VOTE | 821 fans

#103 : Le pont des Trolls

Centré sur : Blanche-Neige

Captures

Blanche Neige et le prince charmant se rencontrent enfin et de façon très surprenante. De son côté, Mary Margaret, encouragée par Emma, décide de lire le livre d’histoires d’Henry à un inconnu dans le coma. L’homme se réveille et disparait dans la forêt. Emma, Mary, Graham et Henry utilise l’histoire pour le retrouver.

Popularité


4.35 - 17 votes

Titre VO
Snow Falls

Titre VF
Le pont des Trolls

Première diffusion
06.11.2011

Première diffusion en France
01.12.2012

Vidéos

John Doe a disparu VO

John Doe a disparu VO

  

Plus de détails

Réalisation : Dean White

Scénario : Liz Tigelaar

Guests :

Faustino Di Bauda Walter / Dormeur
Mark Gibbon Troll
Amos Stern Chef des chevaliers
Lucas Wolf L'escorte armée

Snow Falls

 

Dans le monde des contes de fée, le prince James et une jeune femme blonde traversent la forêt enchantée à bord d’une calèche. James, tient dans ses mains une petite sacoche noire à laquelle il tient énormément. Soudainement la calèche s’arrête et James sort pour voir ce qui se passe. Avant de sortir, il pose la sacoche sur son siège. Une fois à l’extérieur de la calèche il s’aperçoit qu’un arbre bloque la route et s’en approche pour savoir si l’arbre peut être dégagé. A ce moment, quelqu’un  saute sur le toi de la calèche. On ne peut as voir son visage car elle porte un capuchon. Le brigand saute de du toit de la calèche et s’empare de la sacoche de James avant de monter sur un cheval de la garde et de s’enfuir à toute vitesse. Alerté par les cris de la jeune fille, James arrive en courant et saute lui aussi sur un cheval afin de se lancer à la poursuite du voleur. S’entame alors une course poursuite. James se rapproche petit à petit du voleur et, lorsqu’il est assez près lui saute dessus pour le faire tomber à terre. Il s’apprête à frapper le voleur mais lorsqu’il soulève le capuchon il s’aperçoit qu’il s’agit d’une fille et plus précisément de Blanche Neige mais il ne la connait pas encore. Il s’agit de leur première rencontre dans le monde magique. Blanche Neige profite du moment pour attraper une pierre et le frapper avec. Profitant de la diversion, elle remonte à cheval et s’enfuit. James lui crie qu’elle ne peut pas lui échapper et que peut importe où elle ira il l’a trouvera.

Il fait nuit à Storybrooke. Mary est assise au diner avec le Dr. Whale avec qui elle a un rendez-vous. Mais malheureusement pour elle, le docteur ne prête pas attention à Mary et ne cesse de fixer Ruby. Lorsque Mary le remarque elle demande l’addition et quitte le diner. Elle marche alors dans les rues pour rentrer chez elle et tombe par hasard sur Emma qui est en train de lire un journal grâce à une lampe torche dans sa voiture. Emma lui apprend qu’elle dort dans sa voiture car il n’y a pas de logement en ville. Mary lui dit que de son côté elle vient d’avoir un rencard et, que comme à chaque fois, ça s’est mal passé. Mary lui propose de venir chez elle car elle a une chambre libre mais Emma refuse en lui disant qu’elle n’est pas du genre colloque et qu’elle est mieux seule. Le lendemain, Mary et sa classe rendent visite aux patients de l’hôpital. Les enfants font des dessins pour les malades. Au bout de la salle où sont rassemblés les patients, on aperçoit une petite pièce vitrée où est allongé un homme qui est dans le coma. Henry est en train de regarder l’homme. Mary rentre dans la pièce et Henry lui demande si M. Doe va s’en sortir. Mary lui répond qu’il ne s’appelle pas John Doe. Elle lui dit qu’il est dans cet état depuis qu’elle est bénévole et que personne ne vient lui rendre visite. Plus tard dans la journée, Henry et Emma sont assis au château. Henry a son livre d’histoires ouvert et montre une photo du prince charmant (John Doe) en lui disant que c’est son père. Henry est persuadé qu’il doit dire à Mary Margaret (Blanche Neige dans le monde magique) qu’ils ont retrouvé son prince charmant. Pour cela Henry a un plan : faire en sorte que Mary lise leur histoire au patient dans le coma. Plus tard dans la journée, Emma se rend à l’appartement de Mary et lui raconte le plan d’Henry. Elle lui demande alors de lire l’histoire au patient dans le coma. Quelques heures plus tard on retrouve Mary qui est assise au chevet du patient dans le coma avec le livre d’histoire dans les mains. Elle commence à lui lire l’histoire de la rencontre entre Blanche Neige et le prince charmant. Lorsqu’elle arrive au passage où les deux personnages se rendent au pont des trolls, le patient pose sa main sur la sienne mais n’ouvre pas les yeux. Mary va donc immédiatement chercher le Dr. Whale qui lui dit qu’elle a probablement somnolé et rêvé. Sur ces paroles, Mary quitte l’hôpital. Après son départ, le Dr. Whale appelle Regina pour la prévenir que le patient dans le coma se réveille peu à peu.

Blanche Neige est dans la grotte qui lui sert de refuge. Elle attrape des objets volés et les met dans un sac pour les vendre. Elle met également autour de son coup une petite fiole contenant de la poudre. Lorsqu’elle sort de sa grotte, elle se retrouve suspendue dans les airs à cause d’un piège posé par le prince charmant. Celui-ci lui demande de lui rendre les bijoux qu’elle lui a volé mais la jeune femme lui répond qu’elle ne peut pas car elle les a vendu. Le prince charmant lui propose alors de la libérer si en échange elle le conduit aux personnes à qui elle a vendu les bijoux. Dans un premier temps Blanche Neige refuse mais finit par accepter lorsque le prince charmant menace de révéler son identité à la reine. Pour appuyer ses dires il lui montre un avis de recherche l’accusant de trahison et de meurtre envers la reine.

Henry et Emma se trouvent au diner et attendent le retour de Mary. Emma porte une chemise de Regina que lui a donné Henry. Lorsque Mary entre elle leur explique que l’inconnu dans le coma s’est réveillé après qu’elle lui ait lu l’histoire de la rencontre entre Blanche Neige et le prince charmant. Suite à cette révélation le trio décide de retourner à l’hôpital. Lorsqu’ils arrivent à l’hôpital ils tombent sur Graham qui leur interdit l’accès à la chambre de l’inconnu en leur disant qu’il a disparu. A ce moment là Regina, qui était dans la chambre, se dirige vers eux et leur explique que c’est elle qui a trouvé l’inconnu quelques années plus tôt. Regina décide de s’en aller et avant de partir elle interdit à Henry de voir Emma. Plus tard dans la journée Graham, Emma et Mary visionnent les vidéos de surveillance de la nuit où l’inconnu a disparu. Ils s‘aperçoivent que celui-ci a quitté seul sa chambre et a emprunté une porte qui donne dans la forêt.

Blanche Neige et le prince charmant marchent à travers la forêt. Soudain le prince charmant demande à la jeune fille ce qu’elle porte autour du coup. Elle lui répond que c’est de la poudre de fée. Le prince charmant s’en saisit et la cache dans sa cape. Ils arrivent près d’une rivière. Ils s’en approche pour boire et Blanche Neige frappe l’homme et le pousse dans l’eau. Elle attrape une sacoche dans le sac du prince charmant qui est resté sur le bord de l’eau et s’enfuie dans la forêt. Malheureusement elle tombe nez à nez avec les gardes de la reine qui la reconnaissent et l’encerclent. Un des gardes sort un couteau en lui disant que la reine veut son cœur.

Graham, Emma et Mary marchent à travers la forêt pour retrouver l’inconnu. Ils ne savent plus par où aller car les traces de l’inconnu s’arrêtent nettes. A ce moment là Henry arrive en leur disant qu’il sait où l’homme se trouve. Selon lui il chercher Mary ou plutôt Blanche Neige.

Alors qu’un des gardes s’apprête à tuer Blanche Neige celui-ci tombe mort sur le sol tuée par un couteau dans le dos lancé par le prince charmant. Le prince charmant sort son épée et commence à se battre avec le deuxième garde. Pendant ce temps Blanche Neige tente de se sauver mais est attrapée par un garde à cheval qui part avec elle. Le prince charmant qui vient de tuer le deuxième garde se saisit d’un arc et tire une flèche sur le garde qui a enlevé Blanche Neige. La jeune femme qui vient d’être sauvée abandonne l’idée de s’enfuir et conduit le prince charmant chez les trolls.

Emma, Mary est Henry sont en train de se disputer en plein milieux de la forêt à cause d’un désaccord.  Graham les appelle et leur montre le bracelet d’hôpital de l’inconnu qui est couvert de sang.

Blanche Neige et le prince charmant arrivent au pont des trolls. Blanche Neige dépose des pièces en or sur le rebord du pont et aussitôt les trolls se mettent à escalader le pont et à les encercler. Un troll, qui est apparemment le chef, s’énerve en voyant le prince et demande qui il est. Blanche Neige lui répond qu’il est personne et qu’elle veut faire un nouvel échange. Elle veut lui rendre tout l’argent contre la bague qu’elle lui a vendu. Le troll près du prince charmant sort alors une sacoche et le prince tente de s’en emparer. Un des trolls déclare alors que c’est un piège et attrape Blanche Neige. Au même moment le prince charmant sort son épée et commence à se battre. Il se fait rapidement désarmer. Un des trolls fouille alors le sac du prince charmant et en sort l’avis de recherche. Les trolls décident alors de s’emparer de Blanche Neige. Le prince charmant profite de l’occasion pour attraper son épée et se battre. Il dit à la jeune fille de s’enfuir. Blanche Neige attrape sa poudre qui était tombée sur le sol et fuit. Lorsqu’elle s’aperçoit que le prince charmant ne l’a pas suivi et est en difficulté sur le pont elle rebrousse chemin et jette sa poudre sur les trolls qui se transforment en cafards.

Graham, Emma, Mary et Henry arrivent à la rivière appelée « Toll Bridge ». Mary aperçoit l’inconnu inconscient dans l’eau. Les adultes le sortent de l’eau et Mary tente de le réanimer. Mary s’éloigne pour empêcher Henry de regarder la scène. Mary, désespérée, l’embrasse et l’homme se réveille aussitôt. Plus tard les médecins s’occupent de lui à l’hôpital. Mary, Emma, Graham et Henry regarde par la porte vitrée. A ce moment là une jeune femme blonde en pleurs rentre dans la chambre en demandant où est David. Regina qui vient d’arriver les informe qu’il s’agit de la femme de David Nolan : Kathryn.

Blanche Neige et le prince charmant s’arrêtent près du château. Le prince charmant donne l’or à la jeune femme et celle-ci lui donne en échange la sacoche de bijoux. Le prince en sort la bague et propose de lui donner le reste de bijoux si elle en a besoin. Blanche Neige refuse en lui disant qu’ils ont chacun eu ce qu’il voulait. Le prince regarde la bague en lui disant que ce n’est pas son style alors Blanche Neige la lui vole et la met à son doigt. Elle regarde sa main d’un air satisfait et lorsqu’elle se rappelle que le prince doit se marier elle la lui rend en lui disant que ce n’est pas son style. Le duo se sépare et se regarde partir chacun son tour.

Kathryn sort de la chambre de son mari et remercie Mary d’avoir sauvé David. Mary lui demande alors pourquoi elle ne la jamais vu au chevet de David lorsqu’il était dans le coma. Kathryn lui répond que juste avant qu’il disparaisse ils s’étaient disputés et que personne ne l’a prévenu que son mari était dans le coma. Elle lui dit que maintenant elle va pouvoir s’excuser et repartir à zéro. A ce moment là le docteur Whale sort de la chambre et leur explique que physiquement il va bien mais qu’il ne peut pas dire s’il va retrouver la mémoire. Regina décide qu’il est temps de partir. Avant de s’en aller Henry dit à Mary qu’il était parti la chercher au Toll Bridge. Mary lui répond qu’il est allé uniquement là bas car c’est la dernière chose qu’elle lui a lu. Une fois Henry et Regina partis, Emma se lance à leur poursuite et dit à Emma que le fait qu’elle retrouve Kathryn que maintenant est un peu dur à avaler. Regina lui répond qu’elle a retrouvé la jeune grâce à elle car en visionnant les vidéos de surveillance quelqu’un s’est aperçue que David appelé Kathryn dans son sommeil. Pendant ce temps Kathryn est en train d’étreindre son mari. David remarque Mary de l’autre côté de la porte et ne cesse de la regarder. Mary est en train de toucher la même bague que celle du prince charmant. Plus tard dans la soirée Mary est seule dans son appartement en train de déprimer. Soudain quelqu’un toque à la porte. Mary va donc ouvrir et tombe sur Emma qui lui demande si la chambre est toujours libre. Mary lui fait signe que oui et Emma entre dans l’appartement.

-[Forêt Enchantée - Passé]-


Une calèche roule dans la forêt. Elle emmène le prince James et la princesse Abigaël à leur nouvelle résidence.

Prince James : Qu’en pensez-vous ma chère ?

Princesse Abigaël : J’ai déjà vu mieux.

Abigaël s’évente.

Princesse Abigaël : Ce voyage est interminable. La route des Trolls était bien plus rapide. Et beaucoup mois cahoteuse.

James prend sa sacoche.

Princesse Abigaël : Est-ce que vous m’écoutez seulement ?

Prince James : Oui bien évidement.

La calèche s’arrête.

Princesse Abigaël : Quoi encore ?

Le prince James sort de la calèche en laissant sa sacoche.

Un soldat : Mon seigneur.

Prince James : N’ayez crainte c’est un arbre au milieu du chemin.

James va examiner l’arbre. Pendant ce temps quelqu’un saute sur le toit de la calèche. James s’aperçoit que quelqu’un a coupé l’arbre qui leur barre la route.

Un soldat : Mon seigneur. ? Qui a-t-il ?

Prince James : Vous voyez ces marques ? Cet arbre a été coupé, il n’est pas tombé tout seul. C’est une embuscade !

Quelqu’un vole la sacoche restée dans la calèche. Abigaël crie.

Un soldat : Mon seigneur !

James dégaine son été et retourne auprès d’Abigaël en courant. Le voleur prend un cheval.

Princesse Abigaël : Au voleur !

Le voleur s’enfuit.

Un soldat : Rattraper-le ! Mon Seigneur ?

James prend un cheval et part à la poursuite du voleur.

Un soldat : Mon Seigneur attendez !


––––––––––––

James est à la poursuite du voleur. Il le rattrape et le fait tomber de cheval.

Prince James : Montre ton visage lâche !

James maîtrise le voleur et est sur le point de le frapper.

Prince James : Tu es une fille.

Blanche Neige : Une femme mon Seigneur.

Blanche Neige attrape une pierre et frappe James au visage. Elle se libère et remonter sur son cheval.

Prince James : Tu ne m’échapperas pas !

Blanche Neige s’enfuit.

Prince James : Où que tu sois je te retrouverais toujours !

Blanche Neige se retourne et sourit.


-[Storybrooke]-

Mary Margaret prend un café avec le Dr Whale chez Granny. Elle est distraite.

Dr Whale : Bon ! Où est-ce qu’on en était, Vous disiez que vous vouliez avoir 15 enfants, c’est ça ?

Mary Margaret : Quoi ? 15 enfants ? Oh ! Non ! J’en ai 15 dans ma classe. 15 élèves que vous verrez demain. Aller à l’hôpital fait partit de leur programme de bénévolat.

Dr Whale : Ouais, ouais c’est très intéressant le bénévolat pour eux.

Le Dr Whale est plus intéressé par les fesses de Ruby que sa conversation avec Mary Margaret.

Mary Margaret : Mais évidemment, je ne veux pas avoir 15 enfants. Enfin je veux pas dire que je ne veux pas d’enfants. J’en veux ! Non je veux tomber amoureuse, me marier, avoir des enfants. Tout ça me plairait mais… Bien sûr tout ça c’est…

Le Dr Whale dévore des yeux Ruby. Mary Margaret s’en rend compte.

Mary Margaret : Je pense que c’est embarrassant pour moi d’en parler aussi vite.

Le Dr Whale ne fait plus attention à Mary Margaret.

Mary Margaret : Ruby !

Ruby : Oui, Mary Margaret ?

Mary Margaret : L’addition s’il te plait.


––––––––––––

Mary Margaret marche toute seule dans la rue. Elle voit qu’Emma est dans sa voiture, elle va la voir.

Mary Margaret : Hey ! Ca va ?

Emma : Oh ! Ouais, ça va ! Ouais ! Dans mas liste des plans galère, dormir dans ma voiture n’entre même pas dans le top 10.

Mary Margaret : Vous dormez là ?

Emma : En attendant mieux, ouais !

Mary Margaret : Vous avez décidé de rester, pour Henry.

Emma : Ouais, c’est ça.

Emma sort de sa voiture.

Emma : Y a pas beaucoup d’appartement à louer dans cette ville. Aucun en fait. C’est normal ?

Mary Margaret : Ah ! C’est la malédiction !

Emma : Vous faites quoi dehors si tard ?

Mary Margaret : Mm… Je suis enseignante pas bonne sœur. J’avais un rendez-vous.

Emma : Ca s’est bien passé d’après ce que je vois.

Mary Margaret : Aussi bien que d’habitude.

Emma : Dites-moi qu’il a payé ?

Mary Margaret : Mm mm !

Emma : Oh !

Mary Margaret : Ouais. Et ouais si l’amour c’était facile, ça se saurait ! Enfin je vous le dis, si la voiture vous rend claustrophobe, j’ai une chambre d’amis.

Emma : Merci. Je suis pas douée pour le partage d’appartement. C’est pas trop mon truc ça. Je me débrouille mieux seule.

Mary Margaret : Et bien ! Bonne nuit. Et bonne chance avec Henry.

Emma : Merci.


––––––––––––

Les élèves de la classe de Mary Margaret sont à l’hôpital pour leur journée de bénévolat. Mary Margaret pose des fleurs sur une table. Elle remarque qu’Henry se trouve au chevet d’un homme derrière une porte vitrée. Henry est sur le point de toucher l’homme dans le coma quand Mary Margaret entre dans la pièce.

Mary Margaret : Henry ! Tu pourrais donner un coup de main pour la déco ?

Henry : Vous pensez que monsieur John Doe va s’en sortir ?

Mary Margaret : Non. Il ne s’appelle pas John Doe, Henry. C’est le nom qu’on donne à une personne quand on ne sait pas qui elle est.

Henry : Et vous savez pas du tout qui il est ?

Mary Margaret : Non. Je lui apporte des fleurs quand je fais mes visites.

Henry : Qu’est ce qui lui est arrivé ?

Mary Margaret : Je n’en sais rien. Il est comme ça depuis que je suis bénévole à l’hôpital.

Henry : Et il n’a aucune famille ? Aucun ami ?

Mary Margaret : Personne ne l’a demandé.

Henry : Donc, en fait, il est tout seul.

Mary Margaret : Oui. Et c’est triste.

Henry : Vous êtes sûre que vous ne le connaissez pas ?

Mary Margaret : Evidement que j’en suis sûre ! Viens avec moi. Tu n’as pas à être là.

Ils sortent de la chambre de John Doe.


––––––––––––

Henry et Emma ont un rendez-vous secret à la plage. Henry lit son livre de contes.

Henry : J’ai retrouvé ton père : le prince Charmant.

Emma : Henry…

Henry : Il est à l’hôpital, dans le coma. Tu vois la cicatrice, il en a une lui aussi.

Emma : Mais ça n’a rien de vraiment exceptionnel tu sais ?

Henry : Elle est au même endroit. Tu ne vois pas ce que ça veux dire ? S’il est tombé dans le coma c’est à cause du mauvais sort. Ils ont été séparés et ils ne se souviennent de rien. On doit dire à mademoiselle Blanchard qu’on a retrouvé son prince charmant.

Emma : Ok petit. Allez dire à quelqu’un que son âme sœur est dans le coma, je pense que ça ne l’avance pas beaucoup. C’est déjà bien assez pénible d’être privée d’avenir, mais c’est encore pire de donner de faux espoirs à quelqu’un.

Henry : Ouais. Mais si j’avais raison ! Nous on sait qui ils sont et il faut qu’ils le sachent aussi !

Emma : Tu veux faire comment pour leur apprendre ?

Henry : Il doit se rappeler ce qui s’est passé. Il faut trouver le moyen de lui faire lire leur histoire à John Doe. Et peut-être que comme ça il pourra se rappeler qui il est.

Emma : D’accord !

Henry : T’es d’accord ?

Emma : Ouais. On va le faire ! Mais ça sera à ma façon ! Je parlerai avec elle.


––––––––––––

Mary Margaret prépare deux chocolats chauds, pour Emma et elle.

Mary Margaret : Vous voulez que je fasse la lecture à un patient dans le coma ?

Elle apporte son chocolat à Emma.

Emma : Henry pense que ça l’aidera peut-être à se rappeler qui il était.

Mary Margaret : Et d’après lui, c’était qui ?

Emma : Le prince Charmant.

Mary Margaret : Si je suis Blanche Neige… Il en a donc conclu que lui et moi…

Emma : Il a beaucoup d’imagination et c’est ça qui est compliqué ! Il n’écoutera pas si je lui dis qu’il rêve. Il faut le lui démontrer. Jouez le jeu. Faites ce qu’il vous demande et peut-être qu’il verra que…

Mary Margaret : Il verra que les contes de fée ne sont que des histoires, que ça n’existe pas l’amour au premier baiser, le coup de foudre et il ouvrira les yeux sur la réalité.

Emma : C’est plus ou moins ça oui.

Mary Margaret : C’est triste à dire mais ce plan est plutôt génial. On lui fait voir la réalité en douceur.

Emma donne le livre de contes de fée à Mary Margaret.

Emma : Je lui ai promis que demain on se retrouverait chez Granny pour le petit dej et que vous nous ferez un rapport complet.

Mary Margaret : Bien. J’ai a préparé un rendez-vous important alors. Ca sera à moi de faire la conversation.


––––––––––––

Mary Margaret est dans la chambre de John Doe.

Mary Margaret : Bon, je sais que c’est vraiment bizarre. Mais je le fais pour un ami. Alors soyez compréhensif s’il vous plait.

Mary Margaret ouvre le livre de contes et commence à lire.

Mary Margaret : Alors que le prince s’élançait à la poursuite du voleur à travers la forêt si dangereuse, sa promise croisa les bras et se mis à bouder, se demandant combien de temps elle devrait s’ennuyer à l’attendre avant qu’ils ne puissent reprendre leur voyage. Le voleur… Et là ils se regardèrent dans les yeux. Ils n’eurent aucun besoin d mots pour exprimer ce qui faisait battre leur cœur car c’est ici à l’ombre du pont des Trolls que leur amour vit le jour. C’est là qu’ils comprirent que peu importe ce qui les séparerai ils réussiraient toujours…

John Doe attrape la main de Mary Margaret.


––––––––––––

Mary Margaret est sortie de la chambre pour allez chercher le Dr Whale. Ils reviennent dans la chambre de John Doe.

Mary Margaret : Je suis sûre qu’il est en train de se réveiller. Je le sais, il m’a pris la main.

Ils entrent. Le Dr Whale vérifie les constantes de John Doe.

Dr Whale : Ses constantes sont stables. Rien d’anormal. Qu’est ce que vous faisiez là ?

Mary Margaret : Oh… Euh… Je lui faisais la lecture. Je lisais une histoire.

Dr Whale : Hein… Peut-être que vous vous êtes endormie un instant. Peut-être que vous l’avez imaginé ?

Mary Margaret : Non ! Je n’ai rien imaginé du tout !

Dr Whale : Mlle Blanchard, ce que je constate c’est qu’il n’y a rien de spécial. C’est vrai que parfois l’appareil enregistre une légère fluctuation. C’est peut-être ce que vous avez entendu. Ca vous aura troublé ?

Mary Margaret : Non !

Dr Whale : Vous devriez rentrer chez vous maintenant. Reposez-vous un peu, d’accord ? Je vous contacte s’il y a du nouveau.

Mary Margaret acquiesce, prend le livre de conte et sort de la pièce. Le Dr Whale prend son téléphone et appelle Régina.

Régina : Allo ?

Dr Whale : C’est le Dr Whale. Je devais vous avertir s’il y avait un changement dans l’état de John Doe. Et bien il y a du nouveau.

Régina se lève de son bureau.

Régina : Quoi ?

Dr Whale : Une de nos bénévole a dit qu’il lui avait attrapé le bras. Il a bien une légère fluctuation de l’activité cérébrale.

Régina : Qui était cette bénévole ?

Dr Whale : Mary Margaret Blanchard.

Régina raccroche son téléphone en colère.

––––––––––––

Mary Margaret est assise sur son lit. Elle ouvre le livre de conte d’Henry et reprend sa lecture.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche Neige est dans une souche. Elle range tous les bijoux qu’elle possède dans un sac. Elle prend son collier le met autour de son cou, rabat sa capuche et s’en va. Elle marche sur un piège et se retrouve suspendu au-dessus du sol dans un filet.

Prince James : Ha ha ha ! Je t’avais dit que je te retrouverai. Où que tu sois je te retrouverai toujours.

Blanche Neige : C’est le seul moyen que tu as trouvé pour attraper une femme ? En la piégeant comme un animal ?

Prince James : C’est le meilleur moyen d’attraper un voleur.

Blanche Neige : Hein, hein…Ceci est digne d’un prince charmant.

Prince James : J’ai un nom tu sais ?

Blanche Neige : Je m’en moque ! Charmant ça te va ! Maintenant, fais-moi descendre de là, Charmant !

Prince James : Ah ah ! Je te relâcherai quand tu auras rendu la pochette pleine de bijoux que tu m’as volée.

Blanche Neige : Je n’ai que faire des bijoux, moi.

Prince James : En effet, je l’avais remarqué !

Blanche Neige : Où est-ce que tu veux en venir ? Tu m’insultes ?

Prince James : Pardon. Quelle maladresse ! Comment oserai-je calomnier celle qui m’a détroussé si promptement ? Où sont mes bijoux ?

Blanche Neige : Ils sont vendus. Trop tard.

Prince James : Quoi ?

Blanche Neige : Que valent-ils ? Dans ton palais tu as des trésors je suppose ?

Prince James : Mais ils sont particulier. Parmi eux, il y avait une bague qui était à ma mère, une bague que je vais donner à ma...

Blanche Neige : Cette espère de petite bécasse désagréable ? C’est pour elle que tu en fais autant ?

Prince James : C’est ma fiancée.

Blanche Neige : Je te souhaite bonne chance. Tu dois obtenir une sacrée contrepartie pour accepter un tel sacrifice.

Prince James : De quoi tu parles ?

Blanche Neige : Je sais comment ça marche. Le grand amour ? Non ça n’existe pas. Il n’y a que les mariages arrangés, des histoires de pouvoir et d’argent. Ca n’existe pas l’amour au premier baiser, au premier regard, le coup de foudre. Ah ! Laisse-moi deviner ? Son royaume veut s’emparer du tiens et c’est comment dire votre ultime recours pour éviter d’entrer en guerre.

Prince James : Ce n’est pas une cession, c’est plutôt une fusion. Et franchement, ça ne te regarde pas ! Voilà ce qu’on va faire. Ecoute bien ! Je te relâcher pour que tu me conduises à ceux qui ont mes bijoux et tu va récupérer la bague pour moi.

Blanche Neige : Mm mm. Pourquoi je le ferais ?

Prince James : Parce que tu ne voudrais pas que je dise à tout le monde qui tu es vraiment ?

James sort un avis de recherche de sa veste.

Prince James : Blanche Neige. Aide-moi à récupérer ma bague ou je te livre aux soldats de la reine. Et la reine est loin d’être charmante, il me semble ?

Blanche Neige : Très bien. Je ne voudrais pas t’empêcher de vivre ton grand amour.

James libère Blanche Neige.


-[Storybrooke]-

Emma est chez Granny. Elle vient de se changer. Elle rejoint Henry à une table.

Emma : Merci pour le chemisier. Il est à ta mère ?

Henry : Ouais, elle s’en rendra pas compte.

Emma : Au fait, elle te croit où ?

Henry : Ben… Parti à la salle de jeux vidéo.

Emma : Et elle a gobé ça ?

Henry : C’est ce qu’elle avait envie de croire, alors elle l’a cru.

Emma : Ah ! Comme c’est facile !

Henry : Mm mm.

Un bruit de clochette tinte.

Henry : La voilà !

Mary Margaret entre dans le restaurant.

Emma : Attend ! Ne te fait pas trop d’espoir ! On vient juste de commencer.

Mary Margaret vient s’asseoir avec eux.

Mary Margaret : il s’est réveillé !

Emma : Quoi ?

Henry : Je le savais !

Mary Margaret : Il ne s’est pas réveillé, réveillé. Mais il m’a pris la main.

Henry : Il recouvre la mémoire.

Emma : Le médecin, il a dit quoi ?

Mary Margaret : Que je l’avais imaginé. Mais moi, j’ai pas rêvé. Je sais ce qui s’est passé.

Henry : On doit retourner là-bas ! Il faut que vous recommenciez !

Mary Margaret : Allons-y !

Mary Margaret et Henry se lèvent. Puis c’est au tour d’Emma

Emma : Une seconde ! Vous allez quoi ?

Mary Margaret : Si la connexion s’est faite, si j’ai pu l’atteindre…

Emma : Vous croyiez que c’est…

Mary Margaret : Le prince charmant ? Non ! Bien sûr que non ! En tout cas, il m’a entendu. Pourquoi et comment ? Je ne sais pas.

Mary Margaret sort du restaurant laissant Emma choquée.


––––––––––––


Henry, Mary Margaret et Emma sont à l’hôpital.

Henry : Il s’est réveillé, vous aviez raison.

Graham discute avec un infirmier.

L’infirmier : Entendu.

L’infirmier part. Graham se retourne pour parler à Henry.

Graham : Henry ! Attend ! Tu ne peux pas entrer !

Mary Margaret : Qu’est ce qui a ? C’est l’inconnu ? Qu’est ce qu’il a ?

Graham : Il a disparu.

Régina se trouve dans la chambre de l’inconnu avec le Dr Whale.


––––––––––––


Régina sort de la chambre.

Régina : Qu’est ce que vous venez faire ici ?

Elle attrape le bras d’Henry.

Régina : Et toi ! Je te croyais à la salle de jeux vidéo. Alors maintenant tu me mens ?

Mary Margaret : Qu’est ce qui s’est passé ? Quelqu’un a emmené l’inconnu ?

Graham : On n’en sait rien. Il est clair que sa perf a été arrachée mais il n’y a aucun signe de lutte.

Le Dr Whale sort de la chambre de l’inconnu.

Henry : Qu’est ce que t’as encore fait ?

Régina : Tu crois que j’ai quelque chose avoir là-dedans ?

Emma : Enfin ! C’est curieux que le maire soit là !

Régina : On m’a appelé ! Je suis responsable en cas d’urgence.

Mary Margaret : Vous le connaissez ?

Régina : Je l’ai trouvé. Il y a des années, il était sur le bord de la route sans papiers. Je l’ai amené à l’hôpital.

Dr Whale : Madame Mills lui a sauvé la vie.

Mary Margaret : Vous croyiez qu’il est en danger ?

Dr Whale : En danger ? Cet homme est nourri par perfusion et est sous observation constante depuis des années… Honnêtement il faut le retrouver très vite ou en danger sera bientôt un euphémisme.

Mary Margaret : Alors arrêtons un peu de parler et cherchons-le !

Emma est sur le point de partir.

Régina : C’est déjà ce que nous faisons ! Restez en dehors de ça ma chère. Et puis vous deviez vous tenir éloignée de mon fils mais vous insistez.

Régina prend la main d’Henry. Ils commencent à partir.

Régina : Alors tant pis je vais être obligée de l’éloigner de vous ! J’espère que mon chemisier vous plait ? C’est tout ce que vous aurez. Sheriff ! Il faut retrouver l’inconnu. Le Dr Whale a été clair ! Chaque instant est précieux !

Régina part avec Henry.

Graham : Hum ! Docteur, votre dernière visite remonte à quand ?

Dr Whale : Il y a environ 2 heures.

Graham : Alors on va se baser sur ce délai.

––––––––––––

Graham, Mary Margaret et Emma se retrouve au poste de surveillance de l’hôpital.

Graham : Vous étiez les deux seuls employés de service hier soir. Et vous n’avez rien vu ?

Walter : Rien du tout.

Emma : Personne d’autre n’est venu ?

Leroy : Oh moi ! J’ai rien vu.

Graham : Mlle Blanchard tout était normal quand vous étiez là avec votre classe ?

Mary Margaret : Pour autant que je sache, oui.

Emma s’approche du moniteur.

Emma : On regarde pas la bonne vidéo. C’est la salle que les enfants ont décorée. Si c’était bien l’enregistrement d’hier soir, on verrait les banderoles qu’ils ont accrochées.

Leroy : Tu t’es encore endormi !

Walter : Et toi tu me balances ?

Leroy : Hey ! J’ai pas envie d’être viré !

Walter : Je bois pas au travail, moi !

Graham : Et oh ! Messieurs ! Où est l’enregistrement ?

––––––––––––

Emma et les autres regardent l’enregistrement d’hier soir. On voit l’inconnu sortir de la pièce.

Mary Margaret : Oh ! Il est sorti tout seul ! Il va bien.

Emma : C’était il y a 4 heures. Sur quoi donne cette porte ?

Leroy : La forêt.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche Neige et le Prince Charmant marchent dans la forêt. Blanche Neige tripote son pendentif.

Prince James : Je croyais que tu n’aimais pas les bijoux. C’est quoi ce que tu as là ?

Blanche Neige : Quelle importance ?

Le Prince James arrache du cou son pendentif à Blanche Neige.

Blanche Neige : Attention ! C’est une arme !

Prince James : Cette poussière ? Depuis quand la poussière est une arme ?

Blanche Neige : C’est de la poussière de fée.

Prince James : Je croyais que c’était bénéfique ?

Blanche Neige : Quand elle vient d’une bonne fée ! Et celle-ci est très dangereuse. Elle transforme le plus terrible adversaire en un être que l’on peu aisément écraser.

Blanche Neige essaie de récupérer son pendentif.

Prince James : Tu aurais pu l’utiliser contre moi.

Blanche Neige : Tu ne valais pas le coût.

Le Prince James range la poudre de fée dans sa veste. Il rit.

Blanche Neige : C’est très dur d’en trouver ! Je ne m’en servirai que sur une seule personne !

Prince James : Mais oui la Reine ! Tu es très en colère on dirait.

Blanche Neige : Ce sont des mensonges sur les affiches. Et elle est allée jusqu’à m’envoyer en chasseur pour m’arracher le cœur.

Prince James : Que s’est-il passé ?

Blanche Neige : Ce n’était heureusement pas un prince sans scrupule. Il a eu pitié et m’a laissé partir. Depuis je me cache dans la forêt et j’essaie de collecter assez d’argent pour quitter le pays. Je veux m’enfuir dans un autre royaume, très loin d’ici et isolé. Là où on ne cherchera pas à me nuire.

Prince James : Tu vas te sentir seule.

Blanche Neige : Moins qu’en faisant un mariage sans amour.

Prince James : Moi, je ne m’attaque pas à des innocents.

Blanche Neige : Jusqu’à présent, je n’ai volé que les convois de la Reine. J’ai cru que c’était un de ses carrosses. Personne d’autre n’utilise cette route.

Prince James : On voulait voir les bois.

Blanche Neige : Oh ! Quelle chance pour moi ! Sache que tout ce que je fais Charmant, je le fais pour survivre ! La Reine veut ma mort !

Blanche Neige recommence à marcher.

Prince James : Qu’as-tu fait pour déchaîner une haine pareille ?

Blanche Neige : Elle me reproche d’avoir irrémédiablement gâchée sa vie.
Prince James : Et c’est le cas ?

Blanche Neige : Oui.

Ils arrivent à une rivière.

Blanche Neige : J’ai très soif. Je peux ?

Prince James : Oui. Mais fait vite.

Ils s’approchent de la rivière. Blanche Neige boit. Puis c’est au tour de James. Blanche Neige se relève et frappe James puis le pousse dans la rivière. Elle prend l’argent de James et s’enfuit dans la forêt. Elle est interceptée par les soldats de la Reine.

Un Soldat : Eh ! Regardez qui nous avons là !

Les soldats entourent Blanche Neige, l’un d’eux descend de cheval.

Un Soldat : Trop tard pour te cacher ! La Reine veut avoir ton cœur.

Le soldat sort un poignard.

Un Soldat : Et je compte satisfaire sa demande.

-[Storybrooke]-

Graham, Emma et Mary Margaret cherchent l’inconnu dans la forêt.

Emma : Qu’est ce qui a ?

Graham : Ses traces s’arrêtent ici.

Emma : Vous êtes sûr ? Je croyais que suivre une piste, c’était votre truc ?

Graham : Laissez-moi un peu de temps ! C’est mon domaine ! Je vais trouver !

Emma : C’est vrai allez-y !

Mary Margaret : Son domaine ? Ca veut dire quoi ? C’est aussi votre boulot de retrouver des gens ?

Emma : Ouais, ouais. Mais les personnes que je recherche vont plutôt dans des endroits comme Vegas.

Mary Margaret : Ouais

Emma : C’est rare qu’ils se cachent dans une forêt.

Mary Margaret : Retrouver des gens, c’est plutôt intéressant comme métier. Comment vous avez commencé ?

Emma : Je fais ça depuis longtemps. J’ai toujours fais ça. Aussi loin que je me souvienne.

Mary Margaret : Comment vous avez eu l’idée ? Peut-être bien en cherchant vos parents ? C’est Henry qui m’a dit que votre situation quand vous étiez petite était comparable à la sienne. Vous les avez trouvé ou pas ?

Emma : Ca dépend de qui il s’agit.

Emma et Mary Margaret entendent un bruit. Henry arrive.

Mary Margaret : Henry ?

Henry : Vous l’avez retrouvé ?

Emma : Non pas encore. Toi tu devrais pas être là !

Henry : Je suis venu vous aidez. Je sais où il veut allez !

Mary Margaret : Et d’après toi, c’est où ?

Henry : Il est en train de vous chercher.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Un des soldats maîtrise Blanche Neige pendant qu’un autre aiguise son poignard.

Un Soldat : Empêche-la de bouger.

Le soldat est sur le point de la poignarder lorsqu’il s’effondre. James lui a lancé un poignard dans le dos. James s’élance au secours de Blanche Neige. Il se bat à l’épée avec un des soldats. Blanche Neige court chercher une épée. Le dernier soldat, toujours en selle s’élance à la rencontre de Blanche Neige et l’enlève.

Blanche Neige : Non ! Non !

James bat le soldat. Il remarque de Blanche Neige se fait enlevé. Il saisit le carquois et l’arc d’un soldat puis part à la poursuite du cavalier. James décoche une flèche et tue le cavalier. Blanche Neige arrête le cheval. James part à sa rencontre.

Prince James : Tu n’as rien ?

Blanche Neige : Tu m’as… Tu m’as sauvé.

Prince James : Il m’a paru honorable d’agir ainsi. Tu es prête ?

Blanche Neige : Prête à quoi ?

Prince James : Mes bijoux ?

Blanche Neige : C’est vrai tu as un mariage qui t’attend. Les trolls auxquels je les ai vendus se trouvent derrière cette colline. Il faut être prudent.

Prince James : Tu as peur des trolls ?

Blanche Neige : Tu n’en as jamais rencontrés.

Prince James : Se sont des petits bonshommes ?

Blanche Neige : Hein ? Tu confonds avec les nains. Ils sont plus prompts à trancher ta main qu’à la serrer.

Prince James : Alors réglons cette affaire tout de suite.

Blanche Neige : Oui, nous n’avons pas que ça à faire toi et moi. Allons-y !

Prince James : Tu dois trouver ton lointain petit coin de solitude.

Blanche Neige : Et tu as une fiancée exigeante à couvrir de bijoux.

-[Storybrooke]-

Graham, Mary Margaret, Henry et Emma sont toujours dans la forêt à la recherche de l’inconnu.

Henry : Vous l’avez réveillé, vous comprenez ? C’est vous qu’il a vu en dernier. Il veut à tout pris vous retrouver.

Mary Margaret : Henry. C’est pas à moi qu’il pense. Il doit être en état de choc. Il est resté plongé dans le coma si longtemps !

Henry : Mais il est amoureux de vous. Alors arrêtez de le poursuivre s’il vous plait ! Et comme ça il pourra vous trouver.

Emma : Tu dois rentrer chez toi maintenant, où est ta mère. Elle va me tuer c’est sûr et toi tu va en baver !

Henry : Elle m’a raccompagné à la maison et elle est tout de suite repartie.

Emma : On te ramène chez toi, compris !

Henry : Non !

Graham crie.

Graham : Les filles !

Mary Margaret, Henry et Emma accourent. Graham est penché sur le sol, il regarde le bracelet d’hôpital de l’inconnu.

Mary Margaret : C’est quoi ? C’est

Emma : C’est bien du sang.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Le prince James et Blanche Neige chevauchent dans la forêt jusqu’à un pont. Ils descendent de cheval. Blanche Neige fait partir le cheval.

Blanche Neige : Ya ! Les trolls n’aiment pas les chevaux. Maintenant, on marche ! Suis-moi et ne dit pas un mot !

Le prince James et Blanche Neige s’avancent sur le pont.

Prince James : Où sont-ils ?

Blanche Neige : Ils sont là.

Elle pose de l’or sur la rambarde du pont. Les trolls grimpent jusqu’à eux.

Blanche Neige : Tout va bien. Je le connais, c’est bon !

Un troll : Qu’est ce que tu fais là ? Je croyais qu’on en avait fini ?

Blanche Neige : Je veux faire un autre échange.

Un troll : Je ne dirais rien devant lui. Qui est-ce ?

Blanche Neige : Personne. Il est avec moi.

Un troll : Ah bon. Il est avec toi. Cette réponse doit me suffire ?

Blanche Neige : Je te dis que ce n’est personne. Alors écoute-moi. Je veux racheter les bijoux que je t’ai vendus.

Un troll : Dis-moi qui c’est !

Blanche Neige : Tu n’as rien à craindre de lui écoute moi.

Blanche Neige se place entre le troll et James.

Blanche Neige : Je vais te rendre tout ton argent. Donne-moi simplement la bague. Tu peux garder le reste.

Le troll fait signe à un autre troll de rendre sa bague à James.

Prince James : Je vous remercie, nous apprécions votre aide.

Un troll : Il est trop pressé.

Le troll reprend la sacoche avec la bague.

Un troll : Ils nous ont tendu un piège.

Blanche Neige : Je te jure que non !

Un troll : C’est le fils du roi ! Allez ! Attrapez-le !

Le troll se saisit de Blanche Neige. James dégaine son épée mais un des trolls le désarme.

Prince James : Lâche-là !

Blanche Neige : Non ! Fait-moi confiance, je t’en pris ! Si j’avais voulu te piégé, je l’aurais déjà fait ! Ne lui fait pas de mal.

Un troll : Les négociations sont finies ! Fouillez-le !

Les affaires de Blanche Neige tombent au sol. Un troll trouve le pendentif de Blanche Neige dans la veste de James, il le jette par terre. Puis il trouve l’avis de recherche concernant la capture de Blanche Neige.

Un troll : Blanche Neige. Ta tête vaut de l’or ! Va l’aider !

James qui se retrouve sans personne pour le maîtriser, ramasse son épée et commence à frapper les trolls avec. Blanche Neige est libérée.

Prince James : Cours ! Je te suis.

James continue à se battre. Blanche Neige ramasse son pendentif et la sacoche avant de partir. James pousse un troll dans le vide. Il s’apprête à partir quand il est agrippé par un autre troll qui se cachait. Blanche Neige court.

Blanche Neige : Suis-moi ! Ils ne connaissent pas la forêt aussi bien que moi.

Blanche Neige s’arrête de courir et constate que James est prisonnier.

Un troll : Le sang royal est le plus des nectars.

Le troll s’apprête à décapiter James quand il est transformé en cafard. Les trolls qui tenaient James avancent vers Blanche Neige. Elle leur jette de la poussière de fée et les transforme eux aussi en cafard. James se relève.

Prince James : Tu m’as… Tu m’as sauvé.

Blanche Neige : Il m’a paru honorable d’agir ainsi.

Prince James : Tu n’as plus de poussière de fée.

Blanche Neige : Je trouverais bien autre chose.

Blanche Neige jette son pendentif au sol.

Prince James : Merci.

James rengaine son épée. Ils ramassent les affaires de Blanche Neige.

Blanche Neige : Tu t’imagines ? Je ne pouvais pas laisser mourir le prince charmant.

Prince James : Je te l’ai déjà dit. J’ai un nom. C’est James.

Blanche Neige : Cette rencontre fut un plaisir, James. Allons-nous en, d’autres peuvent encore venir.

Ils partent. James ramasse l’or et écrase un cafard.

-[Storybrooke]-

Un loup hurle dans la forêt. Le groupe arrive près d’une rivière au niveau du pont du Toll.

Mary Margaret : C’est pas vrai ! Il est où ? Vous le voyez ?

Graham : Les traces s’arrêtent au bord de l’eau.

Mary Margaret éclaire le cours d’eau avec sa torche. Elle voit l’inconnu, jette sa torche et court vers lui.

Mary Margaret : Je l’ai vu. Il est là ! Oh non !

L’inconnu est évanoui dans l’eau, la tête à moitié immergée.

Graham : Envoyez une ambulance au vieux pont à péage. Faîtes-vite !

Ils courent tous auprès de l’inconnu sauf Henry.

Emma : Attendez ! Je lui prends les pieds. Ils entreprennent de sortir l’inconnu de l’eau.

Graham : C’est bon, on y va.

Mary Margaret : Je le tiens ! Ca va aller ! Voilà !

Ils le ramènent sur la berge.

Mary Margaret : Attendez ! Je glisse. Allez moins vite, moins vite.

Ils posent l’inconnu sur le sol.

Mary Margaret : Non non non non ! Non non non ! Je vous ai trouvé ! Ca va allez !

Graham : Les secours arrivent.

Mary Margaret : Tenez le coup !

Henry : Qu’est ce qu’il a ? Il va s’en sortir ?

Mary Margaret secoue l’inconnu. Emma rejoint Henry.

Emma : Henry ! Ne regarde pas reste avec moi ! D’accord ! Ne regarde pas !

Mary Margaret vérifie la respiration de l’inconnu.

Mary Margaret : Je vous en pris revenez avec nous ! Revenez vers moi.

Mary Margaret commence le massage cardiaque. Puis lui fait de la respiration artificielle. Et l’embrasse. L’inconnu recrache de l’eau, il respire de nouveau. Mary Margaret lui attrape la tête.

John Doe : Vous m’avez sauvé.

Henry : Elle a réussi ! Elle a réussi ! Elle l’a réveillé, c’est super !

Emma : Oui, petit. Elle a réussi !

John Doe : Merci

Mary Margaret : Qui êtes-vous ?

John Doe : J’en sais rien.

Mary Margaret : Ca va aller. N’ayez pas peur.

––––––––––––

Les ambulanciers ramènent John Doe à l’hôpital.

Un ambulancier : Attention ! Poussez-vous !

Dr Whale : Merci les gars ! Vous pouvez y allez.

Le Dr Whale et les infirmières s’occupent de John Doe. Pendant ce temps Graham, Emma, Mary Margaret et Henry arrivent devant la salle d’urgence. Une femme arrive. Elle entre dans la pièce.

La femme : David ? C’est toi, David ?

Dr Whale : Sortez madame !

Elle s’approche.

La femme : Oh c’est toi !

Dr Whale : Vous ne pouvez pas rester là. S’il vous plait !

La femme : David, c’est toi !

Dr Whale : Vous n’avez rien à faire ici. Vous ne pouvez pas rester là madame.

Le Dr Whale emmène la femme.

Dr Whale : S’il vous plait vous ne pouvez pas rester là ! On doit l’examiner ! Laissez-nous faire !

Mary Margaret : C’est qui ?

Régina : Sa femme.

Régina est là.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

James et Blanche Neige marchent dans la forêt.

James : Voilà.

James pose sac de Blanche Neige par terre.

James : Ah ! Oui, je pense que tu le veux ?

James donne une bourse à Blanche Neige.

Blanche Neige : Ah ! C’est vrai l’or ! Merci

Elle range la bourse et prend la sacoche de James et la lui rend.

Blanche Neige : Et toi ! Pour te marier, tu as besoin de ça.

James : Ah !

Il prend la sacoche et sort la bague.

James : Je sais. Ce n’est pas ton style.

Blanche Neige : Il n’y a qu’une seule façon de le savoir.

Elle prend la bague de James et la met à son annulaire.

Blanche Neige : Non. Ca ne me va pas du tout.

Elle enlève la bague et la lui rend.

Blanche Neige : Mais ta fiancée va l’adorer.

James : Euh. Oui.

James prend la bague et la range.

James : Si tu veux prend les autres bijoux, je n’ai besoin que de cette bague.

Blanche Neige : Oh ! Non. Merci ça va aller. Nous avons tous les deux ce que nous voulions.

James : D’accord. Où que tu ailles, fait attention. Si jamais tu as besoin…

Blanche Neige : Tu me retrouveras.

James : Toujours.

Blanche Neige : Je pourrais presque le croire.

Elle prend ses affaires.

James : Il faut y aller. Au revoir Blanche Neige.

Blanche Neige : Au revoir prince charmant.

James : Je te l’ai déjà dit, c’est James.

Blanche Neige : Mm. Non, je préfère Charmant.

Ils s’éloignent l’un de l’autre.

-[Storybrooke]-

A l’hôpital, Régina raconte l’histoire de David.

Régina : Il s’appelle David Nolan et elle c’est sa femme, Kathryn. Cette joie que je vois sur son visage et bien ça me donne plutôt envie de pardonner. Nous parlerons de ton insubordination plus tard. Tu sais ce que veut dire insubordination ?

Henry fait non de la tête.

Régina : Ca veut dire que tu seras puni.

Kathryn sort de la chambre de David.

Kathryn : Je vous remercie. Je vous remercie d’avoir retrouvé David.

Mary Margaret : Je suis très étonnée. Alors… Vous… Vous ne saviez pas qu’il était ici dans le coma ?

Kathryn : Entre David et moi, il y a quelques années, c’était très tendu. C’était ma faute, maintenant, je le sais. J’étais exigeante et pas très à l’écoute. Un jour, je lui ai dit que si ça ne lui plaisait pas, il pouvait partir et c’est ce qu’il a fait. J’ai pas essayé de le retenir. C’est la plus belle erreur que j’ai faite.

Emma : Vous ne l’avez pas cherché.

Kathryn : Non, j’ai toujours pensé qu’il avait quitté la ville. Aujourd’hui, je sais pourquoi je n’avais aucune nouvelles de lui. Maintenant, je vais pouvoir faire ce que j’ai toujours voulu faire, lui dire que je suis désolée. Nous avons une seconde chance.

Mary Margaret : C’est.. C’est merveilleux !

Le Dr Whale sort de la chambre de David.

Dr Whale : Très franchement, ça tient du miracle.

Kathryn : Il va bien ?

Dr Whale : Em… Physiquement, il est sur la bonne voie. Sa mémoire par contre en a pris un sérieux coup. Il lui faudra du temps s’il peut la recouvrer.

Mary Margaret : Qu’est ce qui l’a réveillé ?

Dr Whale : Il n’y a aucune explication. Je sais pas, il a eu un déclic.

Emma : Il s’est tout simplement levé et il a décidé d’aller faire un tour ?

Dr Whale : Quand il s’est réveillé, il était délirant et instinctivement il est sorti… Il recherchait peut-être quelque chose ?

Henry : Ou bien quelqu’un.

Kathryn : Je peux le voir ?

Dr Whale : oui. Bien sûr. Allez-y en douceur.

Kathryn entre dans la chambre de David.

Régina : Henry, on s’en va.

Henry se lève puis retourne près de se chaise :

Henry : Oh ! Une minute, j’ai oublié mon sac.

Il en profite pour parler à Mary Margaret.

Henry : Ne les croyiez pas ! C’est pas vrai ! C’est vous qu’il cherchait, c’est sûr !

Mary Margaret : Oh ! Henry !

Henry : Il voulait au pont à péage, c’est ce qui arrive à la fin de l’histoire.

Mary Margaret : Non. Il allait là-bas parce que c’est la dernière chose que je lui ai lu. Tu comprends ?

Henry : Non. C’est parce que vous devez être ensemble, c’est tout.

Régina : Je t’attends

Henry s’en va.

––––––––––––

Emma rattrape Henry et Régina dans un des couloirs de l’hôpital.

Emma : Madame le maire ?

Régina : Attends-moi à la voiture. Mlle Swan, je ne vous ai rien dit tout à l’heure. Ne me le faite pas regretter.

Emma : Excusez-moi, mais j’ai des doutes. L’histoire de Kathryn Nolan me paraît dure à avaler. Pendant tout ce temps, il y avait un inconnu dans le coma à l’hôpital et personne n’a fait de recherches ? N’en a parlé nulle part ? Je trouve ça très bizarre.

Régina : Mais pourquoi ça vous paraît si étonnant ? Hum ? Pourquoi madame Nolan mentirait ? Oh ! Vous croyiez que je l’ai ensorcelée ?

Emma : Je trouve très étrange que vous ayez été la personne responsable de lui au cours de toutes ces années et que vous la retrouviez seulement aujourd’hui.

Régina : Cette ville est plus grande que vous ne le croyiez. Il arrive que des gens se perdent vous savez. Ici, c’est comme partout ailleurs, il y a des accidents, des malheurs.

Emma : Et quand ça vous arrange, vous arrivez à résoudre le mystère ?

Régina : Grâce à vous. Grâce à la vidéo que vous avez trouvée. C’était un vrai coup de génie. Ca nous a donné l’idée de visionner d’autre vidéo. Il se trouve que John Doe parlait dans son sommeil. Il appelait une certaine Kathryn. En ayant un nom, c’était facile de reconstituer le puzzle. Moi qui pensais que vous Mary Margaret vous bondiriez de joie. L’amour a été le plus fort. Soyez plus positive ma chère. Sans vous deux, ils auraient fini leur vie tout seul. C’est pour ça que je suis prête à pardonner vos incessantes impertinences parce que vous voyez, ces événements m’ont rappelé ce qui fait vraiment la différence : je suis tellement chanceuse, tellement heureuse d’avoir Henry. Je pense que n’avoir personne, c’est la malédiction la plus terrible.

––––––––––––

Dans la chambre de David, Kathryn enlace David. Pendant cette embrassade, il remarque Mary Margaret qui les regarde. Elle tourne autour de son doigt la bague du prince James.

––––––––––––

Mary Margaret est assise dans les escaliers chez elle. Elle a l’air triste. Elle joue avec sa bague. Quelqu’un frappe à la porte. Elle va ouvrir.

Mary Margaret : Emma !

Emma : Je suis désolée de débarquer aussi tard. Est-ce que la chambre que vous me proposiez est toujours libre ?

Mary Margaret sourit puis invite Emma à entrer.

–[Fairy Tale World]–

(The camera pans to show a castle, then a large forest. Prince Charming’s carriage is traveling along a path through the forest. He sits with a woman.)

Prince Charming: What do you think of the view, my dear?

Abigail: I’ve seen better. This is taking forever. I told you the Troll Road would’ve been quicker. And far less bumpy. Are you even listening to me?

Prince Charming: Yes, of course I am.

Driver: Whoa, whoa!

Abigail: Now what?

(The carriage stops. The prince gets out to investigate, leaving behind a bag on the seat.)

Prince Charming: Worry not – it’s but a fallen tree. Fellas? Shall we?

(Someone jumps on top of the carriage. Prince Charming looks at the base of the tree.)

Guard: My Lord? What is it?

Prince Charming: These markings. This tree didn’t fall – it’s been cut. It’s an ambush.

(The person on the carriage jumps down and takes the bag that the prince left in the carriage. The woman screams and Prince Charming rushes back.)

Guards: Sir!

Abigail: Guards! Stop, thief! Help me!

(Prince Charming gets on a horse and chases after the thief. When he catches up to them, he tackles them to the ground.)

Prince Charming: Show your face, you coward! You’re…a girl.

Snow White: Woman.

(Snow White grabs a rock a hits Prince Charming in the face. She gets back onto her horse and rides off.)

Prince Charming: You can’t hide from me! Wherever you are, I will find you!

–[Real World]–

(Mary Margaret and Dr. Whale are on a date in Granny’s Diner.)

Dr. Whale: Um, where were we? Something about you wanting fifteen kids?

MMB: No! Good lord, no. I meant in my class where I teach. You’ll meet them tomorrow. They’re coming to the hospital as part of the volunteer Outreach Program.

Dr. Whale: Oh, yeah. That is a great program.

MMB: I mean, obviously I don’t want fifteen kids of my own. Um, I mean, not that I don’t want kids. I do. I want kids, marriage, true love – I want it all. But that of course is…

(Dr. Whale is ogling Ruby, who is clearing a table.)

MMB: …Wildly inappropriate for me to discuss on a first date.

Dr. Whale: Hm?

MMB: Ruby!

Ruby: Yes, Mary Margaret?

MMB: Cheque, please.

———–

(Mary Margaret is walking down the street. She comes across Emma, who is reading in her car.)

MMB: Hey. You okay?

Emma: Oh, in the world of tight spots I’ve been in, crashing in my car doesn’t even rank in the top ten.

MMB: You’re sleeping here?

Emma: Til I find a place.

MMB: You decided to stay. For Henry.

Emma: Yeah, I guess. This town doesn’t seem to have any vacancies. None, actually. Is that normal?

MMB: Must be the curse.

Emma: Why are you out so late?

MMB: Well, I’m a teacher, not a nun. I had a date.

Emma: From the looks of things, it went well.

MMB: As well as they ever do.

Emma: Tell me he at least paid.

MMB: Mm-mm.

Emma: Ew.

MMB: Well, guess if true love was easy, we’d all have it. You know, if things get cramped, I do have a spare room.

Emma: Thanks. I’m not really the roommate type. It’s just not my thing. I do better on my own.

MMB: Well, goodnight. Good luck with Henry.

Emma: Yeah…

———–

(At the hospital, the kids from Mary Margaret’s class are running around. Mary Margaret notices Henry in the room with John Doe. He’s about to touch his face when Mary Margaret walks in.)

MMB: Henry. We could really use your help with the decorations.

Henry: Is Mr. Doe going to be okay, Miss Blanchard?

MMB: His name’s not John Doe, honey. That’s just what they call people when they don’t know who they are.

Henry: Do you know who he is?

MMB: Nope. Just bring him flowers on my rounds.

Henry: What’s wrong with him?

MMB: I don’t know. He’s been like this as long as I’ve been volunteering.

Henry: Does he have any family or friends?

MMB: No one’s claimed him.

Henry: So, he’s all alone.

MMB: Yeah… It’s quite sad.

Henry: You sure you don’t know him?

MMB: Course I’m sure. Come on. You shouldn’t be in here.

———–

(Emma and Henry are at Henry’s ‘castle’.)

Henry: I found your father – Prince Charming.

Emma: Henry…

Henry: He’s in the hospital, in a coma. See the scar? He has one, too.

Emma: So? Lots of people have scars.

Henry: In the same place? Don’t you see what this means? The curse is keeping them apart with the coma. Now they’re stuck without each other. We have to tell Miss Blanchard we found her Prince Charming.

Emma: Okay, kid. Telling someone their soulmate is in a coma is probably not helpful. Not having a happy ending is painful enough, but giving someone unrealistic hope is far worse.

Henry: But what if I’m right? We know who they are. Now they have to know.

Emma: And how do you intend to make that happen?

Henry: By reminding him. We have to get her to read their story to John Doe. Then, maybe, he’ll remember who he is.

Emma: Okay.

Henry: Okay?

Emma: Yeah, we’ll do it. But we’ll do it my way. Let me ask her.

———–

(Mary Margaret makes cocoa for herself and Emma. They sit and talk.)

MMB: You want me to read to a coma patient?

Emma: Henry thinks it will help him remember who he was.

MMB: And, who does he think he was?

Emma: Prince Charming.

MMB: And if I’m Snow White, he thinks me…and him…

Emma: He has a very active imagination, which is the point. I can’t talk him out of his beliefs, so we need to show him. Play along, do what he says and maybe, just maybe.

MMB: He’ll see that fairy tales are just that. That there’s no such thing as love at first sight or first kiss. He’ll see reality.

Emma: Something like that.

MMB: Well, sadly this plan is rather genius. We get him to the truth without hurting him.

Emma: I told him that we will all meet tomorrow for breakfast at Granny’s. And you will give a full report.

MMB: Well, I suppose I’ll get ready for my date. I guess I’ll have to do all the talking.

———–

(Mary Margaret sits with John Doe in his room. She has Henry’s book.)

MMB: Look, I know this is odd, but I’m doing it for a friend. So please, just bear with me.

(Mary Margaret starts reading to John Doe. She reads the story about Snow White and Prince Charming. Near the end of the story, John Doe reaches out and grabs her hand.)

———–

(Mary Margaret and Dr. Whale walk back into John Doe’s room.)

MMB: No, I’m sure he’s waking up. He… He grabbed my hand.

Dr. Whale: Everything’s steady. The same as it’s always been. What were you doing in here?

MMB: Oh, I was just reading h-him a story.

Dr. Whale: Oh. Well perhaps you, um, dozed off. Perhaps you imagined it.

MMB: No, I didn’t imagine anything.

Dr. Whale: Miss Blanchard, I can only tell you what I see, which is nothing. Sometimes there are minor fluctuations in readings. Perhaps you heard the machine register something and misunderstood? Look, why don’t you go home, get some rest. If anything changes, I’ll call you, okay?

(Mary Margaret leaves. Dr. Whale calls someone.)

Regina: Yes?

Dr. Whale: It’s Dr. Whale. You told me to call you if there was ever a change in a John Doe. Something’s happened.

Regina: What?

Dr. Whale: One of our volunteers said he grabbed her. And there was a slight fluctuation in brain activity.

Regina: And who was this volunteer?

Dr. Whale: Mary Margaret Blanchard.

———–

(Mary Margaret sits on her bed, flipping through the book. The illustration of Snow White zooms into the fairy tale world.)

–[Fairy Tale World]–

(Snow White gathers various things and puts them into a bag. Also, she puts a necklace with a bottle around her neck. She slings the bag over her shoulder and heads outside. She walks a short distance and is caught in a net. Prince Charming comes out of hiding, laughing.)

Prince Charming: I told you I’d find you. No matter what you do, I will always find you.

Snow White: Is this the only way you can catch a woman? By entrapping her?

Prince Charming: It’s the only way to catch thieving scum.

Snow White: Aren’t you a real ‘prince charming’.

Prince Charming: I have a name, you know.

Snow White: Don’t care. Charming suits you. Now cut me down, Charming.

Prince Charming: I’ll release you, when you return the leather pouch you stole with my jewels.

Snow White: Not the jewelry type.

Prince Charming: Indeed. I noticed.

Snow White: What is that supposed to mean? Are you insulting me?

Prince Charming: No, quite right. My apologies. How dare I cast aspersions at the person who robbed me? Where are my jewels?

Snow White: I sold them.

Prince Charming: What?

Snow White: what do you care? Don’t you have a palace full of treasures somewhere?

Prince Charming: These were special. Among them was a ring that belonged to my mother. A ring I was about to give-

Snow White: The nag with the bad attitude? That’s what this is about?

Prince Charming: She’s my fiancée.

Snow White: Good luck with that. You must be getting something impressive to have agreed to that union.

Prince Charming: Excuse me?

Snow White: I know how this works. True love? It doesn’t exist. It’s all arranged marriages and business transactions. There’s no such thing as love at first sight or first kiss. Let me guess – her kingdom wants to take over yours and this is, what, a last ditch effort to avoid war?

Prince Charming: This is not a takeover. It’s a merger, and quite frankly, it’s none of your business. Now, this is what’s going to happen.

Snow White: Mmhmm?

Prince Charming: I’m going to cut you down and you will take me to whoever has my jewels and then, you’re going to get my ring back.

Snow White: Mm-mm. Why would I do that?

Prince Charming: Because you don’t want me to tell anyone who you really are.

(The prince takes out a piece of paper. It’s a wanted poster for Snow White.)

Prince Charming: Snow White. Help me get my ring back, or I turn you over to the Queen’s forces. And I have a feeling the Queen’s not as ‘charming’ as I am.

Snow White: Well, I wouldn’t want to stand in the way of your getting true love.

(The prince cuts Snow White down.)

–[Real World]–

(Henry and Emma are sitting in Granny’s diner. Emma has just changed her shirt.)

Emma: Thanks for the shirt. Hey, is this your mother’s?

Henry: She’ll never notice.

Emma: Where does she think you are, anyway?

Henry: Playing Whac-A-Mole.

Emma: And she bought that?

Henry: She wants to believe it, so she does.

Emma: Oh, imagine that.

(Mary Margaret enters the diner.)

Henry: She’s here.

Emma: Hey, don’t get your hopes up. We’re just getting started, okay?

MMB: He woke up.

Emma: What?

Henry: I knew it.

MMB: I mean, he didn’t ‘wake up’ wake up, but he grabbed my hand.

Henry: He’s remembering!

Emma: What did the doctor say?

MMB: That I imagined it, but I’m not crazy. I know it happened.

Henry: We have to go back. You have to read to him again.

MMB: Let’s go.

Emma: Wait, wait what?

MMB: If I got through to him, if we made a connection

Emma: You don’t believe…

MBB: That he’s Prince Charming? Of course not. Somehow, some way, I touched him.

———–

(Emma, Henry, and Mary Margaret arrive at the hospital.)

Henry: You’re right – he’s waking up.

Graham: Henry, you should stay back.

MMB: What’s going on? Is it John Doe? Is he okay?

Graham: He’s missing.

(The three notice that Regina is in John Doe’s room. Regina sees them, and approaches them.)

Regina: What the hell are you doing here? And you – I thought you were at the arcade. Now you’re lying to me?

MMB: What happened to John Doe? Did someone take him?

Graham: We don’t know yet. His IVs were ripped out but there’s no sign for sure there’s a struggle.

Henry: What did you do?

Regina: You think I had something to do with this?

Emma: It is curious that the Mayor is here.

Regina: I’m here because I’m his emergency contact.

MMB: You know him?

Regina: I found him. On the side of the road years ago with no ID. I brought him here.

Dr. Whale: Mayor Mills saved his life.

MMB: Will he be okay?

Dr. Whale: Okay? The man’s been on feeding tubes for years on constant supervision. He needs to get back here right away or, quite honestly, ‘okay’ might be a pipe dream.

Emma: Well then, let’s quit yapping and start looking.

Regina: That’s what we’re doing? Just stay out of this, dear. And since I clearly can’t keep you away from my son, I guess I’m just going to have to keep my son away from you. Enjoy my shirt, because that’s all you’re getting. Sheriff, find John Doe. You heard Dr. Whale. Time is precious.

(Regina and Henry leave.)

Graham: Doctor, how long between your rounds since you last saw him?

Dr. Whale: Twelve hours or so.

Graham: Then that’s what we need to account for.

———–

(Everyone heads to the security room. Walter and Leroy are both there.)

Graham: You two were the only employees on the floor last night. And you saw nothing.

Walter: Not a thing.

Emma: Did anyone walk by?

Leroy: I didn’t see nothin’.

Graham: Miss Blanchard, was there anything unusual you saw during your trip with your class?

MMB: I don’t think so.

Emma: We’re looking at the wrong tape. This is the ward where Henry’s class put up decorations. If this was really the tape from last night, we’d see the banners the kids hung.

Leroy: Tch, you fell asleep again.

Walter: You selling me out?

Leroy: I ain’t getting fired for this.

Walter: At least I don’t drink on the job.

Graham: Gentlemen, enough. Where’s the real tape?

(The tape is switched. They see John Doe get up and walk out the door.)

MMB: He walked out alone. He’s okay.

Emma: Four hours ago. Where does this door lead?

Leroy: The woods.

–[Fairy Tale World]–

(Prince Charming and Snow White are traveling through the forest.)

Prince Charming: I thought you weren’t the jewelry type. What’s that around your neck?

Snow White: Don’t worry about it.

(The prince takes the necklace from Snow White’s neck.)

Snow White: Careful! It’s a weapon.

Prince Charming: Dust? What kind of weapon is dust?

Snow White: Fairy dust.

Prince Charming: I thought that was a good thing?

Snow White: When it comes from a good fairy. This stuff? Is deadly. It transforms the most fearsome of adversaries into a form that’s easily squashed.

Prince Charming: Then why didn’t you use it on me?

Snow White: Cause you’re not worth it. It’s very hard to come by. I’m saving it for a special someone.

Prince Charming: Ah, the Queen. You got a lot of anger there, don’t you, Snow?

Snow White: The charges on her posters are lies. It didn’t stop her from sending her huntsman to rip out my heart.

Prince Charming: What happened?

Snow White: Well, not everyone is a soulless royal. He took pity on me and let me go. I’ve been hiding in the forest ever since. Trying to amass enough fortune to leave this place. Escape to another realm. Somewhere isolated. Where I can never be hurt.

Prince Charming: Sounds lonely.

Snow White: No lonelier than an arranged marriage.

Prince Charming: At least I don’t prey on the innocent.

Snow White: Up until now, I’ve only ever stolen from the Queen. I thought your carriage was one of hers. No one else ever uses that road.

Prince Charming: I took the scenic route.

Snow White: Well, lucky for me. All I’m doing, Charming, is what it takes to survive. She wants me dead.

Prince Charming: So, what did you do to incur that much wrath?

Snow White: She blames me for ruining her life.

Prince Charming: Did you?

Snow White: Yes.

(They continue on until they come to a river.)

Snow White: I’m thirsty. May I?

Prince Charming: Sure. Make it quick.

(They both take a drink from the river. While Prince Charming has his back turned, Snow White hits him and then pushes him into the river. She digs through the bag to find the pouch. Snow White runs back into the forest until she gets to the road. There, she encounters the Evil Queen’s guards. They surround her.)

Guard: Huh. Look who we found. There’s nowhere to hide. The Queen wants your heart. And we’re not going to disappoint her.

–[Real World]–

(Emma, Graham and Mary Margaret are in the woods searching for John Doe.)

Emma: What is it?

Graham: The trail runs out here.

Emma: You sure? Because I thought tracking was one of your skills.

Graham: Just give me a second. This is my world. I got it.

Emma: Right. Sorry.

MMB: What does he mean, ‘His world’? Isn’t finding people your thing, too?

Emma: Sure. Just, people I find usually run places like Vegas. Not a lot hit the woods.

MMB: That’s an interesting job – finding people. How’d you fall into it?

Emma: Looking for people is just what I’ve done. As long as I can remember.

MMB: What made you start? Your parents? Henry told me that your… Th-that you were from a similar situation to his own. Did you ever find them?

Emma: Depends who you ask.

(They hear a crack behind them. They turn around as Henry runs down a hill.)

MMB: Henry!

Henry: Did you find him yet?

Emma: No, not yet. You shouldn’t be here.

Henry: I can help. I know where he’s going.

MMB: And where’s that?

Henry: He’s looking for you.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White is slammed against a tree by a guard. Another guard takes out a dagger and approaches her.)

Guard: Hold her still.

(The guard raises the dagger above Snow White’s chest, but is suddenly hit a knife from behind and collapses. Prince

Charming emerges from behind a tree and begins a fight with the other guard. Snow White runs towards the fallen guard’s horse, which has a weapon, but she is grabbed by another guard on horseback. The prince defeats the guard he was fighting, then notices the retreating guard and Snow White. He takes a bow and an arrow and shoots the guard off the horse.)

Prince Charming: Are you alright?

Snow White: You… You saved me.

Prince Charming: Seemed like the honourable thing to do. Are you ready?

Snow White: For what?

Prince Charming: My jewels.

Snow White: Right, you’ve got a wedding to get to. The trolls I sold them to are just beyond the next ridge. We need to be careful.

Prince Charming: What? Of trolls?

Snow White: You’ve clearly never met one.

Prince Charming: Aren’t they just little people?

Snow White: You’re thinking of dwarves. Show a little respect. They’ll cut your hand off sooner than they’ll shake it.

Prince Charming: Well, then let’s get this over with.

Snow White: Yes, we’ve both got places to be. So, let’s go.

Prince Charming: You have your lonely little corner of solitude to find?

Snow White: And you have a ringless fiancée to appease.

–[Real World]–

(Emma, Graham, Mary Margaret and Henry and still searching for John Doe.)

Henry: You’re the one who woke him up. You’re the last one he saw. He wants to find you!

MMB: Henry, it’s not about me. I just… I think he’s lost and confused. He’s been in a coma a long time.

Henry: But he loves you! You need to stop chasing him, and let him find you.

Emma: Kid. You need to go home. Where’s your mom? She’s going to kill me and then you…and then me again.

Henry: She dropped me at the house. Then, went right out.

Emma: Well, we need to get you back immediately.

Henry: No!

Graham: Guys!

(John Doe’s bloody hospital bracelet is found on the ground.)

MMB: Is that…

Emma: Blood.

–[Fairy Tale World]–

(Prince Charming and Snow White come to a bridge on horseback. They get off, and Snow White sends the horse away.)

Snow White: Trolls don’t like horses. We walk from here. Follow me and keep quiet.

Prince Charming: Where are they?

Snow White: Oh, they’re here.

(Snow White leaves a pile of gold coins on the edge of the bridge. Several trolls then climb up the side of the bridge and confront her and the prince.)

Snow White: It’s fine. I know them.

Troll: Why’re you here? I thought we were done.

Snow White: I want to make another trade.

Troll: I’m not talking in front of him. Who is this guy?

Snow White: No, he’s with me.

Troll: Oh, that’s good. With you. That makes it all fine.

Snow White: He’s no one. Look, I want to buy back the jewels I sold you.

Troll: Who is he?

Snow White: I said don’t worry about it. Look, I’ll give you back all your money. Just give me the ring. You can keep everything else.

(Another troll takes out the pouch and goes to give it to the prince.)

Prince Charming: Thank you. We appreciate the help.

Troll: He’s too eager. This is a setup.

Snow White: It’s not!

Troll: He’s a royal!

(The troll grabs Snow White. Prince Charming draws his sword.)

Prince Charming: Let her go!

Snow White: No! You can trust me. Look, you can trust me. If I wanted to set you up, I would have done it the first time.

Troll: The time for dealing is done. Seize him!

(The trolls check Prince Charming’s bag and pat him down. They take the necklace of fairy dust and throw it aside. They find the wanted poster for Snow White.)

Troll: Snow White. Quite a reward. Take her.

(The prince picks his sword off the ground and attacks the trolls. Snow White gets away.)

Prince Charming: Go! I’m right behind you.

(Snow White runs, but grabs the fairy dust on the way. Prince Charming fights off the trolls and manages to kick one off the bridge. A troll trips the prince and the others drag him back. Snow White is running through the forest.)

Snow White: Follow me! They don’t know the forest like I do.

(She realizes that the trolls have the prince. They are about to kill Prince Charming.)

Troll: Royal blood is the sweetest of all.

(Snow White uses the fairy dust to transform the trolls into bugs.)

Prince Charming: You… You saved me.

Snow White: It’s the honourable thing to do.

Prince Charming: What about your special someone?

Snow White: I’ll think of something else.

Prince Charming: Thank you.

Snow White: Anyway, how could I let Prince Charming die?

Prince Charming: I told you – I have a name. It’s James.

Snow White: It’s nice to meet you, James. We should go. There may be more of them coming.

–[Real World]–

(The four are still searching the woods. They come to the Toll Bridge.)

MMB: Where is he? Can you see him?

Graham: The trail dies at the water line.

(They spot John Doe lying in the water.)

MMB: Oh my god! Oh my god! Oh my god!

Graham: I need an ambulance! At the old Toll Bridge, as soon as possible.

(Emma, Graham and Mary Margaret drag John Doe to the shore.)

MMB: No, no, no, no, no! No, no, no! I found you!

Emma: It’s going to be okay.

Graham: Help’s coming.

Henry: Is he okay?

Emma: Henry…

Henry: Is he going to be okay?

Emma: Henry, don’t look. Okay? Don’t look.

MMB: Come back to us. Come back to me.

(Mary Margaret starts CPR. When she puts her mouth on his, he starts breathing again and coughs up water.)

John Doe: You saved me.

Henry: She did it. She did it! She woke him up.

Emma: Yeah, kid. She did.

John Doe: Thank you.

MMB: Who are you?

John Doe: I don’t know.

MMB: It’s okay. You’re going to be okay.

———–

(John Doe is brought in. Everyone is back at the hospital.)

Nurse: Watch your back. Coming through!

Dr. Whale: We got it from here.

(The four watch through the glass as he is being treated by doctors. Kathryn, his wife, bursts into the room where John Doe is being treated and rushes to his side.)

Kathryn: David! David, is that you?

Dr. Whale: Excuse me, ma’am?

Kathryn: Oh my god…

Dr. Whale: Ma’am, you can’t be in here. Please, you can’t be here right now.

Kathryn: David…

Dr. Whale: You can’t be here, ma’am. Can you wait over here for a second, okay?

MMB: Who is that?

(Regina walks up behind them.)

Regina: His wife.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White and Prince Charming are walking through the forest.)

Prince Charming: So… Well, you probably want this.

Snow White: Right, the gold. Thank you. And, um, you can’t get married without this.

(She gives him back the pouch with his jewels and the ring. He takes out the ring.)

Prince Charming: Ah. I know – not your style.

Snow White: Well, there’s only one way to find out.

(Snow White tries on the ring.)

Snow White: Yeah, not me at all. I’m sure your fiancée will love it.

(She gives the ring back.)

Prince Charming: Yeah. Yeah, if you need more, you can have the rest. The ring is all I require.

Snow White: Oh, no. I’m good, thanks. We both got what we wanted.

Prince Charming: Well, wherever you’re going, be careful. If… If you need anything-

Snow White: You’ll find me.

Prince Charming: Always.

Snow White: I almost believe that.

Prince Charming: Well, goodbye, Snow White.

Snow White: Goodbye, Prince Charming.

Prince Charming: I told you – it’s James.

Snow White: Nah, still like Charming better.

(Snow White and Prince Charming part ways.)

–[Real World]–

(At the hospital, Kathryn and David are in the room together. Emma, Regina, Henry and Mary Margaret and outside David’s room.)

Regina: His name is David Nolan. And that’s his wife, Kathryn. And the joy on her face, well, it’s put me in quite the forgiving mood. We’ll talk about your insubordination later. Do you know what insubordination means? It means you’re grounded.

(Kathryn exits David’s room.)

Kathryn: Thank you. Thank you for finding my David.

MMB: Um, I-I don’t understand. You didn’t… You didn’t know that he was here in a coma?

Kathryn: A few years ago, David and I were not getting along. It was my fault, I know that now. I was difficult and unsupportive. I told him if he didn’t like things, he could leave. And he did. And I didn’t stop him. It was the worst mistake I ever made.

Emma: You didn’t go look for him?

Kathryn: I assumed he’d left town all this time. And now I know why I never heard from him. Now I get to do what I’ve wanted to do forever – say I’m sorry. Now we get a second chance.

MMB: That’s wonderful.

(Dr. Whale enters.)

Dr. Whale: Well, it’s something of a miracle.

Kathryn: He’s okay?

Dr. Whale: Ah, physically, he’s on the mend, um, his memory is another issue. It may take time, if at all.

MMB: What brought him back?

Dr. Whale: That’s the thing. There’s no explanation. Something just clicked in him.

Emma: He just got up and decided to go for a stroll?

Dr. Whale: He woke up and he was delirious and his first instinct was to go find something, I guess.

Henry: Someone.

Kathryn: Can I see him?

Dr. Whale: Yeah, of course.

(Kathryn goes back into David’s room.)

Regina: Henry, let’s go.

Henry: Wait, my backpack.

(Henry goes back to grab his backpack and whispers to Mary Margaret.)

Henry: Don’t believe them. You’re the one he was looking for.

MMB: Henry…

Henry: He was going to the Troll Bridge. It’s like the end of the story.

MMB: Henry, he was going there because it’s the last thing I read to him.

Henry: No, it’s because you belong together.

Regina: Henry.

(Regina and Henry leave.)

———–

(Emma catches up to Regina and Henry, who are leaving the entrance of the hospital.)

Emma: Madam Mayor!

Regina: Wait by the car.

(Henry leaves the two alone.)

Regina: Miss Swan, I let you off the hook back there. Don’t press it.

Emma: I’m sorry, but Mrs. Nolan? Kind of feels like her story could be a load of crap. All this time, there’s a John Doe lying around in a coma and nobody puts it in the news, nobody goes looking. Something’s not right here.

Regina: Well, what else would make sense to you? Why would Miss Nolan lie? Do you think I cast a spell on her?

Emma: I think it’s rather strange you’ve been his emergency contact all these years and you only found her now.

Regina: Well, this town is bigger than you know. It’s entirely possible to get lost here. It’s entirely possible for bad things to happen.

Emma: And just when it’s convenient you manage to solve the mystery?

Regina: Thanks to you. That tape you found was a stroke of genius. So, we went back and looked at past tapes. Turns out Mr. Doe’s been talking in his sleep. He’s been calling out for a Kathryn. After that, it wasn’t hard to put the pieces together. And here I thought you and Mary Margaret would be pleased. True love won out. So bask in the moment, dear. Were it not for you two, they would have lived their lives completely alone. That’s why I’m willing to forgive your incessant rudeness. Because all this has reminded me of something oh-so very important. How grateful I am to have Henry. Because not having someone? Well, that’s the worst curse imaginable.

———–

(Mary Margaret watches David and Kathryn hug in his room. She looks down to her hand and fiddles with her ring – the same ring that Prince Charming was going to give to his fiancée. Mary Margaret is sitting at home. There’s a knock on the door.)

MMB: Emma.

Emma: Sorry to bother you so late. Is that spare room still available?

(Mary Margaret nods and lets Emma in.)

–[End]–

 

Kikavu ?

Au total, 236 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Mathry02 
04.07.2019 vers 17h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Jamie08 
31.03.2019 vers 21h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
26.11.2018 vers 20h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier Peaky Blinders est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Peaky Blinders

Activité récente

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 09:45

Suite de Mots
Hier à 22:13

Survivor
10.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Avant-hier à 07:33

direction le quartier New Amsterdam. Merci !

choup37, Avant-hier à 14:25

Et du coup nouveau sondage sur Doctor Who

ophjus, Avant-hier à 16:41

Demain, le quartier The Bold Type aura 1 mois, n'hésitez pas à participer à ses aniamtions !

choup37, Avant-hier à 17:38

Plus que 3 votes pour valider la bannière de samantha who, clic clic clic!

ophjus, Hier à 13:09

Le quartier The Bold Type a un mois, n'hésitez pas à venir voir comme il a bien grandi !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site