VOTE | 821 fans

#204 : Le Crocodile


Centré sur : Rumplestiltskin et Killian Jones
Titre VO : The Crocodile
Titre VF : Le Crocodile
Diffusion USA : 21/10/2012
Diffusion FR : 09/11/2013
Captures

Résumé court
: Le dégoût de Belle face à la soif permanente de Mr. Gold pour le pouvoir atteint son paroxysme et elle menace de le quitter s'il ne change pas. Les nains prennent leurs hâches et essaient de trouver de la poussière de fée dans la mine de Storybrooke.

Des retrouvailles avec une vieille connaissance pourraient s'avérer être perdantes pour Belle.

Parallèlement, dans l'ancien monde des contes de fée, Rumplestiltskin tente de sauver sa femme, Milah, sur le point d'être kidnappée par une bande de pirates impitoyables.

Popularité


4.58 - 12 votes

Titre VO
The Crocodile

Titre VF
Le Crocodile

Vidéos

Rumple supplie Killian de lui rendre sa femme VO

Rumple supplie Killian de lui rendre sa femme VO

  

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Samedi 09.11.2013 à 20:50
2.23m / 9.0% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 21.10.2012 à 20:00
9.89m / 3.3% (18-49)

Plus de détails

Acteurs secondaires:

Colin O'Donoghue ... Capitaine Crochet / Killian Jones

Barbara Hershey ... Cora

Sebastian Wilkinson ... Jeune Bealfire

Rachel Shelley ... Milah

Lee Arenberg ... Grumpy / Leroy

David-Paul Grove ... Prof

Faustino Di Bauda ... Dormeur

Jeffray Kaiser ... Atchoum

Michael Coleman ... Joyeux

Mig Macario ... Timide

Eric Keenleyside ... Sir Maurice / Moe

Christopher Gauthier ... William

Chelsea Turner ... Serveuse de la taverne

Ryan Hesp ... Intendant

Rondel Reynoldson ... Femme du village

Audience US: 9, 89 millions

Ecrit par: David H. Goodman et Robert Hull

Réalisé par: David Solomon

A Storybrooke, Belle est en train de rêver. Elle se trouve avec M. Gold dans sa boutique. Gold lui offre un collier lorsque Leroy rentre furieux dans la pièce en demandant sa hache.

Lorsqu’elle se réveille, elle s’aperçoit que Gold n’est pas dans le lit avec elle. De ce fait elle décide de le chercher dans la maison. Ne le voyant pas, elle sort dans le jardin, contourne la maison et arrive face à une petite fenêtre située au niveau du sol. La fenêtre donne sur la cave où Gold est en train de tresser un fils d’or. Il en coupe un bout et le met dans une fiole contenant une potion. La potion devient violette.

Dans le monde magique, Rumplestiltskin qui est encore qu’un simple fermier rentre dans sa chaumière où il retrouve son fils, âgé d’environ 7 ans,  en pleurs. Il lui demande alors où est sa femme : Milah. Lorsque le petit garçon ne lui répond pas il comprend qu’elle n’est pas encore rentrée. Il décide donc de partir à sa recherche avec Bae. Rumplestiltskin finit par la trouver en train de boire et de jouer à l’auberge du village. Lorsque Milah le voit elle n’hésite pas à le rabaisser devant tous les habitants qui se prennent eux-mêmes au jeu et l’insultent. Bae, qui devait attendre dehors, rentre dans l’auberge et observe la scène. Dès que Milah aperçoit son fils elle se lève et part avec lui. De retour à la chaumière, Milah propose à son mari de partir visiter le monde. Rumple lui répond qu’ils peuvent essayer mais que le village est bien. Il lui demande d’essaye de se faire à l’endroit pour leur fils. Milah finit par accepter à contre cœur.

Lorsque M.Gold remonte de la cave il trouve Belle assise sur le canapé. Elle lui demande ce qu’il faisait dans la cave. Gold, qui ne veut pas répondre à la question, lui réplique qu’il allait préparer le petit déjeuner. Belle lui avoue qu’elle la vu pratiquer la magie. Gold lui assure alors qu’il s’agissait juste de quelques petits sorts sans importance. Déçue, Belle lui demande d’être franche avec elle et de lui dire pourquoi il a vraiment ramené la magie dans ce monde. Gold lui répond encore une fois que la magie est un pouvoir.

Le lendemain matin, une habitante du village vient réveiller Rumplestiltskin en lui disant de se rendre d’urgence au port du village car l’équipage d’un bateau s’apprête à partir avec sa femme. Rumplestiltskin se dirige alors jusqu’au port. Lorsqu’il arrive l’équipage s’empare de lui et le jette aux pieds de l’homme avec qui Milah avait passé la soirée à la taverne.  Lorsque l’homme se présente on apprend qu’il se nomme Killian Jones et qu’il est le capitaine du navire. Rumplestiltskin le supplie de lui rendre sa femme mais  le capitaine refuse et lui jette une épée au sol en lui disant qu’un homme doit se battre pour obtenir quoi que ce soit. Rumplestiltsin, qui est transi par la peur, ne ramasse pas l’épée. Le capitaine lui dit alors de dire à son fils qu’il est un lâche.

Dans la mine de Storybrooke, les nains ainsi que David cassent les murs à l’aide de leur pioche dans le but de trouver de la poudre de fée. Henry observe son grand-père. Ruby arrive à ce moment là et donne un muffin à Henry puis repart aussitôt. Quelques secondes plus tard David décide d’arrêter et de partir avec Henry. Avant de quitter la mine il demande à Leroy de venir le prévenir au commissariat (David est le shérif en attendant le retour d’Emma) s’ils trouvent de la poussière de fée.

Gold décide d’aller parler à Belle qui s’est enfermée dans sa chambre. Lorsqu’il toque à la porte personne ne lui répond. Il décide alors d’entrer mais trouve la pièce vide et la fenêtre ouverte. Il entreprend alors de porter des affiches aux commerçants et d’aller voir le fleuriste de la ville qui est le père de Belle. Ce dernier lui répond qu’il ne la pas vu depuis que la malédiction a été brisée et que c’est de sa faute si Belle s’est évadée car il est un monstre.

Dans le présent Rumplestiltskin est assit sans une auberge. Un homme s’assoit en face de lui en lui disant qu’il est un expert en objets perdus comme les haricots magiques. Rumplestiltskin lui demande alors s’il peut lui en procurer un. L’homme lui répond que ce ne sera pas un problème car même s’il ne reste plus de haricot dans ce monde il en reste dans l’autre monde et que grâce aux bateaux qui parcourent le monde il pourra en trouver. Rumplestiltskin lui propose alors de lui échanger de l’or contre le haricot. L’homme refuse car il veut être immortel. Rumplestiltskin lui répond que seul de « Dark One » peut l’être mais qu’il peut le faire redevenir un enfant. Par contre s’il ne respecte pas ‘accord  il accélère le temps et le transforme en poussière. L’homme accepte et quitte l’auberge. A ce moment là Killian Jones et son équipage entrent.

Au Granny’s, Belle est en train de boire son troisième thé glacé. Ruby vient s’assoir avec elle et tente de faire connaissance. Elle lui demande pourquoi elle ne l’avait pas encore vu dans la ville. Belle lui répond qu’elle était une femme « cachée » mais que c’est maintenant terminé. Lorsque Ruby remarque qu’elle n’a pas d’endroit où loger elle lui propose de lui donner une chambre au Granny’s. Belle accepte aussitôt. Ruby, qui semble beaucoup l’apprécier, lui demande ce qu’elle aime. Belle lui répond qu’elle adore lire. Malheureusement Ruby l’informe que la bibliothèque de la ville est fermée depuis plusieurs années. Un sourire apparait sur le visage de Belle. Quelques minutes plus tard elle se rend à la bibliothèque, qui est située sous l’horloge, et trouve les portes fermées. Elle fait le tour de bâtiment et finit par apercevoir une brèche dans un des murs. Elle regarde à l’intérieur et semble très heureuse de voir les rangées de livres. A ce moment là, l’homme qui été assis à la taverne avec Rumplestiltskin, arrive et lui demande une pièce. Belle lui répond qu’elle n’en a pas et l’homme la kidnappe.

Killian et son équipage marchent dans les rues du village. Rumplestiltskin, qui a revêtu une cape avec une capuche, les bouscule en passant. Killian commence alors à le jeter au sol et à l’insulter. Lorsque Rumplestiltskin se relève il enlève sa capuche. Tout l’équipage le reconnait et a peur de lui. Killian lui demande alors ce qu’il veut. Rumple lui répond qu’il veut savoir comment va Milah. L’homme lui apprend qu’elle est morte. Rumple, à qui la nouvelle semble faire ni chaud ni froid, déclare qu’ils n’ont pas terminés leur duel et qu’ils le termineront le lendemain matin.

Gold se rend à l’appartement de Mary Margaret, qui est actuellement habité par David, afin de lui demander son aide pour retrouver Belle. Dans un premier temps David refuse en lui disant d’utiliser un de ses sorts. Gold lui répond qu’il ne peut pas mais qu’il doit l’aider car il sait ce que c’est que de perdre la personne que l’on aime. David accepte.

A l’aube, Killian se promène dans les rues du village. Soudain une épée atterrie devant ses pieds. Il l’a ramasse et commence à se battre avec Rumplestiltskin. Rumple prend très vite le dessus et le désarme au bout de quelques secondes. Killian lui dit alors de le tuer. Rumple lui répond qu’il préfère lui arracher le cœur car c’est ce qu’il a ressenti lorsqu’il lui a volé sa femme. Rumple commence donc à lui arracher le cœur lorsque Milah arrive et lui demande d’arrêter.

A Strorybrooke, l’inconnu a emmené Belle dans une petite cabane. Lorsque la porte s’ouvre son père rentre dans la pièce. Dans un premier temps Belle est heureuse de le revoir mais lorsqu’il lui dit qu’elle ne doit plus revoir Gold elle s’énerve et lui dit qu’elle l‘aime et qu’il doit comprendre. Voyant qu’il ne peut rien faire pour sauver sa fille, il fait un signe à l’inconnu qui attrape Belle et commence à la trainer à l’extérieur de la cabane.

Gold observe David interroger les habitants de la ville. Lorsque David revient il lui demande si le commerçant a vu Belle. David lui répond que non mais qu’elle a sûrement du passer cher Granny.  Sur le chemin Gold demande à David comment marche l’amour. David, décontenancé, lui répond qu’il faut être honnête.

Lorsque Rumplestiltskin aperçoit Milah il stoppe son action sur le champ. Milah tente de lui expliquer qu’elle est tombée amoureuse de Killian mais qu’elle ne savait pas comment le lui dire. Alors pour ne blesser personne elle a préféré partir dans la nuit. Voyant que Rumplestiltskin s’apprête à les tuer tous les deux elle lui dit qu’elle lui échange un haricot magique contre leurs vies.

Au Granny’s, Ruby hésite à révéler à David qu’elle a vu Belle. Lorsqu’il lui assure qu’il veut l’aider, elle lui dit qu’elle est passée ici et qu’elle a oublié son pull. Elle propose à Gold et à David de les aider à la retrouver grâce à son flaire de loup. Ils arrivent jusqu’à la boutique de fleurs où elle perd la trace de Belle. Gold comprend alors que le père de Belle n’est pas innocent dans sa disparition. Il rentre dans la boutique et lui demande où elle est. L’homme lui révèle que bientôt sa fille ne pensera plus à lui car il a l’intention de lui effacer la mémoire en lui faisant traverser la frontière. Gold entraine le fleuriste hors de sa boutique et le plaque contre son camion de livraison en lui demandant comment il compte s’y prendre pour lui faire traverser la limite. En voyant ses mains abimées par le travail, David comprend qu’il va la faire passer par les tunnels de la mine.

Dans le monde magique Milah et Killian arrivent sur le bateau qui s’apprête à quitter le port. Milah demande à l’équipage de libérer les prisonniers et de lui apporter leur butin. Elle prend le haricot magique et le montre à Rumplestiltskin qui vient d’apparaitre. Cependant elle ne le lui donne pas et le lance à Killian qui le garde séré au creux de sa main. En la voyant au milieu de l’équipage, qui forme sa famille, il demande à Milah comment elle a pu abandonner Baelfire. La jeune femme lui répond qu’elle ne l’a jamais aimé et qu’elle n’arrivait pas à former une famille avec lui. En entendant ces paroles Rmplestiltskin entre dans une colère noire et lui arrache le cœur. Milah tombe dans les bras de Killian et lui dit qu’elle aime. Aussitôt Rumplestiltskin serre le cœur dans sa main et la tue. Pour la venger Killian attrape une épée mais n’est pas assez rapide car Rumple lui coupe la main dans laquelle il tenait le haricot, la ramasse, et lui donne un crochet en lui disant qu’il va souffrir autant que lui. Lorsque Rumple se retourne, Killian tente de le poignarder avec le crochet mais celui-ci ne se plante pas dans l’homme qui disparait dans un nuage de fumée.

Dans la mine de Storybrooke, l’homme qui a enlevé Belle, la menotte dans un charriot, lui donne une lampe torche, jette la clé des menottes dans le chariot puis le pousse. Le charriot commence alors à prendre de la vitesse. Belle trouve la clé et tente de détacher les menottes mais elle fait tomber la clé par terre. Soudain le charriot s’arrête et repars en arrière, tiré par une aura de magie bleue. Le charriot revient à son point de départ où se trouvent Gold, Ruby, David et le père de Belle. Gold tente de la prendre dans ses bras mais elle le repousse en lui disant que même s’il l’a sauvé ça ne change rien au fait qu’il n’est pas honnête.  Son père tente de prendre avantage de la situation en lui disant qu’il l’avait prévenu que Rumple était un lâche. Belle lui répond qu’avoir voulu lui effacer la mémoire ne fait pas de lui un homme meilleur que Rumplestiltskin. Avant de partir elle annonce aux deux hommes qu’elle ne veut plus les voir. Un peu plus tard dans la journée, Belle déjeune au Granny’s. Elle remercie Ruby de l’avoir aidé. Ruby lui dit que quelqu’un est passé au Granny’s et lui a laissé un cadeau. Elle donne alors une petite boîte à Belle qui contient la clé de la bibliothèque. Elle se rend donc à la bibliothèque et découvre Gold qui l’attend à l’intérieur. Il commence alors à lui explique qu’il a été un lâche tout sa vie et qu’à cause de sa lâcheté il a perdu la personne la plus important : son fils. Belle comprend alors qu’il est prisonnier de sa propre malédiction car s’il quitte Storybrooke il oubliera son fils. Gold lui explique alors que s’il a fait venir la magie c’est pour briser cette malédiction. Une fois son récit terminé il se dirige vers la sortie en lui disant au revoir. Belle qui est émue lui propose de venir manger avec elle un jour au Granny’s. Gold accepte et rentre chez lui. Il dépose sur la table de la cave la main de Killian et ouvre les doigts mais découvre que le haricot ne s’y trouve pas.

Le bateau de Killian a quitté le port et se trouve maintenant en pleine mer. Il ordonne à ses matelots de jeter le corps de Milah dans l’eau puis de détacher un de leur prisonnier. Il s’agit de l’homme qui a enlevé Belle à Strorybrooke et qui avait été chargé par Rumplestiltskin de lui rapporter un haricot magique. Lorsque Killian lui demande son nom l’homme répond qu’il s’appelle Wiliam Smee. Kilian lui propose alors de devenir membre de l’équipage et lui dit qu’ils vont dans un pays où ils ne vieilliront plus. William accepte aussitôt. Killian place alors le crochet à la place de sa main et jette le haricot magique dans l’eau où se forme un tourbillon. Il dirige son bateau jusqu’au tourbillon en annonçant qu’ils mettent le cap sur le Pays Imaginaire.

Gold se dirige vers sa cave où William Smee est attaché à une chaise. Gold lui montre son bonnet en lui disant qu’il l’a trouvé dans la mine. Gold lui demande alors où est son capitaine. William lui répond qu’il ne sait pas car il a échappé à la malédiction.

Au bord de l’eau Killian, qui est maintenant devenu Hook, observe une ile à travers une longue vue. Cora arrive en lui montrant une potion rose. Elle lui dit que ce sont les restes d’une armoire magique qui pourrait les conduire à Storybrooke là où se trouvent Regina, Belle et Rumplestiltskin.

 

 

 

-[Monde réel]-

Mr. Gold et Belle sont dans la boutique de Mr. Gold. Il prend une petite boîte et l'ouvre, révélant un collier.

Belle : Oh, c'est... il est absolument magnifique. Nous fêtons quelque chose en particulier ?

Il prend le collier et va le mettre autour de son cou.

Mr. Gold : Ce que nous fêtons c'est... nous. Nous ne sommes presque pas sortis depuis que la ville s'est réveillée. Alors, j'ai pensé qu'on pourrait aller faire un tour dehors, rien que tous les deux.
Il finit de fermer le collier.

Mr. Gold : Parfait.

Belle : Merci.

Ils se prennent dans les bras.

Mr. Gold : Ne te fais pas trop d'illusions, la vie nocturne n'est pas particulièrement trépidante ici.

Belle : Non, ce n'est pas de ça que je parle. Je te remercie... de tenir ta promesse, de faire l'effort de changer.
Le moment est interrompu par la sonnette de la porte. Leroy entre.

Leroy : Hey, Rumple-truc, je veux ma pioche.

Mr. Gold : Je suis désolé, mais la boutique est fermée.

Leroy : C'est ma pioche. Rends-la moi.

Mr. Gold : Ça ne change rien au fait, que nous sommes fermés.

Leroy : C'est pas parce que tu possède quelque chose que c'est à toi. Rien est à toi dans cette boutique. Et vous, comment vous pouvez vivre avec ce monstre ? A moins que vous fassiez partie de ses possessions.

Mr. Gold : De quel droit.. te permet-tu de lui parler comme ça ?

Mr. Gold saisit Leroy par le cou et le coince contre le mur.

Mr. Gold : Tu veux ta pioche ? Très bien !

Belle : Calme toi je t'en supplie.

Il commence à l'étrangler.

Mr. Gold : Tu va l'avoir... mais elle sera plantée dans ta poitrine !

Belle : Stop !! Je t'en prie ! Cet être cruel ce n'est plus toi

Mr. Gold transforme en Rumpelstiltskin.

Rumplestiltskin : Oh si, c'est bien moi, très chère, ça a toujours été moi et ça le sera à jamais.

Belle se réveille de son cauchemar pour se trouver dans la chambre de Mr. Gold. Elle sort du lit et va en bas, découvrant que c'est la nuit. Elle sort dehors et se cache derrière une des fenêtres du sous-sol. À l'intérieur, Belle voit Mr. Gold filer la paille en or. Ensuite, il coupe un morceau de l'or et le met dans une fiole, causant une réaction magique.

-[Monde des Contes de Fées]

Rumplestiltskin arrive à la maison avec un panier de laine. Il appelle sa famille.

Rumplestiltskin : Milah? Baelfire ? Je suis de retour. Bonsoir.

Baelfire est assis à la table, seul.

Baelfire : Papa ?

Rumplestiltskin : Où est maman ? Elle ne doit pas être bien loin. Elle n'a sans doute pas vu le temps passer. Prends ta cape. Nous allons la retrouver.

                               

Dans une taverne, Milah est à une table, joue aux dés avec un groupe d'homme.

Milah : Oh ! J'ai encore gagné !

Rumplestiltskin entre et voit Milah, il s'approche de la table.

Rumplestiltskin : Milah. Viens, il est temps de rentrer à la maison.

Milah : Dans ce cas, rentre à la maison.

Crochet : Qui est-ce ?

Milah : Oh personne. C'est seulement mon mari.

Crochet : Oh, il est légèrement plus grand qu'on nous l'avait dit.

Rumpleshtilskin : Je t'en prie. Ne m'oblige pas à te rappeler tes devoirs.

Milah : Par exemple faire preuve de courage et se battre vaillamment contre les Ogres ? Les autres épouses sont aujourd'hui des veuves respectées, tandis que moi je porte le nom du lâche du village. J'ai besoin de me changer les idées. Cours te cacher dans ton trou, tu ne sais faire que ça.

Baelfire apparaît de derrière Rumplestiltskin.

Baelfire : Maman ?

Rumplestiltskin : Baelfire... je t'avais dit d'attendre dehors.

Milah se lève et part avec eux.

                               

Dans leur maison, Milah est au lit, pendant que Rumplestiltskin fait du thé.

Rumplestiltskin : Tu n'aurais pas réellement souhaité que je me fasse tuer, à l'une de ces guerre contre les Ogres ?

Milah : J'aurais souhaité que tu te batte. Pas toi ?

Rumplestiltskin : Au moins, je suis en vie. Je suis là, avec toi, et notre fils.

Milah : Ce n'est pas une vie. Pas pour moi. Pourquoi refuses-tu que nous partions loin d'ici ?

Rumplestiltskin : Nous en avons déjà parler.

Milah : Et je ne vois toujours pas ce qui t'oblige à demeurer le lâche du village. Nous pourrions changer de vie. Aller là, où personne ne nous connaît. Découvrir le monde et les merveilles qu'il recèle.

Rumplestiltskin : Je sais que ce n'est pas la vie dont tu avais rêvé, mais je crois que nous pourrions être heureux ici, dans ce village. Tu veux bien essayer ? Si tu ne le fais pas pour moi, fais le... pour Baelfire.

Milah : Entendu. Je vais essayé.

-[Monde réel]-

Mr. Gold entre dans la maison, Belle l'attend déjà dans la cuisine.

Mr. Gold : Bonjour.

Belle : Bonjour. Qu'est ce que tu fais ?

Mr. Gold : J'allais préparer ton petit déjeuner.

Belle : Non, je veux dire au sous-sol. Je t'ai vu pratiquer la magie.

Mr. Gold : Je vais faire du thé.

Belle : Non. Avant je veux que tu m'explique ce que tu fais.

Mr. Gold : Ce n'est qu'un sortilège inoffensif. Tu n'as aucune raison de t'inquiéter.

Belle : Dans ce cas, sois honnête avec moi. Pourquoi t'as fais venir la magie ici ?

Mr. Gold : Je te l'ai déjà dis, la magie c'est le pouvoir.

Belle : Et pourquoi tu en as besoin ici ? Dis-le moi !

Il ne dit rien.

Belle : Ce dont tu as besoin c'est pas de pouvoir, c'est seulement de courage. Celui de tout me dire.

Belle part.

-[Monde des Contes de Fées]

Une femme frappe sur la porte de Rumpelstiltskin. Il répond.

Une femme : Rumplestiltskin, va sur les quais tant qu'il est encore temps.

Rumplestiltskin : Sur les quais ? Mais pourquoi ?

Une femme : Les hommes qui ont accosté la semaine dernière, ont enlevé Milah ! Ils vont lever l'encre, fais vite.

                               

Sur les quais, Rumplestiltskin monte à bord d'un des bateaux de pirates. Au moment de monter, il trébuche et tombe sur le pont. Il lève les yeux et voit le Capitaine le Crochet , debout, au dessus de lui.

Un pirate : Tiens-toi debout face au Capitaine.

Deux pirates saisissent Rumplestiltskin et le tirent à ses pieds.

Rumplestiltskin : Je me souviens de vous, je vous ai vu à la taverne.

Crochet : C'est toujours flatteur de marquer les esprits. Mais j'oublie les bonnes manières, nous n'avons pas été officiellement présentés. Killian Jones. Alors, que viens-tu faire à bord de mon bateau ?

Rumplestiltskin : Oh... vous avez pris ma femme.

Crochet : A vrai dire, j'ai pris la femme de bien des hommes

Rumplestiltskin : Non. Je... il se trouve que nous avons un fils, il a besoin de sa mère.

Crochet : Vois-tu, j'ai là un vaisseau rempli d'hommes qui ont cruellement besoin de compagnie. N'est-ce pas ?

Rumplestiltskin : Je vous en supplie. Pitié, relâchez la.

Crochet : Je n'ai jamais tellement aimé le troc. Cela dit, je me considère comme un homme respectable. Qui vit selon un code d'honneur, alors... si tu veux récupérer ta femme...

Crochet jette une épée devant Rumplestiltskin.

Crochet : Il te suffit de venir la chercher.

Crochet tient son épée sous le cou de Rumplestiltskin.

Crochet : J'imagine que tu n'a jamais pris part à un duel ? Et bien c'est très simple, le bout pointu rentre dans le corps de l'adversaire. Vas-y, ramasse l'épée.

Rumplestiltskin ne prend pas l'épée.

Crochet : Un homme qui refuse de se battre pour obtenir ce qu'il veut, mérite entièrement son triste sort.

Rumplestiltskin : De grâce, que... que vais-je dire à mon petit garçon ?

Crochet : Dis lui la vérité, son père n'est qu'un lâche.

-[Monde réel]-

Dans les mines de Storybrooke, David et les nains donnent des coups de pioche pour trouver la poussière de fée. Henry est là aussi.

Leroy : Allez, continuez à piocher les amis !

Ruby arrive avec un panier de nourriture.

Ruby : Ils ont trouvé de la poussière de fée ?

Henry : Non, pas encore. Mais ils finiront par en trouver. Et là, on pourra chercher un moyen de ramener Mary Margaret et ma mère.

Ruby : Je repasserai pour le déjeuner.

Ruby s'en va. David s'arrête et met sa chemise.

David : Je déteste la poussière de charbon. Leroy, s'il y a du nouveau, je serai au bureau du shérif.

Leroy : Vous reprenez le poste de shérif ?

David : Temporairement, jusqu'à qu'Emma revienne.

                               

Mr. Gold frappe à la porte de la chambre de Belle.

Mr. Gold : Belle ? S'il te plaît, viens au moins manger quelque chose.

Personne ne répond. Il entre, la chambre est vide et la fenêtre est ouverte.

Mr. Gold : Belle ?

                               

Mr. Gold arrive chez le fleuriste Moe avec un morceau de papier dans les mains. C'est une affiche de personne disparue avec le portrait de Belle dessinée à la main.

Mr. Gold : Je me demandais si tu avais eu des nouvelles de ta fille ?

Mr. French : Si c'est une blague, elle est pas drôle. Tu crois que j'aurais fait cette affiche si je savais où elle était ? Si elle a disparu, c'est uniquement parce que j'ai accepté de faire affaire avec toi. Je gardais tout de même espoir qu'elle ai survécu à ce marché déshonorant.

Mr. Gold : C'est le cas.

Mr. French : Alors pourquoi elle a pas cherché à me retrouver ?

Mr. Gold : Oh, elle l'a fait. Elle a même imprimer une affiche de ce genre.

Mr. French : Laisse-moi deviner, tu t'es évidemment empressé de la jeter aux ordures.

Mr. Gold : Je ne m'attend pas à ce que tu accepte de m'aider. Je veux seulement savoir si elle va bien.

Mr. French : Et maintenant, grâce à toi, on ne sait ni l'un ni l'autre où elle se trouve. Tu es un monstre, Rumplestiltskin.

-[Monde des Contes de Fées]

Rumplestiltskin est assis à une table dans le coin d'une taverne. Un homme avec un bonnet rouge entre et s'assoit à sa table.

Mouche : C'est réellement vous ? Le Ténébreux... en chair et en os..en ce dont vous êtes fait.

Rumplestiltskin : Tu t'es donné bien du mal pour me rencontrer. Il vaudrait mieux pour toi que cet entrevue ne m'apparaisse pas comme une perte de temps.

Mouche : Il se dit que vous cherchez quelque chose, et par chance, je fais commerce d'objets rares et difficiles à trouver.

Il chuchote.

Mouche : Tel un haricot. Un haricot magique qui peut vous transporter d'un monde à l'autre.

Rumplestiltskin : D'après ce qu'on m'a dit, on ne peut plus en trouver un seul en ces terres.

Mouche : En ces terres non. Mais certains bateaux qui accostent ici reviennent de contrées lointaines avec des trésors dont ils ignorent la valeur.

Rumplestiltskin : Contrairement à toi.

Mouche : Cela fait partie de mon travail. Tout comme connaître les rumeurs sur les personnes prêtes à payer cher ces trésors.

Rumplestiltskin : Alors que nous disent les rumeurs, je te prie ?

Mouche : Que... que vous étiez autrefois un lâche, mais que vous êtes devenu le Ténébreux pour protéger votre fils, que vous... vous avez perdu...

Rumplestiltskin serre la gorge de Mouche.

Rumplestiltskin : Ce n'est pas bien de colporter des rumeurs. Revenons-en au trésor, où est-il ?

Mouche répond difficilement.

Mouche : Je ne l'ai pas sur moi. Mais je saurais vous l'obtenir, je vous le jure.

Mouche : Je ne vous ai pas donner mon prix.

Rumplestiltskin : Je peux transformer la paille en or. Alors ton prix, ne devrait guère poser de problème.

Mouche : Je ne veux pas d'argent. Je veux la vie éternelle.

Rumplestiltskin : Seul le Ténébreux a la vie éternelle. Mais j'ai une autre proposition à te faire. Que dirais-tu, de pouvoir retrouver ta jeunesse ? Que j'inverse le temps pour toi jusqu'à ce que tu redevienne un enfant ?

Mouche : C'est presque la même chose. J'accepte.

Rumplestiltskin : Mais n'oublies pas, si tu ne respecte pas notre marché, je ferais accélérer le temps, et je te ferais retourner à la poussière.

Mouche : Entendu. Merci.

Mouche se lève et part. La serveuse arrive à la table de Rumplestiltskin.

Une femme : Êtes-vous sûr que vous ne voulez rien ?

Du bruit arrive de l'autre coté de la taverne, Crochet et son équipage entrent

Crochet : Mais où est donc passé mon équipage ?

Un pirate : Eh, nous sommes là, Capitaine !

Crochet : Où est ma bière ?

Rumplestiltskin : Réflexion faite, je me sens particulièrement assoiffé.

Crochet : A la votre !

-[Monde réel]-

Chez Granny, Ruby sert un thé glacé à Belle. Elle est assise seule à une table.

Belle : Merci encore.

Ruby : Ça va ? C'est votre troisième thé glacé de la matinée, j'ai peur que vous fassiez une overdose de théine.

Belle : Oh non, en fait j'ai encore jamais bu de thé froid. Et c'est délicieux.

Ruby : Je... je crois que je vous ai encore jamais vu ici

Belle : Ça, c'est parce que j'étais ce qu'on pourrait appeler une femme entretenue jusqu'à aujourd'hui.

Ruby : Laissez-moi deviner, rupture difficile ?

Belle : Oui. Je crois que je vais devoir en arriver là.

Ruby : Vous savez où vous allez dormir cette nuit ? Vous avez de la famille ici ?

Belle : Je... je sais pas trop. Je continue mes recherches. Mais pour le moment je suis toute seule.

Ruby : Je peux voir avec ma grand-mère, on a des chambres de libre.

Belle : Vous feriez ça ?

Ruby acquiesce.

Belle : Merci.

Ruby : Ruby.

Belle : Belle. Ce qu'il me faudrait là, c'est un travail, une nouvelle vie.

Ruby : Ah, bah dans ce cas, qu'est ce qui vous intéresse ?

Belle : J'ai toujours aimé les livres.

Ruby : La bibliothèque. Elle est fermée depuis longtemps. Mais, les choses ont changé ces derniers temps. Ils cherchent peut-être une bibliothécaire ?

                               

Belle est devant la bibliothèque. Elle essaye d'ouvrir la porte mais celle-ci est fermée. Elle fait le tour, toutes les fenêtre sont couvertes par des journaux ou des planches. Tandis qu'elle regarde à l'interieur par un trou, Mouche s'approche d'elle.

Mouche : Excusez-moi

Belle : Oh... vous m'avez fait peur.

Mouche : Je... je me demandais si vous pourriez me dépanner d'un peu de monnaie ?

Belle : Oh, non. Désolée, j'ai pas d'argent sur moi.

Mouche : Euh... mais vos amis en auront peut-être ? Vous attendez quelqu'un ?

Belle : Non, non pourquoi ?

Mouche : C'était seulement pour être sûr.

Mouche saisit Belle, couvrant sa bouche avec sa main et la traîne de force.

-[Monde des Contes de Fées]

Crochet et son équipage, ivres, ont quitté la taverne et marchent dans la rue. Ils croisent Rumplestiltskin, caché par une capuche. Il bouscule le bras de Crochet pour attirer son attention.

Crochet : Dis donc, toi, reviens ici. Même un rat d'égout aurait été moins grossier que tu viens de l'être.

Rumplestiltskin : Toutes mes excuses, monsieur.

Crochet : Oh, je vois que j'avais tort. Tu n'es pas un rat, non... Plutôt un crocodile.

Crochet lui donne un coup, encouragé par son équipage.

Crochet : Si tu nous disais comment tu t'appelle, crocodile ?

Crochet lui redonne un coup et le fait tomber par terre. Rumplestiltskin se relève et révèle son visage.

Crochet : C'est toi... je me souviens de toi.

Rumplestiltskin : C'est toujours flatteur de marquer les esprits. Mais j'oublie les bonnes manières, nous n'avons pas été officiellement présentés. Rumplestiltskin. Ou comme on m'appelle le plus souvent, le Ténébreux.

L'équipage de Crochet recule.

Rumplestiltskin : Ouhh ! Je vois que ma réputation me précède.

Crochet : En effet.

Rumplestiltskin : Tant mieux. Cela nous fera gagner un temps précieux pour toute la partie questions-réponses de mon jeu préféré.

Crochet : Que veux-tu savoir ?

Rumplestiltskin : Comment va Milah, bien entendu ?

Crochet : Qui ?

Rumplestiltskin : Ce serait pour moi un plaisir de creuser dans ta mémoire. Mais... cela risque d'être légèrement sanglant.

Crochet : Elle est morte. Depuis de longues années. Que veux-tu au juste ?

Rumplestiltskin : Nous n'avons pas eu l'occasion de terminer notre duel.

Crochet va prendre son épée, mais Rumplestiltskin l'arrête.

Rumplestiltskin : Pas maintenant. Disons demain à l'aube. Je ne suis pas un homme cruel. Je vais te laisser mettre tes affaires en ordre. Et passer cette nuit à te dire, que ce sera la dernière. Au fond, je suis peut-être un peu cruel. Et je ne te conseille pas de tenter de m'échapper. Parce que je n'aurai aucun mal à te retrouver, et j'étriperai tous les membres de ton équipage jusqu'au dernier.

-[Monde réel]-

Mr. Gold frappe à la porte de chez Mary Margaret. Il a un morceau de papier dans la main. David, seul, va ouvrir.

Mr. Gold : Pourrais-tu m'accorder une minute ? Shérif ?

David : Remplaçant du shérif. Et je suis déjà en retard, je vais passer la journée à gérer le désastre que tu as provoqué.

Mr. Gold : Toutes mes excuses. Il faut bien reconnaître que ce n'est pas la meilleure idée que j'ai eu. Et je conçois qu'il soit malvenu de ma part de venir te demander ton aide.

David : Dans ce cas, tu concevra aussi que la réponse soit non.

Mr. Gold : Laisse-moi au moins finir. Je viens te signaler une disparition.

Il remet à David le papier, qui l'affiche de personne disparue de Belle.

Mr. Gold : Elle a quitté mon domicile tôt ce matin. Elle s'appelle Belle.

David : Il y a bien longtemps, tu m'as confié avoir connu l'amour, est ce qu'il s'agit...

Mr. Gold : Oui.

David : Tu m'as dis aussi qu'elle était morte.

Mr. Gold : Je croyais qu'elle l'était.

David : Pourquoi tu te sert pas du sortilège que tu m'as donné pour retrouver Jefferson ?

Mr. Gold : Pour ça, il faut avoir un objet ayant appartenu à la personne qu'on cherche, je n'en ai pas.

David : Comment tu peux être sûr qu'elle a disparu ? Qu'elle s'est pas... enfuie ?

Mr. Gold : Je n'en sais rien. Écoute, les habitants de la ville, ne sont évidemment pas très compatissants à mon égard.

David : On les comprend...

Mr. Gold : En revanche, toi, tu es la personne la mieux placée pour savoir exactement ce que je traverse en ce moment. Veux-tu bien m'aider ?

-[Monde des Contes de Fées]

Crochet arrive à l'endroit du duel. Rumplestiltskin jette une épée par terre devant lui.

Rumplestiltskin : Ramasse l'épée, très cher et que le meilleur gagne.

Crochet : Ça n'est pas utile.

Rumplestiltskin apparaît derrière lui et lui a pris son épée.

Rumplestiltskin : Oh je suis désolé, mais tuer un homme avec sa propre épée est un plaisir que je ne saurai me refuser.

Crochet ramasse l'épée au sol et ils commencent à se battre.

Rumplestiltskin : Les rats vont bientôt quitter le navire, je vais le faire couler par le fond.

Ils continuent à se battre jusqu'à ce que Rumplestiltskin prenne le dessus. Crochet est à terre, sans épée, Rumplestiltskin met la sienne sous sa gorge.

Crochet : Vas-y, tranche-moi la gorge !

Rumplestiltskin : Non, sais-tu ce que l'on ressent, quand on voit des hommes enlever son épouse ? Et que l'on peut rien faire pour les en empêcher ? C'est comme si on nous arrachait le cœur de la poitrine. Laisse-moi te montrer.

Rumplestiltskin tente d'arracher le cœur de Crochet tandis qu'une voix hurle pour l'arrêter. C'est Milah.

Milah : Arrête !

Rumplestiltskin : Milah...

-[Monde réel]-

Mouche assoit Belle sur une chaise dans une pièce inconnue.

Belle : Qui êtes-vous ? Qu'est ce que... mais enfin qu'est-ce que vous me voulez ?

Mouche : Je suis un homme qui fournit des objets difficiles à trouver, et dans ce cas, l'objet... c'était vous.

Belle : Alors, qui vous a demandé de faire ça ?

Moe entre dans la pièce.

Mr. French : Belle...

Ils se prennent dans les bras l'un de l'autre.

Mr. French : Oh si tu savais comme tu m'as manqué !

Belle : Père...

Mr. French : Oh je regrette que l'on doive se retrouver de cette manière. Mais essaie de comprendre, je n'avais pas le choix.

Belle : Au point de me faire enlever ?

Mr. French : Quand la malédiction a été rompue, je t'ai cherché dans toute la ville. Et j'ai découvert que le Ténébreux te retenait prisonnière.

Belle : Non Père, en fait ce n'est pas lui qui me retenait prisonnière. Je suis restée avec lui de mon plein gré.

Mr. French : Tu veux dire que tu es tombée amoureuse de lui ?

Belle dit oui de la tête.

Belle : Mais j'ai bien peur que ce soit fini entre nous.

Mr. French : J'espère bien. Promet-moi que tu ne l'aimes plus et que tu ne le reverras plus jamais

Belle : Qu'est-ce qui te prend ? Je ne suis plus une enfant.

Mr. French : Tu ne te rend pas compte de ce que cet homme pourrait te faire, de tout ce qu'il a déjà fait.

Belle : Non, c'est toi qui ne te rend pas compte, là ! C'est de ma vie qu'il s'agit.

Mr. French : Je crois que je n'ai plus le choix. Pardonne-moi. Allez-y.

Mouche saisit Belle de nouveau.

Belle : Non, attends. Qu'est-ce que tu... qu'est-ce que... non lâchez-moi !

Mouche traîne Belle hors de la pièce.

Mr. French : Au revoir Belle. Je t'aime

Belle : Père !!

                               

David interroge un des habitants tandis que Mr. Gold regarde de loin. David finit et le rejoint.

David : Tu te rappelle avoir changer un boucher en cochon, par hasard ?

Mr. Gold : Non, ça ne me dit rien.

David : Parce que lui, il s'en souvient. Apparemment, le boucher était son père. Je commence à comprendre pourquoi personne répond à tes questions.

Mr. Gold : Mais pourquoi ? Il a vu Belle ?

David : Je crois pas, non.

Mr. Gold : Bon alors, on va où maintenant ?

David : Chez Granny, on va voir qui d'autre t'as terrorisé là-bas.

Mr. Gold : Dis...euh... j'aimerais te poser une question. A propos de Mary Margaret et.. de toi. Comment ça marche ?

David : Tu me demande des conseils au sujet des femmes ?

Mr. Gold : Non, bien sûr que non.

David : L'honnêteté. C'est ça qui marche. Faire confiance et s'efforcer d'être honnête l'un envers l'autre.

Mr. Gold : Mais je ne lui ment pas.

David : Il y a une grande différence entre la vérité factuelle et l'honnêteté du cœur. C'est le truc important que m'a appris cette malédiction.

-[Monde des Contes de Fées]

Rumplestiltskin, Crochet et Milah sont toujours dans la rue.

Rumplestiltskin : Milah...

Rumplestiltskin enlève finalement sa main de la poitrine de Crochet.

Rumplestiltskin : Tu es en vie ?

Crochet : Ne reste pas là, sauves-toi !

Milah : Non, je ne partirai pas d'ici sans toi.

Rumplestiltskin : Comme c'est émouvant. Il semblerait qu'on m’ait caché une partie de cette histoire. Raconte la moi.

Milah : Je t'en prie. Ne lui fais pas de mal. Je vais t'expliquer.

Rumplestiltskin : L'heure tourne, très chère, tic tac...

Milah : La toute première nuit, où Killian et ses hommes sont venus boire à la taverne, il a parlé de ses voyages, de tout ce qu'il avait vu. Et je l'ai aimé tout de suite. Je n'ai jamais voulu que les choses se passent de cette manière. Je ne savais comment te dire la vérité. Je m'en veux de t'avoir fait souffrir.

Rumplestiltskin : Et voilà qu'aujourd'hui, tu réapparaît pour sauver la vie de ton grand amour, le pirate. Jusqu'ici je ne mesurais pas le pouvoir du véritable amour. C'est très impressionnant. Je m'en voudrais de briser cela. A vrai dire, non. J'en serai ravi.

Il pousse son épée dans les côtes de Crochet, jusqu'à ce que Milah l'arrête.

Milah : Attend, j'ai quelque chose qui t'intéresse.

Rumplestiltskin : Je dois avouer que j'ai énormément de mal à le croire.

Elle sort le bonnet rouge de Mouche.

Rumplestiltskin : Où as-tu trouver cela ?

Milah : Tu sais très bien à qui j'ai pris ce bonnet. Je ne sais peut-être pas ce que le Ténébreux veut faire d'un haricot magique, mais c'est moi qui l'ai.

Rumplestiltskin : Oh je sens que tu vas me proposer un marché.

Milah : Le haricot magique en échange de nos deux vies. Marché conclu ?

Rumplestiltskin : D'abord, je veux le voir.

-[Monde réel]-

David et Mr. Gold montrent l'affiche à Ruby.

Ruby : Belle, tu dis ? Mmh, désolée, mais c'est vrai qu'elle est belle.

David : Ruby, écoute-moi s'il te plaît. Si tu l'as vu, il faut me le dire. Je veillerai à ce qu'il lui arrive rien.

Ruby : C'est de lui que je me méfie.

David : Lui, je m'en occupe. Fais-moi confiance.

Ruby : Elle est passée dans la matinée. Elle cherchait du boulot. Je lui ai expliqué où se trouvait la bibliothèque.

Mr. Gold : Et vous croyez qu'elle y est allée ?

Ruby : J'en sais rien. Mais si vous la retrouvez, Rendez lui ça, elle l'a laissé sur la banquette.

Ruby sort un pull de derrière le comptoir.

Mr. Gold : C'est à moi. Elle n'avait rien pour se protéger du froid.

Ruby : Tu me jure que tu la protégeras ?

David : C'est juré. Pourquoi ?

Ruby : Je crois... que je saurais la retrouver. Depuis que les choses ont changé, je suis devenue... un peu plus sensible aux odeurs.

Mr. Gold : Vous comptez la suivre à l'odeur ?

Ruby : Ça fait parti des avantages d'être aussi un loup.

                               

Grâce à l'odeur du pull, Ruby mène Mr. Gold et David jusqu'au magasin de fleurs de Moe.

David : Qu'est ce qu'il y a ?

Ruby : Je l'avais, mais... j'ai perdu sa piste. (Elle éternue). Ça doit être à cause des fleurs. Je suis désolée, je sens plus rien.

Mr. Gold : Ne le soyez pas, c'est la boutique de son père.

Ils entrent.

Mr. French : Encore toi. Dehors ! T'es pas le bienvenu dans ma boutique.

Mr. Gold : Où est Belle ?

David : Je vous promet qu'il lui arrivera rien

Ruby : On est seulement inquiets.

Mr. French : Il faut pas. Elle est en sécurité. C'est plus la peine de la chercher.

Mr. Gold : Écoute, tout ce que je te demande , c'est de me laisser lui parler.

Mr. French : Tu veux anéantir Belle comme tu as anéanti tout le reste. Mais j'ai fait en sorte que tu puisse plus jamais l'atteindre.

Mr. Gold : Qu'est ce que tu lui a fait ?

Mr. French : Il n'y a qu'un seul moyen de la libérer de ton contrôle...

Mr. Gold le pique dans la poitrine avec le doigt.

Mr. Gold : Qu'est ce tu as fait ?

Mr. French : Alors je vais m'arranger pour qu'elle t'oublie totalement quel qu’en soit les conséquences. Même si pour ça elle doit m'oublier moi aussi.

Mr. Gold : Il va lui faire franchir les limites de la ville.

Ils sortent en emmenant Moe.

David : Par où tu voulais la faire passer, hein ? Tu sais que des patrouilles surveillent les limites de la ville pour que personne traverse par accident. Alors, comment tu comptais t'y prendre ?

Mr. Gold coince Moe contre le camion avec sa canne.

Mr. Gold : Où tu l'as envoyé ? A quel endroit tu veux la faire traverser ? Dis-moi où elle est ?

David : Arrête, tu vas finir par le tuer.

Mr. Gold lâche Moe. David regarde les mains de Moe et voit qu'il est couvert de la poussière provenant des mines.

David : T'es descendu dans la mine. Par les tunnels, ils conduisent hors de la ville.

-[Monde des Contes de Fées]

Crochet soutient Milah sur son épaule. Ils montent à bord du bateau.

Un pirate : Diable, que se passe-t-il ?

Milah : Vas chercher de l'eau.

Un pirate : De l'eau vite !

Milah : Et fais remonter le prisonnier et son butin du pont inférieur. Tout de suite.

Un pirate : Ramenez le prisonnier !

Rumplestiltskin monte à bord du bateau.

Rumplestiltskin : Eh bien, à ce que je vois, tu as fini par trouver la grande famille... que tu n'as pas eu avec moi.

Un pirate : Allez sale vermine, dépêches-toi de monter sur le pont !

L »équipage traîne Mouche sur le pont. Milah récupère le haricot magique dans son sac. Elle le tend comme preuve à Rumplestiltskin. Il va le prendre , mais elle le jette à Crochet qui le serre dans sa main.

Crochet : Tu as demandé à le voir et tu l'as vu.

Milah : Alors, marché conclu ? Acceptes-tu de nous laisser partir ?

Rumplestiltskin : Tu veux savoir si je te pardonne ? Si je suis prêt à tourner la page ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Je constate que tu es extrêmement amoureuse de cet homme.

Milah : Merci.

Rumplestiltskin : Mais j'ai encore une dernière question.

Milah : Que veux-tu savoir ?

Rumplestiltskin : Comment as-tu pu laisser Baelfire ?

Plusieurs cordes commencent se défaire.

Rumplestiltskin : Imagines-tu la torture que cela a été, de rentrer à la maison ce soir là...

Milah : S'il te plaît...

Rumplestiltskin : Sachant que j'allais devoir annoncer à notre fils...

Milah : Calmes-toi !

Rumplestiltskin : Que sa mère... était morte ?

Milah : Je t'ai menti et j'ai eu tort. C'était moi la plus lâche de nous...

Rumplestiltskin : Tu es partie sans lui ! Tu l'as abandonné !

Milah : Et depuis pas un jour ne passe sans que je regrette sincèrement...

Rumplestiltskin : Tes regrets sont loin de suffire !! Tu as sacrifié ton fils.

Milah : J'ai laissé mon désespoir obscurcir entièrement ma raison.

Rumplestiltskin : Pourquoi étais-tu donc à ce point désespérée ?

Milah : Parce que je n'ai jamais eu de sentiments pour toi.

Rumplestiltskin met sa main sur la poitrine de Milah.

Crochet : Milah !

Crochet essaye de la sauver, mais Rumplestiltskin l'attache au mat d'un geste. Il retire le cœur de Milah.

Crochet : Non !

Crochet réussit à se libérer des cordes. Il récupère Milah et la pose délicatement sur le pont.

Milah : Je t'aime.

Rumplestiltskin écrase le cœur de Milah.

Crochet : Non ! Tu est peut-être plus puissant aujourd'hui démon, mais tu es plus lâche que jamais.

Rumplestiltskin : Il est temps de me donner ce que je suis venu chercher.

Crochet : Tu devras d'abord me tuer.

Rumplestiltskin : Non ! Je te réserve un tout autre destin, mon cher ami.

Rumplestiltskin sort son épée et coupe la main de Crochet. Il pense qu'elle contient toujours le haricot magique.

Rumplestiltskin : Je veux que tu survives. Parce que je veux que tu souffres autant que j'ai souffert.

Rumplestiltskin se tourne pour partir, Crochet en profite pour ramasser un crochet sur le pont et le plante dans sa poitrine mais cela ne lui fait rien.

Rumplestiltskin : Pour me tuer, il faudrait bien plus qu'un crochet.

Crochet : Même les démons peuvent être anéantis. Je finirai par trouver un moyen.

Rumplestiltskin : Encore faudrait-il que tu vive assez longtemps.

Rumplestiltskin disparaît dans une fumée rouge laissant tomber le crochet. Crochet le ramasse.

-[Monde réel]-

Dans les mines, Mouche menotte Belle à un des chariots.

Belle : S'il vous plaît ! S'il vous plaît, relâchez-moi. Qu'est ce que vous faites ?

Mouche : Je vous envoie faire un tour au delà des limites de la ville. Une fois de l'autre coté vous oublierez qui vous étiez et qui vous aimiez dans l'autre monde.

Il lui remet une torche électrique.

Mouche : Ça c'est pour que puissiez retrouver la clé. Je l'ai laissé au fond du wagon. Bonne chance.

Il actionne une manette qui précipite la wagon sur les rails.

Belle : Attendez ! Faites pas ça, s'il vous plaît, non ! Pitié ! Non ! Je vous en supplie relâchez-moi ! Au secours ! Ah !

Belle cherche la clé au fond du wagon. Elle l'a trouve mais la fait tombé accidentellement en dehors du wagon. Soudain le wagon s'arrête, et par la magie de Mr. Gold, il est tiré en arrière jusqu'au point de départ. Mr. Gold, David, Moe et Ruby attendent. Mr. Gold casse aussi les menottes.

Ruby : Alors là, c'est... hallucinant.

Mr. Gold : Belle, tu n'as rien ?

Belle : Non... non ça va.

Mr. Gold : Tu te rappelle qui je suis ?

Belle : Oui bien sûr, Rumplestiltskin, je... je me souviens de toi.

Mr. Gold la prend dans ses bras, mais Belle ne lui rends pas son geste.

Mr. Gold : Qu'est ce qu'il y a ?

Belle : Je te remercie pour ce que tu viens de faire. Mais ça ne change rien au fait que tu est trop lâche pour être vraiment honnête avec moi.

Mr. Gold : Belle, mais tu sais...

Mr. French : Je pense la même chose de lui, viens avec moi ma chérie.

Belle : Après ce que tu viens de me faire subir ? Non mais tu plaisantes ? Tu ne vaux pas mieux que lui, Père. C'est pas à toi de décider ce que je dois faire ou ressentir, c'est à moi seule. Et si tous les deux vous teniez vraiment à moi, vous m'auriez écouté. Je ne veux plus vous revoir, ni l'un ni l'autre. Plus jamais.

                               

Chez Granny, Ruby sert une assiette à Belle.

Ruby : Ça, c'est un grand classique. Normalement le sirop d'érable va sur les pancakes, c'est les trucs rond. Mais moi j'aime bien quand y'en a partout.

Belle : Oh c'est... merci encore. Et pas seulement pour la dégustation, mais... pour tout le reste aussi.

Ruby : C'est normal. D'ailleurs, reste ici le temps qu'il faudra. Granny dit que ça ne pose pas de problèmes. Oh, j'ai failli oublier, quelqu'un a laissé cette petite boîte pour toi à la réception.

Ruby donne une petite boîte à Belle. Elle l'ouvre, il y a une clé avec une étiquette, « bibliothèque ».

                               

Belle utilise la clé pour ouvrir la bibliothèque. À l'intérieur, elle regarde autour d'elle, quand elle voit Mr. Gold.

Mr. Gold : Nous pouvons être assis dans notre bibliothèque, et néanmoins voyager aux quatre coins... du monde.

Belle : C'est toi qui m'a envoyer la clé ?

Mr. Gold : J'ai su que tu avais envie travailler ici, alors... je me suis un peu renseigné. Il y a un appartement au-dessus pour le ou la bibliothécaire, si ça t'intéresse.

Belle : Si tu penses que c'est de cette manière que tu vas me reconquérir après tout ce que tu...

Mr. Gold : Non, non, c'est... ce n'est pas pour ça que je suis là. C'est parce que... tu avais raison. À mon sujet. C'est vrai que je suis un lâche, et pour tout t'avouer, je l'ai été toute ma vie. J'ai essayé de le cacher en devenant de plus en plus puissant mais, le pouvoir a pris une telle place que j'ai été très vite incapable d'y renoncer. Même, quand ça a finit par me faire perdre la personne qui comptait le plus à mes yeux.

Belle : Ton fils.

Mr. Gold : Baelfire. C'est comme ça qu'il s'appelle. Après sa disparition, j'ai essayé de le retrouver par tous les moyens. J'ai exploré tellement, tellement de pistes. Et puis j'ai découvert un sort qui pouvait me mener jusqu'au monde où il s'était réfugié.

Belle : Celui-ci.

Mr. Gold : Je me suis retrouvé dans cette petite ville. Il ne me restait qu'une seule chose à faire, attendre que la malédiction soit rompue, pour partir d'ici et le retrouver.

Belle : Mais au lieu de partir à sa recherche, tu... tu as fais venir la magie ici.

Mr. Gold : Parce que je suis toujours un lâche. La magie est devenue une sorte de béquille, sans laquelle je ne peux plus marcher. De toute façon, je sais maintenant que je ne pourrais jamais partir d'ici.

Belle : Parce que ceux qui sortent de la ville, oublient toutes les personnes qu'ils aiment. Alors, si tu pars à la recherche de Baelfire, tu le reconnaîtras pas.

Mr. Gold : Avec la magie il y a toujours un prix à payer. Il faut que je trouve le moyen de rompre cette nouvelle malédiction. C'est pour ça que je pratiquais la magie, la nuit où tu m'as vu, au sous-sol de la maison. J'ai perdu tellement de personnes que j'ai aimé. Je ne voulais pas te perdre encore une fois, sans avoir eu le temps de te dire toute la vérité. Au revoir Belle.

Il va partir, mais Belle l'arrête.

Belle : Dis, tu as déjà eu l'occasion de manger un hamburger ?

Mr. Gold : Oui, bien sûr.

Belle : Humm, moi pas encore. Mais on dit que ceux de Granny sont vraiment délicieux. Un de ces quatre on pourrait peut-être... en manger un ensemble ?

Mr. Gold : Avec plaisir.

-[Monde des Contes de Fées]-

Rumplestiltskin met la main coupée de Crochet sur son bureau, sur lequel il y a plusieurs fioles et un dessin représentant Baelfire. Il tire lentement les doigts un à un, mais se rend compte que la main est vide.

Rumplestiltskin : Non... Cet ordure m'a bien eu !

Il renverse son bureau de colère faisant tomber tout ce qu'il y avait dessus.

                             

À bord de son bateau, Crochet tient le haricot magique dans sa main, tandis que l'équipage jette le corps de Milah enveloppé à la mer. Mouche, qui est toujours lié et bâillonné, essaye de parler.

Mouche : Hé ! Hé !

Crochet : Retirez lui son baillon.

Un des pirates enlève le bâillon et le délie.

Mouche : Je veux mon haricot magique.

Crochet : Que les choses soient claires, à bord de mon navire, c'est moi qui commande et toi qui obéit. Ce haricot est à moi désormais.

Mouche : Alors donnez-moi quelque chose en échange.

Crochet : C'est déjà fait. Tu as la vie sauve. Et l'honneur de rejoindre mon équipage.

Mouche : Alors à la place de la vie éternelle, je gagne le droit de frotter les tâches de sang sur le pont supérieur ?

Crochet : Et si je te disais que nous nous apprêtions à faire voile vers un pays où jamais personne... ne vieillit ? Et où je trouverais un moyen de me venger de Rumplestiltskin.

Mouche : Je dirais que cela me convient.

Crochet : Quel est ton nom, matelot ?

Mouche : William. William Mouche. Je peux avoir mon bonnet ?

Crochet fait signe au pirate qui porte son bonnet, qui lui jette alors.

Crochet : Mr. Mouche, bienvenu à bord.

Crochet prend le haricot magique et le jette dans l'océan. Un tourbillon géant se forme dans l'eau.

Crochet. Étarquez la voile et préparez vous à un voyage mouvementé. Nous allons affronter une mer déchaînée.

Mouche : Comment s'appelle le pays où nous nous rendons, Capitaine ?

Crochet : Le Pays Imaginaire.

-[Monde réel]-

Mr. Gold interroge Mouche dans un sous-sol.

Mr. Gold : Tu dois probablement te demander pourquoi je t'ai amené ici. J'ai trouvé ça dans la mine, Mr. Mouche.

Il pose le bonnet sur les mains attachées de Mouche.

Mouche : Je vous demande pardon, je...

Mr. Gold : Ce ne sont pas tes excuses, qui m'intéresse. Ce sont les informations dont tu dispose au sujet de l'homme pour qui tu travaille.

Mouche : Je vous dirai tout ce que je sais sur Moe si c'est ça qui...

Mr. Gold : Non, non pas sur Moe. Sur ton Capitaine. Où est-il ?

Mouche : Lui, je l'ai jamais vu à Storybrooke, je vous le jure. Pour une raison que je ne m'explique pas, la malédiction semble l'avoir épargner.

Mr. Gold : Alors, où est Crochet ?

-[Monde des Contes de Fées – Présent]-

Crochet regarde le refuge de loin à l'aide d'un télescope. Cora le rejoint.

Cora : Bonjour, Crochet.

Crochet : Bonjour, Cora. Vous avez dit que vous aviez quelque chose d'important à me montrer.

Elle lui montre la fiole contenant les cendres de l'armoire.

Crochet : De la poussière brillante, merveilleux.

Cora : Ce sont les restes d'une armoire magique qui permettait autrefois de voyager entre deux mondes.

Crochet : Y'en a-t-il assez pour nous mener où nous allons ?

Cora : Pas tout à fait. Mais ce n'est qu'un début.

Crochet : Alors nous n'allons pas tarder à lever l'encre. Quelle est notre destination?

Cora : Storybrooke.

Crochet : Quel nom étrange. C'est là...

Cora : Qu'elle est, oui. Et lui aussi.

Crochet : Excellente nouvelle. Vous pourrez revoir votre fille. Et je pourrais dépecer un crocodile.

 

-[Fin]-

–[Real World]–

(Mr. Gold and Belle are in Mr. Gold’s pawn shop. He takes out a small box and opens it, revealing a necklace.)

Belle: It’s, uh… It’s very beautiful. So, what’s the occasion?

(He takes the necklace out of the box and goes to put it around her neck.)

Mr. Gold: The occasion is us. We haven’t really gotten out much since Storybrooke awakened. So, I thought we should see it together.

(He finishes clasping the necklace.)

Mr. Gold: Wow…

Belle: Thank you.

(The two of them hug.)

Mr. Gold: Don’t get your hopes up. The nightlife is extremely limited.

Belle: No. That’s not what I meant. Thank you for… For what you’re doing. For how you’re changing.

(The moment is interrupted by the front bell ringing. Leroy enters.)

Leroy: Okay, Stiltskin, I want my axe.

Mr. Gold: I’m sorry, but we’re closed.

Leroy: It’s mine. Give it to me.

Mr. Gold: And yet, still closed.

Leroy: Just cause you possess something, don’t mean it’s yours. Nothing in this shop belongs to you. And you? How can you be with such a monster? Or maybe, you’re just another possession, too.

Mr. Gold: How dare you?

(Mr. Gold grabs Leroy by the neck and pins him against the wall.)

Mr. Gold: You want your axe? Fine!

(He begins to strangle him.)

Belle: Rumpelstiltskin!

Mr. Gold: You can have it… Buried in your chest!

Belle: Stop! Stop! This isn’t you anymore!

(Mr. Gold turns into Rumpelstiltskin.)

Rumpelstiltskin: Oh, it’s me, dearie. Always has been, always will be.

(Belle wakes up from her nightmare to find herself in one of Mr. Gold’s rooms. She gets out of bed and goes downstairs, discovering that it’s nighttime. She goes outside and lurks around one of the basement windows. Inside, Belle sees Mr. Gold spinning straw into gold at the wheel. However, he cuts off a segment of the gold and puts it into a vial, causing a magical reaction.)

–[Fairy Tale World]–

(A human Rumpelstiltskin arrives home with a basket of wool. He calls for his family.)

Rumpelstiltskin: Milah? Bae? I’m home. Hey…

(A young Baelfire is sitting at the table, alone.)

Baelfire: Papa?

Rumpelstiltskin: Where’s mum? …Well, she probably just…lost track of time. Grab your cloak. We’ll find her.

———–

(Rumpelstiltskin enters a tavern, and finds Milah gambling and throwing back shots with a group of men. He approaches the table.)

Rumpelstiltskin: Milah. Milah. It’s time to go.

Milah: Good. So, go.

Hook: Who’s this?

Milah: Ah, that’s no one. It’s just my husband.

Hook: Oh? Well, he’s a tad taller than you described.

Rumpelstiltskin: Please. You have responsibilities.

Milah: You mean like, being a man and fighting in the Ogre Wars? Other wives became honoured widows, while I became lashed to the village coward. I need a break. Run home, Rumpel. It’s what you’re good at.

(Baelfire emerges from behind Rumpelstiltskin.)

Baelfire: Mama?

Rumpelstiltskin: Bae… You were supposed to wait outside, son.

(Milah acquiesces and leaves with the two of them.)

———–

(At their home, Milah lays in bed while Rumpelstiltskin makes tea.)

Rumpelstiltskin: You don’t really wish I died during the Ogre Wars, do you?

Milah: I wish you’d fought. Don’t you?

Rumpelstiltskin: Well, I’m alive. And I’m here – with you, with Bae.

Milah: This isn’t a life. Not for me. Why can’t we just leave?

Rumpelstiltskin: We’ve talked about that.

Milah: You don’t have to be the village coward. We could start again. Go somewhere no one knows us. See the whole world, beyond this village.

Rumpelstiltskin: I know this wasn’t the life you wanted, but it… It can be good. Here. At least try. If not for me, then…for Bae.

Milah: Okay. I’ll try.

–[Real World]–

(Mr. Gold enters the house, where Belle is already waiting for him in the kitchen.)

Mr. Gold: Hey.

Belle: Hey. What are you doing?

Mr. Gold: I was, uh… Going to make you breakfast.

Belle: No, in… In the basement. I saw you practicing magic.

Mr. Gold: Let’s have breakfast.

Belle: No, we need to talk about this.

Mr. Gold: It was just a couple of spells. Nothing to be concerned about.

Belle: Okay, then be honest with me. Why did you bring magic here?

Mr. Gold: I’ve told you – magic is power.

Belle: Why do you need it? Tell me.

(He says nothing.)

Belle: You don’t need power, Rumpel. You need courage, to let me in.

(Belle leaves.)

–[Fairy Tale World]–

(A woman knocks on Rumpelstiltskin’s door. He answers.)

Woman: Rumpelstiltskin, you need to get to the docks now!

Rumpelstiltskin: The docks? Why?

Woman: The men who came into port last week – they’ve taken Milah. They’re setting sail. You must hurry.

———–

(At the docks, Rumpelstiltskin boards one of the pirate ships. As he tries to climb on, he trips and falls on the deck. He looks up, and sees

Captain Hook standing over him.)

Pirate: On your feet for the captain.

(Two pirates grab Rumpelstiltskin and pull him to his feet.)

Rumpelstiltskin: I… I remember you. F-From the bar.

Hook: It’s always nice to make an impression. Well, where are my manners? We haven’t been formally introduced. Killian Jones. Now, what are you doing aboard my ship?

Rumpelstiltskin: You have my wife.

Hook: Well, I’ve had many a man’s wife.

Rumpelstiltskin: No. Y-You… Just… You see… We have a son, and he needs his mother.

Hook: You see, I have a ship full of men that need companionship.

Rumpelstiltskin: I-I’m begging you. Please let her go.

Hook: I’m not much for bartering. That said, I do consider myself an honourable man. A man with a code, so… If you truly want your wife back…

(Hook throws a sword in front of Rumpelstiltskin.)

Hook: All you have to do, is take her.

(Hook holds his sword against Rumpelstiltskin’s neck.)

Hook: Never been in a duel before, I take it? Well, it’s quite simple, really. The pointy end goes in the other guy. Go on. Pick it up.

(Rumpelstiltskin doesn’t make a move to pick up the sword.)

Hook: A man unwilling to fight for what he wants, deserves what he gets.

Rumpelstiltskin: Please, sir. What am I going to tell my boy?

Hook: Try the truth – his father’s a coward.

–[Real World]–

(In the mines of Storybrooke, David and the dwarves are mining for fairy dust. Henry is there with them.)

Leroy: Keep swinging, dwarves.

(Ruby enters with a basket of food.)

Ruby: They find any fairy dust yet?

Henry: No, not yet. But they will. When… When they do, we’ll figure out a way to get Mary Margaret and my mom back.

Ruby: I’ll be back later with lunch.

(Ruby exits. David stops and goes to put on his shirt.)

David: I hate mine dust. Leroy! If you find anything, I’ll be at the Sheriff’s station.

Leroy: You’re taking over as Sheriff?

David: Stepping in. Until Emma gets back.

———–

(Mr. Gold knocks on the door to Belle’s room.)

Mr. Gold: Belle? Come on. At least come and eat something.

(When she doesn’t answer, he lets himself in. Inside, the room is empty and the window is open.)

Mr. Gold: Belle?

———–

(Mr. Gold arrives at Moe’s flower shop with a paper in hand. He holds the piece of paper, which turns out to be a handmade missing person poster looking for Belle.)

Mr. Gold: I was wondering if you’d heard from your daughter?

Mr. French: Is this some kind of cruel joke? I wouldn’t have made this flyer if I knew where she was. The only reason she’s missing is because of the deal I made with you. I’d held out. I hoped she might have survived such a wicked trade.

Mr. Gold: And she has.

Mr. French: Why hasn’t she come looking for me?

Mr. Gold: Oh, she did. She even made a flyer like this one.

Mr. French: Well, let me guess – you took care of it by throwing it in the trash.

Mr. Gold: I don’t expect you to help me. I just want to know she’s safe.

Mr. French: And now, thanks to you, neither one of us knows where she is. You’re a monster, Rumpelstiltskin.

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin is sitting at a table in the corner of a tavern. A man with a floppy red hat enters the bar and sits at his table.)

Smee: It really is you. The Dark One, in the flesh. Or… Whatever that is.

Rumpelstiltskin: You’ve gone to a lot of trouble to meet me. You better hope I agree it’s worth my time.

Smee: I’ve heard you’d been looking for something. And, as luck would have it, I’m a man who trades some hard to find objects.

(He lowers his voice to a whisper.)

Smee: Like a bean. A magic mean that can transport you between worlds.

Rumpelstiltskin: I’ve been told, they no longer exist in this land.

Smee: Not in this land, no. But the ships that dock here often return from far off lands with treasures they don’t always understand.

Rumpelstiltskin: And yet, you do?

Smee: It’s my job. As is knowing the rumours of who might pay the highest price for said treasures.

Rumpelstiltskin: And what rumours could they be?

Smee: That you were once a great coward, but that you became the Dark One to overcome that and protect the, uh, son who you lost, despite all-

(Rumpelstiltskin holds up his hand and magically constricts Smee’s throat.)

Rumpelstiltskin: It’s not nice to spread rumours. The bean – where is it?

(Smee wheezes out a response.)

Smee: I don’t have it. But I can get it, I swear.

(Rumpelstiltskin relinquishes the hold on Smee’s neck.)

Smee: You haven’t heard my price.

Rumpelstiltskin: I spin straw into gold. Price shouldn’t be a problem.

Smee: I don’t want money. I want eternal life.

Rumpelstiltskin: Only the Dark One has life eternal. So, you want more, son. What I can do, what about youth? Spin the clock back till you’re a little boy again?

Smee: Close enough. Deal.

Rumpelstiltskin: But remember – you fail to deliver, I spin the clock forward, and turn you into dust.

Smee: Thank you. Thank you.

(Smee gets up and leaves. The barmaid comes over to Rumpelstiltskin’s table.)

Woman: You sure you don’t want anything?

(There’s a commotion on the other side of the tavern. Hook and his crew enter.)

Hook: Where’s my scurvy crew?

Pirate: Ah, here we be, Captain!

Hook: Where’s my beer?

Rumpelstiltskin: You know, I suddenly find myself quite thirsty.

Hook: Cheers!

–[Real World]–

(At Granny’s Diner, Ruby serves Belle another iced tea. She is sitting alone in a booth.)

Belle: Thank you.

Ruby: Are you okay? That’s your third iced tea this morning. Won’t want to call you a cab.

Belle: No, I… I’ve never had it iced before. It… It’s delicious.

Ruby: I haven’t seen you in here before.

Belle: Well, I, uh… I’ve been a kept woman until recently.

Ruby: Let me guess – bad breakup?

Belle: I think I may be headed there.

Ruby: Do you have a place to stay? Any family here?

Belle: I… I’m not sure. I’m still looking. But I… I’m on my own for now.

Ruby: I can ask Granny about a room here.

Belle: Really?

(Ruby nods.)

Belle: Thanks. Uh…

Ruby: Ruby.

Belle: Belle. What I really need, though, is… Is a life. A job.

Ruby: Well, uh, what do you like to do?

Belle: I… I do love books.

Ruby: The library. It’s been closed forever, but, uh, things are changing now. Maybe they need a librarian?

———–

(Belles heads over to the library to check it out. She tries the front door, but it’s locked. The windows are all covered with newspapers, or are boarded up. Belle walks around to the back on the library, where a homeless looking Smee approaches her.)

Smee: Excuse me, Miss?

Belle: Oh, you startled me.

Smee: I… I was just wondering if you had any spare change?

Belle: Oh, no. Sorry, I… I don’t have any money.

Smee: What… What about a friend? Are you meeting anyone here?

Belle: Uh, no. Why?

Smee: I just wanted to make sure.

(Smee grabs Belle, covering her mouth with his hand, and then drags her off.)

–[Fairy Tale World]–

(Hook and his drunken crew have left the tavern and are walking through the streets. A disguised Rumpelstiltskin intentionally bumps into Hook’s arm to get his attention.)

Hook: Hey, you. Stop! Even gutter rats have more manners than you just displayed.

Rumpelstiltskin: I-I’m so sorry, sir.

Hook: Ah… I was wrong. Not a rat at all. More… More like a crocodile.

(Hook kicks him over while his crew cheer him on.)

Hook: What’s your name, crocodile?

(Rumpelstiltskin gets up and reveals his face.)

Hook: You… I remember you.

Rumpelstiltskin: Always nice to make an impression. Where are my manners? We haven’t been properly introduced. Rumpelstiltskin. Or, as others know me, the Dark One.

(Hook’s crew begins to back away.)

Rumpelstiltskin: Oh! I see my reputation precedes me.

Hook: It does.

Rumpelstiltskin: Good! That’s going to save us time during the, uh, question and answer portion of our game.

Hook: What is it you want to know?

Rumpelstiltskin: How’s Milah, of course?

Hook: Who?

Rumpelstiltskin: Only too happy to, uh, dig out the memory. But, it gets really messy.

Hook: She’s dead. Died a long time ago. What is it you want?

Rumpelstiltskin: We didn’t get a chance to finish our duel.

(Hook goes to draw his sword, but Rumpelstiltskin stops him.)

Rumpelstiltskin: Not now. Tomorrow at dawn. I am not a cruel man. Get your affairs in order. Also, you can spend tonight knowing, it will be your last. Maybe I am cruel. And don’t think about trying to escape. Because I will find you, and I will gut your entire crew like a fish.

–[Real World]–

(Mr. Gold arrives at Mary Margaret’s apartment carrying a piece of paper. David, who is the only one home, answers the door.)

Mr. Gold: May I have a word, Sheriff?

David: Uh, acting Sheriff. And I’m already late on another busy day, cleaning up the mess you made.

Mr. Gold: My apologies. That was a moment of poor judgment on my part. And it’s not lost on me that I’m now here to ask for your help.

David: Well then, it shouldn’t be lost on you when I say no.

Mr. Gold: Hear me out first. I’m here to report a missing person.

(He hands David the paper, which turns out to be the missing person poster.)

Mr. Gold: She left my home early this morning, her name is Belle.

David: Back in our land, you mentioned you loved someone once. Is-

Mr. Gold: Yes.

David: You also said she died.

Mr. Gold: I’d thought she had.

David: Well, why don’t you just use the tracking spell you gave me to find Jefferson?

Mr. Gold: It only works if you have something the person owned. I don’t.

David: How can you be sure she’s gone missing and not… Run away.

Mr. Gold: I can’t. Look, the townsfolk are less than sympathetic to my plight. But you… You’re in the rather unique position to understand exactly what I’m going through. Will you help me?

–[Fairy Tale World]–

(Hook arrives at the designated dueling spot. Rumpelstiltskin throws a sword down in front of him.)

Rumpelstiltskin: Pick it up, dearie, and let’s begin.

Hook: There’s no need.

(Rumpelstiltskin appears behind him and takes Hook’s sword.)

Rumpelstiltskin: Sorry, but killing a man with his own sword was just too delicious to pass up.

(Hook picks up the sword on the ground. The two begin their duel.)

Rumpelstiltskin: Ships that pass in the night. Well, at least one ship.

(The two of them continue fighting until Rumpelstiltskin gets the upper hand. Hook ends up on the ground, swordless. Rumpelstiltskin holds his sword against his throat.)

Hook: Go on. I’m ready for the sword.

Rumpelstiltskin: No… Do you know what it’s like to have your wife stolen from you? To feel powerless to stop it? It feels like having your heart ripped from your chest. Actually, let me show you.

(Rumpelstiltskin magically sticks his hand through Hook’s chest in an attempt to tear out his heart. However, a voice yells out to stop him. The voice turns out to be Milah.)

Milah: Stop!

Rumpelstiltskin: Milah…

–[Real World]–

(Smee has dropped off Belle to a room in an unknown location.)

Belle: Who are you? What… What do you want from me?

Smee: I’m just a man who procures hard to find objects. In this case, the object was you.

Belle: So then who put you up to this?

(Moe enters the room.)

Mr. French: Belle…

(The two hug.)

Mr. French: Oh, I’ve missed you, Belle.

Belle: Father…

Mr. French: I’m so sorry this is how we had to be reunited. Please understand. I had no choice.

Belle: But to kidnap me?

Mr. French: After the curse broke, I searched all over for you and discovered the Dark One still had you captive.

Belle: He wasn’t holding me captive. I chose to be with him.

Mr. French: Are you saying you fell in love with him?

(She nods.)

Belle: But I fear it may be over now.

Mr. French: It must be. Promise me you no longer love him. That you will never see him again.

Belle: No, no. I’m not a child!

Mr. French: You don’t understand what that man will do to you. What he’s already done.

Belle: No, you don’t understand. It’s my life!

Mr. French: Then I don’t have a choice. I’m sorry. Do it.

(Smee, again, grabs Belle.)

Belle: What? Father. Father, what… What are you doing?! Stop!

(Smee drags Belle out of the room as her father calls to her.)

Mr. French: Goodbye, Belle. I love you!

Belle: Father!

———–

(David is questioning one of the townspeople, while Mr. Gold watches from a distance. David finishes and rejoins him.)

David: Do you remember turning a butcher into a pig?

Mr. Gold: Can’t say that I do. Why?

David: Well, he does. Apparently, it was his father. I’m beginning to understand why nobody wants to help you.

Mr. Gold: W-Well has he seen Belle?

David: Afraid not.

Mr. Gold: Okay, so what’s next?

David: Granny’s. We can see who else you terrorized there.

Mr. Gold: Look, uh… Can I ask you a question? A-About you and Mary Margaret? H-How… How does that work?

David: Are you asking dating advice?

Mr. Gold: Course not, no.

David: Honesty. That’s how we did it. Hard work, and being honest with one another.

Mr. Gold: Well, I don’t lie.

David: There’s a difference between literal truth, and honesty of the heart. Nothing taught me that more than this curse.

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin, Hook, and Milah are still in the street.)

Rumpelstiltskin: Milah…

(Rumpelstiltskin finally removes his hand from Hook’s chest.)

Rumpelstiltskin: How?

Hook: Milah, you have to run.

Milah: No. I’m not leaving without you.

Rumpelstiltskin: Oh, how sweet. It appears there’s more to this tale than I know. Tell it to me, Milah.

Milah: Please, don’t hurt him. I can explain.

Rumpelstiltskin: Tick tock, dearie. Tick tock.

Milah: That first night, when Killian and his crew came into the tavern, he told stories about the places he’d been. And I fell in love with him. I didn’t mean for it to turn out this way. I didn’t know how to tell you the truth. I’m sorry.

Rumpelstiltskin: And so, here we are. You’ve come to save the life of your twoo wuv – the pirate. I didn’t realize the power of true love before. It is impressive. I’d hate to break it up. Actually, no. I’d love to.

(He pushes his sword into the side of Hook, until Milah stops him.)

Milah: Wait. I have something you want.

Rumpelstiltskin: Well, I find that very difficult to believe.

(She pulls out Smee’s red hat.)

Rumpelstiltskin: Where did you get that?

Milah: You know who I took it from. I may not know what the Dark One wants with a magic bean, but I have it.

Rumpelstiltskin: Oh, I feel a proposal coming on.

Milah: The magic bean in exchange for our lives. Deal?

Rumpelstiltskin: I want to see it first.

–[Real World]–

(David and Mr. Gold are questioning Ruby at Granny’s.)

Ruby: Belle, huh? Sorry, doesn’t ring a bell.

David: Ruby, listen to me. If you’ve come across her, you’ve got to tell me. I’ll make sure nothing bad happens.

Ruby: Yeah, but what about him?

David: I’ve got him. Trust me.

Ruby: She was in earlier. She was looking for a job. I pointed her in the direction of the library.

Mr. Gold: Well, you think she went there?

Ruby: Don’t know. But, when you find her, give her this. She left it in her booth.

(Ruby pulls out a sweater from under the counter.)

Mr. Gold: Well, that’s mine. She didn’t have anything for the cold.

Ruby: You sure you’ll watch out for her?

David: Yes. Why?

Ruby: I think… I think I can find her. Lately, since things changed, I’ve been, uh, a little more sensitive to odors.

Mr. Gold: well, you can smell her?

Ruby: I guess it’s cause of the wolf thing.

———–

(Using the scent of the sweater, Ruby leads Mr. Gold and David to Moe’s flower shop.)

David: What’s wrong?

Ruby: I had her, but, uh… I lost her trail. It must be the flowers. I… I can’t track her anymore. I’m sorry.

Mr. Gold: Don’t be. This is her father’s shop.

(The three of them enter and Moe confronts them.)

Mr. French: You again. Out! This is a private establishment – you’re not welcome.

Mr. Gold: Where’s Belle?

David: I won’t let anything happen to her, Moe.

Ruby: We’re just worried.

Mr. French: Don’t be. She’s safe. So you can stop looking.

Mr. Gold: Look, if I could just have the chance to talk to her.

Mr. French: You will destroy Belle like you destroy everything else. Well, I won’t let that happen.

Mr. Gold: What have you done with her?

Mr. French: There’s only one way to get her-

(Mr. Gold jabs him in the chest.)

Mr. Gold: What have you done with her?

Mr. French: I have to make her forget about you. No matter the cost. Even if it means she forgets me, too.

Mr. Gold: He’s sending her across the town line.

(The three of them exit the shop with Moe in tow.)

David: Where are you sending Belle across? You know we have patrols on the town line to make sure no one crosses accidentally. So, how are you planning to pull it off?

(Mr. Gold lunges at Moe and pins him against the truck with his cane.)

Mr. Gold: Where? Where are you sending them across? Tell me!

David: Stop it! You’re going to kill him.

(David pries Mr. Gold off of Moe. David looks down at Moe’s hands, and sees that they’re covered in mine dust.)

David: You’ve been down in the mines. The tunnels – they lead out of town.

–[Fairy Tale World]–

(Supporting Hook on her shoulder, Milah and Hook board the ship.)

Pirate: Milah, what happened?

Milah: Fetch some water. And get me that prisoner below deck, along with the goods that he carried. Now!

Pirate: Bring up the prisoner!

(Rumpelstiltskin boards the ship.)

Rumpelstiltskin: well, well. Seems like you finally found a family… You could never have with me.

Pirate: Alright, get your sorry arse up there.

(The crew drags Smee up from below deck. Milah takes the satchel from him that contains the magic bean. She takes the bean out of the bag and holds it up as evidence for Rumpelstiltskin. He goes to take it, but Milah throws the bean over to Hook, who clenches it in his hand.)

Hook: You asked to see it, and now, you have.

Milah: Do we have a deal? Can we go our separate ways?

Rumpelstiltskin: Do you mean, do I forgive you? Can I move on? Perhaps, perhaps. I can see you are twooly in love.

Milah: Thank you.

Rumpelstiltskin: Just one question.

Milah: What do you want to know?

Rumpelstiltskin: How could you leave Bae?

(Several ropes anchored along the ship begin magically coming undone.)

Rumpelstiltskin: Do you know what it’s like, walking home that night-

Milah: Rumpel-

Rumpelstiltskin: Knowing I had to tell our son-

Milah: Please.

Rumpelstiltskin: That his mother was dead?

Milah: I was wrong to lie to you. I was the coward, I-

Rumpelstiltskin: You left him! You abandoned him!

Milah: And there’s not a day that goes by that I don’t feel sorry for that.

Rumpelstiltskin: Well, sorry isn’t enough! You let him go.

Milah: I let my misery cloud my judgment.

Rumpelstiltskin: Why were you so miserable?

Milah: Because I never loved you.

(Rumpelstiltskin magically sticks his hand through Milah’s chest.)

Hook: Milah!

(Hook attempts to save her, but Rumpelstiltskin uses magic to bind him to the mast. He pulls out her heart.)

Hook: No!

(Hook manages to break free from the ropes, causing one of the hooks to fall to the ground. He runs over to Milah and gently lays her down onto the deck.)

Milah: I love you.

(Rumpelstiltskin crushes Milah’s heart to dust in his hand.)

Hook: You may be more powerful now, demon, but you’re no lesser coward.

Rumpelstiltskin: I’ll have what I came for, now.

Hook: You’ll have to kill me first.

Rumpelstiltskin: I’m afraid that’s not in the cards for you, sonny boy.

(Rumpelstiltskin draws his sword and slices off Hook’s hand, which he thinks is still holding the magic bean.)

Rumpelstiltskin: I want you alive. Because I want you to suffer like I did.

(Rumpelstiltskin turns to go, but Hook grabs the hook on the deck and stabs Rumpelstiltskin with it. Due to his armour, no harm is done.)

Rumpelstiltskin: Killing me’s going to take a lot more than that, dearie.

Hook: Even demons can be killed. I will find a way.

Rumpelstiltskin: Well, good luck living long enough.

(Rumpelstiltskin disappears in a puff of red smoke, leaving behind the hook. Hook picks it up.)

–[Real World]–

(In the mines, Smee handcuffs Belle to one of the mine carts.)

Belle: Please! Please, please stop. What are you doing?

Smee: Sending you on a little ride under the town line. Once you cross, you’ll forget who you were in the other realm and who you loved.

(He hands her a flashlight.)

Smee: This, should help you find the key. I left it at the bottom of the cart. Good luck.

(Smee release the mine cart and it begins to speed down the track.)

Belle: No, wait! I’m begging you! Please don’t! Don’t do this! Please!

(Belle searches for the key at the bottom of the cart. She finds it, but accidentally drops it on the ground. The mine cart continues down the track until suddenly, it stops. A stream of magic produced by Mr. Gold pulls the cart back up the track until it reaches the starting point, where Mr. Gold, David, Moe, and Ruby are waiting. The handcuffs are magically broken, as well.)

Ruby: That is seriously… Wow.

Mr. Gold: Belle, are you alright?

Belle: Yeah. I, uh… I think so.

Mr. Gold: You remember who I am?

Belle: I do, Rumpelstiltskin. I… I remember.

(Mr. Gold hugs Belle, but she doesn’t reciprocate.)

Mr. Gold: Belle, what’s wrong?

Belle: Thank you for what you just did, but that doesn’t change that you’re too cowardly to be honest with me.

Mr. Gold: Well, Belle, that’s just-

Mr. French: I tried to tell them that, Belle. Come with me, darling.

Belle: After what you just tried to do to me? You’re no better, Father. You don’t get to decide what I do or how I feel. I do. If either of you cared about me, you would’ve listened. I don’t want to see either of you again. Ever.

———–

(At Granny’s Diner, Ruby serves Belle a plate of food.)

Ruby: This one, is a classic. The syrup, goes on the pancakes. It’s, um, round things… But I kind of like it when it gets on everything.

Belle: You know, um… Thank you. I-I mean not just for this, but… For everything.

Ruby: No worries. And stay here until you’re on your feet. Granny will be fine with it. Oh! I almost forgot. Someone, dropped this off for you at the front desk.

(Ruby gives Belle a small box. She opens it, revealing a key labeled ‘library’.

———–

(Belle uses the key to open the front door of the library. Inside, she briefly looks around until Mr. Gold reveals himself.)

Mr. Gold: We may sit in our library, and yet, be in all corners of the earth.

Belle: You gave me the key.

Mr. Gold: I heard of your interest, and I, uh… I made some inquiries. There’s an apartment for the caretaker if you want it.

Belle: If… If this is some way to win me back after everything you-

Mr. Gold: No, that’s… That’s… That’s not why I’m here. I came because you’re right… About me. I am a coward. I have been my entire life. I tried to make up for it by collecting power, and the power became so important that I couldn’t let go. Not even… And that meant losing the most important person in my life.

Belle: Your son.

Mr. Gold: Baelfire, is his name. After he left, I dedicated myself to finding him. I went down many, many paths. Until I found a curse that could take me to the land where he’d escaped.

Belle: Here.

Mr. Gold: And I found myself in this little town with only one thing left to do – wait for the curse to be broken, so that I could leave and find him.

Belle: But instead of looking for him, you… You brought magic.

Mr. Gold: Because I’m still a coward. Magic has become a crutch that I can’t walk without. And, even if I could, I now know I can never leave this place.

Belle: Because, anyone who leaves, forgets the people they love. So, when you go to look for Baelfire, you won’t know him.

Mr. Gold: Magic comes with a price. Belle, I have to break this new curse. That’s why I was using magic. That night you saw me down in the basement… I have lost so much that I loved. I didn’t want to lose you again…without you knowing everything. Goodbye, Belle.

(He goes to leave, but Belle stops him.)

Belle: Do you, uh… Have you ever had a hamburger?

Mr. Gold: Yes, of course.

Belle: Well, uh, I haven’t. But I hear that Granny’s makes a great one. Maybe… Maybe we could try it sometime?

Mr. Gold: I would like that.

–[Fairy Tale World]–

(Rumpelstiltskin places Hook’s severed hand on his desk, on which there are several vials and a picture of Baelfire. He slowly pulls the fingers open one by one, but then realizes that the hand is empty.)

Rumpelstiltskin: No… He tricked me!

(He pushes the desk over, spilling the contents onto the floor.)

———–

(Aboard his ship, Hook holds the magic bean in his hand, while the crew tosses Milah’s wrapped body overboard. Smee, who is still bound and gagged, attempts to speak.)

Smee: Hey! Hey!

Hook: Allow him to speak.

(One of the pirates removes the gag and unties him.)

Smee: I want my bean.

Hook: Let me tell you how it works on my ship – I make the demands, you follow them. Bean’s now mine.

Smee: You have to give me something for it.

Hook: Oh, I will. Your life. A chance to join my crew.

Smee: So, instead of the promise of eternal life, I get to scrub blood off your decks? How is that right?

Hook: Well, what if I was to tell you I was about to set sail to a land where none of us will ever grow old? Where I can discover how to get my revenge on Rumpelstiltskin.

Smee: Guess I could live with that.

Hook: Good. What’s your name, sailor?

Smee: William. William Smee. Can I have my hat?

(Hook gestures to the pirate with Smee’s hat, who then tosses it over.)

Hook: Well, Mr. Smee, welcome aboard.

(Hook takes the magic bean and throws it into the ocean. A giant whirlpool opens up.)

Hook: Hold on and get ready to set sail, mates. There’s bumpy seas ahead!

Smee: What’s the name of the place we’re headed, Captain?

(Hook attaches the hook to his hand.)

Hook: Neverland.

–[Real World]–

(Mr. Gold interrogates Smee in a basement.)

Mr. Gold: You’re probably wondering why I brought you here. I found this in the mines, Mr. Smee.

(He holds up the red hat.)

Smee: I am so sorry, I didn’t-

Mr. Gold: I’m not interested in apologies. I’m interested in information. About the man you work for.

Smee: I’ll tell you anything you want to know about Moe.

Mr. Gold: No, no. Not about Moe – your captain. Where is he?

Smee: I’ve never seen him in Storybrooke, I swear. For some reason, when the curse hit, it… It didn’t take him.

Mr. Gold: Then, where is he?

–[Present Fairy Tale World]–

(Hook peers at the haven from a distance through a telescope. Cora joins him.)

Cora: Hello, Hook.

Hook: Hello, Cora. You told me you had something important you needed to show me.

(She holds up the vial of wardrobe dust.)

Hook: Sparkly dirt. Wonderful.

Cora: Just the remains of a magical wardrobe that can travel between worlds.

Hook: Is there enough to get us to where we need to go?

Cora: Not quite. But it’s a start.

Hook: We’re almost ready to set sail. What’s our port of destination?

Cora: Storybrooke.

Hook: Hm, curious name. Is that where…

Cora: She is. And so is he.

Hook: Excellent. You’ll be able to see your daughter, and I can skin myself a crocodile.

–[End]–

 

Kikavu ?

Au total, 220 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Djoo22 
03.12.2018 vers 21h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
28.10.2018 vers 11h

Sabu14 
17.08.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Suite de Mots
Aujourd'hui à 17:14

OUAT du Mois
Aujourd'hui à 17:14

Survivor
Aujourd'hui à 08:15

Les Designs
04.08.2019

Les Concours
18.07.2019

Calendriers du Mois
Hier à 17:27

S01E06 Le berger
Hier à 09:25

New Design
14.08.2019

Les Designs
04.08.2019

Actualités
Meghan Ory va devenir maman

Meghan Ory va devenir maman
C'est sur son compte Instagram que Meghan Ory a dévoilé qu'elle allait devenir maman. En effet,...

New Design

New Design
Un nouveau design pour le quartier de OUAT, réalisé par serieserie.Merci à elle, on espère qu'il...

Joyeux anniversaire Georgina !

Joyeux anniversaire Georgina !
Aujourd'hui 3 août, nous fêtons l'anniversaire de Georgina Haig, qui fête ses 34 ans puisqu'elle est...

Gabe Khouth décédé

Gabe Khouth décédé
Triste nouvelle, la série "Once upon à time" perd l'acteur Gabe Khouth né au Canada en 1972, est...

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill

Ginnifer Goodwin dans Why Women Kill
Ginnifer Goodwin est à la tête d'une nouvelle série  : Why Women Kill qui sera diffusée dès le 15...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez : Quel autre nom, la série aurait pû s'appeller ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Avant-hier à 11:58

Penser à regarder les votes dans les préférences. Du côté des thèmes, Samantha Who attend patiemment.

CastleBeck, Avant-hier à 12:17

Le quartier Lethal Waepon attend vos votes pour les Awards de la Saison 2. Thème de la semaine : scènes comiques. Merci et bonne journée!

Steed91, Hier à 08:39

Bonjour à tous, nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel titre VF pour l'épisode 10.17 ?

Steed91, Hier à 08:40

Venez nombreux, vous pouvez même voter si vous ne connaissez pas la série

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:49

Les Awards de la seconde saison de Lethal Weapon se poursuivent. Une nouvelle catégorie a été mise en vote et l'action est au rendez-vous! Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site