enterrez ?

Regina : (Continuant à utiliser un couteau pour creuser.) Ça ne vous concerne pas.

Blanche-Neige : Pourquoi j’ai l’impression du contraire ? Qu’est-ce que vous avez fait ? C’est un cœur. (Elle voit tandis que Regina bouche le trou.)

Regina : Allez-vous-en.

Blanche-Neige : C’est votre cœur, Regina.

Regina : Je n’ai pas l’intention de discuter avec vous.

Blanche-Neige : Je sais que Henry vous manque.

Regina : Plus autant que quand cette chose battait dans ma poitrine.

Blanche-Neige : Mais vous le savez, ce n’est pas la solution. Quelque soit la douleur ou la peine que vous ressentez, vous ne pouvez pas l’enterrer dans la forêt.

Regina : Pourquoi pas ?

Blanche-Neige : Vous ne vous sentirez pas mieux, vous ne sentirez plus rien.

Regina : (Se relevant.) C’est ce que je cherche. Je ne peux pas continuer à vivre, en me disant que je ne reverrais jamais Henry, en sachant qu’il a même oublié qui j’étais pour lui.

Blanche-Neige : Je sais exactement ce que vous ressentez. J’ai dit adieu à ma fille pour la seconde fois et j’ai aussi dit adieu à Henry. Mais je vous le promets, la douleur passera. (Montrant le cœur.) Mais pas sans lui, pour l’instant à cause de lui, vous ressentez de la peine mais je peux vous dire qu’un jour, il vous fera finalement ressentir autre chose.

Regina : C’est-à-dire ?

Blanche-Neige : (Se mettant devant Regina.) Ce que Henry a toujours voulu que vous trouviez, le bonheur.

Regina : Je ne serais jamais heureuse sans lui.

Blanche-Neige : (Touchant son bras.) Essayez de l’être, pour lui. (Regina regarde son cœur. Elle le prend et le remet dans sa poitrine. Elle est sur le point de pleurer.)

Regina : Allons-y, retournons à notre château. (Elle et Blanche-Neige continuent leur chemin lorsque quelque chose apparaît dans les buissons. Blanche-Neige la ressenti et entend quelque chose voler.)

Blanche-Neige : Vous avez entendu ? Il y avait quelque chose dans ce buisson.

Regina : (Regardant dans le buisson.) Il n’y a rien ou alors ça s’est envolé.

Blanche-Neige : (Regardant dans le ciel quelque chose voler.) Il est là. (L’animal volant fait le tour de la forêt et les deux femmes courent.) On doit se cacher.

Regina : Non, je ne fuis pas devant les monstres. (Elle fait apparaître une boule de feu.) Ce sont eux qui me fuient. (Elle lance la boule de feu mais rate sa cible.)

Blanche-Neige : Attention ! (L’animal prend Regina par le bras avec ses griffes.) Regina ! (L’animal la blesse au bras et s’enfuit.) Il va trop vite.

Regina : J’accepte toute suggestion.

Robin des Bois : Baissez-vous ! (Il lance une flèche à l’animal qui s’enfuit. Elles sont soulagées alors que Robin va vers elle pour tendre la main.) Madame, vous êtes blessée ?

Regina : On dit « votre majesté » et je n’ai rien.

Robin des Bois : Un simple merci aurait suffit.

Regina : On ne vous avez rien demandé.

Blanche-Neige : Moi, je vous remercie pour votre aide. (Il la relève.)

Robin des Bois : Robin, Robin de Locksley et voici quelques-uns de mes compagnons.

Blanche-Neige : Blanche-Neige.

Robin des Bois : On se rencontre enfin. Il y a une époque où nos visages ornaient côte-à-côte les avis de recherche.

Petit Jean : Si vous êtes vraiment Blanche-Neige, pourquoi vous êtes avec elle ?

Regina : « Elle », un peu de respect. Être gros ne veut pas dire être grossier.

Robin des Bois : Vous devez excuser Petit Jean, mais avant que vous lanciez votre sort, nous étions souvent pourchassés par vos chevaliers.

Regina : Sûrement pour une excellente raison. Vous savez ce que c’était ?

Robin des Bois : Non, aucune idée. Nous n’en avions pas vu jusque là.

Blanche-Neige : (L’entendant.) On y va, il faut avertir les autres.

 

Dans les rues de New York – Un an plus tard

Emma et Henry sont en train de marcher dans la rue alors qu’elle a un sac dans la main.

Henry : Bon, alors, tu veux me parler de Walsh ?

Emma : Qu’est-ce qui te fait dire ça, hein ?

Henry : À l’épicerie, tu m’as acheté du chocolat.

Emma : D’accord, peut-être que tu as raison. J’ai bien réfléchi. Peut-être ce qu’il y a eu dans mon passé, que ce que j’ai vécu avec ton père, m’a ensuite empêché de vivre ma vie, tu comprends ? Et peut-être qu’il est temps que les choses changent et que j’aille de l’avant, enfin que nous… que nous allions de l’avant.

Henry : Ça veut dire que tu vas te marier avec lui ?

Emma : Ah…

Henry : On dirait un oui. Tu vas lui dire comment ?

Emma : Non, attends, je n’ai pas dit que j’allais accepter.

Henry : Tu pourras lui dire ce soir.

Emma : Je ne le vois pas ce soir.

Henry : Je lui ai envoyé un SMS avec ton téléphone ce matin pour l’inviter. Il sera là à huit heures et moi j’ai prévu d’aller dormir chez Avery comme ça vous serez tranquille. Écoute ton instinct maman, si tu as envie de te marier avec lui, fais-le.

Emma : Je suis trop bête, j’ai oublié d’aller acheter un truc. Tiens prend ça. (Elle lui donne un sac.)

Henry : D’accord.

Emma : T’as qu’à essayer de franchir le numéro vingt-quatre, je te rejoins. (Elle prend une enveloppe où se trouvent des photos. Il entre dans la résidence.) À tout de suite.

Henry : À tout de suite. (Elle ferme la porte et prend des photos du sachet. Elle les regarde et semble choquée.)

 

Dans la rue de New York – Près d’un commissariat

Kilian sort du commissariat de police alors qu’Emma l’attend. Il remet sa main bien droite.

Emma : Hey, il faut qu’on parle.

Kilian : Swan, je savais que tu ne me laisserais pas moisir là-dedans, j’ai connu bien des galères mais aucune n’était aussi barbare que celle-là. Ils m’ont forcé à manger ce qu’ils appellent hot-dog.

Emma : D’où elles sortent ? (Elle montre une photo d’elle et d’Henry où sur celle-ci se trouve le nom de Storybrooke.) On ne connait pas la ville de Storybrooke. On n’a jamais pris un vol de Boston à New York, on n’a jamais fait tout ça.

Kilian : Alors maintenant tu me crois ?

Emma : Je ne sais pas, c’est peut-être un photomontage.

Kilian : Je ne comprends pas.

Emma : Un faux.

Kilian : Si tu penses que ce sont des faux, pourquoi m’as-tu tiré de ce cachot ? Même si tu le nies, tu ne peux pas t’empêcher d’avoir des doutes. Au fond de toi, tu sais que je dis la vérité. (Elle range les photos dans l’enveloppe.)

Emma : C’est impossible, pourquoi je ne me souviens de rien ?

Kilian : Je te jure qu’il y a une explication.

Emma : Ça m’étonnerait qu’elle soit censée.

Kilian : (Montrant la fiole.) Si tu bois ça, tu te souviendras.

Emma : D’accord, si jamais ce que vous dites se vérifie, il faudra que j’abandonne ma vie ici.

Kilian : Tout ce que tu vis rien n’est réel.

Emma : C’est réel et c’est plutôt chouette. J’ai mon fils, j’ai un travail et je suis avec un homme que j’aime.

Kilian : (Regardant la fiole.) Peut-être qu’il y a un homme que tu aimes dans ton autre vie. Quoi qu’il en soit, si tu veux connaître la vérité, bois, veux-tu vraiment continuer à vivre dans le mensonge ? Tu sais que tout ça est faux, écoute ton instinct Swan, il te dira quoi faire.

Emma : C’est ce que me dit toujours Henry.

Kilian : Et bien si tu refuses de m’écouter, écoute ton fils. (Elle prend la fiole, enlève le bouchon et se met à boire. Elle revoit toutes les images marquantes de son existence, l’arrivée d’Henry, Storybrooke, Regina, le dragon qu’elle vainc, Henry qui est à l’hôpital et qui se réveille après l’avoir embrassé, le nuage violet, ses parents, le monstre, l’appartement de Neal et sa disparition dans le vortex du temps, Kilian et les parents d’Emma dans la grotte au pays imaginaire, Regina qui tente de stopper la nouvelle malédiction. Elle se souvient de tout.)

Emma : Crochet.

Kilian : (En souriant.) Je t’ai manqué ?

 

Dans la forêt enchantée – Un an plus tôt

Le groupe continue son chemin à travers la forêt pour atteindre le château de la reine.

Baelfire : (À Robin.) Je suis content de vous revoir.

Robin des Bois : Moi aussi, Baelfire.

Belle : Et bien, cela faisait longtemps, n’est-ce pas ?

Robin des Bois : (Se retournant.) Belle. (Ils rigolent et ils se prennent dans les bras.) Quel plaisir, je pense que vous le savez mais il y a longtemps elle m’a traité moi le pauvre voleur mieux que je ne le méritais.

Baelfire : Elle fait souvent ça.

Robin des Bois : Et vous alors, le pays imaginaire, avez-vous réussi à retrouver votre fils ?

Baelfire : Oui, merci.

Robin des Bois : Je ne veux pas être indiscret mais je ne l’ai pas vu.

Baelfire : C’est compliqué mais il est en sécurité avec sa mère. (Robin ne dit rien alors que Regina se retourne vers eux alors qu’elle est à l’avant.)

Regina : Dites, que pensez-vous de notre nouvel ami ? Est-il fiable ? C’est un voleur.

Blanche-Neige : Et si vous regardiez les choses de son point de vue. Comment croyez-vous qu’il vous voit ?

Regina : Bien répondu.

Blanche-Neige : Il est joli garçon.

Regina : Il sent le gibier.

Ils arrivent près du château.

Prince Charmant : Regardez.

Blanche-Neige : Qu’est-ce qui s’est passé ?

Regina : Je vais tout de suite vous le dire. (Elle s’avance vers l’endroit où se trouve au loin le château puis met sa main. Un charme de protection vert apparaît.) Un charme de protection. Il enveloppe le château entièrement.

Prince Charmant : Très bien, c’est vous qui l’avez lancé, défaites-le.

Regina : (Se retournant.) Si je le pouvais, vous croyez que je serais encore plantée là. (Elle s’approche d’eux.) Non, quelqu’un l’a détourné.

Blanche-Neige : Qui… qui a fait ça ?

Regina : Je ne sais pas mais je vais découvrir qui mange dans mon assiette et personne ne s’assoit dans mon fauteuil, et personne ne nous vole notre château.

Prince Charmant : Attendez, nous ne sommes pas seuls, les gens sont effrayés pour de bonnes raisons alors trouvons leur d’abord un abri.

Regina : Ils ne craindront plus rien quand j’aurais tué l’intrus.

Blanche-Neige : Foncer tête baissée est un très mauvais plan et vous le savez, Regina.

Robin des Bois : Vous serez en lieu sûr dans la forêt de Sherwood. Ce n’est pas loin, il y a de la nourriture, le gîte et les feuillages sont si épais qu’il dissuade les curieux.

Prince Charmant : Vous avez des armes ?

Robin des Bois : Tout ce qu’il vous faudra.

Regina : Très bien, montrez nous le chemin mais nous reviendrons. Et celui qui a fait ça, connaîtra la souffrance.

Blanche-Neige : Regina, c’est chez nous, nous y retournerons bientôt.

 

Dans l’appartement d’Emma – New York – De nos jours

Kilian : Blanche-Neige et la reine ont trouvé un terrain d’entente. Très franchement, je m’ennuyais et j’avais envie de reprendre ma vie, ma vie de pirate. (Emma sert deux verres d’alcool.)

Emma : Je vois que tu n’as pas changé.

Kilian : Rien ni personne ne me retenait dans la forêt enchantée. Pourquoi serais-je resté ? (Ils trinquent et elle se met à boire.) Tout allait pour le mieux jusqu’à ce que je reçoive un message, un message parlant d’une nouvelle malédiction qui avait envoyé tout le monde à Storybrooke, le message disait également que leur dernier espoir, c’était toi.

Emma : Tu as fait tout ce chemin pour sauver ma famille ?

Kilian : Pour te sauver toi. (Il boit.)

Emma : Qui a pu faire ça ?

Kilian : Quelqu’un d’assez puissant pour agir dans ce monde.

Emma : Tu penses à quelqu’un en particulier ?

Kilian : Hélas, c’est toi la Sauveuse, pas moi. (Il continue de boire.)

Emma : Tu sais ce que j’étais hier ? Une mère et puis tu as débarqué en mettant en doute ce que je croyais être la réalité. Quand j’ai bu la potion, c’était comme si je sortais d’un rêve, un rêve très heureux.

Kilian : Tu as encore ce qui compte le plus pour toi, ton fils.

Emma : Il va falloir que je lui explique tout ça.

Kilian : J’ai tout juste réussi à récupérer ce qu’il fallait pour une dose de potion du souvenir.

Emma : Faut bien que je réfléchisse à ce que je vais lui dire. (Quelqu’un sonne à la porte.)

Kilian : Qui est-ce ?

Emma : C’est Walsh, Henry l’a invité.

Kilian : Je m’en charge. (Il s’apprête à partir mais s’arrête.)

Emma : Non. Mes souvenirs n’étaient peut-être pas réels mais lui, il l’est. Tout comme les huit mois où j’étais avec lui. Je lui dois une explication. (Elle se lève et va pour ouvrir la porte.)

Kilian : Tu vas lui dire quoi ?

Emma : Je n’en sais rien mais je ne peux pas l’entraîner dans cette histoire. Attends ici. (Il débouchonne la bouteille puis se ressert un verre.)

 

Dans l’appartement d’Emma – Sur la terrasse

Emma et Walsh arrivent désormais sur la terrasse.

Emma : Excuse-moi, je n’ai pas eu le temps de ranger chez moi.

Walsh : Emma, tu as le droit de faire dans le romantique sans avoir à prendre l’excuse d’un petit problème de ménage.

Emma : Walsh, je ne peux pas me marier avec toi.

Walsh : C’est trop tôt, hein ?

Emma : Non, ce n’est pas ça. Je… je dois rentrer chez moi pour régler une affaire.

Walsh : Chez toi ? Tu… tu m’as dit que tu étais orpheline, qui avait que toi et Henry, qu’ici c’était chez toi.

Emma : Je ne t’ai pas menti. Je refoulais une partie de mon passé et maintenant j’ai ouvert les yeux et ce serait impossible que tu comprennes.

Walsh : Comment tu peux le savoir ? Qu’est-ce qui a changé tout à coup ?

Emma : Une personne de mon passé est revenue.

Walsh : Le père d’Henry ou un autre ex peut-être ?

Emma : Non, c’est ni l’un ni l’autre, c’est un… une sorte de fantôme.

Walsh : OK, je vois, ça va m’aider à dormir de savoir que tu préfères un fantôme.

Emma : Ça fait mal d’avoir à faire ce choix et de tout laisser, de te quitter et d’abandonner ma vie. (Elle est sur le point de pleurer.)

Walsh : Emma, si tu aimes vraiment ta vie, ne t’en va pas, reste. Reste ici.

Emma : Non, je suis désolée, je regrette que tu ne voies pas les choses telles que je les vois.

Walsh : (Résigné.) Mais je regrette que tu aies bu la potion.

Emma : Quoi ?

Walsh : Pourquoi (il jette une chaise) tu n’es pas resté bien tranquille ?

Emma : De quoi tu parles ?

Walsh : C’est dommage, je t’aimais bien en fin de compte.

Emma : Qui es-tu ? (Il se met à avoir les yeux rouges et il court vers Emma qui se protège derrière le rebord du mur alors qu’il chute en se transformant en primate ailé. Elle se relève et le voit.) D’accord. (Elle prend une barre de fer et lui tape dans la figure. Il tente de se défendre mais elle parvient à le jeter par-dessus bord. En chutant, il disparaît. Elle est soulagée alors que Kilian arrive au même moment.)

Kilian : Qu’est-ce que c’était ?

Emma : Un rappel à l’ordre. Je n’ai jamais été en sécurité, ce que je voulais, ce que je croyais enfin avoir, la Sauveuse l’aura jamais. On part demain matin. (Elle s’en va en le laissant.)

 

Dans l’appartement d’Emma – New York

Emma prépare le petit déjeuner avec des œufs battus.

Henry : Maman. (N’entendant pas de réponse, il insiste.) Maman.

Emma : Hmm.

Henry : Je crois que ça suffit.

Emma : Ouais. (Elle met les œufs battus dans la poêle.) Je peux te poser une question ?

Henry : Vas-y.

Emma : Est-ce que tu crois à la magie ?

Henry : Évidemment, je crois aussi au Père Noël, à la petite souris et aux cloches de Pâques. Du moment que j’ai un cadeau, j’y crois. (Elle sourit et continue de faire cuire l’omelette.) T’es pas sûre d’avoir pris la bonne décision ?

Emma : En fait, je n’ai pas tellement envie de pancakes.

Henry : Non, je te parle de Walsh.

Emma : Euh ah, j’ai pris la bonne décision. (Elle prend une assiette.) Pour ça, je n’ai aucun doute. Il y aura encore que toi et moi pendant un bon bout de temps. Tiens. (Elle lui donne l’assiette et il se met à manger.)

Henry : Si t’es heureuse comme ça.

Emma : Hmm.

Henry : C’est très bon mais je dois y aller. (Il se lève et s’apprête à prendre ses affaires.) Je vais être en retard, tu as oublié l’heure ce matin.

Emma : Non, pas d’école aujourd’hui. Ça te dirait un petit voyage ?

Henry : Des vacances ? (Il retourne à sa place.)

Emma : Disons plutôt que j’ai une nouvelle affaire. C’est dans le Maine, ça va me prendre un peu de temps et on devrait y aller tous les deux. C’est une nouvelle aventure.

Henry : Pas d’école, un voyage avec toi, OK j’achète.

Emma : Bien, parce que j’ai déjà fait les bagages.

Henry : On part quand ?

Emma : (Mettant le jus d’orange sur le meuble de la cuisine.) Tout de suite. (Quelqu’un frappe à la porte.)

Henry : T’attendais quelqu’un ce matin ?

Emma : (Après une pause.) Oui. (Elle ouvre la porte et laisse entré Kilian.)

Kilian : T’es prête Swan ?

Emma : Ouais, attends. (Ils reviennent dans la cuisine.) Henry, je te présente Kilian. C’est un… enfin, il vient, c’est… c’est pour son affaire qu’on doit s’en aller.

Henry : (À Kilian.) T’as des soucis avec la police ?

Kilian : Il est toujours aussi vif.

Henry : On se connaît ?

Emma : Non, ce n’est pas un prisonnier, c’est un client.

Henry : Pourquoi tu es déguisé ?

Kilian : Pourquoi toi t’es déguisé ?

Emma : OK, on arrête, Kilian, tu peux prendre nos affaires s’il te plaît ? Henry, donne-lui un coup de main.

Henry : Quoi, on s’en va vraiment tout de suite ?

Emma : (Lui donnant son manteau.) Oui. J’ai une dernière chose à prendre. (Elle va dans l’armoire et prend son blouson rouge. Elle le met et referme l’armoire.)

 

Dans les rues de Storybrooke

Tous les trois sont revenus à Storybrooke en voiture et Emma semble chercher quelque chose. Elle se gare et Kilian sort en premier suivi d’elle.

Emma : Elle est de nouveau là. Et je suis de nouveau là.

Kilian : C’est toujours aussi accueillant, tu ne trouves pas ?

Emma : Ça respire toujours autant la malédiction. (Kilian remet son crochet en place.)

Kilian : C’est mieux non, n’est-ce pas ?

Emma : Comment tu vas lui expliquer ? (Elle montre Henry qui est endormi.)

Kilian : Ah, ça c’est ton affaire. Peut-être que ça réveillera sa mémoire.

Emma : Ou cela lui fera faire des cauchemars. La dernière fois tout le monde avait perdu la mémoire mais là.

Kilian : Je ne sais pas ce que ça a fait.

Emma : Alors je verrais bien. Reste ici avec lui, ne le réveille pas ou ne lui fait pas peur… enfin, laisse-le dormir.

Kilian : À vos ordres. Où tu vas ?

Emma : (S’en allant.) Je vais voir mes parents.

 

Dans l’appartement de Mary Margaret – Storybrooke

Emma frappe à la porte et c’est David qui ouvre.

Emma : Bonsoir. (David semble sous le choc de revoir sa fille.) Attendez, ne fermez pas la porte. Je m’appelle…

David : Emma.

Emma : David. (Ils tombent dans les bras.)

David : Tu te souviens de moi ?

Emma : Tu te souviens de moi.

David : Mais bien sûr enfin mais qu’est-ce que tu fais là ?

Emma : Crochet m’a retrouvée et m’a ramenée ici. Il m’a dit qu’il y avait une  nouvelle malédiction.

David : Oui, tu vois, on est revenu, on n’est jamais parti enfin, enfin on n’en sait rien mais on est encore piégé.

Emma : Mais vous savez qui vous êtes.

David : Cette malédiction, on ne sait pas qui l’a lancée ni pourquoi, on sait juste qu’une année a été comme effacée.

Emma : Effacée ?

David : On se souvient de t’avoir dit au revoir et après c’est le néant. Et on dirait que c’était hier.

Emma : Si vous vous souvenez de rien, comme vous, vous savez ce qui s’est passé.

Mary Margaret : Emma. Emma. (Elle descend les escaliers et va vers elle. Elle tombe dans les bras d’Emma.)

Emma : Année ?

David : Comme tu peux le constater, beaucoup de choses se sont passés. (On voit le ventre rond de Mary Margaret, elle est enceinte.)

Mary Margaret : Ouais mais on ne sait pas lesquels. Toute l’année s’est effacée.

Emma : Qui vous a fait ça ?

 

Dans la forêt enchantée – Dans le château de la reine – Un an plus tôt

Une femme se trouve dans le château de Regina et elle s’avance dans la pièce principale.

Femme : (Parlant à un primate volant.) Tu as ce que je t’ai demandé ? (Il montre que c’est le cas.) Montre-moi. (Il montre sa griffe.) C’est son sang ? Le sang de la reine ? (Il fait oui de la tête. Elle prend un flacon et l’ouvre.) Très bien. (Le primate met le sang de Regina dans le flacon.) Voilà. Maintenant je vais pouvoir me venger. (Elle ferme le flacon. Il applaudit alors qu’elle secoue le flacon pour le mélanger.) Bien sûr que je vais le faire. La reine est peut-être méchante mais moi je suis mauvaise. (Elle se regarde dans le miroir et on voit qu’elle a du vert partout sur le corps.) Et les plus mauvais gagnent toujours. (Elle sourit.)

–[Enchanted Forest – One year ago]–

A horseman ride through a land to a kiosk

Aurora : You're late.

Philip : I came as quickly as I could.

Aurora : I'm hungry, and I miss you.

Philip : You are always hungry now.

Aurora : And cranky. I'm sorry. I know there are royal responsibilities... I just...

Philip : None that match my responsibilities to you... And our family. I'm the one who should be sorry.

A violet cloud is coming.

Aurora : What is that ? Is it... Is it a storm?

The horses run away.

Philip : That's no storm. That's magic. Come. We need to get you to safety now.

They run away.

Philip : Are you all right ?

Aurora : Yeah, yeah. I think so. What was that ?

Philip : I don't know.

Aurora and Philip see a group of persons.

Aurora : Snow... What happened ?

Snow White : We're back.

–[New York]–

Emma goes to a date with her boyfriend at a restaurant.

Walsh : Hey.

Emma : Sorry I'm late.

They kiss.

Walsh : I'm guessing it means you caught the guy.

Emma : So optimistic... I like it.

Walsh : If you hadn't, you'd have cancelled.

Emma : And you know me too well.

Walsh : Emma Swan always gets her man.

A waitress brings glasses of wine.

Emma : And apparently my drink. Thank you.

Walsh : Thank you. Hey, how'd Henry's volcano do at the science fair ?

Emma : It was Pompeii all over again. Thank you for your help.

Walsh : Come on. All I did was convince him not to use real lava.

Emma : His teachers did appreciate that. Let's eat. I'm starving.

Walsh : Let's do it.

––––––––––––

Emma and Walsh are eating.

Walsh : You happy ? With your food... You happy ?

Emma : We are happy.

Walsh takes Emma’s hand.

Walsh : I'll be right back.

Emma : Okay.

Emma takes her phone. A waitress takes her plat.

Emma : Thanks.

A man sits down at her table.

Emma : Hang on. I'm just gonna finish one quick work thing. You...

Hook : I can explain.

Emma : You are a stalker !

Hook : Don't scream. Just hear me out. I don't do this very often, so treasure it, love... I've come to apologize.

Emma : For trying to kiss me ?

Hook : I was simply trying to jog your memory.

Emma : It's time for you to go... Now.

Hook : Emma, your parents are in great danger.

Emma : You really have no idea what you're talking about.

Hook : Because you think you're an orphan ? Because that's haunted you your whole life ? Well, I'm here to tell you everything you've believed is wrong.

Emma : You don't know me.

Hook : Alas, I know you better than you know yourself. I have proof.

Hook shows her a piece of paper.

Hook : Take a gander. Here's an address. If you want to know who you really are, who your parents are, go there.

Emma : Leave... Now.

Hook : You've been there before, a year ago. You just don't remember.

Emma : A year ago, I was in Boston, until a fire destroyed my apartment and I moved to New York to have a fresh start with my son.

Hook : Regina really did a number on you.

Emma : You're a crazy person... Or a liar or both.

Hook : I prefer "dashing rapscallion." Scoundrel ?

Emma : Give me one good reason not to punch you in the face.

Hook : You really don't believe me ? Try using your superpower. Yep, I know about that. Use it. See that I'm telling the truth.

Emma : Just because you believe something is true does not make it real.

Hook : Maybe, maybe not, but I know you, Swan. You sense something's off. Go to that address. Take a chance. Then you'll want to talk. And when you do, I'll be in Central Park, by the entrance for the Zoo. Don't do it for me... Or you. Do it for your family. They need your help.

Hook leaves.

–[Enchanted Forest – One year ago]–

Snow White, Regina, James and Hook have a conversation with Aurora and Philip.

Snow White : How have things been since we left ? The ogres ?

Aurora : Oh, defeated. We're restoring our kingdom and our lives.

Snow White : And congratulations.

Aurora : Is it that obvious ?

Snow White : You're glowing.

Regina : Why is she pregnant and I'm the one who's sick ?

Philip : We have much to celebrate. And know that you and your friends are welcome in our kingdom. If you need anything, we're at your service.

James : Thank you, but all we need is horses. We have our own kingdom, our own castle.

Snow White : Our castle was destroyed in the curse.

Hook : Well-played, Your Majesty. You laid waste to everything.

Aurora : Not everything. Her castle still stands.

Regina : Of course it does. I protected it.

James : Well, technically, the castle doesn't belong to her. It was Snow's before she took it.

Regina : Well, to be fair, I married into it.

Snow White : That you did. And now we're taking it back... And you are coming with us.

Regina : You can't be serious.

Snow White : Regina, everyone out there is scared and confused. They need hope. What better way to do that than to return united ? You're coming with us. I know you don't like it. You'll learn to, for our good... For yours.

James : Thank you again for the hospitality. We should begin preparations.

Philip : Good luck to all of you.

Regina, Hook, James and Snow White leave.

Aurora : You know we can't pretend this didn't happen. They've returned. We have to tell her.

Philip : Aurora, we can't. You know what will happen to them, what she'll do.

Aurora : We both know if she ever found out we hid this, she would take it out on our child. We have no choice. She has to know. We have to trust that they can take care of themselves. It is not up to us to save them.

–[New York]–

Emma is at her table. She watches the paper Hook gave her. Walsh comes back.

Walsh : Hey, what's that ?

Emma : Nothing.

Walsh : Hope you're still hungry.

Emma : Oh, Walsh, I couldn't eat another bite.

Walsh : You remember our first date ?

Emma : You were being... You. So I couldn't swing a dinner. I brought you here for lunch, which didn't stop you from ordering an ice-cream sundae, which wasn't on the menu. I bribed the chef. They made one up.

Emma : I remember. I was nervous. Now I'm full.

Walsh : Will you at least look at it ?

Walsh turns the plat, there is an engagement ring on it.

Walsh : Emma, I don't want to freak you out, but I couldn't wait any longer. I love you. I love Henry. I love our lives together, and I want to have a future together. Emma Swan... will you marry me ?

––––––––––––

Emma is outside the restaurant. Walsh joins her.

Walsh : Here I thought the worst thing that could happen was you'd say "no," but I never thought you'd walk out on the bill.

Emma : Walsh... No, no, no.

Walsh : I was gonna pay. It was... I'm kidding.

Emma : I'm sorry. This wasn't... You just took me by surprise is all. A lot of things took me by surprise tonight.

Walsh : Look, surprise was kind of part of the plan, but I can see now it was not a great plan, so...

Emma : Doesn't it all just seem a little fast to you ? I mean, we've only been together eight months. I... I've had leftovers in my fridge for longer than that.

Walsh : I know. I threw them out... Might have saved your life.

Emma : How do you... We... Know that this is right ?

Walsh : Emma, speaking for myself... I've known this was right since the moment you walked into my furniture shop. Why do you think your order was ready two weeks early ?

Emma : Your commitment to excellence ?

Walsh : I couldn't wait to ask you out. It seemed the most non-stalkery way to speed things up.

Emma : I do love that end table.

Walsh : That's a start.

Emma : I do love you. You know that, right ?

Walsh : Yeah, I do. And I love you.

Emma : I'm not good at... Fast.

Walsh : I know. I knew who I was proposing to. I knew you would say this was too fast, and that's why we don't have to get married anytime soon. We can wait a year or more. Look, I don't care if we don't get married until we are 65 years old and Henry already has kids, okay ? All I know is that I want to spend the rest of my life with you.

Emma : Can I have some time to think ?

Walsh : Take as much time as you need. I will be here when you're ready.

––––––––––––

Emma is back at her apartment. Henry hi playing video game.

Emma : Mrs. Cuse said you were quiet tonight.

Henry : Not quiet... Concentrating. I finally reached level 23.

Emma : You mind if a fifth-level wizard joins you ?

Henry : At level 23 ? Good luck with that.

Emma starts to play.

Henry : So, what'd you say ? To Walsh ?

Emma : You knew ? How ?

Henry : Come on, mom. First-date restaurant, special night out... Writing was on the wall.

Emma : Technically, the writing was in the dessert.

Henry : So, what did you say ? Poor guy.

Emma : I didn't say no.

Henry : Well, if you didn't say "yes," I stand by my "poor guy" assessment.

Emma : I just need some time to think about it. I mean, it's like a big step, kid. We've got a good thing going here, just the two of us.

Henry : Yeah, and we'd still have a good thing if it was just the three of us.

Emma : Do you think Walsh is worthy of joining our little family ?

Henry : He's okay. Mom, not every guy's like my dad. Not every guy's just gonna leave you.

Emma : He didn't just leave... He set me up to take the fall for his crime and left me in jail. He doesn't even know you exist. He doesn't deserve to.

Henry : And this guy is not that guy. He wants to be with you... Us. He wants this to be his home. And anyways, I know you like him.

Emma : How ?

Henry : Cause he's the first guy you've ever dated I've met.

Emma : When did you get so wise ?

Henry : Somewhere after level 16, when I became a knight.

Sneezy : Grumpy, look at us.

–[Enchanted Forest – One year ago]–

The travellers are preparing for the journey to Regina’s castle.

Happy : We're back to normal.

We're handsome again !

Jiminy lands on Grumpy’s shoulder.

Grumpy : Hey, Jiminy, is that you ? Where you been? Really ? No kidding ? Okay. Okay.

Grumpy goes to talk to James.

Grumpy : Hey, Your Highness, according to Jiminy, 50 more Storybrooke folk landed not 2 miles from here. They're popping back all over the place.

James : That's good. At this rate, we'll have the whole kingdom back in no time. Grumpy, you and the dwarfs spread the word... All new arrivals make haste for the Queen's castle.

Grumpy : Consider it done.

James goes to talk to Hook .

James : That's a lot of supplies you have there, Hook.

Hook : Well, you know what they say about preparation and all that.

James : Well, there's no need to overload your horse. The Queen's castle's less than a day's ride from here. We'll have everything we need once we get there.

Hook : Aye, well, that would be lovely if I were going to the Queen's castle.

James : You're not coming with us ?

Hook : You are a perceptive prince, aren't you?

James : Where are you going ?

Hook : Listen, mate, the Enchanted Forest is your home. Mine is the Jolly Roger.

James : Hook, you don't even know if it's...

Hook : Regina told me how this bloody thing worked... That it returned all our belongings to this land, as well as us. That means that somewhere out there is my ship. All I have to do is find her.

James : And what if you can't ?

Hook : I'll just have to take another one, then, won't I ? That's what pirates do.

James : Huh. And here I thought you'd gone and changed.

Hook : I tried the hero thing... Didn't take.

Snow White arrives.

Snow White : So, that's it. Emma's gone, and you're gonna go back to being a pirate.

Hook : Back, Milady ? I've always been a pirate.

Hook leaves. Neal comes.

Neal : Hey. What Hook said just now about all of our stuff being brought back here... That true ?

James : W... What are you looking for ?

Neal : I was thinking maybe we could stop by my father's place on the way to the Queen's castle.

James : Neal, I... I know you're hurting, but Rumplestiltskin is gone.

Neal : Maybe, maybe not, and if he's not, maybe he can get me back to Emma.

Snow White : Neal, it's impossible. Regina was clear... The price of our return was a complete reset... No more portals. This is our realm for good. There's no way to cross over, not without another curse.

James : We have to move on. This is our home now. Now, I know you miss them. So do we. But even if there were some way to get to them, they wouldn't remember us. The best thing we can do for Emma and Henry is the only thing we can do... Let them be and know we gave them their best chance.

–[New York]–

At Emma’s apartment.

Henry : Mom, do you have it ? My permission slip ? It's due today, and if I don't hand it in, I'll miss the museum trip next week.

Emma takes Henry’s permission and gives it to him. She also takes the paper that Hook gave her.

Emma : Yeah, your permission slip... It's right here.

Henry : Mom, is there something going on ?

Emma : No, nothing.

Henry : No, no. You're doing it again. You're worrying.

Emma : No, I am not. I am thinking. There is a difference.

Henry : Are you thinking about Walsh ?

Emma : No, I... Yeah. I am. Can you blame me for taking 24 hours to think through making a life-altering decision ? I just want to make sure that nothing is wrong.

Henry : You're always looking for something to be wrong. You don't have to do that, you know. Sometimes it's okay to accept things are... Good. I got to go. Gonna be late. See ya. Love ya.

Emma : Love you, too.

Emma takes the paper and looks at the address.

––––––––––––

Emma breaks Neal’s apartment. She sees something on the window.

Emma : Flypaper for nightmares. Neal.

She watches the mail, sees a cloth full of blood. Finally, she sees Henry’s camera.

Emma : That's... Not possible.

––––––––––––

Emma is in Central Park to meet Hook.

Hook : Swan... I knew that'd work. It's good to see you again.

Emma : Why didn't you tell me that was Neal's place ?

Hook : I think the tone of your voice answers that quite clearly. You never would have gone if I had.

Emma : What does Neal have you up to ? Is he trying to get into Henry's life ? How does he even know about him ?

Hook : I already told you. I'm not here because of Neal. I'm here because your parents are in trouble. Their entire kingdom has been cursed, ripped back to Storybrooke.

Emma : What are you talking about ? My parents ? Their kingdom ? A curse ? Do you know what you sound like ?

Hook : Like a madman, I'm sure. But it's true. Your parents need you. You're the only one who can save them. If you don't believe me at all, why did you come here ?

Emma : Because Neal has a camera with my son's name on it. How ?

Hook : Don't you see ? That is proof of what I'm saying. Henry must have left that n the apartment when you were in New York last year.

Emma : Not good enough. I want answers... Real ones.

Hook takes a phial from his pocket.

Hook : There's only one way you'll get those. Drink this.

Emma : Drink the thing the crazy guy just offered me ? No, thank you.

Hook : It will help you remember everything you've lost. If one small part of you senses that, don't you owe it to yourself to find out if I'm right ? What do you say, love ? Take a leap of faith. Give it a go.

Emma : Call me "love" one more time, and you lose the other hand.

Emma handcuffs Hook.

Hook : Swan, what are you doing ?

Emma : I'm making sure that you never bother my son or me again.

Emma whistle, cops comes.

Emma : This is the guy, the one who assaulted me.

Hook : It was a kiss.

Emma : There. He confessed.

The cop : You're under arrest for assault and criminal harassment, sir. You have the right to remain silent.

Hook : Swan, please, you're making a mistake...

The cop : Anything you say can and will be used...

Hook : A terrible, terrible mistake ! Swan ! Your family needs you !

–[Enchanted Forest – One year ago]–

The characters are on way back to Regina’s castle.

Belle : You'll see them again... Emma and Henry.

Neal : Well, let's hope I don't have to curse an entire kingdom to get back to them.

Belle : I heard you talking to David about Rumple. You know, we never saw his knife. I think we can get him back.

Snow White : Regina's castle's just beyond the mountains.

James : Snow, I think you mean our castle.

Snow White : That's going to take some getting used to. The last time I was there was just after my father's death. And I've always dreamed of returning. I just never imagined it would be with Regina by our side.

Grumpy : I wouldn't count on that, sister. The Queen...She's missing.

Snow White : Ohh !

––––––––––––

Snow White finds Regina into the woods. Regina is burying something.

Snow White : What are you doing ?

Regina : So now you're following me ?

Snow White : We were worried, and it looks like we were right to be. What are you burying ?

Regina : Nothing that concerns you.

Snow White : Why does that make me think it does ? What have you done ? Is that a heart ?

Regina : Go away.

Snow White : It's your heart, isn't it ?

Regina : I'm not having this conversation with you.

Snow White : I know you miss Henry.

Regina : Not as much as I did when that was still beating in my chest.

Snow White : But, Regina, this isn't the answer. No matter how much pain you may feel, you can't just bury it in the woods.

Regina : Watch me.

Snow White : You won't feel better. You won't feel anything.

Regina : That's the point. I can't keep walking around, knowing that I'll never see Henry, that he doesn't even remember who I am.

Snow White : I know exactly how you're feeling. I just said goodbye to my daughter for the second time... Henry, too. But I promise you... It will get better with that. Right now it might be causing you pain, but I promise you, it will let you feel something else soon enough.

Regina : What's that ?

Snow White : The one thing Henry always wanted you to find... Happiness.

Regina : I can't be happy without him.

Snow White : Find a way... For Henry.

Regina puts her heart back in her chest.

Regina : Now... Let's get back to our castle.

Something spies on Regina and Snow White.

Snow White : Did you hear that ? There was something there, in that bush.

Regina : There's nothing here, unless it flew away.

Snow White : It did !

––––––––––––

Regina and Snow White are in the forest. They are under attack.

Snow White : We need to find cover.

Regina : No. I don't run from monsters. hey run from me.

Regina casts a fireball to the monster.

Snow White : Regina !

The monster catches Regina and tries to take her with it.

Regina : Oh !

Snow White : Regina !

Regina : Aah !

Snow White catches Regina and saves her. The monster fails but it hurts Regina.

Snow White : It's too fast!

Regina : Well, I'm open to suggestions.

Robin Hood : Get down !

Snow White : Aah !

An arrow hits the monster, it leaves.

Robin Hood : Milady. You're injured.

Regina : It's "Your Majesty," and I'm fine.

Robin Hood : A simple "thank you" would suffice.

Regina : We didn't ask for your help.

Snow White : Well, I'm grateful for the assistance.

Robin Hood : Robin... Robin of Locksley, and these are a few of my merry men.

Snow White : Snow White.

Robin Hood : At last we meet. You know, there was a time when our faces graced "wanted" posters side-by-side.

Little John : If you're really Snow White, why are you with her ?

Regina : "Her"? Show some respect... Or at least some restraint at the buffet.

Robin Hood : You'll have to excuse little John, but before you cursed this land, we spent many a day running from your black knights.

Regina : Well, I'm sure you deserved it. What the hell was that thing ?

Robin Hood : I have no idea. We've never encountered the likes of it before.

Snow White : Come on. This way. We need to warn the others.

–[New York]–

Emma and Henry are walking in the street.

Henry : You want to talk to me about Walsh, don't you ?

Emma : Why would you say that ?

Henry : You bought me candy at the drugstore.

Emma : Okay. Maybe you're right. I have been thinking about him. Maybe what happened in my past with your birth father has kept me from living my life now. And maybe it's time for me to start looking forward... that we start looking forward.

Henry : So, does that mean you're gonna marry him ?

Emma : Uh...

Henry : So that's a "yes." How are you gonna tell him ?

Emma : Wait. Wait. First, I didn't say that I...

Henry : You could tell him at dinner tonight.

Emma : We're not having dinner.

Henry : I might have sent him a text from your phone this morning. He's coming over at 8:00. And I arranged to sleep over at Avery's so the two of you could be alone. It's okay, mom. If your gut's telling you to marry him, trust it.

Emma : Crap. I forgot to pick something up. Here. Take this.

Emma takes the pictures and gives Henry the bag. Henry goes back to the apartment.

Emma : Go see if you can beat level 24. I'll meet you up there. See ya.

Henry : See ya.

Emma looks at the pictures.

––––––––––––

Hook gets out from the police station. Emma is waiting for him.

Emma : Hey. We need to talk.

Hook : Ah, Swan. I knew you wouldn't let me rot in that cage. I've been in my fair share of brigs, but none as barbaric as that. They force-fed me something called "bologna."

Emma : What the hell are these ? We never lived in a town called Storybrooke. We never took a flight from Boston to New York. We never did any of this.

Hook : So you believe me, then ?

Emma : I don't know. You could have photoshopped these pictures...

Hook : "Photoshopped"?

Emma : Faked.

Hook : If you think these are forgeries, then why'd you spring me from the brig ? Because as much as you deny it, deep down, you know something's wrong. Deep down, you know I'm right.

Emma : It's not possible. How could I forget all of this ?

Hook : I promise you there's an explanation.

Emma : Not one that makes sense.

Hook shows Emma the phial.

Hook : If you drink this, it will.

Emma : If... If what you're saying is true...I'd have to give up my life here.

Hook : It's all based on lies.

Emma : It's real... And it's pretty good. I have Henry, a job, a guy I love.

Hook : Perhaps there's a man that you love in the life that you've lost. Regardless, if you want to find the truth, drink up. Do you really want to live a life of lies ? You know this isn't right. Trust your gut, Swan. It will tell you what to do.

Emma : Henry always says that.

Hook : Then, if you won't listen to me, then listen to your boy.

She takes the potion and drinks it.

Emma : Hook.

Hook : Did you miss me ?

–[Enchanted Forest – One year ago]–

Into the woods.

Neal : Good to see you again, Robin.

Robin Hood : You, too, Baelfire.

Belle : Well... We've come a long way, haven't we?

Robin Hood : Belle !

Robin hugs Belle.

Belle : Oh.

Robin Hood : I believe you already know... She once treated a poor thief far better than I deserved.

Neal : She does that a lot.

Robin Hood : And what of you ? What of your journey ? Were you able to find your son in Neverland ?

Neal : Yes, thank you.

Robin Hood : I don't mean to pry, but I don't see the boy.

Neal : It's complicated, but, uh, he's safe. He's with his mother.

––––––––––––

Regina : So, what do you think of our new friend ? Can we trust him ? He is a thief.

Snow White : Think of it from his perspective. How do you think he looks at you ?

Regina : Point taken.

Snow White : He's kind of cute, huh ?

Regina : He smells like forest.

––––––––––––

They arrive to Regina’s castle. There is a force field around it.

James : Look.

Snow White : What happened ?

Regina : That's exactly what I'm about to find out. A protection spell... The entire castle's encircled by it.

James : Didn't you do this ? Undo it.

Regina : Well, don't you think if I could, I'd be halfway home by now ? No. Someone hijacked it.

Snow White : Who ? Who's in there ?

Regina : I don't know, but I'm gonna find out whoever's eating my porridge. Nobody sits in my chair. Nobody takes our castle.

James : Hey. We've got a lot of people looking to us. They're scared, and rightfully so. Let's get them to safety first.

Regina : They'll be safe when whoever's in there is dead.

Snow White : Rushing in there is a bad plan, Regina. You know that.

Robin Hood : I can offer safe harbour in Sherwood Forest. It's not far. We can offer food, shelter, and a thick canopy no creature will spy you under.

James : Do you have weapons ?

Robin Hood : We're lousy with them.

Regina : Fine. Lead the way. But we're coming back. And whoever did this... Is going to suffer.

Snow White : Regina, it's our home. We'll make it safe again.

–[New York]–

Hook and Emma are at Emma’s place. They have a drink.

Hook : Snow and the Queen settled their differences. Frankly, I was bored. I had a life to get back to... A pirate's life.

Emma : Glad to see you haven't changed.

Hook : There wasn't anything for me in the Enchanted Forest. Why would I stay? All was well... Until I got a message, a message saying that there was a new curse and that everyone had been returned to Storybrooke. The message told me that the only hope was you.

Emma : You came all the way back here to save my family ?

Hook : I came back to save you.

Emma : Who could have done this ?

Hook : Someone powerful enough to reach into this world.

Emma : Any more specific thoughts ?

Hook : Alas, you're the Saviour... Not me.

Emma : You know what I was yesterday ? A mother, till you showed up and started poking holes in everything I thought was real. When I drank that potion, it was like waking up from a dream... A really good dream.

Hook : Well, you have what matters most... Your son.

Emma : Now I have to figure out how to explain this to him.

Hook : Alas, I could only scavenge together enough for one dose of memory potion.

Emma : Better start figuring out what I'm gonna tell him.

Someone knocks on the door.

Hook : Who's that ?

Emma : Walsh. Henry invited him.

Hook : I could get rid of him.

Emma : No. My memories might not be real, but he is... And so are the eight months we spent together. I owe him an explanation.

Hook : What are you gonna say to him ?

Emma : I don't know. But I care about him too much to drag him into all this. Wait here.

Emma leaves and Hook takes a bottle of alcohol.

––––––––––––

Emma and Walsh are on the roof.

Emma : Sorry. My place is just kind of a mess right now.

Walsh : Emma, it's okay to make a bold, romantic gesture without passing it off as a housekeeping malfunction.

Emma : Walsh, I... I can't marry you.

Walsh : It's too soon, huh ?

Emma : It's not that. I... I need to go home and take care of some things.

Walsh : Home ? You said you were an orphan. You said it was just you and Henry, that this was your home.

Emma : That wasn't a lie. There's a part of my life that I've been blocking out, and I think it would be impossible for you to understand.

Walsh : Come on. How do you know that ? What changed overnight ?

Emma : Someone from my past showed up.

Walsh : Henry's father ? Another ex ?

Emma : It's nothing like that. H... He's more like a ghost.

Walsh : Okay, so that's how I'm supposed to sleep at night ? You're trading me in for a ghost ?

Emma : It kills me to have to make this choice at all, to leave us behind... My whole life.

Walsh : Emma, if you love this life, then keep it. Stay. Just stay.

Emma : I... I can't. I wish you could see this the way I see it.

Walsh : And I wish you hadn't drank that potion.

Emma : What ?

Walsh : You just couldn't leave well enough alone.

Emma : What are you talking about ?

Walsh : It's too bad. I actually kind of liked you.

Emma : Who are you ?

Walsh attacks Emma and he falls from the building. Emma looks at the street. He turn into a flying Monkey.

Emma : Really ?

Emma fights with the flying Monkey, she wins. Hook arrives.

Hook : Swan ! What the blazes was that ?

Emma : A reminder that I was never safe, that what I wanted, what I thought I could have was not in the cards for the Saviour. We leave in the morning.

––––––––––––

Emma is cooking the breakfast.

Henry : Mom. Mom ! You're hurting the eggs.

Emma : Right. Can I ask you something ?

Henry : Sure.

Emma : Do you believe in magic ?

Henry : Of course. And the Tooth Fairy and Santa Claus and the Easter Bunny. If it gets me a present, I believe. You're not sure you made the right decision, are you ?

Emma : I just didn't feel like pancakes.

Henry : About Walsh.

Emma : Oh. I made the right decision. I'm certain. It's gonna be you and me, kid, for a little while. Here you go.

Henry : As long as you're happy. Tasty, but I got to run. I'm gonna be late for school. You kind of overslept.

Emma : Nope, no school today. How about we go on a trip ?

Henry : Like a vacation ?

Emma : Like I have a new case, and it's in Maine, and it might take me awhile, and I think we should go. It would be an adventure.

Henry : No school ? A trip with you ? Sold.

Emma : Good, 'cause I already packed.

Henry : When do we leave ?

Emma : Now.

Hook knocks on the door.

Henry : Are you expecting someone ?

Emma : Yeah.

Emma opens the doors. Hook enters.

Hook : You ready, Swan ?

Emma : Uh... Henry, this is Killian. He's... I'm, um, I'm helping him with his case.

Henry : Did you skip bail ?

Hook : Oh, he's still a little spitfire.

Henry : "Still"?

Emma : He's not a perp. He's a client.

Henry : Why are you dressed like that ?

Hook : Why are you dressed like that ?

Emma : All right, all right. Just make yourself useful, Killian, and get our bags. Henry, lend him a hand.

Henry : Wait. W... We're really going ?

Emma : Yes. I just need one last thing.

Emma takes her read leather jacket.

–[Storybrooke]–

Emma drives into Storybrooke’s street. Emma stops the car and she and Hook gets out from the car. Henry is sleeping.

Emma : It's really back. I'm really back.

Hook : As quaint and homey as you remember ?

Emma : As cursed as I remember.

Hook takes his hook and puts it back.

Hook : That's more like it, isn't it, Swan ?

Emma : How you gonna explain that to him ?

Hook : Well, that's more your concern. Well, perhaps it'll jog his memory.

Emma : Or give him nightmares. Last time, this curse took away everyone's memories. This time ?

Hook : We don't know what it did.

Emma : Then I'll find out. Stay here and watch Henry. Don't wake him or scare him or... Just let him sleep.

Hook : Aye. Where are you going ?

Emma : To talk to my parents.

Emma leaves.

––––––––––––

Emma knocks on her parents’ door. David opens.

Emma : Hi. Don't close the door. I... I... My name is...

David : Emma.

Emma : David ?

They hug.

David : You remember.

Emma : You remember.

David : Of course. What... What are you doing here ? How...

Emma : Well, Hook found me. He brought me here. He said you were cursed.

David : Yeah, we're back. Or we never left, or... well, we don't know, but we're trapped again.

Emma : But you know who you are.

David : Emma, this curse... We don't know who did it or why. All we know is our last year... It's been wiped away.

Emma : Wiped away ?

David : All we remember is saying goodbye to you. It feels like yesterday.

Emma : But if you can't remember, then how do you know that it's been a...

Mary Margaret : Emma ! Emma.

Emma :... Year ?

Mary Margaret hugs Emma.

David : As you can see, a lot's happened.

Mary Margaret is pregnant.

Mary Margaret : We just don't know what. The whole year is gone.

Emma : Who the hell would have done this ?

–[Enchanted Forest – One year ago]–

A woman enters in Regina’s bedroom in her castle.

The woman : Did you get what I need ?

A flying monkey lands.

The woman : Show me. That's her blood... The Queen's ?

The woman takes a phial and opens it.

The woman : Lovely.

The flying monkey puts Regina’s blood into the phial.

The woman : Now... Now I shall get my revenge. Of course I will. The Queen may be evil... But I'm wicked. And wicked always wins.

Kikavu ?

Au total, 210 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
20.12.2018 vers 22h

s1988 
17.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Sabu14 
17.08.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier Peaky Blinders est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Peaky Blinders

Activité récente
Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Avant-hier à 07:33

direction le quartier New Amsterdam. Merci !

choup37, Avant-hier à 14:25

Et du coup nouveau sondage sur Doctor Who

ophjus, Avant-hier à 16:41

Demain, le quartier The Bold Type aura 1 mois, n'hésitez pas à participer à ses aniamtions !

choup37, Avant-hier à 17:38

Plus que 3 votes pour valider la bannière de samantha who, clic clic clic!

ophjus, Hier à 13:09

Le quartier The Bold Type a un mois, n'hésitez pas à venir voir comme il a bien grandi !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site