VOTE | 821 fans

#112 : La belle et la bête

Centré sur : Rumplestiltskin et Belle
Titre VO : Skin Deep
Titre VF :  La belle et la bête
Diffusion USA : 12/02/2012
Diffusion FR : 22/12/2012
Captures

Résumé court : Dans le monde des contes de fées, un roi fait appel à Rumpelstiltskin pour sauver sa ville menacée par des ogres. A Storybrooke, Emma enquête sur le cambriolage de la maison de M. Gold et essaye de retrouver les objets volés mais la victime pense ne pas avoir besoin des services d’Emma et veut se venger.

Popularité


4.58 - 12 votes

Titre VO
Skin Deep

Titre VF
La belle et la bête

Première diffusion en France
13.02.2018

Vidéos

Belle ouvre les rideaux VO

Belle ouvre les rideaux VO

  

La Reine parle du vrai baiser d'amour à Belle VO

La Reine parle du vrai baiser d'amour à Belle VO

  

Belle embrasse Rumple VO

Belle embrasse Rumple VO

  

M. Gold torture le père de Belle VO

M. Gold torture le père de Belle VO

  

Rumple rejette Belle VO

Rumple rejette Belle VO

  

M. Gold révèle à Regina son vrai nom VO

M. Gold révèle à Regina son vrai nom VO

  

Diffusions

Logo de la chaîne 6ter

France (inédit)
Mardi 13.02.2018 à 21:00

Plus de détails

Titre VO : Skin Deep
Titre VF : La belle et la bête

Première diffusion US : 12 février 2012 (ABC)
Première diffusion FR : 29 décembre 2012 (M6)
Première diffusion BE : 10 septembre 2012 (BeTV)

Audience US : 8,65 millions.

Ecrit par : Jane Espenson
Réalisé par : Milan Cheylov

 

Résumé:

Dans le monde des contes de fées, un roi fait appel à Rumpelstiltskin pour sauver sa ville menacée par des ogres. A Storybrooke, Emma enquête sur le cambriolage de la maison de M. Gold et essaye de retrouver les objets volés mais la victime pense ne pas avoir besoin des services d’Emma et veut se venger.

 

Acteurs secondaires:

Emilie de Ravin .... Belle / Evana French

Jessy Schram .... Ashley Boyd

Meghan Ory .... Ruby

Beverley Elliott .... Granny

Eric Keenleyside .... Sir Maurice / Moe French

Sage Brocklebank .... Sir Gaston

Tim Phillips .... Prince Thomas / Sean

Gabe Khouth .... M. Clark

Ingrid Torrance .... Infirmière de garde

Chris Shields .... Conseiller militaire

Deep Skin

 

Dans le monde des contes de fées, les ogres s’apprêtent à attaquer une petite ville. Le roi de la ville fait appel à Rumplestiltskin pour les aider à gagner la guerre.  Mais celui-ci ne veux pas de l’or du roi mais veux sa fille, Belle, pour garder son palace. Le roi ainsi que la cour ne veulent pas accepter le marché, mais par loyauté envers la ville Belle accepte.

A Storybrooke, M. Gold vient récupérer l’argent que lui doit M. French, le fleuriste de la ville, mais malheureusement celui-ci ne peut payer et un des hommes de M. Gold emporte son camion de livraison. Regina, qui a assisté à la scène, en profite pour faire pression sur Gold et essayer d’avoir une conversation avec lui. Ce dernier refuse et ignore le maire. De leur côté, Mary et David continuent de se voir en cachette. Ils sont tous deux assis au diner mais à deux tables différentes. Emma rentre dans le diner et s’assoie à la table de Mary pour prendre connaissance de l’état d’Henry qu’elle n’a plus le droit de voir. Ashley arrive avec son bébé et s’assoie à leur table. En cette veille de la St Valentin, les trois femmes discutent de leur projet pour le lendemain et lorsque Ruby apprend qu’aucune n’a de réel projet, elle leur propose de faire une soirée entre fille.  En plein milieux de leur conversation, Emma reçoit un message qui l’oblige à aller travailler. Lorsque M. Gold rentre chez lui il remarque que sa porte d’entrée est ouverte. Il sort une arme et rentre chez lui. A l’intérieur il trouve Emma qui lui explique qu’un voisin l’a prévenu que sa maison a été cambriolée.

L’hiver est arrivé dans le monde féérique. Rumplestiltskin a fait de Belle sa servante et lui explique toutes les tâches qu’elle aura à accomplir.

Gold pense que M. French a cambriolé sa maison à cause du petit “accrochage” qu’ils ont eu le matin même. Plus tard dans la journée Emma est parvenue à retrouver presque tous les objets volés mais il en manque un et M. Gold ne veut pas lui dévoiler de quoi il s’agit.

En faisant le ménage, Belle a trouvé des vêtements de petite taille à l’étage et questionne Rumplestiltskin au sujet de ces vêtements. Celui-ci lui révèle qu’ils appartenaient à son fils qu’il a perdu ainsi que sa mère. Lorsque quelqu’un sonne à la porte, Rumplestilstskin va ouvrir et s’aperçoit qu’il s’agit de Gaston le fiancé de Belle. Rumplestilstkin le transforme en une rose qu’il offre à Belle. Cette dernière lui révèle qu’elle n’a jamais aimé Gaston et que pour elle l’amour n’est pas une chose superficielle. Le duo semble se rapprocher et s’apprécier.

Pendant leur soirée entre fille, Ruby fausse compagnie à Ashley et Mary pour aller parler avec un homme. Pendant ce temps M. Gold achète un gros rouleau de scotch ainsi que de la corde qui lui servent à attacher M. French et à le conduire dans une maison abandonnée en plein milieux de la forêt.

Belle marche seule sur un chemin en pleine forêt et rencontre la méchante reine qui décide de faire un bout de chemin à pied avec elle. La reine lui explique que si elle embrasse la personne qui la garde captive, qu’elle nomme la bête, elle le libérera. Belle rentre donc chez Rumplestilstskin et l’embrasse. Rumplestiltskin commence alors à rajeunir et comprend qu’il s’agit d’un piège manigancé par la reine. Pour punir Belle, il l’enferme dans le donjon.

Dans la maison abandonnée, M. Gold frappe avec sa canne M. French pour le faire parler. Il veut savoir pourquoi il l’a volé et pour qui il l’a fait. Emma rentre dans la maison et l’interrompt. Au diner, pendant la soirée fille, Sean débarque et demande à Ashley de l’épouser. Elle accepte et part avec lui. Mary se retrouve donc toute seule et sort du diner. David l’attend et lui donne une carte de St Valentin mais il s’agit de celle de Kathryn. Mary lui dit que s’il veut continuer à la voir il devra trouver un autre moyen. Pendant ce temps Emma arrête M. Gold et le mène au commissariat.

Dans le monde féérique, Rumplestiltskin laisse Belle s’échapper et lui dit que ses pouvoirs comptent plus qu’une femme.

Regina arrive au commissariat avec Henry et accorde qu’Emma puisse voir son fils 30 minutes. Elle lui conseille de sortir et de lui acheter une glace. Regina se retrouve ainsi seule avec M. Gold qui est enfermé dans une cellule. Regina détient l’objet que recherche M. Gold et veut lui échanger uniquement s’il répond à une question. M. Gold doit lui révéler son vrai nom. Lorsqu’il le fait Regina semble un peu effrayée mais reprend vite le dessus. Elle lui donne une tasse ébréchée qui est souvenir de Belle.

La méchante reine rend visite à Rumplestilstskin pour lui annoncer qu’après que Belle soit rentrée chez elle, sont père ne l’a plus voulu et l’a torturée et enfermé dans une tour. Belle s’est suicidé en sautant de la tour. Après que la reine soit partie, Rumplestiltskin prend la tasse ébréchée et la place sur un socle comme un trophée.

Regina se rend à l’hôpital et rentre dans un endroit secret et caché au public. Elle parcourt des allées souterraines et s’arrête devant une porte. Il s’agit d’une cellule contenant Belle.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Un conseil de guerre se tient dans un château près de la forêt. Un chevalier entre dans la pièce.

Un chevalier : Monseigneur, ce message arrive du champ de bataille, Avonlea est tombée.

Maurice : Oh ! Malheur à nous.

Gaston : Si seulement, il était venu.

Maurice : Le fait est, qu’il n’est pas là ! C’est ainsi, les ogres ne sont pas des hommes.

Gaston : Nous devons faire quelque chose… Nous devons les arrêter !

Maurice : Non, rien ne les arrêtera plus.

Belle : Il est peut-être en route à l’instant même, papa !

Maurice : Il est trop tard, ma fille… Beaucoup… Trop tard.

Quelqu’un frappe à la porte.

Belle : C’est lui ! C’est forcément lui !

Maurice : Comment est-il passé à travers les murs ? Ouvrez !

Les soldats dégagent la porte et l’ouvrent. Il n’y a personne.

Rumplestiltskin : Vous m’avez l’air bien angoissés.

Rumplestiltskin est assis sur le trône de Maurice.

Gaston dégaine son épée et marche vers Rumplestiltskin.

Rumplestiltskin : Vous m’avez envoyé un message. Je crois qu’il disait… Euh… Au secours, au secours, nous allons tous mourir, pouvez-vous nous aider ? Et bien la réponse est : Oui ! Bien sûr… Oui je peux protéger votre petit palais… Mais ça a un prix.

Maurice : Nous vous avons déjà promis de l’or.

Rumplestiltskin : Ah ! Voyez-vous… Je… Fais… De l’or. Ce que je veux est un petit peu particulier… Mon prix, c’est elle.

Gaston protège Belle.

Maurice : Non !

Gaston : Cette demoiselle est déjà fiancée avec moi.

Rumplestiltskin : Je ne vous ai pas demandé si elle était fiancée. Je ne recherche pas… L’amour… J’ai besoin d’une gouvernante… Pour mon assez vaste résidence. C’est elle ou on fait pas affaire.

Maurice : Allez-vous en ! Allez-vous en tout de suite !

Rumplestiltskin s’en va.

Rumplestiltskin : Comme vous voudrez.

Belle : Non ! Attendez !

Rumplestiltskin s’arrête.

Belle : J’irai avec vous.

Gaston : Non !

Maurice : Je te l’interdis !

Belle : Aucun de vous ne décidera de mon destin pour moi ! Je dois aller avec lui.

Rumplestiltskin : C’est pour toujours, chère enfant.

Belle : Mais ma famille, mes amis vont tous vivre ?

Rumplestiltskin : Oh ! Je vous en donne ma parole.

Belle : Et vous avez la mienne… Je pars avec vous pour toujours.

Rumplestiltskin : D’accord.

Maurice : Belle… Belle, tu ne peux pas faire ça. Ma fille, je t’en pris, tu ne peux pas partir avec ce… Cette bête !

Rumplestiltskin joue les choqué.

Belle : Père… Gaston… J’ai pris ma décision.

Rumplestiltskin Oh ! Vous savez… Elle a raison… L’affaire a été conclue… Oh ! Bravo, vous avez gagné votre guerre

Rumplestiltskin et Belle s’en vont.

-[Storybrooke]-

Moe French livre des fleurs.

Mr Gold : En voilà une coïncidence. Justement, je vous cherchais monsieur French.

Moe : Je vous paierai la semaine prochaine.

Mr Gold : Les termes du prêt étaient pourtant bien précis. Prenez la camionnette.

L’homme qui accompagne Mr Gold monte dans la camionnette.

Moe : Attendez ! Non ! Demain, c’est la saint Valentin, c’est mon meilleur jour de… J’en ai pour mille dollars de roses dedans… Stop ! Laissez-moi au moins les vendre !

Mr Gold : Je vais vous laissez continuer cette discussion tous les deux.

Moe : C’est pas vraiment une façon de traiter des gens !

Moe essaie d’empêcher le camion de démarrer !

Moe : C’est honteux ! Un jour vous finirez par le payer !

La camionnette part.

------------------------------

Mr Gold rejoint Régina qui regardait la scène.

Régina : Mr Gold, vous venez de nous offrir un beau spectacle.

Mr Gold : C’est un mauvais jour pour Mr French, ça arrive aux meilleurs d’entre nous.

Régina : J’aimerais discuter d’une affaire avec vous.

Mr Gold : Oui, quand il s’agira d’une affaire dont j’ai envie de discuter, alors nous auront cet entretien.

Régina empêche Mr Gold de partir.

Régina : Non, nous allons le faire maintenant. Ca ne prendra qu’un moment.

Mr Gold : Etes-vous réoccupée, très chère ? Vous avez un secret à me confesser ? Désolé, ça va devoir attendre.

Régina : Je…

Mr Gold : S’il vous plait.

Mr Gold part.

------------------------------

Mary Margaret et David ont un rendez-vous caché chez Granny.

Mary Margaret : Oh ! Tu le lis ça y est !

David : Ouais… Je viens de le commencer… C’est génial, j’ai vraiment envie de savoir comment ça fini !

Ruby sert du café à Mary Margaret.

Mary Margaret : Euh…

Ruby : Je peux vous rapprocher les tables si vous voulez.

Mary Margaret : Oh ! Non non, c’est très bien comme ça.

David : Non non, merci.

Emma entre.

Emma : Salut David.

David : Salut.

Emma : Mary Margaret… Alors, ça va ta journée ?

Mary Margaret : Henry va bien.

Emma : C’est pas ce que je te demandais… T’en est sûre ?

Mary Margaret : Je t’assure. Il est comme d’habitude. Régina, vous empêchera pas toujours de vous voir… Les gens qui doivent être ensemble, trouvent toujours le moyen.

Emma : Ouais… Donc, il est comme d’habitude. Il va bien. Il est heureux ?

Mary Margaret : Ouais.

Emma fait la grimace.

Mary Margaret : Non, tu lui manques bien sûr ! Tu lui manque beaucoup. Je suis quoi, six heures par jours avec lui alors…

Ashley confie Alexandra à Granny.

Ashley : Six heures ! Tu prends les nouveaux nés, parce que j’aimerais avoir six heures de liberté !

Mary Margaret : Ashley ! Oh ! Je t’avais pas reconnue.

Ashley vient s’asseoir avec Mary Margaret et Emma.

Ashley : un bébé, ça te change.

Emma : Alors comment ça se passe ?

Ashley : Oh ! C’est… Enfin le bébé est cool. Mais on n’a pas encore eu le temps de s’occuper du mariage et tout donc… Pour résumer, c’est dur… Et Sean a doublé ses heures à la conserverie.

Mary Margaret : Mais il faut qu’il travaille

Ashley : Le jour de la saint Valentin ? Ouais… Il a pas pu avoir de congé.

Ruby apporte un café à emporter à Ashley.

Emma : Je suis désolée, ça craint !

Ruby : Moi, je sais comment arranger ça ! Sors avec moi ! Une soirée entre filles ! On y va toutes ! Mary Margaret et toi aussi Emma, si tu laisses ta plaque chez toi !

Emma : Je suis pas d’humeur à faire la fête mais allez-y les filles, éclatez-vous !

Le téléphone d’Emma vibre.

Mary Margaret : Qu’est-ce qui se passe ?

Emma : C’est le poste, on a besoin de moi.

Emma part.

------------------------------

Mr Gold rentre chez lui. La porte est ouverte. Il sort une arme. Sa maison a été cambriolée. Il vérifie les pièces. Emma le surprend.

Mr Gold : Shérif Swan.

Emma : Vos voisins ont vus la porte ouverte, ils m’ont avertie.

Mr Gold : Apparemment on vient de me cambrioler.

Emma : C’est drôle comme ça vous arrive souvent.

Mr Gold : Et bien… J’ai du mal à me faire aimer de mes congénères.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Rumplestiltskin guide Belle à travers son château.

Belle : Mais où est-ce que vous m’emmenez ?

Rumplestiltskin : Appelons ça, votre chambre.

------------------------------

Rumplestiltskin emmène Belle au cachot.

Belle : Quoi… Comment ma chambre ?

Rumplestiltskin : Ca fait moins sinistre que Donjon, non ?

Il pousse belle dans sa prison.

Belle : Non !

Et referme la porte et part.

Belle : Vous ne pouvez pas me laissez là-dedans ! Hé ! Hé !

------------------------------

Belle sert le thé à Rumplestiltskin.

Rumplestiltskin : Vous servirez mes repas et ferez le ménage du château des Ténèbres.

Belle : Oui… Oui c’est compris.

Rumplestiltskin : Vous dépoussiérez mes bibelots et vous laverez mes habits.

Belle : Hum… Oui !

Rumplestiltskin : Vous irez me chercher de la paille fraîche quand je serai à mon rouet.

Belle : Oui… Entendu.

Rumplestiltskin : Oh ! Et vous écorchez les enfants que je chasse pour tanner leur peau.

Belle laisse tomber une tasse par terre.

Rumplestiltskin : C’était une petite blague, je vous ai bien eu. Ce n’était pas sérieux.

Belle : Hun… Oh ! D’accord.

Belle ramasse la tasse.

Belle : Oh… Oh non… Je suis désolée mais… Elle est… Je… Je regrette… Je l’ai ébréchée… Mais c’est à peine… Si ça se voit.

Rumplestiltskin : Ce n’est qu’une simple tasse.

-[Storybrooke]-

Chez Mr Gold.

Mr Gold : Vous pouvez y allez, shérif… Je sais ce qu’on m’a pris et qui est le voleur. Je vais m’en occuper.

Emma : Non ! Pas question… C’est un cambriolage, un trouble à l’ordre public et si vous ne me dîtes rien, celui que je vais arrêter c’est vous pour obstruction à la justice. Je pense que vous ne voulez pas vous retrouver derrière les barreaux.

Mr Gold : Certainement… D’accord, il s’appelle Moe French et il est fleuriste. Comme, il ne me remboursait plus un prêt, nous avons eu une petite dispute sur la façon de régler la situation.

Emma : D’accord… Je vais aller lui en parler.

Mr Gold : Je n’en doute pas si vous le trouver avant moi… Vous savez, il arrive souvent malheur aux gens qui se comportent mal.

Emma : C’est une menace ?

Mr Gold : une constatation. Bonne chance.

Emma sort de la maison.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Belle et Rumplestiltskin se trouvent dans la grande salle du Château. Belle est sur une échelle et essaie d’ouvrir les rideaux. Rumplestiltskin file de la laine.

Belle : Dîtes, pourquoi passez-vous autant de temps sur votre rouet ? Excusez-moi, vous ne pourrez jamais dépenser tout ce que vous avez déjà transformé en or.

Rumplestiltskin : J’aime faire tourner la roue… Ca m’aide à oublier.

Belle : Oublier quoi ?

Rumplestiltskin : Je crois que ça à marcher !

Ils rient.

Rumplestiltskin : Qu’est-ce que vous faîtes ?

Belle : J’ouvre ces rideaux. C’est bientôt le printemps, qu’on voit un peu la lumière.

Belle tire sur les rideaux, ils ne s’ouvrent pas.

Belle : Qu’est-ce que vous avez fait ? Vous les avez cousus ensemble ?

Rumplestiltskin : Oui !

Belle tire sur les rideaux, les arrache et tombe. Rumplestiltskin la rattrape.

Belle : Eum… Je vous remercie.

Rumplestiltskin pose Belle par terre.

Belle : Merci.

Rumplestiltskin : Oh ! Et de rien.

Belle : Je vais remettre les rideaux en place.

Rumplestiltskin : Oh… Euh… Laissez ça comme ça… Je m’y ferai.

Rumplestiltskin s’en va, il est troublé. Belle aussi.

-[Storybrooke]-

Emma dévoile les affaires de Mr Gold qu’elle a retrouvées.

Emma : Y a pas de quoi. Vous aviez raison, c’est votre pote Moe. J’ai tout retrouvé à son domicile.

Mr Gold : Et lui, vous l’avez retrouvé ?

Emma : On le cherche.

Mr Gold : Vous n’avez fait votre travail qu’à moitié.

Emma : En moins qu’une journée, j’ai tout récupéré, vous n’êtes pas content ?

Mr Gold : Vous n’avez rien retrouvé ! Il me manque un objet.

Mr Gold part.

Emma : Vous l’aurez quand je l’aurais arrêté.

Mr Gold : Sauf si je le retrouve avant vous.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Rumplestiltskin se sert une tasse de thé. Il regarde par les fenêtres de son château. Belle s’assoit sur la table.

Belle : Euh… Pourquoi vouliez-vous que je vienne avec vous ?

Rumplestiltskin : Le palais était très sale.

Belle : Mun… Moi, je crois que vous vous sentiez seul… N’importe quel homme se sentirait seul.

Rumplestiltskin : Mais… Je ne suis pas un homme.

Il s’assoit a côté d’elle.

Belle : Deux mois se sont écoulés… J’ai eu un peu le temps de faire le tour du château… Et… J’ai vu qu’à l’étage… Il y avait… Il y avait des habits… Une petite taille… On aurait dit des habits d’enfants… C’était les votre ? Ou ceux de votre fils ?

Rumplestiltskin : C’est bien cela… J’ai eu un fils… Je l’ai perdu… Ainsi que sa mère.

Belle : C’est terrible… Je suis désolée… Donc, vous étiez un homme autrefois… Vous étiez un homme ordinaire… Si vous êtes la seule personne que je dois connaître tout au long de ma vie… Puis-je en savoir plus sur vous ?

Rumplestiltskin : Mais… Ma jolie, peut-être… Que vous ne vous intéressez au monstre que pour connaître ses points faibles ? Non… Non… Non non non.

Belle : Non, vous n’êtes pas un monstre… Vous vous voyez plus laid que vous ne l’êtes, c’est pour ça que vous couvrez tous les miroirs, n’est-ce pas ? Hum ?

Quelqu’un frappe à la porte.

------------------------------

Rumplestiltskin va voir que frappe à la porte.

Gaston : Je suis le seigneur Gaston et toi la bête tu as enlevé…

Rumplestiltskin transforme Gaston en rose rouge.

------------------------------

Rumplestiltskin retourne dans la grande salle de son château.

Belle : Qui était-ce ?

Rumplestiltskin : Une pauvresse qui vendait des fleurs.

Belle : Hum.

Rumplestiltskin sort une fleur de derrière son dos et l’offre à Belle.

Rumplestiltskin : Tenez.

Belle : Oh !

Rumplestiltskin : C’est pour vous.

Belle prend la fleur.

Belle : Je vous remercie monsieur.

Elle lui fait la révérence. Rumplestiltskin s’incline à son tour. Belle va chercher des ciseaux dans une boîte.

Rumplestiltskin : Belle, vous aviez une vie agréable… Enfin… Avant… Ca… Des amis… Une famille… Pourquoi avoir accepté de venir avec moi ?

Belle prend un vase.

Belle : Par héroïsme... Goût du sacrifice… Vous savez, dans ce pays les femmes n’ont pas beaucoup l’occasion de montrer ce qu’elles savent faire… D’être des héroïnes, parcourir le monde… Donc… Quand vous êtes arrivés… Bien… J’ai saisi ma chance… J’ai toujours voulu me montrer brave… Alors, je me suis dit… Fait ce qui est juste de faire et la bravoure te viendra ensuite.

Rumplestiltskin : Et c’est vraiment tout ce que vous espériez ?

Belle : Hun… Pour être honnête… Je voulais aussi voire le monde… Je ne peux pas dire que j’en ai vu grand-chose… Mais j’ai réussi à sauvez mon village.

Rumplestiltskin : Et vous n’éprouvez aucun regret… Pour votre fiancé ?

Belle : Vous savez c’était un mariage arrangé… Honnêtement, je n’ai jamais eu beaucoup d’affection pour Gaston… En fait… Pour moi l’amour… C’est une énigme… L’amour c’est un mystère qu’il faut résoudre… Mais non, je ne pourrais jamais donner mon cœur à quelqu’un d’aussi superficiel que lui… Mais vous deviez me parler de votre fils.

Rumplestiltskin : Ecoutez, j’ai une idée… Je vous propose un accord… Vous allez aller me chercher de la paille au village et quand vous reviendrez… Je vous raconterai mon histoire.

Belle : Mais euh… Vous voulez que j’aille… Au village ?

Rumplestiltskin acquiesce.

Belle : Vous croyez vraiment que je reviendrai ?

Rumplestiltskin : Oh ! J’en serais très étonné… Je m’attends à ne jamais vous revoir.

-[Storybrooke]-

Ashley, Ruby et Mary Margaret sont dans un bar pour fêter la saint Valentin. Ashley et Ruby boivent des shots très rapidement.

Mary Margaret : Hé… Vas-y moins vite Ashley.

Ashley : Mais j’y vais doucement. C’est ma première soirée depuis que j’ai le bébé alors je rattrape le temps perdu.

Ruby : Hé Ashley, t’as vu les mecs au bar ?

Ashley : Arrête, tu sais que je suis toujours avec Sean.

Ruby : Vous n’êtes pas marié et il n’est pas là.

Ashley : Il travaille.

Ruby : Ouais, il travaille tout le temps… Alors déprime bien.

Ruby quitte la table avec son verre pour aller voir les hommes au comptoir.

Ruby : Salut les gars.

Ashley : Elle a raison… Il est tout le temps en train de travailler. Je croyais que l’amour c’était autre chose.

Mary Margaret : Moi aussi.

------------------------------

David est au magasin de Mr Clark. Il prend deux cartes pour la saint Valentin. Mr Gold est dans la queue pour la caisse.

Mr Gold : Deux amoureuses ? Vous devez avoir une vie compliquée.

David : Oh non ! Non, j’arrive pas à me décider.

Mr Gold : Elles sont toutes les deux pour la même femme ?

David : Euh… Le truc, c’est qu’elles lui correspondent toutes les deux… D’où le dilemme.

Mr Gold : Oui, je vois… Vous avez de la chance d’avoir quelqu’un qui vous aime.

David : C’est vrai… L’amour est aussi délicat qu’une flamme… Une fois qu’elle s’est éteinte, elle ne se rallume jamais.

David acquiesce. Mr Gold prend ses achats et part.

Mr Gold : Bonne chance à vous.

David : Merci

Clark éternue.

David : A vos souhaits !

Clark : Merci.

------------------------------

Mr Gold conduit la camionnette du marchant de fleur. Moe est ligoté à l’arrière.

------------------------------

Mr Gold a conduit jusqu’à la cabane dans la forêt. Il fait descendre Moe du camion sous la menace d’une arme.

Mr Gold : Descendez !

Moe descend.

------------------------------

Ils entrent dans la cabane.

Mr Gold : Je vais vous dire une chose… Généralement avec moi, personne ne s’en sort.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Belle marche sur un chemin. Elle entend un cheval et se retourne. Un attelage s’arrête juste devant elle. Régina ouvre la porte.

Régina : Vous ai-je éclaboussé avec mon carrosse ?

Belle : Oh ! Mais, non… Non pas du tout. Il n’y a pas de souci.

Régina : J’en ai assez d’être enfermée là-dedans. Et si je me dégourdissais les jambes en marchant avec vous ?

------------------------------

Régina et Belle marchent.

Régina : Vous n’êtes pas très chargée ?

Belle : Oh oui, je vais aller le plus vite possible.

Régina : Oh ! Vous chercher à échapper à quelqu’un ? La question est : maître ou amant ? Oh ! Maître et amant.

Belle : Euh… Pardon… Je vais m’arrêter un peu… Mais vous allez-y continuer.

Régina : Donc si j’ai vu juste, vous êtes amoureuse de quelqu’un… Mais vous le quittez.

Belle : Je l’aime peut-être… Je pourrais l’aimer en tout cas… Mais… C’est comme si quelque chose de mauvais l’empêchait d’être lui-même.

Régina : Cela ressemble beaucoup à une malédiction… Et quelque soit le sortilège, il peut être brisé… Oui… Un baiser, fruit d’un amour sincère suffirai… Oh… Mais mon enfant, non, je ne suggérerais jamais à une jeune femme d’embrasser un homme qui la retient prisonnière. Quel terrible conseil se serait.

Belle : Oui, c’est vrai.

Régina : Et puis s’il vous aimait, il aurait pu vous laissez partir… En revanche s’il ne vous aime pas alors le baiser n’aura aucun effet.

Belle : En fait si… Il m’a laissé partir.

Régina : Oui, mais il n’y a eu aucun baiser.

Belle : Et ça suffirait ? Rien qu’un baiser le changerait ? Il redeviendrait un homme ?

Régina : Un homme ordinaire. Un baiser d’amour sincère et aucune malédiction ne résiste.

------------------------------

Rumplestiltskin regarde Belle rentrer par une des fenêtres de son château. Il court à sa rencontre.

------------------------------

Belle entre dans la grand salle. Rumplestiltskin est assis à son rouet.

Rumplestiltskin : Oh ! Vous voilà déjà de retour ? Oh ! Bien ! Ca tombe bien ! Je suis presque à court de paille.

Belle lui apporte la paille qu’elle a rapporté.

Belle : Allez ! Avouez-le ! Vous êtes heureux que je soie revenue !

Rumplestiltskin : Au moins, je n’en suis pas malheureux.

Belle : Vous n’aviez pas oublié, vous m’aviez promis de me racontez votre histoire.

Rumplestiltskin : Ah oui ?

Belle : Mum hum !

Belle prend le bout de laine que Rumplestiltskin a dans la main et s’assoit.

Belle : Qu’est-il arrivé à votre fils ?

Rumplestiltskin : Oh ! C’est… J’ai fini par le perdre… Il n’y a rien de plus à en dire, je vous assure.

Belle : Et depuis tout ce temps, vous n’avez jamais aimé personne ? Et plus personne ne vous a aimé ?

Rumplestiltskin : Pourquoi êtes-vous revenue ?

Belle : Oh ! Au début, je n’en n’avais pas l’intention… Et voilà… Quelque chose m’a fait changé d’avis.

Elle embrasse Rumplestiltskin.

Rumplestiltskin : Oh ! Que se passe-t-il ?

La malédiction de Rumplestiltskin s’en va.

Belle : Oh ! Embrassez-moi encore ! Ca marche !

Rumplestiltskin : Quoi ?

Belle : Tous les sortilèges peuvent être brisés !

Rumplestiltskin se met en colère.

Rumplestiltskin : Qui vous a dit ça ? Comment savez-vous ça ?

Belle : Quelqu’un me l’a dis… Elle était… Je sais pas qui c’est… Elle… Elle était…

Rumplestiltskin : Elle.

Rumplestiltskin découvre un miroir.

Rumplestiltskin : O Toi ! Esprit maléfique ! Je sais que c’est toi qui l’as retournée contre moi. Tu crois que tu peux m’affaiblir ? Tu crois que tu peux m’abattre ?

Belle : A qui vous adressez-vous ? Vous êtes en train de parler à qui ?

Rumplestiltskin : A la reine… Votre amie la reine.

Belle : Comment ?

Rumplestiltskin : Comment vous a-t-elle trouvée ?

Belle : Quoi ? Quelle reine ? Je ne sais pas de quoi vous parler.

Rumplestiltskin : Je trouvais ça aussi étrange. Je savais que vous ne pouviez pas m’aimer. Oh ! Oui… Vous travaillez pour elle ? Ou bien est-ce vous seule ? Vous qui vouliez tellement jouer les héroïnes et tuer la bête.

Belle : Mais ça marchait !

Rumplestiltskin : Pas un mot de plus !

Belle : C’est un amour véritable !

Rumplestiltskin : Taisez-vous ! Je veux l’entendre !

Belle : Pourquoi vous ne me croyez pas ?

Rumplestiltskin : Parce que personne… Personne ne pourra jamais m’aimer !

------------------------------

Rumplestiltskin jette Belle au cachot.

-[Storybrooke]-

Moe French est retenu prisonnier par Mr Gold dans la cabane.

Moe : Laissez-moi vous expliquer, hein ?

Mr Gold pose son revolver.

Moe : Laissez-moi vous expliquer.

Mr Gold : Oh ! Tout cela est fascinant. Véritablement fascinant.

Gold appuie sa cane sur la trachée de Moe.

Mr Gold : Je vous laisserai respirer dans deux secondes et je veux vous entendre dire deux phrases. D’abord, vous allez gentiment me dire où elle est, ensuite vous allez me dire qui vous a demandé de la voler. Avez-vous compris les règles du jeu ?

Moe : Oui.

Mr Gold : Excellent ! C’est parti !

Moe : J’avais besoin de ce van.

Mr Gold : Oh ! Non non non… Ceci… Est une… Mauvaise réponse.

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Moe : Gold ! Ecoutez…

Mr Gold : Dîtes-moi, où elle est ?

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Moe : Arrêtez !

Mr Gold : Dîtes-moi, où elle est ?

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Moe : Arrêtez ! C’était pas ma faute.

Mr Gold : Ma faute… Vous osez dire que ce n’est pas votre faute ? Vous l’avez rejetée… Elle vous aimait et vous l’avez rejetée !

Mr Gold feint de frapper Moe.

Mr Gold : Elle n’est plus là ! Elle s’en est allée pour toujours .Elle ne reviendra pas ! Et c’est…

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Mr Gold : Votre faute !

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Mr Gold : Non la mienne !

Mr Gold : C’est vous…

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Mr Gold : Qui êtes son père !

Mr Gold frappe Moe avec sa cane.

Mr Gold : Son père ! C’est vous !

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Rumplestiltskin casse les vitres de son armoire.

-[Storybrooke]-

A la cabane.

Mr Gold : C’est votre faute !

Emma attrape la main de Mr Gold.

Mr Gold : C’est votre faute !

Emma : Ca suffit !

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Rumplestiltskin détruit son service à thé. En voyant la tasse ébréchée, il s’arrête.

-[Storybrooke]-

Ashley s’ennuie au bar. Mary Margaret vient la rejoindre.

Mary Margaret : On dirait qu’elle te réussit pas notre soirée entre fille.

Ashley : Je croyais que ça me fera du bien et que ça m’amuserait… Mais le fin mot de l’histoire… C’est que j’ai besoin d’une soirée avec mon mec… Tu comprends, il est jamais là et je suis à la maison avec le bébé toute la journée… J’en viens à me demander pourquoi on est ensemble si on est jamais… Ensemble.

Mary Margaret : Je sais… Aimer quelqu’un avec qui on peut pas être… C’est une situation tellement difficile à supporter.

Ashley : Je crois que c’était une mauvaise idée… Je devrais plutôt rentrer à la maison.

Sean : Ashley.

Ashley : Sean ?

Sean est là avec un bouquet de roses.

Sean : Salut !

Ashley : Je croyais que tu travaillais ce soir.

Sean : Je travaille… C’est ma pause et je voulais te voir.

Ruby revient à la table. Sean donne les fleurs à Ashley.

Sean : Et j’ai quelque chose à te demander.

Sean s’agenouille. Il sort une boîte avec une bague.

Sean : Veux-tu m’épouser ?

Ashley est surprise.

Sean : J’ai seulement 20 minutes de pause alors qu’est-ce qu’on fait ?

Ashley : Oui !

Sean met la bague au doigt d’Ashley et ils s’enlacent.

Sean : J’ai mon camion, si tu veux qu’on fasse un tour avant que je reparte travailler. C’est pas très romantique mais…

Ashley : Moi, ça me va.

Elle embrasse Sean.

Sean : Votre carrosse est avancé.

Ashley s’en va avec Sean. Mary Margaret s’en va elle aussi.

------------------------------

Ashley monte dans la voiture de Sean.

Sean : Allez !

Mary Margaret les regardent partir. David arrive.

David : Alors ? Cette soirée entre filles.

Mary Margaret : David ? Qu’est ce que tu fais là ?

David : Je savais que tu serais ici et je voulais… Je voulais te souhaiter une bonne saint Valentin.

David donne une carte à Mary Margaret.

Mary Margaret : Dis plutôt que tu m’espionnes.

David : Peut-être un peu… Et… Je voulais pas que t’ailles avec un autre.

Mary Margaret : Comme toi.

Mary Margaret lit la carte.

Mary Margaret : Kathryn je te…

David reprend la carte.

David : Non… Excuse-moi… C’est… Je suis désolé… Je suis désolé.

David sort une autre carte.

David : C’est celle-là… Je voulais te donner celle-là.

Mary Margaret : Je… J’étais convaincue que si deux personnes devaient être ensemble, elles trouvaient toujours une solution… Mais si c’est ça notre solution, il va falloir qu’on en trouve une autre.

David : Attends… Mary Margaret…

Mary Margaret : Tu devrais retourner auprès de Kathryn.

David : Je sais... Tu as raison… Ca veut pas dire que je vais laisser tomber… On trouvera une solution.

Mary Margaret : Je l’espère aussi.

David : Ah ! Bonne saint Valentin !

Mary Margaret : Ouais… Bonne saint Valentin !

Ils se séparent.

------------------------------

Mr Gold est adossé à la voiture su shérif. Les secours emmènent Moe en ambulance. Emma va parler à Mr Gold.

Emma : On dirait que vous avez réussi à rien lui casser qui soir vital… Vous êtes plutôt chanceux.

Mr Gold : Vous avez une étrange définition de ce qu’est la chance.

Emma : Vous, vous avez une étrange définition la justice… Qu’est ce qu’il vous a vraiment fait ?

Mr Gold : Il m’a volé.

Emma : C’était une réaction un peu excessive pour quelques bibelots. Vous lui disiez qu’il c’était mal conduit avec elle. De qui parliez-vous ? Que lui est-il arrivé ? Qu’est ce qu’il a fait ? Je peux peut-être intervenir ? Au besoin dîtes-le moi.

Mr Gold : Non, shérif, désolé, vous avez du mal comprendre.

Emma : Vous voulez vraiment pas coopérer.

Mr Gold : Ecoutez… On s’est tout dit !

Mr Gold est sur le point de partir mais Emma l’en empêche.

Emma : Oh ! Non ! Pas encore. Vous êtes en état d’arrestation.

Emma met les menottes à Mr Gold.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Belle est dans sa cellule. Rumplestiltskin vient la voir.

Belle : Bon alors… Qu’est-ce que vous comptez faire de moi ?

Rumplestiltskin : Allez-vous en !

Belle : M’en aller ?

Rumplestiltskin : Je ne veux plus de vous ma petite Belle.

Elle se lève et se dirige vers la sortie. Elle se ravise et va parler à Rumplestiltskin.

Belle : Ecoutez bien ! Vous étiez en train de vous libérer. Vous auriez pu être heureux si vous aviez cru rien qu’une minute que quelqu’un pouvait vouloir de vous ! Mais vous n’avez pas voulu prendre ce risque !

Rumplestiltskin : Se ne sont que des mensonges.

Belle : Vous n’êtes qu’un lâche, Rumplestiltskin ! Et vous pouvez prendre l’air féroce autant que vous voulez, ça n’y changera rien du tout.

Rumplestiltskin : Je ne suis pas un lâche, très chère. C’est pourtant simple. Mes pouvoirs… Me sont bien plus précieux que vous.

Belle : Non… Non c’est faux ! Vous croyez seulement que je ne veux pas vous aimer… Maintenant c’est trop tard, vous avez fait votre choix… Et je peux vous dire que vous allez le regretter… Pour toujours… Et tout ce qu’il vous restera… C’est un grand vide dans votre cœur… Et une tasse ébréchée.

Belles s’en va.

-[Storybrooke]-

Emma est au bureau du shérif. Gold est en prison.

Emma : Pastrami… Ca vous dit ?

Emma mange un sandwich.

Emma : Vous savez, je vous dois encore un service… Un beau sandwich au pastrami bien piquant… Et je vous aurais réglé mon ardoise.

Mr Gold : Vous savez, vous n’avez pas besoin de me rappeler que vous me devez un service… D’ailleurs quand le jour viendra… Je vous demanderai bien plus qu’un sandwich.

Régina et Henry entre.

Régina : Shérif, je vous accorde 30 minutes avec Henry… Emmenez-le manger une glace.

Emma : Vous voulez que je vous laisse avec le prisonnier ?

Régina : 29 minutes et 30 secondes.

Henry : Salut Emma.

Emma : Salut.

Mr Gold : Rapportez-moi un cornet.

Emma : Je vous fais une fleur pour cette fois.

Emma prend ses affaires.

Emma : Viens, on y va.

Emma sort avec Henry.

Mr Gold : Et bien, vous vouliez vraiment avoir cette petite conversation.

Régina : Apparemment, c’était la seule façon d’y arriver.

Mr Gold : Mais je vous en pris asseyez-vous.

Elle s’assoit.

Mr Gold : Quand deux personnes veulent quelque chose que l’autre à, on arrive toujours à s’arranger. Vous avez ce que je veux.

Régina : Oui.

Mr Gold : Donc… C’est vous qui l’avez poussé à faire ça.

Régina : Je lui ai peut-être laissé entendre que les vrais hommes prenaient leurs responsabilités.

Mr Gold : Oui et vous lui avez dit exactement ce qu’il devait prendre, je suis sûr.

Régina : On se connaissait si bien autrefois, Mr Gold. On doit vraiment en arriver là ?

Mr Gold : Oui, on dirait que oui… Vous savez ce que je veux. Vous, qu’est-ce que vous voulez ?

Régina : Je veux que vous répondiez à une seule et unique question... Et répondez simplement… Quel est votre nom ?

Mr Gold : Mais c’est Mr Gold.

Régina : Votre vrai nom !

Mr Gold : Depuis que je suis de ce monde je n’en ai jamais porté d’autre.

Régina : Mais quand vous étiez dans l’autre monde, quel nom aviez-vous ?

Mr Gold : De quoi me parlez-vous ?

Régina : Je pense que vous le savez. Si vous voulez que je vous rende ce qui vous appartient, dîtes-moi votre nom.

Mr Gold : Rumplestiltskin… Donne-moi ce que je veux !

Régina : Tant d’hostilité !

Mr Gold : Oh oui !

Régina sort la tasse ébréchée de son sac.

Régina : Pour cela ?

Régina fait mine de vouloir rendre la tasse à Mr Gold.

Régina : Pour ce petit souvenir… Je ne te pensais pas aussi sentimental.

Mr Gold prend la tasse.

Mr Gold : Merci votre majesté.

Mr Gold s’assoit.

Mr Gold : Oh ! Alors maintenant que nous sommes honnêtes l’un envers l’autre, rappelons-nous comment c’était entre nous, tu veux bien ? Ne te laisse pas abuser par ces barreaux, c’est moi le plus puissant ici…. Je serai sorti d’ici peu de temps et entre toi et moi, rien ne changera jamais.

Régina : Et bien, nous allons voir !

Régina part.

-[Forêt Enchantée - Passé]-

Rumplestiltskin file de la laine dans son palais. Régina entre.

Régina : Piètres serrures… J’ai une affaire à te proposer… Au sujet d’une petite sirène.

Régina se sert du thé.

Rumplestiltskin : Je ne fais pas d’affaires aujourd’hui.

Régina : Tu es en colère contre moi… Qu’est ce que j’ai encore fait ?

Rumplestiltskin : Ta petite tromperie a échoué… Tu ne seras jamais plus puissante que moi. Tu peux toujours essayer ma chère, tu n’arriveras pas à me battre.

Régina : Oh ! C’est à cause de cette fille que j’ai vu sur la route ? Comment elle s’appelait ? Margie ? Verna, c’est ça ?

Rumplestiltskin : Belle.

Régina : Oui… Très cher, je peux t’assurer que je n’ai rien à voir avec cette tragédie.

Rumplestiltskin : Quelle tragédie ?

Régina : Tu n’es pas au courant ? Ah ! Et bien… Quand elle est rentrée à la maison, son fiancé avait disparu et comme elle t’avait suivi ici, qu’elle avait vécu auprès de toi… Bien sûr personne n’a plus voulu d’elle. Son père l’a rejetée, il l’a reniée et il l’a jetée dehors.

Rumplestiltskin : Alors, elle cherche un endroit où aller ?

Régina : Ah ! Il a été cruel avec elle. Il l’a enfermée dans une tour et a fait venir des prêtes pour purifier son âme à coup de fléaux et de saignées… Elle a fini par se jeter du haut de la tour… Elle est morte.

Rumplestiltskin : Tu as tout inventé.

Régina : Pourquoi mentirais-je ?

Rumplestiltskin : On s’est tout dit !

Régina : Bien ! J’ai d’autres visites à faire.

Régina pose ses doigts sur la table.

Régina : Muh ! Tes meubles sont plein de poussière, Rumple. Tu devrais te trouver une autre gouvernante.

Régina part.

------------------------------

Rumplestiltskin ouvre sont armoire et prend la tasse ébréchée. Il enlève une coupe d’un présentoir et met la tasse. Il pleure.

-[Storybrooke]-

Régina est à l’hôpital. Elle tape un code pour ouvrir une porte.

------------------------------

Régina arriva à un accueil. Elle donne une rose à une infirmière.

L’infirmière : Merci.

Régina : De rien… Je sais que vous travaillez très dur. Quelqu’un est venu la voir ?

L’infirmière : Non… Ni aujourd’hui ni jamais.

Régina marche dans les couloirs jusqu’à une porte. Elle ouvre la trappe de la porte. Belle est enfermée derrière.

–[Fairy Tale World]–

(In a small castle in the forest, a group is strategizing around a large map on a table. The group is made up of Maurice, Belle, Gaston and several knights. A knight enters the war room to deliver news.)

Knight: Sir, there’s news from the battlefield. Avonlea has fallen.

Maurice: My gods.

Gaston: If only he had come.

Maurice: Well, he didn’t, did he? Ogres are not men.

Gaston: We have to do something. We have to stop them.

Maurice: They are unstoppable.

Belle: He could be on his way right now, Papa.

Maurice: It’s too late, my girl. It’s just too late.

(There is a loud banging at the door.)

Belle: It’s him. It has to be him.

Maurice: How could he get past the walls? Open it.

(Two knights remove the board blocking the door, and open it. They look out, but see no one there.)

Rumpelstiltskin: Well, that was a bit of a letdown.

(Rumpelstiltskin appears behind them, sitting in a chair.)

Rumpelstiltskin: You sent me a message. Something about, um, ‘Help, help! We’re dying! Can you save us?’ Now, the answer is – yes, I can. Yes, I can protect your little town. For a price.

Maurice: We sent you a promise of gold.

Rumpelstiltskin: Ah… No. You see, um… I, uh, make gold. What I want is something a bit more special. My price…is her.

(Rumpelstiltskin points to Belle.)

Maurice: No.

Gaston: The young lady is engaged to me.

Rumpelstiltskin: I wasn’t asking if she was engaged. I’m not looking for ‘love’ – I’m looking for a caretaker for my rather large estate. It’s her, or no deal.

Maurice: Get out. Leave!

Rumpelstiltskin: As you wish.

(Rumpelstiltskin heads for the door, but stops when Belle yells out to him.)

Belle: No, wait.

(Belle approaches Rumpelstiltskin.)

Belle: I will go with him.

Gaston: I forbid it!

Maurice: No…

Belle: No one decides my fate but me. I shall go.

Rumpelstiltskin: It’s forever, dearie.

Belle: My family, my friends – they will all live?

Rumpelstiltskin: You have my word.

Belle: Then, you have mine. I will go with you forever.

Rumpelstiltskin: Deal.

Maurice: Belle. Belle, you cannot do this. Belle, please. You can’t go with this…beast.

(Rumpelstiltskin feigns offense.)

Belle: Father. Gaston. It’s been decided.

Rumpelstiltskin: You know – she’s right. The deal is struck. Oh! Congratulations on your little war.

–[Real World]–

(Mr. French is unloading flowers out of his delivery van. Mr. Gold and another man are watching him from the sidewalk.)

Mr. Gold: Well, this is just perfect. I’ve been looking for you, Mr. French.

Mr. French: I’ll have your money next week.

Mr. Gold: The terms of the loan were fairly specific. Take the van.

(The man with Mr. Gold gets into the driver’s seat of the van.)

Mr. French: Wait! No! Tomorrow’s Valentine’s Day. It’s the biggest day of… I’ve got a grand in roses in the back!

(Mr. Gold’s lackey starts the van.)

Mr. French: Stop! You’ve got to let me sell them.

Mr. Gold: I’m going to leave you two to continue this conversation.

Mr. French: Oh, this is no way to do business, Gold. You are the lowest! People aren’t going to put up with this!

(Mr. French attempts to block the van, but is unsuccessful. The man in the van drives away and Mr. Gold crosses the street. He runs into Regina, who was watching.)

Regina: Mr. Gold. That was quite a show back there.

Mr. Gold: Well, Mr. French is just having a bad day – happens to the best of us.

Regina: I’ve been meaning to talk to you about something.

Mr. Gold: Yeah. And the moment you have something I want to discuss, we’ll have that little chat.

Regina: No, we’re going to do this now. It’ll only take a moment.

Mr. Gold: Is there something eating you, dear? Something you need to get out in the open? Cause it’s going to have to wait. Please.

(Regina backs down and Mr. Gold walks past her.)

———–

(Mary Margaret and David are both at Granny’s diner, but are sitting at separate tables. David is reading a book while Mary Margaret drinks coffee.)

MMB: Oh, you got the book.

David: Yeah. Yeah, I just started it. It’s great. Can’t wait to see how it ends.

(Ruby comes over to refill Mary Margaret’s coffee.)

Ruby: Uh, I can push the tables together if you guys-

MMB: Oh, no. We’re not together.

David: No. No, that’s-

(Ruby leaves and Emma enters. She sits down across from Mary Margaret.)

Emma: Hey, David.

David: Hey.

Emma: Mary Margaret.

Emma: So. How’s your day going?

MMB: Henry’s fine.

Emma: That’s not what I asked you. …You sure?

MMB: Really – he’s his normal self. Regina won’t keep you separated forever. When people are supposed to be together, they find a way.

Emma: Yeah. So, he’s his normal self? He’s fine? He’s happy?

MMB: Yes. No! He misses you – a lot. Trust me – I’m with him, like, six hours a day.

(Ashley enters the diner with her baby. She hands her to Granny and joins Mary Margaret and Emma at their table.)

Ashley: Six hours? You take newborns? Cause I’d love six hours off.

MMB: Ashley! I didn’t… I didn’t even recognize you.

Ashley: Baby on the outside?

Emma: How’s it going?

Ashley: It’s, uh… It’s, uh… I mean, baby’s great, but we really haven’t had time to do the whole getting married thing. So, that’s been rough. And Sean’s been working double shifts at the cannery.

MMB: Well, he has to work.

(Ruby comes over to give Ashley her coffee.)

Ashley: On Valentine’s Day? Yeah. He couldn’t get out of it.

Emma: I’m sorry. That sucks.

Ruby: It doesn’t have to. Come out with me. Let’s have a girl’s night. We can all go. Mary Margaret – Emma, too. If you leave the badge at home.

Emma: I’m not really in the party mood, but you guys can all go and have fun.

(Emma’s phone vibrates.)

MMB: What’s that?

Emma: It’s the station – something’s up.

———–

(Mr. Gold walks up the walkway to the front door of his house, where he sees that the door is ajar. He pushes it open and enters the house. Inside, he draws and gun and slowly moves farther into the house. The floor creaks behind him. When he turns around, he sees Emma with her gun drawn and pointed at him.)

Mr. Gold: Sheriff Swan.

Emma: Your neighbour saw your front door open – they called it in.

Mr. Gold: It appears I’ve been robbed.

Emma: Funny how that keeps happening to you.

Mr. Gold: Yeah, well, I’m a difficult man to love.

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin and Belle enter Rumpelstiltskin’s estate. They walk through the dining room, and then walk down to the dungeons.)

Belle: Uh, where… Where are you taking me?

Rumpelstiltskin: Let’s call it your room.

(They arrive at a cell door.)

Belle: My room?

Rumpelstiltskin: Well, it sounds a lot nicer than dungeon.

(Rumpelstiltskin pushes her into the cell and locks her in there. He walks away as she pounds on the door.)

Belle: You can’t just leave me in here! Hello? Hello?

———–

(Rumpelstiltskin and Belle are in the dining room. He sits at the head of the table as she pours tea.)

Rumpelstiltskin: You will serve me my meals, and you will clean the Dark Castle.

Belle: I-I understand.

Rumpelstiltskin: You will dust my collection and launder my clothing.

Belle: Yes.

Rumpelstiltskin: You will fetch me fresh straw when I’m spinning at the wheel.

Belle: Got it.

Rumpelstiltskin: Oh! And you will skin the children I hunt for their pelts.

(Belle drops the cup of tea onto the floor.)

Rumpelstiltskin: That one was a quip – not serious.

Belle: Right.

(She kneels to pick up the cup. When she holds it up, there’s a chip missing on the edge.)

Belle: I’m, uh… I’m so sorry, but, uh… It’s… It’s chipped. Y-You can hardly see it.

Rumpelstiltskin: Well, it’s just a cup.

–[Real World]–

(Emma and Mr. Gold are still at Mr. Gold’s house.)

Mr. Gold: Sheriff Swan, you can go now. I know exactly what was taken and who did it. I’ve got it from here.

Emma: No, you don’t. This was a robbery – a public menace. And if you don’t tell me what you know, I’ll have to arrest you for obstruction of justice. I have a feeling you don’t want to be behind bars.

Mr. Gold: Indeed not. Alright, his name’s Moe French. He sells flowers. He recently defaulted on a loan. A short time ago, we had a little disagreement over collateral.

Emma: Okay. I’ll go get him – check him out.

Mr. Gold: I’m sure you will – assuming I don’t find him… Let’s just say, bad things tend to happen to bad people.

Emma: Is that a threat?

Mr. Gold: Observation. Good luck.

(Emma leaves.)

–[Fairy Tale World]–

(Belle is standing on a ladder trying to pull open the curtains. Rumpelstiltskin is on the ground next to her spinning straw.)

Belle: Why do you spin so much?

(He pauses and looks at her.)

Belle: Sorry. It’s just… You’ve spun straw into more gold than you could ever spend.

Rumpelstiltskin: I like to watch the wheel – helps me forget.

Belle: Forget what?

Rumpelstiltskin: I guess it worked.

(They both laugh. Rumpelstiltskin gets up and walks over to Belle.)

Rumpelstiltskin: What are you doing?

Belle: Opening these. It’s almost spring – we should let some light in.

(She tugs on the curtains again.)

Belle: What did you do? Nail them down?

Rumpelstiltskin: Yeah.

(Belle tries pulling the curtains again, except this time, she pulls them entirely off the rod. She falls, but Rumpelstiltskin catches her.)

Belle: Thank you.

(He sets her down.)

Belle: Thank you.

Rumpelstiltskin: It’s no matter.

Belle: I’ll, uh, put the curtains back up.

Rumpelstiltskin: Ah, there’s no need. I’ll get used to it.

–[Real World]–

(At the station, Emma pulls back a sheet, revealing several items on her desk to Mr. Gold.)

Emma: You’re welcome. You were right – your man Moe ripped you off. It was all still at his place.

Mr. Gold: And the man himself?

Emma: Closing in on him.

Mr. Gold: So, job well ‘half-done’, then.

Emma: In less than a day, I got everything back. Is something wrong?

Mr. Gold: You’ve recovered nothing. There’s something missing.

(He goes to leave.)

Emma: I’ll get it when I find him.

Mr. Gold: Not if I find him first.

–[Fairy Tale World]–

(Belle and Rumpelstiltskin are sitting on the table in Rumpelstiltskin’s dining room.)

Belle: Why did you want me here?

Rumpelstiltskin: The place was filthy.

Belle: I think you were lonely. I mean, any man would be lonely.

Rumpelstiltskin: I’m not a man.

Belle: So, I’ve had, uh, a couple of months to look around, you know. And, uh… Upstairs there’s, uh, clothing – small, as if for a… A child? Was it yours, or… Or was there a son?

Rumpelstiltskin: There was. There was a son. I lost him – as I did his mother.

Belle: I’m… I’m sorry. So you… You were a man, once. An ordinary man. If I’m never going to know another person in my whole life, can’t I at least know you?

Rumpelstiltskin: Perhaps… Perhaps you just want to learn the monster’s weaknesses.

Belle: You’re not a monster. You think you’re uglier than you are. That’s why you cover all the mirrors up, isn’t it? Hm?

(There’s a knock at the door. Rumpelstiltskin answers it, and sees Gaston standing there with his sword drawn.)

Gaston: I am Sir Gaston. And you, beast, have taken-

(Rumpelstiltskin snaps his fingers, turning Gaston into a rose in a puff of smoke. He returns to Belle with the rose.)

Belle: Who was that?

Rumpelstiltskin: Just an old woman selling flowers. Here – if you’ll have it.

(He hands Belle the rose.)

Belle: Why, thank you.

(Rumpelstiltskin sits down as she searches for a vase.)

Rumpelstiltskin: You had a life, Belle. Before…this. Friends. Family. What made you choose to come here with me?

Belle: Heroism. Sacrifice. You know, there aren’t a lot of opportunities for women in this land to… To show what they can do. To see the world, to be heroes. So, when you arrived, that was my chance. I always wanted to be brave. I figured, do the brave thing, and bravery would follow.

Rumpelstiltskin: And is it everything you hoped?

Belle: Well, uh… I did want to see the world. That part didn’t really work out. But, uh… I did save my village.

Rumpelstiltskin: And what about your, uh, betrothed?

Belle: It was an arranged marriage. Honestly, I never really cared much for Gaston. You know, to me, love is… Love is layered. Love is a… A mystery to be uncovered. Yeah, I could never truly give my heart to someone as superficial as he. But, um, you were going to tell me about your son.

Rumpelstiltskin: I’ll tell you what – I’ll make you a deal. Go to town and fetch me some straw. When you return, I’ll share my tale.

Belle: But… Town? You… You trust me to come back?

Rumpelstiltskin: Oh, no. I expect I’ll never see you again.

–[Real World]–

(At the bar, Mary Margaret, Ruby, and Ashley are drinking at a table.)

MMB: Pace yourself, Ashley.

Ashley: I am! This is the first night out since I’ve had the baby – I am making up for lost time.

Ruby: Ooh, Ash – check out those guys.

(Ruby points to a group of guys standing by the bar.)

Ashley: Oh, honey, I’m still with Sean.

Ruby: You’re not married, and he’s not here.

Ashley: He’s working.

Ruby: He’s always working. Have fun moping.

(Ruby goes over to talk to the guys, leaving Ashley and Mary Margaret alone.)

Ashley: She’s right – he is always working. I thought love would be different.

MMB: Me, too.

———–

(David is looking through the display of valentines at Mr. Clark’s convenience store. He selects two and heads to the line to pay for them, where Mr. Gold is also waiting.)

Mr. Gold: Two valentines – sounds like a complicated life.

David: Oh, no. I… I just couldn’t decide.

Mr. Gold: These are both for the same woman?

David: Well, they’re both so…us.

Mr. Gold: I see. Well, you’re fortunate you have someone that loves you.

David: I really am.

(Mr. Gold gets to the cashier and puts a roll of duct tape and rope on the counter.)

Mr. Gold: Love – it’s like a delicate flame. And once it’s gone, it’s gone forever. Best of luck to you.

David: Thanks.

(David gets to the cashier. Mr. Clark sneezes.)

David: Oh, bless you.

Mr. Clark: Ah, thank you.

———–

(Mr. Gold is driving the rose van from earlier. In the back, Mr. French is tied up and gagged with duct tape.)

———–

(Mr. Gold drives the van to the cabin in the woods. He gets out and opens the back doors of the van. He draws his gun and points it at Mr. French.)

Mr. Gold: Walk.

(Mr. Gold leads him to the cabin and they go inside.)

Mr. Gold: You see, here’s the thing – I don’t normally let people get away.

–[Fairy Tale World]–

(Belle is walking along a path through the forest. Suddenly, the Evil Queen’s carriage drives past her. The carriage stops and the Evil Queen opens the door.)

Evil Queen: Did my carriage splash you?

Belle: Oh. Oh, no, um… I’m fine.

Evil Queen: You know, I’m tired of riding – let me stretch my legs and walk with you for a spell.

(The Evil Queen gets out and joins Belle. They walk.)

Evil Queen: You carry very little.

Belle: I don’t want to be slowed down.

Evil Queen: Mm. You’re running from someone. The question is, master or lover? Oh. Master and lover.

Belle: I might take a rest. You… You go on ahead.

(The Queen puts her arm around Belle and they continue walking.)

Evil Queen: So, if I’m right, you love your employer, but you’re leaving him.

Belle: I might love him. I mean, I could, except… Something evil has taken root in him.

Evil Queen: Sounds like a curse to me. And all curses can be broken. A kiss born of true love would do it. Oh, child, no. I would never suggest a young woman to kiss a man who held her captive. What kind of message is that?

Belle: Right.

Evil Queen: Besides, if he loves you, he would’ve let you go. And if he doesn’t love you, well, then the kiss won’t even work.

Belle: Well, he did let me go.

Evil Queen: Yes, but no kiss happened.

Belle: And a kiss… A kiss is enough? He’d be a man again?

Evil Queen: An ordinary man. True love’s kiss will break any curse.

———–

(Rumpelstiltskin watches the road to his estate from a tower. He sees Belle and rushes to his wheel before she arrives, pretending to be nonchalant.)

Rumpelstiltskin: Oh, you’re back already. Good… Good thing. I’m, uh… I’m nearly out of straw.

Belle: Hm. Come on – you’re happy that I’m back.

Rumpelstiltskin: I’m not unhappy.

Belle: And, uh, you promised me a story.

Rumpelstiltskin: Did I?

Belle: Mmhmm. Tell me about your son.

Rumpelstiltskin: I lost him. There’s nothing more to tell, really.

Belle: And, since then, you’ve loved no one. And no one has loved you.

Rumpelstiltskin: Why did you come back?

Belle: I wasn’t going to. Then… Something changed my mind.

(She leans over and kisses him. Rumpelstiltskin briefly looks human again.)

Rumpelstiltskin: What’s happening?

Belle: Kiss me again – it’s working!

Rumpelstiltskin: What is?

Belle: Any curse can be broken.

(Rumpelstiltskin quickly stands up. He reverts back to looking non-human.)

Rumpelstiltskin: Who told you that? Who knows that?

Belle: I-I… I don’t know. She, uh… She… She…

Rumpelstiltskin: She…

(He angrily storms over to the covered mirror. He pulls off the sheet and starts yelling into it.)

Rumpelstiltskin: You evil soul! This was you! You turned her against me! You think you can make me weak? You think you can defeat me?

Belle: Who are you talking to?

Rumpelstiltskin: The Queen! Your friend, the Queen! How did she get to you?

Belle: The-The Queen? I don’t-

Rumpelstiltskin: I knew this was a trick. I knew you could never care for me. Oh, yeah! You’re working for her. Or is this all you? Is this you being the hero and killing the beast?

Belle: It was working-

Rumpelstiltskin: Shut up!

Belle: This means it’s true love!

Rumpelstiltskin: Shut the hell up!

Belle: Why won’t you believe me?

Rumpelstiltskin: Because no one – no one – could ever, ever love me!

(Rumpelstiltskin grabs Belle and takes her to the dungeons. He throws her into a cell and locks her in.)

–[Real World]–

(In the cabin in the woods, Mr. Gold has taken the duct tape off of Mr. French’s mouth and has him sitting on a chair.)

Mr. French: Let me explain, okay? Let me explain.

(Mr. Gold grabs another chair and sits in front of Mr. French. He pushes the end of his cane into Mr. French’s neck, cutting off his air.)

Mr. Gold: Oh. Well, that is…fascinating. Truly fascinating. I’m going to let you breathe in a second, and you’re going to say two sentences. The first, is going to tell me where it is. The second, is going to tell me who told you to take it. Do you understand the rules? Good. Let’s begin.

(Mr. Gold pulls the cane back from his neck.)

Mr. French: I needed that van!

Mr. Gold: Now, you see, that is not a good first sentence.

(Mr. Gold hits Mr. French with his cane.)

Mr. French: Ow! Gold! Listen!

Mr. Gold: Tell me where it is!

(He hits him with his cane again.)

Mr. French: Ow! Stop!

Mr. Gold: Tell me where it is!

(He hits him again.)

Mr. French: Ow! Stop! It wasn’t my fault!

Mr. Gold: ‘My fault’? What are you talking about, ‘my fault’? You shut her out. You had her love, and you shut her out!

(He hits him again.)

Mr. French: Ow!

Mr. Gold: She’s gone. She’s gone forever – she’s not coming back. And it’s your fault! Not mine! You are her father! Yours! It’s yours!

(He starts to hit him with his cane repeatedly.)

–[Fairy Tale World]–

(In a rage, Rumpelstiltskin takes his old cane and smashes the glass of the armoire in his dining room.)

–[Real World]–

(Mr. Gold is still beating Mr. French with his cane.)

Mr. Gold: It’s your fault! It’s your fault!

(As he draws back to strike again, Emma appears behind him and grabs his arm.)

Emma: Stop.

–[Fairy Tale World]–

(Still in a rage, Rumpelstiltskin starts smashing the teacups one by one against the wall. He hesitates when he gets to the chipped cup and instead of smashing it, places it on the table.)

–[Real World]–

(Mary Margaret returns to the table at the bar, where Ashley is sitting alone.)

MMB: Girls’ night’s really working out for you.

Ashley: I thought it would make me feel better. But the truth is, I need a ‘be with my guy night’. But he’s never around, and I’m at home with the baby all day. I mean, what’s the point of being together if we’re not together?

MMB: I get it. Loving someone you can’t be with – it’s a terrible, terrible burden.

Ashley: You know, this was a bad idea. I should… I should go home.

(Sean arrives at the bar with a bouquet of flowers.)

Sean: Ashley?

Ashley: Sean?

Sean: Hey.

Ashley: I thought that you were working tonight?

Sean: I am – it’s my break. And I… I had to see you. And ask you something.

(Sean gives the flowers to Ashley. He then kneels and takes out a ring.)

Sean: Will you marry me? I only have a twenty minute break, so, um, anytime now.

Ashley: Yes!

Sean: My truck’s outside if you want to take a ride before I head back to work. It’s not much of a date-

Ashley: It’s the best date.

Sean: Then, your carriage awaits.

(The two of them leave. Mary Margaret, alone at the table, also goes to leave.)

———–

(Outside, Mary Margaret sees Ashley and Sean get into Sean’s truck. David appears and approaches her.)

David: How’s girls’ night?

MMB: David? What are you doing here?

David: Well, I knew you’d be here. And I, uh… I wanted to give you your Valentine’s Day card.

(He pulls a card out of his jacket pocket and hands it to her.)

MMB: Check up on me?

David: Maybe a little. I didn’t want you finding somebody else.

MMB: Like you?

(Mary Margaret opens the valentine and reads it out loud.)

MMB: Kathryn, I woof you…

(David takes the card from her and takes out another one from his pocket.)

David: I’m so sorry. I meant… I meant this one.

MMB: I-I… I always thought, that if two people were supposed to be together, they’d find a way. But, David, if this is our way, I think we should find another one.

David: Mary Margaret-

MMB: I think you should go home to Kathryn.

David: I know. You’re right, but it doesn’t mean I’m going to give up. We’ll find that way.

MMB: I hope so.

David: Happy Valentine’s Day.

MMB: Happy Valentine’s Day.

———–

(Emma and Mr. Gold are standing outside the cabin. Mr. French is on a stretcher and is being loaded into an ambulance by paramedics.)

Emma: So, I heard you managed not to break anything he needs. You’re lucky, Mr. Gold.

Mr. Gold: You got a funny definition of lucky.

Emma: You have a funny definition of justice. What did he really do?

Mr. Gold: He stole.

Emma: That reaction was about more than taking a few trinkets. You said something about how he hurt her – what happened to ‘her’? Who was that? What did he do? If someone needs help, maybe I can help.

Mr. Gold: No. I’m sorry, Sheriff. I think you heard that wrong.

Emma: You really don’t want to cooperate?

Mr. Gold: Look, we’re done here.

Emma: Actually, we’re not. You’re under arrest.

(Emma takes out a pair of handcuffs and starts to cuff him.)

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin opens the door to Belle’s cell.)

Belle: So, what are you going to do to me?

Rumpelstiltskin: Go.

Belle: Go?

Rumpelstiltskin: I don’t want you anymore, dearie.

(She goes to leave, but turns around and walks back to the cell.)

Belle: You were freeing yourself! You could’ve had happiness if you just believed that someone could want you. But you couldn’t take the chance.

Rumpelstiltskin: That’s a lie.

Belle: You’re a coward, Rumpelstiltskin. And no matter how thick you make your skin, that doesn’t change.

Rumpelstiltskin: I’m not a coward, dearie. It’s quite simple, really. My power, means more to me than you.

Belle: No. No, it doesn’t. You just don’t think I can love you. Now, you’ve made your choice. And you’re going to regret it – forever. And all you’ll have, is an empty heart – and a chipped cup.

(Belle leaves the dungeon.)

–[Real World]–

(Mr. Gold is sitting in a cell at the station. Emma watches him, while eating lunch in her office.)

Emma: Pastrami – you want half? You know, I still owe you that favour. Nice, fatty pastrami. Delicious way to clear the books.

Mr. Gold: Well, I don’t need a reminder that you owe me a favour. And when the day comes that I make my request, it’ll be for more than half a sandwich.

(Regina and Henry enter.)

Regina: Sheriff Swan? I’m letting you have thirty minutes with Henry. Take him out – buy him ice cream.

Emma: You want me to leave you alone with a prisoner?

Regina: Twenty nine and a half minutes.

Henry: Hi, Emma.

Emma: Hey.

Mr. Gold: Bring me back a cone?

Emma: Just this once. Come on – let’s go.

(Emma grabs her coat and leaves with Henry.)

Mr. Gold: Well, you really wanted that little chat, didn’t you?

Regina: Apparently, this is the only way I could do it.

Mr. Gold: Please – sit.

(Regina walks over to a couch near the cell and sits on the edge.)

Mr. Gold: Now, when two people both want something the other has, a deal can always be struck. Do you have what I want?

Regina: Yes.

Mr. Gold: So, you did put him up to it, then.

Regina: I merely suggested, that strong men take what they need.

Mr. Gold: Oh, yeah. And you told him just exactly what to take, didn’t you?

Regina: We used to know each other so well, Mr. Gold. Has it really come down to this?

Mr. Gold: It seems it has, yeah. But you know what I want – what is it you want?

Regina: I want you, to answer one question. And answer it simply – what’s your name?

Mr. Gold: It’s Mr. Gold.

Regina: Your real name.

Mr. Gold: Every moment I’ve spent on this earth, that’s been my name.

Regina: But what about moments spent elsewhere?

Mr. Gold: What are you asking me?

Regina: I think you know. If you want me to return what’s yours – tell me your name.

Mr. Gold: Rumpelstiltskin. Now give me what I want.

Regina: Such hostility.

Mr. Gold: Oh, yeah.

(Regina pulls out the chipped cup from her purse.)

Regina: Over this? Such a sentimental little keepsake.

(She dangles it in front of him until he grabs it from her.)

Mr. Gold: Thank you… Your Majesty. So. Now that we’re being honest with each other, let’s remember how things used to be, shall we? And don’t let these bars fool you, dear. I’m the one with the power around here. I’m going to be out of here in no time, and nothing between us will change.

Regina: We shall see.

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin is sitting at the wheel spinning straw. The Evil Queen enters and goes straight to making herself a cup of tea.)

Evil Queen: Flimsy locks. I have a deal to discuss. A certain…mermaid.

Rumpelstiltskin: I’m not dealing today.

Evil Queen: Are you angry with me? What is it this time?

Rumpelstiltskin: Your little deception failed. You’ll never be more powerful than me. You can keep trying, dearie, but you’re never going to beat me.

Evil Queen: Is this about that girl I met on the road? Hm? What was her name? Margie? …Verna?

Rumpelstiltskin: Belle.

Evil Queen: Right. Well, you can rest assured I had nothing to do with that tragedy.

(He stops spinning and walks over to the Queen.)

Rumpelstiltskin: What tragedy?

Evil Queen: You don’t know? Well, after she got home, her fiancé had gone missing. And after her stay here – her association with you – no one would want her, of course. Her father shunned her, cut her off, shut her out.

Rumpelstiltskin: So, she needs…a home.

Evil Queen: He was cruel to her. He locked her in a tower and sent in clerics to cleanse her soul with scourges and flaying. After a while, she threw herself off the tower. She died.

Rumpelstiltskin: You’re lying.

Evil Queen: Am I?

Rumpelstiltskin: We’re done.

Evil Queen: Fine – I have other calls to make. The place is looking dusty, Rumpel. You should get a new girl.

(The Evil Queen leaves. Rumpelstiltskin opens his armoire and takes out the chipped cup. He then walks over to a pedestal with a goblet on top and replaces it with the cup.)

–[Real World]–

(Mr. French, who is in a wheel chair, sits in the waiting room at the hospital. Regina walks past him towards a door with a keypad. She enters the code and heads down to a psychiatric ward in the basement. She hands the nurse at the desk a rose.)

Nurse: Pretty.

Regina: Well, I know how hard you work. Has anyone been to see her?

Nurse: No, ma’am. Not today, not ever.

(Regina walks down a corridor with several doors on each side, where she walks past a patient who is mopping the floor. She comes to a door with sliding hatch to look inside. She opens it, revealing Belle in a padded room.)

–[End]–

Kikavu ?

Au total, 233 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
29.11.2018 vers 22h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
27.10.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 11:54

Suite de Mots
Aujourd'hui à 11:53

Survivor
10.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

ophjus, 17.08.2019 à 13:09

Le quartier The Bold Type a un mois, n'hésitez pas à venir voir comme il a bien grandi !

quimper, Avant-hier à 17:08

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Jane et Maura ont besoin de votre aide pour choisir leur destination de vacances .

quimper, Avant-hier à 17:10

Et inutile de connaitre la série pour pouvoir voter. Alors, n'hésitez pas à venir. Bon week-end à toutes et tous.

cinto, Avant-hier à 19:21

Donnez un nouveau titre à la série The Tudors ; merci pour vos votes au sondage, PDM et votre petit tour sur le quartier.

sabby, Hier à 09:47

Bien le bonjour, le quartier S.W.A.T vous propose un tout nouveau sondage, une nouvelle PDM en vote et une nouvelle séance du Survivor

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site