VOTE | 821 fans

#121 : La pomme empoisonnée

Centré sur : Blanche-Neige et Regina
Titre VO :  An Apple Red as Blood
Titre VF :  La pomme empoisonnée
Diffusion USA :  06/05/2012
Diffusion FR : 18/01/2013
Captures

Résumé court : Alors que Regina essaye de chasser Emma de Storybrooke, Henry se met à supplier la jeune femme de rester et n'hésite pas à se mettre en danger pour qu'elle reste. Dans le monde des contes de fées, Blanche Neige appelle à l’aide ses amis pour l’aider à sauver son prince charmant et se débarrasser de la reine.

Popularité


4.83 - 12 votes

Titre VO
An Apple Red as Blood

Titre VF
La pomme empoisonnée

Vidéos

Henry supplie Emma de rester en ville VO

Henry supplie Emma de rester en ville VO

  

La Reine 'sauve' James VO

La Reine 'sauve' James VO

  

Regina fait un cauchemar VO

Regina fait un cauchemar VO

  

Snow prépare l'assaut du château VO

Snow prépare l'assaut du château VO

  

Regina passe un contrat avec Jefferson VO

Regina passe un contrat avec Jefferson VO

  

Diffusions

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 06.05.2012 à 20:00
8.95m / 3.0% (18-49)

Plus de détails

Titre VO : An Apple red as blood
Titre VF : La pomme empoisonnée

Première diffusion US :  6 mai 2012 (ABC)
Première diffusion FR :  19 janvier 2013 (M6)
Première diffusion BE : 15 octobre 2012 (BeTV)

Audience US : 8,95 millions.

Ecrit par : Jane Espenson et David H. Goodman
Réalisé par : Milan Cheylov

 

Résumé:

Alors que Regina essaye de chasser Emma de Storybrooke, Henry se met à supplier la jeune femme de rester. Dans le monde des contes de fées, Blanche Neige appelle à l’aide ses amis pour l’aider à sauver son prince charmant et se débarrasser de la reine.

 

Acteurs secondaires:

Alan Dale .... Roi George

Sebastian Stan .... Jefferson

Meghan Ory .... Le Petit Chaperon Rouge / Ruby

Beverley Eilliott .... Granny

Lee Arenberg .... Grincheux / Leroy

David Paul Grove .... Prof

Faustino Di Bauda .... Dormeur / Walter

Jeffrey Keiser .... Simplet

Gabe Khouth .... Athoum / M. Clark

Mickael Coleman .... Joyeux

Mig Macario .... Timide

Keegan Connor Tracy .... Fée bleue

Raphael Sbarge .... Archie Hopper

An Apple Red As Blood

 

A Storybrooke, Regina et Henry sont en train de manger dans un parfait silence. Chacun se regarde dans les yeux et essaye de se défier. La sonnette de la porte retentit soudain en plein milieu du repas. Regina ouvre la porte et tombe sur Emma qui lui dit qu’elle est venue pour elle. Elle se retourne vers la salle à manger mais Henry n’y est plus, il se tient à présent en haut des escaliers avec une grosse corde posée sur son épaule. Lorsque Regina se tourne vers Emma, celle-ci n’est  plus seule mais accompagnée de Mary, David, Granny, Ruby, Archie et Leroy qui la regardent méchamment.  Les habitants l’entrainent dans les rues de la ville et finissent par l’attacher à un arbre. Ils lui disent qu’elle a pourri leur vies (apparemment ils se rappellent de leur passé). Emma attrape une épée et coupe la tête de Regina. Celle-ci se réveille en sursaut dans son lit. Elle se dirige immédiatement vers la chambre d’Henry mais ne s’aperçoit pas qu’Henry  a mis des cousins dans son lit pour faire croire qu’il est en train de dormir. Pendant ce temps, Emma et Henry s’apprêtent à quitter Storybrook. Au moment où ils s’apprêtent à passer le panneau mettant fin à la ville Henry tourne brusquement le volant et la voiture s’arrête sur le côté de la route. Il lui dit qu’elle ne peut pas partir car sa famille a besoin d’elle.

Dans le monde magique, le roi George s’apprête à faire guillotiner le prince charmant mais la lame se transforme en eau. A ce moment là la reine, accompagnée de ses gardes, arrive et propose à George de lui échanger son fils contre ce qu’il désire. Elle lui assure qu’il va souffrir et qu’il va l’aider à détruire Blanche Neige.

A Storybrooke, Regina, hantée par son rêve, se dirige vers son pommier et cueille une pomme. Elles sont toutes pourries. Elle se dirige alors vers la boutique de M. Gold et lui demande pourquoi le sort s’affaiblit. Gold lui répond que si elle garde Henry auprès d’elle peut être que le sort cessera de s’affaiblir. Il lui dit que si Emma venait à mourir le sort serait brisé. Regina réalise que Gold veut que le sort soit brisé et lui propose un nouveau deal : savoir qui peut briser le sort sans tuer Emma. Gold refuse de répondre et lui conseille de se préparer pour le voyage. Quelques temps après, Regina se rend à l’école et dépose une carte sur le vélo d’une fillette nommée « Paige ». Sur la carte il y a un lapin blanc avec un chapeau. Pendant ce temps Emma rentre dans l’appartement et tombe sur une Mary Margaret furieuse qui lui reproche d’être partie sans dire au revoir.  Emma lui avoue qu’elle a essayé de s’enfuir avec Henry.

Dans le monde magique Blanche Neige, les 7 nains, Granny et Ruby s’apprêtent à sauver James des mains de la reine. James est enfermé dans les cachots du château. La reine lui rend visite et lui dit qu’elle a tout prévu pour faire souffrir Blanche Neige.

Jefferson entre dans la maison de Regina et lui demande ce qu’elle veut. Regina lui conseille de la protéger s’il ne veut pas que sa fille meure. Regina sort une grosse boite et la pose sur son bureau. Jefferson l’ouvre et tombe sur son chapeau. Elle lui demande de le faire marcher mais Jefferson lui répond qu’il ne peut pas car il a besoin de magie. Regina lui confie qu’elle en a assez pour faire fonctionner le chapeau et les faire retourner dans le monde magique. Elle lui demande alors comment se débarrasser d’Emma. Elle lui propose de réveiller Paige pour qu’elle se rappelle qui elle est mais Jefferson refuse en lui disant qu’avoir deux vies est la pire des choses. Il veut tout oublier et avoir un nouveau départ. Jefferson accepte.

Dans le monde magique c’est l’hure de la bataille. Après avoir entendu le hurlement du petit chaperon rouge transformé en loup, Blanche Neige, Granny et les nains escalades les remparts du château pour pénétrer à l’intérieur.  Blanche Neige, qui a finit d’escalader la première, commence à se battre avec les gardes du château. Une fois débarrassé des gardes, le petit groupe se dirige vers la cours du château qui est remplie de gardes. Le groupe se retrouve alors encerclé. A ce moment là une armée de fée menée par la fée bleue débarque et sème de la poudre qui explose sur les gardes et les endort.

Henry rend visite à August pour lui dire qu’Emma veut quitter Storybrook et qu’il doit l’aider. August lui répond qu’il a essayé de faire croire Emma mais que celle-ci ne veut pas voir la vérité. August lui montre alors son bras qui est devenu un morceau de bois. Sur le coup Henry est heureux car il a raison au sujet de la malédiction et lui propose de montrer son bras à Emma. August lui répond qu’il a déjà essayé mais qu’Emma ne voit que de la chair car elle ne croit pas. Il lui dit qu’il ne peut rien faire de plus et qu’il veut vivre le peu de temps qu’il lui reste avec son père. Henry réalise que tout le monde abandonne l’opération cobra. Pendant ce temps Emma et Archie discutent au diner. Emma lui révèle qu’elle a l’intention de se battre pour obtenir la garde d’Henry. Archie lui répond qu’elle a quasiment aucune chance face aux juges à cause de son passé et du fait qu’Henry s’est mit plusieurs fois en danger depuis qu’il connait Emma. Elle lui demande alors d’être honnête et de lui dire si l’enfant ne va pas mieux depuis son arrivé. Archie lui dit qu’il ne peut pas répondre mais que pour le bien d’Henry, Emma et Regina doivent se comporter correctement.

Dans le monde magique, Blanche Neige arrive dans le château et aperçoit le prince Charmant dans un des donjons. Elle se précipite pour le libérer mais réalise qu’il est enfermé dans un grand miroir. L’image de James lui dit que la reine le garde enfermé dans son palais. Quelques secondes plus tard l’image se transforme et laisse place à la reine qui rie en voyant Blanche Neige. La reine lui demande de lui rendre visite sans armes afin de parler. Blanche lui demande alors où elle doit la retrouver et la reine lui répond « là où tout a commencé ». Plus tard, Blanche Neige explique la demande de la reine aux nains, au chaperon rouge et à Granny. Lorsque les nains décident de l’accompagner elle refuse en leur disant que c’est un conflit entre la reine et elle et qu’elle doit y mettre fin seule.

A Storybrooke, Regina emmène Jefferson à l’endroit où elle garde ce qui lui reste de magie (apparemment il s’agit de la pièce située sous la tombe de son père là où elle gardait le cœur de Graham). Jefferson pose alors le chapeau sur le sol mais celui-ci ne se et pas tourner. Regina comprend qu’il n’a pas assez de magie pour fonctionner et va chercher une boîte qui contient des objets magiques. Elle verse le contenu de la boîte dans le chapeau mais celui-ci ne fonctionne toujours pas. Lorsque Jefferson le ramasse il constate que les objets ne se trouvent plus dans le chapeau. Regina sort alors un anneau de sa poche dans lequel se trouve une image magique de Daniel. Encouragée par Jefferson, elle le jette dans le chapeau avec beaucoup de regrets. Aussitôt le chapeau se met à tourner sur lui-même mais très lentement. Il n’a pas assez de magie. Jefferson lui dit que le chapeau établit une connexion  avec le monde magique mais qu’il n’est pas assez puissant pour transporter quelqu’un. Regina lui dit qu’elle connait peut être un objet qui pourrait le faire marcher. Jefferson lui dit alors de guider le chapeau par sa pensée jusqu’à l’objet. Le chapeau se met alors à marcher de façon normale en ouvrant un portail magique. Regina dit qu’elle doit trouver une pomme.

La reine se trouve dans les écuries où est mort Daniel. Lorsque Blanche Neige arrive, elle lui demande de la suivre et la conduit à l’endroit où elle l’a sauvé du cheval fou. A cet endroit se trouve la tombe de Daniel. La reine lui explique alors que Daniel ne s’est pas enfuit mais a été tué à cause de Blanche Neige. La reine sort une pomme rouge d’une sacoche et lui explique que cette pomme va la plonger dans des rêves pleins de regrets. Elle lui dit qu’elle a le choix : manger la pomme et Charming reste en vie ou ne pas la manger et tuer le prince Charmant. Blanche Neige attrape la pomme et croque à l’intérieur. Aussitôt elle commence à convulser et tombe sur le sol. Pendant ce temps Charming se réveille et réalise que Blanche Neige est en danger. Alors que Blanche Neige est au sol la pomme s’enfonce dans le sol et disparait.

A ce moment là une pomme rouge tombe du plafond et Jefferson l’attrape. La pomme est mordue. Regina se rend alors dans sa maison et transforme la pomme en compote puis en chausson aux pommes. A ce moment là Emma sonne à sa porte et Regina la laisse entrer dans sa maison. Emma lui dit qu’elles ont besoin de cesser les querelles pour le bien d’Henry. Emma lui annonce qu’elle a décidé de quitter à ville à condition de pouvoir voir Henry et passer du temps avec lui. Regina lui dit qu’elle est d’accord et que pour célébrer leur nouvel accord elle lui offre le chausson aux pommes pour la route. Emma accepte difficilement mais part avec la pâtisserie.

Dans le monde magique, les nains, Granny et le petit chaperon rouge trouvent le corps de Blanche Neige. Ils comprennent qu’elle s’est sacrifiée pour eux et pour James.

Regina rend visite à M. Gold pour lui annoncer qu’elle a trouvé la solution à son problème avec Emma. Gold lui demande alors comment elle a fait pour faire venir le sort de sommeil jusqu'à Storybrooke. Pendant ce temps, Emma prépare ses bagages. Le chausson aux pommes est posé sur la table. Quelqu’un frappe à la porte. Emma ouvre et tombe sur Henry. Elle lui annonce qu’elle a décidé de quitter la ville car c’est ce qui est le mieux pour Henry. Elle lui explique qu’il ne peut pas continuer à sécher l’école, à fuguer ou à croire à la malédiction. Plus tard, Henry aperçoit le chausson aux pommes donné par Regina et lui dit qu’elle ne peut pas le manger car il est empoisonné. Il lui explique que l’accord passé avec elle n’est qu’un piège pour qu’elle mange la pâtisserie et qu’elle ne soit plus une menace pour la malédiction. Emma ne le croit pas, alors il attrape le chausson aux pommes et croque à l’intérieur. Quelques secondes plus tard il s’effondre sur le sol.

-[Storybrooke]-

Régina et Henry dînent chez eux. Quelqu’un sonne à la porte.

Régina : Tiens ! Je n’avais pas souvenir qu’on attendait de la visite.

Elle se lève et va ouvrir, c’est Emma.

Régina : C’est vous Shérif ? Qu’est ce que vous faîtes là ?

Emma : Henry m’a invité.

Régina : Vous croyez sincèrement que je vais vous inviter chez moi à partager un dîner avec toutes les menaces que vous faîtes à ma famille ?

Emma : Je ne suis pas venue pour dîner.

Régina : Alors, vous êtes là pourquoi ?

Emma : Pour vous.

Régina se retourne, Henry a disparu et plusieurs habitants de Storybrooke apparaissent derrière Emma. Henry est sur le palier avec une corde.

Régina : Henry.

------------------------------

Le Dr Hopper et Ruby attachent Régina à un pommier dans la rue.

Régina : Non ! Non, relâchez-moi ! Je vous l’ordonne !

Ruby : Après ce que vous avez fait à tous les gens d’ici ?

Archie : Pardonnez-moi votre majesté mais ma conscience l’exige.

Leroy : Vous n’êtes plus reine ma petite !

Granny : Sers-lui plus fort, elle doit avoir mal comme on a eu mal !

Mary Margaret : Vous avez pris notre amour et vous l’avez réduit en cendre !

David : C’est l’heure de payer !

Emma cueille une pomme noire et l’écrase.

Emma : Pourrie jusqu’au cœur.

Régina : Je voulais seulement gagner… Pour une fois.

Emma : Vous nous avez enlevé notre bonheur, maintenant c’est à nous de vous enlever le votre.

Régina : Quoi ?

Emma prend une épée.

Régina : Henry… Je t’en supplie ne les laisse pas me faire du mal.

Henry : Tu as tout fait pour que ça arrive.

Emma frappe et…

------------------------------

Régina se réveille dans son lit.

------------------------------

Régina va s’assurer qu’Henry dort bien dans son lit, ce qui n’est pas le cas.

------------------------------

Emma conduit Henry hors de la ville.

Henry : C’est quoi ? Ce sont tes affaires ?

Emma : Celles qui comptent.

Henry : Quoi ? Tu veux t’en aller ce soir ? Tu veux partir… Maintenant ?

Emma : Oui, je t’emmène loin d’ici, je t’emmène loin de tout ça, loin d’elle.

Henry : Non, non non non, arrête la voiture ! Tu ne peux pas quitter Storybrooke. Tu dois rompre la malédiction !

Emma : Non ! Je dois t’aider un point c’est tout !

Henry : Mais t’es une héroïne ! Tu peux pas t’enfuir et c’est tout le monde que tu dois aider !

Emma : Ecoute. Je sais que c’est peut-être pas évident, mais je fais ce qui est le mieux pour toi. C’est ce que tu voulais quand tu m’as emmené à Storybrooke.

Henry : Mais la malédiction ? Tu es notre seule chance de rétablir les fins heureuses.

Emma : S’il-te-plait.

Henry accidente la voiture.

Emma : Non ! Henry qu’est-ce que t’as fait ? T’aurais pu nous tuer !

Henry : Emma, s’il-te-plait, je veux pas m’en aller, nous ne pouvons pas nous en aller. Regarde ce que t’as ici : moi, tes parents, ta famille. S’il-te-plait Emma, ils ont besoin de toi. Ta famille a besoin de toi.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

James est ramené au château du roi George.

Roi George : Tu pensais vraiment que je te laisserai filer ? Mm ? En attendant tu t’en seras donné à cœur joie.

James : Quoique vous ayez l’intention de me faire, faîtes-le vite !

Roi George : Je t’ai accueilli comme mon propre fils et tu m’as trahi ! J’étais prêt à tout te donner : la couronne, le royaume… Tout ce que tu avais à faire c’était épouser la fille du roi Midas mais toi tu as choisi le grand amour.

James : Si je dois mourir par amour, c’est un sacrifice que je suis prêt à faire avec joie.

Roi George : Comme tu voudras… Allez.

Des chevaliers emmènent James à la guillotine. Ils le préparent pour l’exécution.

Roi George : Bourreau fait ton œuvre !

La lame tombe mais est transformée en eau.

Roi George : Qu’est ce que cela veut dire ?

Régina arrive.

Régina : Désolée de vous couper dans votre élan.

Roi George : Régina. Qu’est ce que tu veux ?

Régina : Oh… Je veux l’homme que tu fais passer pour ton fils, le prince. Je suis prête à t’offrir toutes les richesses que Midas t’as promises si tu me le livres.

Le roi donne l’ordre de libérer James de la guillotine.

Roi George : Que comptes-tu lui faire ?

Régina : Je te promets que je le ferais souffrir… Bien plus qu’avec une simple et rapide décapitation.

Roi George : Comment ?

Régina : Il va devenir l’instrument de la destruction de son unique et grand amour. Il va me servir à mettre un terme à l’existence de Blanche-Neige.

-[Storybrooke]-

Régina remarque que les pommes de son jardin commencent à pourrir.

------------------------------

Régina passe voir Mr Gold.

Mr Gold : Tiens. Chère majesté que me vaut cet honneur ?

Régina : Mon pommier est en train de mourir. Pourquoi ?

Mr Gold : Qu’est ce que tu utilises comme engrais ?

Régina : Tu trouves ça drôle ? Je vais te dire ce que je crois ! C’est le signe que la malédiction s’affaiblie et pourquoi ? A cause d’Emma… Mais ça t’inquiète ? Non. Tu te contentes de regarder et de vaquer à ce qui te tient lieu d’occupation pendant que le fruit de mon dur travail s’envole en fumée.

Mr Gold : Il y a autre chose, non ? Vas-y, dis-moi ce que tu as sur le cœur.

Régina : Je ne sais pas de quoi tu parles.

Mr Gold : Henry… Mademoiselle Swan veut l’avoir.

Régina : Tant que je ne serai pas morte, elle ne pourra jamais l’avoir.

Mr Gold : La malédiction était destinée à priver Blanche-Neige et le prince Charmant de leur bonheur… Peut-être que lui laisser Henry est le prix à payer pour que la malédiction soit maintenue.

Régina : En fait, je préférerai me débarrasser d’elle.

Mr Gold : Rien que ça ? Tu vas devoir faire preuve d’imagination. Nous connaissons tous les deux les répercutions si tu tues mademoiselle Swan.

Mr Gold&Régina : Se serait la fin de la malédiction.

Régina : Ca c’est parce que toi tu l’as créé comme ça… Alors change-la !

Mr Gold : Tu sais même si le je voulais, je ne pourrais pas… Et oui, la magie est une denrée rare par ici qui se dissipe d’heure en heure.

Régina : Tu veux que la malédiction prenne fin. Pourquoi ?

Mr Gold : Je ne souhaite pas discuter de ça.

Régina : Alors garde tes raisons pour toi. Je veux passer un nouvel accord. Je veux pouvoir me débarrasser d’Emma sans que la malédiction soit détruire.

Mr Gold : Malheureusement pour toi, une négociation exige deux parties qui s’impliquent et il se trouve que je prévois de partir en voyage.

Régina : Je te donnerai tout ce que tu veux.

Mr Gold : Oh oh… Dommage, tu n’as plus rien que je désire ma petite chérie… Mais je vais te donner un conseil totalement gratuit. A ta place je partirais aussi, parce que lorsque les gens se réveilleront et qu’ils se rappelleront qui tu es et ce que tu leur as fait… Ils auront sûrement soif de vengeance.

------------------------------

Régina colle la carte du lapin blanc sur le vélo de Paige.

------------------------------

Emma rentre au loft.

Mary Margaret : Oh… Je te croyais partie.

Emma : Mary Margaret…

Mary Margaret : J’en étais pas sûre non plus comme tu t’es pas donnée la peine de dire au revoir… Tu te rappelles quand je me suis enfui ? Tu te rappelles ce que tu m’as dit ? Tu m’as dit qu’il fallait qu’on reste ensemble, que nous étions… Comme une famille.

Emma : Je suis désolée, j’aurais pas dû partir.

Mary Margaret : Ca c’est sûr ! T’aurais pas dû ! Alors pourquoi après tout ce qu’on a traversé tu t’es enfui ?

Emma : Je veux pas être Shérif. Je veux pas que les gens se mettent à compter sur moi, je veux rien, rien de tout ça !

Mary Margaret : Tu fais quoi d’Henry ?

Emma : Je l’avais avec moi.

Mary Margaret : Tu voulais le kidnapper ?

Emma : Possible.

Mary Margaret : Tu veux absolument pas qu’on compte sur toi mais tu embarques ton fils ? c’est sûr qu’il aurait été dans un foyer tout ce qu’il y a de plus équilibré. Mais qu’est ce que tu as dans la tête.

Emma : Je veux ce qui est le mieux pour lui.

Mary Margaret : Et s’enfuir, c’est que qui est le mieux pour lui ou c’est ce qui est le mieux pour toi ? Tu régresses Emma, tu redeviens celle que tu étais en arrivant ici alors que je croyais que t’avais changé.

Emma : Tu t’es trompée.

Mary Margaret : Peu importe. Maintenant, il faut que tu fasses ce qui est le mieux pour Henry.

Emma : C’est-à-dire ?

Mary Margaret : Oh ! Là j’en sais rien, c’est toi sa mère. C’est à toi que reviens ce travail alors c’est à toi de trouver une solution.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige, les sept nains et Granny sont à l’affut devant le château du roi George.

Blanche-Neige : Pour le sortir de là, il faut d’abord franchir l’enceinte, il y a des soldats tout le long de la muraille.

Granny : On a besoin d’un soutien aérien.

Grincheux : Aérien ? Je connais justement quelqu’un qui peut nous aider, quelqu’un qui me doit un service.

Scarlett arrive.

Scarlett : Ne tirez pas c’est moi.

Grincheux : Oh, Scarlett, tu as un peu de sang sur la bouche.

Scarlett : Pardon.

Blanche-Neige : Vite ! Dis-moi ce que tu as vu.

Scarlett : Ton prince est toujours vivant.

Blanche-Neige : Alors pourquoi fais-tu cette tête ?

Scarlett : Parce que j’ai aussi entendu dire que la Reine était ici.

Blanche-Neige : Elle savait que je viendrais pour lui.

Granny : Elle veut te piéger.

Blanche-Neige : Oui. Je dois passer outre. Il est hors que question que je m’arrête maintenant mais je comprendrai si vous le voulez pas me suivre…

Les nains : Non !

Blanche-Neige : Alors il n’y a pas de temps à perdre.

Scarlett : Pourquoi ? Pourquoi la Reine fait-elle ça ?

Blanche-Neige : J’ai détruit son bonheur, c’est pour cela qu’elle veut détruire le mien.

------------------------------

Régina va rendre visite à James dans sa cellule.

Régina : Laissez-nous !

James : Qu’est ce que vous voulez ?

Régina : Vous manquez pas d’un certain charme… Je me demande si vous serez toujours aussi inflexible quand votre chère Blanche-Neige ne sera plus là.

James : Quoiqu’elle ait fait, ôtez-moi plutôt la vie et laissez-la tranquille !

Régina : Oh… Qui vous a dit que je voulais lui ôter la vie ? Oh, non. Non, je lui réserve une punition qui sera pour moi beaucoup plus satisfaisante.

Régina quitte la cellule mais montre la pomme empoisonnée à James.

-[Storybrooke]-

Jefferson rejoint Régina dans son bureau.

Régina : Jefferson… Donc tu as eu mon message.

Jefferson : Comment aurais-je pu le rater ? Tu sais que j’ai toujours un œil sur elle.

Régina : Mon pauvre tu dois souffrir de voir ta fille, Paige, si prêt de toi.

Jefferson : Elle s’appelle Grace, tu devrais le savoir puisque tu as changé son nom. Qu’est ce que tu veux ?

Régina : Je veux que tu m’aides.

Jefferson : Comment peux-tu être certaine qu’après tout ce que tu as fait, je ne vais pas te tuer ?

Régina : Parce que tu n’as pas l’âme d’un tueur… Si c’était le cas tu m’aurais tué quand je t’ai amené ici il y a 28 ans… Parce que tu sais que si je dois mourir tu ne retrouveras jamais ta fille adorée. J’ai un moyen pour qu’on obtienne tous les deux ce qu’on veut.

Jefferson met la carte du lapin dans le verre que Régina lui tend. Elle va le poser sur le bureau et rapporte son chapeau à Jefferson.

Jefferson : Mon chapeau.

Régina : Je veux que tu l’utilises à nouveau.

Jefferson : Je ne peux pas le faire fonctionner… Personne le peut. En tout cas ici et sans magie.

Régina : C’est ton jour de chance parce que j’en ai un peu en réserve. Pas beaucoup… Mais espérons-le, suffisamment pour faire un dernier voyage.

Jefferson : Où ça ?

Régina : Dans notre pays. Je veux aller y chercher la solution à un problème très délicat. Comment faire disparaître la seule personne qui peut lever ma malédiction.

Jefferson : Emma… Et pourquoi je ne la laisserais pas faire ? Adieu la folie, je pourrais rentrer chez moi.

Régina : Tu veux retrouver ton taudis ? Et retourner sur le marché vendre des champignons, pourquoi ? Alors que tu peux rester ici, dans le manoir que je t’ai donné… Mon problème, Jefferson, est le même que le tiens… C’est la famille. Nous avons tous les deux un enfant à récupérer et nous pouvons tous les deux y arriver. Mais pour cela, il faut qu’on soit allié.

Jefferson : Pourquoi je te ferais confiance ?

Régina : Tu n’as aucune raison. Mais c’est la seule solution qu’on t’ait offerte. Quand on aura fini, je réveillerai ta fille pour qu’elle se souvienne de qui tu es.

Jefferson : Non ! La pire malédiction, c’est de se souvenir, avoir deux vies en tête comme moi et je veux oublier. Je veux que tu nous écrives une nouvelle histoire, qu’on reparte à zéro. Ici.

Régina : D’accord mon cher Jefferson, c’est exactement ce que tu auras… Oh ! Ceci, une fois qu’on se sera chargé de mademoiselle Swan.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige et sa petite armée attendent le feu vert de Scarlett pour démarrer leur sauvetage.

Blanche-Neige : Merci, Scarlett. A vous de jouer !

Joyeux décoche une flèche de feu.

Blanche-Neige : On y va !

Grincheux : Tu me manques Furtif.

------------------------------

Dans le ciel les fées attendent le signale de Blanche-Neige.

Bleue : Haut les cœurs ! Allez les fées à l’attaque !

Elles volent vers le château.

------------------------------

Blanche-Neige et les nains entrent dans le château en gravissant une muraille. Les soldats arrivent mais Blanche-Neige et Grincheux les vainquent. Puis ils rentrent dans une tour. Une fois dans la cour, Blanche-Neige donne l’assaut. Ils pensent avoir gagné mais d’autres soldats arrivent pendant que ce qu’ils ont assommés se relèvent. Les fées arrivées.

Bleue : Feu à volonté !

Les fées endorment les soldats.

-[Storybrooke]-

Henry court voir August dans sa chambre d’hôtel.

August : Un instant.

Henry : August, s’il-te-plait, j’ai besoin de toi ! Emma veut s’en aller.

August : Quoi ? Qu’est ce que tu dis ?

Henry : Tu étais venu ici pour la persuader ? Il faut que tu le fasses !

August : Ouais, je sais bien, je suis désolé. J’ai échoué.

Henry : T’as échoué ?

August : Pourtant j’ai essayé de la convaincre… Ca a commencé par mes jambes et maintenant… Regarde ça ! Regarde la vérité brute.

August montre son bras à Henry.

Henry : Qu’est ce que c’est ? C’est du bois ?

August : Et oui.

Henry : Alors pour la malédiction, j’avais raison, toute cette histoire, elle est bien réelle.

August : T’es un garçon intelligent.

Henry : Et toi t’es Pinocchio, alors ?

August : Qu’est ce qui m’a trahi ?

Henry : Mais pourquoi tu redeviens une marionnette ? Ce n’est pas dans ton histoire, tu devrais être un vrai homme.

August : Je redeviens une marionnette parce que je n’ai pas été un bon garçon… Et… Oh… Ah… Je vais te dire, si la malédiction n’est pas levée, ça ne s’arrangera pas.

Henry : On a qu’à faire voir à Emma que tu redeviens un pantin de bois et elle sera obligée d’y croire du coup, elle pourra mettre fin à la malédiction.

August : J’ai déjà essayé, elle refuse de voir alors elle ne voit rien… Je ne peux rien faire de plus… Je… Je me sens très fatigué, ça devient dur de marcher de faire de la moto… Bientôt ca sera dur de respirer.

Henry : Alors il fait que tu fasses vite quelque chose.

August : Je te l’ai dit, y a plus rien à faire. Et le peut de temps qu’il me reste encore, je voudrais le passer avec mon père tu sais.

Henry : Marco.

August : C’est dément, tu es intelligent.

August raccompagne Henry à la porte.

Henry : Si je comprends bien, tout le monde abandonne.

August : Malheureusement, je n’ai pas le choix. Je suis désolé petit mais je me retire de l’Opération Cobra. Maintenant tout dépend de toi.

------------------------------

Emma a un rendez-vous avec Archie pour parler d’Henry.

Archie : Emma, je suis désolé mais je crois que vous n’avez aucune chance d’obtenir sa garde.

Emma : Même après tout ce qu’elle a fait ?

Archie : Et comment vous le prouverez ? Vous n’avez rien. Moi, je vous pose une autre question : qui souffre le plus dans cette guerre qui fait rage ?

Emma : Oui, je sais c’est Henry. Mais vous trouvez négatif qu’il passe du temps avec moi ? Je suis sa mère.

Archie : Oui c’est juste. Tout comme Régina… Vous savez le juge va enquêter. Il va regarder comment il est depuis que vous êtes apparu dans sa vie.

Emma : Il est plus heureux, non ?

Archie : Peut-être mais objectivement, il a séché l’école, volé une carte de crédit, s’est enfui, il a pris des risques, il s’est mis en danger plusieurs fois et aux yeux de la loi ça ne va sûrement pas…

Emma : Et vous en pensez quoi ? Vous en dîtes quoi, vous ?

Archie : Oh… Et bien, il y a quelques temps, je vous ai dit de le suivre dans sa vie imaginaire et tout compte fait peut-être que c’était une erreur. Ca l’a encouragé à s’y réfugier de plus en plus.

Emma : Vous croyez qu’il est mieux avec elle ?

Archie : Ce n’est pas ce que j’ai dis.

Emma : Vous croyez qu’un jour elle pourrait s’en prendre à lui ?

Archie : Non… Non jamais. On peut tous être sa cible sauf lui. Bonne ou pas, c’est toujours des réactions de défense qu’elle a eu. Je ne porte pas de jugement mais on peut dire que votre arrivée a réveillé le dragon qui dormait en elle.

Emma : Dîtes-moi honnêtement… Est-ce qu’il va mieux depuis que je suis là ?

Archie : La question n’est pas de compter les points entre vous. Tout ce qui importe vraiment, c’est que cette guerre cesse. Si vous devez toutes les deux faire partie de sa vie, il faut que tout le monde y trouve son compte.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Blanche-Neige retrouve Charmant dans les souterrains du château.

Blanche-Neige : Charmant… Charmant !

James : Blanche.

Elle entre dans la cellule et tombe sur un miroir.

Blanche-Neige : Oh… Tu es… Non. Non, non.

James : La Reine m’a emmené dans son palais.

Blanche-Neige : Non… Et moi, j’étais venue là pour te sauver.

James : Blanche.

Blanche-Neige : Alors nous allons passer notre vie ainsi ? A chercher l’autre chacun notre tour ?

James : On sera ensemble un jour, je le sais… Tu dois y croire.

Le reflet de James disparaît pour faire apparaître celui de Régina.

Régina : Il était grand temps de vous interrompre. Je n’avais pas envie de nettoyer les traces de baiser sur mon miroir.

Blanche-Neige : Laissez-le s’en aller. C’est contre moi que vous vous battez.

Régina : C’est bien mon avis très chère. Des pourparlers vous savez ce que c’est ? Nous suspendons cet affrontement plutôt stérile et nous avons une discussion, rien que vous et moi… Venez désarmée.

Blanche-Neige : Et où se retrouve-t-on ?

Régina : Là où tout à commencé.

------------------------------

Blanche Neige et ses amis sont dans la salle du trône.

Blanche-Neige : N’essayez plus de m’en dissuader ! Le château est à nous, je vais y aller.

Grincheux : Garde un petit couteau sous ta chemise.

Blanche-Neige : J’ai promis d’y aller seule et désarmée, se sont des pourparlers. Il y a des règles !

Scarlett : Tu es trop noble, cela te perdra !

Blanche-Neige : Ne crois pas cela ! Vous avez suffisamment mis en danger vos vies pour une affaire qui ne vous regarde pas. Je refuse que quelqu’un prenne encore des risques.

Scarlett : Mais toi te est prête à le faire !

Blanche-Neige : Je te remercie de t’inquiéter mais cette folie s’arrêtera aujourd’hui.

Grincheux : Non ! Tu n’iras pas !

Blanche-Neige : Il n’y a plus à discuter… Merci de votre soutien ! Chacun de vous mes chers, je vous aime tous… Mais c’est une affaire que je dois régler… Toute seule.

Blanche-Neige s’en va.

Scarlett : Je crains le pire… Je me méfie de cette Reine.

-[Storybrooke]-

Régina mène Jefferson à l’intérieur de son caveau.

Régina : Fait attention en descendant !

Jefferson : C’est quoi cet endroit ?

Régina : C’est là que j’ai gardé les vestiges de ma magie… La seule magie qu’il y a dans ce monde est dans les objets que j’ai emportés avec moi.

Jefferson pose son chapeau sur le sol.

Jefferson : Il ne peut pas tourner ça ne fonctionne pas.

Regina : Il faut qu’il absorbe la magie qu’il y a encore ici… Il me reste encore quelques objets… Des petites babioles.

Régina verse le contenu d’une boîte dans le chapeau, rien ne se passe.

Jefferson : Ce n’est pas suffisant, il faut quelque chose de plus puissant.

Régina sort l’anneau de Daniel de sa poche.

Jefferson : Qui est-ce ?

Regina : Un homme parti depuis longtemps.

Jefferson : Mouais. En tout cas, quoique représente cet anneau, il a encore des propriétés magiques. Vas-y, donne-le-moi…

Régina hésite.

Jefferson : Si tu veux récupérer ton fils, si ti veux avoir ta vengeance, donne-le-moi.

Jefferson repose le chapeau par terre. Régina y jette son anneau et le chapeau commence à tourner.

Régina : Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi il n’ouvre pas une porte ?

Jefferson : Il n’y a toujours pas assez de magie, il ne nous conduira nulle part.

Régina : Alors tu as échoué !

Jefferson : Pas si vite ! S’il manque de la magie pour aller de l’autre côté, il y en a assez pour le toucher. Il y en a peut-être assez pour l’atteindre et retrouver un objet.

Régina : Je peux rapporter quelque chose.

Jefferson : Est-ce qu’il y a un objet qui t’aiderait à résoudre ton problème ? Je peux peut-être ouvrir un passage assez grand pour l’attraper. Il faut qu’il soit petit, que tu puisses le prendre d’une main. Alors tu vois quelque chose que tu voudrais rapporter ?

Régina : Ouais… Oui, je pense que j’ai trouvé.

Jefferson : Il faut que tu me diriges vers l’endroit et le temps où cet objet se trouve.

Régina : Et comment ?

Jefferson : Par la pensée. Ton esprit le guidera.

Jefferson donne le chapeau à Régina qui lui commande d’ouvrir une porte puis le repose sur le sol. Le chapeau commence à tourner.

Jefferson : Apparemment ça marche… Excellent ! Qu’est ce qu’on cherche ?

Régina : Une pomme.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Régina est dans l’étable. Blanche-Neige arrive.

Blanche-Neige : Bonjour Régina.

Régina : Venez avec moi !

------------------------------

Régina emmène Blanche-Neige jusqu’à la tombe de Daniel.

Régina : Vous vous souvenez quand j’ai rattrapé votre cheval qui c’était emballé ? Vous vous souvenez quand je vous ai sauvé la vie ?

Blanche-Neige : Bien sûr… On dirait que rien n’a changé.

Régina : Pas tout à fait… Ca ce n’était pas là.

Blanche-Neige : C’est…

Régina : Une tombe… C’est la tombe de Daniel.

Blanche-Neige : Daniel ? Mais je croyais…

Régina : Qu’il s’était enfui ? Je vous avais dit ça pour vous ménager et c’était par… Gentillesse… Mais il est mort à cause de vous.

Blanche-Neige : Je… Je… Je pensais… Je suis désolée.

Régina : Moi aussi, si vous saviez. Mais rien ne changera ce qui s’est passé. Ce que vous avez fait. Vous m’aviez promis de garder mon secret. Pourtant vous n’avez pas tenu votre langue !

Blanche-Neige : J’étais très jeune et votre mère était…

Régina : Ma mère, elle lui a arraché le cœur par votre faute, Blanche ! Parce que vous ne m’avez pas écouté !

Blanche-Neige : Vous avez fait tuer mon père. N’avons-nous pas assez souffert toutes les deux ?

Régina : Oh non !

Régina sort la pomme.

Blanche-Neige : Qu’est ce que c’est ?

Régina : C’est une pomme… Savez-vous que les pommes sont sensées apportée santé et sagesse ?

Blanche-Neige : Alors pourquoi j’ai l’impression que celle-ci pourrait me tuer ?

Régina : N’ayez pas peur de ça. Ce qu’elle vous fera est pire que la mort. Votre corps deviendra votre tombe, vous serez enfermée dedans, paralysée et ne pouvant rêver qu’à vos tristes et éternels regrets.

Blanche-Neige : Vous allez m’obliger à la manger ?

Régina : Non, voyons… Car ça ne marcherait pas… il faut vouloir la goûter. Vous la mangerez parce que vous l’aurez décidé.

Blanche-Neige : Et pourquoi je voudrais faire ça ?

Régina : Parce que si vous refusez de manger la pomme, votre prince… Votre Charmant sera exécuté.

Blanche-Neige : Non.

Régina : Je vous l’ai dit. C’est à vous de décider.

Blanche-Neige : Si je goûte à cette pomme, je suis sûre qu’il vivra ? C’est bien le marché que vous voulez faire ?

Régina : Oui, de tout mon cœur.

Blanche-Neige prend la pomme.

Blanche-Neige : Si c’est ainsi je vous félicite, vous avez gagné.

Blanche-Neige mord dans la pomme.

------------------------------

Dans sa cellule Charming se sent mal.

------------------------------

Blanche-Neige tombe dans un sommeil profond.

------------------------------

James se relève.

James : Blanche… Qu’est ce que vous lui avez fait ? Qu’est ce que vous lui avez fait ? Blanche !

------------------------------

Blanche-Neige lâche la pomme qui roule vers un portail magique.

-[Storybrooke]-

Jefferson rattrape la pomme.

Jefferson : C’est ce que tu voulais ?

Régina : Oui… Oui, c’est ce que je voulais.

Jefferson : Et ma fille ? Tu vas me la rendre ?

Régina : Chaque chose en son temps. Notre contrat ne sera rempli que lorsque j’aurais réussi à résoudre un dernier problème… Comment amener la sauveuse à goûter un peu de mon fruit défendu.

------------------------------

Chez elle, Régina prépare un chausson à la pomme empoisonnée.

------------------------------

Emma arrive chez Régina, elle sonne.

------------------------------

Régina va ouvrir.

Emma : Il faut qu’on discute.

Régina : Oui, c’est une bonne idée, je crois. J’étais sur le point de vous appeler. Mais entrez.

Emma entre.

Régina : Faîtes comme chez vous, vous connaissez la maison… Je croyais que vous vouliez me parler.

Emma : Oui… Bon… C’est difficile à dire. En tout cas je crois… Qu’on doit mettre un terme à ce qui se passe entre nous.

Régina : Tiens, pour une fois je suis de votre avis.

Emma : Je veux passer un accord à propos d’Henry.

Régina : Je ne passe pas d’accord avec vous.

Emma : Je pars de cette ville.

Régina : Quoi ?

Emma : Tout ça… Le jeu, auquel on joue c’est problématique. Alors je vais m’en aller. Mais à certaines conditions. Je veux continuer à voir Henry, je lui rendrai visite ou c’est lui qui viendra me voir, peu importe.

Régina : Si vous le voyez comme vous le demandez, vous serez toujours dans sa vie.

Emma : Ecoutez… Dans tout accord, il faut faire des concessions, c’est comme ça. Mais soyons un peu lucide, nous savons toutes les deux que le monde où je suis absente de sa vie n’existe plus et rien ni personne ne peux changer ça maintenant.

Régina : Vous avez raison… Vous pouvez venir avec moi une petite minute ?

------------------------------

Emma suit Régina dans la cuisine.

Régina : Alors, dîtes-moi ce que vous proposez ?

Emma : J’en sais rien, on verra au fur et à mesure.

Régina : Mais c’est mon fils.

Emma : Oui.

Emma est sur le point de partir mais Régina la retient.

Régina : Oh, attendez ! Un petit quelque chose pour la route peut-être.

Emma : Merci.

Régina : Puisqu’on doit rester en contact, autant commencer à y mettre un peu de cordialité. Mon célèbre chausson aux pommes, c’est une vieille recette. Mais c’est délicieux !

Emma : Merci.

Régina : J’espère que vous aimez les pommes.

Emma emporte le chausson.

-[La Forêt Enchantée - Passé]-

Scarlett suit l’odeur de Blanche-Neige.

Scarlett : Elle était là ! Je sens son odeur.

Granny : Blanche ! Blanche !

Grincheux : Elle est ici !

------------------------------

Scarlett et Granny rejoignent les nains sur la colline.

Grincheux : Je l’ai trouvé allongée comme ça. Est-ce qu’elle est ?

Scarlett : Mère-Grand, ton poignard ?

Scarlett vérifie la respiration de Blanche-Neige.

Dormeur : Peut-être qu’elle n’est qu’endormie ?

Scarlett : Non, elle ne respire plus… Elle est morte. Elle s’est sacrifiée pour son grand amour.

Grincheux : Elle s’est sacrifiée pour le bien de nous tous.

------------------------------

Régina regarde la scène depuis son miroir dans ses appartements.

Régina : Oh, ce concept de sacrifice, c’est surfait ! Justement tant, que j’y suis.

Régina décide de regarder Charmant dans sa cellule.

James : Non ! Qu’est ce que vous lui avez fait ? Qu’est ce que vous lui avez fait ?

-[Storybrooke]-

Régina est retournée voir Mr Gold dans son magasin.

Régina : J’espère que tu as pris une assurance annulation pour ton voyage parce que personne n’ira nulle part.

Mr Gold : Vraiment ? Et pourquoi ça ?

Régina : Parce que vois-tu, j’ai trouvé la solution pour qu’Emma Swan ne soit plus un problème.

Mr Gold : Ah oui.

Régina : Et oui, une bonne vieille solution.

Mr Gold : Le sommeil éternel ? Puis-je te demander comment tu l’as obtenu, ici, à Storybrooke ?

Régina : En sacrifiant la toute dernière pincée de magie que j’avais en réserve.

Mr Gold : Tu as donc pris de la magie pour créer de la magie ? Je suppose que je n’ai pas à te rappeler cette vieille règle : la magie à toujours un prix.

Régina : Alors, tu vas payer… Parce que maintenant, le force de la malédiction est plus grande que jamais et toi tu vas rester là, bien à ta place… Est-ce que tu as entendu ? J’ai gagné ! Quel que soit le projet que tu avais et la raison qui te poussait à briser la malédiction… Oublie-les ! Parce que ça n’arrivera jamais.

Elle part.

------------------------------

Emma s’apprête à partir. Henry frappe à la porte, elle va ouvrir.

Henry : C’est moi. Ca va ? Parce que t’avais l’air bizarre quand tu m’as appelé.

Emma : Euh… Oui… Oui, ça va… Mais euh… Hier quand j’ai voulu partir avec toi, tu as eu raison, je peux pas te faire quitter Storybrooke. Mais je peux pas rester non plus.

Henry : Quoi ?

Emma : Je dois m’en aller.

Henry : T’en aller ? Comment ça ? Quitter Storybrooke ?

Emma : Oui… J’ai parlé à Régina et on a passé un accord. Je pourrais toujours te voir, seulement ça sera pas tous les jours.

Henry : Non ! Non ! Tu dois pas lui faire confiance…

Emma : Non ! Ecoute ! Je n’ai pas le choix.

Henry : Elle va…

Emma : Et c’est ce qui est de mieux pour toi et tu vois bien qu’à chaque fois que je l’affronte quelqu’un en souffre.

Henry : Non ! Non ! Non ! Et non ! T’as peur c’est tout ! Je sais bien tous les héros connaissent ça ! C’est rien qu’un moment de doute avant de reprendre le combat.

Emma : Henry ! C’est pas une histoire… C’est la réalité. Et les choses doivent changer. Tu peux pas sécher l’école, tu peux pas t’enfuir… Tu dois plus croire aux malédictions.

Henry : Tu n’y crois vraiment pas.

Emma : C’est… Pour l’instant on doit s’arranger comme ça. J’ai passé un accord, mais j’ai utilisé mes supers pouvoirs, elle a dit la vérité et elle va bien prendre soin de toi.

Henry : Oui mais elle veut ta mort.

Emma : Je t’en prie, Henry.

Henry : Non. Tu es la seule, la seule qui peut l’en empêcher !

Emma : L’empêcher de faire quoi ? Tout ce qu’elle a fait, c’est se battre pour toi. C’est… C’est allé trop loin, je suis vraiment désolée.

Henry sert Emma dans ses bras. Il voit le chausson dans la cuisine.

Henry : Où t’as eu ça ?

Emma : C’est Régina qui me l’a donné.

Henry : De la pomme.

Emma : Et alors ?

Henry : Tu peux pas le manger, c’est du poison !

Emma : Qu’est ce que tu dis ?

Henry : Tu comprends pas ? Votre accord, c’était une ruse, juste pour te faire manger ça. Et pour se débarrasser de la sauveuse.

Emma : Enfin, je t’en prie, pourquoi elle ferait ça puisque je viens de lui dire que je m’en allais.

Henry : Parce que tant que t’es vivante, t’es une menace pour la malédiction.

Emma : Henry, il faut que tu arrête de croire à ces histoires.

Henry : C’est la vérité ! Et le fait que tu t’en aille ne changera rien !

Emma : Tu veux que je te le prouve ?

Emma veut prendre le chausson.

Henry : Non !

Emma : Donne-le-moi !

Henry prends le chausson.

Emma : Qu’est-ce que tu fais ?

Henry : Je voulais pas en arriver là. Tu crois peut-être pas à la malédiction ni en moi mais moi je crois en toi.

Henry mord dans le chausson.

Emma : Tu vois. Tu veux un peux de glace avec qu’on puisse reprendre notre discussion ?

Henry tombe dans un profond sommeil.

Emma : Henry ? Henry. Henry !

–[Real World]–

(Regina and Henry are eating dinner at home. They eat in silence, until the doorbell rings.)

Regina: I don’t recall us expecting any company.

(Regina gets up to answer the door. It’s Emma.)

Regina: Sheriff Swan. What are you doing here?

Emma: Henry invited me.

Regina: Do you honestly believe, I’d allow you into my house for dinner, after all the threats you made to my family?

Emma: I didn’t come for dinner.

Regina: Then, what did you come for?

Emma: You.

(Confused, Regina looks behind her into the kitchen and discovers that Henry is gone. She turns back to Emma, where several other Storybrooke citizens have gathered behind her.)

Emma: We all did.

(Regina turns around and starts to retreat into the house, when she sees Henry holding a noose at the top of the stairs.)

Regina: Henry.

(The mob brings Regina to the main street, where an apple tree has sprung up in the middle of the road. They tie her to the tree as she protests. The rest of the town watches on.)

Regina: No… No…. Let me go. I command it!

Ruby: After everything you’ve done to all of us?

Archie: My apologies, Your Majesty, but my conscience is clear!

Leroy: You’re not Queen anymore, sister!

Granny: Tighter! She needs to feel our pain!

MMB: You took our love and ripped it apart!

David: And now, you’re going to pay!

(Emma approaches Regina and picks one of the blackened apples off the tree. She holds it in front of Regina and crushes it in her hand.)

Emma: Rotten to the core.

Regina: I just wanted to win… For once.

(Emma grabs Regina by the throat.)

Emma: You took away our happiness, and now it’s our turn to take away yours.

(Emma lets go of Regina’s neck and walks towards the crowd. David pulls out a sword and hands it to Emma.)

Regina: …What?

Regina: Henry. Henry, please don’t let them do this to me.

Henry: You did this to yourself.

(Wielding the sword, Emma aims for Regina and swings. Before the sword hits her, Regina awakens from the dream and jolts upright in her bed. She quickly gets up and heads to Henry’s room to check on him. Inside, she sees him underneath the blanket. Regina exits and the camera pans to show that the form under the blanket isn’t Henry, but instead a pile of pillows.)

———–

(Emma and Henry are driving along the road that leads out of Storybrooke.)

Henry: Is that all your stuff?

Emma: All I need.

Henry: Wait. You want to go now? We’re leaving now?

Emma: Uh-huh. I’m getting you out of here. Away from all this. Away from her.

Henry: No, no. Stop the car! You can’t leave Storybrooke. You have to break the curse.

Emma: No, I don’t. I have to help you.

Henry: But you’re a hero – you can’t run. You have to help everybody.

Emma: Henry, I know it’s hard for you to see it, but I’m doing what’s best for you. That’s what you wanted when you brought me to Storybrooke.

Henry: But the curse… You’re the only chance to bring back the happy endings.

Emma: Henry…

(Henry reaches over and grabs the steering wheel.)

Emma: Henry!

(Henry causes the car to veer off the road and into a ditch.)

Emma: Henry! What were you doing? You could’ve gotten us killed!

Henry: Please! Please, don’t make me go! We can’t go! Everything’s here… Me, your parents, your

family. Please, Emma. They need you. Your family needs you.

–[Fairy Tale World]–

(Two guards bring Prince Charming before King George.)

King George: Did you really think that I would let you get away? Hm? You appear to have had quite the adventure since then.

Prince Charming: Whatever it is you’re going to do to me, get on with it.

King George: I took you in as my son, and you betrayed me. I would’ve given you everything. The crown, the kingdom. All you had to do was marry King Midas’ daughter. But, you decided to follow ‘true love’.

Prince Charming: Losing my life for love… That’s a sacrifice I am happy to make.

King George: As you wish.

(The guards drag Prince Charming over to the guillotine, where they secure his head under the blade.)

King George: Release the blade.

(The blade is released, but magically dissolves into water before it reaches Prince Charming’s neck.)

King George: What is the meaning of this?

(The Evil Queen enters with her cohorts.)

Evil Queen: Sorry to drop in on you.

King George: Regina. What do you want?

Evil Queen: I want the man you pretend is your son. And I’m prepared to pay any riches Midas promised you in return for him.

King George: What do you plan to do to him?

Evil Queen: Oh, I promise he’ll suffer. Far more than some swift and simple beheading.

King George: How?

Evil Queen: By using him to destroy his one true love. By using him to bring an end to Snow White.

–[Real World]–

(From the window, Regina notices that her apple tree is wilting. When she goes to investigate, she finds that the apples are beginning to rot. She heads for Mr. Gold’s shop.)

Mr. Gold: Your Majesty. To what do I owe the pleasure?

Regina: My tree is dying. Why?

Mr. Gold: Perhaps, it’s your fertilizer.

Regina: You think this is funny? Well, I’ll tell you what I think. I think it’s a sign of the curse weakening because of Emma. But do you care? No. You’re content to just sit back and do… Whatever it is you’re doing, while all my hard work burns.

Mr. Gold: That’s not all, is it? Come on. You might as well get everything off your chest.

Regina: I don’t know what you’re talking about.

Mr. Gold: Henry. Miss Swan wants him.

Regina: She’ll have that boy over my dead body.

Mr. Gold: The curse was meant to take away Snow White and Prince Charming’s happiness. Perhaps, you giving up Henry is just the price to keep the curse unbroken.

Regina: I think I’d rather just get rid of her.

Mr. Gold: Well, well. You’re going to have to be quite creative. We both know the repercussions in killing Miss Swan. The curse will be…

Regina: The curse will be broken. That’s because you designed it that way. Undo it.

Mr. Gold: You know… Even if I wanted to, I couldn’t. Magic… Well… Is in short supply around here and dwindling by the minute.

Regina: You want the curse broken. Why?

Mr. Gold: That’s not something I care to discuss.

Regina: Don’t bother. You can shove your reasons. I want to strike a new deal. One where I can get rid of Emma without shattering the curse.

Mr. Gold: Unfortunately for you, a negotiation requires two interested parties, and I’m already planning a trip.

Regina: I’ll give you anything.

Mr. Gold: You no longer have anything I want, dearie. But I will give you a piece of advice, free of charge. I’d plan a trip of your own. Because, once people waken up and remember who you are and what you did to them… They are going to be looking for blood.

———–

(Outside the school, Regina finds Paige’s bike locked in the bike rack. She sticks a ‘White Rabbit’ card to the back of it and walks away. At Mary Margaret’s apartment, Emma returns.)

MMB: Oh. Thought you’d left.

Emma: Mary Margaret…

MMB: But I couldn’t tell for sure, because you didn’t bother to say goodbye. Do you remember when I left? When I ran? What you said to me? You said, we have to stick together. That we’re like… Family.

Emma: Yeah. I’m sorry, I shouldn’t have left.

MMB: You’re right – you shouldn’t have. So why, after everything, did you just go?

Emma: I don’t want to be Sheriff. I don’t want people relying on me. I don’t want this. Any of it.

MMB: What about Henry?

Emma: I took him with me.

MMB: You abducted him?

Emma: Maybe.

MMB: So, you don’t want people to rely on you, but you took your son? Now, that sounds like a stable home for him. What the hell is wrong with you?

Emma: I want what’s best for him.

MMB: And running is what’s best for him? Or, is that what’s best for you? You’re reverting, Emma, into the person you were before you got here. And I thought you’d changed.

Emma: You thought wrong.

MMB: Well, regardless, you have to do what’s right for Henry now.

Emma: What’s that?

MMB: Oh, I don’t know. You’re his mother – that’s your job. So, you figure it out.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White and her ‘army’ are stationed outside of King George’s castle. Snow White spies on the guards through a telescope.)

Snow White: If we’re going to get him out, we’re going to have to get over that wall. There’s a soldier on every parapet.

Granny: We’re going to need some air support.

Grumpy: Air? I know just the person who can help us – someone who owes me a favor.

(A noise is heard in the forest behind them. Everyone turns, aiming their weapons, when Red wanders out. She has blood near her mouth.)

Red: Don’t shoot. It’s only me.

Snow White: Uh, Red, you know, you got someone on your chin.

Red: Sorry.

Snow White: What were you able to find out?

Red: Your Prince is still alive.

Snow White: Then, why don’t you look happy?

Red: Because I also heard word the Queen is here.

Snow White: She knew I’d come for him.

Granny: It’s a trap.

Snow White: Indeed. It matters not. I can’t stop now. But I’ll understand if any of you want to turn back.

Group: No! Not a chance!

Snow White: Oh. Well, then there’s no time to waste.

(The group sets out towards the castle.)

Red: Why is the Queen doing this?

Snow White: I destroyed her happiness. And now, she wants to destroy mine.

———–

(The Evil Queen enters the dungeon where Prince Charming is being held.)

Evil Queen: Leave us.

(The guards leave the two of them alone.)

Prince Charming: What do you want?

Evil Queen: Hm… I suppose I see the allure. I wonder if you’ll be quite so incorruptible after your precious Snow is gone.

Prince Charming: Whatever she did to you, leave her alone and take my life instead.

Evil Queen: Oh, who said anything about taking her life? Oh, no. I have a far more satisfying brand of punishment for her.

(She turns and begins to walk out of the cell. She takes out a leather satchel, and pulls out the poisoned apple.)

–[Real World]–

(Regina is staring at her apple tree from the window of her office, when Jefferson enters.)

Regina: Jefferson. So, you got my message.

Jefferson: How could I miss it? You know I watch her.

Regina: It must be so painful, your daughter Paige being oh, so near.

Jefferson: Grace. Her name is Grace. You should know that – you changed it. What do you want?

Regina: Your help.

Jefferson: And what makes you think, I won’t kill you after everything you’ve done?

Regina: Because you don’t have it in you. If you did, you would have done it twenty-eight years ago when I brought you here. Because you know if I’m dead, you’ll never get back to your daughter. And I have a way for us to both get what we want.

(Regina retrieves Jefferson’s hat box and places it on the table.)

Jefferson: My hat.

Regina: I want you to use it again.

Jefferson: I can’t make it work. No one can. Not here. Not without magic.

Regina: Well, then you’re in luck, because I happen to have some. Not a lot… But hopefully, enough… For one last journey.

Jefferson: Where?

Regina: Back to our land. Where there’s a solution to a very delicate problem I have… How to get rid of the one person who could break my curse.

Jefferson: Emma. And why shouldn’t I let her do just that? End the madness and go home.

Regina: To your hovel? Selling fungus at the fair? Why? When you could just stay here in the mansion I gave you? My problem, Jefferson, is the same as yours. It’s family. We both want our children back, and we both can get them, if we work together.

Jefferson: Why should I trust you now?

Regina: You shouldn’t. But it’s the only offer you’ve got. After we’re through, I’ll wake up your dear Grace, so she remembers who you are.

Jefferson: No. Remembering is the worst curse. Two lives in her head, like me. I want to forget. I want you to write us a new story, a fresh start, here.

Regina: Well, my dear Jefferson, then that’s exactly what you’ll have. Oh. After we take care of Miss Swan.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White, the dwarves, and Granny wait positioned outside the castle. They hear a howl in the distance.)

Snow White: Thank you, Red. Do it.

(One of the dwarves fires a flaming arrow into the sky.)

Snow White: Move out.

Grumpy: I miss Stealthy.

(The group starts towards the castle. In the sky, the Blue Fairy, along with the rest of the fairies, are waiting for the signal. They see the flaming arrow below them.)

Blue Fairy: We’re a go. Fairies! Attack!

(A massive horde of fairies swarm the castle. Below, Snow White and company begin scaling the walls of the castle. Once up, several guards attempt to attack them. They fend them off and continue down to the courtyard. In the courtyard, they battle with King George’s guards. They eventually manage to defeat all of them, but are stopped when another wave of guards arrive and surround them. However, they are saved by the fairies, who wipe out all of the guards with fairy dust. The group continues into the castle.)

–[Real World]–

(Henry knocks on August’s door at the inn.)

August: Hang on.

(August answers the door, and Henry pushes his way into the room.)

Henry: August, please. I need your help. Emma wants to leave.

August: What? Slow down.

Henry: Y-You were going to make her believe. You have to.

August: I know, Henry. I’m sorry. I… I failed.

Henry: Failed?

August: I tried to show her. At first it was my legs, and now… Now take a look… At the unvarnished truth.

(August pulls back his sleeve, revealing a wooden arm.)

Henry: It’s wood.

August: Yes.

Henry: All of this… I was right. The curse… It’s real!

August: You’re a smart kid.

Henry: And you’re Pinocchio.

August: What gave it away?

Henry: But, why are you turning back to wood? Your story… You should be real.

August: I’m changing back because… I haven’t exactly been a good boy. And… Well… If the curse doesn’t break… This doesn’t stop.

Henry: So, we show Emma that you’re turning back into the puppet you were, and then, she has to believe. And, when she does, she could break the curse.

August: I tried that. She doesn’t want to see, so she doesn’t. There’s nothing more that I can do. I-I’m getting tired. It’s hard to ride and it’s hard to walk. Soon, it’s going to be hard to breathe.

Henry: So, we have to do something fast.

August: There’s nothing to do. And with what little time I have left, I want to spend it with my father.

Henry: Marco.

August: Told you you’re a smart kid.

Henry: So, everyone’s giving up.

August: I’m afraid that I don’t have a choice. I’m sorry, kid, but I’m out of Operation Cobra. Now, it’s up to you.

———–

(Emma and Archie are sitting in Granny’s Diner.)

Archie: Emma, I’m sorry, but I’m afraid you don’t have any case for custody.

Emma: Even after everything she’s done?

Archie: Which you can’t prove. Let me just ask you a question – with this war raging on, who really is getting hurt here?

Emma: I know. Henry. But isn’t it a good thing that he’s spending time with me? I’m his mother.

Archie: Yes, you are. And so is Regina. And l-look, the court is going to come in and look at him and see how he’s been since you’ve come into his life.

Emma: And he’s been happier, right?

Archie: Maybe. I mean, objectively? He’s skipped school, he’s stolen a credit card, he’s run off, he’s… He’s endangered himself, repeatedly. And so, in the eyes of the law, it’s not so-

Emma: And what about in your eyes? What do you think?

Archie: I mean, a while ago, I told you to engage him in his fantasy life, and… And perhaps I was wrong, because he’s only retreated further into it.

Emma: You think he’s better off with her?

Archie: I never said that.

Emma: Do you think that she would ever hurt him?

Archie: No. Never. I mean, everyone else, but not him. Look, right or wrong, her actions have all been defensive. I’m not judging, but… In many ways, your arrival has woken a sleeping dragon.

Emma: Tell me honestly – has he been better off since I got here?

Archie: It’s not a matter of better off. It’s… It’s a matter of this war has to end. If you two are going to be in his life, you have to figure out the best way to do that.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White enters the dungeon. She sees Prince Charming in his cell.)

Snow White: Charming… Charming!

Prince Charming: Snow…

(She grabs the keys and opens his cell, only to discover that there is only a mirror in the cell with Prince Charming’s image.)

Snow White: You’re… No… No… Oh, no!

Prince Charming: The Queen took me to her palace.

Snow White: But I’m rescuing you.

Prince Charming: Snow…

Snow White: Is this always going to be our life? Taking turns finding each other?

Prince Charming: We’ll be together, I know it. Have faith.

(Prince Charming’s image is obscured by purple smoke. When it clears, an image of the Evil Queen is in his place.)

Evil Queen: I just had to stop you. I have no interest in cleaning tongue marks off my mirror.

Snow White: Let him go. Your fight is with me.

Evil Queen: My thoughts exactly. Have you ever heard of a parley? We break off all this messy fighting and have a little talk. Just you and me. Come unarmed.

Snow White: Where do I meet you?

Evil Queen: Where it all began.

———–

(Snow White and the group are gathered in the main room of the castle. She starts unloading all of her weapons.)

Snow White: Stop trying to talk me out of this. The castle is secure – I’m going.

Grumpy: Keep the little knife between your tuffets.

Snow White: I promised I would come alone and unarmed. It’s a parley. There are rules.

Red: You’re too noble for your own good.

Snow White: I’m not. But, enough of you have risked your lives because of something that’s between the Queen and me. I will not let anyone else get hurt because of me.

Red: Except you.

Snow White: Thank you for your concern, but this ends today.

(The dwarves block her path when she tries to leave.)

Grumpy: We can’t let you go.

Snow White: I’m not asking. Thank you for your support. I love each and every one of you, but this is something I have to do… Alone.

(Snow White leaves.)

Red: I don’t like this. I don’t trust that Queen.

–[Real World]–

(Regina leads Jefferson down a set of stairs, leading to what looks to be an underground tomb. Several urns and boxes line the walls.)

Regina: Watch your step.

Jefferson: What is this place?

Regina: Where I’ve kept the last bit of my magic. The only magic in this world is in the things I brought with me.

(Jefferson places his hat in the center of the room. Nothing happens.)

Jefferson: It’s not spinning. It’s not working.

Regina: It needs to absorb the magic that’s here. I have some things left. A few trinkets.

(She takes a box from one of the side walls, and dumps its contents into the hat. Once again, nothing happens.)

Jefferson: It’s not enough. You need something that still works.

(Regina pulls out Daniel’s ring and holds it up. Produced by magic, Daniel’s face can be seen in the middle of it.)

Jefferson: Who’s that?

Regina: Someone long gone.

Jefferson: Well, whatever or whoever it is, it still has magical properties. Give me that, and let me see what I can do with it.

(She hesitates.)

Jefferson: If you want your son back, if you want your revenge, give it to me.

(Regina drops the ring into the hat. A slight purple vortex begins to form, but the hat stops spinning.)

Regina: What’s wrong? Why isn’t it opening a portal?

Jefferson: The magic – it’s not enough. We can’t go anywhere.

Regina: Then you failed.

Jefferson: Maybe not. There’s enough magic to touch the other side, just not to get us there. There might be enough to… Reach through and retrieve something.

Regina: I can bring something back?

Jefferson: Is there an object that can help you? Perhaps, I can open it enough and reach through and grab it. It would have to be small. Something that you can take with your hand. Is there anything like that that can help you?

Regina: Yes. Yes, I believe there is.

Jefferson: Then, you need to direct me to the time and place where this object exists.

(Jefferson hands the hat to Regina.)

Regina: How?

Jefferson: Think about it. Guide the hat.

(Regina closes her eyes and thinks for a moment. When she places the hat back on the ground, a proper vortex begins to form.)

Jefferson: Excellent. It appears to be working. Now, what is it we’re after?

Regina: An apple.

–[Fairy Tale World]–

(Snow White enters the stables from the Evil Queen’s childhood, which is the designated meeting place.)

Snow White: Hello, Regina.

Evil Queen: Follow me.

(The Evil Queen leads Snow White into the field, where they come to a tombstone. It has a heart etched into it.)

Evil Queen: Do you remember when I ran down your runaway horse, Snow? Do you remember when I saved your life?

Snow White: Of course. It all looks the same.

Evil Queen: Not quite. This is new.

Snow White: Is that…

Evil Queen: A grave. Daniel’s grave.

Snow White: Daniel? I thought…

Evil Queen: He ran away? I told you that to spare your feelings out of…kindness. But he died because of you.

Snow White: I-I’m… I’m sorry.

Evil Queen: I’m sorry, too. But nothing can change what happened. What you did. You promised to keep my secret. You promised, but you lied.

Snow White: I was very young, and your mother-

Evil Queen: She ripped his heart out because of you. Because you couldn’t listen to me.

Snow White: You took my father. Haven’t we both suffered enough?

Evil Queen: No.

(The Evil Queen pulls the poisoned apple out of its satchel.)

Snow White: What is that?

Evil Queen: It’s just a morsel. Did you know that apples stand for health and wisdom?

Snow White: So, why do I get the feeling that one might kill me?

Evil Queen: It won’t kill you. No, what it will do is far worse. Your body will be your tomb, and you’ll be in there with nothing but dreams formed of your own regrets.

Snow White: And you’re going to force me to eat it.

Evil Queen: Of course not. It wouldn’t work anyway. The choice is yours. It must be taken willingly.

Snow White: And why would I do that?

Evil Queen: Because, if you refuse the apple, your Prince, your Charming, will be killed.

Snow White: No…

Evil Queen: As I said, the choice is yours.

Snow White: I take that apple, and he lives? That’s the deal you want to make?

Evil Queen: With all my heart.

Snow White: Then, congratulations. You’ve won.

(Snow White takes a bite of the apple. Within seconds, she collapses to the ground. Simultaneously, Prince Charming experiences a stabbing pain in his chest. He scrambles to the door of his cell and begins yelling.)

Prince Charming: Snow… What have you done to her? What have you done? Snow!

(The apple rolls from Snow White’s hand, and disappears through a portal.)

–[Real World]–

(The apple appears in the Real World through the hat. Jefferson catches it.)

Jefferson: Is this it?

Regina: Yes. Yes, it is.

Jefferson: And my daughter? My Grace?

Regina: First things first. The deal’s not done. Not until I solve the next conundrum. How to get this saviour to taste my forbidden fruit…

———–

(In her kitchen, Regina chops up the apple and fashions it into a turnover. While it’s baking, Emma rings the doorbell. Regina answers.)

Emma: We need to talk.

Regina: Yes, I imagine we do. I was just about to call you. Come right in.

(Regina lets Emma into the house.)

Regina: Do what you’re so skilled at and make yourself at home. I believe you came to see me.

Emma: Right. Look, this isn’t easy. I think that this… Whatever is between us needs to end.

Regina: At last, something we can agree on.

Emma: I want to make a deal with you about Henry.

Regina: I’m not making any deals with you-

Emma: I’m leaving town.

Regina: What?

Emma: This… What we’re doing is a problem, and I’m going to go, but I have conditions. I still get to see Henry. I get to visit and spend time, whatever.

Regina: And you get to see him. You’re still in his life.

Emma: Look, in any deal, both parties are a little unhappy. But, let’s be honest – we both know the world where I’m not in his life no longer exists, and there’s no one who can do anything about that.

(The timer on the stove beeps.)

Regina: You’re right. Would you mind following me for a moment?

(They head to the kitchen. Regina takes the turnover out of the oven.)

Regina: So, what are you proposing?

Emma: I don’t know. Just figure it out as we go.

Regina: But he’s my son.

Emma: Yeah.

(Emma goes to leave, but Regina stops her.)

Regina: Oh, Miss Swan? Maybe a little something for the road?

(She takes out a Tupperware container and gestures to the turnover.)

Emma: Thanks.

Regina: If we’re going to be in each other’s lives, it’s time we start being cordial. My famous turnovers. Old recipe. But delicious.

(Regina packs up the turnover and hands it to Emma.)

Emma: Thank you.

Regina: I do hope you like apples.

–[Fairy Tale World]–

(Red and Granny arrive at the stables to search for Snow White, while the dwarves search the field.)

Red: Snow was here. I can smell it.

Granny: Snow! Snow!

(Grumpy yells in the distance.)

Grumpy: She’s over here!

(Red and Granny run towards the source and find Grumpy and the rest of the dwarves gathered

around the unconscious Snow White.)

Grumpy: I found her lying here like this. Is she…

Red: Granny, give me your dagger.

Bashful: Maybe she’s just sleeping.

(Red places the dagger under Snow White’s nose.)

Red: She has no breath. She’s gone. She sacrificed herself… For true love.

Grumpy: She sacrificed herself for all of us.

(The Evil Queen watches them through the mirror in her castle.)

Evil Queen: It would appear sacrifice is overrated. Speaking of…

(She waves her hand and magically switches scenes to Prince Charming’s cell.)

Prince Charming: Snow! What have you done to her? What have you done?

–[Real World]–

(Regina enters Mr. Gold’s shop.)

Regina: I hope you bought travel insurance, because no one’s going anywhere.

Mr. Gold: Oh, really? And why’s that?

Regina: Because I found a solution to my Emma Swan problem.

Mr. Gold: Oh, yes?

Regina: An old, reliable solution.

Mr. Gold: A sleeping curse. Might I ask how you managed to obtain one here in Storybrooke?

Regina: By sacrificing the last bit of magic I had left.

Mr. Gold: So, you made magic from magic. Well, I’m sure I don’t have to remind you that, uh, all magic comes with a price.

Regina: Then you can pay it. Because now, the curse is going to be stronger than ever. And you will be right here where you belong. Don’t you understand? I won. So, whatever plan you had… Whatever reason you wanted the curse broken… Too bad. Because it’s never going to happen.

———–

(At Mary Margaret’s apartment, there is a knock on the door. Emma answers it. It’s Henry, who she lets in.)

Henry: Hey, Emma. Everything okay? You sounded strange over the walkie.

Emma: Oh, um… No, I’m okay. Just, um… Yesterday, when I tried to take you away, you were right. I can’t take you out of Storybrooke. But I can’t stay either.

Henry: What?

Emma: I have to go.

Henry: Go? You mean leave Storybrooke?

Emma: Yeah. I spoke to Regina, and we made a deal. I’m still going to be able to see you, just not… Every day.

Henry: No! No, you can’t trust her!

Emma: I have to. It’s my only choice. It’s what’s best for you, Henry. Every time I fight her, someone else gets hurt.

Henry: No, no, no! You’re just scared. This happens to all heroes. It’s just the low moment before you fight back.

Emma: Henry! This isn’t a story. This is reality. And things have to change. You can’t skip school, you can’t run away, and… You can’t believe in curses.

Henry: Y-you really don’t believe?

Emma: I… This is how it has to be right now. I made a deal, and I used my superpower. She’s telling the truth. She’s going to take really good care of you.

Henry: Yes, but she wants you dead.

Emma: Come on, Henry!

Henry: You’re the only one that can stop her.

Emma: Stop her from what? All she’s ever done is fight for you. It just… Got out of hand. I’m sorry.

(Henry hugs Emma. The two of them continue to embrace, when Henry notices the turnover on the table.)

Henry: Where did you get that?

Emma: Regina gave it to me.

Henry: Apple!

Emma: So?

Henry: You can’t eat that. It’s poison.

Emma: What?

Henry: Don’t you see? The deal… It was all a trick to get you to eat that, to get rid of the saviour.

Emma: Henry, come on. Why would she do that when I just told her I was going to go?

Henry: Because as long as you’re alive, you’re a threat to the curse.

Emma: Henry, you’ve got to stop thinking like this.

Henry: But it’s the truth! And you leaving isn’t going to change that.

Emma: I’ll prove it to you.

Henry: No!

(Henry grabs the turnover from Emma.)

Emma: Henry… What are you doing?

Henry: I’m sorry it had to come to this. You may not believe in the curse… Or in me. But I believe in you.

(He takes a bite of the turnover. Nothing happens.)

Emma: See? You want to have some ice cream with that? And then we can go back to talking about…

(Henry suddenly collapses.)

Emma: Henry? Henry? Henry!

–[End]–

Kikavu ?

Au total, 229 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Elonarose 
24.03.2019 vers 12h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
02.12.2018 vers 15h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
27.10.2018 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 08:16

Suite de Mots
Aujourd'hui à 08:15

Survivor
Aujourd'hui à 08:15

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

Calendriers du Mois
Hier à 17:27

S01E06 Le berger
Hier à 09:25

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Avant-hier à 11:58

Penser à regarder les votes dans les préférences. Du côté des thèmes, Samantha Who attend patiemment.

CastleBeck, Avant-hier à 12:17

Le quartier Lethal Waepon attend vos votes pour les Awards de la Saison 2. Thème de la semaine : scènes comiques. Merci et bonne journée!

Steed91, Hier à 08:39

Bonjour à tous, nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel titre VF pour l'épisode 10.17 ?

Steed91, Hier à 08:40

Venez nombreux, vous pouvez même voter si vous ne connaissez pas la série

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:49

Les Awards de la seconde saison de Lethal Weapon se poursuivent. Une nouvelle catégorie a été mise en vote et l'action est au rendez-vous! Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site