VOTE | 821 fans

#118 : Daniel

Centré sur : Régina
Titre VO : Stable Boy
Titre VF :  Daniel
Diffusion USA :  01/04/2012
Diffusion FR : 04/01/2013
Captures

Résumé court : Emma est toujours à la recherche de preuves pouvant innocenter Mary Margaret du meurtre de Kathryn. Elle reçoit l'aide d'August mais a du mal à lui faire confiance. Dans le monde féerique, avant que la méchanceté ne s'empare d'elle, Regina doit faire un choix: soit trahir sa mère Cora en épousant Daniel, un homme qui travaille dans une étable et dont elle est amoureuse, ou épouser un roi qu'elle n'aime pas.

Popularité


4.82 - 11 votes

Titre VO
Stable Boy

Titre VF
Daniel

Vidéos

Regina dit à Mary qu'elle mérite ce qu'il lui arrive VO

Regina dit à Mary qu'elle mérite ce qu'il lui arrive VO

  

Plus de détails

 

Titre VO : The Stable Boy
Titre VF : Daniel

Première diffusion US : 1er avril 2012 (ABC)
Première diffusion FR : 12 janvier 2013 (M6)
Première diffusion BE : 01 octobre 2012 (BeTV)

Audience US : 8,36 millions.

Ecrit par : Adam Horowitz et Edward Kitsis
Réalisé par : Dean White

 

Résumé:

Emma est toujours à la recherche de preuves pouvant innocenter Mary Margaret du meurtre de Kathryn. Elle reçoit l'aide d'August mais a du mal à lui faire confiance. Dans le monde féerique, avant que la méchanceté ne s'empare d'elle, Regina doit faire un choix entre soit trahir sa mère Cora en épousant Daniel, un homme qui travaille dans une étable et dont elle est amoureuse, ou épouser un roi qu'elle n'aime pas.

 

Acteurs secondaires:

Noah Bean .... Daniel

Bailee Madison .... Jeune Blanche Neige

Eion Bailey .... August W. Booth

Alan Dale .... Albert Spencer

Barbara Hershey .... Cora

Tony Perez .... Henry

Giancarlo Esposito .... Sidney Glass

Meghan Ory .... Ruby

Anastasia Griffith .... Kathryn Nolan

Richard Schiff .... Roi Leopold

The Stable Boy

 

Regina se trouve dans ses bureaux de la mairie et tient entre ses doigts une bague. M. Gold entre et demande à passer un pacte avec elle : si elle l’aide il l’aidera en retour à faire tomber Mary Margaret. Il lui dit que si quelque chose de tragique arrivait à la femme de David … Mary serait suspectée. Gold lui propose qu’une fois que Mary sera incarcérée de cacher une clé de la cellule sous son lit dans le but qu’elle tente de quitter la ville et de voir ce qu’il va lui arriver.

Dans le monde magique, Regina, qui est plus jeune, fait du cheval et saute par-dessus des obstacles. Une fois qu’elle a terminé son parcours, son père s’approche d’elle et l’a félicite en lui disant qu’elle est belle. A ce moment là sa mère Cora ainsi que le garçon d’écurie de la maison (Daniel) arrivent. Cora lui dit qu’en aucun cas elle est belle et qu’elle devrait être plus féminine si elle veut trouver un homme. Elle lui dit qu’elle devrait commencer par mettre une scelle sur son cheval et ne pas monter à cru. Daniel lui propose alors une scelle. Sa mère lui reproche d’être une vieille fille. Regina, n’acceptant pas les propose de sa mère refuse l’offre de Daniel et tente de partir. Cora, furieuse de l’attitude de sa fille, utilise sa magie pour la faire s’élever dans les airs et accepte de la reposer au sol uniquement lorsque Regina accepte de lui obéir. Une fois libérée de la magie de sa mère, Regina se dirige vers les écuries et s’excuse auprès de Daniel puis l’embrasse.

Emma sort du Granny’s diner et rencontre David qui semble l’attendre. Il lui demande des nouvelles de Mary Margaret et s’il peut lui rendre visite. Emma lui répond que Mary ne désire voir personne et que pour s’en sortir elle aurait besoin d’un miracle. Pendant ce temps, Regina rend visite à Mary Margaret aux bureaux du shérif. Mary maintient fermement qu’elle est innocente et qu’elle n’a pas tué Kathryn. Au cours de la conversation elle demande à Regina qu’est ce qu’elle lui a fait pour mériter ça et Regina lui attrape le visage à travers les barreaux et lui dit qu’elle va payer pour ce qu’elle lui a fait.

Regina retrouve Daniel en haut d’une colline pour un rendez-vous amoureux. Elle arrive à cheval. Daniel tente de la convaincre de dire la vérité au sujet de leur amour à ses parents mais Regina lui répond que sa mère ne comprendra pas et n’acceptera pas leur amour. Ella a peur qu’en lui disant, sa mère utilise sa magie pour les séparer. Daniel, pour la consoler, lui dit que la magie la plus puissante est l’amour. A ce moment Ils entendent un cheval galoper à toute vitesse et une fillette crier et demander de l’aide.  Sans la moindre hésitation, Regina remonte à cheval et se lance à la poursuite de la fillette. En quelques seconde elle rattrape le cheval et saisit la fillette et la prenant dans ses bras. La fillette lui dit s’appeler Blanche Neige.

Aux bureaux du shérif, M. Gold suggère à Mary de passer un entretient avant de passer devant le juge Spencer. Mary n’ayant rien à se reprocher accepte. Dans la salle d’interrogatoire,  le juge commence à interroger Mary. Regina et Emma observe derrière la glasse et M. Gold, qui est l’avocat de Mary, est présent dans la salle avec elle. Spencer essaye de la faire craquer en lui parlant de la gifle que Kathryn lui a mit en public, du fait qu’elle soit la femme de David. Il lui dit que si Kathryn allait à Boston comme prévu tout irait bien dans la vie de Mary. Il lui demande à plusieurs reprises si elle a tué Kathryn par vengeance et si ça vie ne serait pas plus facile. Au bout d’un moment Mary craque et crie que c’est vrai que sa vie aurait été plus facile si Kathryn était parti à Boston et qu’elle voulait qu’elle parte. A ce moment là Spencer et Regina se mettent à sourirent.

Dans une salle du château, Regina se regarde dans un miroir. Elle est vêtue de sa tenue d’équitation. Sa mère arrive et lui dit qu’elle n’est pas assez bien habillée. Elle utilise sa magie et Regina se retrouve vêtue d’une magnifique robe bleue. Cora lui dit que sa leçon d’équitation vient d’être annulée car le père de la fillette qu’elle a sauvé souhaite la rencontrer. Elle lui apprend que le père de la fillette est le roi Leopold. A ce moment là le roi ainsi que le père de Regina et des gardes entrent dans la pièce. Le roi remercie Regina d’avoir sauvé sa fille et lui dit qu’il recherche une femme et une mère pour s’occuper de sa fille. Il lui dit que toutes les femmes qu’il a rencontré étaient uniquement intéressées par l’argent et non par Blanche Neige. Avant que Regina ne puisse répondre à la demande en mariage, sa mère dit avec un immense sourire que sa fille épousera le roi. Plus tard, une fois la nuit tombée, Regina se dirige vers les écuries pour retrouver Daniel. Lorsqu’elle l’aperçoit elle se précipite vers lui et lui demande de l’épouser. Daniel lui demande alors ce qu’il lui arrive et Regina lui raconte que sa mère veut la marier. Regina lui annonce qu’elle ne veut pas devenir reine et qu’elle veut s’enfuir avec lui. Daniel sort alors une bague de sa sacoche. Le couple s’embrasse et Blanche Neige rentre à ce moment là les écuries. La fillette demande ce qu’elle fait avec cet homme alors qu’elle doit se marier avec son père et s’enfuie. Regina se lance à sa poursuite et la rattrape. Elle lui explique que son père est un homme bien mais qu’elle ne l’aime pas. Regina lui dit que le véritable amour ne marche pas comme ça et que c’est la magie la plus puissante. La fillette semble comprendre et lui dit alors de se marier avec la personne qu’elle aime mais il faut qu’elle le dise à son père. Regina lui explique qu’il faut surtout ne rien dire car même si son père comprendra ce ne sera pas le cas de tout le monde. Elle implore la fillette de ne le dire à personne et surtout pas à sa mère. La fillette comprend et accepte de garder le secret.

A Storybrooke, Emma feuillette le livre d’Henry, assise sur un banc. Auguste arrive et s’assoie avec elle. Il lui demande si elle a trouvé un moyen de sortir Mary de cette affaire. Emma lui répond qu’elle n’a rien trouvé et qu’elle commence à douter. August lui conseille de chercher sous un nouvel angle. Il lui confie que quand il n’arrive plus à écrire il relie du début ce qu’il a fait. Il lui suggère de retourner sur les lieux d’où tout à commencé. August et Emma se dirige alors vers le Toll Bridge. Il s’agit de l’endroit où a été retrouvé le cœur. Ils commencent à chercher des indices et Emma trouve un morceau de pelle cassée. Elle dit qu’elle sait à qui appartient cette pelle. Plus tard dans la soirée, Henry fait semblant de dormir lorsque sa mère rentre dans sa chambre. Voyant que son fils dort, Regina se dirige vers la salle de bain afin de prendre une douche. Henry utilise son talkie-walkie pour prévenir Emma que sa mère est occupée et qu’elle peut rentrer dans la maison en utilisant la clé qui se trouve sous le paillasson. Emma et August rentrent dans la maison et se dirige vers le garage. Quelques minutes plus tard, Emma trouve une pelle cassée. Il s’agit de celle utilisée pour enterrer le cœur de Kathryn.

Cora propose à Blanche Neige de porter les fleurs pour le mariage de son père et de Regina. Elle lui dit qu’elle ferait n’importe quoi pour que sa fille soit heureuse. Blanche Neige, croyant les paroles de Cora, lui dit que si elle veut vraiment que sa fille soit heureuse elle doit la laisser se marier avec Daniel. Elle lui confie qu’ils projettent de s’enfuir ensemble et qu’une mère et une fille ne devraient être séparées sous aucun prétexte.

Emma se rend à la maison de Regina avec un mandat lui autorisant à fouiller la maison. Elle montre à Regina le morceau de pelle cassée et lui dit qu’un appel anonyme accuse Regina d’avoir rodé au Toll Bridge le jour où le cœur a été retrouvé. Regina la conduit jusqu'à son garage et Emma se dirige directement vers l’endroit où elle avait aperçu la pelle mais celle-ci n’y est plus. Elle accuse donc Regina d’avoir remplacé la pelle par une neuve. Regina lui répond que Mary a détruit sa vie et que maintenant la sienne va être détruite. Plus tard, Emma se rend à la chambre d’August et l’accuse de l’avoir trahi. August lui demande de le croire et lui dit qu’il ne la trahira jamais. Plus tard, Regina se rend aux bureaux du shérif. Emma n’est pas là. Elle se dirige vers la cellule de Mary et lui dit que la justice va faire son travail et qu’elle sera débarrassée d’elle à jamais. Mary déclare que peut importe ce qu’elle a fait à Regina elle est sincèrement désolée. Avec un grand sourire, Regina lui répond que ses excuses ne sont pas acceptées. Mary continu de clamer qu’elle n’a pas tué Kathryn. Regina lui attrape le visage à travers les barreaux et lui dit qu’elle sait qu’elle est innocente mais qu’elle a mérité ce qui lui arrive. Après cette dernière phrase Regina quitte les lieux.

Dans le monde magique, Regina retrouve Daniel dans les écuries en pleine nuit. Celui-ci lui demande si elle est prête et Regina lui répond par un hochement de tête. Ils s’attrapent par la main et courent vers la sortie mais Cora les attend juste devant la porte et utilise sa magie pour les propulser à l’intérieur des écuries et fermer les portes à clé. Cora reproche à sa fille de ne pas lui avait dit qu’elle aimait Daniel. Regina se défend en lui disant qu’on ne peut pas parler avec elle et en lui disant qu’elle veut être avec Daniel. Cora lui dit qu’elle n’a pas fait autant de sacrifices pour que sa fille la trahisse avec un simple garçon d’écurie. Regina lui répond que c’est sa vie mais Cora l’interrompt en disant que c’est sa vie et qu’après tous les accords qu’elle a du passer pour avoir cette vie avec sa fille elle veut tout gâcher. Regina lui dit qu’elle ne veut rien gâcher mais qu’elle aime Daniel et qu’elle a droit à son bonheur. Cora lui demande alors si elle sera heureuse et Regina lui répond qu’elle l’est déjà. Cora semble comprendre et enlace sa fille dans ses bras. Quelques instants plus tard elle demande à Daniel si elle peut lui parler et s’éloigne avec lui. Elle lui dit lui que quand il aura des enfants il faudra qu’il fasse tout ce qu’il peut pour qu’ils soient heureux et, soudainement elle lui arrache le cœur de la poitrine et le réduit en poussière. Regina se précipite en hurlant et en pleurant aux côtés de Daniel qui est mort. Elle tente de l’embrasser pour le réveiller mais ça ne marche pas. Cora lui dit que l’amour est une faiblesse et qu’elle vient de la sauver ainsi elle pourra devenir reine. Quelques jours plus tard, Regina essaye sa robe de mariage en compagnie de la petite Blanche Neige. La fillette lui dit qu’elle est magnifique et qu’elle était sûre que Cora comprendrait qu’elle aime Daniel. Regina comprend alors que Blanche Neige l’a trahi. Blanche Neige lui explique qu’elle ne voulait pas qu’elle perde sa mère comme elle quelques années plus tôt. Elle lui demande alors si elle est fâchée. Regina, qui a changé d’attitude et est devenu distante, lui dit qu’elle n’est pas du tout fâchée et qu’elle va se marier avec son père car Daniel s’est enfui. Elle lui dit qu’ils vont former une famille tous les trois et qu’elle va devenir sa belle-mère. Blanche Neige se jette alors dans ses bras. Regina lui rend l’étreinte avec un sourire mauvais sur le visage. Cora arrive et demande à Blanche Neige d’aller faire ses valises car elle part avec son père le lendemain. Une fois la fillette partie, Cora félicite sa fille en lui disant qu’elle apprend vite. Regina comprend que ce n’est pas un hasard si le roi passait sur leurs terres et que le cheval de la fillette se soit énervé. Elle quitte la pièce en disant qu’elle aurait du la laisser mourir sur ce cheval.

Regina se trouve dans son bureau. Elle tient dans sa main une baguette et prononce en boucle « on l’a eu Daniel ». Aux bureaux du shérif, des policiers emmènent Mary Margaret. Emma se tourne vers M. Gold et lui dit qu’elle aurait du s’en sortir. Gold lui dit d’avoir foi et que la partie n’est pas finie et qu’il reste du temps. Emma lui demande à quoi va lu servir ce temps et Gold lui répond « à faire venir mes pouvoirs magiques » avant de quitter le commissariat. Emma attrape le pot de fleurs de Sidney et le jette contre un meuble. Elle trouve un micro à l’intérieur. Quelques minutes plus tard, elle retrouve August au diner et s’excuse en lui montrant le micro de Sidney. Soudain ils entendent un cri de femme. Emma se met à courir en direction de cri et trouve Ruby affolée qui lui dit qu’elle est dans la ruelle. Ils se précipitent tous trois dans la ruelle et trouve Kathryn vivante couchée sur le sol. Kathryn est effrayée et ne semble pas les reconnaitre.

-[Storybrooke – Il y a quelques jours]-

Régina est à son bureau, elle tient une bague dans ses mains, elle la porte à ses lèvres. Mr Gold entre.

Mr Gold : Un souvenir du passé ?

Régina : Qu’est ce que tu veux ?

Mr Gold : J’ai un service à te demander.

Régina : Toi ? Tu veux que moi, je te rendre service ?

Mr Gold : Comme tu le sais, il y a des poursuites judiciaires pour coups et blessures engagées contre moi. Et je ne me réjouis pas spécialement à l’idée de me retrouvé enfermé dans une cage à nouveau. Mais une personne aussi influente que toi pourrais aider le procureur à se rendre compte qu’il n’y a pas grand-chose dans le dossier. N’est-ce pas, Majesté ?

Régina : Et moi, qu’est-ce que j’y gagne ?

Mr Gold : Je peux peut-être m’occuper de cette chère Mary Margaret. J’ai remarqué que malgré tout le mal que tu te donnes pour les en empêcher, elle et son… Charmant prétendant finissent toujours par trouver… Le moyen d’être ensemble.

Régina : Qu’est-ce que tu suggères ?

Mr Gold : Quand on veut faire du mal à une personne. C’est souvent à d’autre qu’il faut faire mal. Si quelque chose de tragique arrivait à la femme de David et que Mary Margaret était reconnue coupable…

Régina : Elle ne se remettrait jamais.

Mr Gold : Et toi, tu aurais ta victoire, enfin.

Régina : Un procès soulèverait trop de questions.

Mr Gold : Un procès. Qui a parlé de procès ? Une fois que Mlle Blanchard sera incarcérée, tu n’auras qu’à placer un de tes petits passe-partout à l’intérieure de sa cellule. Et quand elle essaiera de fuir Storybrooke et bien… On sait tous ce qui arrive à ceux qui tentent de quitter la ville.

Régina : Donne-moi une seule bonne raison de te faire confiance.

Mr Gold : Tu sais que je respecte toujours mas engagement. Alors marcher conclu ?

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Régina pratique le saut d’obstacle à cheval devant son père.

Henry : Ah ! C’était parfait, ma chérie !

Régina : Merci papa.

Cora s’approche avec Daniel.

Cora : Parfait ? Ce n’est pas le terme que j’aurais employé.

Régina : Ai-je été si mauvaise ?

Cora : Tu montes comme un homme. Une jeune fille de ton rang doit s’efforcer d’être gracieuse. Tu ne devrais pas chevaucher sans selle.

Régina : Ce n’était rien d’autre qu’un jeu, mère.

Cora : ah ! Tu deviens un peu trop vieille pour ça. Qui voudra t’épouser si tu te conduis comme une simple paysanne.

Henry : Allons, ne soit pas si dure.

Cora : Et toi. Cesse de la couver ainsi. Elle va finir vieille fille. Toutes les filles de son âge sont mariées. Je nourrissais de tels espoirs.

Daniel : Mlle, je pourrais peut-être faire…

Régina : Je n’ai plus envie de faire du cheval. Et ne nous interrompez plus jamais ma mère et moi.

Daniel part avec le cheval de Régina.

Régina : Pourquoi faut-il toujours que tu me rabaisses ?

Cora : Je ne te rabaisse pas du tout. Je t’aide à prendre les bonnes décisions.

Régina s’en va.

Cora : Reviens ! Cette conversation n’est pas terminée !

Cora utilise ses pouvoirs pour empêcher Régina de partir.

Régina : Mère ! Tu sais à quel point je déteste que tu aies recours à la magie.

Cora : Et moi, je déteste l’insolence. Je cesserais d’avoir recours à la magie quand tu accepteras d’être une fille obéissante.

Régina : Pourquoi n’ai-je pas le droit d’être moi-même à la fin ?

Cora : Oh ! Mais tu pourrais être beaucoup plus que cela. Si tu voulais bien me faire confiance.

Régina : Tu sais que je n’ai que faire des apparences et des titres de noblesse. Je veux seulement…

Cora qui maintient Régina au dessus du sol, la pousse en hauteur et la ligote avec les rennes.

Henry : Cora, de grâce.

Régina : S’il-te-plait, arrête… Je serai obéissante.

Cora relâche Régina.

Cora : Très bien, c’est tout ce que je voulais entendre.

Régina court vers l’étable.

------------------------------

Dans l’étable, Daniel brosse Rossinante. Régina entre.

Régina : Daniel… Je regrette mon attitude.

Daniel : Cela ne fait rien. Je suis sûr que tu trouveras le moyen de te faire pardonner.

Ils s’embrassent.

-[Storybrooke]-

Emma sort de chez Granny. Elle est interpelée par David.

David : Emma ! Salut !

Emma : Ecoute, j’ai pas le temps, là.

David : Je comprends. Je veux juste savoir comment va Mary Margaret.

Emma : Comment tu veux qu’elle aille ?

David : En fait, la dernière fois qu’on s’est parlé, je crois qu’elle a pas bien compris.

Emma : Oh, tu veux dire la fois où tu lui as dit que tu doutais de son innocence ?

David : Ecoute. Les choses sont un peu plus compliquées que ça. Ca a été des moments douloureux et perturbants pour tout le monde et je crois pas qu’elle ait fait ça. Je veux qu’elle le sache. Je peux la voir ?

Emma : Non, elle veut voir personne.

David : Tu veux dire qu’elle veut pas me voir, moi.

Emma : Franchement, je suis sûre qu’au fond tu veux bien faire. Mais la dernière chose dont elle a besoin en ce moment c’est des mots d’encouragements venant de toi.

Emma monte dans sa voiture.

David : Alors, elle a besoin de quoi ?

Emma : D’un miracle.

------------------------------

Mary Margaret dort dans sa cellule. Elle est surprise par Régina qui la regarde dormir.

Régina : On dit que les coupables sont les seuls qui dorment en prison.

Mary Margaret : Qu’est-ce que vous faîtes ici ? Où est Emma ?

Régina : Elle n’est pas encore arrivée. Je suis passée pour vous donner une dernière chance. Une chance de vous épargner à vous et à cette ville les désagréments inutiles d’un procès. Une chance de tout avouer.

Mary Margaret : Mais je n’ai pas tué Kathryn. Pourquoi personne dans cette ville ne veut me croire ?

Régina : L’arme du crime a été retrouvée dans votre appartement. Vos empruntes étaient sur la boîte qui contenait le cœur de Kathryn Nolan. Dois-je continuer ? Alors pour une fois, pourquoi ne pas faciliter les choses pour tout le monde ? Parce qu’avec où sans aveux vous aller quitter Storybrooke.

Mary Margaret : Et vous n’attendez que ça, hein ? Pourquoi ? Pourquoi ça vous fait si plaisir ? Qu’est-ce que j’ai bien pu vous faire pour que vous me haïssiez à ce point là ?
[La Forêt Enchantée - Passé]-
Régina chevauche à la rencontre de Daniel.

Daniel : Si nous allions à la Colline des Lucioles ? Admirer le coucher du soleil et pique-niquer ?

Régina : Je regrette, je dois être de retour dans une heure… Pour boire le thé... Une jeune fille bien née se doit de boire le thé.

Daniel : C’est absurde. J’en ai assez de ces baisers volés entre le déjeuner et l’heure du thé. Quand oseras-tu parler de nous à tes parents ?

Régina : Ce n’est pas mon père que je crains… C’est elle.

Daniel : Cela n’a aucun sens. C’est vrai que je ne suis qu’un simple garçon d’écurie mais elle est la fille d’un meunier, elle devrait pouvoir comprendre…

Régina : Elle comprend, j’en suis sûre. Mais… Mais pour elle l’objectif de chacun est de s’élever dans l’échelle sociale et avec toi…

Daniel : Et avec moi, ça ne serait pas le cas.

Régina : C’est elle qui pense cela et elle seule. Je ne vois pas les choses ainsi.

Daniel : Régina ! Dis-lui ! Elle s’en remettre. Que peut-elle faire, après tout ?

Régina : Tu sais qu’elle a des pouvoirs magiques. La vraie question est plutôt que ne peut-elle faire ?

Daniel : Peut importe ses pouvoirs magiques… Le véritable amour est la forme de magie la plus puissante au monde… Il fini toujours pas triompher.

Blanche-Neige dont le cheval s’est emballé, galope vers Daniel et Régina.

Blanche-Neige : A l’aide !

Régina : Chut ! Nous ne sommes pas seuls.

Blanche-Neige : Au secours ! Aidez-moi !

Régina monte son sur cheval et par à la poursuite de Blanche-Neige.

Blanche-Neige : Arrête-toi ! Allez ! Au secours ! A l’aide ! Je vous en supplie, aidez-moi !

Régina rattrape Blanche-Neige.

Régina : Attrapez ma main !

Régina attrape Blanche-Neige et la place sur son cheval. Elle stoppe sa monture. Blanche-Neige tombe au sol. Régina la rejoint.

Régina : C’est fini ! Vous ne risquez plus rien !

Blanche-Neige : Vous m’avez sauvé la vie.

Régina : Vous n’avez rien ?

Blanche-Neige : Non… Mais je ne ferai plus jamais de cheval.

Régina : Au contraire. La seule façon de vaincre sa peur est de l’affronter en remontant sur ce cheval aussi vite que possible.

Blanche-Neige : Merci beaucoup. Madame ?

Régina : Régina !

Blanche-Neige : Moi, c’est Blanche… Blanche-Neige.

Blanche-Neige serre Régina dans ses bras.

-[Storybrooke]-

Emma et Mr Gold sont en pleine discussion devant la cellule de Mary Margaret.

Emma : Un entretien préliminaire avec l’accusation… Vous pouvez m’expliquer en quoi c’est une bonne idée ?

Mr Gold : Le procureur veut seulement poser quelques questions à Mlle Blanchard.

Emma : Elle a déjà répondu aux questions et pourquoi on doit faire des courbettes devant le procureur ? Pourquoi on essaie pas de coincer Régina ? C’est elle qui a tout manigancé !

Mr Gold : Et quelles preuves avez-vous contre elle, shérif Swan ? Le fait que vous ayez retrouvé son passe-partout dans la cellule ne veut pas dire que c’est elle qui l’y avait placé.

Emma : C’est quoi votre plan ?

Mr Gold : Je pense que notre seule chance de gagner ce procès c’est de faire valoir autant que possible notre meilleur atout.

Mary Margaret : Et qu’est-ce que c’est ?

Mr Gold : C’est vous, très chère. Une institutrice… Gentille, douce, bienveillante… Ce n’est pas vraiment le profil type de l’assassin, n’est-ce pas ?

Emma : Vous comptez la faire acquitter en mettant en valeur sa personnalité ?

Mr Gold : Le plus important, c’est l’idée que les gens se font de vous, que se soit au tribunal ou dans la ville. Et il me paraît évident qu’ils auront une bien meilleur image de Mlle Blanchard si elle accepte de coopérer avec le procureur. C’est en faisant ce genre de chose qu’on gagne la confiance des jurés. Ils se diront qu’elle essaie au moins de…

Sydney : Emma… Oh ! Pardon de vous déranger. Je venais seulement déposer ces fleurs. Je me suis dis que ça pourrait mettre un petit peu de couleur dans la pièce.

Emma sa parler à Sydney.

Emma : Vous avez trouvé quelque chose ?

Sydney : Non rien… Désolé, Emma. J’ai essayé, vraiment. J’ai épluché ses relevés téléphoniques, j’ai interrogé tous ceux qui vivent près du pont. Mais tout ce que je peux dire, c’est que Régina est forte pour faire disparaître ses traces.

Emma : Et pour l’arme du crime, vous avez réussi à remonter jusqu’à elle ?

Sydney : Officiellement elle n’a jamais possédé ou acheté un couteau de chasse.

Emma : Vous avez rien découvert d’intéressant ?

Sydney : Vous en faîtes pas. Je continue à chercher et je lâcherai pas l’affaire avant d’avoir trouvé un truc bien.

Emma retourne auprès de Mary Margaret et de Mr Gold.

Mary Margaret : Je crois que ça vaut mieux.

Mr Gold : Vous avez tout à y gagner.

Mary Margaret : Je vais accepter. Je vais rencontrer le procureur.

Emma : T’es sûre ?

Mary Margaret : Mr Gold a raison. Moi, je sais que je n’ai rien à cacher mais les jurés l’ignorent. Je dois leur montrer quelle personne je suis réellement.

Albert Spencer : Sage décision Mlle Blanchard. Albert Spencer, je suis le procureur général. On peut commencer ?

Mary Margaret : Oui.

------------------------------

Dans la salle d’interrogatoire.

Albert Spencer : Après avoir découvert votre liaison avec son époux, Mme Nolan, la victime, est venue vous voir à l’école pour avoir une explication, c’est exact ?

Mary Margaret : Elle était blessée, elle se sentait trahie.

Albert Spencer : Elle vous a frappé, au visage c’est ça ?

Mary Margaret : Oui, mais c’est…

Albert Spencer : Ca a du vous mettre en colère ?

Mr Gold : Vous n’êtes pas obligée de répondre.

Mary Margaret : Non, ça va. Je n’étais pas en colère, j’étais désolée pour tout le mal que je lui avais fait.

Albert Spencer : Mlle Blanchard, nous ne sommes pas au tribunal. Je ne suis pas là pour vous juger. Vous pouvez être honnête avec moi.

Mr Gold : Nous devrions en rester là.

Mary Margaret : Je suis honnête avec vous.

Albert Spencer : L’épouse de l’homme que vous aimiez vous a humilié devant tout le monde, vous avez forcément éprouvé de la colère à l’égard de Kathryn Nolan.

Mary Margaret : Oui, j’étais un peu en colère… Je…

Albert Spencer : Avez-vous tenté de laisser s’exprimer cette colère ?

Mary Margaret : Bien sûr que non, enfin !

Albert Spencer : J’ai énormément de mal à vous croire.

Mary Margaret : Pourquoi ?

Albert Spencer : Parce que vous vouliez que Kathryn Nolan disparaisse.

Mary Margaret : Je n’ai jamais dit ça !

Mr Gold : Ma cliente ne répondra plus à aucune question aujourd’hui.

Albert Spencer : Votre cliente a accepté cet entretien parce qu’elle affirme n’avoir rien à cacher.

Mary Margaret : Et c’est vrai, je n’ai rien à cacher.

Albert Spencer : Alors répondez ! Vous vouliez qu’elle disparaisse, avouez-le !

Mary Margaret : Non !

Albert Spencer : Même quand elle a essayé de vous séparer, David et vous ? Même quand elle vous a giflé en public ? Même quand à cause d’elle, tout le monde vous à tourné ne dos ?

Mary Margaret : Bien sûr que je voulais qu’elle disparaisse. Si elle était plus là, rien ne nous empêchait d’être ensemble. Alors, oui je le reconnais, c’est ça que vous voulez entendre ?

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Régina s’habille devant le miroir. Cora entre.

Cora : Non, cette tenue n’est pas convenable.

Cora utilise ses pouvoirs pour habiller Régina en robe.

Régina : Mais que fais-tu ?

Cora : Nous avons un invité. Il sera là d’un moment à l’autre.

Régina : Je dois y aller, j’ai une leçon d’équitation avec Daniel.

Cora : Cela peut attendre. Souris maintenant ! Il ne faut pas le décevoir.

Régina : Décevoir qui, mère ?

Cora : Le roi.

Régina : Le roi ? Mais pourquoi nous rend-il visite ?

Cora : Parce que tu as enfin fait ce qu’il fallait ! La fillette que tu as sauvée, est la fille du roi.

Le roi et Henri entrent dans la salle à manger

Le roi Léopold : C’est elle ?

Henri : Oui. Régina, ma chérie, je te présente le père de Blanche-Neige.

Régina fait la révérence.

Le roi Léopold : Non, c’est moi qui devrais m’incliner devant vous. Vous avez sauvé la vie de ma fille. Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour cela. C’est un honneur de vous rencontrer

Le roi s’incline devant Régina.

Cora : Régina, le roi est honoré de faire ta connaissance… Dis quelque chose.

Régina : Oh ! Tout l’honneur est pour moi.

Le roi Léopold : Vous avez de la chance d’avoir une mère qui veille sur vous. Ma chère Blanche possède bien des choses mais n’a hélas plus de mère. Nous l’avons perdu il y a bien longtemps

Régina : Je suis sincèrement navrée.

Le roi Léopold : Et depuis je parcours le royaume à la recherche d’une nouvelle épouse mais je n’avais encore jamais rencontré de femme qui s’intéresse réellement à ma fille… Jusqu’à ce jour.

Le roi prend une bague et se met à genou.

Le roi Léopold : Voulez-vous m’épouser, Régina ?

Cora : Oui… Oui.

------------------------------

Régina entre comme une furie dans l’étable.

Régina : Daniel ! Daniel !

Daniel : Qui a-t-il ?

Régina : Epouse-moi.

Daniel : Pourquoi soudain est-ce si pressant ? Que s’est-il passé ? Tu l’as dit à ta mère ?

Régina : Non. Il est trop tard pour lui dire, jamais elle ne comprendra. La fillette que j’ai sauvée… Est la fille unique du roi et il vient de demander ma main.

Daniel : Que dis-tu ?

Régina : Ma mère a accepté !

Régina pleure.

Régina : Nous n’avons d’autre choix que nous enfuir. Si nous voulons nous marier nous devons partir d’ici pour ne plus jamais revenir.

Daniel : Régina, es-tu bien consciente de ce que cela signifie ? Si tu fais le choix de devenir mon épouse la vie que tu mèneras ne sera jamais celle d’une reine.

Régina : Mais je n’ai pas envie d’être reine… Je t’aime Daniel… tout ce qui m’importe c’est d’être avec toi.

Daniel : Alors si nous devons nous marier… Je veux faire les choses comme elles se doivent.

Daniel prend un anneau sur une selle et la passe au doigt de Régina.

Daniel : Voilà.

Ils s’embrassent et son surpris par Blanche Neige.

Régina : Blanche Neige ? Mais que faîtes-vous ici aussi tard ?

Blanche Neige : Vous m’aviez dit de remonter à cheval dès que possible. Que faîtes-vous avec cet homme ?

Régina : Laissez-moi vous expliquer.

Blanche Neige s’enfuit.

Régina : Non… Oh non ! Blanche ! Revenez !

Régina part à sa poursuite.

------------------------------

Régina court après Blanche Neige.

Régina : Blanche ! Blanche ! Attendez ! Blanche !

Blanche Neige trébuche et tombe, elle est en pleurs.

Régina : Oh non !

Régina la rattrape.

Régina : Vous allez bien ?

Blanche Neige : Non !

Régina : Venez !

Blanche Neige : Non ! Pourquoi avez-vous embrassé cet homme ? Comment avez-vous pu ? Vous êtes sensée épouser mon père et être comme une nouvelle mère pour moi !

Régina : Je vous en prie. Ecoutez-moi. Allons. Votre père, le roi Léopold est généreux, juste et bienveillant… Mais hélas, je ne l’aime pas.

Blanche Neige : Cela n’a aucun sens… Pour quelle raison ?

Régina : L’amour ne fonctionne pas ainsi… L’amour… Le véritable amour… Est magique… Il ne s’agit pas de magie ordinaire mais de la forme de magie la plus puissante au monde… C’est l’amour qui crée le bonheur.

Blanche Neige : Et l’homme avec qui vous étiez dans les écuries… Vous l’aimez vraiment ?

Régina : Je l’aime de tout mon cœur, oui.

Blanche Neige : Alors vous devez l’épouser… Je vais de ce pas le dire à mon père.

Régina : Non… Non. Non. Non. Ne faîtes pas cela !

Blanche Neige : Mais pourquoi ? Je suis certaine qu’il comprendra

Régina : Mais d’autres ne comprendront pas. Ma mère n’approuvera pas cette union, elle s’y opposera.

Blanche Neige : Alors vous allez vous enfuir ?

Régina : Si nous voulons vivre notre amour au grand jour, nous n’avons pas le choix… Blanche… Savez-vous ce qu’est un secret ?

Blanche Neige acquiesce.

Régina : Alors s’il vous plait, si vous voulez vraiment m’aidez…

Blanche Neige : C’est ce que je veux.

Régina : Vous devez taire ce que vous avez vu… Vous devez garder tout cela secret… En êtes-vous capable ?

Blanche Neige : Oui, je crois.

Régina : Il faut que vous en soyez certaine… Vous ne devrez jamais en parler à qui que se soit… Et surtout vous ne devrez jamais le dire à ma mère… Pouvez-vous faire cela pour moi ?

Blanche Neige : Oui. Je vous le promets.

Blanche Neige enlace Régina.

-[Storybrooke]-

Emma feuillette le livre d’Henri sur les docks. August arrive.

August : Qu’est ce que vous faîtes ?

Emma : J’essaie de me raccrocher à quelque chose.

August : Vous chercher toujours à prouver que votre amie est victime d’un coup monté ?

Emma : Chaque fois je crois que j’ai une piste prometteuse et au final ça mène nul part. J’ai toujours pensé que j’avais de l’instinct pour… Ce genre de truc… Des supers pouvoirs… Maintenant j’en suis plus si sûre.

August : A vous entendre, on dirait que vous avez la panne de l’écrivain… Sauf que vous, vous n’écrivez pas.

Emma : Peut-être bien.

August : En général quand ça m’arrive… J’essaie de relire tout ce que j’ai déjà écrit au lieu de chercher à tout prix à avancer… Et des fois je finis par trouver un reste d’inspiration quelque part.

Emma : Il faut que je reprenne tout à zéro ?

August : Quand je commence à écrire, j’ai souvent une première idée et au bout d’un moment, il arrive que j’aie une autre idée qui change tout.

Emma : Vous avez plus le même point de vue.

August : Ouais, c’est ça… Quand tout à commencé, c’était quoi l’objet de votre enquête ?

Emma : Une personne disparue.

August : C’est devenu un meurtre… Ensuite un coup monté… Si vous aviez su tout ça, peut-être que vous auriez abordé cette affaire d’une autre manière.

Emma se lève.

August : Où vous allez ?

Emma : Sur les lieux du crime.

August : Je vais vous y conduire.

Emma : Non, ça va.

August : Ne dîtes pas de bêtises, vous n’avez pas dormi depuis des jours, et puis soyons clair… C’était mon idée au départ.

------------------------------

August conduit Emma jusqu’au Pont à Péage.

Emma : Ruby a trouvé la boîte contenant le cœur, juste là sur la rive.

August a mal à la jambe.

Emma : Qu’est-ce qu’il y a ?

August : Rien.

Emma : Comment ça rien ? Laissez-moi regarder.

August : Non, non, ça va, c’est seulement une crampe… Je vais marcher un peu ça va passer. Désolé. Ca doit pas être évident pour vous de revenir ici.

Emma : Ouais, c’est rien de le dire.

August : Je vous connais à peine mais j’ai cru comprendre qu’excepté Henry, Mary Margaret est pour vous ce qui se rapproche le plus d’un parent proche… Vous avez le droit de le reconnaître.

Emma creuse dans le trou où était enterrée la boîte.

Emma : Hey ! Venez voir.

Emma a trouvé un morceau de ferraille.

August : C’est quoi ?

Emma : C’est un indice… Un bout de pelle… Elle a du se casser contre une pierre… Si on trouve la pelle d’où provient ce fragment, on pourra prouver que Mary Margaret a pas enterré le cœur et qu’elle est innocente.

August : Et je parie que vous, vous savez déjà à qui cette pelle appartient.

------------------------------

Régina va voir Henry dans sa chambre pour s’assurer qu’il dort bien. Elle referme la porte, Henry se lève et prend son talkie walkie.

Henry : L’aigle est dans le nid et le colis a été livré.

Dehors, devant la maison.

Emma : Henry, j’ai laissé le cahier de code chez moi.

Henry : Bon… Elle est sous la douche et les clés sont sous le paillasson.

Emma prend la clé.

Emma : Surtout ne touchez à rien.

------------------------------

Emma et August entre dans le garage de la maison de Régina. Ils cherchent la pelle cassée. Emma la repère.

Emma : Hey ! Regardez !

Emma sort le morceau de pelle et le pose sur la pelle de Régina, ça concorde parfaitement.

Emma : On la tient.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche Neige se trouve dans le château de Cora. Elle touche une orchidée.

Cora : Doucement mon enfant. Les fleurs sont si délicates… Il faut être douce avec elles… Si vous voulez qu’elles poussent, il ne faut pas trop les déranger.

Blanche Neige : Toutes mes excuses.

Cora : Ce n’est rien… Je ne veux que votre bien, vous n’avez aucune raison de me craindre… Peut-être pourriez-vous être demoiselle d’honneur au mariage ? J’ai constaté que Régina et vous étiez devenues très proches… Je suis certaine qu’elle sera une très bonne mère pour vous.

Blanche Neige : Elle est très gentille avec moi.

Cora : Oui… Cela me fait plaisir que vous partagiez déjà… Tous vos secrets… Il y a une chose que vous pourriez peut-être m’aider à comprendre… Pourquoi s’est-elle éloignée de moi ?

Blanche Neige : Que voulez-vous dire ?

Cora : Une mère sent ces choses là, je sais que Régina chercher à m’éviter… Je l’aime plus que tout au monde… Seulement je ne sais que faire, elle refuse mon aide. Je vois pourtant qu’elle est malheureuse… Vous en aurait-elle parlé ? Je serais prête à tout pour faire son bonheur.

Blanche Neige : Prête à tout, vraiment ?

Cora : Oh, bien sûr… Le roi m’a confié ce qui est arrivé à votre pauvre mère… Et il m’a dit à quel point elle vous aimait… La perdre a vraiment dû être affreux.

Blanche Neige : Plus encore que cela.

Cora : Mais j’avoue qu’en l’écoutant, j’ai eu l’impression qu’il parlait de ce que je vis avec Régina… Je ne veux pas que nous nous perdions l’une l’autre… Si je pouvais lui montrer ce que je ressens… Que malgré nos différents, la seule chose qui m’importe, c’est son bonheur.

Blanche Neige : Alors ne l’obliger pas à se marier.

Cora : L’obliger ?

Blanche Neige : Elle n’a jamais été amoureuse de mon père… Son cœur appartient à un autre… Elle m’a fait promettre de n’en parler à personne… Mais elle vous perdra si je ne dis rien… Et cette idée m’est insupportable… Nul ne mérite cela.

Cora : Oh ! Douce Blanche Neige, n’ayez crainte… Elle ne me perdra jamais… Vous pouvez tout me dire… Vous devez tout me dire.

-[Storybrooke]-

Emma est à la porte de Régina qui lui ouvre.

Régina : Que puis-je pour vous, shérif ?

Emma : J’aimerais que vous ouvriez votre garage pour moi.

Régina : Et pourquoi je ferais ça ?

Emma : Parce que j’ai un mandat qui dit que vous n’avez pas le droit de refuser.

Régina : Et pour quel motif ?

Emma : J’ai trouvé ça là où le cœur a été enterré. J’y suis retournée pour voir si le meurtrier avait laissé des indices derrière lui… Et ensuite, j’ai reçu l’appel anonyme d’une personne qui dit vous avoir vu creuser près du pont le péage le jour où on a retrouvé le cœur.

Régina : Un appel anonyme ?

Emma : Oui, j’y peux rien si la personne a pas voulu donner son nom. J’imagine qu’elle avait peur de vous mettre en rogne.

Régina : Mm.

Emma : Alors ouvrez le garage ou je me débrouille pour le faire moi-même.

------------------------------

Régina emmène Emma au garage. Emma entre pour trouver la pelle cassée mais elle a été remplacée.

Emma : Où elle est passée ?

Régina : Où est passé quoi ?

Emma : Vous saviez que j’allais venir.

Régina : Comment aurais-je pu le savoir ?

Emma : Mary Margaret est quelqu’un de bien, c’est ignoble ce lui faire ça !

Régina : Mlle Blanchard est une menteuse doublée d’une meurtrière… Vous pouvez m’accuser de tout ce que vous voulez… Ca n’y changera rien… Elle va bientôt payer pour ce qu’elle a fait… Cette femme ne pourra plus jamais détruire des vies, elle va enfin être mise hors d’état de nuire.

------------------------------

Emma frappe à la porte d’Auguste qui vient lui ouvrir.

August : Salut !

Emma : Pourquoi vous avez fait ça ? Comment vous avez pu me faire ça à moi, à Mary Margaret ?

August : Oh ! Doucement ! Qu’est-ce que vous… Vous faire quoi ?

Emma : La pelle était plus là quand je suis arrivée. Régina avait été prévenue.

August : Et vous, vous croyez que c’est moi qui l’aie prévenue ?

Emma : Vous étiez le seul à savoir pour la pelle.

August : A vrai dire, j’espérais que vous auriez assez foi en moi pour savoir que je ne vous aurais jamais trahie.

Emma : Pourquoi je vous croirais ? Comment je peux être sûre que vous m’avez pas menti ? Pour ça et tout le reste ?

August : Je ne suis pas un menteur.

Emma : C’est exactement ce qu’un menteur dirait.

Emma s’en va.

------------------------------

Mary Margaret est dans sa cellule, elle pleure. Régina la rejoint.

Régina : Dure journée ?

Mary Margaret : Qu’est-ce que vous faîtes ici ?

Régina : Je voulais vous voir tant que je le peux encore.

Mary Margaret : Qu’est-ce que ça veut dire ?

Régina : Simplement que le procès commence demain et qu’il ne devrait pas durer bien longtemps… Ensuite on vous enverra loin de Storybrooke et je sais que plus jamais, je ne vous reverrai… Ah ! Je veux savourer ça tant que vous êtes encore là.

Mary Margaret : Savourez quoi ?

Régina : La justice.

Mary Margaret : La justice ? Pour vous, c’est ça la justice ? Voir un être innocent souffrir ?

Régina : Alors vous pensez réellement que c’est ce que vous êtes ? Un être innocent ?

Mary Margaret : Je le suis. Je suis innocente ! Je sais pas à quoi vous jouer. Je me demande ce que j’ai bien pu vous faire pour que vous m’en vouliez à ce point là ! Mais je vous demande pardon. Je suis vraiment désolée.

Régina : Les excuses ne sont pas acceptées.

Mary Margaret : Les laissez pas me jeter en prison, s’il vous plait. J’ai pas mérité ça. J’ai pas tué Kathryn.

Régina : Oh, je sais voyons… Mais vous méritez ce qui vous arrive.

Régina s’en va.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Régina accourt à l’écurie pour retrouver Daniel.

Daniel : Es-tu prête ?

Régina : Allons-nous--en.

Cora apparaît devant eux.

Cora : Tu aurais pu au moins laisser un mot.

Cora repousse Daniel et Régina dans l’écurie. Elle ferme les portes pour les empêcher de sortir.

Régina : Mère, je…

Cora : Silence ! Tu t’enfuis de la maison en pleine nuit croyant que je me m’apercevrais de rien. Comment oses-tu ?

Régina : Il est devenu presque impossible de te parler. Laisse la magie de côté un instant et écoute-moi… Ce que je souhaite, c’est épouser Daniel.

Cora : Oh…Allons, tu ne sais pas de quoi tu parles… Moi je le sais… Je n’ai pas fait tout ces efforts, ces sacrifices visant à te mener aux portes de la gloire pour que tu finisses par épouser un simple subalterne.

Régina : C’est de ma vie qu’il s’agit !

Cora : Petite écervelée ! Ta vie m’appartient ! Après tout ce que j’ai du faire, les marchés que j’ai du conclure pour nous sortir de la pauvreté, nous offrir cette vie, tu oses me dire que tu n’en veux pas !

Daniel : Surtout soit forte, Régina.

Régina : Ta magie ne réussira pas à nous séparer. Je l’aime.

Daniel : Et j’aime votre fille.

Cora : Et moi plus encore.

Régina : Si tu m’aimais, tu ne chercherais pas à nous séparer.

Cora : Et toi si tu m’aimais, tu ne tenterais pas de fuir.

Régina : Je regrette, mais c’est de mon bonheur qu’il s’agit ! Et nous partons !

Cora : Non ! Tu restes ici.

Régina : Que comptes-tu faire ? Tu veux nous emprisonner dans cette écurie pour toujours ? Parce que rien n’entamera notre détermination.

Cora : Tu es sûre de toi ? Ta décision est prise ? Cela suffira à te rendre heureuse ?

Régina : Je le suis déjà.

Cora : Alors comment pourrais-je m’y opposer ?

Régina enlace sa mère.

Régina : Merci du fond du cœur.

Cora : Daniel… Si vous voulez passer votre vie ensemble, fonder une famille… Il y a un principe crucial que j’aimerais vous transmettre ce soir… Concernant le rôle des parents… Votre préoccupation première doit toujours être le bien de vos enfants.

Daniel : Merci… Je comprends… Car c’est la votre en ce moment.

Cora : Ouais, en effet.

Cora arrache le cœur de Daniel.

Régina : Mère ! Non ! Non !

Cora écrase le cœur de Daniel.

Régina : Daniel… Mère pourquoi as-tu fais cela ?

Cora : Parce que c’est ainsi que tu auras ta fin heureuse.

Régina : Quelle fin heureuse ?

Cora : Fais-moi confiance. Je sais cela mieux que personne… L’amour est une faiblesse, ma chérie… Il semble bien réel aujourd’hui, il l’est toujours les premiers temps, mais c’est une illusion, il se fane et après il ne te reste plus rien… Mais le pouvoir… Le véritable pouvoir dure toujours… Et tu n’as plus besoin de personne pour obtenir ce que tu désires… Je t’ai sauvée, ma chérie.

Régina : Non, tu as gâché ma vie, au contraire. J’aimais réellement cet homme. Je l’aimais !

Cora : Il suffit ! Je ne souffrirais pas davantage ces lamentations ! Maintenant ressaisis-toi ! Sèche tes larmes et mets-toi un peu d’eau sur le visage… Parce que très bientôt, tu vas devenir reine.

------------------------------

Des servantes apprêtent Régina pour son mariage. Blanche Neige regarde la scène.

Blanche Neige : Oh ! Quel enchantement ! Il n’y a aucun doute, vous êtes réellement la plus belle de tout le royaume.

Régina : Hum… Merci, c’est gentil.

Blanche Neige : J’espère que le jour de mon mariage, je serais aussi belle que vous aujourd’hui.

Régina : Je suis sûre que vous le serez.

Blanche Neige : Et je sais que vous serez la plus heureuse des femmes avec Daniel.

Régina : Pardon ?

Blanche Neige : Vous voyez, j’étais convaincue que votre mère vous laisserait l’épouser dès qu’elle saurait que votre bonheur en dépend… Dès qu’elle saurait à quel point vous l’aimez ! Vous avez une mère admirable… Elle est vraiment prête à tout pour faire votre bonheur.

Régina : Blanche… Je… Lui avez-vous… Parlé… De mes sentiments pour Daniel ?

Blanche Neige : Oui.

Régina : Mais je… Je vous avais demandé… De manière explicite de ne rien lui dire.

Blanche Neige : Veuillez m’excuser… Mais je ne voulais pas que vous perdiez votre mère… Comme j’ai perdu la mienne… Vous m’en voulez ?

Régina : Non… Je ne vous en veux pas du tout… Vous vouliez simplement m’aider.

Blanche Neige : Mm.

Régina : Toutefois je ne vais pas épouser Daniel. Je porte cette robe pour votre père.

Blanche Neige : Mais… Je croyais… Que vous étiez amoureuse ?

Régina : Je le croyais aussi… Mais j’avais tord… Daniel s’est enfui sans moi… Ce qu’il y avait entre nous, ne signifie rien… C’était une idylle sans lendemain… L’amour n’obéit à aucune règle, c’est ce qui le rend si imprévisible. Il arrive parfois qu’il naisse là où personne ne l’attendait… Ce qui m’unit aujourd’hui à votre père est d’autant plus précieux qu’il ne s’agit pas seulement de lui et de moi, mais bien de nous trois… Nous allons former une famille.

Blanche Neige : Vraiment ?

Régina : Bien sûr, chère enfant… Je vais bientôt devenir votre belle-mère et rien ne pourrait me faire plus plaisir.

Blanche Neige : A moi aussi.

Blanche Neige enlace Régina. Cora est au fond de la pièce.

Cora : Blanche… Votre père veut que vous retourniez dans votre chambre… Vous devez aider à faire vos bagages et vous préparer pour le voyage. Nous partons demain à la première heure.

Blanche Neige : Vous allez beaucoup vous plaire au château toutes les deux.

Cora : J’en suis certaine.

Blanche Neige s’en va.

Cora : Tu t’en es très bien sorti, ma chérie… Tu apprends vite.

Régina : Je dois me changer… Je ne voudrais pas abîmer ma robe avant le grand jour.

Cora : Je suis extrêmement fière de toi.

Régina : Tu savais que le roi Léopold devait traverser nos terres ces jours-ci… L’étalon que montait Blanche Neige ne s’est pas emballé tout seul ? N’est-ce pas ?

Cora : Je ne vois pas du tout où tu veux en venir.

Régina s’en va.

Régina : J’aurais dû la laisser se tuer sur ce cheval.

-[Storybrooke]-

Chez elle, Régina tient l’anneau que Daniel lui avait offert.

Régina : Cette fois nous l’avons eu, Daniel… Nous l’avons eu.

------------------------------

Au commissariat des policiers sont venus chercher Mary Margaret.

Emma : Mary Margaret…

Ils emmènent Mary Margaret sous les yeux d’Emma et Mr Gold.

Emma : Vous m’aviez dit que vous pouviez régler ça… C’est pour ça que j’ai fait appel à vous, pour que vous empêchiez Régina de gagner.

Mr Gold : Elle n’a pas encore gagné.

Emma : C’est plus qu’une question d’heure. Je vous ai fait confiance et mon amie va le payer très cher.

Mr Gold : Ecoutez, je sais que c’est un moment difficile… Mais c’est loin d’être terminé. Ayez la foi, il me reste assez de temps.

Emma : Assez de temps pour quoi ?

Mr Gold : Pour que je fasse un tour de magie.

Mr Gold s’en va. Emma entre dans son bureau et brise le vase de fleur. Elle trouve le micro que Sydney avait caché dans les fleurs.

------------------------------

Emma retrouve August devant chez Granny.

Emma : Pardon. Je suis désolée.

August : Désolée de quoi ?

Emma : D’avoir douté de vous… Je me suis trompée.

Emma montre un sachet à August.

August : Qu’est-ce que c’est ?

Emma : Une preuve… Une preuve que j’ai pas accordé ma confiance aux bonnes personnes… J’aurais dû vous écouter… Ce micro a été placé par Sydney.

August : Qui, le type du journal ?

Emma : J’aurais dû le voir.

August : Non… Faut pas vous en vouloir pour ça, Emma… Des fois on a du mal à voir ce qu’on a juste devant les yeux mais… Je savais que vous y arriveriez.

Emma : En tout cas j’essaie.

Ruby crie. Ils se précipitent vers elle.

------------------------------

Emma : Ruby ? Qu’est-ce qu’il y a ?

Ruby : Elle est dans la ruelle…

Emma : Qui, elle ? De qui tu parles ?

August : Hé ! Ca va aller.

Emma court voir ce qu’à vu Ruby. Elle voit un corps allongé sur un parking. Elle le retourne. August et Ruby arrivent.

Emma : Kathryn ?

Par Emmalyne

–[Real World]–

(Regina is in her office fiddling with a ring. She holds it to her lips, when Mr. Gold enters.)

Mr. Gold: Remembrance of things past?

Regina: What do you want?

Mr. Gold: I need a favour.

(Text at the bottom displays ‘One Week Ago’.)

Regina: You need a favour from me?

Mr. Gold: Well, as you know, there are battery charges against me…pending. I really don’t relish the thought of spending any more time locked up in a cage. Now, someone with your influence can make the D.A. suddenly realize what a flimsy case they have. Isn’t that right… Your Majesty?

Regina: What do I get out of it?

Mr. Gold: Help, with your Mary Margaret problem. You see, I’ve noticed that no matter how hard you seem to try to stop them, she and her ‘charming’ friend just keep finding ways to be together.

Regina: What are you suggesting?

Mr. Gold: If you want to inflict pain… Then you must inflict pain. If something tragic were to happen to David’s wife, and if Mary Margaret should take the blame-

Regina: She’d be ruined.

Mr. Gold: And you’d have your victory, at last.

Regina: A trial could be very messy.

Mr. Gold: A trial? Who said anything about a trial? Now, once Miss Blanchard has been incarcerated, you can plant one of your lovely skeleton keys in her cell. And, once she tries to leave Storybrooke, well… We all know what happens to people who attempt to leave town.

Regina: Give me one good reason why I should trust you.

Mr. Gold: Because I always honour my agreements. Do we have a deal?

–[Fairy Tale World]–

(A younger version of the Evil Queen is practicing horseback riding as Henry I watches. She jumps over several barricades, and then comes to a stop near her father. She gets off and hugs him.)

Henry I: That’s beautiful, sweetheart.

Evil Queen: Thank you, daddy.

(Cora approaches them, while Daniel, who is holding a saddle, trails behind her.)

Cora: Beautiful? I’d hardly call that beautiful.

Evil Queen: You didn’t like it, mother?

Cora: You ride like a man. A lady should be graceful. You should use a saddle.

Evil Queen: I was just having fun.

Cora: Well, you’re getting a little old for fun. Who’s going to want to marry you when you behave like a commoner?

Henry I: Honey, please leave her alone.

Cora: Stop coddling her. She’s becoming an old maid. All the other girls her age are married. I had such high hopes.

Daniel: Milady, perhaps this saddle-

Evil Queen: I’m done riding for the day. And don’t ever interrupt me and my mother again.

(The Evil Queen hands over her horse to Daniel, who leads the horse away.)

Evil Queen: Why do you always have to criticize me?

Cora: I’m not criticizing you – I’m helping you.

(The Evil Queen goes to leave.)

Cora: Don’t you walk away from me.

(Cora uses her magic to lift the Evil Queen off of the ground and bring her closer.)

Evil Queen: Mother! You know I don’t like it when you use magic.

Cora: And I don’t like insolence. I’ll stop using magic, when you start being an obedient daughter.

Evil Queen: Why can’t I just be myself?

Cora: Oh, because you can be so much more. If you’d just let me help you…

Evil Queen: I don’t care about status. I just want to be-

(Cora magically wraps the reins around the Evil Queen, cutting off her air supply.)

Henry I: Cora, please.

Evil Queen: Please… I’ll be good.

Cora: Excellent. That’s all I wanted to hear.

———–

(In the stable, Daniel is brushing one of the horses. The Evil Queen enters after her encounter with her mother.)

Evil Queen: Daniel. I’m sorry I snapped at you.

Daniel: That’s alright. You’ll just have to find some way to make it up to me.

(They kiss.)

–[Real World]–

(Emma is leaving Granny’s Diner, when David calls out to her. The two of them talk as they walk to her car.)

David: Emma. Hey.

Emma: David, I don’t have time.

David: No, I-I understand. It’s Mary Margaret. How’s she doing?

Emma: How do you think she’s doing?

David: Well, I think the last time we spoke, she didn’t quite get what I meant.

Emma: Oh, you mean that you basically told her you thought she might be guilty?

David: Look, it’s this situation. It’s been confusing and horrible for everyone. But, Emma, I don’t think she’s guilty. I need her to know that. Can I see her?

Emma: She doesn’t want visitors.

David: You mean me. She doesn’t want to see me.

Emma: Honestly, David. I’m sure your heart is in the right place, but the last thing she needs right now is words of encouragement from you.

David: What does she need?

Emma: A miracle.

———–

(At the station, Mary Margaret is sleeping in her cell. When she wakes up, she sees Regina watching her.)

Regina: They say only the guilty sleep in prison.

MMB: What are you doing here? Where’s Emma?

Regina: She hasn’t arrived yet. I just wanted to stop by to offer you a chance. A chance to spare yourself and this town the messiness of a trial. The chance to confess.

MMB: But I didn’t kill Kathryn. Why won’t anyone believe me?

Regina: The murder weapon was found in your apartment, your fingerprint was on the box containing Kathryn’s heart… Shall I go on? Why not, for once, make it easier on everyone? Because confession or not, you’re leaving Storybrooke.

MMB: And you like that. Why? Why do you take such pleasure in this? What did I ever do to you to make you hate me so much?

–[Fairy Tale World]–

(By horseback, the Evil Queen meets with Daniel in a field. She gets off to greet him.)

Daniel: I thought we could take a ride to Firefly Hill. We can make it by sundown, have a picnic-

Evil Queen: I can’t. I have to be back in an hour – tea time. A lady never misses her tea time.

Daniel: This is absurd. Stealing kisses between lunch and tea? When are you going to tell your parents about us?

Evil Queen: It’s not my parents. It’s her.

Daniel: I don’t understand. So, I work in the stables. She started out as the daughter of a miller. Wouldn’t she, of all people, understand?

Evil Queen: She does. But… But, she thinks one’s trajectory needs to keep moving up and…

Daniel: And I’m down.

Evil Queen: She believes that, Daniel. I know better.

Daniel: Regina, tell her. She’ll get over it. What can she do?

Evil Queen: Have you not seen her magic? Th-The real question is, what can’t she do?

Daniel: Who cares about magic? True love is the most powerful magic of all. It can overcome anything.

(A distressed voice calls out for help.)

Snow White: Help!

Evil Queen: Shh. Someone’s here.

(A younger Snow White flies past them on an out of control horse.)

Snow White: Somebody, help me!

(The Evil Queen gets on her horse and chases after Snow White.)

Snow White: Come on, please, stop! Help me! Help! Help me! Please help me!

(The Evil Queen eventually catches up with the runaway horse. She extends her hand to Snow White.)

Evil Queen: Give me your hand!

(Snow White takes the Evil Queen’s hand, who then pulls her onto her own horse. Snow White’s former horse continues to run, while the Evil Queen’s comes to a stop. Snow White tumbles off the horse and the Evil Queen goes to assist her.)

Evil Queen: It’s okay, dear. You’re safe.

Snow White: You saved my life.

Evil Queen: Are you alright?

Snow White: Yes. But I’ll never ride again.

Evil Queen: Nonsense. The only way to overcome fear is to face it. To get back on that horse as soon as possible.

Snow White: Thank you.

Evil Queen: Regina.

Snow White: I’m Snow. Snow White.

(Snow White hugs her.)

–[Real World]–

(At the station, Mary Margaret is sitting in her cell, while Emma and Mr. Gold argue.)

Emma: A pretrial interview with the prosecution? Explain to me how that is a good idea.

Mr. Gold: The D.A. merely wishes to ask Miss Blanchard a few questions.

Emma: She’s done answering questions. And why are we kissing up to the D.A.? Why aren’t we going after Regina? She’s the one who’s setting up Mary Margaret.

Mr. Gold: And what proof do we have of that, Sheriff? Just because you found the Mayor’s skeleton key in the cell, doesn’t mean we can prove she put it there.

Emma: So, what’s your plan?

Mr. Gold: I believe our best chance of winning this case is to employ our most valuable asset.

MMB: What’s that?

Mr. Gold: Well, that’s you, dear. A sweet, kind, elementary school teacher. Doesn’t exactly fit the prototype of a killer, now, does it?

Emma: That’s how you’re going to get her acquitted? By using her personality?

Mr. Gold: Perception is everything, Miss Swan – not just in the courtroom, but in life. As such, I’m sure you can imagine how the jury would perceive Miss Blanchard, if she agreed to cooperate with the District Attorney. These things engender trust. It shows the jury she’s at least trying-

(Sidney enters with a vase of flowers, and interrupts the conversation.)

Sidney: Emma? Oh, I’m sorry to interrupt. I just, uh, came by to drop these off. I thought they might brighten the place up.

(Sidney goes into Emma’s office to set the vase down. Emma joins him.)

Emma: What did you find?

Sidney: Nothing. I-I’m sorry, Emma. I tried, I really did. I looked into her phone records. I talked to the people at the Toll Bridge. But look, what can I say? Regina knows how to cover her tracks.

Emma: What about the murder weapon? You find anything tying her to that?

Sidney: From what I can tell, she never bought or owned a hunting knife.

Emma: That’s all you were able to uncover?

Sidney: Don’t worry – I’m going to keep digging. And I won’t stop until I do find something.

(Sidney leaves and Emma returns to Mr. Gold and Mary Margaret.)

MMB: I’m going to do it. I’m going to talk to the D.A.

Emma: Are you sure?

MMB: Mr. Gold’s right. I know I have nothing to hide, but no one else does. I need to let people see me for who I am.

(The D.A., Albert Spencer, and Regina enter.)

Albert: Excellent decision, Miss Blanchard. My name is Spencer. I’m the District Attorney. Shall we begin?

MMB: Yeah.

———–

(Mary Margaret, Mr. Gold, and Albert are in an interrogation room. Regina and Emma watch from behind a large window. They listen to the conversation through a speaker.)

Albert: After she learned about your affair, Misses Nolan, the deceased, came to your school to confront you. Is that correct?

MMB: She was hurt, and she felt betrayed.

Albert: She struck you… In the face, was it?

MMB: Yes, but-

Albert: That must’ve made you angry.

Mr. Gold: You… You don’t have to answer that.

MMB: No, it’s okay. I was not angry. I was sorry for all the pain I had caused her.

Albert: Miss Blanchard, this is not a courtroom. I’m not here to judge you. You can be honest with me.

Mr. Gold: Shall we end this?

MMB: I am being honest with you.

Albert: The wife of the man you loved humiliated you in a public forum. Surely, you must have felt some anger towards Kathryn?

MMB: Yes, I was angry-

Albert: And did you ever think about acting upon that anger?

MMB: Of course not.

Albert: I have a hard time believing that.

MMB: Wh… Why?

Albert: Because you wanted Kathryn Nolan gone.

MMB: I never said that.

Mr. Gold: Alright. My client is answering no more questions for the day.

Albert: Your client agreed to this interview because she claimed she had nothing to hide.

MMB: I don’t have anything to hide.

Albert: Then, what is your answer? You wanted Kathryn gone, didn’t you?

MMB: No.

Albert: Even after she tried to keep you and David apart? After she slapped you in public? After she made you a pariah in your own town?

MMB: Yes, of course I wanted her gone. She was the only thing keeping us apart. So, yeah, I wanted her gone. Is that what you want to hear?

–[Fairy Tale World]–

(The Evil Queen is dressed in her usual riding outfit. She checks herself over in the mirror, when Cora enters.)

Cora: No, this won’t do.

(Cora magically engulfs the Evil Queen in a puff of purple smoke. When the smoke clears, her riding outfit has been transformed into a gown and her hair has been let down.)

Evil Queen: What are you doing?

Cora: We have a guest. He’ll be here any moment.

Evil Queen: I can’t. I have a riding lesson with Daniel.

Cora: Well, that’s been canceled. Now, smile. We don’t want to disappoint him.

Evil Queen: Disappoint who?

Cora: The King.

Evil Queen: The King? Why is the King coming?

Cora: Because you’ve finally done something right. That little girl you saved? Is the King’s daughter.

(Cora leads the Evil Queen to where Henry I, King Leopold, and his escorts are waiting.)

King Leopold: Is that her?

Henry I: Yes. Regina, honey, this is Snow White’s father.

(Cora bows. The Evil Queen starts to kneel, but King Leopold stops her.)

King Leopold: No. It is I who should bow to you. You saved my daughter’s life. There is no way to repay that debt. It is an honour to meet you.

Cora: Regina, dear, the King’s honored to meet you. Say something.

Evil Queen: The honour is mine.

King Leopold: You’re quite lucky to have a mother who looks out for you. My dear Snow has many things, but a mother is not one of them. We lost her years ago.

Evil Queen: I’m so sorry.

King Leopold: Since then, I have scoured the land looking for a wife. I’ve yet to find a woman with an interest in my daughter… Until now.

(King Leopold turns around and takes a ring from one of his guards. He goes down on one knee and proposes.)

King Leopold: Will you marry me, Regina?

(Henry I silently shakes his head, but Cora ignores him.)

Cora: Yes. Yes.

———–

(The Evil Queen abruptly enters the stables to find Daniel.)

Evil Queen: Daniel?

(Daniel appears.)

Evil Queen: Daniel!

Daniel: What is it?

Evil Queen: Marry me.

Daniel: Regina, what are you doing? What’s happened? Did you tell your mother?

Evil Queen: No. Now, I can never tell her. She won’t understand. That girl I saved…was the King’s daughter. And now, he’s proposed to me.

Daniel: What?

Evil Queen: My mother accepted! The only way out is to run. For us to leave this place, for us to be married, for us to never come back.

Daniel: Regina… Do you understand what that would mean? Life with a stable boy is a far cry from a life as Queen.

Evil Queen: Being Queen means nothing. Daniel… All I care about is you.

Daniel: Then, if I am to marry you, we must do this properly.

(Daniel goes over to one of the saddles and unclips a ring. He then puts in on her ring finger.)

Daniel: Here.

(They kiss, but break apart when a noise disturbs them. They see Snow White at the entrance to the stables.)

Evil Queen: Snow! Dear, what are you doing?

Snow White: You said to get back on the horse and… What are you doing with him?

Evil Queen: Snow, I can explain.

(Snow White takes off.)

Evil Queen: No, no, no. Snow! Snow!

(The Evil Queen chases after Snow White through the forest. Snow White trips and the Evil Queen catches up to her, who then tries to help her.)

Evil Queen: Snow! Snow! Wait! Snow! Snow! Are you okay?

Snow White: No. No. Why were you kissing that man in the stable? You’re to marry my father. You’re to be my mother.

Evil Queen: Oh, Snow, please. Listen to me. Hey. Your father, King Leopold, he’s a kind and fair man… But I don’t love him.

Snow White: I don’t understand. Why not?

Evil Queen: Love doesn’t work that way. Love, true love, is magic. And not just any magic – the most powerful magic of all. It creates happiness.

Snow White: And that man in the stables… You love him?

Evil Queen: With all my heart.

Snow White: Then you must marry him. I will go tell Father right away.

(Snow White goes to get up, but the Evil Queen stops her.)

Evil Queen: No, no, no, no. You can’t.

Snow White: Why not? Surely he’ll understand.

Evil Queen: Perhaps. But not everyone will. My mother, for one. She’ll stand in the way.

Snow White: That’s why you’re running.

Evil Queen: It’s the only way our love can survive. Snow, do you know what a secret is?

(Snow White nods.)

Evil Queen: If you really, truly want to help me…

Snow White: I do.

Evil Queen: Then, what you saw, what I told you – you must keep it a secret. Can you do that?

Snow White: I think so.

Evil Queen: I need you to be certain. You can never speak of this. And, above all, you mustn’t tell my mother. Will you do that for me?

Snow White: Yes, I promise.

–[Real World]–

(At the pier, Emma is sitting on a bench and reading through Henry’s book. August walks up to her.)

August: What you doing?

Emma: Grasping at straws.

August: Still trying to find a way to prove your friend’s been framed?

Emma: Every time I go down a path I think leads somewhere, it ends up being a dead end. I used to think I had these great instincts… Superpower. Ah, I don’t know.

August: It sounds like you got a case of writer’s block. Only without the whole writing part.

Emma: Maybe.

August: You know, when I get struck by a block, I usually reread what I’ve done, rather than plow ahead blindly. Sometimes, I find there’ll be a little nugget of inspiration left behind.

Emma: You mean start over?

August: I mean, when I start writing, I usually have one idea. And then, in the middle, I may get another idea, and things are different.

Emma: So, your perspective changes.

August: Exactly. When you started this investigation, what was it about?

Emma: A missing person. Then, it became a murder, and then a cover-up.

August: If you knew that then, maybe you would have approached things differently.

(Emma gets up.)

August: Where you going?

Emma: Scene of the crime.

August: I’ll drive.

(August follows her.)

Emma: No, I’m fine.

August: No, you’re not. You haven’t slept in days. And, let’s be honest – it was my idea.

———–

(August and Emma drive on August’s motorcycle to the Toll Bridge. The two of them walk down an incline to the spot under the bridge where the heart was found.)

Emma: Ruby found the box with the heart right over here, just by the shore.

(August grimaces in pain.)

Emma: What’s wrong?

August: Nothing.

Emma: It doesn’t seem like nothing. Here, let me look.

August: No, it’s okay. It’s just a shin splint. Just…let me walk it off. Sorry. I know this must be hard on you.

Emma: Yeah, that’s an understatement.

(Emma begins to clear rocks away from the heart site.)

August: I don’t know you that well, but, it seems to me, that aside from Henry, Mary Margaret’s the closest thing to family you’ve got. It’s okay to admit it.

Emma: August, look.

(Emma pulls a piece of metal out of the sand where the heart was buried.)

August: What is it?

Emma: It’s a shard. From a shovel. Must’ve broken off when it hit a rock. If we can find the shovel that it broke off of, we can prove that Mary Margaret didn’t bury the heart. We can prove that she’s innocent.

August: And I’m going to guess you know exactly whose shovel it is.

———–

(At Regina’s house, Regina checks on Henry, who is pretending to be asleep. When she gets in the shower, Henry grabs the walkie talkie from under his pillow. Emma and August are outside the house awaiting instructions.)

Henry: The eagle is in the nest, and the package is secure.

Emma: Henry. I left the code book at home.

Henry: She’s getting in the shower and the keys are under the mat.

(Emma takes the key from under the mat and the two of them enter the garage.)

Emma: Don’t touch a thing.

(Emma and August search Regina’s garage with flashlights. Emma comes to several shovels, one of which is missing a piece in the corner. Emma calls August over.)

Emma: Hey.

(Emma tests the shard they found, and it ends up being a perfect fit.)

Emma: We got her.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White is staring at the flowers in the castle. She reaches out to touch one, but is stopped by Cora.)

Cora: Careful, sweetheart. A flower is a delicate thing. Be gentle. You want it to grow and not pluck it before its time.

Snow White: Sorry.

Cora: It’s alright. You needn’t fear me. I’m only trying to help. Perhaps, you can be the flower girl at the wedding. I can already see how close you and Regina have become. She’s going to make a fine mother for you.

(Cora leads the two of them to a couch to sit.)

Snow White: She is kind to me.

Cora: Indeed. It warms my heart how you two share everything… Already. Perhaps, you could share something with me. Why has she pulled away from me?

Snow White: What do you mean?

Cora: A mother knows her daughter. Regina’s pulled away. I love her so much, but she’s not letting me help her. And I… I know she’s unhappy. Has she said something? I’d do anything to make her happy.

Snow White: You’d do anything?

Cora: Of course, dear. You know, I talked to the King about your mother. He told me how much she loved you. Losing her must’ve been so hard.

Snow White: It was.

Cora: Hearing him, I realized he might as well have been talking about me and Regina. I don’t want us to lose each other. If only I could show her how I feel. That, no matter what, all I want is her happiness.

(Snow White abruptly stands up.)

Snow White: Then, don’t make her get married.

Cora: I’m sorry?

Snow White: She doesn’t love my father. She loves someone else. She made me promise not to tell… But she’ll lose you. She can’t lose her mother. No one should.

Cora: Oh, sweet Snow. It’s alright. She won’t lose me. You can tell me. You must tell me.

–[Real World]–

(Emma knocks on Regina’s door. Regina answers.)

Regina: Can I help you, Sheriff Swan?

Emma: Yes. I need you to unlock the garage for me.

Regina: And, why would I do that?

Emma: Because I have a search warrant that says that you have to.

(Emma hands Regina a piece of paper.)

Regina: On what grounds?

(Emma holds up a bag containing the metal shard.)

Emma: I found this near where the heart was buried. Figured whoever buried it might have left something behind. Then, I got an anonymous call from someone who said they saw you digging near the Toll Bridge the day the heart was found.

Regina: An anonymous call?

Emma: Yeah. Well, I can’t control the fact they didn’t leave a name. I suppose they didn’t want to risk pissing you off.

Regina: Hm.

Emma: Now, open the garage, or I’ll find a way to do it myself.

(Regina leads Emma to the garage. Emma goes over to where the broken shovel previously was, but instead finds a shovel that’s completely intact.)

Emma: Where is it?

Regina: Where is what, Sheriff?

Emma: You knew I was coming.

Regina: How on earth would I know that?

Emma: Mary Margaret is a good person. She doesn’t deserve this.

Regina: Miss Blanchard is a liar and a murderer. No matter what accusations you throw my way, that won’t change. She’s going to pay for what she’s done. That woman has destroyed the last life she is ever going to destroy.

———–

(Emma knocks on the door of August’s room at the inn. August answers.)

August: Hey.

Emma: How could you do this? How could you do this to me? To Mary Margaret?

August: Whoa. Slow down. Do what?

Emma: The shovel was gone when I got there. Regina knew I was coming for it.

August: You… You think that I told her?

Emma: You were the only other person who knew about it.

August: I would hope that you would have enough faith to know that I would never betray you.

Emma: Why should I? How do I know you’re not lying about this? About everything?

August: I’m not a liar.

Emma: That is exactly what a liar would say.

———–

(Mary Margaret is sitting in her cell with her head in her hands. Regina enters.)

Regina: Having a bad day?

MMB: What are you doing here?

Regina: I wanted to see you while I can.

MMB: What does that mean?

Regina: Simply, that the trial starts tomorrow, and it be won’t a long one. And, you’ll be sent out of Storybrooke for good, and I will never have to see you again. Oh, I want to enjoy this while I still can.

MMB: Enjoy what?

Regina: Justice.

MMB: Justice? Watching an innocent suffer?

Regina: You’ve always seen yourself that way, haven’t you? Innocent.

MMB: I am innocent! I don’t know what this is about! I don’t know what I ever did to you, but whatever it was, Regina… I’m sorry. I truly am.

Regina: Apology not accepted.

MMB: Please. Don’t do this to me. I don’t deserve this. I did not kill Kathryn.

Regina: Oh, I know.

(Regina reaches through the bars to stroke the side of Mary Margaret’s face, and then grabs her chin.)

Regina: But you do deserve this.

–[Fairy Tale World]–

(The Evil Queen, with a bag in tow, meets Daniel at the stables.)

Daniel: Are you ready?

Evil Queen: Let’s go.

(They go to leave, but run into Cora at the entrance.)

Cora: You could’ve at least left a note.

(Cora produces a wave of magic and pushes the Evil Queen and Daniel back into the stable. She then proceeds to shut all of the doors and locks them in.)

Evil Queen: Mother, I-

Cora: Don’t. You sneak out of my house in the dead of night, and think I won’t notice? How dare you.

Evil Queen: You’re impossible to talk to. Stop with the magic and listen to me. I want to be with Daniel.

Cora: Oh, you don’t know what you want. But I do. I didn’t make the sacrifices I did in life, to get you to the cusp of greatness, so that you could end up the wife of a stable boy.

Evil Queen: But it’s my life.

Cora: You foolish girl. It’s mine. After what I had to do… The deals, I had to make to get us out of poverty, to get us this life, and you just want to toss it away?

Daniel: Stay strong, Regina.

Evil Queen: Your magic can’t keep us apart. I love him.

Daniel: And I love her.

Cora: And I love her, too.

Evil Queen: If you loved me, you wouldn’t try to keep us apart.

Cora: And if you loved me, you wouldn’t try to run away.

Evil Queen: I’m sorry, but this is my happiness. We’re going.

Cora: No, you’re not.

Evil Queen: So, what’s your plan? You’re going to keep us here forever? Because that’s what you’ll have to do. So, this is… Your decision? This will make you happy?

Evil Queen: It already has.

Cora: Then, who am I to stop you?

(The Evil Queen hugs Cora.)

Evil Queen: Thank you, mother.

(Cora takes Daniel aside to talk to him.)

Cora: Daniel. If you want to have a life together, a family… Then, there’s one important lesson I can impart on you. It’s what it means to be a parent. You always have to do what’s best for your children.

Daniel: Thank you. I understand. Because that’s what you’re doing now.

Cora: Yes. It is.

(Cora plunges her hand inside Daniel’s chest.)

Evil Queen: Mother!

(Cora rips out Daniel’s heart. He falls to the ground and the Evil Queen rushes over to him.)

Evil Queen: No! No! No, no, no.

(Cora crushes Daniel’s heart to dust.)

Evil Queen: Mother, why have you done this?

Cora: Because this is your happy ending.

Evil Queen: What?

Cora: Oh, you have to trust me, Regina. I know best. Love is weakness, Regina. It feels real now. At the start, it always does. But, it’s an illusion. It fades. And then, you’re left with nothing. But power, true power, endures. And then, you don’t have to rely on anyone to get what you want. I’ve saved you, my love.

Evil Queen: You’ve ruined everything. I loved him. I loved him!

Cora: Enough! I’ve endured this long enough. Now, clean yourself up, wipe away your tears, because now… You’re going to be Queen.

———–

(The Evil Queen is being fitted for her wedding dress in her chambers. Snow White enters.)

Snow White: Wow… You are most certainly the fairest of them all!

Evil Queen: Thank you, dear.

Snow White: I hope for my wedding day I will be as beautiful.

Evil Queen: I’m sure you will be.

Snow White: I know you and Daniel will be so happy together.

Evil Queen: What?

Snow White: Well, I just knew your mother would let you marry him. Once she knew how happy it’d make you, once she knew how much you love him. You have such a wonderful mother. She would do anything for your happiness.

Evil Queen: Snow… Did… Did you…tell her about me and Daniel?

Snow White: Yes.

Evil Queen: But I…told you…very specifically not to.

Snow White: I’m sorry. I just didn’t want you to lose your mother. Like I’ve lost mine. Are you mad?

Evil Queen: No. I’m not mad at all. You were just trying to help me. However, I’m not marrying Daniel. This dress is for your father.

Snow White: But… I thought… You were in love.

Evil Queen: So did I. But I was wrong. Daniel has run away. What I had with Daniel wasn’t real. It was an infatuation. You see, that’s the thing about love. It can come in the most unexpected places. Your father and I have something even more special, because it’s not just about the two of us. It’s about all of us. We’re going to be a family.

Snow White: We are?

Evil Queen: That’s right. I’m going to be your stepmother, and I couldn’t be happier.

Snow White: Me, too.

(Snow White hugs the Evil Queen. Cora enters.)

Cora: Snow. You need to go to your room and help with the packing. Your father wants you ready for the journey, and we’re heading to your castle first thing in the morning.

Snow White: You’re both going to love it there.

Cora: I know we will.

(Snow White leaves Cora and the Evil Queen alone.)

Cora: Well-played, dear. You’re learning.

Evil Queen: I should change. I wouldn’t want to ruin the dress before my big day.

Cora: I am so proud of you.

Evil Queen: You knew the King was traveling through our land, didn’t you? That steed with Snow on it… It didn’t go wild on its own, did it?

Cora: I have no idea what you’re saying.

(The Evil Queen begins to leave.)

Evil Queen: I should’ve let her die on that horse.

–[Real World]–

(Regina is, again, fiddling with the ring Daniel gave her. She holds it to her lips and whispers to herself.)

Regina: We got her, Daniel. We got her.

———–

(At the station, Mary Margaret is being handcuffed by the police. Emma and Mr. Gold watch.)

Emma: Mary Margaret…

(Mary Margaret is led out of the room.)

Emma: You told me you could fix this, that’s why I came to you. So that you could make sure Regina didn’t win.

Mr. Gold: She hasn’t, yet.

Emma: Well, she’s going to. And now, my friend is going to pay for me trusting you.

Mr. Gold: Look, Sheriff. I know this is emotional, but it’s also not over. You must have faith. There’s still time.

Emma: Time for what?

Mr. Gold: For me to work a little magic.

(Mr. Gold leaves and Emma goes into her office. She leans against her desk, and then picks up the vase of flowers that Sidney brought. She smashes it against the wall, but then notices a wire tap amongst the debris.)

———–

(Emma is waiting for August as he exits Granny’s Diner.)

Emma: Hey. I’m sorry.

August: For what?

Emma: For doubting you. I made a mistake.

(She hands him a bag containing the bug from the vase.)

August: What’s that?

Emma: Evidence. Evidence that proves that I’ve been trusting all the wrong people. I should have listened to you. This bug was from Sidney.

August: The newspaper guy?

Emma: I should’ve seen it.

August: Well, don’t beat yourself up about it, Emma. Sometimes, it’s hard to see what’s right in front of us, but I knew you would.

Emma: I’m trying.

(Suddenly, a scream is heard from behind the diner. Emma and August go to investigate. They see Ruby walking in the opposite direction.)

Emma: Ruby! What’s going on?

Ruby: She… She… She’s in the alley.

Emma: Who, Ruby? What happened?

August: Hey, you alright?

(Emma goes around to the parking lot in the back of the diner. There is a body laying face down on the ground. Emma leans down to turn the body over, revealing a conscious and very alive Kathryn.)

–[End]–

Kikavu ?

Au total, 230 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
01.12.2018 vers 23h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
27.10.2018 vers 20h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Suite de Mots
Hier à 22:18

OUAT du Mois
Hier à 22:18

Survivor
Hier à 11:49

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

Calendriers du Mois
Hier à 17:27

S01E06 Le berger
Hier à 09:25

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Avant-hier à 11:58

Penser à regarder les votes dans les préférences. Du côté des thèmes, Samantha Who attend patiemment.

CastleBeck, Avant-hier à 12:17

Le quartier Lethal Waepon attend vos votes pour les Awards de la Saison 2. Thème de la semaine : scènes comiques. Merci et bonne journée!

Steed91, Hier à 08:39

Bonjour à tous, nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel titre VF pour l'épisode 10.17 ?

Steed91, Hier à 08:40

Venez nombreux, vous pouvez même voter si vous ne connaissez pas la série

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:49

Les Awards de la seconde saison de Lethal Weapon se poursuivent. Une nouvelle catégorie a été mise en vote et l'action est au rendez-vous! Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site